Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : répercussions géopolitiques et économiques


Recommended Posts

  

Il y a 1 heure, Connorfra a dit :

La Russie en est déjà réduite à recruter des quadragénaires comme spécialiste et serait déjà en train d'utiliser du Syrien via Wagner. (Les quadra c'est prouvé et officiel pas les Syriens) Donc dire que c'est illimité est on ne peut plus faux, mais il reste deux gros réservoir que la russie n'a pas encore toucher les jeunes des grandes villes notamment Moscou et Leningrad (ouais tant qu'à tout resovietiser ^^). Mais c'est la aussi que Vlad risque de ce prendre le retour de bâton car ce sont les jeunes connectés qui savent ce qu'ils ce passent vraiment est même les patriotes à moins de les forcer à y aller bah ils ont pas envie et ce sont aussi les populations où ils y a le plus de pro-democraties ou simplement d'antipoutines.

 

Le problème malgré la démographie désavantageuse des deux camps c'est que d'un côté on a 44 millions d'ukrainiens dont 15 millions de mobilisables et la Russie c'est 144 millions et le nombre de mobilisable sur le papier beaucoup plus important.

La nuance, c'est que l'Ukraine est désormais une nation en armes, elle joue sa survie et donc est prête à mener une guerre coûteuse. La Russie, en comparaison, bien qu'incomparablement plus grande, riche et puissante, n'a pas ce genre de pression envers sa population, celle-ci ne se sent pas menacée par une invasion ukrainienne (lol) ni de l'OTAN qui est resté sagement en arrière du conflit sans envoyer de troupes, même si le matériel coule à flot. Si on ajoute à cela la récession économique, le chômage de masse, l'inflation qui s'est stabilisée au-dessus de 15%*, les réserves monétaires qui diminuent et la majorité du matériel de pointe de la société civile qui peut tomber en panne par manque de pièces détachées**, la situation économique russe rend difficile à moyen terme la poursuite de la guerre, et impossible à long terme. Dans les faits, les Ukrainiens sont prêts à tous les sacrifices pour maintenir leur indépendance, la Russie est loin de disposer de la même capacité de mobilisation.

*En économie monétaire les taux directeurs sont les taux d'intérêt pratiqués par la Banque Centrale pour prêter aux banques privées. Ce taux est systématiquement inférieur à l'inflation de 3-4% en temps normal. Ces dernières années en Europe on était à taux zéro pour une inflation de moins de 2%, ce qui était exceptionnel et même inquiétant à certains aspects. Ici, l'inflation en Russie est une tendance longue, qui n'a pas commencé avec la guerre et qui remonte au milieu des années 2010. Aujourd'hui, les taux directeurs russes se sont stabilisés à 14%, donc l'inflation est mécaniquement au-dessus de 15%, et tourne probablement autour de 18-20%. Avec la baisse avérée de la production, la Russie plonge donc dans la slumpflation qui est la pire situation économique dans laquelle un pays puisse être (la production baisse, sa valeur aussi, mais les prix montent et le chômage aussi). 

**les avions civils devraient commencer à être cannibalisés d'ici quelques semaines ou mois, le reste devrait commencer à merder dans la même période. La Chine ne peut pas remplacer ces pièces même si elle le voulait, elle n'a déjà pas assez de capacités de production pour satisfaire son propre marché intérieur.

il y a 38 minutes, Kelkin a dit :

Rappel : le gallon américain vaut 3,785 litres. (Le gallon britannique/canadien en vaut 4,546 ; parce que ce qui est important avec ces unités non-métriques, c'est le potentiel de confusion et de malentendus qu'elles entraînent.)

Ce qui nous fait donc des prix de 1,16 dollars par litre pour l'essence, et 1,44 dollars par litre pour l'essence. Avec le taux de change actuel de 1,07 dollars pour 1 €, ça nous fait 1,08 €/l pour l'essence et 1,35 €/l pour le gazole. En France, si on compare, le SP95 E10 est à 1,92 €/l et le gazole B7 à 1,80 €/l. Donc il leur reste encore pas mal de marge avant d'atteindre notre niveau...

C'est contrebalancé par le fait qu'ils utilisent la voiture bien plus que nous, pauvres cyclistes et utilisateurs de transports en communs. Le pétrole a donc un poids beaucoup plus important dans l'économie américaine, et une bonne partie de la population du pays vit à une mauvaise facture de la faillite.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 45 minutes, Kelkin a dit :

Donc il leur reste encore pas mal de marge avant d'atteindre notre niveau...

4,37 pour le diesel. Oui il leur reste de la marge. Mais les prix se maintienne grâce à l'utilisation des stock stratégique. La question est plus qu'est-ce que çà change dans la vie des américain ?

Link to comment
Share on other sites

18 minutes ago, herciv said:

4,37 pour le diesel. Oui il leur reste de la marge. Mais les prix se maintienne grâce à l'utilisation des stock stratégique. La question est plus qu'est-ce que çà change dans la vie des américain ?

Surtout grâce à l'importation d'hydrocarbure depuis l’Amérique du Sud ...

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Kelkin a dit :

Rappel : le gallon américain vaut 3,785 litres. (Le gallon britannique/canadien en vaut 4,546 ; parce que ce qui est important avec ces unités non-métriques, c'est le potentiel de confusion et de malentendus qu'elles entraînent.)

Ce qui nous fait donc des prix de 1,16 dollars par litre pour l'essence, et 1,44 dollars par litre pour l'essence. Avec le taux de change actuel de 1,07 dollars pour 1 €, ça nous fait 1,08 €/l pour l'essence et 1,35 €/l pour le gazole. En France, si on compare, le SP95 E10 est à 1,92 €/l et le gazole B7 à 1,80 €/l. Donc il leur reste encore pas mal de marge avant d'atteindre notre niveau...

Les prix ne sont absolument pas comparables en raison des taxes, diversement appliquées en France et aux US. Quasi inexistantes aux US contre plus de 60% du prix à la pompe chez nous. Donc la comparaison entre pays ne tient pas et seule compte l'évolution du prix à la pompe dans chaque pays, à Iso réglementation. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, olivier lsb a dit :

Les prix ne sont absolument pas comparables en raison des taxes, diversement appliquées en France et aux US. Quasi inexistantes aux US contre plus de 60% du prix à la pompe chez nous. Donc la comparaison entre pays ne tient pas et seule compte l'évolution du prix à la pompe dans chaque pays, à Iso réglementation. 

La seul chose qui intéresse l'agent économique c'est combien il paie ... et il se trouve qu'au USA l'énergie étant beaucoup moins chère le fait qu'elle se renchérisse est un moindre problème.

En Europe de nombreuses industries on tout simplement renoncer à produire devant le coût de l'énergie ... c'est pas la cas aux USA.

Link to comment
Share on other sites

Pardon mes info de ce matin ne sont plus bonnes. Le prix du galon de diesel est passé à certain endroits à 6,47:

https://www.zonebourse.com/cours/action/UNITED-STATES-OIL-FUND-L-111319328/actualite/Les-prix-de-detail-du-diesel-aux-Etats-Unis-grimpent-a-plus-de-6-par-gallon-dans-le-nord-est-selo-40526647/

Le prix moyen du diesel au détail était de 6,43 $/gal dans la région de la Nouvelle-Angleterre et de 6,36 $/gal dans la région de l'Atlantique central, reflétant des augmentations de 78 % et 68 %, respectivement, depuis le début de l'année, a indiqué l'EIA. Les prix du Nord-Est se comparent au prix de détail moyen du carburant diesel routier américain de 5,61 $/gal le 16 mai, soit une augmentation de 2 $/gal par rapport au 3 janvier, selon l'EIA.

Link to comment
Share on other sites

Depuis plusieurs jours, le grand sujet de nos médias est de savoir si des armes lourdes seront livrées, et lesquelles. La confusion est totale. Certains pensent que Scholz sabote et retarde les livraisons. Situation actuelle :https://www.zeit.de/politik/ausland/2022-05/waffenlieferungen-ukraine-krieg-russland-olaf-scholz-faq#welche-ruestungstechnik-erhaelt-die-ukraine-gerade-von-wem


Pourquoi l'échange circulaire entre l'Allemagne et les pays d'Europe de l'Est est-il si lent ?
Le gouvernement allemand a annoncé qu'il livrerait ses propres systèmes d'armes aux pays d'Europe de l'Est membres de l'OTAN, qui donneraient ensuite en échange à l'Ukraine des systèmes datant de l'époque soviétique. Les soldats ukrainiens connaissent cette technique et les forces armées disposent de pièces pour les réparations et d'outils adaptés.
La semaine dernière, le ministère fédéral de la Défense a annoncé une livraison : "Dans le cadre de la procédure dite d'échange circulaire, l'Allemagne mettra à la disposition de la République tchèque 15 chars Leopard 2 A4. Le financement de cet appareil, qui se trouve chez l'industriel, est assuré par la République fédérale d'Allemagne. La Bundeswehr prendra en charge la formation des soldats tchèques". En contrepartie, Prague donne d'autres armes à l'Ukraine.
Quatorze chars de combat et un char de dépannage ne représentent pas une grande quantité que l'Allemagne cède au gouvernement de Prague. La Pologne s'est déjà plainte publiquement que son partenaire à Berlin ne tiendrait pas sa parole et ne livrerait pas de chars en temps voulu.
Wolfgang Richter de la SWP estime que la procédure est généralement correcte. "L'échange circulaire présente l'avantage que les alliés d'Europe centrale et orientale peuvent livrer à l'Ukraine de l'artillerie, des chars de combat et des véhicules blindés de combat d'infanterie de conception soviétique qui y sont déjà connus et utilisés", explique-t-il. "Il n'est donc pas nécessaire de réorganiser les chaînes logistiques ni de former les équipages spécialement pour les nouveaux systèmes". Et ces armes, l'Ukraine peut les envoyer directement dans les combats dans le Donbass. "Des systèmes de conception soviétique prêts à l'emploi peuvent être utilisés dès que les livraisons arrivent en Ukraine. Le gouvernement fédéral n'a aucune influence sur le temps nécessaire aux alliés pour effectuer les livraisons", explique Richter. "Il est responsable de combler les lacunes des partenaires de l'Alliance par du matériel occidental. Cela n'est toutefois pas aussi critique en termes de temps que les livraisons immédiates à l'Ukraine".
Que peut encore faire l'Allemagne ?
La Bundeswehr ne dispose pratiquement plus de matériel qu'elle pourrait livrer à l'Ukraine. Les stocks sont déclarés à l'OTAN et sont utilisés pour la défense du pays et de l'alliance, a déclaré la secrétaire d'État parlementaire au ministère de la Défense, Siemtje Möller, à la ZDF. De plus, parmi les systèmes d'armes lourds "que nous avons", "tous ne sont pas entièrement opérationnels". Certains sont en maintenance de routine "ou font l'objet d'exercices".
L'industrie allemande de l'armement a présenté au ministère fédéral de la Défense une longue liste de produits qu'elle pourrait livrer à l'Ukraine. On y trouve également des véhicules de combat d'infanterie Marder et des chars de combat Leopard 1, qui ne devraient toutefois pas être remis à l'Ukraine. Möller a expliqué à ce sujet que les membres de l'alliance s'étaient mis d'accord pour ne pas livrer à l'Ukraine de chars de grenadiers et de chars de combat "de modèle occidental". C'est la position de toutes les nations occidentales, a-t-il ajouté. (?????)

Dans quelle mesure les critiques à l'encontre du gouvernement fédéral sont-elles justifiées ?
Jusqu'à présent, le cabinet fédéral dirigé par le chancelier Olaf Scholz s'est contenté de promettre de futures exportations de systèmes d'armes lourdes, mais n'a encore rien livré. La ministre de la Défense Christine Lambrecht a promis au gouvernement de Kiev qu'il recevrait des obusiers blindés et des chars antiaériens Gepard. Les canons proviennent de la maintenance de l'armée de terre. Les Guépards, en revanche, proviennent de l'industrie. Leur fabricant Krauss-Maffei Wegmann (KMW) a proposé les véhicules blindés pour la défense antiaérienne, qui doivent encore être révisés avant d'être remis. "Comme ils ont déjà été retirés de la Bundeswehr en 2012, ils doivent d'abord être remis en état et des chaînes logistiques (munitions, pièces de rechange) doivent être mises en place", explique Wolfgang Richter de la SWP. "De plus, les équipages ukrainiens doivent être formés. Ils ne seront donc probablement pas disponibles sur place avant la fin de l'été 2022".
En juillet, les 15 premiers exemplaires devraient être prêts pour l'Ukraine, a déclaré lundi à Berlin un porte-parole du ministère de la Défense. La chaîne ntv a rapporté lundi que 30 guépards au total devaient être livrés. En outre, Lambrecht aurait promis 59.000 munitions. Les experts estiment que ces munitions suffiront à peine pour une longue mission. Jusqu'à présent, le gouvernement fédéral a tenté en vain d'acheter des marges plus importantes à l'étranger. En Suisse, par exemple, le gouvernement a interdit l'exportation de munitions disponibles vers l'Ukraine en raison de sa neutralité.
Le ministère fédéral de la Défense a indiqué lundi que le Guépard n'était pas engagé dans "des combats de haute intensité", "où la consommation de munitions est très élevée". Il protège plutôt les infrastructures critiques. C'est une déclaration surprenante, car le Guépard a été développé pour protéger des unités mobiles ; dans l'armée allemande, il faisait partie de la défense antiaérienne de l'armée et devait surtout protéger le char de combat Leopard 2 des attaques aériennes ennemies - et ce, bien entendu, également au combat.
"Si vous tirez 1000 coups par minute avec un tel char antiaérien et que vous tirez pendant quelques minutes, la consommation de munitions est naturellement élevée. Mais cela n'a absolument aucun sens, car vous détruisez alors le tube de cette arme. Elle ne peut pas le supporter physiquement", a déclaré lundi un porte-parole du ministère de la Défense devant la conférence de presse fédérale. "On ne produit pas des munitions en quelques jours, mais ce sont des munitions que nous avons pu nous procurer auprès de différentes sources, notamment auprès des propres sources de la Bundeswehr et d'autres". Le porte-parole allemand a ajouté que le ministre ukrainien de la Défense était toutefois très satisfait du matériel et de la quantité de munitions désormais disponibles, et qu'il s'en était réjoui de manière extraordinaire. L'Ukraine n'a pas réagi.


 

  • Thanks 2
  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

Un chaine Youtube d'un américain en Russie.

L'impact du retrait des marques occidental sur un grand centre commercial "typique" russe.

Évidemment , beaucoup moins de monde... qui a intérêt à venir dans un centre de shopping sans magasin ouvert...

 

Mais on constate la pénétration des marque de l'ouest dans la vie "standard" des Russes.

Mais ils ajoutent, que les prix sont en hausse forte sur la nourriture produite localement (c'est un Auchan..) et que les caddies sont moins remplis qu'avant déjà.

 

 

  • Like 1
  • Thanks 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, Chaps a dit :

Un chaine Youtube d'un américain en Russie.

L'impact du retrait des marques occidental sur un grand centre commercial "typique" russe.

Évidemment , beaucoup moins de monde... qui a intérêt à venir dans un centre de shopping sans magasin ouvert...

 

Mais on constate la pénétration des marque de l'ouest dans la vie "standard" des Russes.

Mais ils ajoutent, que les prix sont en huasse forte sur la nourriture produite localement (c'est un Auchan..) et que les caddies sont moins remplis qu'avant déjà.

 

 

C'est le Achan (Auchan) de Tioply Stan, celui ou j'allais faire mes courses le week end .....

Mais je préférais le Perekrestok en plein centre de tioply stan ....

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Chaps a dit :

Un chaine Youtube d'un américain en Russie.

L'impact du retrait des marques occidental sur un grand centre commercial "typique" russe.

Évidemment , beaucoup moins de monde... qui a intérêt à venir dans un centre de shopping sans magasin ouvert...

 

Mais on constate la pénétration des marque de l'ouest dans la vie "standard" des Russes.

Mais ils ajoutent, que les prix sont en huasse forte sur la nourriture produite localement (c'est un Auchan..) et que les caddies sont moins remplis qu'avant déjà.

 

 

Qu'il se rassure, pour la hausse des prix, c'est pareil chez nous !
Comme quoi on à tous les mêmes préoccupations immédiates et à plus long terme, le remplissage du caddie au moindre coût en se limitant au strict nécessaire.
Les envolées lyrique des dirigeants ne font pas toujours bon ménage avec la réalité du quotidien de l'ensemble de la population. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Picdelamirand-oil a dit :

C'est en Anglais mais on peut mettre les sous titres

 

Merci, la conférence est très intéressante. Je ne connaissais pas Thomas Graham. Clairement quelqu'un avec une expérience et une capacité d'analyse impressionnante.

Je note les trois scénarios qu'il a mis en avant pour justifier son évaluation comme quoi le risque d'escalade et d'extension du conflit est élevé, d'autant qu'il s'agit d'un conflit prolongé :

- La Russie échoue dans le Donbass, et décide d'utiliser des armes de destruction massive. Probablement chimiques, sans cependant pouvoir tout à fait exclure le nucléaire. Les Etats-Unis se sentent obligés de "réagir"

- La Russie décide d'attaquer les convois livrant des armes occidentales là où c'est le plus facile, dans leurs zones de rassemblement en Pologne. Les Etats-Unis se sentent forcés d'appliquer l'article 5 du traité atlantique

- La Russie l'emporte, et les Etats-Unis décident d'envoyer des troupes. La Russie attaque ces troupes

Je ne crois pas beaucoup à aucun des trois, mais :unsure: ...

Comme le dit Graham, les enjeux de ce conflit sont élevés pour toutes les parties en présence. Pour l'Ukraine c'est évidemment existentiel, pour la Russie peut-être pas mais ça l'est pour Poutine, et pour les Etats-Unis certes non mais la rhétorique utilisée ("démocratie contre dictature") radicalise les enjeux pour Washington aussi.

 

Y a quelqu'un qui peut conseiller pour l'émigration en Nouvelle-Zélande ? C'est pour un copain :mellow:

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

La facture energetique anglaise sur le point de monter de 42% par foyer au point de doubler le nombre de foyer anglais dans la misère energétique passant de 6 millions à 12 millions ...

https://www.bloomberg.com/news/articles/2022-05-24/uk-regulator-expects-energy-price-cap-to-jump-42-in-october

Vive les sanctions. Je suis sûr que ces gens vont adorer voir leur gouvernement continuer à refuser le pétrole et le gaz russe. Problème sociaux en perspective surtout que Bojo est directement responsable.

Medvedev le retour :

 

 

Edited by herciv
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Dans la presse russe.

Le renforcement du rouble inquiète  de nombreux secteurs russes.

Un rouble cher fait que les produits russes ne sont plus compétitifs et fait craindre des pertes de part de marché importante. 

Edited by Robert
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
Link to comment
Share on other sites

Selon la presse Russe :

La Russie aurait détruit l'usine Motor Sich.

Ca n'arrange certainement pas la Turquie qui comptait sur cette usine pour la production de moteurs pour ses drones et hélicoptères. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, Alexis a dit :

Je note les trois scénarios qu'il a mis en avant pour justifier son évaluation comme quoi le risque d'escalade et d'extension du conflit est élevé, d'autant qu'il s'agit d'un conflit prolongé :

- La Russie ...

L'escalade ne viendra pas obligatoirement de la Russie ...

Dans les faits, il y a en ce moment même escalade avec les américains qui finalement vont fournir des HIMARS avec 70 km de portée avec les roquettes de base, ce qui ouvre la voie à la livraison de missiles avec 150 km et 300 km de portée dans des escalades successives. Après de telles livraisons, les chances d'une généralisation des frappes en Russie, voir d'une "guerre des villes" est plus que forte. L'idée va être aussi que même si les ukrainiens perdent le Donbass, ils pourront avec ces portées continuer à bombarder ses grandes villes comme quand ils étaient fortifiés dans leurs banlieues …

Et je ne parle même pas des la demande lituanienne de forcer manu militari le blocus d'Odessa sachant qu'il faudra passer à portée de missile devant Sébastopol !

Et les demandes incessantes des ukrainiens aux occidentaux de mettre en place une no-fly-zone sur son territoire sont une garantie d'avoir des combats aériens avec les russes.

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
6 hours ago, herciv said:

La facture energetique anglaise sur le point de monter de 42% par foyer au point de doubler le nombre de foyer anglais dans la misère energétique passant de 6 millions à 12 millions ...

https://www.bloomberg.com/news/articles/2022-05-24/uk-regulator-expects-energy-price-cap-to-jump-42-in-octore

ne m'en parle pas... :(   et on a deja pris +54% en Avril...

Edited by zozio32
  • Sad 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Robert a dit :

Selon la presse Russe :

La Russie aurait détruit l'usine Motor Sich.

Ca n'arrange certainement pas la Turquie qui comptait sur cette usine pour la production de moteurs pour ses drones et hélicoptères. 

Et pas que

 

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Sad 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Robert a dit :

Selon la presse Russe :

La Russie aurait détruit l'usine Motor Sich.

Ca n'arrange certainement pas la Turquie qui comptait sur cette usine pour la production de moteurs pour ses drones et hélicoptères. 

Ca n'arrange pas non plus les Chinois qui avaient des vues sur l'usine.

Contre-coup pour les Russes : il y a désormais pléthore de spécialistes ukrainiens disponibles sur le marché. Et qui n'iront pas en Russie mais qui pourraient soit rallier la Turquie (concurrent sérieux), soit les usines polonaises (pareil), soit aller se vendre au plus offrant (le renminbi par rapport à la monnaie ukrainienne, le cours est sympa en ce moment ?).

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,764
    Total Members
    1,550
    Most Online
    yggtor
    Newest Member
    yggtor
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...