Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : considérations géopolitiques et économiques


Recommended Posts

Il y a 19 heures, collectionneur a dit :

@olivier lsb HS d'un modérateur, mais 9 mois pour fabriquer un obus de 155 ?!? C'est sérieux ou c'est une faute de frappe ?

Pour compléter ce que je disais hier. On parle ici probablement de l'obus BONUS anti-char de calibre 155 mm à détection de cible fonctionnant avec deux sous-munitions à énergie dirigée, qui est une "arme high tech", bourrée non seulement d'explosif, mais aussi d'électronique :

https://en.wikipedia.org/wiki/Bofors/Nexter_Bonus

Pendant la descente, la sous-munition tourne, balayant la zone située en dessous à l'aide de capteurs infrarouges multifréquences et d'un LiDAR qui compare les véhicules détectés avec une base de données de cibles programmables.

Voir la vidéo Bild Zeitung ici : http://www.air-defense.net/forum/topic/26223-guerre-russie-ukraine-2022-opérations-militaires/?do=findComment&comment=1542592https://fr.wikipedia.org/wiki/Obus_BONUS

 

 

  • Thanks 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Kelkin a dit :

En d'autre termes, d'insinuer que si on n'est pas d'accord avec Ségolène Royal, c'est simplement par misogynie.

Ce qui transparait du discours de Ségolène Royal, c'est le désir d'obtenir "la paix" le plus vite possible, quel qu'en soit le prix à payer par les Ukrainiens. La guerre, c'est mal, et je regrette profondément, bien sûr, que de malheureux ukrainiens en soit victimes, et c'est donc pour ça qu'il faut négocier, car on peut bien faire le négoce des vies de ces gens. Il faut négocier avec Poutine, sur les bases que Poutine a posé (c'est à dire : annexion de la majeure partie de l'Ukraine, et subjugation des Ukrainiens pour entraîner la disparition de la culture ukrainienne et de l'identité nationale ukrainienne, jugées comme étant "nazies" par Moscou -- a-t-elle jugé bon de le rappeler) ; et il faut que l'Ukraine ait le "courage" d'accepter la capitulation sans condition. C'est comme ça qu'on obtiendra "la paix". Jusqu'au prochain épisode où il faudra dénazifier la Géorgie ou la Moldavie... Car, après tout, ce qui compte, c'est de négocier "la paix" là tout de suite tant que l'agresseur est en position de force. Surtout, il ne faut pas aider l'agressé à reprendre le contrôle de son territoire, ce serait "prolonger le conflit".

Allez, je m'offre un point Godwin pour l'occasion, mais il aurait vraiment fallu que l'Amérique négocie la paix avec Hitler en forçant la France Libre a accepter la légitimité de Pétain. Ç'eut été une décision courageuse, et il faut du courage pour faire la paix...

Pas de sous entendus de mon coté. Merci pour la rectification.

Obtenir la paix le plus vite possible, oui ! Quel qu'en soit le prix, non ! La base de négociation devrait être selon elle les accords de Minsk 2. Tu fait un homme* de paille sur ce sujet, en déliant sur une "capitulation sans condition". Minsk 2 est une excellente base, et elle préserverai l'intégrité territoriale de l'Ukraine (sauf la Crimée qui sera autrement compliqué). Bien que la reconnaissance de l'indépendance des républiques du Dombass semble avoir fermé cette porte, il faut tenter de la rouvrir.

De même que quand tu travaille à la paix il faut envisager la guerre, quand tu guerroie, tu peux préparer la paix en parallèle tout en montrant ta détermination a poursuivre le combat si le processus n'abouti pas dans l'immédiat. C'est même plutôt conseillé. Donc il est abusif de dire "ceux qui veulent travailler à la paix sont des défaitistes et des pro-quelquechose, des lâches, des ‘traitres à la France' (dixit JM Aphatie)." Vous trouvez S. Royal munichoise, mois je trouve l'ambiance assez maccarthyste.

* :3

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Ciders a dit :

pour propager une opinion qui est plus que munichoise

Il y a une différence avec Munich : "La France était directement visée par l'hitlérisme. Son intérêt évident est de rester aujourd'hui hors d'un conflit".

Source :

Le 01/09/2022 à 14:29, Wallaby a dit :

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k301465/f3.item

Revue Esprit, Mai 1949

Le Pacte Atlantique

p.577 Une partie considérable de notre pays est prête à accepter la suzeraineté américaine pour se défendre de l'URSS, une partie non moins importante, la suzeraineté russe, pour se défendre de l'Amérique.

p. 578 Chaque bloc poursuit son expansion, et n'a pas pour autant l'impression d'être « impérialiste ». Ce malentendu est une des principales causes de la panique que chacun éprouve en face de l'autre, et de la bonne conscience où il s'enferre en lui-même.

p.582 La question n'est pas de savoir si les Russes ou les Américains veulent la guerre. Peu de gouvernements oseraient préférer la guerre à des moyens moins onéreux de poursuivre leurs buts. La question est de savoir si telle politique, même contre son gré, mène à la guerre.

Aux yeux de l'URSS, ce sont les puissances occidentales qui ont pris l'initiative agressive à son égard : armées blanches, Allemagne hitlérienne, politique américaine d'encerclement.

L'Amérique aussi a peur de la guerre, bien qu'elle n'ait jamais connu les invasions. On peut craindre qu'elle ne la redoute encore que dans les calculs de puissance, et pas assez dans sa chair, faute d'avoir vécu l'expérience douloureuse des peuples d'Europe.

p.583 Enfin aucun pays au monde, quel que soit son régime, pourrait n'être pas alarmé par une politique d'encerclement militaire aussi continue, aussi systématique, que celle que les USA poursuivent depuis deux ans en ceinture de l'URSS.

Ce pacte, dans son esprit et dans sa lettre, consacre notre intégration la plus complète à la zone d'influence américaine et nous range sans contestation possible dans un des blocs. Il s'agit là d'un renoncement total à la politique qu'avait tentée la France au lendemain de la Libération : être un arbitre, un terrain de conciliation, une zone intermédiaire s'insérant en coin entre les deux blocs. Le pacte marque ainsi la fin de ce qu'aurait pu être, et n'a pas été, une grande politique française.

Il se dit « défensif ». Mais dans la mesure où il comporte une alliance militaire, il est par sa seule signature une manœuvre d'intimidation dirigée contre l'U.R.S.S. Or les manœuvres d'intimidation se placent déjà dans la perspective de la guerre tout en se disant au service de la paix. L'histoire a su abondamment prouver qu'en s'engageant dans des alliances militaires toujours « pacifiques » les peuples se sont attirés régulièrement les mêmes catastrophes défensives, et qu'ils n'ont jamais vécu dans une telle insécurité que depuis que généraux et diplomates s'inquiètent si farouchement de leur « sécurité ». Parmi ses développements, le pacte comporte, d'ailleurs, une organisation militaire proprement dite destinée à empêcher toute progression du communisme au-delà de l'Elbe et peut-être même, dans la pensée des initiateurs, à la faire reculer jusqu'aux frontières historiques de la Russie. C'est dans cette perspective que nous devons envisager ses conséquences au point de vue de la paix et de la guerre, et de notre propre avenir national.

p.585 Le pacte porte ainsi dans ses flancs les plus sinistres illusions de la paix armée, et un mécanisme international de freinage social.

Il nous engage dans une politique qui aggrave l'antagonisme des deux blocs.

Peut-être a-t-il un sens dans la volonté de préparer et de gagner une guerre. Mais notre but et notre intérêt à nous, Français et Européens, n'est pas de gagner une guerre, mais de l'empêcher. Aussi notre opposition au pacte ne peut être que totale.

Notre opposition au pacte, cependant ne signifie pas que nous puissions entrer dans les perspectives russes sur notre pays, tel que les développe le Parti Communiste.

p.586 Pourquoi une telle importance à la paix ? N'avons nous pas lutté, au moment de Munich, contre la paix à tout prix ? Dénoncé, récemment encore, les pacifismes sans conditions ? Nous rencontrons, à ce point, ceux qui pensent que le salut de l'homme, contre un régime inhumain - communiste pour les uns, capitaliste pour les autres - vaut le combat, ou l'appelle.

p.587 Il n'y a pas de guerre pour la liberté, parce qu'au bout de la guerre totalitaire, il n'y a plus de libertés. Il n'y a pas de guerre pour le socialisme, parce qu'au bout de la guerre totalitaire, il n'y a plus de socialisme.

Et l'inspiration première d'un régime entré dans le mécanisme de la guerre technique, nécessairement totalitaire, peut être antitotalitaire, ici libérale, là socialiste : tôt ou tard, à rythme bref ou à rythme lent, il doit céder à la nécessité interne de son choix.

Démocrates, communistes, parlent encore de la guerre comme on la pensait en 1914. Ils l'imaginent encore, malgré les plus précis avertissements, comme un instrument risqué, mais adapté à un but. Or la guerre totalitaire n'a plus de but, ou plutôt elle n'a plus d'arrivée. Elle ne sert à rien, ni personne. Elle est l'absurdité même.

Nous devons refuser de participer à une politique d'intimidation avec quiconque, sous un prétexte offensif ou défensif. Par notre refus de nous lier militairement à l'Amérique, nous pouvons lui signifier que la solution à la tension internationale ne peut se trouver dans la course aux armements, mais doit se chercher dans un effort pour faire coexister les deux blocs en attendant les maturations historiques et en organisant entre eux les liens économiques qui sont possibles.

p.588 La France était directement visée par l'hitlérisme. Son intérêt évident est de rester aujourd'hui hors d'un conflit.

Il y a 3 heures, Kelkin a dit :

Petit cours de Latin, de la part de quelqu'un qui n'a jamais étudié cette langue : hominem se rapporte à l'humain en général (cf. homo sapiens), pas à l'humain masculin en particulier pour lequel le terme latin est vir (d'où le terme "virilité").

Je suis d'accord avec ça (mais pas avec la suite, donc je ne peux pas "upvoter" l'ensemble du message). Le latin possède trois genres : le féminin, le masculin et le neutre. homo est neutre, vir masculin, mulier (pensez à l'espagnol "mujer") féminin.

On peut mettre des équivalence avec une autre langue à trois genres qui est l'allemand :

homo = das Mensch (d'où Menschenrechte, les "droits de l'homme")

vir = der Mann

mulier = die Frau

Edited by Wallaby
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Wallaby a dit :

Il y a une différence avec Munich : "La France était directement visée par l'hitlérisme. Son intérêt évident est de rester aujourd'hui hors d'un conflit".

Moi quand j'écoute VP s'exprimer et quand j'écoute les médias russes... j'ai un léger doute sur le caractère "vous n'êtes pas une cible m'enfin !" de la France.

Et dans tous les cas, abandonner l'Ukraine aux Russes serait une folie. Pour tout le continent.

il y a 15 minutes, casoucasou a dit :

Pas de sous entendus de mon coté. Merci pour la rectification.

Obtenir la paix le plus vite possible, oui ! Quel qu'en soit le prix, non ! La base de négociation devrait être selon elle les accords de Minsk 2. Tu fait un homme* de paille sur ce sujet, en déliant sur une "capitulation sans condition". Minsk 2 est une excellente base, et elle préserverai l'intégrité territoriale de l'Ukraine (sauf la Crimée qui sera autrement compliqué). Bien que la reconnaissance de l'indépendance des républiques du Dombass semble avoir fermé cette porte, il faut tenter de la rouvrir.

De même que quand tu travaille à la paix il faut envisager la guerre, quand tu guerroie, tu peux préparer la paix en parallèle tout en montrant ta détermination a poursuivre le combat si le processus n'abouti pas dans l'immédiat. C'est même plutôt conseillé. Donc il est abusif de dire "ceux qui veulent travailler à la paix sont des défaitistes et des pro-quelquechose, des lâches, des ‘traitres à la France' (dixit JM Aphatie)." Vous trouvez S. Royal munichoise, mois je trouve l'ambiance assez maccarthyste.

* :3

Au-delà de l'invocation aux manes de Minsk-2 (toussote), je t'invite à aller regarder du côté du respect des libertés fondamentales en Russie.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 19 minutes, Wallaby a dit :

Source :

Le 01/09/2022 à 14:29, Wallaby a dit :

Magnifique texte. Merci pour ce partage. Qui est l'auteur ?

il y a 5 minutes, Ciders a dit :

[…] je t'invite à aller regarder du côté du respect des libertés fondamentales en Russie.

Je ne vois pas le rapport avec Minsk 2 ou la guerre en tant que telle. Qu'avais-tu en tête ? N'hésite pas à MP si HS.

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Ciders a dit :

Et dans tous les cas, abandonner l'Ukraine aux Russes serait une folie. Pour tout le continent.

Quelle Ukraine ? Il y a Ukraine et Ukraine.

Odessa a été fondée par Catherine la Grande, et a eu pour gouverneur le duc de Richelieu comme je le rappelais ici :
http://www.air-defense.net/forum/topic/19078-ukraine-3/?do=findComment&comment=1398599

La ville que les politiquement corrects appellent Lviv et que nous devrions appeler Léopole en bon français s'appelait Lemberg au XIXe siècle, empire austro-hongrois oblige, et elle comptait plus d'habitants polonais ou juifs que d'Ukrainiens (ce qui n'est pas tout à fait le cas des campagnes environnantes). Mais je te concède qu'il n'y avait pas de Russes.

 

il y a 10 minutes, casoucasou a dit :

Magnifique texte. Merci pour ce partage. Qui est l'auteur ?

C'est un éditorial anonyme, comme c'est le cas des éditoriaux du Monde ou du Washington Post.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, Wallaby a dit :

Quelle Ukraine ? Il y a Ukraine et Ukraine.

Odessa a été fondée par Catherine la Grande, et a eu pour gouverneur le duc de Richelieu comme je le rappelais ici :
http://www.air-defense.net/forum/topic/19078-ukraine-3/?do=findComment&comment=1398599

La ville que les politiquement corrects appellent Lviv et que nous devrions appeler Léopole en bon français s'appelait Lemberg au XIXe siècle, empire austro-hongrois oblige, et elle comptait plus d'habitants polonais ou juifs que d'Ukrainiens (ce qui n'est pas tout à fait le cas des campagnes environnantes). Mais je te concède qu'il n'y avait pas de Russes.

Politiquement corrects ? Mais allons-y dans ce cas. J'ai plein d'exemples de villes à rebaptiser et à réattribuer à leurs propriétaires légitimes, Strazburg en tête. On commence par quoi ? :wink:

 

il y a 2 minutes, casoucasou a dit :

Va négocier la paix avec ça ;)

On aurait pu envoyer madame Royal mais son expérience en tant qu'ambassadrice des pôles n'a pas été très... positive. Restons polis.

Edited by Ciders
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 48 minutes, Ciders a dit :

Politiquement corrects ? Mais allons-y dans ce cas. J'ai plein d'exemples de villes à rebaptiser et à réattribuer à leurs propriétaires légitimes, Strazburg en tête. On commence par quoi ? :wink:

Königsberg et Danzig :chirolp_iei: 

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, casoucasou a dit :

Pas de sous entendus de mon coté. Merci pour la rectification.

Obtenir la paix le plus vite possible, oui ! Quel qu'en soit le prix, non ! La base de négociation devrait être selon elle les accords de Minsk 2. Tu fait un homme* de paille sur ce sujet, en déliant sur une "capitulation sans condition". Minsk 2 est une excellente base, et elle préserverai l'intégrité territoriale de l'Ukraine (sauf la Crimée qui sera autrement compliqué). Bien que la reconnaissance de l'indépendance des républiques du Dombass semble avoir fermé cette porte, il faut tenter de la rouvrir.

De même que quand tu travaille à la paix il faut envisager la guerre, quand tu guerroie, tu peux préparer la paix en parallèle tout en montrant ta détermination a poursuivre le combat si le processus n'abouti pas dans l'immédiat. C'est même plutôt conseillé. Donc il est abusif de dire "ceux qui veulent travailler à la paix sont des défaitistes et des pro-quelquechose, des lâches, des ‘traitres à la France' (dixit JM Aphatie)." Vous trouvez S. Royal munichoise, mois je trouve l'ambiance assez maccarthyste.

* :3

Je ne vois pas en quoi critiquer les envois d'armes à l'Ukraine rentre dans ta logique "essayer de gagner la guerre/être prêt à la paix". La réalité des positions à la Royal, c'est que l'Ukraine se ferait bouffer, accepterai par la force des armes une paix honteuse qui verrai la grande partie de ses territoires passer sous le joug russe. Mais après ça c'est vrai on pourrait recommencer à acheter du gaz à Poutine, alors bon, ces pauvres ukrainiens, ils sont bien gentils mais qu'est ce que ça peut nous foutre au fond :smile:

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Du gloubiboulga, mais sans banane.

Allons-y franco, je prend dame Ségolène au mot : qu'elle fasse le voyage de Moscou, arrive avec sa super-proposition d'ouverture d'une conférence de paix, convainque Poutine, peut être avec l'aide d'autres charmants politiciens des deux extrêmes qui répètent régulièrement yaka yaka. Ca a l'air facile et Zelensky a déjà dit OK pour ça plusieurs fois, il a dit qu'il entendait rencontrer Poutine. Allez : y'a qu'à y aller.

On vous soutient, Ségolène, très sincèrement ; on vous regarde et on vous encourage. Et n'oubliez pas : retour aux frontières du 23 mars, Minsk 2 pour base, tout ça. A bientôt.

  • Like 1
  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

On 9/4/2022 at 10:55 AM, Wallaby said:

Je ne suis pas sûr que laisser la Russie s'affaiblir soit dans notre intérêt.

On devrait aider la Russie à regagner ses pertes d'aujourd'hui et à écraser les ukrainiens pour éviter une hégémonie chinoise c'est ça ?

Link to comment
Share on other sites

6 minutes ago, Niafron said:

Oulah...

Camarade, ça se voit que tu n'es certainement pas français. Ici en France, tout le monde s'en cogne de Ségolène Royale, personne ne se serait mis en colère à ce point pour une de ses déclarations.

Par ailleurs, point par point:

1) Les raisons de l'influence de l'occident au niveau mondial... bah les français passent leur temps à s'engueuler sur le colonialisme entre gauchistes et droitards.

2) Ce qui y a d'agréable à vivre en occident... La France est le pays qui a le meilleur ratio socialisme/nombre de milliardaires du monde. Donc, là aussi on passe notre temps à s'engueuler sur les bienfaits ( ou les méfaits ) de notre modèle économique et social.

3) Ouais, en vrai, l'occident, on s'en branle, on se sent largement assez uniques comme ça en tant que français, donc ce que les anglais, les allemands, les italiens, les norvégiens, les néérlandais ou les espagnols viennent faire dans l'histoire, peu importe. Les droits de l'Homme, c'est nous, vive la République, vive la France.

Partez au Soudan, en Chine, en Mongolie, en Russie ou ailleurs et je parie que vous supplierez de revenir en France pour avoir vos petites disputes.

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, U235 a dit :

Partez au Soudan, en Chine, en Mongolie, en Russie ou ailleurs et je parie que vous supplierez de revenir en France pour avoir vos petites disputes.

Ah mais on est tout à fait d'accord.

D'ailleurs, les soudanais, les chinois, les mongols et les russes seraient très heureux de pouvoir venir ici se disputer avec nous, pour ce qui me concerne, je les accueille à bras ouverts.

Edited by collectionneur
Mongols, pas mongoliens
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Niafron a dit :

Ceci étant, et je pose la question de la manière la plus neutre possible, étant entendu qu'on est loin du compte:

Si la Russie s'effondre militairement en Ukraine, c'est quoi le scénario de fin de partie?

Ca oscille entre la petite vexation intérieure et le cauchemar absolu. Et plus sérieusement, il manque trop de variables et il me manque trop de temps pour t'en donner un aperçu avant d'aller bosser.

Il y a 5 heures, g4lly a dit :

C'est une question intéressante néanmoins.

Le mariage de la carpe et du lapin pour aller combattre l'huître, ça n'a jamais vraiment fonctionné. Même s'il faut avouer que le lapin a un sacré talent rhétorique.

Link to comment
Share on other sites

  • Skw changed the title to Guerre Russie-Ukraine 2022+ : considérations géopolitiques et économiques
  • pascal locked this topic
  • pascal unlocked this topic

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,964
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Meumeu
    Newest Member
    Meumeu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...