Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Les robots de combat


Akhilleus
 Share

Recommended Posts

il y a 15 minutes, Conan le Barbare a dit :

La compétition de robots-sumos est violente o_O'

on en est pas encore au niveau de real steel, y a encore pas mal de chemin à faire

 

 

Edited by zx
Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

https://www.usinenouvelle.com/article/a-bourges-la-dga-se-prepare-aux-nouvelles-formes-de-combat.N698834

Citation

Des mini-drones et des robots attendent, posés sur les tables et sur le sol dans un grand hangar. Au centre technique d’armement terrestre de Bourges (Cher), les experts de la Direction générale de l’armement (DGA) disposent d’une habitation avec ses pièces, ses cloisons, ses meubles, son escalier… De quoi tester en grandeur nature la maniabilité de ces équipements et surtout leur capacité à dénicher un individu dans un local inconnu. Discrets ou volumineux, sur roues ou sur chenilles, destinés au grand public ou directement conçus pour un usage militaire, les produits testés sont très variés. "Leurs caméras embarquées agissent comme des yeux déportés. Cela évite de mettre les vies des soldats en danger", explique le chef du laboratoire robotique de la DGA, à la tête d’une équipe de 16 experts. Avant de les mettre dans les mains des militaires, ils s’assurent que ces robots ont les capacités prévues, notamment en termes d’autonomie, de résolution et de transmission[…]

Pour le reste faut être abonné...

Link to comment
Share on other sites

Nexter armored vehicle could soon include tethered drones
 

Citation

 

One of the capabilities is a captive UAV tethered to the vehicle, which could be used for observation and artillery targeting, a Nexter executive told journalists May 16. The UAV can fly to a height of 50 meters.

A quieter option is a small, stand-alone UAV, which can also be launched from the vehicle’s roof for reconnaissance missions.

 

 

Les Russes ont prévu le même genre d'UAV au bout d'un cable sur l'Armata, c'est bien de voir qu'en France on travaille aussi dessus. Ca permet de se mettre à couvert tout en ayant une boule optro au bout d'un "mat".

Link to comment
Share on other sites

  • 7 months later...

Les prémices de l'USTF (United States Tyranid Force)

Citation

 

Des robots-insectes pour inventer l’usine du futur

Avec ses robots-fourmis et ses papillons bioniques, l'entreprise allemande Festo veut concevoir l'usine de demain... Car les solutions matérielles et logicielles mises en œuvrent avec ces prototypes pourraient permettre de concevoir des systèmes industriels automatisés.

L'usine du futur existe-t-elle déjà, cachée dans les extraordinaires facultés de certains animaux et insectes? Festo en est convaincu. Cette entreprise allemande développe des systèmes d'automatisation et de robotique en s'inspirant du biomimétisme. Pour concevoir de nouvelles applications, la société créée des prototypes d'animaux et d'insectes qui lui servent de plateformes pour développer des solutions techniques inspirées de la nature. On lui doit notamment la libellule BionicOpter, le BionicKangaroo ou encore cet étonnant bras robotisé FlexShapeGripper dont le système de préhension d'une grande délicatesse est directement inspiré de langue du caméléon. Les fourmis et leur organisation sociale complexe ont nourri le tout dernier projet de Festo nommé BionicANTs.

Ces fourmis bioniques sont des petits bijoux de technologie. Leur corps fabriqué à l'aide d'une imprimante 3D est bardé de capteurs. Une caméra 3D stéréo sert de système de vision pour les déplacements et la détection des objets. Les pattes ainsi que les mandibules sont faites en céramique piézoélectrique. Elles sont actionnées par des transducteurs de flexion qui offrent un contrôle précis et consomment peu d'énergie. Sous l'abdomen se trouve un capteur optique, comme celui utilisé par les souris d'ordinateur, qui permet au robot de déterminer sa position.

Grâce à des algorithmes de contrôle, les BionicANTs sont capables d'accomplir des tâches en répliquant le comportement coopératif de leurs modèles vivants. Par exemple, on les voit se répartir le travail pour transporter une charge volumineuse, une fourmi bionique poussant l'objet tandis qu'une autre le tire à l'aide de ses mandibules robotisées. Chaque BionicANT dispose de 40 minutes d'autonomie après quoi elle se dirige automatiquement vers la station de charge à laquelle elle se connecte avec ses antennes métalliques.

Les fourmis bioniques communiquent par liaison radio

Les insectes bioniques communiquent entre eux par liaison radio en s'appuyant sur un jeu de règles préenregistrées qui leur permettent d'atteindre un objectif commun en combinant leurs capacités individuelles, exactement comme les fourmis. Pour Festo, cette « intelligence distribuée » peut servir à développer des applications automatisées qui façonneront l'usine du futur où la robotique occupera une place prépondérante. « Les systèmes de production du futur seront basés sur des composants intelligents qui sauront s'ajuster à différents scénarios pour accomplir des tâches complexes. », peut-on lire dans le document du projet BionicANTs.

Ce travail sur l'articulation entre l'individuel et le collectif se retrouve également dans un autre projet nommé eMotionButterflies. Il s'agit là de papillons bioniques ultra légers qui reproduisent avec une fidélité  impressionnante le vol de ces lépidoptères. Ces papillons ne pèsent que 32 grammes, mais ils embarquent un équipement électronique miniaturisé très élaboré : une centrale inertielle composée d'un accéléromètre, d'un gyroscope et d'une boussole, deux servomoteurs pour actionner les ailes, deux modules radio, deux led infrarouges qui servent de marqueurs, deux batteries LiPo qui assurent 3 à 4 minutes d'autonomie et deux microcontrôleurs pour piloter l'ensemble.

Plus impressionnant encore, ils peuvent voler en groupe dans un espace confiné sans jamais entrer en collision. Ils sont en fait coordonnés par un ordinateur central relié à un réseau de dix caméras infrarouges qui sont disposées tout autour de la pièce où évoluent les robots-papillons. Les caméras se servent des led infrarouge pour repérer chaque appareil et transmettre sa position. L'ordinateur pilote cette flotte en évitant tout contact. S'il n'est pas question de faire voler des papillons dans les usines, Festo souligne que les technologies qu'ils intègrent, de même que le système de coordination pourrait déboucher sur des applications logistiques, notamment du guidage ou de la surveillance grâce réseau infrarouge.

 

Source : Futura Tech

Citation

 

L'IA du futur se trouve peut-être dans le cerveau des insectes, selon la Darpa

L'agence de R&D de l'armée américaine a lancé un appel à idées sur la façon de construire des systèmes informatiques qui seraient aussi miniaturisés et efficaces que le cerveau de « très petits insectes volants ».

Une fois de plus, la nature va servir d'inspiration pour tenter d'améliorer des systèmes humains. En l'occurrence, la Darpa invite à lui soumettre des idées pour concevoir de futurs équipements capables d'exécuter des tâches d'intelligence artificielle en réduisant les temps d'entraînement, en améliorant l'efficacité des calculs et en réduisant la consommation d'énergie. Pour cela, l'agence de R&D de l'armée américaine demande aux candidats de s'inspirer des « petits insectes volants ».

Le développement des systèmes d'intelligence artificielle a connu une croissance exponentielle au cours de la dernière décennie, nous rappelle la Darpa. Dans le même temps, la puissance de calcul nécessaire pour entraîner les IA les plus performantes n'a cessé de croître à mesure que les systèmes s'attaquent à des tâches plus complexes. L'objet du programme baptisé MicroBrain est de déterminer si et comment l'analyse du cerveau des insectes pourrait aider les chercheurs à comprendre comment construire des systèmes d'IA plus rapides et moins énergivores.

Comprendre les petits biosystèmes

« L'étude des insectes miniaturisés peut révéler des innovations fondamentales en architecture et en calcul analogues à leur simplicité, leur efficacité et leur fonctionnalité complexe. Comparativement aux organismes à cerveau plus gros, ces insectes peuvent détenir les clés de stratégies pour l'IA qui combinent un fonctionnement efficace en énergie, en temps et en espace », explique la Darpa. L'objectif est de comprendre les principes de calcul, les architectures et les détails neuronaux des petits biosystèmes qui sont contraints par leur taille, leur poids et leur consommation d'énergie.

Le programme MicroBrain se déroulera en deux phases. La première, d'une durée de six mois, devra permettre de cartographier les canaux d'entrée/sortie du système central d'intelligence d'un insecte pour comprendre les interactions physiques impliquées dans la signalisation. La seconde phase, qui s'étendra sur un an, verra le développement de nouveaux matériels informatiques pour l'IA.

 

Source: Futura Tech

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...
  • 3 months later...
  • 4 weeks later...

Alors que les américains teste des engins de 10 tonnes,

http://www.opex360.com/2019/10/15/textron-devoile-le-robot-de-combat-ripsaw-m5/

l'Iran dévoile aussi ses drones de combat terrestre et se met à la guerre robotisé, soupir…. :

https://www.capital.fr/economie-politique/liran-devoile-de-nouveaux-drones-tueurs-de-tanks-1352794?amp

39157.jpg

Edited by collectionneur
Link to comment
Share on other sites

Le 19/09/2019 à 12:21, Philippe Top-Force a dit :

EEw4HUKX4AAcGPY?format=jpg&name=900x900EEw4HUQWwAQ2aT-?format=jpg&name=900x900

et bien, dire que la DGA (l'ETAS d'Angers) avait lancé un concours en 2005 sur les robots de reco auprès des écoles d'ingés et qu'ils nous avaient en plus montré les produits américains du moment, il aura fallut 14 ans pour que ça devienne réalité...

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Près de deux ans d’inactivité de ce fil.

Je n’ai pas d’élément nouveau mais une question : pourquoi l’introduction de robot terrestre, n’est pas pour l’industrie l’occasion d’innover dans les techniques de liaison au sol sauf pour les E.U. et dans une moindre mesure pour la G. B. (infographies).

A ce sujet pourrait il y avoir des retombées militaires des technologies employées par le véhicule de loisir Swincar ?

 

Edited by rodac
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,632
    Total Members
    1,550
    Most Online
    gabin1980
    Newest Member
    gabin1980
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...