Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : considérations géopolitiques et économiques


Recommended Posts

il y a 3 minutes, Ciders a dit :

J'sais pas, moi on m'avait dit que l'Iran faisait désormais partie d'un grand bloc russo-sino-turco-boukhistanais

Trop de gens oublient en effet le Boukhistan dans cette liste :happy:

 

il y a 3 minutes, Ciders a dit :

Moi ça me fait rire de voir qu'au fond, le "nouveau monde géopolitique" c'est rien que l'ancien, avec des LED pour faire un peu shiny happy people. Alors qu'au fond, Non olet comme disait un grand homme.

Un grand homme en effet, puisque c'est l'inventeur des vespasiennes

Vespasienne_du_boulevard_Arago.jpg

Mais avec lui bien sûr c'était payant :tongue:

Link to comment
Share on other sites

il y a 24 minutes, Ciders a dit :

Géopolitique à l'ancienne, épisode 874 : les Iraniens fourniraient eux aussi Kiev. Comme dirait l'autre, y'a pas de petits profits.

 

Pas sur que ce soit directement les iraniens

Possibilités : billard à plusieurs bandes de matériel saisi au Yemen (vu au début du conflit un mortier iranien tracé de là bas)

Re export de matériel iranien vendu "légalement" via par exemple le Soudan

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, Wallaby a dit :

L'Ayatollah Ali Khamenei aurait-il lu l'Oreille Cassée ?

Pas totalement saisi la référence. Mais en Iran normalement, c'est Rafsandjani qui était plutôt porté sur le pragmatisme.

il y a 16 minutes, Alexis a dit :

Mais avec lui bien sûr c'était payant :tongue:

Paiement en liquide accepté. Non j'ai rien dit, c'est un légionnaire qui passait dans le champ du clavier à ce moment-là !

il y a 12 minutes, Akhilleus a dit :

Pas sur que ce soit directement les iraniens

Possibilités : billard à plusieurs bandes de matériel saisi au Yemen (vu au début du conflit un mortier iranien tracé de là bas)

Re export de matériel iranien vendu "légalement" via par exemple le Soudan

L'idée d'armements saisis aux Houthis a été avancée mais les dates et les quantités paraissent ne pas correspondre au vu de ce que j'ai chez plusieurs observateurs ou spécialistes. L'hypothèse soudanaise est intéressante et pleine de possibilités annexes, notamment sur qui savait quoi côté iranien et qui aurait éventuellement intérêt à fournir - directement ou indirectement -  des armes à l'adversaire d'un pays supposé ami et acheteur d'armements iraniens.

Manquerait plus qu'on retrouve des lance-missiles antichar iraniens du côté ukrainien. 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Ca sent de plus en plus la panique au Kremlin où l'on vient de déchirer le plan de libération de la DNR/LNR pour passer au "gave toi tant que tu peux, l'hiver arrive" :

 

(opinion perso sur la foi de longues années de lecture de cette histoire d'ours qui vivent avec une squatteuse blonde chez eux)

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, collectionneur a dit :

Les ''sécessionnistes'' des républiques populaires sont ils au courant ? :)  A voir ci cela concernera les deux ''républiques'' en Géorgie et un certain territoire en Moldavie.

Aucune idée et à voir de quels territoires il s'agit (que DNR/LNR ou plus). On manque aussi de données sur qui va voter (je veux dire, en dehors du bureau présidentiel au Kremlin), sur la question posée, l'organisation du vote et ce qui va suivre.

Mais ça sent quand même la fébrilité et la recherche désespérée d'un assentiment populaire (ne riez pas dans le fond, je vous entends) pour légitimer une annexion supplémentaire. Et pour le côté inédit, faudra repasser. Demandez donc aux Baltes s'ils se rappellent des élections de 1940.

il y a 13 minutes, collectionneur a dit :

Les ''sécessionnistes'' des républiques populaires sont ils au courant ? :)  A voir ci cela concernera les deux ''républiques'' en Géorgie et un certain territoire en Moldavie.

Théoriquement indépendantes, toutes les trois (j'ai un très léger doute pour la Transdnistrie).

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Ciders a dit :

Théoriquement indépendantes, toutes les trois (j'ai un très léger doute pour la Transdnistrie).

L'expression consacrée est "libre de toute indépendance".

 

il y a 38 minutes, Ciders a dit :

Ca sent de plus en plus la panique au Kremlin où l'on vient de déchirer le plan de libération de la DNR/LNR pour passer au "gave toi tant que tu peux, l'hiver arrive"

Je ne perçois pas ça comme un signe de panique (qui serait d'ailleurs causée par quoi :huh: ?) Ca n'est au demeurant pas une surprise. Il y a des allusions depuis longtemps au futur rattachement des RPD et RPL.

Et plus récemment, Lavrov a pu dire le 20 juillet que

« La géographie est différente maintenant. Ce ne sont plus seulement les républiques populaires de Donetsk et Lougansk (les territoires séparatistes de l’est de l’Ukraine), ce sont aussi les régions de Kherson et Zaporijia (dans le sud) et une série d’autres territoires, et ce processus continue, de façon constante et opiniâtre »

Kherson et Zaporijia, ça pouvait aussi être deviné déjà à certains signes (il est vrai fort subtils :rolleyes:) comme le "gouverneur" désigné par Moscou à Kherson déclarant que "la Russie est là pour toujours", le programme des écoles qui passent en version "patriotique russe" et les drapeaux tricolores partout.

 

Pour les "autres territoires", la question est bien sûr celle de leur appartenance au "monde russe".

Au sujet de ma natale Normandie, il faut noter qu'elle a été en partie peuplée par les Vikings, qui en Russie s'appelaient Varègues, et sont à l'origine de la Russie - donc il n'y a aucun doute à notre sujet. Quant à la Corse, un certain N a été gouverneur de Moscou en septembre 1812 (avec une légitimité pas moindre que celle du gouverneur actuel de Kherson, en plus il avait un plus joli chapeau), et une région qui a fourni un gouverneur à Moscou ne fait-elle pas partie du monde russe :tongue: ?

  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, Alexis a dit :

Je ne perçois pas ça comme un signe de panique (qui serait d'ailleurs causée par quoi :huh: ?) Ca n'est au demeurant pas une surprise. Il y a des allusions depuis longtemps au futur rattachement des RPD et RPL.

Et plus récemment, Lavrov a pu dire le 20 juillet que

« La géographie est différente maintenant. Ce ne sont plus seulement les républiques populaires de Donetsk et Lougansk (les territoires séparatistes de l’est de l’Ukraine), ce sont aussi les régions de Kherson et Zaporijia (dans le sud) et une série d’autres territoires, et ce processus continue, de façon constante et opiniâtre »

Kherson et Zaporijia, ça pouvait aussi être deviné déjà à certains signes (il est vrai fort subtils :rolleyes:) comme le "gouverneur" désigné par Moscou à Kherson déclarant que "la Russie est là pour toujours", le programme des écoles qui passent en version "patriotique russe" et les drapeaux tricolores partout.

 

Pour les "autres territoires", la question est bien sûr celle de leur appartenance au "monde russe".

Au sujet de ma natale Normandie, il faut noter qu'elle a été en partie peuplée par les Vikings, qui en Russie s'appelaient Varègues, et sont à l'origine de la Russie - donc il n'y a aucun doute à notre sujet. Quant à la Corse, un certain N a été gouverneur de Moscou en septembre 1812 (avec une légitimité pas moindre que celle du gouverneur actuel de Kherson, en plus il avait un plus joli chapeau), et une région qui a fourni un gouverneur à Moscou ne fait-elle pas partie du monde russe :tongue: ?

En étant exagérément optimistes, ils se font refouler. En étant relativement neutres, ils ne progressent plus ou alors mètre par mètre dans une poignée de secteurs.

D'où la nécessité de plus en plus forte de se saisir "officiellement" de tout ce qu'ils peuvent avant que ça ne tourne mal. Et pouvoir ainsi s'appuyer sur le sacro-saint argument ultime "c'est chez nous, attention on a des BOMBES". Donc prendre le terrain, planter leur drapeau et faire les gros yeux en espérant que ça suffise.

Quant aux Varègues, c'est assez exagéré (il y avait plus de Slaves sur place)... et ces Varègues, ne représentent-ils pas justement la plus importante démonstration que toute la Russie à l'ouest de la Volga devrait appartenir au Danemark et à la Norvège ?

 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Russie : inflation peut mieux faire

Zonebourse

Les prix à la consommation russes chutent pour la 9e semaine avant la réunion de fixation des taux d'intérêt

07/09/2022 | 18:16

Les prix à la consommation russes ont baissé pour une neuvième semaine consécutive, selon des données publiées mercredi, en raison d'une baisse saisonnière des prix des fruits et légumes, d'une faible demande des consommateurs et de la force du rouble au cours des derniers mois.

L'indice des prix à la consommation a baissé de 0,13% au cours de la semaine du 5 septembre après avoir baissé de 0,16% une semaine plus tôt, a déclaré mercredi le service fédéral des statistiques Rosstat.

L'inflation annuelle a ralenti à 14,08 % au 5 septembre, contre 14,31 % une semaine plus tôt, selon le ministère de l'économie.

L'évolution de l'inflation pourrait ouvrir la porte à une réduction du taux d'intérêt directeur de la banque centrale dès la semaine prochaine. Un sondage Reuters auprès des économistes prévoit que la banque centrale réduira son taux directeur de 8% à 7,5% lors de la réunion du conseil d'administration du 16 septembre.

Malgré les récentes baisses progressives de l'IPC, les prix de presque tout, du lait et du sucre aux vêtements et aux smartphones, ont grimpé en flèche depuis le 24 février, date à laquelle la Russie a envoyé des dizaines de milliers de soldats en Ukraine.

Depuis le début de l'année, les prix des voitures fabriquées à l'étranger, des serviettes hygiéniques et du savon ont bondi d'environ 40 %. L'indice global des prix à la consommation a augmenté de 10,24 %, contre une hausse de 5,32 % pour la même période en 2021, selon les données de Rosstat.

Le président Vladimir Poutine a déclaré mercredi que l'inflation devrait atteindre 12 % cette année.

L'inflation élevée est une préoccupation majeure des ménages depuis des années car elle entame leur pouvoir d'achat et leur niveau de vie, et cette année, elle sera aggravée par la récession de l'économie.

M. Poutine a déclaré que l'économie se contracterait d'environ 2 % cette année, une contraction moins importante que prévu, la Russie ayant surmonté le pire impact des sanctions occidentales.

Link to comment
Share on other sites

il y a 32 minutes, casoucasou a dit :

Je veux faire l’amour à cette femme :wub:

Résultat possible :

B_ZtSSNXEAELCsq.jpg

 

Il y a 3 heures, collectionneur a dit :

Les ''sécessionnistes'' des républiques populaires sont ils au courant ? :)  A voir ci cela concernera les deux ''républiques'' en Géorgie et un certain territoire en Moldavie.

Voilà bien des questions à propos de simples exécutants.

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 34 minutes, olivier lsb a dit :

Et sinon donc, qu'est ce qui nous a tous collectivement échappé mais qui n'avait pas échappé à Mme Royal ? J'ai pas le courage d'en entendre pour 26 min.

La tristitude.

---

Plus sérieusement, on frôle l'anévrisme otanien. Discours turc à Belgrade, Serbie ; voyez comme les roues tournent !

« l’Occident mène une politique basée sur la provocation. [...]

Recep Tayyip Erdoğan oppose aux Occidentaux sa politique dite « d’équilibre » entre Kiev et Moscou, qui lui a permis, cet été, de négocier un accord sur la reprise des livraisons de céréales ukrainiennes. Fort de ce succès diplomatique, le président turc se pose en donneur de leçons, jusqu’à reprendre à son compte certains arguments de la Russie.

« La Russie n’est pas un pays qu’on peut prendre à la légère. La Russie a coupé ses livraisons de gaz, les prix ont subitement augmenté en Europe, et maintenant, ils se demandent tous comment ils vont passer l’hiver, a déclaré le président turc. Il est évident que si tout le monde l’attaque, la Russie va utiliser les moyens, les armes à sa disposition. »

La Turquie, soucieuse de préserver son rôle de médiateur et ses relations économiques avec la Russie, refuse de lui infliger des sanctions. Cela ne l’empêche pas d’aider militairement l’Ukraine, en lui fournissant des drones de combat et des véhicules blindés. Dans la même déclaration, Recep Tayyip Erdoğan a d’ailleurs accusé l’Occident de prétendre envoyer des armes à l’Ukraine, tout en lui livrant de « la ferraille ».

Il serait ironique - bien qu'improbable - que Poutine, perdant définitivement l'Ukraine, gagne la Turquie à sa cause (on pourrait se demander si, plus improbable encore, la Turquie ne va pas gagner la Russie, mais je m'égare).

Je sens venir un gros méfait.

  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, casoucasou a dit :

Je veux faire l’amour à cette femme :wub:

Air-Défense, section courrier du coeur :happy: ?

Va falloir ouvrir un nouveau fil.

 

il y a 51 minutes, olivier lsb a dit :

Et sinon donc, qu'est ce qui nous a tous collectivement échappé mais qui n'avait pas échappé à Mme Royal ? J'ai pas le courage d'en entendre pour 26 min.

@casoucasou Pareil de mon côté.

Je suis tout à fait disposé à entendre l'analyse de Mme Royal, mais sauf orateur exceptionnel ce qui n'est pas le cas ici j'ai énormément de mal à me concentrer sur une conversation enregistrée car la densité d'informations y est faible... donc l'ennui vient vite. Un résumé :smile: ?

 

il y a 14 minutes, Boule75 a dit :

Il serait ironique - bien qu'improbable - que Poutine, perdant définitivement l'Ukraine, gagne la Turquie à sa cause (on pourrait se demander si, plus improbable encore, la Turquie ne va pas gagner la Russie, mais je m'égare).

Il me semble imprudent de faire des plans sur la comète, ou sur le résultat d'une guerre, qui a l'air assez loin de sa fin.

D'autant que si je veux bien admettre que la Russie "perdra" bien la partie de l'Ukraine qui restera non conquise, l'incertitude demeure sur la taille de cette partie. Dont je subodore et espère mais sans garantie qu'elle ne se réduira pas à ∅

Link to comment
Share on other sites

https://www.lepoint.fr/monde/la-chine-va-payer-les-livraisons-de-gaz-russe-en-roubles-et-en-yuans-06-09-2022-2488795_24.php

Nouvelle étape dans le rapprochement entre la Chine et la Russie. Le géant gazier russe Gazprom a annoncé, mardi 6 septembre, que la Chine réglerait dorénavant ses contrats en roubles et en yuans, au lieu du dollar.

Le raccordement de l'important champ gazier russe Kovykta « avant la fin de l'année » au gazoduc Force de Sibérie permettra, selon Gazprom, d'« augmenter le volume des livraisons de gaz à la Chine en 2023 ».

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

"L'Allemagne passera l'hiver", liquider l'encombrant héritage Russe en matière d'énergie. Et acter la perte définitive de ce marché de l'énergie aux Russes et donc grandement réduire toute chance de retour en arrière.

https://www.lefigaro.fr/conjoncture/l-allemagne-va-passer-l-hiver-malgre-les-erreurs-de-l-ere-merkel-assure-scholz-20220907

Citation

Le chancelier, qui entame ce mercredi l'examen du projet de budget 2022, a critiqué la politique énergétique des conservateurs de la CDU-CSU, trop dépendante du gaz importé de Russie.

L'Allemagne va «passer» l'hiver «avec courage et bravoure» malgré les risques de pénuries, a assuré mercredi Olaf Scholz, critique à l'égard de la politique énergétique de la CDU d'Angela Merkel. «Nous sommes dans une situation où nous pouvons dire que nous allons passer cet hiver malgré toutes les tensions, avec les préparatifs que nous avons faits, ce que personne n'aurait pu garantir il y a trois, quatre, cinq mois», a lancé le chancelier devant le Bundestag, qui entame mercredi l'examen du projet de budget 2023. «Nous sommes aujourd'hui en mesure d'aborder cet hiver avec courage et bravoure et de faire en sorte que notre pays s'en sorte», a enchaîné le chancelier allemand, issu du parti social-démocrate (SPD).

Le successeur d'Angela Merkel s'est aussi dit «convaincu que l'Allemagne est en mesure de s'engager sur la voie de l'avenir», affirmant avoir pris «des décisions de grande portée, plus importantes que celles prises au cours des dernières décennies». Ces décisions portent leurs fruits, a-t-il assuré, citant notamment les multiples projets de terminaux d'importation de gaz naturel liquéfie (GNL).

Par ailleurs, les niveaux de stockage de gaz «sont supérieurs à 85%, ce qui est nettement plus élevé que à la même époque l'année dernière», a notamment souligné l'ancien maire de Hambourg, vantant également les accords gaziers conclus avec la France, les Pays-Bas et la Belgique. Sur un ton offensif, Olaf Scholz a critiqué la politique énergétique des conservateurs de la CDU-CSU, trop dépendante du gaz importé de Russie.

Cote en berne

L'union conservatrice, au pouvoir entre 2005 et 2021, est «entièrement responsable du fait que l'Allemagne a pris des décisions de sortie du charbon et du nucléaire sans jamais avoir eu la force de s'engager dans quoi que ce soit» ni d'engager «le développement des énergies renouvelables». «Ils ont mené des combats défensifs contre chaque éolienne et chaque combat défensif de ces dernières années nuit à l'Allemagne», a fustigé Olaf Scholz, ancien ministre des Finances et vice-chancelier du dernier gouvernement de coalition d'Angela Merkel.

Olaf Scholz, dont la cote est en berne dans les sondages, a notamment accusé ses opposants d'avoir «triché» et d'avoir, lorsqu'ils étaient aux manettes, «caché la vérité, à savoir que nous avions besoin d'une augmentation de la production d'électricité de 600 à 800 térawatts d'ici la fin de la décennie». «C'est une bonne chose que vous soyez dans l'opposition pour que nous puissions moderniser l'industrie, pour que nous restions compétitifs et que nous ne nous dérobions plus aux problèmes de ce pays», a lancé Olaf Scholz au président de la CDU, Friedrich Merz.

 

il y a 7 minutes, collectionneur a dit :

@olivier lsb HS d'un modérateur, mais 9 mois pour fabriquer un obus de 155 ?!? C'est sérieux ou c'est une faute de frappe ?

Je ne connais pas la chaîne industrielle pour la fabrication d'un obus. J'imagine qu'on parle du cycle complet, incluant les poudres (explo et propulsive) mais j'avoue n'avoir aucune idée de l'échelle des grandeurs. Au mieux et en raisonnant par l'absurde, 9 mois ancien à coté des 12 mois nouveaux pour la plateforme de tir (caesar), on peut trouver à juste titre que ça fait un peu tâche. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 42 minutes, collectionneur a dit :

@olivier lsb HS d'un modérateur, mais 9 mois pour fabriquer un obus de 155 ?!? C'est sérieux ou c'est une faute de frappe ?

Si l'idée est : combien de temps faut-il pour qu'un ordre d'augmenter la production de 10% se traduise en 10% d'obus de plus produits, on peut penser à des goulots d'étranglement tels que la formation des ouvriers spécialisés. Ou la production de telle ou telle machine compliquée, bourrée de pièces pas faciles à réunir chez des fabricants de machine qui n'ont pas non plus un personnel formé extensible à l'infini.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

  • Skw changed the title to Guerre Russie-Ukraine 2022+ : considérations géopolitiques et économiques
  • pascal locked this topic
  • pascal unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,964
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...