Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : répercussions géopolitiques et économiques


Recommended Posts

il y a une heure, Alexis a dit :

Et là... quoi ?

C'est une question sérieuse. Imaginons par exemple que la concentration de sulfate soit le double de l'ordinaire, ce qui signifie que la solution de sulfure d'hydrogène ne s'est répandue encore que dans environ 1 / 5000ème de la mer d'Azov (et ça ne durera pas longtemps cette situation !)

Il se passe quoi, si la concentration de sulfate est le double de la normale :huh: ?

DAns les zones ou cela se déverse et pour un temps qu'il est difficile d'estimé la concentration sera forcément beaucoup plus élevé que cela. Après c'est clair que ça condamne pas la mer elle même mais l'écologie de la zone proche va morfler.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Alexis a dit :

Il se passe quoi, si la concentration de sulfate est le double de la normale :huh: ?

Quand je pense qu'on nous embête parce que la concentration en CO2 dans l'atmosphère est le double de la normale et que parait-il c'est pas bien alors qu'en fait c'est pratiquement aucune différence !

Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Kelkin a dit :

Quand je pense qu'on nous embête parce que la concentration en CO2 dans l'atmosphère est le double de la normale et que parait-il c'est pas bien alors qu'en fait c'est pratiquement aucune différence !

On parle d'une situation - hypothétique - très transitoire, l'état final étant une dilution d'un facteur 5 000.

Link to comment
Share on other sites

il y a 42 minutes, Alexis a dit :

On parle d'une situation - hypothétique - très transitoire, l'état final étant une dilution d'un facteur 5 000.

C'est vrai, on se demande d'ailleurs pourquoi faire une retenue au lieu de plus simplement tout déverser directement dans la mer ? Encore un excès de zèle dans la protection de l'environnement, héritage de la légendaire prudence soviétique dans ce domaine ainsi que de l'intégrité sans faille qui caractérise comme on le sait l'industrie ukrainienne.

  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

3 hours ago, Alexis said:

Hmmm... la mer d'Azov a une superficie de 37 600 km² et une profondeur moyenne de 13 mètres. Soit un volume d'environ 500 km3, donc une masse de 500 milliards de tonnes d'eau.

Si "des dizaines de milliers de tonnes de solution" sont déversée dans la mer d'Azov, et en supposant que la dilution des eaux dans la mer Noire soit très lente par comparaison, la concentration dans l'eau de la solution déversée sera de l'ordre de 10-7 soit une partie pour dix millions.

Cette solution de "sulfure d'hydrogène" réagit avec l'eau pour donner l'ion sulfate SO42-. La masse molaire de cet ion est de 96 g/mole, à comparer avec celle de l'eau 18 g/mole. Avec une concentration de 10-7 en termes de moles on parlerait donc d'une concentration massique de l'ordre de 96/18 x 10-7, soit environ 0,00053 gramme de sulfate par litre d'eau.

Une eau de mer de salinité typique contient déjà 2,7 gramme de sulfate par litre d'eau.

==>Bref, pratiquement aucune différence

Next :laugh: !

Merci pour l'analyse, on est donc bien dans du sensationnel.

Je ne sais même pas si Twitter propose cette fonctionnalité mais on peut mettre "NEWS/INCIDENTS" sur liste noire.

Link to comment
Share on other sites

Marioupol, c'est juste un désastre écologique, suffit de regarder la carte. La ville est construite autour d'un complexe sidérurgique. Les gens ne vivent là que parce que l'usine donne du travail. J'avais lu que la ville était en permanence recouverte de cendre.

Link to comment
Share on other sites

il y a 49 minutes, Akhilleus a dit :

quel est le con qui a eu l'idée d'un bassin de rétention de toxiques en bordure immédiate d'une Mer

Le russe/soviétique et l'écologie ça fait 2, voire même plus ...

Clairon

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Hypsen a dit :

Merci pour l'analyse, on est donc bien dans du sensationnel.

Je ne sais même pas si Twitter propose cette fonctionnalité mais on peut mettre "NEWS/INCIDENTS" sur liste noire.

Pourtant, quand on fait un petit détour par wikipedia, on apprend que :

"Le sulfure d'hydrogène, ou hydrogène sulfuré, est un composé chimique de formule H2S, constitué de soufre et d'hydrogène. C'est un gaz inflammable, incolore, à l'odeur nauséabonde d'œuf pourri, très toxique, faiblement soluble dans l'eau en donnant un acide faible, l’acide sulfhydrique. Il réagit avec les solutions aqueuses basiques et les métaux tels que l'argent ou l'acier, même inoxydable." Et qu'il est sous forme gazeuse au dessus de −60,7 °C.

Donc cela me paraît assez improbable qu'il y ait du H2S dans cette "flaque".

 

Link to comment
Share on other sites

Ab bin, si Azovstal vous intéresse à ce point, sachez que les russes envisagent d'en faire... une station balnéaire !

https://information.tv5monde.com/info/direct-ukraine-la-russie-envisage-de-couper-l-ukraine-de-sa-centrale-nucleaire-de-zaporijjia

 Les "forces d'occupation russe" envisage de faire de Marioupol une station balnéaire et de raser l'usine Azovstal.

Dans son rapport quotidien, l'Institut pour l'étude de la guerre (ISW) indique que "les autorités d'occupation russe" prévoient de transformer la cité portuaire de Marioupol en station balnéaire.

Selon le cabinet américain, le chef de la République populaire de Donetsk (DNR), Denis Pushilin, a déclaré que les autorités de la DNR prévoyaient de raser Azovstal après la prise de la ville.

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, herciv a dit :

Difficile de leur reprocher de ne pas livrer ce qu'ils n'ont pas (munitions entre autre) ou en très mauvais état.

Par contre pour les licences là effectivement c'est un peu deux poids deux mesures.

Il me semble que l'Allemagne ne livrait pas d'armes (et n'accordait donc pas de licence) à des pays en guerre. C'est en en livrant à l'Ukraine que L’Allemagne rompt en ce cas avec sa pratique (législation?).

Link to comment
Share on other sites

+++ 20:30 Rapport : les USA veulent fournir à l'Ukraine des missiles anti-navires pour lutter contre le blocus des ports +++
Selon des initiés, les Etats-Unis veulent fournir à l'Ukraine des missiles anti-navires avancés afin qu'elle puisse briser le blocus russe de ses ports sur la mer Noire. Deux types de missiles sont actuellement à l'étude, a appris l'agence de presse Reuters de trois représentants du gouvernement américain et de deux membres du Congrès qui n'ont pas souhaité être nommés. Il s'agirait du Harpoon, fabriqué par Boeing, d'une portée de 300 kilomètres, et du Naval Strike Missile (NSM) de Kongsberg et Raytheon Technologies, d'une portée de 250 kilomètres. Selon l'expert naval Bryan Clark du Hudson Institute, 12 à 24 missiles de ce type suffiraient à menacer les navires de guerre russes et à inciter le gouvernement de Moscou à mettre fin au blocus. Celui-ci entrave par exemple les livraisons de céréales ukrainiennes sur le marché mondial. Entre-temps, le Congrès américain a déjà adopté un nouveau paquet de soutien de plusieurs milliards de dollars.

https://www.reuters.com/world/exclusive-us-aims-arm-ukraine-with-advanced-anti-ship-missiles-fight-russian-2022-05-19/

https://www.n-tv.de/politik/Harpoon-Rakete-koennte-Hafenblockade-loesen-article23344937.html

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le blocus peut facilement s'effectuer avec des sous marins ... des PatMar etc.

Au pire tu détruits l'infra portuaire ou tu coules un gros navire dans le chenal et c'est mort ...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
il y a 6 minutes, g4lly a dit :

Le blocus peut facilement s'effectuer avec des sous marins ... des PatMar etc.

Au pire tu détruits l'infra portuaire ou tu coules un gros navire dans le chenal et c'est mort ...

Niveau PatMar, les Russes ont peu de moyens. Niveau sous-marins, ils peuvent... mais vu la densité d'avions ISR dans le secteur, ça va vite virer à la chasse au Kilo. Restent l'option des mines et du sabordage, à supposer qu'ils parviennent à Odessa sans se faire repérer.

Mais concrètement, le risque pour les Russes est surtout que leur supériorité en Mer Noire soit à moyen terme battue en brèche par l'acquisition par les pays riverains de missiles anti-navires longue portée. Et éventuellement de missiles capables d'atteindre la Crimée voire le port de Novorossisk. Ce qui supposera en retour des investissements russes supplémentaires pour se couvrir, et qui tireront la corde déjà bien tendu du budget et des équipements disponibles.

A noter qu'il ne faudrait pas oublier que le gros de la flotte russe dans le coin est toujours coincé à Tartous en Syrie. Pas sûr que les installations locales suffisent longtemps à entretenir les navires et les marins, sans compter qu'ils sont un appeau à actions terroristes.

Edited by Ciders
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

28 minutes ago, Ciders said:

Niveau PatMar, les Russes ont peu de moyens. Niveau sous-marins, ils peuvent... mais vu la densité d'avions ISR dans le secteur, ça va vite virer à la chasse au Kilo. Restent l'option des mines et du sabordage, à supposer qu'ils parviennent à Odessa sans se faire repérer.

Mais concrètement, le risque pour les Russes est surtout que leur supériorité en Mer Noire soit à moyen terme battue en brèche par l'acquisition par les pays riverains de missiles anti-navires longue portée. Et éventuellement de missiles capables d'atteindre la Crimée voire le port de Novorossisk. Ce qui supposera en retour des investissements russes supplémentaires pour se couvrir, et qui tireront la corde déjà bien tendu du budget et des équipements disponibles.

A noter qu'il ne faudrait pas oublier que le gros de la flotte russe dans le coin est toujours coincé à Tartous en Syrie. Pas sûr que les installations locales suffisent longtemps à entretenir les navires et les marins, sans compter qu'ils sont un appeau à actions terroristes.

Un argument de plus pour la prise rapide d'Odessa alors :bloblaugh:

Link to comment
Share on other sites

https://www.reuters.com/world/china/china-says-it-wants-expand-brics-bloc-emerging-economies-2022-05-19/

Quote

China says it wants to expand BRICS bloc of emerging economies

Chinese Foreign Minister Wang Yi holds a news briefing ahead of the 9th BRICS Summit, in Beijing, China August 30, 2017. China Daily via REUTERS

May 19 (Reuters) - China wants to expand the group of emerging economies known as BRICS, in the first shake up of the bloc in over a decade, a senior Chinese diplomat said on Thursday.

Brazil, Russia, India and China initially formed the bloc in 2009, with South Africa joining in 2010.

"China proposes to start the BRICS expansion process, explore the criteria and procedures for the expansion, and gradually form a consensus," Wang Yi, China's state councillor and foreign minister, told an online meeting of BRICS foreign ministers.

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Deres a dit :

Marioupol, c'est juste un désastre écologique, suffit de regarder la carte. La ville est construite autour d'un complexe sidérurgique. Les gens ne vivent là que parce que l'usine donne du travail. J'avais lu que la ville était en permanence recouverte de cendre.

J'ai vécu 2 ans à côté d'un haut fourneau en Lorraine, il y a 30 ans.  Oui, des cendres il y en a.  Et les champs de colza aux alentours, juste avant la récolte, n'étaient plus aussi jaunes.

Il y a 9 heures, Manuel77 a dit :

+++ 20:30 Rapport : les USA veulent fournir à l'Ukraine des missiles anti-navires pour lutter contre le blocus des ports +++
Selon des initiés, les Etats-Unis veulent fournir à l'Ukraine des missiles anti-navires avancés afin qu'elle puisse briser le blocus russe de ses ports sur la mer Noire. Deux types de missiles sont actuellement à l'étude, a appris l'agence de presse Reuters de trois représentants du gouvernement américain et de deux membres du Congrès qui n'ont pas souhaité être nommés. Il s'agirait du Harpoon, fabriqué par Boeing, d'une portée de 300 kilomètres, et du Naval Strike Missile (NSM) de Kongsberg et Raytheon Technologies, d'une portée de 250 kilomètres. Selon l'expert naval Bryan Clark du Hudson Institute, 12 à 24 missiles de ce type suffiraient à menacer les navires de guerre russes et à inciter le gouvernement de Moscou à mettre fin au blocus. Celui-ci entrave par exemple les livraisons de céréales ukrainiennes sur le marché mondial. Entre-temps, le Congrès américain a déjà adopté un nouveau paquet de soutien de plusieurs milliards de dollars.

https://www.reuters.com/world/exclusive-us-aims-arm-ukraine-with-advanced-anti-ship-missiles-fight-russian-2022-05-19/

https://www.n-tv.de/politik/Harpoon-Rakete-koennte-Hafenblockade-loesen-article23344937.html

Les portées ne seraient pas un peu exagérées? style de 100% ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 14 heures, Métal_Hurlant a dit :

2027 ! Sera peut-être un peu dépassé lorsqu'il sera opérationnel !?

 

Si les Russes tiennent ce nouvel objectif - "Si" - le Su-75 sera tout de même opérationnel avant le F-35, dont la version Block 4 ("pleinement opérationnelle alors là oui c'est promis si si") est maintenant prévue pour 2029 :happy:

Bien sûr, le "Si" en question est plutôt maousse costaud :smile: ...

 

Il y a 12 heures, Ciders a dit :

Niveau PatMar, les Russes ont peu de moyens. Niveau sous-marins, ils peuvent... mais vu la densité d'avions ISR dans le secteur, ça va vite virer à la chasse au Kilo. Restent l'option des mines et du sabordage, à supposer qu'ils parviennent à Odessa sans se faire repérer.

Chasse au Kilo :huh: ?

Le suivi des SM russes, sans doute est-ce que les Etats-Unis s'en donneraient à cœur joie oui. Mais la chasse suppose aussi un tir. Les Ukrainiens n'ont pas à ma connaissance de véritables moyens ASM, ou est-ce que j'oublie quelque chose ?

 

Il y a 12 heures, Ciders a dit :

Mais concrètement, le risque pour les Russes est surtout que leur supériorité en Mer Noire soit à moyen terme battue en brèche par l'acquisition par les pays riverains de missiles anti-navires longue portée. Et éventuellement de missiles capables d'atteindre la Crimée voire le port de Novorossisk. Ce qui supposera en retour des investissements russes supplémentaires pour se couvrir, et qui tireront la corde déjà bien tendu du budget et des équipements disponibles.

Ce risque est déjà réalisé par la Turquie, dont les Atmaca qui entrent en service portent à 200 / 250 km. La Roumanie va elle acquérir des batteries côtières NSM. La Mer Noire n'est déjà largement plus une zone tranquille pour la VMF.

En ce qui concerne l'Ukraine, reste à savoir si elle conservera à l'avenir un accès à la mer... la Russie semble avoir son idée à ce sujet, l'Ukraine en a une autre, et ça se décidera sur le champ de bataille :mellow: 

 

il y a 37 minutes, herciv a dit :

:blink: !!!

Donc les Chinois aussi s'intéressent au pétrole ? Tout le monde veut en acheter, ou quoi ? Donc en fait le pétrole proposé à la vente sur le marché mondial trouvera toujours preneur ???

Ca c'est une énorme surprise, que personne n'aurait pu voir venir. Et ça remet en cause la stratégie occidentale de guerre économique par embargo pétrolier contre la Russie - ce qu'évidemment les stratèges n'auraient jamais pu imaginer.

  • Haha 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Alexis a dit :

Donc les Chinois aussi s'intéressent au pétrole ? Tout le monde veut en acheter, ou quoi ? Donc en fait le pétrole proposé à la vente sur le marché mondial trouvera toujours preneur ???

Ca c'est une énorme surprise, que personne n'aurait pu voir venir. Et ça remet en cause la stratégie occidentale de guerre économique par embargo pétrolier contre la Russie - ce qu'évidemment les stratèges n'auraient jamais pu imaginer.

J'ajouterai que le commerce du pétrole a des limites physiques qui sont les pipelines et les pétroliers-gaziers. Or la Russie ni la Chine ne possèdent les moyens de renverser la situation du jour au lendemain, ni en une semaine ou plusieurs mois. C'est une question d'années voire une décennie entière.

Le pipeline Power of Siberia sino-russe a mis cinq ans à être construit, et encore seulement sur la partie russe (celle chinoise devrait arriver dans quelques mois) et ne représente qu'une infime partie de ce que la Russie a besoin comme oléoducs pour maintenir un niveau d'exports satisfaisant. Le manque d'interopérabilité entre les infrastructures à l'ouest de l'Oural et celle de l'extrême orient font d'ailleurs de cette réorientation un élément de discours plus que quelque chose de factuel. Et c'est sans compter le fait que les puits de pétrole de l'Est dépendent d'entreprises occidentales pour maintenir leur niveau d'extraction d'avant-guerre.

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, herciv a dit :

ce qui me fait marrer, c'est que POUTINE est un dirigeant d'un ancien pays communiste, qui a, chez nous en France, comme soutien, des gens d'extreme droite (MLP et Z) et qu'il commerce avec des communistes (enfin, le drapeau, parce que, Mao n'est plus là depuis quelques temps déjà et des milliardaires, il y en a, en Chine).

Ce rapprochement des extremes....

quand il y a du fric à se faire...

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
il y a 31 minutes, Alexis a dit :

:blink: !!!

Donc les Chinois aussi s'intéressent au pétrole ? Tout le monde veut en acheter, ou quoi ? Donc en fait le pétrole proposé à la vente sur le marché mondial trouvera toujours preneur ???

Ca c'est une énorme surprise, que personne n'aurait pu voir venir. Et ça remet en cause la stratégie occidentale de guerre économique par embargo pétrolier contre la Russie - ce qu'évidemment les stratèges n'auraient jamais pu imaginer.

Moi ce n'est que ce que je décris depuis même avant cette crise. Par contre je ne savais pas si les tuyaux étaient suffisamment gros pour permettre ces volumes. On sait maintenant que 1,1 millions de barils/jour sont exporté sans problème de capacité. Là j'ai confirmation que la Chine y voit une bénédiction et qu'elle ne va pas se gêner.

il y a 31 minutes, Alexis a dit :

Et ça remet en cause la stratégie occidentale de guerre économique par embargo pétrolier contre la Russie

Ben oui

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,764
    Total Members
    1,550
    Most Online
    yggtor
    Newest Member
    yggtor
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...