Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : considérations géopolitiques et économiques


Recommended Posts

il y a 6 minutes, Wallaby a dit :

Le processus est contrarié par une énorme vague de chaleur estivale, qui a endommagé les systèmes énergétiques en asséchant les rivières et en réduisant la production des éoliennes.

Voilà une autre façon de payer la dépendance au gaz russe et autres hydrocarbures bon marché : le réchauffement climatique est là pour rappeler que le prix à l'achat n'est pas le seul coût des énergies fossiles, et que la facture mettra très longtemps à être réglée...

Link to comment
Share on other sites

Efficacité du boycott de la Russie par les marques occidentale....

https://www.theguardian.com/world/2022/aug/12/russia-grey-market-parallel-imports-consumers-western-brands-zara

Quiconque a vécu dans des pays "exotiques" connait le fonctionnement du "grey market".

Idem pour le boycott du pétrole russe...

https://www.theguardian.com/world/2022/aug/11/russia-oil-production-sanctions-limited-effect-ukraine-war

Interressant a la fin de cet article, la mention que la réduction "volontaire" de 15% de consommation de gaz par l'U.E. va entrainer ine augmentation de la consommation de pétrole, l'un remplacant l'autre.

"The report added: “EU members have committed to reducing their demand for gas by 15% from August 2022 to March 2023. We estimate that this will increase oil consumption by roughly 300,000 barrels a day for the next six quarters"

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Aldo a dit :

Les Indiens et les Chinois profitent de rabais sur le pétrole Russe. Mais du coup leurs autres fournisseurs ne doivent être ravis ? Et ils doivent se retrouver avec des barils sur les bras ? 

 

si ça permet une baisse officielle du baril c'est pas plus mal...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, jmdc33 a dit :

nterressant a la fin de cet article, la mention que la réduction "volontaire" de 15% de consommation de gaz par l'U.E. va entrainer ine augmentation de la consommation de pétrole, l'un remplacant l'autre.

Moins cher ...

Link to comment
Share on other sites

28 minutes ago, pascal said:

Moins cher ...

Oui, mais bien plus polluant. Mais je pense que le "sauvons la planête" est un peu mis de coté en ce moment.

La fameuse "empreinte carbone" de la guerre...aye, aye  aye. Va falloir rouler en vélo pendant plusieurs générations pour compenser.

Vélo en bois ! La féraille ça pollue.

Oops, je diverge la.... Je vais me faire "sauter" mon post...:rolleyes: :rolleyes:

Edited by jmdc33
  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

7 hours ago, castle68 said:

si ça permet une baisse officielle du baril c'est pas plus mal...

Pourquoi ? La quantité de pétrole sur le marché reste la même. Ceux qui se privent du pétrole russe doivent suracheter du pétrole ailleurs.

3 hours ago, pascal said:

Moins cher ...

Le pétrole moins cher que le gaz? Pourquoi donc? Le marché est assez liquide sur l'énergie... Et grosso modo le prix du kWh énergie primaire est le même quelques soit la source, tant qu'elle est raisonnablement stockable et transportable.

En gros 10 pences - USX - le kWh énergie primaire. Et 35 le kWh électrique.

Le gaz étant un peu moins cher que le pétrole d'ailleurs.

Encore un peu en dessous .y a le bois - notamment les pellets -. Mais ça se joue a pas grand chose.

Aujourd'hui pour le chauffage et/ou l'électricité par exemple on a beaucoup de central multi carburant et cogénération.

Elle peuvent manger aussi bien du gas, du fuel, ou du bois. Et produire électricité ET chaleur voir froid.

Même chose pour la chaleur industrielle haute température.

Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Aldo a dit :

Ceux qui vendaient le pétrole aux Indiens et au Chinois vont bien devoir écouler leurs stocks ? 

Ben oui jeu à somme nulle, les clients changent les volumes échanger restent les mêmes. On aura un peu fait chier les russes, un peu moins nous même mais on aura surtout favoriser chinois et indiens.

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

38 minutes ago, Aldo said:

Ceux qui vendaient le pétrole aux Indiens et au Chinois vont bien devoir écouler leurs stocks ? 

A ceux qui n’achètent plus le petrole russe ... il n'y a pas de probleme dans le business ... que des solutions.

Link to comment
Share on other sites

Notez que la montée inflationniste est d'abord liée à la reprise économique, sur la base de la désorganisation des marchés et des chaines de valeur lors de la crise COVID. Les perspectives de contraction d'activité, jouent à la baisse...  Il est difficile d'évaluer l'impact réel sur le prix de la crise en UKR, surtout que des "biais" comme la spéculation peuvent jouer.  

Que la Chine ou l'Inde profitent de prix cassés russes, n'invalide pas la stratégie occidentale, puisque cela se traduit par une baisse de revenus russes.  

 

  • Like 2
  • Confused 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, Ciders a dit :

Ben finalement, ça va, si personne n'a faim. C'était bien la peine de nous vendre la terrifiante arme russe du blé. :rolleyes:

C'est peut-être surtout que le Liban est en faillite et n'a plus les moyens.

 

C'est plutôt que la qualité du grain de maïs, après 5 mois dans les cales du navire laisse à désirer... même pour de la consommation animale.

Citation

« Il s’agit d’un problème de qualité du maïs, qui est resté cinq mois dans les cales du navire, alors que le délai maximum est d’un mois. Le maïs se détériore rapidement, des mycotoxines se développent et rendent la cargaison impropre à la consommation, même s’il s’agit ici de nourriture destinée au bétail et non aux humains. Peut-être qu’un prélèvement a déjà été réalisé ? »

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/08/12/les-deboires-du-cargo-razoni-jettent-un-doute-sur-la-levee-du-blocus-russe-en-mer-noire_6137851_3210.html#xtor=AL-32280270-[default]-[android]

Edited by BPCs
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le 07/08/2022 à 21:18, olivier lsb a dit :

Témoignages d'une civile revenue d'une prison DNR (suite probablement à un échange)

Concernant le centre de détention d'Olenikva https://www.icrc.org/fr/document/centre-detention-dolenivka-prisonniers-guerre-role-cicr

Juste après l'attaque, le CICR  a demandé de pouvoir accéder à la prison et à tous les lieux où les blessés sont pris en charge et où les corps des victimes ont été déposés. Aux dernières nouvelles, ils n'ont toujours pas reçu de réponse.

Link to comment
Share on other sites

Chiffres intéressants :

"LA RUSSIE S'ENFONCE DANS LA RÉCESSION"

"Le produit intérieur brut (PIB) de la Russie s'est contracté de 4% au deuxième trimestre par rapport à la même période en 2021.

Le produit intérieur brut (PIB) de la Russie s'est contracté de 4% au deuxième trimestre par rapport à la même période en 2021, selon une estimation statistique officielle publiée vendredi, montrant l'impact des sanctions économiques contre Moscou.

Le PIB s'est élevé "à 96% (de sa valeur) à la même période en 2021, selon les estimations préliminaires", a déclaré l'agence de statistiques Rosstat dans un communiqué, ajoutant qu'une évaluation plus complète serait publiée le 9 septembre.

Il s'agit des premiers chiffres de Rosstat portant sur la croissance sur un trimestre plein en Russie depuis le lancement de l'offensive de Moscou contre l'Ukraine, fin février.

Après le déclenchement de cette intervention militaire, les pays occidentaux ont imposé de lourdes sanctions à Moscou qui pèsent sur l'économie russe.

Si le PIB russe avait enregistré au premier trimestre 2022 une croissance de 3,5% sur un an, selon Rosstat, le pays s'enfonce désormais dans une période de récession.

Inflation à +15,10%

La Banque centrale russe a indiqué vendredi s'attendre à une contraction du PIB comprise entre 4% et 6% en 2022, puis entre 1% et 4% en 2023, avant une remontée à partir de 2024.

"Le déclin du PIB atteindra un plancher lors des six premiers mois de 2023", a estimé vendredi le vice-gouverneur de la Banque centrale, Alexeï Zabotkine.

"L'économie se dirige vers un nouvel équilibre à long terme (...) Avec la transformation de l'économie, la croissance reprendra", a-t-il ajouté.

Les sanctions occidentales, qui ciblent notamment les secteurs énergétique et bancaire, ont frappé l'économie russe de plein fouet, avec un impact sur les chaînes logistiques et les exportations.

L'inflation a atteint en avril son plus haut niveau en deux décennies, avant de ralentir. Elle reste toutefois élevée, atteignant +15,10% en juillet sur un an."

https://www.bfmtv.com/economie/international/la-russie-s-enfonce-dans-la-recession_AD-202208130064.html

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

22 juillet 2022.

9:33 Nous avons eu la fermeture du pipeline Nordstream la semaine dernière, c'est le moyen le plus utilisé pour l'acheminement du gaz naturel russe en Allemagne. L'économie allemande n'est pas comme l'économie britannique ou américaine, nous autres [Américains et Britanniques] sommes un peu plus laxiste sur nos chaînes d'approvisionnement et ça nous permet de nous diversifier. Les Allemands gardent tout en interne.

Alors oui, une partie du gaz naturel est utilisée pour l'électricité, mais la plupart est utilisée dans les produits chimiques de la pétrochimie qui forme la base de l'industrie lourde allemande. Ces intrants ne sont pas exportés : ils sont ensuite utilisés dans l'industrie moyenne et légère en Allemagne. Ils ont donc perdu le matériau de base qui permet à l'Allemagne moderne d'exister.

Et nous allons découvrir cette année comment ça va se passer et ça n'a pas l'air génial parce que même si les Allemands peuvent obtenir du gaz naturel d'ailleurs, ça va coûter cinq fois plus cher et c'est toujours la fin du modèle allemand.

Edited by Wallaby
  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Les Kazakhs continuent d'explorer de nouvelles voies pour réduire leur dépendance envers la Russie :

 

La mer Caspienne risque de devenir encore plus stratégique entre les efforts russes de se lier à l'Iran et le développement potentiel de capacités de fret et militaires chez les autres pays riverains.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Pour l'anecdote, la mondialisation en action : des formateurs britanniques entraînent des soldats ukrainiens pour aller combattre les Russes. Les recrues sont équipées de Type 56-1 chinoises dérivées de l'AK-47 soviétique et qui pourraient provenir de saisies sur les rebelles Houthis au Yémen, à moins qu'elles n'aient été acquises auprès d'un fournisseur tiers. Prenez une aspirine.

 

  • Haha 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 21 heures, Ciders a dit :

Les Kazakhs continuent d'explorer de nouvelles voies pour réduire leur dépendance envers la Russie :

 

La mer Caspienne risque de devenir encore plus stratégique entre les efforts russes de se lier à l'Iran et le développement potentiel de capacités de fret et militaires chez les autres pays riverains.

… vers une reconfiguration des “routes de la Chine”… (contourner la Russie)

#Turquie, Zangezur corridor, Caucase, Asie centrale

(Eurasianet, 03août, deepl:)

L'Ouzbékistan confirme son intention de signer un accord sur un nouveau chemin de fer en provenance de Chine

Tachkent considère cette liaison comme faisant partie d'une route transcontinentale contournant la Russie.

Tachkent a confirmé son intention de signer un accord sur la construction d'un chemin de fer reliant la Chine à l'Ouzbékistan via le Kirghizstan, qui est sur la table depuis un quart de siècle.

Le gouvernement ouzbek considère cette ligne comme faisant partie d'un grand projet visant à améliorer les liaisons de transport et de commerce vers l'ouest, de l'Asie centrale à la Turquie, puis à l'Europe, sur une route qui contourne la Russie.

Le ministre des affaires étrangères par intérim, Vladimir Norov, a également apporté le soutien de Tachkent à un grand projet d'infrastructure dans le Caucase, fortement soutenu par la Turquie et l'Azerbaïdjan.

Il s'agit du projet de "corridor de Zangezur", qui traverserait la province arménienne de Syunik sur d'anciennes voies ferrées de construction soviétique.

"L'Ouzbékistan est intéressé par la restauration du corridor de Zangezur, qui pourrait constituer la route terrestre la plus courte entre l'Asie et l'Europe", a déclaré M. Norov lors de la première session du nouveau format de dialogue entre l'Ouzbékistan, la Turquie et l'Azerbaïdjan, qui s'est tenue à Tachkent le 2 août.

"Nous pensons que la liaison du chemin de fer Chine-Kirghizistan-Ouzbékistan" avec les infrastructures du Caucase "créera un réseau de transport uni entre nos pays et élargira la géographie du commerce entre la Chine et l'Europe", a-t-il ajouté.

Le corridor Zangezur/Syunik, s'il est mis en œuvre, permettrait à l'Azerbaïdjan d'accéder par voie terrestre à son exclave du Nakhitchevan, un morceau de territoire entouré par l'Arménie, l'Iran et la Turquie.

Le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev l'a présenté comme un projet qui "unira l'ensemble du monde turc" en assurant une liaison terrestre ininterrompue entre la Turquie et l'Azerbaïdjan continental. La Turquie soutient fermement cette idée.

Bien qu'Erevan ait accepté la liaison dans l'accord de cessez-le-feu qu'elle a signé après une guerre de 44 jours avec l'Azerbaïdjan en 2020, l'insistance de l'Azerbaïdjan à l'appeler "corridor" et à utiliser le nom azerbaïdjanais Zangezur a éveillé des soupçons.

Selon M. Norov, l'Ouzbékistan est également désireux de tirer parti du potentiel d'une autre voie de transport reliant l'Azerbaïdjan à la Turquie : la voie ferrée Bakou-Tbilissi-Kars.

L'Ouzbékistan, l'Azerbaïdjan et la Turquie ne devraient pas se contenter d'agir comme de simples "points de transit" mais construire "des corridors économiques en créant le long des voies de transport existantes des points de production, de logistique et de vente", a-t-il déclaré.

"Cela permettra de produire et de fournir aux marchés extérieurs des produits à haute valeur ajoutée."

Comme d'autres pays d'Asie centrale, l'Ouzbékistan cherche des routes alternatives vers l'ouest à celles qui passent par la Russie, car les sanctions internationales liées à l'invasion de l'Ukraine par Moscou ont rendu cette route vers l'Europe moins viable.

Pour Tachkent, la voie ferrée Chine-Kirghizistan-Ouzbékistan (CKU) fait partie de ce plan, car elle offrirait à Pékin une autre voie ferroviaire vers l'Asie centrale, les liaisons ferroviaires existantes passant par le Kazakhstan.

Le projet CKU est en discussion depuis un quart de siècle, mais l'invasion de l'Ukraine par la Russie semble lui avoir donné un certain élan.

M. Norov a déclaré que les pays "travaillaient activement" à la conception d'une étude de faisabilité, dont le ministre chinois des affaires étrangères, Wang Yi, a déclaré en juin qu'elle devrait être achevée dès que possible.

Le gouvernement kirghize est catégorique : la construction commencera cet automne, même si cela suppose que l'étude de faisabilité soit menée avec une rapidité remarquable.

On ne sait toujours pas qui paiera la facture du chemin de fer, dont le coût a été estimé à 8 milliards de dollars.

La Chine a peut-être les poches les plus profondes, mais elle a souligné qu'elle n'avait pas l'intention d'assumer seule ce fardeau./deepl

https://eurasianet.org/uzbekistan-confirms-plan-to-sign-deal-on-new-railroad-from-china

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • Skw changed the title to Guerre Russie-Ukraine 2022+ : considérations géopolitiques et économiques
  • pascal locked this topic
  • pascal unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,961
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...