Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : considérations géopolitiques et économiques


Recommended Posts

Encore un accident de parapluie ?

Zonebourse

Le ministre biélorusse des Affaires étrangères est mort - Belta

26/11/2022 | 15:33

26 novembre (Reuters) - Le ministre biélorusse des Affaires étrangères, Vladimir Makeï, est mort à l'âge de 64 ans, a rapporté samedi l'agence de presse Belta.

"Le ministre des Affaires étrangères, Vladimir Makeï, s'est éteint soudainement", écrit Belta.

Il était en poste depuis 2012.

Après avoir assisté cette semaine à Erevan, en Arménie, à une réunion de l'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC), alliance militaire regroupant plusieurs anciennes républiques soviétiques, Vladimir Makeï devait rencontrer son homologue russe Sergueï Lavrov lundi.

Avant l'élection présidentielle de 2020 et la répression du mouvement de contestation contre la réélection d'Alexandre Loukachenko, Vladimir Makeï a été l'un des artisans des tentatives d'amélioration des relations entre la Biélorussie et les pays occidentaux, quitte à se montrer critique à l'égard de la Russie de Vladimir Poutine.

Il a toutefois complètement changé de position après les premières manifestations, affirmant qu'elles étaient le fruit d'une manipulation des services secrets occidentaux. (Rédaction de Reuters, version française Bertrand Boucey)

Edited by herciv
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, Kelkin a dit :

Sur Milleron ou sur Tholon ?

Le Figaro et le Nouvel Obs savent conjuguer, mais apparemment pas Libé... À moins qu'il ne s'agisse d'accommoder un gigot...

Tu sais, si tu veux relever toutes les fautes de conjugaison, de grammaire ou d'orthographe dans les articles du web, je pense que t'as pas fini ... :wink:

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 19 heures, Aldo a dit :

Il est possédé le monsieur :blink:

Et bien briefé avec tous les éléments de langage débiles entendus depuis le début du côté russe.
Grosse grosse séance de whattaboutism, comme d'hab' j'en veux beaucoup à ceux qui au cours du temps auront à force donné des arguments à ce genre de personnage.
J'ai rigolé quand il ne nie pas les placements d'argent à l'étranger. :laugh:

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Difficile de savoir ce qui se trame vraiment mais on peut reconnaître que Loukachenko est un survivant et qu'il continue de démontrer ses talents dans une situation plus que trouble.

Il est aussi possible que dans tout ce merdier et malgré le caractère autocratique de son régime, il ait pu faire l'objet d'offres discrètes de l'Occident et/ou faire d'aussi discrètes offres de service aux Occidentaux en échange de temps et/ou d'une moindre pression sur son pays, notamment de la part des Baltes et des Polonais. Il pourrait fort bien monnayer sa neutralité renouvelée contre sa survie politique, en tout cas à court terme.

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le 25/11/2022 à 17:56, olivier lsb a dit :

Un article très intéressant qui regorge de révélations, à la ma connaissance et d'informations inédites. 

- Les Chinois pensaient que le conflit se serait limité au Donbass et on été très inquiet de la rhétorique nucléaire Russe dans les jours ayant suivi le 24 février.

- Le traité conclus à l'occasion de "l'amitié éternelle" entre la Chine et la Russie, comportait "sans surprise" (une habitude typiquement Slave, depuis Molotov-Ribbentrop on dirait) une annexe cachée, qui prévoyait un équivalent article 5 OTAN entre la Chine et la Russie. Dans sa grande prudence, la Chine a insisté pour rajouter une clause spéciale d'interprétation du déclenchement de l'assistance mutuelle, notamment en présence de "conditions spéciales" (dont l'annexion récente de territoires pourrait de facto exclure l'application de cette clause de défense mutuelle).

- Lavrov pas au courant de l'échelle de l'invasion envisagée, jusqu'au 21 février 

- Vous vous souvenez de l'annonce Polonaise de fourniture d'une trentaine de MIG-brouette-29 ? Le revirement des US à cette initiative s'explique par une initiative Chinoise et un (rare) accord US-Chine (beaucoup plus de détails dans l'article): "Vous retenez les Polonais de livrer les MIG, et on s'assure de notre coté que l'armée Russe n'emploiera pas l'armée nucléaire". Les Américains et les Chinois s'accordaient pour penser que si les enjeux opérationnels des 30 brouettes-29 étaient minimes et peu susceptibles de changer la donne sur le terrain, les deux puissances redoutaient les effets symboliques, politiques et stratégiques d'une telle initiative (livraison d'avions de chasse par une puissance OTAN) aussi tôt dans le conflit. La Chine a insisté par une diplomatie de généraux à généraux pour que la Russe s'en tienne à sa doctrine nucléaire Historique, de défense en cas d'attaque sur son sol (pas d'annexion à l'époque). 

- Egalement un passage (qui m'a fait un peu grincer des dents) sur les contacts Chinois avec les Européens, par l'entremise d'anciens responsables politiques ("confidential back-channel initiative involving former European leaders and senior officials, and ultimately endorsed by the Chinese"). Ca pue le trafic d'influence / corruption à plein nez. 

- l'article explique qu'il y a une espèce de symétrie entre l'attitude prudente des US sur la fourniture d'armes de nature stratégiques (j'imagine, tout ce qui va concerner MBT modernes, avions de chasse, roquettes / missiles longue portée...) et l'attitude Chinoise, qui s'est bornée à une soutien poli et diplomatique, sans équivalence en matière de soutien matériel et en usant de son influence pour dissuader VVP de l'emploi de l'arme nucléaire. Cet accord tacite serait toujours de facto valide et appliqué.

- Les déclarations publiques de Xi et Modi au sommet de Shanghai, face à VVP, sont la traduction concrète de cet accord avec les USA (comme quoi, ces déclarations toujours très feutré à l'issue de ces sommets internationaux ne sont jamais un hasard, ni des paroles en l'air). 

https://www.spectator.co.uk/article/the-red-line-biden-and-xis-secret-ukraine-talks-revealed/

(accès libre)

 

 

 

Désolé pour les fautes, je suis allé un peu vite et je ne peux plus éditer le post maintenant qu'il est fusionné et a dépassé la taille critique...

Suite de mon post, sur le rôle de la Chine, avec cette visite de Tokaïev à Moscou, première à d'un dirigeant étranger depuis le début du conflit: je suis preneur d'autres sources, mais on parlerait d'une déclaration signée et concluant à l'inutilité d'une guerre nucléaire. En service commandé par la Chine ? 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Ciders a dit :

Difficile de savoir ce qui se trame vraiment mais on peut reconnaître que Loukachenko est un survivant et qu'il continue de démontrer ses talents dans une situation plus que trouble.

Il est aussi possible que dans tout ce merdier et malgré le caractère autocratique de son régime, il ait pu faire l'objet d'offres discrètes de l'Occident et/ou faire d'aussi discrètes offres de service aux Occidentaux en échange de temps et/ou d'une moindre pression sur son pays, notamment de la part des Baltes et des Polonais. Il pourrait fort bien monnayer sa neutralité renouvelée contre sa survie politique, en tout cas à court terme.

Je pense qu'il doit plutôt sa survie politique à l'insoumission des Biélorusses, qui par comparaison, ont bien plus protesté et manifesté que les Russes suite aux dernières élections. Les Russes le savent bien à mon avis, et s'ils auraient pu prendre le risque d'un renversement à l'époque ou ils allaient également contribuer à la répression au Kazakhstan, je crois qu'aujourd'hui, la donne a changé et le risque serait bien trop grand qu'ils perdent et l'Ukraine et la Biélorussie. 

Loukachenko est une sorte de statu quo qui satisfait tout le monde et que tout le monde essaie de maximiser à son profit. 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Les Biélorusses n'ont pas bougé en interne pendant près de vingt ans, il y a autre chose qui a effrayé Moscou ou qui a pesé suffisamment dans la balance pour les dissuader de venir (surtout que militairement, c'était pas l'Ukraine, ça se pliait rapidement).

Après, il me semble aussi clair qu'en cas de victoire en mars, les choses auraient été différentes.

Link to comment
Share on other sites

La Chine limite son soutien politique à la Russie, et commence à faire pression sur Moscou pour terminer cette guerre. C'est du moins une petite musique que l'on entend dans certaines interprétations médiatiques.

Voici un article aujourd'hui dans le Global Times, journal chinois considéré comme indicateur des orientations gouvernementales.

Heureusement que la Chine ne soutient plus la Russie politiquement. Sinon, qu'est-ce que ça serait :unsure: !

Ces derniers jours, des responsables de l'OTAN ont reconnu que les membres européens de l'organisation éprouvaient des difficultés à aider l'Ukraine. Une telle circonstance peut-elle aider la crise ukrainienne à ouvrir la voie à des pourparlers de paix ? (...)

"On pense que les responsables de l'OTAN, et en particulier M. Stoltenberg, vont bientôt être confrontés à une accumulation de pressions. Même s'il a exhorté les pays européens à continuer à approvisionner l'Ukraine, à en juger par la situation actuelle des pays européens, s'ils continuent, cela constituera un fardeau insupportable pour eux-mêmes. Une telle assistance n'est certainement pas durable", a déclaré au Global Times Lü Xiang, expert des études américaines et chercheur à l'Académie chinoise des sciences sociales. (...) La forte diminution de l'aide de l'OTAN à l'Ukraine est un scénario probable, les fournitures ne se maintenant qu'à un niveau symbolique. Par la suite, l'OTAN ou les pays européens pourraient entamer des négociations avec la Russie, dans le but d'apaiser la crise et de permettre aux Ukrainiens et aux Européens de retrouver une vie relativement normale, a noté M. Lü. (...)

La contradiction entre les États-Unis et l'Europe est devenue proéminente. Les pays européens sont déçus par les États-Unis qui leur vendent de l'énergie à des prix faramineux dans le contexte de la crise énergétique. Et la loi de Washington sur la réduction de l'inflation a gravement porté atteinte aux intérêts de l'Europe.

Certains politiciens européens ont déjà vu clairement que les Etats-Unis espèrent tirer la Russie vers le bas, affaiblir l'Europe et renforcer la dépendance de l'Europe vis-à-vis des Etats-Unis, afin de maintenir leur hégémonie en Europe en profitant de la crise ukrainienne, qui sacrifie en fait les intérêts des alliés. Cela incitera les pays européens à mieux comprendre que les États-Unis ne sont pas fiables et réduira la cohésion au sein de l'OTAN.

Le ton est aussi clair qu'il est possible : c'est l'aide du bloc occidental à l'Ukraine qui fait obstacle à la paix, réduire cette aide à un niveau symbolique permettra de négocier la paix et aux Ukrainiens de retrouver une "vie relativement normale", et la principale chose à remarquer dans cette guerre est que les Etats-Unis visent à renforcer leur hégémonie aux dépens de leurs alliés.

A moins d'aller jusqu'à crier "Vive Poutine !", je ne vois pas comment la Chine pourrait davantage soutenir politiquement Moscou :dry:

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Alexis a dit :

La Chine limite son soutien politique à la Russie, et commence à faire pression sur Moscou pour terminer cette guerre. C'est du moins une petite musique que l'on entend dans certaines interprétations médiatiques.

Voici un article aujourd'hui dans le Global Times, journal chinois considéré comme indicateur des orientations gouvernementales.

Heureusement que la Chine ne soutient plus la Russie politiquement. Sinon, qu'est-ce que ça serait :unsure: !

Ces derniers jours, des responsables de l'OTAN ont reconnu que les membres européens de l'organisation éprouvaient des difficultés à aider l'Ukraine. Une telle circonstance peut-elle aider la crise ukrainienne à ouvrir la voie à des pourparlers de paix ? (...)

"On pense que les responsables de l'OTAN, et en particulier M. Stoltenberg, vont bientôt être confrontés à une accumulation de pressions. Même s'il a exhorté les pays européens à continuer à approvisionner l'Ukraine, à en juger par la situation actuelle des pays européens, s'ils continuent, cela constituera un fardeau insupportable pour eux-mêmes. Une telle assistance n'est certainement pas durable", a déclaré au Global Times Lü Xiang, expert des études américaines et chercheur à l'Académie chinoise des sciences sociales. (...) La forte diminution de l'aide de l'OTAN à l'Ukraine est un scénario probable, les fournitures ne se maintenant qu'à un niveau symbolique. Par la suite, l'OTAN ou les pays européens pourraient entamer des négociations avec la Russie, dans le but d'apaiser la crise et de permettre aux Ukrainiens et aux Européens de retrouver une vie relativement normale, a noté M. Lü. (...)

La contradiction entre les États-Unis et l'Europe est devenue proéminente. Les pays européens sont déçus par les États-Unis qui leur vendent de l'énergie à des prix faramineux dans le contexte de la crise énergétique. Et la loi de Washington sur la réduction de l'inflation a gravement porté atteinte aux intérêts de l'Europe.

Certains politiciens européens ont déjà vu clairement que les Etats-Unis espèrent tirer la Russie vers le bas, affaiblir l'Europe et renforcer la dépendance de l'Europe vis-à-vis des Etats-Unis, afin de maintenir leur hégémonie en Europe en profitant de la crise ukrainienne, qui sacrifie en fait les intérêts des alliés. Cela incitera les pays européens à mieux comprendre que les États-Unis ne sont pas fiables et réduira la cohésion au sein de l'OTAN.

Le ton est aussi clair qu'il est possible : c'est l'aide du bloc occidental à l'Ukraine qui fait obstacle à la paix, réduire cette aide à un niveau symbolique permettra de négocier la paix et aux Ukrainiens de retrouver une "vie relativement normale", et la principale chose à remarquer dans cette guerre est que les Etats-Unis visent à renforcer leur hégémonie aux dépens de leurs alliés.

A moins d'aller jusqu'à crier "Vive Poutine !", je ne vois pas comment la Chine pourrait davantage soutenir politiquement Moscou :dry:

Oui enfin,  entre ce qui est écrit et ce qui sera fait... et si c'était un élément de communication pour préparer à l'avènement d'un arrêt des combats,  tout en donnant aux USA le rôle d'un hegemon méchant, peu fiable et mal intentionné ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, Alexis a dit :

La Chine limite son soutien politique à la Russie, et commence à faire pression sur Moscou pour terminer cette guerre. C'est du moins une petite musique que l'on entend dans certaines interprétations médiatiques.

Voici un article aujourd'hui dans le Global Times, journal chinois considéré comme indicateur des orientations gouvernementales.

Heureusement que la Chine ne soutient plus la Russie politiquement. Sinon, qu'est-ce que ça serait :unsure: !

Ces derniers jours, des responsables de l'OTAN ont reconnu que les membres européens de l'organisation éprouvaient des difficultés à aider l'Ukraine. Une telle circonstance peut-elle aider la crise ukrainienne à ouvrir la voie à des pourparlers de paix ? (...)

"On pense que les responsables de l'OTAN, et en particulier M. Stoltenberg, vont bientôt être confrontés à une accumulation de pressions. Même s'il a exhorté les pays européens à continuer à approvisionner l'Ukraine, à en juger par la situation actuelle des pays européens, s'ils continuent, cela constituera un fardeau insupportable pour eux-mêmes. Une telle assistance n'est certainement pas durable", a déclaré au Global Times Lü Xiang, expert des études américaines et chercheur à l'Académie chinoise des sciences sociales. (...) La forte diminution de l'aide de l'OTAN à l'Ukraine est un scénario probable, les fournitures ne se maintenant qu'à un niveau symbolique. Par la suite, l'OTAN ou les pays européens pourraient entamer des négociations avec la Russie, dans le but d'apaiser la crise et de permettre aux Ukrainiens et aux Européens de retrouver une vie relativement normale, a noté M. Lü. (...)

La contradiction entre les États-Unis et l'Europe est devenue proéminente. Les pays européens sont déçus par les États-Unis qui leur vendent de l'énergie à des prix faramineux dans le contexte de la crise énergétique. Et la loi de Washington sur la réduction de l'inflation a gravement porté atteinte aux intérêts de l'Europe.

Certains politiciens européens ont déjà vu clairement que les Etats-Unis espèrent tirer la Russie vers le bas, affaiblir l'Europe et renforcer la dépendance de l'Europe vis-à-vis des Etats-Unis, afin de maintenir leur hégémonie en Europe en profitant de la crise ukrainienne, qui sacrifie en fait les intérêts des alliés. Cela incitera les pays européens à mieux comprendre que les États-Unis ne sont pas fiables et réduira la cohésion au sein de l'OTAN.

Le ton est aussi clair qu'il est possible : c'est l'aide du bloc occidental à l'Ukraine qui fait obstacle à la paix, réduire cette aide à un niveau symbolique permettra de négocier la paix et aux Ukrainiens de retrouver une "vie relativement normale", et la principale chose à remarquer dans cette guerre est que les Etats-Unis visent à renforcer leur hégémonie aux dépens de leurs alliés.

A moins d'aller jusqu'à crier "Vive Poutine !", je ne vois pas comment la Chine pourrait davantage soutenir politiquement Moscou :dry:

"La guerre Grosseuh malheur mein Herr, la faute aux Américains ja ?". Niveau soutien, je vois surtout une tentative d'enfoncer un coin entre l'UE et l'OTAN, et une volonté - déjà affirmée par le passé - que la négociation bilatérale règle les crises.

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Je ne sais où le mettre, alors ce sera ici.

Fait sociétal en Ukraine du fait de la guerre :

https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/temoignage-guerre-en-ukraine-si-cela-peut-aider-d-autres-personnes-leda-a-epouse-un-soldat-homosexuel-pour-pouvoir-identifier-sa-depouille_5509848.html

Ben oui, une situation compliquée pour ces soldats ...

Link to comment
Share on other sites

"...L'Ukraine entame des pourparlers secrets avec Israël pour obtenir un soutien militaire - médias israéliens

Une délégation militaire dirigée par le chef adjoint de l'armée ukrainienne s'est récemment rendue en Israël, rapporte Israel Radar faisant référence à la chaîne israélienne 13 TV News..."

https://twitter.com/EuromaidanPress/status/1597594100869791746

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Wallaby a dit :

Et pour mémoire, John Kennedy a négocié avec Krouchtchev lors de l'affaire des missiles de Cuba. Il n'a pas déclaré l'URSS "État terroriste".

Et pour mémoire a l'époque il y'a eu 0 morts américains en Amérique dû a des attaques russes. 

Ce n'est pas tout à fait le cas en Ukraine aujourd'hui. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Boule75 a dit :

"réalisme"

Il s'agit de ce courant :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Réalisme_(relations_internationales)

L'école réaliste apparaît avec Reinhold Niebuhr.

Les principaux penseurs du réalisme sont :

Hans Morgenthau ;

Edward Hallett Carr ;

Arnold Wolfers, professeur de relations internationales à l'université Yale ;

Raymond Aron (avec de nombreuses références à Clausewitz) est couramment classé parmi les auteurs réalistes, cependant ses écrits sont bien plus nuancés que ceux des auteurs américains de son époque. Il développe sa propre théorie du soldat et du diplomate. Il fait cependant partie du courant réalisme culturel ;

Kenneth Waltz, avec son ouvrage Theory of International Politics, est l'un des pionniers du néoréalisme ;

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Teenytoon a dit :

Et pour mémoire a l'époque il y'a eu 0 morts américains en Amérique dû a des attaques russes. 

Ce n'est pas tout à fait le cas en Ukraine aujourd'hui. 

Attention car avec cette logique, les USA sont les premier terroristes Voilà pourquoi il est préférable d'éviter d'abuser de ce terme trop générique aujourd'hui uniquement pour se donner bonne conscience, le retour de bâton n'est jamais loin.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Arland a dit :

Attention car avec cette logique, les USA sont les premier terroristes Voilà pourquoi il est préférable d'éviter d'abuser de ce terme trop générique aujourd'hui uniquement pour se donner bonne conscience, le retour de bâton n'est jamais loin.

Ils ont délibérément agressé le Mexique ou le Canada ?

------------------------

il y a 10 minutes, gustave a dit :

Qui sont ces morts US aux USA du fait de la Russie ?

Faut lire

Il y a 6 heures, Teenytoon a dit :

il y'a eu 0 morts américains en Amérique dû a des attaques russes. 

 

Edited by Teenytoon
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,823
    Total Members
    1,749
    Most Online
    f-brn
    Newest Member
    f-brn
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...