Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : considérations géopolitiques et économiques


Recommended Posts

Il y a 1 heure, Banzinou a dit :

Les règles de l'OCDE sont stupides et relèvent pour une bonne de part de considérations anciennes (comme de parler encore du Tiers Monde). Mais concrètement, parler de PVD pour la 2è puissance mondiale est plus absurde que le fonctionnement de Louvois.

Il y a 2 heures, ksimodo a dit :

Affichage là encore. Va dire à un représentant chinois qu'il est issu d'un pays en voie de développement. On en reparle à l'hôpital.

  • Haha 2
  • Confused 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 57 minutes, Ciders a dit :

Les règles de l'OCDE sont stupides et relèvent pour une bonne de part de considérations anciennes (comme de parler encore du Tiers Monde). Mais concrètement, parler de PVD pour la 2è puissance mondiale est plus absurde que le fonctionnement de Louvois.

Affichage là encore. Va dire à un représentant chinois qu'il est issu d'un pays en voie de développement. On en reparle à l'hôpital.

Etre PVD accorde des avantages en matière de tarifs douaniers et de règles à l'OMC, c'est donc clairement du tactique. 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 46 minutes, Joab a dit :

Tu es sûr d'avoir lu l'article ?

si on laisse tomber l'Ukraine, on ne peut pas le dire directement, c'est forcément indirect.

Cela expliquerait les positions respectives de l'Ukraine et de la Pologne de ces derniers jours.

Néanmoins la lecture littérale du texte conduit aux propos de Alexis : la Chine à intérêt à la victoire russe. 

Edited by Akilius G.
Link to comment
Share on other sites

À quoi peut-on comparer la volonté de Kiev de récupérer la Crimée ?

https://www.lefigaro.fr/international/haut-karabakh-et-crimee-la-curieuse-comparaison-de-la-presse-ukrainienne-qui-justifie-l-offensive-de-l-azerbaidjan-20230922

Au lendemain d’une victoire éclair de Bakou qui s’est félicité d’avoir «rétabli sa souveraineté» sur le Haut-Karabakh, la plupart des médias ukrainiens soulignent la légitimité de l’Azerbaïdjan au regard du droit international, relève Courrier International . «Entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, de quel côté se trouve la vérité ?», interroge le quotidien Gazeta, renvoyant dos à dos l’agresseur et l’agressé. Le quotidien de Lviv Vyssoky Zamok va plus loin et soutient que «conformément à toutes les règles du droit international, le Karabakh est un territoire inséparable de l'Azerbaïdjan». «L'Azerbaïdjan est dans son droit, car il s'agit de son territoire légitime», renchérit le quotidien.

Tout en rappelant que l'Azerbaïdjan est le seul État du Caucase sud «qui soutient la lutte de l'Ukraine contre l'invasion russe» (Gazeta), plusieurs médias établissent un parallèle entre l’enclave arménienne et la péninsule de Crimée. «Le Karabakh et la Crimée sont en un certain sens des 'jumeaux'», explique le quotidien Vyssoky Zamok avant d’étayer la comparaison. «Depuis l'époque soviétique, la Crimée appartient à l'Ukraine et le Karabakh à l'Azerbaïdjan. Après le démantèlement de l'URSS, (...) la Crimée est devenue une région de l'Ukraine, et le Karabakh une région de l'Azerbaïdjan. Mais en Crimée, comme au Karabakh, une partie de la population locale était insatisfaite et s'est déclarée loyale envers un autre pays, soit respectivement la Russie et l'Arménie».

«Oui, une certaine partie de la population du Karabakh ne veut pas vivre en Azerbaïdjan», reconnaît le quotidien, «mais regardez, une certaine partie de la population de Crimée ne veut pas vivre en Ukraine. Et, donc, il faudrait accepter l'annexion de la Crimée ukrainienne ? Bien sûr que non».

  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Ciders a dit :

Les règles de l'OCDE sont stupides

Ca, je ne dis pas le contraire.

je voulais stipuler les pays destinataire de blé par cette grande famille de 150 pays, c'est un brouillard de guerre dans les stats. Ma preuve, je pense que pas mal sont tombés du fauteuil en voyant la carte.

Et d'ailleurs aussi, alors que les stats parlent de pays dev, qqu'un ici a "traduit" par pays "du sud" ( je sais plus qui ), ce qui n'est pas la même salade.

Même le PAM changé son circuit d'appro, en passant de 50% ukraine avant ( et sans doute à pas loin de 50 % Ru ) à 80% Ukr. Quand les bénéficiaires finaux du PAM sont les Yémen et compagnie c'est trés bien, mais les acheteurs sont pas ces pays, c'est le PAM. Et à moins d'un 1 M de tonnes, c'est pas non plus un truc qui rabat les cartes.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Ciders a dit :

Les règles de l'OCDE sont stupides et relèvent pour une bonne de part de considérations anciennes (comme de parler encore du Tiers Monde). Mais concrètement, parler de PVD pour la 2è puissance mondiale est plus absurde que le fonctionnement de Louvois.

nous sommes bien d'accord que si on verse de l'argent à la Chine c'est que nous sommes gouvernés par des buses et que cela ne sert à rien d'accuser les milieux populaires pour ça. 

Tout n'est pas mauvais dans l'OCDE. Cette organisation traduit sous une forme concrète le libéralisme occidental. C'est un peu l'Otan sur un plan économique. En fait le problème c'est qu'il y a un monde en dehors de l'Europe (le monde en fait) et que le monde occidental se dévore pour mettre en avant un héros (les USA). Les concepts de l'OCDE permettent à des pays divers d'échanger, mais non de penser le monde. Si l'Occident n'était pas sous l'emprise d'un type social qui n'a pas besoin de penser cela ne poserait pas de problème, la fonction purement utilitariste des concepts OCDE suffirait et serait compensée par les facilités politiques du monde occidental. 

Pour avoir assisté en tant qu'auditeur à une séance plénière sur des sujets fiscaux vers 2012/2013, le spectacle offert par la Chine est intéressant avec un ni dedans ni dehors improbable. L'inde est opportuniste et observatrice. La Russie n'avait pas besoin/juger nécessaire de se manifester. La France offre un joli cadre. 

 

 

Edited by Akilius G.
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 38 minutes, g4lly a dit :

Les USA ont bien occupé Haïti pendant 20 ans ... et par la suite c'est eux qui ont soutenu les pouvoirs qu'ils y ont laissé se mettre en place.

Je repose la question : Haïti veut-il devenir un État de l'Union ? :happy:

Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, Ciders a dit :

Je repose la question : Haïti veut-il devenir un État de l'Union ? :happy:

Évidement ! https://www.actualite.co/86033/flash-haiti-le-52eme-etat-des-etats-unis-d-amerique.html

Sinon le fond du sujet du moins récent https://web.archive.org/web/20100119160129/http://www.time.com/time/specials/packages/article/0%2C28804%2C1953379_1953494_1954326%2C00.html

Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, g4lly a dit :

Une victoire militaire n'est pas une victoire ... dans le sens ou ils n'ont pas les moyens d'occuper un pays adverse.

A la base ils ont semble t il tenté de renverser le pouvoir ... pour entrer en négociation sur une partition du pays ou quelques chose du genre, avec la mise en place d'une partie russe-friendly au sud et à l'est. Ça n'a pas réussi.

Puis ils ont déclarer certaines parties du pays comme territoire russe, et essaient d'occuper cette partie, on va dire moins ouvertement anti-russe que le reste. Mais non seulement ils n'arrivent pas à conquerir cette zone entierement, mais en plus il n'est meme pas sur qu'ils arrivent à l'occuper durablement s'ils l'envahissaient.

A mon sens la "victoire" c'est l'affaiblissement durable de l'Ukraine, par la guerre.

  • Les pertes humaines de gens qualifié servant dans le civil sont irremplaçable à moyen terme.
  • L'exode des ukrainiens affaiblit le pays démographiquement, et tous ne rentreront pas, même si une paix et négociée.

C'est un raisonnement qui peut s'entendre, mais qui reste hautement spéculatif. On s'est bien remis du premier conflit mondial, et les Allemands aussi. 

Citation
  • La perte de territoire - par occupation ou zone de combat - fait perdre mécaniquement de la production de richesse.

On perd 140k tués (sur une population de 38 millions) au lendemain de la guerre Franco-Allemande de 1870 et l'alsace-Lorraine. Cela n'obère pas les capacités démographiques pour 14-18 ni la puissance industrielle de l'époque. 

Citation
  • La perte de facilité à produire, comme en temps de paix, fait perdre mécaniquement de la production de richesse.
  • La perte de ressource lié aux dépensent de la guerre, fait perdre mécaniquement de la production de richesse.
  • On ne parle même pas des dommages sur les infras etc.

Rien que les avoirs Russes gelés, ça représente 1,5 fois le PIB de l'Ukraine (les fameux 300 Milliards USD) et qui finiront probablement dans leur poche, pour financer la reconstruction. Je sais pas si vous vous imaginez ce que ça représente, mais à l'échelle de la France, ça ferait 4500 milliards de dollars, cash, pour financer la reconstruction du pays. Je vais être cynique, mais ça laisse de la marge pour se permettre d'encaisser un paquet de trucs cassés... On ne mesure pas et on n'a pas assez dit à quel point le gel des avoirs de la banque centrale Russe a représenté un coup fatal à la Russie. Ca ne s'est pas vu immédiatement car les réserves Russes étaient immenses (de l'ordre de 600 milliards) et qu'elles ne sont pas encore consommées, mais ce pays a vu sa capacité à endurer un conflit de la sorte de plusieurs années rien que sur cette décision.

Sans compter l'aide financière de l'UE et des pays en soutien, sans compter tous les avantages économiques à tirer de la "clarification" géopolitique, du fait que l'Ukraine sera intégrée à l'UE, qu'elle aura certes les salaires les plus bas d'Europe, mais par ricochet ça intéressera un paquet d'entreprises et d'investisseurs. 

Sans compter qu'il y aura probablement en sus, un espèce de plan Marshall à la sauce Européenne, pour accompagner l'intégration de l'Ukraine à l'UE (et qui ira payer des marchés aux américains, mais je m'égare, c'est un autre sujet...). 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

z'êtes quand même pas mal en HS les gars. Pour en revenir au titre du sujet :

https://www.lemonde.fr/international/live/2023/09/22/guerre-en-ukraine-en-direct-le-canada-annonce-650-millions-de-dollars-canadiens-d-aide-a-l-ukraine_6190427_3210.html

Le Canada annonce 650 millions de dollars canadiens d’aide à l’Ukraine

Justin Trudeau a annoncé vendredi, à l’occasion de la visite de Volodymyr Zelensky à Ottawa, un nouvel ensemble d’aides à l’Ukraine d’un montant de 650 millions de dollars canadiens, soit 452 millions d’euros.

Ces mesures d’aide, sur trois ans, vont inclure la livraison à Kiev de quelque 50 véhicules blindés et l’entraînement de pilotes ukrainiens aux avions de combat F-16, a annoncé M. Trudeau devant le Parlement canadien.

Joe Biden annonce qu’il fournira des missiles ATACMS à l’Ukraine

Joe Biden a déclaré à Volodymyr Zelensky que les Etats-Unis fourniraient un petit nombre de missiles à longue portée ATACMS pour aider l’Ukraine à résister à la Russie, ont déclaré vendredi à NBC News trois responsables américains et un responsable du Congrès.


L’Ukraine brise le blocus naval russe en mer Noire

C’est une petite victoire pour l’Ukraine, même si rien ne garantit qu’elle sera durable. Vendredi 22 septembre, un navire chargé de plusieurs milliers de tonnes de blé a quitté le port de Tchornomorsk, situé au sud d’Odessa, pour se rendre en Egypte, rompant de fait le blocus naval imposé par la Russie depuis la non-reconduction de l’accord céréalier qui permettait à l’Ukraine d’exporter une partie de ses produits agricoles malgré la guerre.

Le vraquier Aroyat, battant pavillon de l’archipel des Palaos, a été chargé de « 17 600 tonnes de blé ukrainien », a fait savoir Oleksandr Kubrakov, ministre des infrastructures ukrainien, dans un message publié vendredi sur X (anciennement Twitter). Le navire a emprunté un « couloir temporaire » qui chemine le long des côtes ukrainiennes jusqu’aux eaux territoriales roumaines. Un premier bâtiment, le Resilient-Africa, avait déjà emprunté la même voie le 19 septembre, mais il ne transportait que 3 000 tonnes de blé.

Ces déplacements de navires céréaliers sont les premiers depuis que la Russie a refusé de renouveler, le 17 juillet, l’accord noué en 2022 avec l’Ukraine sous l’égide de la Turquie. Celui-ci avait permis à Kiev de sortir quelque 33 millions de tonnes de grains par la mer depuis juillet 2022, avant que Moscou ne décide d’y mettre fin. La Russie avait annoncé cet été que tout navire commercial qui tenterait de rejoindre ou de quitter un port ukrainien serait désormais considéré comme une cible militaire, imposant de facto un blocus naval.

  • Thanks 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, olivier lsb a dit :

C'est un raisonnement qui peut s'entendre, mais qui reste hautement spéculatif. On s'est bien remis du premier conflit mondial, et les Allemands aussi.

On ... les américains nous on bien remis ... et on a faillir devenir une colonie américaine.

il y a 6 minutes, olivier lsb a dit :

On perd 140k tués (sur une population de 38 millions) au lendemain de la guerre Franco-Allemande de 1870 et l'alsace-Lorraine. Cela n'obère pas les capacités démographiques pour 14-18 ni la puissance industrielle de l'époque.

Si puisque c'est à cause de cela qu'on perd la suivante ... la démographie.

il y a 6 minutes, olivier lsb a dit :

Rien que les avoirs Russes gelés, ça représente 1,5 fois le PIB de l'Ukraine (les fameux 300 Milliards USD) et qui finiront probablement dans leur poche, pour financer la reconstruction. Je sais pas si vous vous imaginez ce que ça représente, mais à l'échelle de la France, ça ferait 4500 milliards de dollars, cash, pour financer la reconstruction du pays. Je vais être cynique, mais ça laisse de la marge pour se permettre d'encaisser un paquet de trucs cassés... On ne mesure pas et on n'a pas assez dit à quel point le gel des avoirs de la banque centrale Russe a représenté un coup fatal à la Russie. Ca ne s'est pas vu immédiatement car les réserves Russes étaient immenses (de l'ordre de 600 milliards) et qu'elles ne sont pas encore consommées, mais ce pays a vu sa capacité à endurer un conflit de la sorte de plusieurs années rien que sur cette décision.

300 milliards ca fait toujours 300 milliards même chez les crève la faim ... le prix du ciment ou de l'acier est le même partout. Et pour reconstruire encore faut il qu'il y ait du monde pour le faire. L'Ukraine ca fait pas réver plus que ca les migrants visiblement.

il y a 6 minutes, olivier lsb a dit :

Sans compter l'aide financière de l'UE et des pays en soutien, sans compter tous les avantages économiques à tirer de la "clarification" géopolitique, du fait que l'Ukraine sera intégrée à l'UE, qu'elle aura certes les salaires les plus bas d'Europe, mais par ricochet ça intéressera un paquet d'entreprises et d'investisseurs. 

Sans compter qu'il y aura probablement en sus, un espèce de plan Marshall à la sauce Européenne, pour accompagner l'intégration de l'Ukraine à l'UE (et qui ira payer des marchés aux américains, mais je m'égare, c'est un autre sujet...). 

Si c'est pas de la spéculation ça ...

Pour ce que j'en sait des investisseur en Ukraine, celle d'avant le bordel ... ils ont été très très très largement échaudé par leur investissement la bas. Donc à moins que le fonctionnement du pays change du tout ou tout, les capitalistes risquent quand même d'y aller à reculons - sauf si c'est pour bruler de l'argent gratuit -. Ça ne faisait pas rêver avant - même l'agro-industrie - ça risque de ne pas faire rêver plus après.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, g4lly a dit :

Pour ce que j'en sait des investisseur en Ukraine, celle d'avant le bordel ... ils ont été très très très largement échaudé par leur investissement la bas. Donc à moins que le fonctionnement du pays change du tout ou tout, les capitalistes risquent quand même d'y aller à reculons - sauf si c'est pour bruler de l'argent gratuit -. Ça ne faisait pas rêver avant - même l'agro-industrie - ça risque de ne pas faire rêver plus après.

Les spécialistes du sujet ne sont pas de ton avis https://www.capital.fr/economie-politique/les-investisseurs-sont-prets-a-inonder-lukraine-affirme-le-patron-de-blackrock-1457692

Edited by JeanPierre
  • Thanks 1
  • Haha 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, g4lly a dit :

On ... les américains nous on bien remis ... et on a faillir devenir une colonie américaine.

Je parlais de l'après 1ere GM, pas l'après 2e GM

Citation

Si puisque c'est à cause de cela qu'on perd la suivante ... la démographie.

Des nombreuses causes de la défaite de 40 que j'ai pu lire, y compris les plus farfelues, on a toujours évoqué la fumeuse 5e colonne ou le manque de combativité de l'armée Fr avant même de supputer un quelconque manque d'effectifs. Ce qui ne fut d'ailleurs pas le cas: nous n'avons pas manqué d'hommes, on a chié tout le reste.  

Citation

300 milliards ca fait toujours 300 milliards même chez les crève la faim ... le prix du ciment ou de l'acier est le même partout. Et pour reconstruire encore faut il qu'il y ait du monde pour le faire. L'Ukraine ca fait pas réver plus que ca les migrants visiblement.

Le BTP, c'est surtout des coûts de main d'œuvre et de terrain. Le reste... 

Citation

Si c'est pas de la spéculation ça ...

Pour ce que j'en sait des investisseur en Ukraine, celle d'avant le bordel ... ils ont été très très très largement échaudé par leur investissement la bas. Donc à moins que le fonctionnement du pays change du tout ou tout, les capitalistes risquent quand même d'y aller à reculons - sauf si c'est pour bruler de l'argent gratuit -. Ça ne faisait pas rêver avant - même l'agro-industrie - ça risque de ne pas faire rêver plus après.

Les capitalistes de l'armement ont déjà des plans pour construire des usines dans un pays en guerre. Je suis assez optimiste pour la suite, quand ils auront la main d'oeuvre meilleure marché de l'UE. Et les entreprises chercheront à se positionner bien avant la date d'intégration. Le phénomène de rattrapage a été observé chez tous les pays d'europe centrale, d'autant plus en Ukraine, qui a conservé une industrie, sans parler de l'armement, et qui aura un pays à reconstruire. 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 31 minutes, olivier lsb a dit :

Rien que les avoirs Russes gelés, ça représente 1,5 fois le PIB de l'Ukraine (les fameux 300 Milliards USD) et qui finiront probablement dans leur poche, pour financer la reconstruction. Je sais pas si vous vous imaginez ce que ça représente, mais à l'échelle de la France, ça ferait 4500 milliards de dollars, cash, pour financer la reconstruction du pays. Je vais être cynique, mais ça laisse de la marge pour se permettre d'encaisser un paquet de trucs cassés... On ne mesure pas et on n'a pas assez dit à quel point le gel des avoirs de la banque centrale Russe a représenté un coup fatal à la Russie. Ca ne s'est pas vu immédiatement car les réserves Russes étaient immenses (de l'ordre de 600 milliards) et qu'elles ne sont pas encore consommées, mais ce pays a vu sa capacité à endurer un conflit de la sorte de plusieurs années rien que sur cette décision.

Sans compter l'aide financière de l'UE et des pays en soutien, sans compter tous les avantages économiques à tirer de la "clarification" géopolitique, du fait que l'Ukraine sera intégrée à l'UE, qu'elle aura certes les salaires les plus bas d'Europe, mais par ricochet ça intéressera un paquet d'entreprises et d'investisseurs. 

Sans compter qu'il y aura probablement en sus, un espèce de plan Marshall à la sauce Européenne, pour accompagner l'intégration de l'Ukraine à l'UE (et qui ira payer des marchés aux américains, mais je m'égare, c'est un autre sujet...). 

Ce n'est pas si simple pour une multitude de raisons. 

Nous sommes d'accord sur le fait que l'UE a vocation à soutenir la reconstruction de l'Ukraine, c'est le principe d'une communauté d'intérêts. Je suis plus partagé sur la "Russie payera", car on a vu ce qu'historiquement "l'Allemagne payera" a donné. Les sommes cosmiques affectables à la reconstruction sont en partie trompeuses. Les déluges d'argent génèrent de la corruption, et je ne fais pas référence à des travers spécifiquement ukrainiens. Dépenser des sommes folles, même pour le bien public, enflamme l'orgueil et la suffisance chez les décideurs, et l'inflation pour les travailleurs. Dans une certaine limite ça passe, mais ce sont des travers dangereux. L'âme humaine n'est pas façonnée dans un pays démocratique pour faire le bien pour des millions de concitoyens. C'est un HS de ma part.

 

 

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, olivier lsb a dit :

Le BTP, c'est surtout des coûts de main d'œuvre et de terrain. Le reste...

Comme dirait Pascal ... Là il semble que tu sortes de ta zone de confort :bloblaugh: En fait le TP c'est vraiment très capitalistique ... c'est peu d'homme, des grosses machine tres couteuse, des milliers de tonne d'acier et de béton.

Pour le bâtiment c'est un peu différent ... mais ce n'est pas le résidentiel ou le tertiaire qui a souffert ici. Et tout ce qui est du gros industriel c'est la problématique du dessus.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, olivier lsb a dit :

Je parlais de l'après 1ere GM, pas l'après 2e GM

Des nombreuses causes de la défaite de 40 que j'ai pu lire, y compris les plus farfelues, on a toujours évoqué la fumeuse 5e colonne ou le manque de combativité de l'armée Fr avant même de supputer un quelconque manque d'effectifs. Ce qui ne fut d'ailleurs pas le cas: nous n'avons pas manqué d'hommes, on a chié tout le reste.  

Le BTP, c'est surtout des coûts de main d'œuvre et de terrain. Le reste... 

Les capitalistes de l'armement ont déjà des plans pour construire des usines dans un pays en guerre. Je suis assez optimiste pour la suite, quand ils auront la main d'oeuvre meilleure marché de l'UE. Et les entreprises chercheront à se positionner bien avant la date d'intégration. Le phénomène de rattrapage a été observé chez tous les pays d'europe centrale, d'autant plus en Ukraine, qui a conservé une industrie, sans parler de l'armement, et qui aura un pays à reconstruire. 

En 40, il n'y avait vraiment que deux faiblesses qui furent fatales : le haut commandement et l'incurie de l'AdA. Et encore, pour le premier juste en virant Gamelin et en plaçant Georges ou Weygand il y aurait sans doute eu une très grosse différence. Pour le reste : sur le plan doctrinal les tactiques sont excellentes, notamment la contre-batterie, les troupes sont d'un plutôt bon niveau et tout à fait capables de tenir tête aux Allemands, le nombre de divisions faible par rapport aux Allemands mais parfaitement capable de tenir avec l'aide de la BEF. Et la faiblesse de l'AdA fut dans les faits progressivement comblée et la DCA très efficace pour refuser aux Allemands cet avantage.

La défaite de 40 n'avait rien d'inévitable, il faut arrêter de penser le contraire. C'est simplement un de ces rares cas dans l'Histoire où absolument tout a joué en faveur d'un des acteurs (Dyle-Bréda qui complète parfaitement le coup de faucille, Gamelin qui est complètement aux fraises et le corps politique qui refuse de le changer, Reynaud qui est miné de toutes parts par les capitulards, Pétain qui en vient limite à faire un mini-coup d'État pour arriver à ses fins, etc).

Edited by Heorl
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Colstudent a dit :

enfin bref on verra bien d'ici 2024, avec les élections européennes , celle des US à suivre et celle du front à ce moment là qui avait raison sur sa stratégie

On verra aussi les élections russes, et si Vladimir Poutine sera réélu.

 

==>J'suis parti :tongue: !

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, olivier lsb a dit :

Rien que les avoirs Russes gelés, ça représente 1,5 fois le PIB de l'Ukraine (les fameux 300 Milliards USD) et qui finiront finiraient probablement dans leur poche, pour financer la reconstruction. (...)

tous les avantages économiques à tirer de la "clarification" géopolitique, du fait que l'Ukraine sera serait intégrée à l'UE, qu'elle aura aurait certes les salaires les plus bas d'Europe (...)

Sans compter qu'il y aura aurait probablement en sus, un espèce de plan Marshall à la sauce Européenne, pour accompagner l'intégration de l'Ukraine à l'UE

 

Il y a 8 heures, olivier lsb a dit :

Je suis assez optimiste pour la suite, quand ils auront auraient la main d'oeuvre meilleure marché de l'UE. Et les entreprises chercheront chercheraient à se positionner bien avant la date d'intégration.

Loin de moi l'idée de jouer les profs de français - que je ne suis pas - mais il y a quand même une erreur systématique ici. L'emploi de l'indicatif, quand c'est le conditionnel qui s'impose à l'évidence.

Toutes ces discussions dépendent d'un même présupposé, que l'Ukraine gagne la guerre, c'est-à-dire préserve son indépendance face au projet russe de la satelliser.

Il y a un ours en mode berserker dont la peau est ici vendue un peu trop tôt. 

Edited by Alexis
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,942
    Total Members
    1,749
    Most Online
    FlorianBlanchard54
    Newest Member
    FlorianBlanchard54
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...