Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Le successeur du CdG


P4
 Share

Recommended Posts

Il y a 17 heures, BPCs a dit :

Voici les liens vers les études du CSBA que je n'avais pas eu le temps de mentionner :

https://csbaonline.org/research/publications/war-like-no-other-maritime-competition-in-a-mature-precision-strike-regime

https://csbaonline.org/research/publications/regaining-the-high-ground-at-sea-transforming-the-u.s.-navys-carrier-air-wi

Face à ces tableaux d'une menace AShM même en haute mer couplée à des capacités d'ISR très en profondeur, il m'a semblé que la réponse française élaborée en réponse aux Malouines et aux attaques dans le golfe persique et qui aboutit aux FLF était une voie plus intéressante que la solution Youesse de positionnement toujours plus lointaine des carrier group...

https://www.meretmarine.com/fr/content/la-fayette-il-y-20-ans-la-france-inventait-la-fregate-furtive

D'où mon intérêt pour une solution de létalité distribuée basée sur des fregates/croiseurs furtifs qui auraient une double capacité de frappe dans la profondeur, d'une part sur des cibles fixes avec des MdC et d'autre part sur des cibles d'opportunité avec des munitions rodeuses chapeautées par quelques UAV furtifs qui inclueraient des capteurs et des liaisons plus sophistiquées.

 

J'ajoute que des lanceurs verticaux modulaires leur permettraient également d'assurer l'appui feu avec des missiles semi- balistique à courte portée comme les DSM développés par les US (source: army recognition):

 Deep Strike missile meets the Army's Precision Strike Missile, or PrSM, requirement, and will replace the current missile that was designed in the 1970s and is approaching the end of its service life. During the Preliminary Design Review, the Army evaluated every aspect of the new missile's design, from its advanced propulsion system and innovative lethality package to its guidance system. "Completion of Raytheon's PrSM Preliminary Design Review helps us accelerate development and fielding of this high priority Army program," said Col. Chris Mills, U.S. Army program manager for Precision Fires, Rocket and Missile Systems. "We are now ready to move to test and integration activities that will lead to a demonstration of PrSM's new capabilities."

Featuring an innovative, two-in-the-pod design, and many other advancements, Raytheon's new long-range precision strike missile will fly farther, faster and pack more punch than the current weapon. The DeepStrike missile will defeat fixed land targets 60-499 kilometers away, improve effectiveness and responsiveness compared to current systems, and restore the Army's capability to overmatch adversaries. It will also be upgradable to keep U.S. soldiers ahead of the threat.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

6 hours ago, Salverius said:

L'exemple le plus détaillé que j'ai trouvé est l'opération Harmattan

Durant 120 jours d'activité aérienne sur le CdG ( avec un GAE de 10 Rafale M, 6 SEM et 2 Hawkeye), 1067 sorties ont été comptabilisées (616 sur Rafale M, 341 sur SEM, 110 sur Hakeye), soit un ratio de 8,89 sorties/jour.

Les chiffres de Wikipedia sont faux et n’incluent pas les missions défensives (CAP) et hors combat (nounou).

En 120j il y a eu 2,380 catapultages, dont 840 strike, 390 reco, 240 nounou, et 120 veille Hawkeye, plus CAP donc. Soit 20 sorties/jour.

On retrouve même un peu mieux lors d’autres déploiements comme Agapanthe 2010  (2,078 catapultages pour 116 jours de déploiement, dont ~95j en mer). Soit 22 sorties/jour.

Sur le temps très long même, on est à 19 sorties/jour, avec 36,668 appontages en 2,071 jours de mer sur les 15 premières années d’activité entre 2001-2016.

Et comme le disent @pascal @true_cricket pour arriver à ce genre de moyenne il faut forcément pouvoir atteindre régulièrement des pics beaucoup plus importants (>40 sorties/jour)...

Edited by HK
  • Thanks 3
Link to comment
Share on other sites

http://www.assemblee-nationale.fr/15/cr-cdef/18-19/c1819028.asp

 

Vous ne serez pas étonné mais bien que l'Amiral s'en sorte très bien je n'achète pas de successeur au CDG et je vais rapidement m'en expliquer.

Nos territoires ultra marin sont déjà des portes avions en puissance, certes ils ne sont pas mobiles mais l'allonge du couple Rafale/phénix nous permet d'intervenir sur quasiment toute la surface du globe à partir de ces différents points simultanèment contrairement au PA qui n'a pas le dont d'ubiquité.

Quand a l'utilité du PA pour défendre ces points, ne soyons pas stupide comme les Anglais avec la perte des Falklands, soyons pro-actif avec un renseignement performant et des projéctions aériennes régulière sur place, ce que nous faisons vers les caraibes en Guyane pour chaque tir d'Ariane ou dans l'océan Indien avec les exercices Poker vers la Réunion, pour la zone asie-pacifique il faudra conduire au moins un exercice annuel comme nous avons eu cette année vers l'Australie avec de nombreuses alte sur le trajet aller-retour.

Edited by P4
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, P4 a dit :

http://www.assemblee-nationale.fr/15/cr-cdef/18-19/c1819028.asp

 

Vous ne serez pas étonné mais bien que l'Amiral s'en sorte très bien je n'achète pas de successeur au CDG et je vais rapidement m'en expliquer.

Nos territoires ultra marin sont déjà des portes avions en puissance, certes ils ne sont pas mobiles mais l'allonge du couple Rafale/phénix nous permet d'intervenir sur quasiment toute la surface du globe à partir de ces différents points simultanèment contrairement au PA qui n'a pas le dont d'ubiquité.

Quand a l'utilité du PA pour défendre ces points, ne soyons pas stupide comme les Anglais avec la perte des Falklands, soyons pro-activ avec un renseignement performant et des projéctions sur place régulière, ce que nous faisons vers les caraibes en Guyane pour chaque tir d'Ariane ou dans l'océan Indien avec les exercices Poker vers la Réunion, pour la zone asie-pacifique il faudra conduire au moins un exercice annuel comme nous avons eu cette année vers l'Australie avec de nombreuses alte sur le trajet aller-retour.

Je comprends ces arguments valables mais on peut aussi dire qu'une île par exemple ne bouge pas donc pour frapper une piste avia, même pas besoin de guidage terminal, à la limite un guidage GPS suffit voire inertiel si l'armement a de bonnes performances dans le maintien de sa trajectoire. Dans ce cas-là il faudrait selon moi avoir des avions STOVL voire ADAV type F-35B et là effectivement je verrais les outre-mer comme de bons porte-avions puisque ne dépendant pas, ou quasiment pas de l'état de la piste sinon au moindre trou au milieu de la piste, cela risque de rendre inutile les chasseurs à terre, même pas besoin de les détruire.

Edited by Yamato
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, P4 a dit :

http://www.assemblee-nationale.fr/15/cr-cdef/18-19/c1819028.asp

 

Vous ne serez pas étonné mais bien que l'Amiral s'en sorte très bien je n'achète pas de successeur au CDG et je vais rapidement m'en expliquer.

Nos territoires ultra marin sont déjà des portes avions en puissance, certes ils ne sont pas mobiles mais l'allonge du couple Rafale/phénix nous permet d'intervenir sur quasiment toute la surface du globe à partir de ces différents points simultanèment contrairement au PA qui n'a pas le dont d'ubiquité.

Quand a l'utilité du PA pour défendre ces points, ne soyons pas stupide comme les Anglais avec la perte des Falklands, soyons pro-activ avec un renseignement performant et des projéctions sur place régulière, ce que nous faisons vers les caraibes en Guyane pour chaque tir d'Ariane ou dans l'océan Indien avec les exercices Poker vers la Réunion, pour la zone asie-pacifique il faudra conduire au moins un exercice annuel comme nous avons eu cette année vers l'Australie avec de nombreuses alte sur le trajet aller-retour.

1/ D'autant, que contrairement aux GB, nos territoires d'outre-mer ne font l'objet d'aucune revendication  d'aucune puissance   sérieuse (merci de ne pas évoquer Madagascar ou les Comores....)

Quant aux îles du Pacifique, leur éloignement et leur postionnement dans l'espace gardé US (ou AUS) les rend peu vunérables.

Il faut d'avantage craindre l'impérialisme économique chinois que leurs porte-avions... 

2/ personne n'évoque l'importance des SNA pour protéger notre espace martime lointain et les routes de communication. Pourtant il me semble que c'est l'outil parfait ......une augmentation de leur nombre ne serait pas un luxe.

 

Edited by ULYSSE
Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, ULYSSE a dit :

1/ D'autant, que contrairement aux GB, nos territoires d'outre-mer ne font l'objet d'aucune revendication  d'aucune puissance   sérieuse (merci de ne pas évoquer Madagascar ou les Comores....)

Quant aux îles du Pacifique, leur éloignement et leur postionnement dans l'espace gardé US (ou AUS) les rend peu vunérables.

Il faut d'avantage craindre l'impérialisme économique chinois que leurs porte-avions... 

2/ personne n'évoque l'importance des SNA pour protéger notre espace martime lointain et les routes de communication. Pourtant il me semble que c'est l'outil parfait ......une augmentation de leur nombre ne serait pas un luxe.

 

Totalement d'accord pour l'augmentation des SNA pour protéger notre espace maritime puisqu'avec 6 ça risque d'être difficile.

En parlant d'impérialisme économique, il n'y a pas que les chinois à craindre...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Yamato a dit :

Je comprends ces arguments valables mais on peut aussi dire qu'une île par exemple ne bouge pas donc pour frapper une piste avia, même pas besoin de guidage terminal, à la limite un guidage GPS suffit voire inertiel si l'armement a de bonnes performances dans le maintien de sa trajectoire. Dans ce cas-là il faudrait selon moi avoir des avions STOVL voire ADAV type F-35B et là effectivement je verrais les outre-mer comme de bons porte-avions puisque ne dépendant pas, ou quasiment pas de l'état de la piste sinon au moindre trou au milieu de la piste, cela risque de rendre inutile les chasseurs à terre, même pas besoin de les détruire.

Ils décollent d'où les avions adverses?

Quand tu regardes une carte tu  constateras l'éloignement extrême de nos îles (sauf les antilles...mais chasse gardée US donc pas de danger, sauf si Trump décide de nous envahir :biggrin:)

Ils peuvent décoller d'un porte avions (pas beaucuoup de nations qui en ont...chinois, russe?)...mais un porte avions qui se rapproche de nos îles c'est pas discret !

Donc toutes dispositions utiles (diplomatiques ou militaires)  pourront être prises en temps  voulu.....notamment quelques SNA pourront être envoyés sur place.

Dommage cependant ; comme je l'ai rappelé dans plusieurs posts:

1/ Que les Falcon MPA prévus ne soient pas , sauf erreur de ma part , pré-équipés pour être armés de missiles MM;

2/ Un Falcon 6X a une autonomie de près de 12 000 kms. Imaginons la dissuasion qu'il pourrait représenter armé de deux missiles MM (NSM (léger) ou sucesseur de l'Exocet (lourd)). Il pourrait de la métropole rejoindre l'ile de la Réunion sans escale ou ravitaillement en vol et de là patrouiller dans un rayon de  plus de 3OOO kms... (1 seule escale pour rejoindre la Pacifique)

2/ que l'AA ne dispose pas de moyens AA facilement aérotransportables par A 400M en remplacement des CROTALES (style CAMM -ER

Edited by ULYSSE
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

@Yamato @ULYSSE Je pense que vous oubliez la vielle maxime, qui dit “qu’une guerre se gagne toujours à terre, mais se perd souvent en mer”.

C’est ce que l’amiral dit lorsqu’il rappelle que nous nous réorientons vers la guerre en mer. 

“Demain plus encore qu’aujourd’hui, le retour de la conflictualité en haute mer va rendre nécessaire de pouvoir continuer à tirer le meilleur parti de la prise de hauteur au-dessus de la mer où il n’y a pas d’autre obstacle que la rotondité de la terre. Le temps où les porte-avions intervenaient depuis la mer vers la terre n’est pas révolu mais le temps où les porte-avions doivent être engagés pour produire leurs effets militaires en mer revient.”

Le contrôle des détroits et des lignes maritimes, l’interdiction de task force enemies etc, ne peut se faire d’Istres ou de Nouméa, mais uniquement de task forces mobiles capables de contrôler les 4 dimensions autour d’elles.

Edited by HK
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, HK a dit :

@Yamato @ULYSSE Je pense que vous oubliez la vielle maxime, qui dit “qu’une guerre se gagne toujours à terre, mais se perd souvent en mer”.

C’est ce que l’amiral dit lorsqu’il rappelle que nous nous réorientons vers la guerre en mer. 

“Demain plus encore qu’aujourd’hui, le retour de la conflictualité en haute mer va rendre nécessaire de pouvoir continuer à tirer le meilleur parti de la prise de hauteur au-dessus de la mer où il n’y a pas d’autre obstacle que la rotondité de la terre. Le temps où les porte-avions intervenaient depuis la mer vers la terre n’est pas révolu mais le temps où les porte-avions doivent être engagés pour produire leurs effets militaires en mer revient.”

Le contrôle des détroits et des lignes maritimes, l’interdiction de task force enemies etc, ne peut se faire d’Istres ou de Nouméa, mais uniquement de task forces mobiles capables de contrôler les 4 dimensions autour d’elles.

L'Amiral défend son pré carré , ce qui est normal. 

J'imagine que le général de l'AA aurait un discours  expliquant la nécessité impérieuse d'augmenter le format des avions de combat.....ou de diposer de moyens de reconnaissance/guerre électronique supérieurs, ou d'un nombre de drones décuplé. ETC........

 

Edited by ULYSSE
Link to comment
Share on other sites

il y a 45 minutes, ULYSSE a dit :

Ils décollent d'où les avions adverses?

Quand tu regardes une carte tu  constateras l'éloignement extrême de nos îles (sauf les antilles...mais chasse gardée US donc pas de danger, sauf si Trump décide de nous envahir :biggrin:)

Deux petites choses par rapport à cette partie du post, premièrement en cas d'attaque surprise, puisque le premier qui attaque a l'initiative, il peut très bien décoller tranquillement de bases à terre.

Ensuite, encore une fois, on ne sait pas de quoi demain sera fait et une situation comme l'après début guerre d'Irak peut très bien recommencer, lorsque les US avaient mené un embargo total envers nos armées sur les armes, pièces détachées... Résultat, le PA aurait été devenu indisponible en 6 mois à 1 an selon le CEMA de l'époque.

Link to comment
Share on other sites

Pourquoi voulez-vous que nous opérions des projections de puissance et de forces uniquement pour protéger nos espaces ultra-marins ...

Nos intérêts ne sont pas seulement déterminés par les menaces qui pourraient peser sur nos DOM TOM sinon; à part pour l'indépendance de Djibouti nos porte-avions seraient toujours restés à quai depuis 50 ans ...

Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, pascal a dit :

Pourquoi voulez-vous que nous opérions des projections de puissance et de forces uniquement pour protéger nos espaces ultra-marins ...

Nos intérêts ne sont pas seulement déterminés par les menaces qui pourraient peser sur nos DOM TOM sinon; à part pour l'indépendance de Djibouti nos porte-avions seraient toujours restés à quai depuis 50 ans ...

À moins que je me sois mal exprimé ou que j'ai raté quelque chose dans le post d'un autre, mais il n'a jamais été question de projections de puissance et de forces uniquement pour protéger nos espaces ultra-marins.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, pascal a dit :

Pourquoi voulez-vous que nous opérions des projections de puissance et de forces uniquement pour protéger nos espaces ultra-marins ...

Nos intérêts ne sont pas seulement déterminés par les menaces qui pourraient peser sur nos DOM TOM sinon; à part pour l'indépendance de Djibouti nos porte-avions seraient toujours restés à quai depuis 50 ans ...

C'est evidemment vrai. C'était un cas de figure.

Pour le reste , et je le dis sans jugement de valeur, ce n'est pas parce que le CdG a  été utilisé récemment que  son utilisation était  indispensable...ou utile (sauf a démontrer l'excellence de nos équipes et leur capacité à opérer dans un cadre international)

 

Edited by ULYSSE
Link to comment
Share on other sites

3 hours ago, ULYSSE said:

Pour le reste , et je le dis sans jugement de valeur, ce n'est pas parce que le CdG a  été utilisé récemment que  son utilisation était  indispensable...ou utile (sauf a démontrer l'excellence de nos équipes et leur capacité à opérer dans un cadre international) 

L'armée non plus sert a rien ... tu as l'exemple de la Belgique.

On liquide tout ... ça fera 50 milliard d'économie par ans.

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, g4lly a dit :

L'armée non plus sert a rien ... tu as l'exemple de la Belgique.

On liquide tout ... ça fera 50 milliard d'économie par ans.

 

Tu fais semblant de ne pas comprendre ou je ne suis pas clair.  je vais considérer la deuxième hypothèse.

Mon observation peut se lire à deux niveaux:

1/ Global: comme tu le sais la guerre n'est que l'instrument ultime d'une politique. On peut s'interroger sur la pertinence et  les effets de nos interventions en Afgha (surtout) et en Libye....

2/ Particulier: on peut s'interroger  sur la nécessité ou l'utilité  (dans l'absolu et par rapport à des modes d' interventions alternatifs) de notre engagement aérien à partir du PAN (sauf pour démontrer que c'était possible) .

Si j'avais mauvais esprit, s'agissant de l'Afgha , je dirais qu'il en fallait pour tout le monde et ne pas laisser toute  la place  à l'AA et l'AT, on se ne sait jamais le politique aurait pu en tirer des conclusions hâtives...

Je ne connais pas la réponse, mais j'ai pour habitude (mauvaise sans doute) de ne pas considérer aveuglément que toutes les décisions prises sont les bonnes.

Je sais par expérience professionnelle qu'elles ne sont pas souvent dictées par la raison mais beaucoup d'autres motivations qui touchent souvent à l'affect (ambition, orgueil,  jalousie..... )  

J'ai appris aussi que le maitre  mot de la sphère politico -administrative est  "affichage". "En terme d'affichage....."Combien de fois ne l'ai-je entendu......

En France l'analyse critique, celle qui n'a pas vocation de dénigrer mais de servir pour l'avenir,  a peu de place. Le Cl Legrier (avec qui je ne me compare pas !) en est un bel exemple.

Merci donc de ne pas caricaturer  mes observations aussi contestables soient-elles de ton point de vue.

De la contradiction nait la lumière:wink:

 

Edited by ULYSSE
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, ULYSSE a dit :

Mon observation peut se lire à deux niveaux:

1/ Global: comme tu le sais la guerre n'est que l'instrument ultime d'une politique. On peut s'interroger sur la pertinence et  les effets de nos interventions en Afgha (surtout) et en Libye....

C'est une question politique qui n'est pas du ressort de l'armée. Ce n'est pas parce que l'outil militaire est puissant que le politique va faire n'importe quoi avec. Mais si notre outils militaire est presque nul, le politique ne fera rien (de bon) avec. 

À mon avis, sur ce forum, il faut quand même partir du principe que l'armée peut être utile. 

il y a 27 minutes, ULYSSE a dit :

2/ Particulier: on peut s'interroger  sur la nécessité ou l'utilité  (dans l'absolu et par rapport à des modes d' interventions alternatifs) de notre engagement aérien à partir du PAN (sauf pour démontrer que c'était possible) .

On a en effet le défaut d'utiliser nos outils juste parce qu'on les a. C'est parfois justifié pour des raisons opérationnelles (le PA arrive sur zone plus tôt, le PA n'a pas à respecter les limitations des bases à terre, le PA se rajoute par rapport aux bases terrestres déjà saturées...) mais aussi parfois pour des raisons financières. 

On préfère utiliser du Rafale en OPEX pour bombarder des mobylettes plutôt qu'utiliser un avion à hélice 10 fois moins cher parce qu'on a déjà le Rafale, ses heures de vols budgetées, son pilote et ses mécano... En pratique l'OPEX ne coûte que les primes pour le personnel et éventuellement les munitions. Un autre avion moins cher aura les mêmes surcoût et demandera à être acheté donc sera plus cher. 

Pour le porte-avions, c'est pareil. On l'a, donc le faire patrouiller entre Marseille et la Corse ou qu'il soit au large de l'Afghanistan coûte le même prix. Si on a le choix, on va préférer utiliser le PA (déjà payé) que créer une base à terre supplémentaire. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, ULYSSE a dit :

Si j'avais mauvais esprit, s'agissant de l'Afgha , je dirais qu'il en fallait pour tout le monde et ne pas laisser toute  la place  à l'AA et l'AT, on se ne sait jamais le politique aurait pu en tirer des conclusions hâtives...

L'impression de l'éternel recommencement...  Il a fallu convient de mois pour que l'AdA puisse déployer 6 Mirages en  Kirghizistan sur une base US (Bichkek) à 1500 km de la zone ops?  (mis à part les remarquables vols reco des mirages IV depuis les émirats, et ce n'est pas la porte à côte non plus, au moins 2000 km, fallait contourner l'Iran)  Si mes souvenirs sont bons ils arrivent vers la mi / fin février et l'équipe RESAL début mars à Douchanbé; alors que le PA est actif depuis mi décembre et a déjà plusieurs dizaines de sorties à son actif (165 missions d'appui au sol et 100 de reco de mi décembre à juin)  La pertinence de l'action sur le plan politique est hors champ,  justifiée ou pas, le problème tactico-technique reste le même.  

 

Faut raison garder. 

Je suis très admiratif des capacités longue distance de l'AdA, c'est remarquable sur le plan technique  Mais, pour balancer quelques missiles en Syrie, il a fallu 10 heures de vol , dont combien hors transit, 1/2 heure ,1 heure? Combien de ravitaillements et tankers mobilisés, combien d'avions en protection, combien de bateaux, nôtres ou alliés, mobilisés pour un recueil éventuel et balisage du transit?  Quelle durée d'indisponibilité des appareils et des pilotes après cette randonnée (c'est une vraie question, je n'ai pas la moindre idée) 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, ULYSSE a dit :

Si j'avais mauvais esprit, s'agissant de l'Afgha , je dirais qu'il en fallait pour tout le monde et ne pas laisser toute  la place  à l'AA et l'AT, on se ne sait jamais le politique aurait pu en tirer des conclusions hâtives... 

Non comme le dit Fus l'A-stan c'est en faveur du PA du moins tel que cela a été géré.

L'illustration de ce que tu dis c'est plutôt la Lybie où le PA a été déployé  en rentrée d'un long déploiement face à l'A-stan et alors qu'il y avait déjà des bases à terre de déployée.

il y a 5 minutes, Fusilier a dit :

Puis vraie question de fond : pourquoi on ne fait pas cette action depuis les bases en Jordanie ou aux EAU...?  je mets cinq dollars sur le fait que les propriétaires des bases n'étaient pas très d'accord ou pas très fiables.... 

Après le PA est aussi nécessaire du fait de cette surprenante logique qui veut qu'on n'envoie que très peu de "boots in the ground" et sans appui feu organique, alors que l'A-stan c'était très vite devenu du CAS.

A noter qu'en 2001 il n'y avait pas tous ces Reaper avec leur super allonge et persistance en vol...

 

 

Edited by BPCs
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, BPCs a dit :

L'illustration de ce que tu dis c'est plutôt la Lybie où le PA a été déployé  en rentrée d'un long déploiement face à l'A-stan et alors qu'il y avait déjà des bases à terre de déployée.

Quelles bases? 

 

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Fusilier a dit :

Quelles bases? 

 

USS Corsica

D'ailleurs cette note de 2016 montre une fois encorela logique d'un appui distant sans nécessité de PA :

http://www.opex360.com/2016/10/05/libye-des-avions-americains-f-15-bientot-bases-en-corse/

Citation

Actuellement, les F-15 de l’US Air Force sont basés au Royaume-Uni, précisément à Lakenheath. Ces appareils ont déjà effectué des missions en Libye au cours de ces derniers mois, notamment pour effectuer des frappes ciblées contre des dirigeants de l’EI ou de groupes jihadistes proches d’al-Qaïda au Maghreb islamique. Les baser en Corse permettrait donc de raccourcir le temps de vol et d’économiser le carburant.

 

Il y a 9 heures, pascal a dit :

Pourquoi voulez-vous que nous opérions des projections de puissance et de forces uniquement pour protéger nos espaces ultra-marins ...

Nos intérêts ne sont pas seulement déterminés par les menaces qui pourraient peser sur nos DOM TOM sinon; à part pour l'indépendance de Djibouti nos porte-avions seraient toujours restés à quai depuis 50 ans ...

Mais la très  grande majorité des actions de nos PA en 50 ans resteraient actuellement accessibles à un triptyque Rafale/MRTT- MdCN - Reaper/Male RPAS

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, BPCs a dit :

USS Corsica

Oui, enfin... Tu sais que la Corse est à 1400 km de Bengazhi , presque aussi loin que Bichkek ( Kirghizistan ) l'était du théâtre Afghan. Une bonne heure , heure et demi, de vol aller et autant retour. Heureusement que les opérations étaient essentiellement en zone littorale...  Par comparaison, la base en Jordanie est à 500 bornes de Moussoul, je suppose qu'ils ont considéré que c'était plus efficace que les 1700  du "PA Emirats" :rolleyes:

Quand aux F15  de Lakenheath, on comprend aisément  que raccourcir le vol de 1300 km ça pouvait leur paraître une grande avancée, le "PA GB:biggrin: étant quand même un peu loin et difficile à déplacer.  

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, BPCs a dit :

USS Corsica

D'ailleurs cette note de 2016 montre une fois encorela logique d'un appui distant sans nécessité de PA :

http://www.opex360.com/2016/10/05/libye-des-avions-americains-f-15-bientot-bases-en-corse/

 

Mais la très  grande majorité des actions de nos PA en 50 ans resteraient actuellement accessibles à un triptyque Rafale/MRTT- MdCN - Reaper/Male RPAS

La même année, les USA demandaient aux italiens l'autorisation d'utiliser la base sicilienne de Sigonella pour y lancer des missions de bombardement de la Libye. Chose visiblement refusée car je ne vois aucun article par la suite qui mentionne le déploiement effectif d'avions. Donc la Corse, choix par défaut?

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, true_cricket a dit :

Donc la Corse, choix par défaut?

Ou de raison ? Plus loin que la Sicile mais moins loin que l'Angleterre...

En tout cas ce genre de choix n'est accessible que quand on a autre chose qu'un Jaguar courte pattes .ais plutôt un F-15E ou un Rafale

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,748
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Patou860
    Newest Member
    Patou860
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...