Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Eloge de la pensée militaire


samson
 Share

Recommended Posts

Etant en train de ranger ma bibliothèque, j'ai retrouvé un des carnets où je note des citations. Il y a des perles alors une petite sélection de tout ce que la pensée guerrière, belliqueuse, virile a fait de meilleur. (Attention, c'est parfois trash). Ce sera le topic méchant mais avec une dose d'humour et de dérision d'Air-Defense et anti-politiquement correct. Ca fera plaisir à Kedith. Le genre de phrase que vous pourrez graver avec vos dents sur votre FAMAS.

"tuez les tous, Dieu reconnaitra les siens"

"revêtons nos préjugés, ils nous tiennent chaud" Drumont

"Le jour où la France coupa la tête à son roi, elle commit un suicide." Ernest Renan.

la phrase du sanhédrin lors du procès de Jésus de Nazareth : "qu'un homme périsse, plutôt que le peuple".

"La perfection évangélique ne mène pas à l’empire". DG Le fil de l’épée

Une des perles de De Gaulle (Memoires de Guerre)qui avait un certain talent pour atomiser un concurrent (VGE s'en rappelle). En l'espèce il s'agit d'Albert Lebrun :

"Au fond, comme chef de l'État, seulement deux choses lui avaient manqué : qu'il fut un chef et qu'il y eut un État "

" Si ne n'avais pas d'humour, il y a longtemps que je me serais suicidé ". Gandhi

"Notre force est d'avoir raison" La Royale, chanson royaliste (à mettre en phrase d'accroche de dossier ou de dissert' :lol: )

"La guerre juste est celle qui nous est nécessaire". Machiavel(j'adore)

"Il n’y a pas de vent favorable pour qui ne connaît pas son port". Sénèque

"La plus grande surprise que puisse faire un con c’est de faire une pause". JC Brialy dans « le moustachu » (pour le plaisir, même si Brialy n'est pas des plus virils :lol: )

Barthes " nous ne sommes modernes que par l'ignorance crasse du passé "

"Tout état doit se créer une utopie lorsqu'il a perdu le contact avec le mythe" (Heliopolis)Jünger

Le propre de l'unité est d'exclure.

Un capitaine anglais à Robert Surcouf :

Vous, Français, vous vous battez pour de l'argent. Et nous, Anglais, nous nous battons pour l'honneur.

Robert Surcouf au capitaine anglais :

Chacun se bat pour ce qui lui manque !

"Nous nous représentons le monde comme quelque chose dont la non existence non seulemnt est concevable mais serait préférable à l'existence"

Schopenhauer.

Si le bolchevisme triomphait, l'humanité perdrait le don du rire et de la joieAdolf Hitler. (désolé)

"On voudrait parfois être cannibale, moins pour le plaisir de dévorer tel ou tel que pour celui de le vomir." Cioran.

"Vous aviez le choix entre la honte et la guerre, vous avez choisi la honte mais vous aurez quand même la guerre". Winston.C. s'agissant de la France.

Il est très malaisé de parler beaucoup sans dire quelque chose de trop. Louis XIV. (excellentissime)

"Les gens modestes ont toujours une excellente raison de l'être" Nietzsche (idem)

" on greffe de tout aujourd'hui, des bras, des jambes des coeurs. De tout sauf des couilles. Par manque de donneurs."

Un des éclairs de génie de Chirac.

"Nous butterons les terroristes jusque dans les chiottes" Poutine

"Notre Peuple aura sa bombe islamique, quitte à ce qu'on bouffe de l'herbe pour la financer" Je ne sais pas si c'est Ahmadji ou quelqu'un d'autres, à vérifier.

"Les moustiques ne piquent pas le Général De Gaulle" De Gaulle

"Des quelques 100 millions d'hommes que compte la population de la Russie soviétique, il nous faut en gagner 90 à notre cause. Nous n'avons pas à parler avec les autres, nous devons les exterminer." Zinoviev

La suite à venir, n'hésitez pas à compléter.

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 77
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Un capitaine anglais à Robert Surcouf :

Vous, Français, vous vous battez pour de l'argent. Et nous, Anglais, nous nous battons pour l'honneur.

Robert Surcouf au capitaine anglais :

Chacun se bat pour ce qui lui manque !

Terrible !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:
Link to comment
Share on other sites

Pas mal! :lol:

J'attend la suite avec impassience!

J'adore celle ci:

Un capitaine anglais à Robert Surcouf :

Vous, Français, vous vous battez pour de l'argent. Et nous, Anglais, nous nous battons pour l'honneur.

Robert Surcouf au capitaine anglais :

Chacun se bat pour ce qui lui manque !

Link to comment
Share on other sites

"Notre Peuple aura sa bombe islamique, quitte à ce qu'on bouffe de l'herbe pour la financer" Je ne sais pas si c'est Ahmadji ou quelqu'un d'autres, à vérifier.

Non,c'est l' ex-president pakistanais qui avait dis ca(J'avoue que c'est le meme genre de phrase tordu qu'utilise Ahmadinejad)
Link to comment
Share on other sites

Vous aviez le choix entre la honte et la guerre, vous avez choisi la honte mais vous aurez quand même la guerre". Winston.C. s'agissant de la France.

Faux il parlait des autres Anglais et de Chamberlain en particulier.

C'est les Anglais qui ont voulus l'appeasement .Pas nous.

Notre tort est de n'avoir pas agi tout seul.

"

Notre Peuple aura sa bombe islamique, quitte à ce qu'on bouffe de l'herbe pour la financer" Je ne sais pas si c'est Ahmadji ou quelqu'un d'autres, à vérifier.

Zulfikar Ali Butttho premier ministre du pakistan.

Et celle ci

"Le plus grand plaisir d'un homme est de pourchasser et de tuer ses ennemis, de piller leurs biens et de monter leurs chevaux, de voir pleurer ceux qu'ils cherissent et de baiser leur femmes et leurs filles."

Gengis Khan

Et puis deux grands classiques:

Vae Victis !

Delenda est Carthago !

Link to comment
Share on other sites

Quelques classiques, mais faudra que je cherche des annecdotes piquantes (c'est assez bordélique, je prend des notes même sur mon portable en enregistrant des messages :lol: ).

Dans la guerre, tout est simple, mais le plus simple est difficile. Clausewitz (classique)

La guerre est un acte de violence destiné à contraindre l'adversaire à exécuter notre volonté. idem

La politique est une guerre sans effusion de sang et la guerre une politique sanglante. Mao

En matière de stratégie, il y a toujours deux solutions : la bonne et celle de l'Ecole de Guerre.

Général Vanuxem (si l'on peut le considérer comme une référence... :rolleyes: )

Edit, je viens d'en trouver une croustillante :

Mac-Mahon, Saint-Cyrien, rappelons-le :

"La fièvre typhoïde est une maladie terrible. Ou on en meurt, ou on en reste idiot. Et je sais de quoi je parle, je l'ai eue. "

Link to comment
Share on other sites

Une contribution modeste

« Une guerre entre Européens est une guerre civile » Victor Hugo

« La guerre est une simple continuation de la politique par d’autres moyens » Clausewitz

« On ne ment jamais tant qu’avant les élections, pendant la guerre et après la chasse » Clémenceau

« La guerre révèle à un peuple ses faiblesses, mais aussi ses vertus » Gustave le Bon

Link to comment
Share on other sites

Pour continuer dans la meme veine,voici quelques maximes fort intéressantes!(enfin selon mon avis ;) )

Je les trouves trés "dans l air du temps" non?

"Veiller au repos des villes de votre propre pays, voilà ce qui doit principalement vous occuper; troubler celui des villes ennemies, ce ne doit être que votre pis-aller"

"Je dis plus: la meilleure politique guerrière est de prendre un État intact; une politique inférieure à celle-ci consisterait à le ruiner."

"Il faut plutôt subjuguer l'ennemi sans donner bataille: ce sera là le cas où plus vous vous élèverez au-dessus du bon, plus vous approcherez de l'incomparable et de l'excellent."

"Connais ton ennemi et connais-toi toi-même; eussiez-vous cent guerres à soutenir, cent fois vous serez victorieux.

Si tu ignores ton ennemi et que tu te connais toi-même, tes chances de perdre et de gagner seront égales.

Si tu ignores à la fois ton ennemi et toi-même, tu ne compteras tes combats que par tes défaites."

Tsun Zu "L'art de la guerre"

Link to comment
Share on other sites

Le discours original prononcé par le général George S. Patton avant le débarquement de Normandie

Dans l'histoire militaire, les officiers généraux immensément populaires au sein de leurs grandes unités restent une espèce rarissime ; la Seconde Guerre mondiale en a pourtant produit quelques-uns : Montgomery, Leclerc, Patton, MacArthur ou encore Rommel.

Cette emprise si particulière, qui fait d'un individu particulier le point de mire de milliers d'hommes, ne peut s'expliquer par des critères uniformes, applicables à l'ensemble. Tout au plus peut-on distinguer ça et là quelques traits précis : le regard d'aigle de MacArthur et son prophétique "Je reviendrai !", le Fingerspitzengefühl de Rommel et son omniprésence au plus fort des combats, par exemple.

Dans le cas du lieutenant-général George S. Patton, le propos cru, direct et imagé constitue un trait caractéristique de sa méthode pour le moins énergique de commandement. Cet aspect apparaît de manière particulièrement évidente dans le texte ci-dessous, prononcé devant plusieurs centaines de soldats de la Troisième Armée, peu avant le débarquement en Normandie. Ce texte, qui a été repris avec quelques omissions dans le film consacré au général Patton, et dont il fait d'ailleurs office d'ouverture, est disponible dans plusieurs versions ; seuls toutefois quelques détails diffèrent.

Quelque part en Angleterre, juin 1944.

« Prenez place.

Messieurs, ces bruits qui courent à propos d'une Amérique voulant sortir de la guerre, refusant le combat, ne sont que des tas de conneries. Les Américains aiment se battre, par tradition. Tous les vrais Américains aiment l'éclat et le fracas de la bataille.

Vous êtes ici aujourd'hui pour trois raisons. Premièrement, vous êtes ici pour défendre vos foyers et ceux que vous aimez. Deuxièmement, vous êtes ici pour votre propre respect, parce que vous ne voudriez être nulle part ailleurs. Troisièmement, vous êtes ici parce que vous êtes des vrais mecs et que les vrais mecs aiment combattre. Lorsque vous ici, chacun d'entre vous, étiez enfants, vous admiriez tous le champion au jeu de billes, le coureur le plus rapide, le boxeur le plus dur, les joueurs de base-ball de la grande ligue et les joueurs de football du All-American. Les Américains aiment un vainqueur. Les Américains ne tolèrent pas un perdant. Les Américains méprisent les couards. Et ils jouent toujours pour gagner. Je ne pousserais même pas une huée pour un homme qui perd et rit. C'est pourquoi les Américains n'ont jamais perdu ni ne perdront jamais une guerre ; parce que la simple idée de perdre est odieuse à un Américain.

Vous n'allez pas tous mourir. Seuls deux pour-cent d'entre vous, ici aujourd'hui, vont mourir dans une bataille majeure. La mort ne doit pas être crainte. La mort, avec le temps, vient à tous les hommes. Oui, chaque homme est effrayé par sa première bataille. S'il dit qu'il ne l'est pas, c'est un menteur. Certains hommes sont des couards mais combattent de la même manière que des hommes braves, ou ils sentent l'enfer sortir d'eux en voyant combattre des hommes aussi effrayés qu'ils le sont. Le vrai héros est l'homme qui combat même s'il a peur. Certains hommes surmontent leur peur après une minute sous le feu. Pour d'autres, cela prend une heure. Pour certains, cela prend des jours. Mais un homme véritable ne laissera jamais sa peur de la mort prendre le pas sur son honneur, sur son sens du devoir à son pays, et sur son courage naturel. La bataille est la plus magnifique compétition à laquelle un être humain puisse s'adonner. Elle révèle ce qu'il y a de meilleur et efface ce qu'il y a de vil.

Souvenez-vous que l'ennemi est aussi effrayé que vous l'êtes, et probablement davantage. Ce ne sont pas des supermen. A travers vos carrières dans l'armée, vous avez tous râlé contre ce que vous appelez le "putain d'entraînement à la peur." Cela, comme n'importe quoi d'autre dans l'armée, a un objectif défini. Cet objectif est la vigilance. La vigilance doit être développée en chaque soldat. Je ne donne pas une bille pour un type qui n'est pas toujours sur ses gardes.

Vous êtes tous des vétérans ou vous ne seriez pas ici. Vous êtes prêts pour ce qui est à venir. Un homme doit être vigilant à chaque instant s'il s'attend à rester en vie. Si vous n'êtes pas vigilant, un beau jour, un fils de connasse de pute allemand va se faufiler derrière vous et vous frapper à mort avec un paquet de merde! Il y a quatre-cent tombes alignées avec ordre quelque part en Sicile, toutes parce qu'un homme s'est laissé aller à dormir durant le boulot. Mais ce sont des tombes allemandes, parce que nous avons attrapé le salaud avant qu'ils ne le fassent.

Une armée est une équipe. Elle vit, dort, mange et combat comme une équipe. Ces histoires d'héroïsme individuel ne sont que de la merde de cheval. Les petits bâtards qui écrivent ce genre de foutaises pour le Saturday Evening Post n'en savent pas beaucoup plus sur combattre sous le feu que sur tirer un coup ! Nous avons la meilleure nourriture, le meilleur matériel, le meilleur moral et les meilleurs hommes du monde. C'est pourquoi, par Dieu, en fait j'ai pitié des pauvres fils de pute que l'on va affronter. Par Dieu, j'en ai pitié.

Mes hommes ne se rendent pas, et je ne veux pas entendre parler d'un soldat sous mon commandement capturé, à moins qu'il n'ait été touché. Et même si vous êtes touché, vous pouvez toujours répliquer. Ce ne sont pas des conneries. Le type d'homme que je veux commander est celui de ce lieutenant qui, en Libye, avec un Lüger sur la poitrine, a arraché son casque, écarté le pistolet d'une main et envoyé le Boche en enfer avec son casque. Puis il a sauté sur le flingue, est sorti et a tué un autre Allemand avant qu'ils ne sachent ce qui leur tombait dessus. Et pendant tout ce temps cet homme avait une balle dans un poumon. Voilà un vrai mec !

Tous les vrais héros ne sont pas des combattants tirés des livres d'histoire. Chaque individu dans cette armée joue un rôle vital. Ne vous laissez jamais aller. Ne pensez jamais que votre boulot est sans importance. Chacun a un boulot à faire et il doit le faire. Chacun est un maillon vital dans la grande chaîne. Que se passerait-il si chaque chauffeur de camion décidait soudain de ne pas aimer le miaulement des balles au-dessus, de se retourner et de sauter la tête la première dans le caniveau ? Le salaud de poltron pourrait dire, 'Putain, ils vont pas me rater, juste un homme parmi des milliers.' Mais si chaque homme pensait ainsi ? Où diable serait-on aujourd'hui ? A quoi ressembleraient notre pays, nos familles, nos foyers et même le monde ? Nom de Dieu, les Américains ne pensent pas ainsi. Chacun fait son boulot. Chacun sert l'ensemble. Chaque département, chaque unité est importante dans le vaste système de cette guerre. Les hommes de la logistique sont requis pour approvisionner les canons et la machine de guerre pour nous permettre de continuer à avancer. Le quartier-maître est requis pour apporter de la nourriture et des habits, parce que là où nous allons, il n'y en a pas des masses à voler. Chaque dernier homme sur l'organigramme a un boulot à faire, même celui qui réchauffe notre flotte pour nous éviter la diarrhée du soldat.

Chaque homme ne doit pas seulement penser à lui-même, mais aussi au pote qui combat à ses côtés. Nous ne voulons pas de couards à foie jaune dans cette armée. Ils devraient être exterminés comme des rats. Sinon, ils rentreront chez eux après cette guerre et produiront d'autres couards. Les hommes braves produiront d'autres hommes braves. Eliminez ces putains de couards et nous aurons une nation d'hommes braves. L'un des types les plus braves que j'aie vu était un gars au sommet d'un poteau de télégraphe au beau milieu d'un furieux combat en Tunisie. Je me suis arrêté et lui ai demandé ce qu'il pouvait bien foutre là-haut à un instant pareil. Il a répondu, 'Je fixe le câble, Monsieur.' Je lui ai demandé, 'N'est-ce un peu malsain juste maintenant ?' Il a répondu, 'Oui, Monsieur, mais ce satané câble doit être fixé.' Je lui ai alors demandé, 'Est-ce que ces avions qui mitraillent la route ne vous inquiètent pas ?' Et il a répondu, 'Non, Monsieur, mais vous sûrement !'

Voilà un vrai mec. Un vrai soldat. C'était un homme qui a consacré tout ce qu'il avait à son devoir, quel que puisse apparaître insignifiant son devoir à l'instant, quelles que soient ses chances. Et vous auriez dû voir ces camions durant notre chevauchée en Tunisie. Ces chauffeurs étaient magnifiques. Durant toute la journée et toute la nuit ils roulaient sur ces putains de routes, sans jamais s'arrêter, sans jamais hésiter quant à l'itinéraire, avec des obus explosant tout autour en permanence. Nous sommes passés grâce au bon vieux cran américain.

Beaucoup de ces hommes ont conduit pendant plus de 40 heures consécutives. Ce n'étaient pas des combattants, mais des soldats avec un job à faire. Ils l'ont fait, et sacrément bien fait. Ils faisaient partie de l'équipe. Sans effort d'équipe, sans eux, le combat aurait été perdu. Quand tous les maillons de la chaîne sont ensemble, celle-ci devient incassable.

N'oubliez pas, vous ignorez tous que je suis là. Aucune mention de ce fait ne doit apparaître dans aucune lettre. Le monde n'est pas censé savoir ce qui diable a pu m'arriver. Je ne suis pas censé commander cette armée. Je ne suis même pas censé être ici, en Angleterre. Laissons ces maudits Allemands être les premiers salauds à le découvrir. Je veux les voir un beau jour se dresser sur leurs pattes arrières pleines de pisse et hurler, 'Jésus-Christ, c'est de nouveau cette satanée Troisième Armée et ce fils de pute de Patton.' Nous voulons leur amener l'enfer. Plus vite nous nettoierons ce foutu merdier, plus vite nous pourrons faire une petite balade contre ces pisse-violets de Japs et aussi nettoyer leur repaire. Avant que ces damnés Marines n'aient tous les honneurs.

Bien sûr, nous voulons rentrer chez nous. Nous voulons en finir avec cette guerre. Le moyen le plus rapide d'en finir est d'aller attraper les bâtards qui l'ont commencée. Plus vite ils seront balayés, plus vite nous pourrons rentrer. Le plus court chemin pour la maison passe par Berlin et Tokyo. Et quand nous atteindrons Berlin, je vais personnellement abattre ce gibier de potence de fils de pute de Hitler. Juste comme j'abattrais un serpent !

Lorsqu'un homme est couché dans un trou d'obus, s'il reste juste là toute la journée, un Allemand finira par l'avoir. Au diable une telle idée. Mes hommes ne creusent pas de trous de tirailleurs. Je ne veux pas qu'ils le fassent. Les trous de tirailleurs ne font que ralentir une offensive. Continuez à avancer. Et ne donnez pas non plus à l'ennemi le temps d'en creuser. Nous gagnerons cette guerre, mais nous la gagnerons seulement en nous battant et en montrant aux Allemands que nous avons plus de cran qu'ils n'en ont ; ou qu'ils n'en auront jamais. Nous n'allons pas juste abattre ces fils de pute, nous allons leur arracher leurs maudites tripes et les utiliser pour graisser les bandes de roulement de nos chars. Nous allons assassiner ces pouilleux de suceurs de queues de Huns à la pelle!

La guerre est une chose sanglante et meurtrière. Vous devez faire couler leur sang, ou ils feront couler le vôtre. Arrachez-leur le nombril. Tirez-leur dans les tripes. Lorsque les balles s'écraseront tout autour de vous, que vous essuierez la boue de votre visage, et que vous réaliserez qu'au lieu de boue il s'agit du sang et des tripes de ce qui était votre meilleur ami, vous saurez quoi faire !

Je ne veux pas recevoir de message disant, 'Je tiens ma position.' Nous ne tenons pas le moindre foutu truc. Laissons les Allemands le faire. Nous avançons constamment et nous ne sommes pas intéressés à tenir quoi que ce soit, à part les couilles de l'ennemi. Nous allons lui tordre les couilles et lui botter les fesses en permanence. Notre plan d'opérations de base consiste à avancer et à continuer d'avancer, sans se soucier de devoir passer sur, sous ou à travers l'ennemi. Nous allons le traverser comme la fiente dans une oie ; comme de la merde dans un klaxon !

De temps en temps, il y aura quelques plaintes que nous poussons trop durement nos gens. Je me fous complètement de telles plaintes. Je crois en la vieille et saine règle qu'une once de sueur épargnera un gallon de sang. Plus fort nous pousserons, plus d'Allemands nous tuerons. Et plus nous tuerons d'Allemands, moins de nos hommes seront tués. Pousser signifie moins de pertes. Je veux que vous vous souveniez tous de cela.

Il y a une grande chose que vous serez capable de dire, quand cette guerre sera terminée et que vous serez de nouveau chez vous. Vous serez peut-être reconnaissants, lorsque dans vingt ans vous serez assis près de la cheminée avec votre petit-fils sur le genou, et qu'il vous demandera ce que vous avez fait durant la grande Deuxième Guerre mondiale, vous n'aurez pas à tousser, le poser sur l'autre genou et lui dire, 'Eh bien, ton grand-père a pelleté de la merde en Louisiane.' Non, Monsieur, vous pourrez le regarder droit dans les yeux et lui dire, 'Fils, ton grand-père a chevauché avec la grande Troisième Armée et un satané fils de pute nommé Georgie Patton !'

C'est tout. »

Link to comment
Share on other sites

Quelques citations, paroles du Gal De Gaulle: "la politique la plus couteuse, la plus ruineuse, c'est d'être petit." "Les armes ont cette vertu d'ennoblir jusqu'aux moins purs." "Le gouvernement n'a pas de propositions à faire, mais des ordres à donner." "Les exigences d'un grand peuple sont à l'échelle de ses malheurs." "L"ambition individuelle est une passion enfantine." "La vie n'est pas le travail/ travailler sans cesss rend fou." "N'avouez jamais que l'armistice ne pouvait être évité." "La France libre? C'est l'histoire d'un bluff qui a réussi."

Link to comment
Share on other sites

Non,c'est l' ex-president pakistanais qui avait dis ca(J'avoue que c'est le meme genre de phrase tordu qu'utilise Ahmadinejad)

C'est l'ancien premier-ministre pakistanais Nawaz Sharif suite aux essais nucléaires indiens :

Image IPB

Que le Général Pervez Musharraf maintenat Président l'a renversé et banni du Pakistan, maintenant il réside en Arabie Saoudite.

Sinon le topic est excellent mon cher Samson, je vais en faire de même en rechercheant des citations célèbres également :D

Link to comment
Share on other sites

Quelques citations, paroles du Gal De Gaulle:

"Les armes ont cette vertu d'ennoblir jusqu'aux moins purs."

Il a vraiment dit ça , de Gaulle ? Source , svp !

Si oui , il baisse sensiblement dans mon estime !

Les armes sont AVILISSANTES !

Link to comment
Share on other sites

Juste avant la bataille d'Angleterre, Hitler raillant su "Le gros" H.Goering:

"-C'est à croire que tu as abattu plus d'avions que les Anglais n'en ont jamais eu!"

Même période, L'insolence de Junck et de Osterkamp, qui raillaient publiquement les ordres du "Gros", quand il leur ordonnait d'installer leur QG aussi près de la cùote que possible. Il avait entendu Junck dire:

"-Alors, Osterkamp, et ce QG avancé?

Je vous préviens que le mien est imbattable. Il est si proche que, à marrée basse, je suis dans l'eau jusqu'au genoux, à marrée haute , jusqu'aux yeux... .

Maisça ne m'empèche pas de regarder toujours l'ennemi en face !"

Link to comment
Share on other sites

Le fichier audio du discours de la scène d'introduction du film "Patton", de 1970, joué par George C. Scott, qui rassemble des éléments de plusieurs discours du général Patton (en anglais) : http://www.americanrhetoric.com/mp3clips/newmoviespeeches/moviespeechpatton.mp3 Il y a aussi la transcription en texte de ce même discours, ça aide si on ne comprend pas parfaitement l'anglais parlé : http://www.americanrhetoric.com/MovieSpeeches/moviespeechpatton3rdarmyaddress.html Il y a aussi un fichier vidéo de cette scène, sur cette même page, mais c'est un peu plus loin à télécharger, et en plus l'image est très allongée verticalement, ça gâche un peu... En revanche la performance de George C. Scott est bluffante. Plusieurs citations attribuées au Général George S. Patton, vous en reconnaitrez sûrement certaines qui sont dans le fichier mp3 ci-dessus. "No bastard ever won a war by dying for his country. He won it by making the other poor dumb bastard die for his country." - Attributed to General George Patton Jr (from "A Genius for War" by Carlo d'Este) "An army is a team. It lives, eats, sleeps, fights as a team. This individuality stuff is a bunch of bullshit." - General George Patton Jr "Prisoner of War guard companies, or an equivalent organization, should be as far forward as possible in action to take over prisoners of war, because troops heated with battle are not safe custodians. Any attempt to rob or loot prisoners of war by escorts must be dealt strictly with." - General George S. Patton. ("War as I knew it" 1947) “It is absurd to believe that soldiers who cannot be made to wear the proper uniform can be induced to move forward in battle. Officers who fail to perform their duty by correcting small violations and in enforcing proper conduct are incapable of leading.” - General George S. Patton Jr., April 1943 “You cannot be disciplined in great things and indiscipline in small things. Brave undisciplined men have no chance against the discipline and valour of other men. Have you ever seen a few policemen handle a crowd?” - General George S. Patton Jr, May 1941, in an address to officers and men of the Second Armored Division. "War is an art and as such is not susceptible of explanation by fixed formula" - General George Patton Jr "If a man does his best, what else is there?" - General George Patton Jr "If everyone is thinking alike, someone isn't thinking." - General George Patton Jr "Infantry must move forward to close with the enemy. It must shoot in order to move…. To halt under fire is folly. To halt under fire and not fire back is suicide. Officers must set the example" - General George Patton Jr "War as I knew it" 1947 "Few men are killed by the bayonet, many are scared by it. Bayonets should be fixed when the fire fight starts" - General George Patton Jr, "War as I knew it" 1947 "All men are timid on entering any fight. Whether it is the first or the last fight, all of us are timid. Cowards are those who let their timidity get the better of their manhood." - General George Patton Jr, "War as I knew it" 1947 Accept the challenges so that you can feel the exhilaration of victory. - General George Patton Jr Success is how high you bounce when you hit bottom. - General George Patton Jr Lead me, follow me, or get out of my way. - General George Patton Jr Courage is fear holding on a minute longer. - General George Patton Jr Pressure makes diamonds. - General George Patton Jr May God have mercy upon my enemies, because I won't. - General George Patton Jr If you can't get them to salute when they should salute and wear the clothes you tell them to wear, how are you going to get them to die for their country? - General George Patton Jr Never tell people how to do things. Tell them what to do and they will surprise you with their ingenuity. - General George Patton Jr Watch what people are cynical about, and one can often discover what they lack. - General George Patton Jr Do your damnedest in an ostentatious manner all the time. - General George Patton Jr Wars may be fought with weapons, but they are won by men. - General George Patton Jr I am a soldier, I fight where I am told, and I win where I fight. - General George Patton Jr "We want to get the hell over there. The quicker we clean up this Goddamned mess, the quicker we can take a little jaunt against the purple pissing Japs and clean out their nest, too. Before the Goddamned Marines get all of the credit." - General George S. Patton, Jr (addressing to his troops before Operation Overlord, June 5, 1944) "Sure, we want to go home. We want this war over with. The quickest way to get it over with is to go get the bastards who started it. The quicker they are whipped, the quicker we can go home. The shortest way home is through Berlin and Tokyo. And when we get to Berlin, I am personally going to shoot that paper hanging son-of-a-bitch Hitler. Just like I'd shoot a snake!" - General George S. Patton, Jr (addressing his troops before Operation Overlord, June 5, 1944) "Make your plans to fit the circumstances." - General George S. Patton, Jr "Moral courage is the most valuable and usually the most absent characteristic in men." - General George S. Patton, Jr "Take calculated risks." - General George S. Patton, Jr "There's a great deal of talk about loyalty from the bottom to the top. Loyalty from the top down is even more necessary and is much less prevalent. One of the most frequently noted characteristics of great men who have remained great is loyalty to their subordinates." - General George S. Patton, Jr "You're never beaten until you admit it." - General George S. Patton, Jr "It is only by doing things others have not that one can advance." - General George S. Patton, Jr "A pint of sweat will save a gallon of blood." - General George S. Patton, Jr "All glory is fleeting." - General George S. Patton, Jr "A leader is a man who can adapt principles to circumstances." - General George S. Patton, Jr "Success demands a high level of logistical and organizational competence." - General George S. Patton, Jr "Perpetual peace is a futile dream." - General George S. Patton, Jr "It is foolish and wrong to mourn the men who died. Rather we should thank God that such men lived." - General George S. Patton, Jr "The test of success is not what you do when your on top. Success is how high you bounce when you hit bottom." - General George S. Patton, Jr "If I win I can't be stopped! If I lose I shall be dead." - General George S. Patton, Jr "Never tell people how to do things. Tell them what to do and they will surprise you with their ingenuity." - General George S. Patton, Jr "Audacity, audacity, always audacity." (English translation of the French Proverb) - General George Patton Jr's Favorite Saying "Magnificent! Compared to war all other forms of human endeavor shrink to insignificance. God help me, I do love it so!" - General George Patton Jr "A good plan executed today is better than a perfect plan executed at some indefinite point in the future." - General George Patton Jr There is only one tactical principle which is not subject to change. It is to use the means at hand to inflict the maximum amount of wound, death, and destruction on the enemy in the minimum amount of time." - General George Patton Jr "Go forward until the last round is fired and the last drop of gas is expended...then go forward on foot!" - General George Patton Jr "It is the unconquerable nature of man and not the nature of the weapon he uses that ensures victory." - General George Patton Jr "Fixed fortifications are monuments to the stupidity of man." - General George Patton Jr "If you are going to win any battle, you have to do one thing. You have to make the mind run the body. Never let the body tell the mind what to do... the body is never tired if the mind is not tired." -General George S. Patton "I dont give a damn about the color of your skin, just kill as many sons of bitches wearing green as you can." - Attributed to Patton "Just drive down that road, until you get blown up" - General George Patton, about reconnaissance troops "You must do your damdest and win." -General George S. Patton

Link to comment
Share on other sites

Il y en a deux que j'aime particulièrement: May God have mercy upon my enemies, because I won't. "Magnificent! Compared to war all other forms of human endeavor shrink to insignificance. God help me, I do love it so!" Sinon bons principes de commandement.Un grand général quand même.Sans doute le mieux que les USA ait eu dans la 2GM. Kedith, je t'attend pour signer ma pétition! http://www.air-defense.net/forum/viewtopic.php?id=5647

Link to comment
Share on other sites

citaiton datant de l'empire napoléonnien: " regardez comment meurt un maréchal de France!!!!"(maréchal ney avant la derniere charge de cuirassier de la bataille de waterloo) "Soldats l'empereur vous regardent!!" maréchal Ney avant la charge victorieuse des 80 escadrons a Elyio. "quand les autres parlent tactiquent,moi je parle logistique"Napoleon "Mon coeur est a toi ,mon sang a l'empereur,ma vie a l'honneur" lettre adresser par le générale Lasalle à sa femme "la religion est la bousolle du peuple"Napoéon "du haut de ces pyramides,quarantes siécles vous comtemples" Napoléon "je redoute trois journaux plus que 100 000 baïllonettes" Napoléon "Il est dans le caractère français d'exagérer, de se plaindre et de tout défigurer dès qu'on est mécontent." Napoléon(un visionnaire faut le dire^^) "Avec de l'audace, on peut tout entreprendre, on ne peut pas tout faire"Napoléon "En amour comme à la guerre, pour en finir, il faut se voir de près"Napoeon (mon préféré) "Il n'est au pouvoir de personne d'arrêter ma marche, ce serait vouloir arrêter le destin"Napoleon "Il n'y a que deux puissances au monde, le sabre et l'esprit : à la longue, le sabre est toujours vaincu par l'esprit". Napoéon Mourir n'est rien, mais vivre vaincu et sans gloire, c'est mourir tous les jours.Napoleon si vos hommes vous craignent, ils se battront pour vous. Mais s'ils vous aiment, ils mourront pour vous!Napoleon "MERDE!" mot adressé par le générale Cambronne (commandent le dernier carré francais) aux émissaire anglais a waterloo.

Link to comment
Share on other sites

"Il n'est au pouvoir de personne d'arrêter ma marche,

ce serait vouloir arrêter le destin" dixit Napoleon

.

La marche de l'ogre NAPOLEON , destructeur de l'Europe ,

a été brutalement arrêtée dans sa course folle

pour finir misérablement à l'île perdue de Ste Hélène !

Son destin fut tragique !

Comme celui de bien d'autres tyrans : Hitler , Mussolini , Saddam , Millosevitch , ...

Des MONSTRES !

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,749
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Patou860
    Newest Member
    Patou860
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...