Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : répercussions géopolitiques et économiques


Recommended Posts

Sachant qu'il devenait difficile de suivre, sur l'autre fil consacré aux aspects plus opérationnels de cette guerre russo-ukrainienne, les développements en matière de sanctions politiques/économiques, de jeux diplomatiques, de répercussions géopolitiques et économiques, en voici un nouveau consacré à ces aspects.

PS : Les administrateurs/modérateurs ont été assez clairs : on évite de partir dans des foires d'empoigne entre partisans de tel ou tel camp, de telle ou telle doctrine, de tel ou tel ensemble politique.

Edit : Aux admins, serait-il possible de renommer l'autre fil pour préciser qu'il est plus spécifiquement dédié aux aspects opérationnels ? Merci d'avance à l'âme qui pourrait se charger de cela.

_ _ _ _ _ _ _ _

Je reproduis ici une information qui avait été postée par G4lly :

Citation

EU unlikely to cut Russia off SWIFT for now, sources say

European Union flags are seen outside the EU Commission headquarters in Brussels, Belgium November 14, 2018. REUTERS/Francois Lenoir/File Photo

BRUSSELS, Feb 24 (Reuters) - The European Union is unlikely at this stage to take steps to cut Russia off from the SWIFT global interbank payments system as it works on a new package of sanctions against Moscow for its action against Ukraine, several EU sources said.

The foreign ministers of the Baltic states, once ruled from Moscow but now members of NATO and the EU, called on Thursday to stop Russia's access to SWIFT.

Other EU member states are reluctant to make such a move because, while it would hit Russian banks hard, it would make it tough for European creditors to get their money back and Russia has in any case been building up an alternative payment system.

"Urgency and consensus is utmost priority at the moment," said an EU diplomat, adding that at this stage it meant no move on SWIFT, because doing so would have such wide-ranging consequences, also in Europe.

Another EU diplomat said: "I am not aware of an agreement (on SWIFT sanctions) at this point."

Data from the Bank of International Settlements (BIS) shows that European lenders hold the lion's share of the nearly $30 billion in foreign banks' exposure to Russia.

Belgium-based SWIFT, a messaging network widely used by banks to send and receive money transfer orders or information, is overseen by central banks in the United States, Japan and Europe.

https://www.reuters.com/business/finance/eu-unlikely-cut-russia-off-swift-now-sources-say-2022-02-24/

Edited by Skw
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Citation

Le Momentum prend de l'ampleur pour bannir la Russie du système de paiement SWIFT

26 février 2022, 08:47

Le Canada, les États-Unis, la Grande-Bretagne et l'Union européenne ont déclaré vendredi qu'ils pourraient agir pour exclure la Russie du système mondial de paiements interbancaires SWIFT dans le cadre d'une nouvelle série de sanctions visant à mettre un terme à l'invasion russe de l'Ukraine.

Une telle décision pourrait se produire dans les prochains jours après que les responsables de deux pays européens qui avaient émis des réserves – l'Allemagne et l'Italie – ont adouci leur opposition à l'expulsion de la Russie du principal réseau de paiements internationaux au monde, ont déclaré des responsables américains et européens.

Cela nuirait au commerce russe et rendrait plus difficile pour les entreprises russes de faire des affaires. SWIFT est un système de messagerie sécurisé qui facilite les paiements transfrontaliers rapides et constitue le principal mécanisme de financement du commerce international.

Cela marquerait une nouvelle escalade des sanctions concertées imposées par les puissances occidentales contre la Russie cette semaine, y compris de rares sanctions visant personnellement le président russe Vladimir Poutine et le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov vendredi.

Les puissances occidentales se précipitent pour augmenter la pression sur Moscou après que les forces russes ont lancé tôt jeudi la plus grande attaque d'un État contre un autre en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale.

Plus tôt cette semaine, des sanctions ont été annoncées visant les banques russes, l'oligarque et les exportations annoncées. Lire la suite Interdire l'accès à SWIFT à la Russie pourrait faire partie d'une nouvelle série de sanctions, a déclaré vendredi la présidente du Parlement européen, Roberta Metsola.

L'Italie, qui avait hésité à franchir cette étape, a déclaré vendredi qu'elle n'opposerait pas son veto aux propositions d'interdiction de la Russie et s'est engagée à continuer à travailler à l'unisson avec ses partenaires de l'UE.

L'Allemagne, qui a les plus grands flux commerciaux de l'UE avec la Russie, est également ouverte à l'interdiction de SWIFT par la Russie, mais doit calculer les conséquences pour son économie, a déclaré vendredi le ministre des Finances Christian Lindner.

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a déclaré que son pays soutenait fermement l'exclusion de la Russie du système.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a appelé vendredi les dirigeants des pays membres de l'OTAN à prendre des mesures immédiates pour retirer la Russie de SWIFT.

Le chef de la politique étrangère de l'UE, Josep Borrell, a déclaré qu'une décision sur SWIFT pourrait intervenir dans les "prochains jours".

La porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, a déclaré que le retrait de la Russie de SWIFT "reste une option sur la table" et a souligné la préférence du président Joe Biden pour prendre des mesures avec des alliés.

Un autre responsable américain, qui n'était pas autorisé à s'exprimer publiquement, a déclaré que de nouvelles sanctions occidentales étaient attendues si la capitale ukrainienne, Kiev, tombait, ce que les responsables occidentaux pensent désormais pouvoir se produire en quelques jours.

Traduit avec google translate

Source : https://mnews.world/en/news/momentum-grows-to-ban-russia-from-swift-payment-system  (site que je ne connaissais pas, mais cela semble être à la base une brève produite par Reuters)

_ _ _ _ _ _ _

Un tweet d'Armin Laschet (homme politique allemand, dernier candidat à la chancellerie pour la CDU/CSU), réagissant à un twittos l'interpellant puisque ne voyant pas l'Allemagne être associée aux remerciements adressés par le Président ukrainien Zelensky à la France. Laschet semble regretter, en des termes diplomatiques, qu'il n'y ait pas de démarche franco-allemande commune, en dépit du Traité d'Aix la Chapelle. Zelensky aurait également affirmé - si j'en crois la traduction de son communiqué en allemand - que Macron était un vrai ami de l'Ukraine en ces temps compliqués.

 

Edited by Skw
Restitution plus précise du tweet d'Armin Laschet
Link to comment
Share on other sites

En attendant le gaz russe continue d'arriver en allemagne avec le Nord Stream 1 qui lui fonctionne parfaitement . La supension du Nord Stream 2 qui n'était d'ailleurs pas en service s'était du pipeau. Les allemands continue le cinema en s'opposant au blocage du SWIFT pour proteger leurs industrielles qui font tourner leur usine avec le gaz russe.  

Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Scarabé a dit :

En attendant le gaz russe continue d'arriver en allemagne avec le Nord Stream 1 qui lui fonctionne parfaitement . La supension du Nord Stream 2 qui n'était d'ailleurs pas en service s'était du pipeau. Les allemands continue le cinema en s'opposant au blocage du SWIFT pour proteger leurs industrielles qui font tourner leur usine avec le gaz russe.  

Il semblerait - noter l'utilisation du conditionnel - que la position allemande ne soit plus aussi catégorique concernant SWIFT. Probable que certains gouvernants et certaines chancelleries aient fait valoir leurs vues auprès de Berlin au cours de ces dernières 24 heures.

Edited by Skw
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, Scarabé a dit :

En attendant le gaz russe continue d'arriver en allemagne avec le Nord Stream 1 qui lui fonctionne parfaitement . La supension du Nord Stream 2 qui n'était d'ailleurs pas en service s'était du pipeau. Les allemands continue le cinema en s'opposant au blocage du SWIFT pour proteger leurs industrielles qui font tourner leur usine avec le gaz russe.  

Sur le Swift : les allemands ont changé d'avis hier, leur opposition aura donc duré 24 heures <insérer ici une diatribe sur la dissension européenne, les salauds d'allemands, etc...>.

Sur le gaz : les restrictions de livraisons russe à l'Allemagne datent de novembre apparemment, et du coup je comprend mieux pourquoi les prix montent autant.

Vu sur RFI ce matin, qui relaye Bloomberg (à confirmer mais pas surprenant) :

6h07 : Plusieurs banques publiques chinoises limitent le financement d'achats de matières premières en Russie par crainte de sanctions occidentales, selon l'agence Bloomberg. 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Boule75 a dit :

Sur le Swift : les allemands ont changé d'avis hier, leur opposition aura donc duré 24 heures <insérer ici une diatribe sur la dissension européenne, les salauds d'allemands, etc...>.

Oui, mais on ne sait pas vraiment quelles sont, pour les différents protagonistes, les conditions qui appelleraient à une déconnexion de la Russie au système Swift. Possible que tous les pays ne soient pas sur la même longueur d'onde.

Link to comment
Share on other sites

Autant on peut dire que les allemands sont odieusement cyniques à défendre uniquement leurs intérêts, autant j'ai aussi du mal à discerner les intérêts concrèts de la France à soutenir Zelensky.

Je comprends le fait de défendre le peuple ukrainien, s'opposer à une agression illégal etc... mais que je sache on n'a pas d'accord de partenariat stratégique avec l'Ukraine. Concrètement on peut en retirer quoi, à part de la gloire ?

Ma question peut sembler peut être un peu provoc mais comment penche la balance bénéfices / risques pour la France dans cette histoire ?

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Titoo78 a dit :

Autant on peut dire que les allemands sont odieusement cyniques à défendre uniquement leurs intérêts, autant j'ai aussi du mal à discerner les intérêts concrèts de la France à soutenir Zelensky.

Je comprends le fait de défendre le peuple ukrainien, s'opposer à une agression illégal etc... mais que je sache on n'a pas d'accord de partenariat stratégique avec l'Ukraine. Concrètement on peut en retirer quoi, à part de la gloire ?

Ma question peut sembler peut être un peu provoc mais comment penche la balance bénéfices / risques pour la France dans cette histoire ?

Rendre la monnaie de sa pièce à Poutine qui nous chie dans les bottes au Mali et en Centre Afrique par exemple.

Peut être aussi la "négociation" avec Macron sans attendre un résultat tangible.

Edited by MIC_A
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Boule75 a dit :

Je signale que les dirigeants hongrois comme tchèques votent avec tous les autres membre de l'UE sur les dernières sanctions. Apparemment, Orban a basculé d'un coup, sur le mode "tant que je pouvais me maintenir au pouvoir en jouant sur les ambiguïtés avec la Russie, les thèmes d'extrème droite, etc... ça allait. Mais le connard est en train de déclencher une guerre et on a déjà connu et il repense peut-être à nous repasser sur le corps au nom de la reconstitution de l'Empire et là ça n'est plus la même sauce : non." Et d'un coup l'UE redevient sympa dis donc...

Les Slovaques aussi qui, comme les Hongrois, sont frontaliers avec l'Ukraine et donc seront en première ligne en cas de problème (il y a des déjà des civils qui passent les frontières, avec la Roumanie également). Même les Bulgares suivent en fermant leur espace aérien aux avions russes.

A voir ce que ça donnera à terme mais l'idée générale pour l'heure semble être un raidissement européen et une fermeture vis-à-vis de la Russie. Avec à plus long terme un fossé qui se sera creusé entre les pays européens et une Russie isolée à l'Ouest.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 19 minutes, Ciders a dit :

Résumé des sanctions occidentales pour l'instant, par le vieux chafou... Dorf :

Chafou? Keuwah? J'ai encore dit une connerie? :laugh:

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Je crains vraiment l'escalade au niveau mondial.

C'est terrible à dire mais plus les pays s'impliquent en fournissant des armes a l'Ukraine, plus les russes auront de pertes, plus le conflit sera incontrôlable.

A un moment il va falloir un un vainqueur et un perdant. 

Vu ce que l'on croit connaître de la psychologie de Poutine il est difficile à imaginer qu'il renonce maintenant et fasse machine arrière. Et donc quelle suite? L'inéluctable escalade car des pays qui fournissent gratuitement un autre pays en armes deviennent de facto son allié. De là à dire que nous sommes désormais en guerre contre la Russie, le pas est franchi ou du moins être perçu comme tel en face.

 

Comment le conflit peut-il évoluer? Se solder?

 

J'ai beau triturer ca dans tous les sens, aucune perspectives n'est réjouissante...

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Titoo78 a dit :

Alors ça c'est inédit si ça s'avère appliqué concrètement...

Ben tu sais ils viennent de se reprendre une grosse fuite (ça sort toujours en Allemagne ces trucs-là : étrange, non ?) de documents du Crédit Suisse avec la litanie des dictateurs qui planquent leur pognon chez eux en contravention probable avec ce à quoi ils se sont engagés, donc ils ont quand même intérêt à être coorpératifs, les amis suisses.

"ami" est véritablement à prendre littéralement, au premier degré ; mais c'est la même chose que la grande série des lessiveuses à argent sale de Londres, des Caïmans, etc. : si ça continue, faudra qu'ça cesse.

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, MeisterDorf a dit :

Chafou? Keuwah? J'ai encore dit une connerie? :laugh:

Je te fais de la pub et tu viens te plaindre. :laugh:

Dis, tu sais par tes sources si les usines de Dnipro ont pris ? Je pense à celles qui travaillent dans le secteur spatial ?

Confirmation, les Russes resserrent les boulons médiatiques :

Révélation

 

 

Edited by Ciders
  • Like 1
  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, Ciders a dit :

Je te fais de la pub et tu viens te plaindre. :laugh:

Dis, tu sais par tes sources si les usines de Dnipro ont pris ? Je pense à celles qui travaillent dans le secteur spatial ?

Je ne me plains pas mais venant de toi, je suis étonné. Et puis, ça me permet de te troller un coup: mon petit plaisir personnel du samedi matin dans cet océan de violence :laugh:

 

  • Haha 1
  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

J'avais vu ce message, c'est ce qui m'amène à poser la question (après avoir entendu les informations sur l'arrêt pour l'instant des missions Soyuz à Kourou). Mais rien vu passer depuis pour infirmer ou confirmer.

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Ciders a dit :

J'avais vu ce message, c'est ce qui m'amène à poser la question (après avoir entendu les informations sur l'arrêt pour l'instant des missions Soyuz à Kourou). Mais rien vu passer depuis pour infirmer ou confirmer.

Rien lu d'autre pour le moment donc comme pour beaucoup de choses, je reste prudent. 

Un peu comme les marins ukrainiens morts qui seraient miraculeusement revenus à la vie... 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

L’ambassade néerlandaise en Ukraine déplacée en Pologne, alors qu'elle avait déjà été déplacée de Kiev à Lviv.

Citation

Guerre en Ukraine : l’ambassade néerlandaise déplacée en Pologne

Le ministère néerlandais des Affaires étrangères a annoncé samedi que l’ambassade des Pays-Bas avait quitté l’Ukraine pour s’installer de l’autre côté de la frontière en Pologne afin de garantir la sécurité de son personnel.

"Le ministre des Affaires étrangères Wopke Hoekstra a décidé que l’ambassadeur Jennes de Mol et son équipe se rendraient immédiatement à Jaroslaw, du côté polonais de la frontière avec l’Ukraine, pour poursuivre leur travail depuis là-bas", a déclaré le ministère dans un communiqué.

Face à l’avancée de l’invasion russe, La Haye avait déjà déplacé dimanche son ambassade de Kiev à Lviv, situé à quelque 70 kilomètres de la frontière polonaise, dans l’Ouest de l’Ukraine.

Depuis, près de trente ressortissants néerlandais ont sollicité l’aide de l’ambassade, que ce soit pour des papiers pour voyager, de conseils pour se rendre en Pologne ou simplement pour de la nourriture et une oreille attentive, a précisé le ministère.

Mais "cela devient de plus en plus dangereux à Lviv", a-t-il affirmé, ajoutant que les autorités néerlandaises restaient disponibles depuis la Pologne pour aider les ressortissants néerlandais à quitter l’Ukraine.

"Si nécessaire et suffisamment sûr, les membres de l’équipe se rendront du côté ukrainien de la frontière pour fournir une assistance", a-t-il précisé.

Les Pays-Bas ont conseillé le 12 février à leurs ressortissants de quitter l’Ukraine.

"Il est toujours conseillé aux Néerlandais de quitter le pays s’il est sûr de le faire et sinon de chercher un endroit sûr", a déclaré le ministère des Affaires étrangères.

"Il n’est pas question d’évacuation par le gouvernement néerlandais", a-t-il ajouté.

https://www.rtbf.be/article/guerre-en-ukraine-l-ambassade-neerlandaise-deplacee-en-pologne-10943810

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,771
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Severus Snape
    Newest Member
    Severus Snape
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...