Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : considérations géopolitiques et économiques


Recommended Posts

il y a 57 minutes, FATac a dit :

  

Hmmm... Faudrait que je retrouve, mais j'avais vu une étude sur le confort thermique au travail qui montrait que dans le tertiaire (de bureaux, pas de commerce), la température moyenne de consigne des chauffages était de 24° et qu'à 22° ou moins, on voyait fleurir les radiateurs d'appoint dans les bureaux. La faute au côté "statique" du travail de bureau qui ne permet pas une activité musculaire modérée qui entretient la chaleur, ni de se pelotonner sous une couverture comme sur le canapé le soir à la maison.

Cette étude s'inquiétait de l'impact du télétravail sur les consignes de chauffage chez les particuliers, et du risque de dérapage en journée face au 19° préconisé depuis les précédents chocs pétroliers.

Si l'idée est séduisante au premier abord, je reste perplexe sur son applicabilité. Pourquoi viser des dépenses d'énergie "utiles" alors qu'il y a des gisements de gaspillage à mobiliser en premier lieu (extinction des bureaux inutilisés ou détection de présence, extinction des enseignes lumineuses des magasins fermés, de leurs vitrines, des surfaces de vente, des publicités lumineuses après 22h, ...

J'arrête là ce HS (j'ai voulu voir si ça avait plus sa place en "économie", mais je n'ai pas vu de sujet parfaitement adapté à cette remarque)

Alors là je te confirme que dans les bureaux en étant purement assis, à moins de 22/23°C beaucoup de personnes se caillent (souvent les femmes d'ailleurs).

C'est lié au manque de mouvement, et c'est vrai en soit c'est un indicateur du fait que pour la santé on reste trop longtemps trop statique.

Moi perso pour "combattre ça" je me déplace pas mal dans les bureaux pour voir les gens en face au lieu d'appeler ou de faire des messages / mail. Mais ce n'est pas toujours bien vu ou optimum dans le cadre "covid / épidémique".

Donc en fait la solution c'est 19° dans les bureaux, et 10 pompes et 10 flexions toutes les heures bandes de molusques !!!

Allez hop hop hop on arrete de lambiner dans les bureaux là :)

  • Haha 4
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Skw a dit :

vêtir d'un petit gilet

Cadeau tout trouvé pour Noël

 - Gilet en laine mérinos 400 Woolpower (si je porte la même chose, non seulement je coupe le chauffage, mais j'ouvre aussi la fenêtre)

Les européens vont devoir réapprendre à se vêtir pour l'hiver. ....fin de hs.  

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 23 minutes, Skw a dit :

A croire que les sous-pulls et autres vêtements plus épais sont pour les gueux.

EH oui les sous-pulls. Moi je viens d'en faire l'achat à décath autant pour l'extérieur que comme pyjama.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Autre info :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Électricité_en_Allemagne

En Allemagne 2022 sur Wikipédia était décris de cette manière :

Ce programme de sortie du charbon, combiné avec celui de sortie du nucléaire, va faire perdre au système électrique allemand 22 GW pilotables d'ici 2022 (12,5 GW charbon plus 9,5 GW nucléaires). Il va donc falloir construire près de 22 GW de centrales à gaz, étant donné l'absence quasi totale de garantie de puissance à la pointe des énergies intermittentes ;

Les Allemands n'ont donc plus de plan B autre que les importations ..., les espagnols sont aussi sur une très forte production à l'aide de gaz, les Italiens dépendent à 50% du gaz pour leur électricité et n'ont plus de centrales nucléaires ...

Vu les prix stratosphériques du gaz, l'achat d'électricité en France est incontournable.

La situation de la Hollande est particulière. Elle possède des réserves de gaz importantes mais ne peut plus vraiment les exploiter à cause de tremblement de terre que l'exploitation provoque.

https://www.connaissancedesenergies.org/nouveaux-tremblements-pour-la-production-gaziere-des-pays-bas-220218

Là aussi il n'y a pas beaucoup d'alternative à l'électricité importée.

Pendant ce temps là en France :

L'EPR de Flamanville devrait démarrer au premier semestre 2023 (et n'est pas compter dans les 56 et les 330 TWH produits)

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 47 minutes, herciv a dit :

L'EPR de Flamanville devrait démarrer au premier semestre 2023 (et n'est pas compter dans les 56 et les 330 TWH produits)

Espérons qu'il ne fasse pas de faux départ comme celui d'Olkiluoto ou celui de Hinkley Point.

Link to comment
Share on other sites

il y a 34 minutes, Kelkin a dit :

Espérons qu'il ne fasse pas de faux départ comme celui d'Olkiluoto ou celui de Hinkley Point.

Il profite quand même de ces expériences. Et je pense que vu les enjeux EDF ne laissera pas passer de malfaçons.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Kelkin a dit :

Espérons qu'il ne fasse pas de faux départ comme celui d'Olkiluoto ou celui de Hinkley Point.

Celui de Olkiluoto fonctionne très bien, il y a eu un petit problème de turbine rapidement réglé fin août mais depuis il monte en puissance:

https://www.tvo.fi/en/index/news/pressreleasesstockexchangereleases/2022/olkiluoto3isnowthelargestinfinland.html

Edited by J-B
  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

La Chine tiraillée entre le soutien " stratégique "à la Russie histoire de contrer les USA et le rapprochement "tactique" avec les républiques d'Asie centrale , en particulier le Kazakhstan, qui ne voient pas du tout d'un bon d'oeil l'invasion de l'Ukraine.  Cette opposition avait déjà eu lieu lors des réunions de 2008. Rien n'est simple.

"Par exemple, lors du sommet de l'OCS de 2008 à Douchanbé, au Tadjikistan, le président de l'époque, Dmitri Medvedev, a tenté sans succès de faire approuver par le groupe les actions de la Russie en Géorgie, où elle a envahi puis détaché l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud. Les autres membres de l'OCS ont refusé, la Chine ralliant une grande partie de l'opposition, notamment parce que le précédent que constitue le détachement de parties d'États souverains pourrait, du point de vue de Pékin, affaiblir sa revendication de "souveraineté" sur Taïwan. Aujourd'hui, la Chine s'est considérablement rapprochée de Moscou sur le plan stratégique, mais les membres d'Asie centrale de l'OCS ont également plus de pouvoir et d'influence qu'en 2008."

Conclusion  D'une part, la Chine apportera un soutien diplomatique à la Russie et s'engagera largement en faveur d'une entente Pékin-Moscou dont la principale raison d'être et le principal objectif sont de faire contrepoids à Washington et de faire obstacle aux institutions mondiales et aux préférences politiques de l'Occident transatlantique et du Japon. D'autre part, la Chine continuera à se conformer de facto aux sanctions occidentales afin d'éviter de se faire une cible sur le dos, et elle déploiera un langage peu nuancé sur la "paix" et la "stabilité" afin d'apaiser les nations d'Asie centrale et les partenaires du Sud qui sont inquiets de la guerre de Moscou en Ukraine.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

https://carnegieendowment.org/2022/09/13/wrong-way-to-view-xi-putin-meeting-pub-87908

  • Thanks 3
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Bocket a dit :

La Chine tiraillée entre le soutien " stratégique "à la Russie histoire de contrer les USA et le rapprochement "tactique" avec les républiques d'Asie centrale , en particulier le Kazakhstan, qui ne voient pas du tout d'un bon d'oeil l'invasion de l'Ukraine.  Cette opposition avait déjà eu lieu lors des réunions de 2008. Rien n'est simple.

"Par exemple, lors du sommet de l'OCS de 2008 à Douchanbé, au Tadjikistan, le président de l'époque, Dmitri Medvedev, a tenté sans succès de faire approuver par le groupe les actions de la Russie en Géorgie, où elle a envahi puis détaché l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud. Les autres membres de l'OCS ont refusé, la Chine ralliant une grande partie de l'opposition, notamment parce que le précédent que constitue le détachement de parties d'États souverains pourrait, du point de vue de Pékin, affaiblir sa revendication de "souveraineté" sur Taïwan. Aujourd'hui, la Chine s'est considérablement rapprochée de Moscou sur le plan stratégique, mais les membres d'Asie centrale de l'OCS ont également plus de pouvoir et d'influence qu'en 2008."

Conclusion  D'une part, la Chine apportera un soutien diplomatique à la Russie et s'engagera largement en faveur d'une entente Pékin-Moscou dont la principale raison d'être et le principal objectif sont de faire contrepoids à Washington et de faire obstacle aux institutions mondiales et aux préférences politiques de l'Occident transatlantique et du Japon. D'autre part, la Chine continuera à se conformer de facto aux sanctions occidentales afin d'éviter de se faire une cible sur le dos, et elle déploiera un langage peu nuancé sur la "paix" et la "stabilité" afin d'apaiser les nations d'Asie centrale et les partenaires du Sud qui sont inquiets de la guerre de Moscou en Ukraine.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

https://carnegieendowment.org/2022/09/13/wrong-way-to-view-xi-putin-meeting-pub-87908

Cette guerre met vraiment les chinois dans une situation merdique, en plus de démontrer que gagner une guerre face à un peuple déterminé c'est très dur, même avec un avantage matériel à priori significatif (coucou Taiwan). 

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, CortoMaltese a dit :

Cette guerre met vraiment les chinois dans une situation merdique, en plus de démontrer que gagner une guerre face à un peuple déterminé c'est très dur, même avec un avantage matériel à priori significatif (coucou Taiwan)

Et pour ça, les chinois doivent en vouloir à mort aux russes...

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Shorr kan a dit :

Et pour ça, les chinois doivent en vouloir à mort aux russes...

Après, ils peuvent aussi voir le bon côté des choses : ça leur fait un retex inespéré qui leur évitera de faire des conneries. Mais je suis d'accord avec toi, j'ai l'impression que les chinois ont très envies de croire que Taiwan ça sera "facile" (toute proportion gardé, disons "faisable") et qu'ils en veulent un peu aux russes d'avoir brisé leur rêve humide. 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 47 minutes, CortoMaltese a dit :

Après, ils peuvent aussi voir le bon côté des choses : ça leur fait un retex inespéré qui leur évitera de faire des conneries. Mais je suis d'accord avec toi, j'ai l'impression que les chinois ont très envies de croire que Taiwan ça sera "facile" (toute proportion gardé, disons "faisable") et qu'ils en veulent un peu aux russes d'avoir brisé leur rêve humide. 

Depuis les guerres israélo-arabe, personne ne savait à quoi ressemblerai un conflit entre pairs (relativement). On y est.

Même si les belligérants de cette guerre ont une compétence toute relative et qu'il faut se méfier des conclusions hâtives et de l'excès de généralisation ; il y a maintenant des pistes de réflexion sérieuses.

D'un coté c'est techniquement une aubaine pour les chinois - en apprenant des erreurs des autres, en particulier des russes...- de l'autre ça éloigne la possibilité d'obtenir la réédition de Taiwan juste en leur faisant peur ou par une opération éclair. Et le plus important pour moi : la preuve a été faite que les américains sont prêt à soutenir un allié désireux de se battre.

Edited by Shorr kan
E en trop
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, Shorr kan a dit :

Et le plus important pour moi : la preuve a été faite que les américains sont prêt à soutenir un allié désireux de se battre.

Oui et çà permet également de connaitre la forme que prend à minima ce soutien. Néanmoins si les américains sont désireux de fournir des ressources il reste à connaître leur capacité à fournir ces ressources dans le temps.

Personnellement je m'interroge sur la profondeur de stock de HIMARS qui était de 3000 avant la guerre.

Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, herciv a dit :

Oui et çà permet également de connaitre la forme que prend à minima ce soutien. Néanmoins si les américains sont désireux de fournir des ressources il reste à connaître leur capacité à fournir ces ressources dans le temps.

Personnellement je m'interroge sur la profondeur de stock de HIMARS qui était de 3000 avant la guerre.

3000 c'est le nombre d'HIMARS ou de munition (ça me paraît extrêmement faible) ?

Car si c'est le nombre d'HIMARS, ça va, ils en ont fourni une vingtaine à l'Ukraine. C'est plutôt les munitions qu'il faudrait regarder attentivement, car les Ukrainiens en crament littéralement des dizaines par jour

Edited by CortoMaltese
Link to comment
Share on other sites

@g4llyFin de HS, l'US Army en veut quasiment 500 de plus et cherche des entreprises capables d'en construit une centaine par an :

https://www.businessinsider.com/us-army-looking-to-build-hundreds-more-himars-launchers-2022-9?r=US&IR=T

Sur les exercices 2024 à 2028, l'Armée envisage un minimum de 24 nouveaux lanceurs par an et un maximum de 96, soit un total de 120 à 480 sur cinq ans.

L'armée américaine en compte 363 et le Corps des Marines 47 autres. L'armée a déclaré en 2021 - avant que la Russie n'attaque l'Ukraine - qu'elle chercherait à augmenter sa force à 547 HIMARS . La Roumanie a 18 HIMARS et l'approbation des États-Unis pour en acheter jusqu'à 54 . Singapour compte 18 lanceurs et la Jordanie 12.

À côté de l'Ukraine, l'acheteur le plus notable serait peut-être Taïwan, qui prévoit maintenant de commander 29 HIMARS .

Copier sur le bon fil :

http://www.air-defense.net/forum/topic/5707-himars/

 .

 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, CortoMaltese a dit :

Car si c'est le nombre d'HIMARS, ça va, ils en ont fourni une vingtaine à l'Ukraine. C'est plutôt les munitions qu'il faudrait regarder attentivement, car les Ukrainiens en crament littéralement des dizaines par jour

On parle de munitions et oui çà me pose problème également si le US doivent se battre contre les chinois. Donc avant tout ce nombre doit recevoir une validation.

il y a une heure, olivier lsb a dit :

Le marché de l'électricité Européen et la position singulière d'EDF dans un marché que la commission UE a souhaité libéraliser (au nom des états membres, ne l'oublions pas) va être à surveiller de très très très près.

Complètement d'accord c'est pour çà que les éléments de ce matin m'ont particulièrement réjouis. Le plafonnement n'est qu'une taxe déguisée perçue directement pas les états si vente sur le marché de gros.

Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, herciv a dit :

Complètement d'accord c'est pour çà que les éléments de ce matin m'ont particulièrement réjouis. Le plafonnement n'est qu'une taxe déguisée perçue directement pas les états si vente sur le marché de gros.

Quelle nouvelle ? Pour ce qui nous concerne, que les "superprofits" restent chez EDF (et participent à son autofinancement) ou aillent à l'Etat, qui les reversera à EDF sous forme d'augmentation de capital, c'est peu ou proue la même chose. 

Edited by olivier lsb
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • Skw changed the title to Guerre Russie-Ukraine 2022+ : considérations géopolitiques et économiques

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,809
    Total Members
    1,550
    Most Online
    O.livier
    Newest Member
    O.livier
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...