Recommended Posts

"Turquie: 5 personnes blessées par une roquette tirée depuis la Syrie" : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/turquie-5-personnes-blessees-par-une-roquette-tiree-depuis-la-syrie-20190723

 

le YPD en parallèle affirme avoir arrêté un suspect qui aurait commit cette attaque 

Une occasion pour la Turquie d'étendre l'opération "branche d'Olivier"

Tout en sachant que depuis quelques temps, on a pas mal d'information de troupes turques se dirigeant sur cette zone.

Edited by NUBEALTIUS

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, prof.566 a dit :

tu as un petit article de résumé stp?

pas vraiment. Quelques infos en masqué parce que c'est hors-sujet:

Révélation

À part dans la presse spécialisée de la fin des années 90 au début des années 2000, difficile de trouver un article de synthèse à ce sujet.

Et à l'époque, internet étant ce qu'il était... Tu auras plus de chances en demandant aux connaisseurs de chars du forum!

C'était une version très surblindée et "turquisée" du Leclerc, avec pas mal d'options non présentes sur le char français, notamment 3 mitrailleuses, 2 non téléopérées en toit de tourelle des trappes chef de char et tireur, et une téléopérée astreinte au viseur chef.
Il y avait aussi plus de leurres, des surblindages latéraux sur toute la longueur du châssis et un blindage cage (configuration réminiscente du kit AZUR), et ce qui ressemble à un manchon anti-arcure (?) sur le canon...

Finalement les turcs iront voir les sud-coréens pour leur pomper leur R&D sur le char qui deviendra le K2 "black panther". Et finalement ils se tourneront vers une solution purement nationale avec l'Altay.

Restent quelques images des maquettes présentées dans différents salons (IDEX Eurosatory etc)

qSTgLSM.jpg

Turk_Leclerc_Detay.JPG

IDEF2007_Leclerc_Turkish_01.jpg

 

Edited by Patrick
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Patrick a dit :

Pour moi, voir les turcs tout remplacer par du russe, même ce qu'ils seraient contraints de remplacer sous peine de perte capacitaire parce que les US auraient cessés de fournir le soutien opérationnel, serait invraisemblable.

Pour moi les relations vont encore se détériorer : Personne ne va vouloir reculer, le congrès va mettre des sanctions économiques à  la Turquie, que Trump le veuille ou non, Erdogan va se cabrer et expulser les Us de Turquie, les ricains vont cesser de supporter leurs matériels, et les turques vont acheter Russe comme stopgap.

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
32 minutes ago, Patrick said:

pas vraiment. Quelques infos en masqué parce que c'est hors-sujet:

  Reveal hidden contents

À part dans la presse spécialisée de la fin des années 90 au début des années 2000, difficile de trouver un article de synthèse à ce sujet.

Et à l'époque, internet étant ce qu'il était... Tu auras plus de chances en demandant aux connaisseurs de chars du forum!

C'était une version très surblindée et "turquisée" du Leclerc, avec pas mal d'options non présentes sur le char français, notamment 3 mitrailleuses, 2 non téléopérées en toit de tourelle des trappes chef de char et tireur, et une téléopérée astreinte au viseur chef.
Il y avait aussi plus de leurres, des surblindages latéraux sur toute la longueur du châssis et un blindage cage (configuration réminiscente du kit AZUR), et ce qui ressemble à un manchon anti-arcure (?) sur le canon...

Finalement les turcs iront voir les sud-coréens pour leur pomper leur R&D sur le char qui deviendra le K2 "black panther". Et finalement ils se tourneront vers une solution purement nationale avec l'Altay.

Restent quelques images des maquettes présentées dans différents salons (IDEX Eurosatory etc)

qSTgLSM.jpg

Turk_Leclerc_Detay.JPG

IDEF2007_Leclerc_Turkish_01.jpg

 

ah ok. Je croyai qu'ils avaient choisi le Leo2 A4 à la place (version d'un turc sur un forum anglois) ont ils même testé le Leclerc?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Pour moi les relations vont encore se détériorer : Personne ne va vouloir reculer, le congrès va mettre des sanctions économiques à  la Turquie, que Trump le veuille ou non, Erdogan va se cabrer et expulser les Us de Turquie, les ricains vont cesser de supporter leurs matériels, et les turques vont acheter Russe comme stopgap.

C'est possible.

Je suis quand même sidéré que le Congrès ait changé à ce point. Qu'est-ce qui a évolué? Les piques d'erdogan a Israël ont-elles dépassé les bornes du point de vue des conservateurs? Est-ce que les démocrates auraient par atavisme libéral considéré que la situation en Syrie et vis-à-vis des kurdes justifiait de se méfier de l'individu?

Est-ce que c'est le rapprochement avec la Russie qui a mis le feu aux poudres? Ce dans un contexte où j'ai encore personnellement du mal à comprendre quels sont les tenants tangibles de la construction volontaire de ce néo-adversaire russe qui a débuté bien avant les exactions en Ukraine et ailleurs...

Quand les grecs ont acheté des S300 tout le monde s'en moquait, par exemple.

 

Et enfin si le MIC US, LM en tête, a été sacqué par le Congrès, ce serait quand même une première depuis pas mal de temps.
Surtout que ça n'interdit pas pour autant l'augmentation des budgets qui continuent dans l'inflation et l'opacité... Budget réel = 2 fois le budget officiel!

Je me demande si le Congrès va soutenir LM dans sa volonté de compenser la perte de 100 avions et celle plus grave d'un partenaire industriel majeur. Et surtout est-ce que ça ne va pas rendre le MIC US bien plus agressifs qu'avant sur les marchés export?
C'est dans ce contexte que je me demandais si la rupture avec la turquie serait vraiment totale et pas juste "rétrogradée"... Car ils restent des clients potentiels. Et ne sont clairement pas en position de force.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Picdelamirand-oil a dit :

Personne ne va vouloir reculer, le congrès va mettre des sanctions économiques à  la Turquie, que Trump le veuille ou non, Erdogan va se cabrer et expulser les Us de Turquie

C'est un scénario, mais les Américains y perdraient la base d'Incirlik, qui aide beaucoup leurs opérations au Moyen-Orient. Ce serait une vraie perte sèche.

Il est quand même possible que le Congrès mette la pédale douce, vu cet enjeu. Et tenant compte encore du fait que la Turquie privée de F-35 a déjà été « punie ».

Après, on ne peut exclure que le Congrès se tire dans le pied à la 12.7, c'est vrai...

 

il y a 14 minutes, Patrick a dit :

 

Est-ce que c'est le rapprochement avec la Russie qui a mis le feu aux poudres? Ce dans un contexte où j'ai encore personnellement du mal à comprendre quels sont les tenants tangibles de la construction volontaire de ce néo-adversaire russe qui a débuté bien avant les exactions en Ukraine et ailleurs...

 

A l'origine, c'est difficile à déterminer. Atavisme type « guerre froide » ? Nécessité d'un adversaire désigné pour les marchands de canon ? Calcul froid comme quoi une Russie ennemie est indispensable pour garder les Européens under control ?

Mais après 2016, c'est beaucoup plus clair : la Russie a donné la présidence à Donald Trump, ce qui est impardonnable.

Et la meilleure preuve est que ça ne peut pas être les Démocrates qui ont provoqué l'élection de Trump. Donc c'est la Russie. CQFD.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Alexis a dit :

Il est quand même possible que le Congrès mette la pédale douce, vu cet enjeu. Et tenant compte encore du fait que la Turquie privée de F-35 a déjà été « punie ».

Après, on ne peut exclure que le Congrès se tire dans le pied à la 12.7, c'est vrai...

Sur cette affaire j'ai remarqué que le congrès avait l'air très con et ne ratait pas une occasion de mettre de l'huile sur le feu. :biggrin:

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a une autre possibilité : celle qu'Erdogan n'est besoin de la Russie que comme allié de circonstance. Son but me semble d'établir un block autour des anciennes frontières Ottomanes.

Le plus facile pour lui serait de se tourner franchement vers la Chine comme les Pakis.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, herciv a dit :

Le plus facile pour lui serait de se tourner franchement vers la Chine comme les Pakis.

Gros écueil: son soutien affiché aux turcophones d'Asie centrale et sa position sur le Xinjiang. Il va falloir qu'il montre patte blanche s'il ne veut pas se faire envoyer bouler.

Il y a 3 heures, prof.566 a dit :

ah ok. Je croyai qu'ils avaient choisi le Leo2 A4 à la place (version d'un turc sur un forum anglois) ont ils même testé le Leclerc?

Comme stopgap, oui. Mais s'il y avait eu achat de Leclerc ou développement conjoint avec les sud coréens du K2, l'Altay n'aurait pas vu le jour quoi qu'il en soit. Donc bon...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Jésus a dit :

Je ne sais pas si la Turquie va aller remplacer tous ses matériels américains (voir occidentale) contre des matériels russes.

En fait il faudrait surtout voir si elle ne va pas y être forcé. Le F35 hier, les moteurs Rolls Royce aujourd'hui... est ce que l'occident/pays de l'OTAN auront encore le droit de vendre des machins qui soit ITAR demain ? voire de l'armement tout court ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Patrick a dit :

Gros écueil: son soutien affiché aux turcophones d'Asie centrale et sa position sur le Xinjiang. Il va falloir qu'il montre patte blanche s'il ne veut pas se faire envoyer bouler.

Comme stopgap, oui. Mais s'il y avait eu achat de Leclerc ou développement conjoint avec les sud coréens du K2, l'Altay n'aurait pas vu le jour quoi qu'il en soit. Donc bon...

Effectivement, 

"Ouïghours: Erdogan prône une solution tenant compte des «sensibilités» des deux parties" : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/ouighours-erdogan-prone-une-solution-tenant-compte-des-sensibilites-des-deux-parties-20190704

"L'agence officielle chinoise Chine nouvelle a affirmé que lors de sa visite à Pékin et sa rencontre mardi avec le président chinois Xi Jinping, Recep Tayyip Erdogan a déclaré que les gens vivaient «heureux» au Xinjiang, une apparente volte-face. Sans commenter les propos rapportés, le chef de l'Etat turc a toutefois déploré, selon l'interview publiée dans la presse turque ce jeudi, l'approche «émotionnelle» de certains, qui affecte selon lui les relations bilatérales entre Ankara et Pékin et en fait «payer le prix» à la Turquie et à ses citoyens."

la route de la soie est visiblement peut être plus intéressante que les ouïgour. 

Au final la Turquie serait prêt à les accueillir 

 

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, NUBEALTIUS a dit :

"L'agence officielle chinoise Chine nouvelle a affirmé que lors de sa visite à Pékin et sa rencontre mardi avec le président chinois Xi Jinping, Recep Tayyip Erdogan a déclaré que les gens vivaient «heureux» au Xinjiang, une apparente volte-face. Sans commenter les propos rapportés, le chef de l'Etat turc a toutefois déploré, selon l'interview publiée dans la presse turque ce jeudi, l'approche «émotionnelle» de certains, qui affecte selon lui les relations bilatérales entre Ankara et Pékin et en fait «payer le prix» à la Turquie et à ses citoyens."

 la route de la soie est visiblement peut être plus intéressante que les ouïgour. 

 Au final la Turquie serait prêt à les accueillir

C'est rigolo quand même comme cet autocrate adepte des coups de menton et des menaces à peine voilées sait aussi se montrer tout à fait coopératif.

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Article du 12 juillet suite au limogeage du directeur de la banque centrale Turque 

http://bourse.lefigaro.fr/devises-matieres-premieres/actu-conseils/la-livre-turque-penalisee-par-une-erreur-de-politique-monetaire-6681863

((AOF) - Cette semaine, la livre turque a cédé 2,3% à 6,4694 livres pour un euro. Les investisseurs ont sanctionné le limogeage du gouverneur de la Banque centrale, Murat Cetinkaya, par Recep Tayyip Erdoğan. Le président turc jugeait que sa politique monétaire était trop restrictive. Selon Erdoğan en effet, ce sont des taux d'intérêt plus bas et non plus élevés qui réduiraient l'inflation. Pour les économistes, cette erreur d’appréciation s’explique par la mauvaise compréhension par le président turc du lien entre la politique de la banque centrale et l'inflation.

Actuellement le taux d'intérêt de la CBRT est de 24 % pour essayer de contenir l'inflation galopante en Turquie actuellement à environ 18/19%

 

Attention aux montagnes russe ^^^ des échos comme quoi le taux directeur serait abaissé entre 250 ou 450 point de base....

ca risque de secouer ......

 

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'était bancal, ça ne pouvait pas durer, et la Turquie l'utilise évidemment comme moyen de pression (Euractiv) :

Citation

Dans une interview avec TGRT, le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Çavusoglu, a annoncé que le gouvernement suspendait l’accord de réadmission des migrants conclu avec l’UE à cause des récentes sanctions européennes, mais aussi car l’UE n’a toujours pas mis en place d’exemption de visas pour les citoyens turcs.

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Boule75 a dit :

C'était bancal, ça ne pouvait pas durer, et la Turquie l'utilise évidemment comme moyen de pression (Euractiv) :

 

En parallèle de l'expulsion de certain migrant....au moment où une partie de la population turque commence à s'opposer à la présence de réfugiés sur son territoire... et des tensions sur la ZEE proche de Chypre sur l'exploitation de gisement de Gaz sous marin...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

La France va déployer des missiles SAMP-T en Turquie

Le ministre de la défense Turque, Hulusi Akar, a déclaré aux médias turcs que la France et la Turquie étaient parvenue à un accord afin d’installer des missiles SAMP-T, fabriquées par le consortium franco-italien, le long de la frontière turque au nord de la Syrie.

https://www.medyaturk.info/international/2019/07/25/la-france-va-deployer-des-missiles-samp-t-en-turquie/

  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/turquie-plus-de-6000-migrants-arretes-a-istanbul-en-deux-semaines-20190724 (24 juillet 2019)

Les autorités turques ont annoncé mercredi avoir arrêté en deux semaines plus de 6.000 migrants, dont des Syriens, vivant de manière «irrégulière» à Istanbul, dans le cadre d'un coup de filet mené sur fond de fort sentiment antimigrants en Turquie.

Un groupement d'ONG syriennes a toutefois indiqué lundi que «plus de 600 Syriens», pour la plupart titulaires de «cartes de protection temporaires» délivrées par d'autres provinces turques, avaient été arrêtés la semaine dernière à Istanbul et renvoyés en Syrie. Ce tour de vis contre les migrants survient après la défaite du parti du président Recep Tayyip Erdogan lors des élections municipales à Istanbul, en juin, lors desquelles l'accueil des Syriens s'était imposé comme un sujet majeur de préoccupation les électeurs.

Pendant la campagne, le discours hostile aux Syriens s'était déchaîné sur les réseaux sociaux, avec le mot-dièse #LesSyriensDehors. D'après une étude publiée début juillet par l'Université Kadir Has à Istanbul, la part des Turcs mécontents de la présence des Syriens est passée de 54,5% en 2017 à 67,7% en 2019.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Banzinou a dit :

La France va déployer des missiles SAMP-T en Turquie

Le ministre de la défense Turque, Hulusi Akar, a déclaré aux médias turcs que la France et la Turquie étaient parvenue à un accord afin d’installer des missiles SAMP-T, fabriquées par le consortium franco-italien, le long de la frontière turque au nord de la Syrie.

https://www.medyaturk.info/international/2019/07/25/la-france-va-deployer-des-missiles-samp-t-en-turquie/

Pour protéger la frontière avec la Syrie ...  

peur des Russes qui viennent de leur vendre des S400 ? Ou peut être la force aérienne Kurde ....

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://taz.de/Unregistrierte-Gefluechtete-in-der-Tuerkei/!5611200/ (24 juillet 2019)

Rien qu'au cours des deux dernières semaines, quelque 6 000 personnes sans papiers ont été arrêtées et déportées à Istanbul ou emmenées dans des camps dans d'autres provinces, dont près de 3 000 Afghans qui ont été déportés en Iran. Des Syriens sans papiers valides auraient été emmenés dans un camp dans la province de Hatay.

Selon un ordre du gouverneur en charge, tous les réfugiés syriens qui ne sont pas enregistrés à Istanbul doivent maintenant quitter la ville avant le 20 août. Au total, 547 000 Syriens en fuite sont enregistrés à Istanbul. En fait, environ 300 000 autres personnes se seraient installées dans la ville, qui sont en fait enregistrées ailleurs.

Ces mesures s'expliquent probablement par le fait que le mécontentement de la population turque à l'égard des fugitifs ne cesse de croître sensiblement, notamment au vu de la crise économique que traverse le pays. Les sondages menés ces derniers mois ont permis d'identifier de plus en plus les quelque quatre millions de fugitifs comme étant le principal problème du pays.

Entre-temps, cependant, il est devenu évident que même après la fin des combats dans le pays voisin, la majorité de ces personnes ne reviendront pas parce que leur gagne-pain en Syrie a été détruit, les enfants en Turquie vont à l'école, il y a des soins médicaux et la plupart ont également trouvé du travail, même si celui-ci est mal payé.

Surtout dans les centres, où de nombreux réfugiés ont débarqué, outre Istanbul Gaziantep, Sanliurfa et la province de Hatay, il y a de plus en plus de ressentiments, qui conduisent à des attaques verbales et en partie aussi physiques.

Le ministre de l'Intérieur Süleyman Soylu a justifié les mesures annoncées pour Istanbul et a rejeté les critiques selon lesquelles les Syriens seraient déportés dans des zones de guerre en violation des conventions internationales. "Aucun Syrien," dit Soylu, "ne sera renvoyé contre sa volonté.

Toutefois, la Turquie soutient les Syriens qui sont disposés à rentrer chez eux et s'efforce de les inciter à s'installer dans les zones contrôlées par la Turquie dans le nord de la Syrie.

Les journaux proches du gouvernement ont déjà fait remarquer aux critiques potentiels de l'UE que la Turquie a jusqu'à présent accepté beaucoup plus de réfugiés que l'UE dans son ensemble. Malgré des cas isolés, l'opposition a jusqu'à présent évité d'exploiter la question des réfugiés.

Cependant, les demandes critiques adressées au gouvernement deviennent plus urgentes, car le président Recep Tayyip Erdoğan et son gouvernement ne montrent aucun concept, expliquant comment ils veulent traiter les réfugiés à long terme.

La Turquie, qui a été jusqu'à présent davantage un pays de transit, voire un pays d'émigration, doit se préparer par des mesures d'intégration de grande envergure pour survivre en tant que pays d'immigration. Il existe des études à ce sujet, mais jusqu'à présent, il n'y a guère d'approches concrètes.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Trump cherche à éviter de sanctionner la Turquie pour les missiles russes

https://www.lepoint.fr/monde/trump-cherche-a-eviter-de-sanctionner-la-turquie-pour-les-missiles-russes-26-07-2019-2327055_24.php

Citation

 

Après les avertissements sans ambiguïté, place à la modération: l'administration de Donald Trump, embarrassée par l'achat de missiles russes par la Turquie, cherche un moyen d'éviter de devoir imposer des sanctions, théoriquement automatiques, contre cet allié stratégique.

De nombreux membres du Congrès, toutes tendances confondues, s'activent pour que le président des Etats-Unis fasse preuve de fermeté. Mais après une réunion cette semaine avec Donald Trump, les sénateurs républicains ne sont guère optimistes.

"Il en est clairement ressorti que le président n'est pas dans l'état d'esprit, actuellement, de sanctionner la Turquie", déplore, auprès de l'AFP, l'assistant d'un élu qui a participé à la rencontre à la Maison Blanche.

Le milliardaire républicain, qui ne fait pas mystère de ses affinités avec certains hommes forts souvent controversés, affiche une grande entente avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan. Et ce dernier assure que cette proximité permettra à son pays, in fine, d'échapper aux sanctions.

Au coeur de la dispute, le système de défense antiaérienne S-400, acquis par Ankara auprès de Moscou au grand dam de Washington, qui y voit une entorse grave de la part d'un pays membre de l'Otan et une menace pour la sécurité occidentale.

Durant de longs mois, le message américain n'avait pourtant pas varié: le gouvernement turc s'expose à des sanctions "très dures" s'il "va au bout de la réception des S-400".

Seulement voilà, depuis le début de la livraison des missiles russes, mi-juillet, le discours a évolué.

Les Etats-Unis ont certes immédiatement exclu la Turquie de leur programme d'avions furtifs F-35, estimant que les S-400 pouvaient être utilisés par la Russie pour "percer" les "capacités de pointe" du chasseur ultrasophistiqué.

Mais sur le front des sanctions, l'administration Trump semble désormais surtout déterminée à gagner du temps.

"Nous n'envisageons pas cela pour l'instant", a lâché le milliardaire républicain le 18 juillet.

Glissement sémantique

"Il n'y a pas de calendrier", a encore balayé jeudi la porte-parole de la diplomatie américaine Morgan Ortagus, insistant sur le fait que la décision sur les F-35 était déjà une "mesure très, très lourde".

Pourtant, les mesures punitives d'ordre économique sont inscrites dans une loi adoptée en 2017 par le Congrès, quasiment à l'unanimité, pour "contrer les adversaires de l'Amérique à travers les sanctions" (Caatsa).

Ce texte prévoit notamment des sanctions automatiques dès lors qu'un pays conclut une "transaction significative" avec le secteur de l'armement russe.

En fait, dans l'immédiat, la parade semble venir d'un subtil glissement sémantique. Alors que la "livraison" des missiles était jusqu'ici considérée comme l'élément devant déclencher les sanctions, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a subitement insisté, ces dernières heures, sur "l'activation" du système antiaérien.

"Il pourrait y avoir d'autres sanctions par la suite, mais franchement, ce qu'on voudrait vraiment, c'est que les S-400 ne deviennent pas opérationnels", a-t-il affirmé jeudi à Bloomberg TV. "L'activation des S-400 est inacceptable".

Le sénateur républicain Lindsey Graham a expliqué à la publication Defense One avoir engagé une médiation avec Ankara, à la demande de Donald Trump, pour éviter cette "activation du système" et proposer en échange l'ouverture de "négociations sur un accord commercial" -- un stratégie que Mike Pompeo n'a pas démentie.

Dans le même temps, le président Erdogan a expliqué que les S-400 ne seraient pas opérationnels avant avril, ce qui augure d'une partie de poker menteur encore longue entre les deux pays.

Certains experts soulignent pourtant que des composants "passifs" des systèmes russes peuvent représenter une menace, sans attendre que les radars soient "activés".

"Il y a un débat juridique sur ce qui constitue une +transaction significative+ susceptible de déclencher les sanctions", reconnaît l'assistant parlementaire républicain. Mais, selon lui, au bout du compte, "l'administration sera confrontée à l'obligation légale de sanctionner la Turquie".

Face aux atermoiements de Donald Trump, certains dans son administration et au Congrès poussent pour une pression renouvelée. Avec comme objet, cette fois, la participation même d'Ankara à l'Alliance atlantique.

"L'Otan a été créée pour être un rempart face à l'agression russe. Cela m'inquiète sérieusement que l'on permette à la Turquie de continuer à profiter de la protection de l'Otan tout en se rapprochant de la Russie", dit à l'AFP le sénateur républicain Rick Scott, auteur d'une résolution pour contraindre le gouvernement à passer à l'acte.

 

 

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,418
    Total Members
    1,550
    Most Online
    KLD
    Newest Member
    KLD
    Joined
  • Forum Statistics

    20,726
    Total Topics
    1,254,235
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries