Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Le successeur du CdG


P4
 Share

Recommended Posts

il y a 22 minutes, Phacochère a dit :

Framatome Bourg a démarré les fabrications pour les chaufferies du porte-avions de nouvelle génération sur son site du Creusot (2eme tweet)

 

2021 pour 2038 soit 27 ans

Une partie des marins de se futur PAN ne sont pas encore nés ENORME !!!

Edited by LBP
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, Phacochère a dit :

Framatome Bourg a démarré les fabrications pour les chaufferies du porte-avions de nouvelle génération sur son site du Creusot (2eme tweet)

 

Pourquoi Framatome Bourg ?! C'est Framatome Défense une division de Framatome. Ils ont commencé à bosser sur SN3G aussi.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 42 minutes, penaratahiti a dit :

Pourquoi Framatome Bourg ?! C'est Framatome Défense une division de Framatome. Ils ont commencé à bosser sur SN3G aussi.

Bourg c'est pour Bourgogne (site du Creusot notamment).

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 57 minutes, HK a dit :

17 ans plutôt?

oui @HKsaloperie de vaccin ça ma rendu plus con !!!!

Edited by LBP
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Hussard a dit :

Bourg c'est pour Bourgogne (site du Creusot notamment).

Ah ok c'est juste pour Tweeter alors car ça n'a aucun réalité en terme d'organisation Framatome.

Par contre il s'agit pour l'instant d'une pièce de qualification, pas une pièce qui sera montée sur le PANG.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, ARMEN56 a dit :

Date : Avril 2021

Pays : FR

Périodicité : Parution Irreguliere

Page de l'article : p.62

Journaliste : EG

Page 1/1

GICAN-MIT 0581421600524

Tous droits réservés à l'éditeur

Le porte-avions : un défi XXL pour la filière navale

Sa coque sera construite à Saint-Nazaire et son système propulsif chez Naval Group Nantes-lndret, où plus de 100 M€ seront investis dans les cinq ans pour un outil industriel hors normes.

Pour le site nantais de Naval Group, qui « motorise » tous les navires et sous-marins du groupe, le projet Pang est un changement d’échelle en terme de puissance et de taille.

S’il n’est pas attendu avant 2036, le futur porte-avions nouvelle génération (Pang), devant succéder au Charles de Gaulle est déjà une réalité sur les bords de la Loire. Le choix du nucléaire, confirmé le 8 décembre dernier par Emmanuel Macron, est une heureuse nouvelle pour le site de Naval Group de Nantes-lndret. Cette usine de 1650 salariés, qui travaille depuis deux ans sur des pré-études, peut désormais entrer dans le vif du sujet. Elle doit construire les deux chaufferies nucléaires de 220 mégawatts et les modules de conversion d’énergie associés.

Gigantisme

Le tout représentera 10 millions d’heures de travail sur 15 ans à comparer avec un plan de charge annuel de 2 millions d’heures. De 2023 à 2031, plus de 500 personnes travailleront à plein temps sur ce projet. Ils seront 700 en 2028. La fabrication stricto sensu doit s’engager à partir de 2025. Entre temps, les équipes vont mener les études détaillées et mettre en place les infrastructures spécifiques, à la mesure du gigantisme du système à construire. Ce qui impliquera plus de 100 M€ d’investissements à Indret où il faut reconstruire l’atelier de montage, doubler les nefs de chaufferie, installer une deuxième ligne de chaudronnerie et acquérir des moyens lourds en usinage de grandes dimensions. Il faudra également revoir la chaîne logistique. Le plus haut des bâtiments industriels dominera la Loire à 45 mètres de hauteur.

« Une révolution »

« Ce projet est essentiel pour Naval Group et pour le site d’Indret », explique son directeur Emmanuel Chol soulignant le fait que la chaufferie K22 représente « un changement de facteur d’échelle en termes de puissance, de taille, de technologie avec une métallurgie complexe. » C’est là, dit-il « un enjeu de maintien de compétences dans le domaine des chaufferies nucléaires et dans la maîtrise de grands projets complexes sans lesquels les compétences peuvent s’effilocher». Viendra ensuite, à l’horizon 2030, le temps d’intégrer ce système dans la coque du porte-avions dont la construction doit démarrer aux Chantiers de l’Atlantique au début de la prochaine décennie. C’est là l’unique site français capable de construire la coque de 300 mètres de long, somme toute moins longue que les paquebots géants dont le chantier est coutumier.

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, pascal a dit :

SCAF doit offrir une allonge beaucoup plus importante que l'actuelle génération d'aéronef

J'avais vu çà aussi. Mais pour moi c'était acquis étant donné que avec la soute c'est pour l'instant l'un des seuls vrai différenciateur avec le rafale.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, pascal a dit :

çà illustre le degré d'intégration des deux Marines et notre niveau de coopération assumé avec les Américains.

Coopération qui ne sera efficace que si on a un avion correct à mettre sur le PANG.
Donc ça veut dire qu'on ne doit pas faire de FCAS sous sa forme actuelle, puisque ce programme va devenir, si rien ne change, "un eurofighter". Ce que Trappier définit comme "un crève-coeur". Parce que ce sera de la merde pour parler franchement.
Sinon autant acheter des F-35C tout de suite. Sauf qu'il n'est pas efficace non plus. Flûte.

Du coup, pour être plus forts en coopération, il faut qu'on arrête de faire de la coopération, et qu'on fasse un Rafale 2.

***

En fait, le constat c'est que non seulement la France est amoureuse de partenaires qui abusent d'elle et la maltraitent, mais qu'en plus elle mendie l'amitié de gens qui ne veulent pas être son amie.

Il va falloir redevenir raisonnables.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, Patrick a dit :

Sinon autant acheter des F-35C

Mais non,  la Navy travaille sur un avion à l'horizon 2030 pour remplacer les SH.  Dans le programme de  la Navy le F35 est un avion secondaire, je ne serais pas étonné que dans un avenir plus ou moins proche le F35 soit réservé aux Marines;  la colonne vertébrale Navy sera le futur avion & drones.  

Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, Fusilier a dit :

Mais non,  la Navy travaille sur un avion à l'horizon 2030 pour remplacer les SH.  Dans le programme de  la Navy le F35 est un avion secondaire, je ne serais pas étonné que dans un avenir plus ou moins proche le F35 soit réservé aux Marines;  la colonne vertébrale Navy sera le futur avion & drones.  

Ah ben on a qu'à acheter des F-XX alors oui. Mergés préalablement avec le Tempest bien entendu. :rolleyes::laugh:

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Patrick a dit :

Je m'explique:

L'acquisition du 4000, non navalisable, en lieu et place du 2000 dont le relatif petit prix a permis de faire le nombre nécessaire (du fait des sous-versions N et D) aurait ouvert la voie au F-18C/D sur le PA CdG.

Ton exemple tout à fait réaliste me paraît surtout rappeler l'incompétence de l'aéronavale française du XXe siècle qu'on a forcé (par chance ou accident) à passer sur Rafale comme l'armée de l'air.

Le fait que les F1, 2000 ou 4000 ne soient pas navalisés n'a pas plus de justification technique que l'absence des Sea Typhoon ou Gripen. Ce n'était pas demandé.

On a une aéronavale qui achète des F8 presque obsolète puis les conserve pendant 40 jusqu'à ce qu'ils soient vraiment obsolètes.

Les Hornet étaient trop gros pour les Clemenceau (ou alors juste en configuration très légère et d'occasions donc pour un coût très réduit) et la Marine a vraiment envisagé de s'équiper du Hornet qui n'aurait pu être pleinement utilisé que sur le CDG donc à partir du moment ou l'USNavy le considère obsolète et le remplace par le Super Hornet...

 

Au moins si le PANG est vraiment compatible avec l'USNavy, ça nous permettra d'avoir la possibilité de ne pas être en retard par rapport à l'USNavy en achetant des avions américains. Actuellement avec un porte-avions incapable de catapulter des F35C ou F18 EFG à pleine charge, on n'a même pas cette possibilité donc heureusement que le Rafale est une réussite.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, ARPA a dit :

surtout rappeler l'incompétence de l'aéronavale française du XXe siècle qu'on a forcé (par chance ou accident) à passer sur Rafale comme l'armée de l'air.

Je ne sais si il faut parler d'incompétences, au sens stratégique, et par voie de conséquences, technique.

On soldait à l'époque 50 et 60s la période coloniale, l'Indochine n'avait pas "touché" les français, car affaire de militaires professionnels. L'Algérie n'était pas loin. On avait hérité de petits PA américains

On avait conçu 2 PA moyens, dans la foulée coloniale, Clémenceau et Foch.

On les a adaptés modestement  à la dimension des ambitions régionales de l'époque ( Guerre froide avec qui ? L'Urss, pas si loin ... ).

La priorité était à la dissuasion, à la Triade( MIV, SSBS, puis MSBS ). Le biais de l' Arme Nucléaire Tactique ne fut jamais totalement assumé... flottement doctrinal

La priorité de la Marine était sur les SNLE, qui n'étaient d'ailleurs que "régionaux" et cela suffisait amplement.  Les 2 PA  n'avaient pas de rôle particuliers vis à vis des SNLE.

Plutôt pour "faire plaisir" aux Marins  ( comme à l'armée de terre, avec le Pluton ), on a mis en place l' ANT sur PA, la FANu, mi années 70, avec opérationnalisation avec les Super-Etendard  en 1978. Ayant renoncé à la navalisation du F1. On la jouait encore modeste et "régional"

C'est avec l'apparition de la propulsion nucléaire du nouveau PA qu'il y a eu progressivement changement d'horizons de la composante aéronavale. Mais reconnaissons que la priorité étaient encore, sous la guerre froid ( >> 89 donc jusqu'en 95 et ses dividendes de la Paix ): à la Dissuasion 

Les errements du Crusader et la taille trop importante du F-18 pour nos 2 PA moyens, + les lenteurs du  PA CDG ont permis de travailler lentement la question du RAFALE MARINE : lenteurs de l' ACF, sauvetage par le 2000, apparition des CDVE sur Mirage 2000 ... lenteurs de la gestation du Rafale. Pas d'alternative au SE autre que le SEM : où en aurait on trouvé, hormis un rattrapage par le F-18... Mais on avait un Rafale qui se pointait et affichait de sérieux atouts ( taille modeste pour PA moyen + ) 

L'aéronavale  et la France ont progressivement adopté une vision mondiale, sans la honte des colonies, et en // à la mondialisation globale des économies et la disparition de l'URSS, puis la Chine qui s'est - effectivement - éveillée

Ah oui  ! on a des choses dans le Pacifique ( pas que des atolls pour test de Bombes ) et ailleurs ( Guyane et Kourou ...  )

le PA CDG et Rafale M ont accompagné et permis cette "mondialisation" de l'aéronavale avec aussi la nécessité d'être présents en  Afghanistan ( en alternance avec l' Armée de l'Air ): ils se sont révélés des ATOUTS INCOMPARABLES au sens DIPLOMATIQUE à l'échelle du MONDE 

L'histoire cafouilleuse a finalement bien tournée !   ( comparée à celle de l'aéronavale de  l' UK )   Tu as raison ARPA

  • Thanks 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,986
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...