Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : considérations géopolitiques et économiques


Recommended Posts

39 minutes ago, Julien said:

Ta méthode de dissuasion n’a ni marché en 14 ni en 40.

Par contre je veux bien des exemples d’attaque contre un pays nuclearisé.

Alors excuse moi de miser quand même sur la bombinette que sur la capacité à lever en masse, même si avoir les deux c’est encore mieux, mais à choisir...

En 14 et en 40 justement nous ne dissuasion pas une force supérieur contre qui nous avions pris une branlée ... Puis contre qui nous n'avions gagné que par abandon de l'arrière adverse, et dans un contexte où nous étions notablement plus faible en volume.

On ne dissuade pas si on est pas dissuasif.

Et personne n'a dit qu'il fallait abandonner l'arme nucléaire... Mais que dans de nombreux contexte elle ne dissuade pas comme envisagée.

Link to comment
Share on other sites

45 minutes ago, g4lly said:

Puis contre qui nous n'avions gagné que par abandon de l'arrière adverse

Le front des empires centraux ne s'est peut être pas effondré à l'Ouest, mais dans les balkans, c'était autre chose.

Edited by Joab
Link to comment
Share on other sites

Front énergétique, radio moquette, données solides du terrain : Paris, gros ensemble d'immeubles essentiellement d'habitation, chaudières gaz pour eau chaude et chauffage.

A DJU constant, période octobre-janvier, différence 2021-2022 : -25% de consommation de gaz. En brut : -33%.

Edited by Boule75
  • Thanks 2
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, g4lly a dit :

Ils veulent essentiellement des supplétif plus nombreux et mieux armée pour agrandir leur armée.

Mais rien ne dit que ces supplétifs seront simple à obtenir. Du jour au lendemain tu voudrais obtenir une mobilisation général dans des pays qui ont passé les 30 dernières année à fuir leur responsabilité face à la guerre ? Les supplétifs, ils ne les trouveront qu'en Finlande ou en France et maintenant peut-être en Ukraine.

 

Il y a 2 heures, g4lly a dit :

Mais d'un autre point il craignent une organisation militaire interne en Europe autour de l'Allemagne qui reproduirait leur modèle. A savoir un empire se servant des force armée de ses voisins pour monter en puissance.

Ca par contre çà me semble plus plausible.

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, herciv a dit :

Mais rien ne dit que ces supplétifs seront simple à obtenir. Du jour au lendemain tu voudrais obtenir une mobilisation général dans des pays qui ont passé les 30 dernières année à fuir leur responsabilité face à la guerre ? Les supplétifs, ils ne les trouveront qu'en Finlande ou en France et maintenant peut-être en Ukraine.

 

Ca par contre çà me semble plus plausible.

tu pourrais leur suggerer un referendum, avec une question du genre : pensez vous que les citoyens des autres pays vont prendre les armes pour vous défendre si vous restez sans bouger ?

 

 

parce que, avec mon regard, je me demande bien qui prendra les armes pour défendre les interets de la France dans l'Indo Pacifique, au cas où...

donc, que nous, nous utilisions nos armes, nos soldats (notre chair) pour défendre des trouillards, je ne me pose meme pas la question.

 

et, dans le meme registre, l'existence (au sens de l'invasion, comme celle de l'Ukraine) de pays de l'UE (ceux qui nous "crachent dessus") m’indiffère ; la regle du jeu doit etre la meme pour tous et si elle ne l'est pas, pourquoi (donc) jouer reglo ?

Link to comment
Share on other sites

https://www.theguardian.com/commentisfree/2023/mar/20/iraq-ukraine-us-global-supremacy-washington-power-china-global-south

C'est une coïncidence utile que le 20e anniversaire de l'attaque illégale de George W Bush et Tony Blair contre l'Irak tombe quelques semaines seulement après l'anniversaire de l'attaque illégale de Vladimir Poutine contre l'Ukraine. Aucune de ces deux guerres n'a été autorisée par les Nations unies. Toutes deux ont été marquées par des destructions massives et d'énormes pertes en vies humaines.

Aujourd'hui, 30 ans après la disparition de l'Union soviétique, certains signes indiquent que le monde unipolaire dominé par les États-Unis pourrait toucher à sa fin. Le principal adversaire n'est pas la Russie de Poutine, mais une Chine de plus en plus confiante. Les dirigeants du Sud s'agitent également. Lors du premier choc provoqué par l'agression de la Russie contre l'Ukraine en février de l'année dernière, plus de 140 États membres de l'ONU ont voté pour la condamner. Mais seulement une quarantaine de pays au total ont rejoint les États-Unis pour imposer des sanctions à la Russie.

Josep Borrell, responsable de la politique étrangère de l'UE, a déclaré le mois dernier lors de la conférence de Munich sur la sécurité : "Je vois à quel point le récit russe est puissant, avec ses accusations de double standard". Le Français Emmanuel Macron s'est dit "choqué par la crédibilité que nous perdons dans le Sud".

Malgré la résurgence de la puissance américaine en Europe à la suite de la guerre en Ukraine, l'ère de la suprématie américaine dans le reste du monde pourrait bientôt être révolue.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Source : https://ecfr.eu/publication/fragile-unity-why-europeans-are-coming-together-on-ukraine/ (16 mars 2023)

En particulier 39% des Allemands, contre 33% qui pensent différemment, estiment que les combats doivent cesser immédiatement, même si cela signifie que l'Ukraine doit perdre du territoire. Et 41% des Italiens, contre 26%.

Edited by Wallaby
Link to comment
Share on other sites

https://ecfr.eu/publication/united-west-divided-from-the-rest-global-public-opinion-one-year-into-russias-war-on-ukraine/ (22 février 2023)

Qu'est la Russie pour votre pays ?

Inde :

  • un allié : 51%
  • un partenaire : 29%
  • un rival : 15%

Chine :

  • un allié : 35%
  • un partenaire : 44%
  • un rival : 16%

Turquie :

  • un allié : 14%
  • un partenaire : 55%
  • un rival : 18%
  • un ennemi : 8%
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, g4lly a dit :

Ils n'expriment pas leur lassitude a servir de garant.

Ils veulent essentiellement des supplétif plus nombreux et mieux armée pour agrandir leur armée.

Mais d'un autre point il craignent une organisation militaire interne en Europe autour de l'Allemagne qui reproduirait leur modèle. A savoir un empire se servant des force armée de ses voisins pour monter en puissance.

Pourquoi ça les inquiete dorénavant une Europe germano centrée - au sens d'un sorte d'empire assez serré finalement - ... Parce que non seulement elle pourrait être vraiment integré et donc efficace. Mais surtout qu'elle pourrait s'exonérer de considérer la Russie comme adversaire stratégique et au contraire y trouver son compte.

C'est pour cela que les allemands sont devenu brutalement tricards... Après des années de je tourne autour du pot, et leur lent post pacifisme.

Bon OK c'est toi qui avait raison. Les US appel à être prêt à payer le prix avec des supplétifs en Europe.

 

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

5 hours ago, Heorl said:

(J'hésite encore à revenir en tant que contributeur régulier, mais ici je fais une exception pour précision)

Pour ce genre de posts, j'espère que tu continueras à contribuer.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

3 hours ago, Wallaby said:

En particulier 39% des Allemands, contre 33% qui pensent différemment, estiment que les combats doivent cesser immédiatement, même si cela signifie que l'Ukraine doit perdre du territoire. Et 41% des Italiens, contre 26%.

d8jUy9V.png

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, Heorl a dit :

Ca commence par la Bulgarie avec la victoire de l'Armée d'Orient et la prise d'Uzkub, qui brise l'armée bulgare en deux et commence l'encerclement d'une des deux moitiés (l'armée bulgare représentait 500.000 pax à l'époque, pas un petit morceau)

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Manœuvre_d'Uskub

Ensuite l'Empire ottoman voit son front ouest s'effondrer avec la chute de la Bulgarie alors même que l'Entente remonte le long de la Méditerranée : en même temps qu'Uzbuk, c'est Naplouse et Jérusalem qui tombent, le front est percé et en un mois l'Entente a remonté la rive méditerranéenne et assiège Alep. L'Empire ottoman n'a aucune troupe disponible à envoyer à l'Ouest et le groupe d'armée Yildirim, qui représente la majeure partie des forces encore existantes, est en miettes dans tout le Mashrek. Après la chute de la Bulgarie, coupé de ses alliés, l'Empire n'a plus d'autres choix que de baisser les armes.

[HS ON]

Au sujet d'Uskub et du rôle de la brigade de cavalerie Jouinot-Gambetta, l'Odieux Connard a commis une vidéo amusante et instructive

[HS OFF]

  • Like 4
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Ciders a dit :

Des obus.

 

A supposer que les américains (entre leur prod et leurs stocks) en fassent autant, ça ferait 2 millions d'obus pour l'Ukraine entre mars 2023 et mars 2024. Ca ferait 5 500 obus par jour. Un poil plus, à priori, que ce qu'ils tirent aujourd'hui (le chiffre de 3000 revient souvent), même s'il faudrait voir de quoi on parle vraiment dans les deux cas (uniquement du moyen/gros calibre 105/122/152/155mm + MLRS ou également les mortiers)  

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, CortoMaltese a dit :

A supposer que les américains (entre leur prod et leurs stocks) en fassent autant, ça ferait 2 millions d'obus pour l'Ukraine entre mars 2023 et mars 2024. Ca ferait 5 500 obus par jour. Un poil plus, à priori, que ce qu'ils tirent aujourd'hui (le chiffre de 3000 revient souvent), même s'il faudrait voir de quoi on parle vraiment dans les deux cas (uniquement du moyen/gros calibre 105/122/152/155mm + MLRS ou également les mortiers)  

C'est déjà nettement plus que ce à quoi nous étions habitués.

Après, si le conflit continue à consommer autant de munitions, peut-être que les capacités seront encore accrues ?

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Ciders a dit :

C'est déjà nettement plus que ce à quoi nous étions habitués.

Après, si le conflit continue à consommer autant de munitions, peut-être que les capacités seront encore accrues ?

Oui, enfin après on se projette à des échéances (+ d'un an) où il devient difficile de faire des prédictions. Je pense qu'il est raisonnable de se préparer à une guerre longue et d'agir en conséquence, mais il peut vraiment se passer beaucoup de choses d'ici là, entre les élections US, la Chine, le succès ou l'échec de la probable contre-offensive ukrainienne, ect. Disons au moins que si tout se passe comme prévu, les Ukrainiens pourront maintenir dans les 12 prochains mois un volume de feu au moins similaire à celui de l'année qui vient de s'écouler, avec l'Europe qui livrera à elle toute seule 2 500 obus par jour. Et vue d'où on part niveau stock et production, ça serait déjà un beau succès. 

Edited by CortoMaltese
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, KPLX a dit :

Oui. Pour autant je suis convaincu que les choses ne se présentent plus comme dans les années 50/60.

Dans l'hypothèse où un agresseur décide de s'en prendre directement à un pays de l'UE, je vois mal la France ou même le UK, rester l'arme au pied sous prétexte que leur territoire n'est pas (encore) concerné.

Pour moi il est clair que la dissuasion française s'exerce, de facto, en incluant les membres de l'UE tout simplement parce que l'UE est devenue avec le temps un intérêt vital de la nation. Donc oui, la dissuasion française reste purement nationale et ne saurait être invoquée officiellement par un membre de l'UE. Dans les fait, elle s'exerce déjà bien au delà du territoire national et des intérêts strictement français.

Il me semble d'ailleurs qu'au moment de l'invasion russe en ukraine, le nombre de nos SNLEs à la mer a soudainement dépassé le standard habituel ... :rolleyes:

 

 

Ton argument te trahi, l'Ukraine n'est pas dans l'UE ... C'est plus la menace nucléaire brandit d'un coté comme de l'autre dont il fallait donner une certaine crédibilité. 
Il y a deux logiques, celle des alliances qui fait qu'on ira comme en 14 au casse pipe qu'on regrettera plus tard. 
Et les pays compatibles mais pas alliés qu'on aidera sans trop se mouiller. 
La France a drôle de discours dans le pacifique c'est pas d'alliance, c'est trop risqué. Sur le continent c'est alliance à tous les niveaux sinon c'est trop risqué (l'Australie qu'on donne en contre exemple et pourtant on fait la meme en Europe... moi pas comprendre). 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, Wallaby a dit :

https://ecfr.eu/publication/united-west-divided-from-the-rest-global-public-opinion-one-year-into-russias-war-on-ukraine/ (22 février 2023)

Qu'est la Russie pour votre pays ?

Inde :

  • un allié : 51%
  • un partenaire : 29%
  • un rival : 15%

Chine :

  • un allié : 35%
  • un partenaire : 44%
  • un rival : 16%

Turquie :

  • un allié : 14%
  • un partenaire : 55%
  • un rival : 18%
  • un ennemi : 8%

Quand je me permets de faire remarqué que la Russie est loin d'être isoler... 
La réalité c'est qu'en dehors de l'occident, la guerre est condamnée mais la Russie n'est pas ostracisée alors que les USA sont vus comme responsables (le mec du bar qui a touché personne physiquement mais a foutu la merde jusqu'a la baston générale). 
La bulle informationnelle explosera t-elle un jour ?

Link to comment
Share on other sites

  • pascal locked this topic
  • pascal unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...