Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : répercussions géopolitiques et économiques


Recommended Posts

que pensez-vous que le manque de blé qu'on devrait resentir dans les prochains mois (beaucoup de pays n'ont qu'un stock de 3 mois actuellement) aura comme impact sur la russie ou le conflit?

Actullement la Russie (20%) et l'Ukraine (5%) comptait pour 25% des exportations mondiales et avec l'interdiction d'exportation de l'Inde, ce pourcentage va être plus grand. L'europe et les états-unis devraient être auto-sufifsant, mais le reste du monde va galérer

 

Link to comment
Share on other sites

les sanctions vont obligatoirement être levées ( au moins partiellement ) car les pays occidentaux vont être désignés comme responsable des possibles famines par beaucoup de monde. Les américains vont certainement essayer de bloquer cet allégement, mais il devra avoir lieu

  • Sad 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 38 minutes, metkow a dit :

Actullement la Russie (20%) et l'Ukraine (5%) comptait pour 25% des exportations mondiales et avec l'interdiction d'exportation de l'Inde, ce pourcentage va être plus grand. L'europe et les états-unis devraient être auto-sufifsant, mais le reste du monde va galérer

D'après ce graphique, c'est plutôt 20% Russie et 9% Ukraine.

Les exportations russes de blé n'avaient pas diminué en avril. Si elles continuent sans troubles, le manque sur le marché international du blé sera limité à 9%.

Situation sérieuse, mais peut être gérable en fait ? Ça dépend s'il est possible aux autres d'augmenter leurs exportations de 10% chacun... Augmenter les surfaces plantées, donner la priorité aux cultures alimentaires sur les agrocarburants ?

Je suis en dehors de mon domaine de compétences. Mais le meilleur remède aux prix élevés c'est parfois... les prix élevés. Car les producteurs sont incités à se mobiliser.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Alexis a dit :

D'après ce graphique, c'est plutôt 20% Russie et 9% Ukraine.

Les exportations russes de blé n'avaient pas diminué en avril. Si elles continuent sans troubles, le manque sur le marché international du blé sera limité à 9%.

Situation sérieuse, mais peut être gérable en fait ? Ça dépend s'il est possible aux autres d'augmenter leurs exportations de 10% chacun... Augmenter les surfaces plantées, donner la priorité aux cultures alimentaires sur les agrocarburants ?

Je suis en dehors de mon domaine de compétences. Mais le meilleur remède aux prix élevés c'est parfois... les prix élevés. Car les producteurs sont incités à se mobiliser.

Pas pour tout le monde

Des pays sont très vulnérables à la moindre volatilité de prix des matières alimentaires de bases (on me susurre Tunisie, Egypte, Syrie, Ethiopie, Yemen, Laos et j'en passe) .... dont certains sont déjà à couteaux tirés soit en interne soit avec un voisin

Je veux pas faire mon Alexis :rolleyes: mais on pourrait bien voir un effet domino style Egypte-Ethiopie pour le controle de l'eau indispensable aux 2 pays et comme dérivateur d'un gros problème économique interne lié à l'explosion du prix des céréales et de l'huile

D'ailleurs un premier convoi ferroviaire de grains à destination de l'Allemagne pour l'Egypte de 1800 tonnes est parti aujourdhui

Sauf que les Egyptiens ont acheté 300 000 tonnes

Ca fait 166 convois

Ca va être long ..........

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Akhilleus a dit :

Pas pour tout le monde

Des pays sont très vulnérables à la moindre volatilité de prix des matières alimentaires de bases (on me susurre Tunisie, Egypte, Syrie, Ethiopie, Yemen, Laos et j'en passe) .... dont certains sont déjà à couteaux tirés soit en interne soit avec un voisin

Je veux pas faire mon Alexis :rolleyes: mais on pourrait bien voir un effet domino style Egypte-Ethiopie pour le controle de l'eau indispensable aux 2 pays et comme dérivateur d'un gros problème économique interne lié à l'explosion du prix des céréales et de l'huile

D'où la nécessité pour les gouvernements de ces pays de subventionner le pain du peuple. Mais je crois qu'ils sont déjà au courant...

Et la nécessité bien sûr qu'ils en aient les moyens. Aucune idée si quelque chose est fait ou prévu en termes par exemple de prêts sans intérêt ou autre (Nations Unies ?) pour s'en assurer

Link to comment
Share on other sites

Je confirme pour l'Egypte. Le lit du Nil et surtout son delta ont beau être ultra-fertiles, ils ne sont pas taillés pour faire face à une surpopulation comme celle de l'Egypte (100 millions de personne sur un territoire grand comme 1,5 fois la France mais dont 95% est inhabitable). 

Ils pourraient être tentés de saisir le grain qui passerait par Suez d'où qu'il vienne (Russie, Europe pour le blé, Asie du Sud-Est pour le riz). 

De manière générale ce sont les pays d'Afrique, surpeuplés ainsi quelques pays d'Asie du Sud-Est précis (Bangladesh, par exemple) qui risquent de morfler. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Alexis a dit :

D'où la nécessité pour les gouvernements de ces pays de subventionner le pain du peuple. Mais je crois qu'ils sont déjà au courant...

Et la nécessité bien sûr qu'ils en aient les moyens. Aucune idée si quelque chose est fait ou prévu en termes par exemple de prêts sans intérêt ou autre (Nations Unies ?) pour s'en assurer

Je pense que ça peut passer pour certains pays avec une rente fixe voire qui augmente, comme le Niger ou l'Egypte (pétrole et Suez, respectivement), mais pour beaucoup d'autres, ça va mal se passer.

La région de la Corne de l'Afrique, par exemple, est particulièrement vulnérable. Il n'y a pour ainsi dire plus d'Etat en Somalie et en Erythrée, le Yémen risque de bientôt rejoindre cet état de fait, ainsi que l'Ethiopie si la sécheresse s'y maintient. Et les dominos pourraient tomber : le Kenya et l'Ouganda au Sud ne sont absolument pas capables d'accueillir des réfugiés, le Soudan est également menacé en raison des projets de barrages en Ethiopie, tout comme l'Egypte. 

  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

ce que je veux dire que les russes ont bon dos de dire que les sanctions rendent plus difficiles leurs exportations et donc que c'est la faute des occidentaux.

Dans pas mal de pays, ce message pourrait porter, surtout quand il y a une dent contre l'occident qui ne tient pas compte du reste du monde dans l'esprit de pas mal de pays

Link to comment
Share on other sites

Par ailleurs, Poutine vient de signer un décret simplifiant l'accès à la citoyenneté russe pour les Ukrainiens vivant dans les oblasts de Kherson et Zaporijjie. Il y a donc clairement une volonté d'annexion à terme, comme dans le Donbass d'ailleurs.

https://t.me/bbbreaking/125721

(si vous lisez un peu le cyrillique et pilez sur l'intitulé, c'est normal, décret se traduit par "oukaze" en russe et je ne plaisante même pas)

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Heorl a dit :

Par ailleurs, Poutine vient de signer un décret simplifiant l'accès à la citoyenneté russe pour les Ukrainiens vivant dans les oblasts de Kherson et Zaporijjie. Il y a donc clairement une volonté d'annexion à terme, comme dans le Donbass d'ailleurs.

https://t.me/bbbreaking/125721

(si vous lisez un peu le cyrillique et pilez sur l'intitulé, c'est normal, décret se traduit par "oukaze" en russe et je ne plaisante même pas)

Même en dehors de ce décret, il y a l'OMS (*), qui vise à donner un passeport russe à tous les habitants de l'Ukraine

(*) Opération militaire spéciale

 

==>J'suis plus là !

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Alexis a dit :

Même en dehors de ce décret, il y a l'OMS (*), qui vise à donner un passeport russe à tous les habitants de l'Ukraine

(*) Opération militaire spéciale

 

==>J'suis plus là !

La stratégie russe est limpide : tout détruire en Ukraine pour attirer les Ukrainiens dans la Russie sereine, celle où les isbas tiennent debout et où les routes sont praticables car sans trous de mines. Malins les Russes !

Sinon, on s'achemine progressivement vers la Novorossiya. Tout ça pour ça.

Link to comment
Share on other sites

il y a 30 minutes, Heorl a dit :

Je pense que ça peut passer pour certains pays avec une rente fixe voire qui augmente, comme le Niger ou l'Egypte (pétrole et Suez, respectivement), mais pour beaucoup d'autres, ça va mal se passer.

La région de la Corne de l'Afrique, par exemple, est particulièrement vulnérable. Il n'y a pour ainsi dire plus d'Etat en Somalie et en Erythrée, le Yémen risque de bientôt rejoindre cet état de fait, ainsi que l'Ethiopie si la sécheresse s'y maintient. Et les dominos pourraient tomber : le Kenya et l'Ouganda au Sud ne sont absolument pas capables d'accueillir des réfugiés, le Soudan est également menacé en raison des projets de barrages en Ethiopie, tout comme l'Egypte. 

Pour l’Égypte, le gaz est devenue un de ses premières rentrées financières depuis 2010 et la découverte de grands champs de production (ceux qui s'étendent vers Israël et Chypre) comme Zohr, faisant de ce pays le 2e producteur de gaz d'Afrique. Avec cet avantage, les choses seront plus faciles.

https://atlasocio.com/classements/economie/ressources-naturelles/classement-etats-par-production-gaz-naturel-monde.php

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, Benoitleg a dit :

Pour l’Égypte, le gaz est devenue un de ses premières rentrées financières depuis 2010 et la découverte de grands champs de production (ceux qui s'étendent vers Israël et Chypre) comme Zohr, faisant de ce pays le 2e producteur de gaz d'Afrique. Avec cet avantage, les choses seront plus faciles.

https://atlasocio.com/classements/economie/ressources-naturelles/classement-etats-par-production-gaz-naturel-monde.php

Il faut noter aussi que si la Turquie n'avait pas jouer au C** , Chypre serait productrice de gaz a l'heure actuelle !

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
il y a 53 minutes, Robert a dit :

Il faut noter aussi que si la Turquie n'avait pas jouer au C** , Chypre serait productrice de gaz a l'heure actuelle !

HS Oui enfin la Turquie à l'époque ne faisait que strictement appliquer le traité régissant l'indépendance de Chypre. Makarios était en train de préparer l'Enosis avec la Grèce, donc Chypre serait grecque aujourd'hui s'ils n'étaient pas intervenus. Non que ça me dérange (on aurait dû laisser la Thrace et Smyrne à la Grèce de mon point de vue, et empêcher Kemal de les reprendre), mais la Turquie avait le droit de son côté à l'époque. D'autant plus que la Grèce était dirigée par un quarteron de colonels en retraite à moitié fascistes alors que la Turquie était une démocratie. 

Bon par contre ils ont refusé d'évacuer l'île et sont donc en violation du droit international depuis 35 ans. Mais bon chasser les Arméniens et les Grecs de leurs terres ils le font depuis 1000 ans, on ne change pas les habitudes comme ça:bloblaugh: (oui je sais, la porte c'est par là).

Fin du HS.

Par contre ça explique aussi la réticence de la Grèce à collaborer avec la Turquie, tant qu'ils n'auront pas évacué Chypre et donc laissé les Grecs réaliser l'Enosis la Grèce mettra un veto sur toute entrée de la Turquie dans l'UE. D'où d'ailleurs la position plus ambiguë de la Grèce sur le conflit : la Russie est son alliée traditionnelle avec les Britanniques contre les Ottomans, elle menace les Turcs dans la région de Trébizonde et de Sinop, qui sont deux des plus importants ports turcs de la Mer Noire. Le premier fait d'ailleurs partie des tristes lieux du génocide arménien -et aussi grec pontique- et est le bastion traditionnel de l'ultranationalisme turc, par opposition aux ports de la Mer Égée, bien plus cosmopolites et ouverts sur le monde. D'où l'importance symbolique de la Russie dans une alliance "chrétienne orthodoxe" contre les Sarrasins. Rigolez pas c'est encore un discours tenu par les ultras russes et quelques-uns en Grèce (avec le mythe de la reprise de Constantinople, tout ça tout ça).

 

 

Edited by Heorl
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Alexis a dit :

Les exportations russes de blé n'avaient pas diminué en avril. Si elles continuent sans troubles, le manque sur le marché international du blé sera limité à 9%.

De plus le blé n'est pas la seule denrée alimentaire mondiale. Je serais curieux de savoir quelle proportion il représente dans les pays à risque de famine. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Aldo a dit :

De plus le blé n'est pas la seule denrée alimentaire mondiale. Je serais curieux de savoir quelle proportion il représente dans les pays à risque de famine. 

Le blé n'est pas la seule mais il est avec le riz la plus importante.

De manière générale dès que c'est la merde dans l'approvisionnement en riz, blé ou maïs (ce dernier étant beaucoup utilisé pour nourrir les bestiaux) tu peux t'attendre à de grosses difficultés.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Sur l'état de l'opinion publique ukrainienne quant à des concessions territoriales dans une possible négociation avec la Russie, voici les résultats d'un sondage conduit entre 13 et 18 mai

Du 13 au 18 mai 2022, l'Institut international de sociologie de Kiev (KIIS) a réalisé son propre sondage d'opinion publique panukrainien "Omnibus". Par la méthode d'interviews téléphoniques assistées par ordinateur (CATI) basée sur un échantillon aléatoire de numéros de téléphone mobile (avec génération aléatoire de numéros de téléphone et pesée statistique ultérieure) ont été interrogés 2.000 répondants vivant dans toutes les régions d'Ukraine (sauf AR de Crimée). L'enquête a été menée auprès de citoyens ukrainiens adultes (âgés de 18 ans et plus) qui, au moment de l'enquête, vivaient en Ukraine (dans les limites contrôlées par les autorités ukrainiennes jusqu'au 24 février 2022). L'échantillon ne comprend pas les résidents des territoires qui ne sont temporairement pas contrôlés par les autorités ukrainiennes jusqu'au 24 février 2022 (région de Crimée, Sébastopol, certains districts des régions de Donetsk et de Louhansk), et l'enquête n'a pas été menée auprès des citoyens qui sont partis à l'étranger après le 24 février 2022.

(...) Dans un récent sondage, nous avons posé une question générale sur la disposition à faire des concessions territoriales pour parvenir à la paix. Comme on peut le voir, pour 82% des répondants, aucune concession territoriale n'est permise. Seuls 10% pensent que certains territoires peuvent être abandonnés afin de parvenir à la paix et de préserver l'indépendance. (...)

10% L'Ukraine peut renoncer à certains de ses territoires afin de parvenir à la paix le plus rapidement possible et de préserver son indépendance

82% L'Ukraine ne doit en aucun cas renoncer à certains de ses territoires, même si cela prolonge la guerre et menace la préservation de son indépendance

8% Difficile à dire

Révélation

e01.JPG

L'enquête discute ensuite les limites de l'exercice (Ukrainiens expatriés non interrogés, etc.) et donne des raisons de penser que les erreurs induites ne sont pas très grandes et ne remettent pas en question le résultat global.

  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Heorl a dit :

Par ailleurs, Poutine vient de signer un décret simplifiant l'accès à la citoyenneté russe pour les Ukrainiens vivant dans les oblasts de Kherson et Zaporijjie. Il y a donc clairement une volonté d'annexion à terme, comme dans le Donbass d'ailleurs.

https://t.me/bbbreaking/125721

(si vous lisez un peu le cyrillique et pilez sur l'intitulé, c'est normal, décret se traduit par "oukaze" en russe et je ne plaisante même pas)

C'est comme en Grèce ou le titre qui correspond à peu près à "Préfet" chez nous est le "Despote". :biggrin:

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
Citation

Ils ont la volonté de reprendre leur avenir en main.

C'est pas faute d'avoir prévenu depuis des années.

Je m'étonne qu'on puisse encore s'étonner.

 

@g4lly Je réponds ici pour éviter le HS sur l'autre fil. 

De quoi parle-t-on à propos des Russes qui souhaitent reprendre leur avenir en main ? A croire que les Silovikis seraient sous le joug d'un pouvoir étranger qui les dépasse, soyons sérieux deux minutes. Est-ce qu'on parle de l'expansion passive de l'OTAN à l'initiative de ceux qui se sentent menacés ? De la pseudo-protection des minorités Slaves dans un pays ou tout le monde parle Russe ? 

Le narratif des Russes qui veulent reprendre leur destin en main est uniquement destiné à cacher un agenda purement impérialiste et colonial. Et de cette volonté impérialiste, je rappelle les objectifs politiques formulés en début de conflit, ceux-ci représentant les intentions les plus pures et les plus originelles: renverser dénazifier le gouvernement, démilitariser, neutraliser le pays (tant au sens de neutralité que d'incapaciter). En bref, se créer un confortable glacis sur le sang d'une démocratie qui tentait de choisir sa voie. Maintenant que les terrains sont conquis, les masques tombent: en fait de glacis, le pouvoir Russe nous sert un projet d'annexion, distribution de passeport, drapeau Russes à tous les étage, Rouble rendu obligatoire dans les transactions etc.... 

Cette guerre est celle de VVP, il ne s'en excusera jamais. Il prendra tant qu'il pourra prendre, ne lâchera rien de ce qu'il considèrera acquis sauf peut être s'il se sent menacé à domicile. A l'ouest, à trop vouloir maintenir des canaux de dialogue, on court le risque d'une grande désillusion: l'annexion de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud a-t-elle rendu VVP plus souple dans le cadre de Minsk I ? L'annexion de la Crimée a-t-elle rendu VVP plus disposé à l'égard des Européens ? Le conflit agité et entretenu dans le Donbass pendant 8 ans et la situation d'ingérence cautionnée par Minsk II a-t-elle rendu VVP plus enclin à jouer une vraie carte diplomatique (c'est à dire autre chose que de demander la soumission totale d'un pays, car ça c'est un ultimatum) ?  

VVP n'a pas pris une décision totalement rationnelle en choisissant la guerre les nombreux articles et reportages partagés ici mettent en évidence une part non négligeable d'émotionnel. C'est donc dans nos intérêts collectifs de démocraties Européennes de neutraliser ce pouvoir Russe, qui est devenu imprédictible et capable de prendre des décisions graves de conséquences pour des sujets émotionnels difficiles à anticiper: il représente une menace pour notre sécurité à tous en Europe. Et que l'on ne vienne pas me chercher les "Américains ceci ou cela": le danger existentiel que représente cette guerre pour les voisins immédiats de la Russie suffit à lui seul une réponse de la plus grande fermeté, sans même que l'on ait besoin de l'avis des américains. Et tant mieux s'ils abondent dans ce sens, cela n'enlève en rien à la défense de nos intérêts. 

Il faut donner une prime diplomatique et stratégique à l'Ukraine qui empêche un pays actuellement agresseur, de le rester ainsi pour l'avenir, en consommant son potentiel et sa crédibilité politique. Pas une prime stratégique au pays agresseur. L'histoire reparlera de Minsk 2 comme de Munich, et nous Français, on se targue d'avoir été mis au centre d'un tel accord par une puissance révisionniste, simplement pour pouvoir parader notre grandeur diplomatique perdue. On a servi depuis Minsk I et II de caution morale, légitime et d'idiot utile à un régime dangereux pour la paix en Europe. Certains trouvent un malin plaisir à ce que la Russie joue à ce qui serait le même jeu que les Américains, en oubliant que ça se passe chez nos voisins, en face de chez nous, sans garantie de débordement. 

Tout le reste portant sur la paranoïa auto-entretenue des Russes couplée au sentiment que la Russie a une destinée particulière dans le Monde (oui ben c'est pareil pour nous autres Français, arrogants que nous sommes, mais nous n'avons pas besoin de foutre un pays à feu à sang pour çà), c'est un problème psychologique qui ne devrait regarder qu'eux même. Et je souhaite que la thérapie générale à l'échelle du pays commence par une défaite Russe sévère, comme ça a souvent été le cas partout dans l'Histoire sans qu'on en fasse un drame et sans qu'un idiot utile du système vienne professer de bons sentiments sur "l'évitement de l'humiliation":

- La Commune après la défaite Française dans la guerre Franco-Prussienne de 1870

- La révolte spartakiste à Berlin après la défaite de 18

- La révolution Bolchevik après l'armistice signée par les Russes avec les Allemands

Et on pourrait remonter plus loin encore. 

 

Sur ce, je m'en vais terminer le Waterloo de Bondartchouk.

Edited by olivier lsb
précision
  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Heorl a dit :

  

Je m'étonne surtout qu'envahir l'Ukraine puisse être considéré comme "reprendre leur avenir en main". Les Ukrainiens ne sont pas des Russes, ne souhaitent pas être russes et ont parfaitement les moyens de repousser les intentions bienveillantes mais particulièrement violentes du grand frère russe.

Reprendre son avenir en main pour la Russie, ç'eut été comprendre que l'on est plus au temps des Empires et qu'ils doivent se moderniser fissa s'ils veulent assurer un développement important à leur pays plutôt que de maintenir sa quasi-totalité dans un sous-développement qui a même disparu de la Creuse dans nos contrées. Pas envahir un pays souverain qui ne leur a fait aucun mal à part refuser de les laisser leur marcher dessus.

La sphère politique russe vit encore dans l'illusion qu'ils sont le grand frère slave destiné à protéger tous les pays frères sous leur ombrelle, que ceux-ci le veuillent ou non. Reprendre son avenir en main ce n'est pas se maintenir sur des illusions. Il a fallu à la France le désastre de 1940 pour qu'elle cesse d'entretenir des mirages sur sa place dans le monde et réaliser qu'elle n'était pas/plus un Empire. Les Britanniques refusent encore de comprendre qu'ils sont tombés au même niveau et vont sans doute plonger plus bas encore. Pareil pour la Russie. Si la guerre en Ukraine peut permettre de faire rentrer dans la caboche des Russes qu'ils n'ont aucune légitimité pour décider du sort des autres slaves, et a fortiori que leur démographie les condamne à plus ou moins long terme à un déclin et un rapetissement durable, tant mieux. Mais je suis pessimiste, les Serbes ont apparemment encore des problèmes là-dessus et n'ont toujours pas avalé la leçon, aussi dure qu'elle soit. Alors les Russes...:unsure:

Quelqu'un a donné les règles du jeu par étapes depuis 1991.

Faut il s'étonner que d'autres veuillent jouer avec les mêmes "règles" ? parcequ'ils pensent (à tort ou à raison, là n'est pas le propos) qu'ils ont le même niveau de capacité que le joueur initial et les mêmes "droits"

L'Alpha du problème cest que le droit international a été piétiné allègrement par un camp sans rétorsions (normal c'est le même camp qui fait grosso merdo les règles). Plus de droit international valable = porte ouverte à faire ce qu'on veut si on a les épaules (ou qu'on croit les avoir) comme la Russie ou la Chine ou qu'on a un Patron conciliant parmi les 2 précédemments cités (cf la Birmanie et la Corée du Nord)

L'Inde a pas encore sorti ses gros sabots dans le jeu mais elle ne saurait tarder....

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,765
    Total Members
    1,550
    Most Online
    yggtor
    Newest Member
    yggtor
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...