Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Le successeur du CdG


P4
 Share

Recommended Posts

OK pour les simulateurs qui permettent de faire des miracles aujourd'hui.

Par contre le coup de quelques semaines (3 ? 4 ? 8 ?) pour remettre en service un CDG en plein milieu d'IPER, faut pas rêver.

Si c'est comme sur les sous-marins ou TOUT est démonté/révisé/réparé/remonté et que t'arrive à la fin du démontage avec ton conflit Falkland, ben faudra faire sans le CdG.

Les IPER facon DCN où l'on démontait tout en même temps, où l'on ramenait tout à l'atelier pour faire des controles inutiles et où on se reveyait la dernière semaine pour remonter..... et bien j'espère que c'est terminé.

Il est maintenant possible de faire des diagnostiques préalables afin de juger de l'ampleur des opérations de maintenance à mener (donc plus besoin de démontage systématiques)

Et avec MS Project, il doit être possible de ne pas démonter toutes les installations critiques en même temps [28]

Pour l'IPER du CDG, il y a deux points critiques:

- le rechargement en combustible nucléaire (à ma connaissance le rechargement et la remise en service du réacteur prend moins d'un mois)

- les démontages pendant le passage au bassin: lignes d'arbres, safrans.... (remontages compris, la remise en eau doit pouvoir se faire en moins de quinze jours même si toutes les pièces n'ont pas été changées)

Je n'ai pas les compétences pour penser le projet dans sa globalité, mais je pense sincerement qu'il est possible de s'organiser mieux et il me semble même envisageable en fonction de la phase de l'IPER de déterminer si le CDG est d'alerte à 10 jours, 30 jours, 45 jours....

Link to comment
Share on other sites

Les IPER facon DCN où l'on démontait tout en même temps, où l'on ramenait tout à l'atelier pour faire des controles inutiles et où on se reveyait la dernière semaine pour remonter..... et bien j'espère que c'est terminé.

Pourtant c'est ce qui est fait dans de nombreux domaines, et je pense que c'est du ici aux normes de sécurités liéés au nucleaire.
Link to comment
Share on other sites

panajim

Pour l'IPER du CDG, il y a deux points critiques:

- le rechargement en combustible nucléaire (à ma connaissance le rechargement et la remise en service du réacteur prend moins d'un mois)

- les démontages pendant le passage au bassin: lignes d'arbres, safrans.... (remontages compris, la remise en eau doit pouvoir se faire en moins de quinze jours même si toutes les pièces n'ont pas été changées)

Tout a fait vrai.

Les IPER facon DCN où l'on démontait tout en même temps, où l'on ramenait tout à l'atelier pour faire des controles inutiles et où on se reveyait la dernière semaine pour remonter..... et bien j'espère que c'est terminé.

Pourtant c'est ce qui est fait dans de nombreux domaines, et je pense que c'est du ici aux normes de sécurités liéés au nucleaire.

Vrai aussi en partie, maintenant les normes de securité dues au nucleaire c'est l'armée qui se les impose en s'alignant (betement ou lachement, c'est comme on veut) sur le civil.

Ceci dit en 3*8 le reacteur est demonté et recharge en 2 semaines.

Link to comment
Share on other sites

maintenant les normes de securité dues au nucleaire c'est l'armée qui se les impose en s'alignant (betement ou lachement, c'est comme on veut) sur le civil.

Ah ? moi qui croyais betement que l'armée suivait des directives légales s'appliquant à tout le monde.

Ceci dit en 3*8 le reacteur est demonté et recharge en 2 semaines.

On se demande pourquoi on se ruine à acheter un 2e PA et pourquoi on s'embete à faire des iper de 15 mois alors.

On est con, suffit de faire bosser tout le monde en 3*8. lol.

Link to comment
Share on other sites

maintenant les normes de securité dues au nucleaire c'est l'armée qui se les impose en s'alignant (betement ou lachement, c'est comme on veut) sur le civil.

[09] C'est plutot une question de bon sens... Enfin si ca a une signification pour toi ?
Link to comment
Share on other sites

Les réacteurs LDV seront sur les nouveaux SSN Virginia (et sur les CVN ?), pas de changement de coeur pendant 30 ans ! Maintenant sur le CdG, les réacteurs sont dérivés des K15 des SNLE, donc la génération précédente. Apparement, la durée des IPER n'est pas due qu'au changement de coeur mais aussi aux milliers de systèmes et mécanismes, aux kilomètres de tuyauterie à vérifier, à réparer, à changer. Les réacteurs LDV permettraient surtout de ne pas avoir à faire des trous dans les ponts pour recharger ! =Economies !

Link to comment
Share on other sites

Mais donc, toujours des IPER aussi longues... Bon. Mais avec un baril à 100 $ ou 300 ou..., on ne va pas tarder à redouvrir les charmes de l'atome. Aux dernières nouvelles, l'US Navy recommence à y penser pour des croiseurs et destroyers (source : Naval proceedings ou Armed Forces journal, je pourrais citer à la rentrée).

Link to comment
Share on other sites

Apparement, la durée des IPER n'est pas due qu'au changement de coeur mais aussi aux milliers de systèmes et mécanismes, aux kilomètres de tuyauterie à vérifier, à réparer, à changer.

Tout a fait.les USA mettent a peu pres entre 13 et 18 mois pour faire la refueling complex overhaul (RCOH) sur leurs PA.

On change des centaines de KM de cables par exemple.

Mais ce qui empeche réellement de reprendre la mer rapidement en cas de besoin c'est le rechargement des reacteurs.Cette periode d'indisponibilité peut etre fortement reduite si on fait les travaux par lots (les USA s'en foutent car ils ont 11 PA! et cherchent a assurer une charge constante au seul chantier qui le fait).Et demonte et remonte au fur et a mesure pour que en 2*12 par exemple, on puisse tout remonter en 15 jours si necessaire.

On pourrait aussi diviser ce chantier en plusieurs lots étalés sur plusieurs années.

Certes une solution minimisant l'indisponibilité sera plus chere (heures supplementaires, sous traitance...) mais meme si ca coute 200 m€ de plus c'est toujours moins cher que de construire un PA2 uniquement pour cela (selon le motif officiel [08])

Le PA2 nous coutera beaucoup plus cher que si une solution puremment nationale avait été choisie basée sur le CdG.

Il n'y aura aucune communauté de piece entre les deux PA.Pas d'economie de série.

C'est pour cela que j'y crois tres peu au PA2:

-Surcout tres important par rapport à un CdG2 alors que les budgets sont en baisse,

-PA2 uniquement pour remplacer le CdG pendant sa refonte (ne rajoute pas grand chose en puissance de combat puisque pas assez d'avions)

-Décalage permanent du projet depuis 20 ans et attaques continuelles socialos ...

Link to comment
Share on other sites

Il n'y aura aucune communauté de piece entre les deux PA.Pas d'economie de série.

C'est plus ou moins vrai (ou faux).

les catapultes seront de meme type que celle du CdG meme si elle sont plus longue.

Le systeme de combat sera globalement similaire et si ce n'est pas le cas, le CdG sera vraissemblablement remis au meme niveau que le PA2 pendant sa 2e IPER.

Pour le reste (Le systeme propulsif notamment), on beneficiera de l'effet de série des PA britanniques (je vois bien une structure de maintenance commune se mettre en place) et des FREMM (systeme radar herakles).

-PA2 uniquement pour remplacer le CdG pendant sa refonte (ne rajoute pas grand chose en puissance de combat puisque pas assez d'avions)

C'est faux, chaque PA sera utilisé successivement sur des periodes équivalentes. Cela permet entre autre de ralentir l'usure des 2 batiments. par ailleurs ça facilitera les opérations de maintenance par block et permettra donc sans doute d'avoir des IPER moins longue.

2 PA, c'est aussi le seul moyen pour prévenir une indisponibilité accidentel. Il n'y pas que les IPER pour immobiliser un PA : un incendie à bord, un réacteur qui surchauffe (cf ce qui est arrivé au reagan) et ton PA peut être HS pendant 6 mois ou plus....D'autant plus que ce genre de risque augmente sérieusement quand tu tires sur la corde de ton unique PA pour qu'il soit tout le temps dispo ou presque.

Bref, mettre la permanence comme raison principale pour l'achat d'un 2e PA est tout à fait justifié.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
  • 3 weeks later...

Voilà un argumentaire supplémentaire pour le maintien et l'urgence d'avoir un second PA.

Tiré d'un article de mer et marine.

Conçu initialement pour embarquer 40 aéronefs, le CDG a été, à l’origine, dimensionné autour des F-18 américains, à ailes repliables (9.9 mètres d’envergure). L’adoption du Rafale, à voilure fixe, et le volume conséquent réclamé par ses modules de rechanges, ont entraîné une réduction du nombre d’avions embarqués. De plus, dans un hangar déjà surchargé, les équipes de maintenance devront progressivement gérer l’arrivée d’un parc homogène de biréacteurs (Rafale F2 et F3) en remplacement des Super Etendard, plus petits et monomoteurs. L’ensemble de ces éléments n’autorise pas le CDG à accueillir plus de 24 Rafale. Pour pouvoir disposer de 8 appareils supplémentaires, il faut donc une plateforme plus importante

Link to comment
Share on other sites

Mais, 24 Rafale c'est une puissance deja exceptionelle si est possible de le operer tous 24.

Oui ca fait 24 Rafale et 2/3 E2C ainsi que quelques hélicos (5 environ). C'est pas mal mais ca n'atteint pas les objectifs de plus de 30 Rafales embarqués fixé à l'originie.

A titre de comparaison, si mes souvenir sont bon, un PA US embarque environ 75 avions avec 50/55 avions de combats ( Hornet et super Hornet) 4/5 E2C une dizaine d'avions de soutiens et une dizaine d'hélico.

Par contre j'aurais bien aimé que la marine puisse mettre sur ses PA 3/4 E2C en temps normal, pour pouvoir disposer d'une couverture radar complète. Et c'est la aussi ou je trouve idiot que les britanniques n'aient pas équipé leur PA de catapultes pour pouvoir avoir des avions radar. C'est vraiment dommage.

Link to comment
Share on other sites

Et c'est la aussi ou je trouve idiot que les britanniques n'aient pas équipé leur PA de catapultes pour pouvoir avoir des avions radar. C'est vraiment dommage. Tu est sur???? Je ne pense pas les anglo si stupid. Peut etre qui ils vont user des helico EH101 pour la reconaissance comme fait les italienne pour le Cavour?

Link to comment
Share on other sites

Tu est sur????

Je ne pense pas les anglo si stupid. Peut etre qui ils vont user des helico EH101 pour la reconaissance comme fait les italienne pour le Cavour?

Certain, il n'y aura pas d'avion radar, il ne peux ni les lancer, ni les récuperer. Et entre un E2C qui traque des milliers de pistes sur des milliers de km² et un EH101... y'a comme une différence....

@+, Arka

Link to comment
Share on other sites

c'est n'importe quoi ce pa2 la charles de gaulles c 40000t et 40 rafales. Le pa2 70000t pour 32 rafales? sans le nucléaire?????!!!! Faut faire 1 deuxième pa type de gaulle. non?

Tu es sur d'avoir bien lu les derniers sujets ? [08]
Link to comment
Share on other sites

Jean-Marie Poimboeuf, Pdg, confirme le recentrage sur l'ingénierie, les équipements et systèmes d'armes. La coque, elle, viendra d'ailleurs.

« DCN n'a pas les moyens de construire un bateau de 70 000 tonnes ». C'est ce qu'a déclaré mercredi aux Échos Jean-Marie Poimboeuf, Pdg de DCN.

Autrement dit, l'entreprise se recentre sur les activités « d'ingénierie, d'intégration » ou de « développement du système de combat ». Bref tous les équipements et l'armement, associant haute technologie et forte valeur ajoutée. On s'y attendait plus ou moins, mais cette déclaration a le mérite d'être claire.

La tendance, amorcée lors de la construction des BPC Tonnerre et Mistral, avec une grosse partie des coques sous-traitée aux chantiers polonais et de Saint-Nazaire, est donc renforcée. Pour le porte-avions Charles-de-Gaulle, selon Yvon Velly, « plus de 100 tôliers avaient été recrutés au préalable. DCN s'était mis en condition pendant des années avant le début du chantier ». Actuellement, aucun signe ne va dans ce sens.

Ce n'est pas faute de projet. Le chantier des huit frégates Fremm doit débuter en mars 2007 selon Jean-Marie Poimboeuf. « Toutes seront assemblées à Lorient » a assuré le Pdg (Ouest-France Lorient d'hier). Pour la construction des anneaux de coques, DCN hésite encore entre la Bulgarie, la Pologne, Piriou de Concarneau, Aker Yards de Saint-Nazaire... Brest pourrait récupérer quelques miettes, mais c'est très flou.

Un trou l'an prochain

Le vrai gros espoir pour le port du Ponant reste le porte-avions. « Brest est en première ligne et c'est le port intégrateur de ce PA2, a réaffirmé Jean-Marie Poimboeuf. Nous déposons en fin d'année une proposition commerciale à l'État » a-t-il dit.

Reste qu'à quelques mois de cette échéance, nul ne connaît encore les intentions exactes de la France. Le choix d'un porte-avions à propulsion classique, donc plus grand que le Charles-de-Gaulle (283 mètres au lieu de 261 et 65 000 tonnes contre 42 000), a été annoncé par Jacques Chirac. Un choix qui, au passage, réduit à néant toutes les argumentations à l'époque de sa construction, sur l'aspect « prototype » du Charles-de-Gaulle, les économies et les enseignements qui seraient retenus pour le suivant. Mais rien ne dit que ce choix ne sera pas remis en question par le prochain gouvernement...

Quant à la volonté de rapprochement avec l'Angleterre, elle n'a pas encore accouché d'un véritable projet commun. Sur ce point, même Jean-Marie Poimboeuf semble avancer dans le brouillard : « Les Britanniques feront-ils le leur et nous le nôtre · Ferons-nous les mêmes au même endroit » · Le programme semble toutefois bel et bien engagé. Dans son projet de loi de finances 2007, présenté mercredi, Michèle Alliot-Marie, ministre de la Défense, a inscrit 700 millions d'€ d'investissement consacrés aux études de définitions détaillées pour le porte-avions n°2.

Link to comment
Share on other sites

C'est vrai qu'après avoir moi aussi été dubitatif, je reprend espoir. Le PA2 est toujours improbable, mais il semble que Chirac et MAM font ce qu'ils peuvent pour qu'il reste possible. En effet, si de trop grosses sommes et de trop nombreux engagement ont été contractés avant l'éléction, l'arrêt du programme devient à la fois très compliqué et très coûteux (financièrement et politiquiment) ce qui rend sont maitient, sinon probable, du moins possible. @+, Arka

Link to comment
Share on other sites

  • pascal changed the title to Le successeur du CdG

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,966
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Meumeu
    Newest Member
    Meumeu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...