Recommended Posts

il y a 31 minutes, Jésus a dit :

J'ai plutôt l'impression que les russes ont accordés aux turcs leur zone de sécurité de 30km en se joignant à eux pour virer les kurdes.

Les turcs ne reviendront pas dans leur frontière juste pour le plaisir de Poutine et de ceux qui veulent se convaincre d'une victoire des russes.

Moscou semble satisfaire en premier lieu les turcs, Assad et les kurdes doivent se taire,  doivent obéir à ce que Poutine négocie avec Erdogan, la Russie qui gagne le match? Mais le match est loin d'être terminé et la position russe qui veut plaire à tout le monde n'est pas gage de réussite sur le long terme, car on ne satisfait pas tout le monde dans un conflit. Vous pensez que demain les turcs accepteront de voir les syriens faire la guerre à leurs alliés locaux à Idlib et ailleurs? Qu'ils se replieront des territoires qu'ils occupent par ce que les russes font tourner quelques camions avec des drapeaux? Que le problème kurde pour les turcs s'arrêtera à cette zone de sécurité? Ce n'est que repousser le problème 30km plus loin, ça recommencera à mesure qu'ils avancent leurs pions. Les kurdes s'ils espéraient se sauver des turcs finissent avec la décision turc à connaitre une reddition, donc une défaite négocié par Moscou, en aucun cas les russes et l'armée syrienne ne sont venus préserver ces zones. Vous pensez que derrière, tranquillement les russes et Damas désarmeront les kurdes en s'en faisant des alliés?

La seule réalité de tout cela, c'est que la présence américaine permettait de donner une autonomie aux kurdes, d'en interdire l'entrée des turcs ou des syriens soutenus par les russes. Aujourd'hui les américains sont partis et les deux qui étaient bloqués se partagent le morceau. On se serre la main maintenant, on se regardera de travers demain quand l'un ou l'autre en aura marre ou ne pourra plus rien donner. La zone kurde se fait, Idlib se fera, ensuite la Turquie deviendra un problème

Bof bof

La Syrie garde le controle de la route M4, axe vital

Assad recupère des territoires et des suppletifs sans combattre

La Turquie a sa zone de sécurité en collaboration et assurance des russes

Poutine fait mieux diplomariquement que Trump et en plus se met Erdogan dans la poche.

Les soldats US sont a 90% en dehors de la Syrie avec les autres troupes occidentales

Strategiquement les vainqueurs sont dans l'ordre les russes, les syriens et enfin les turcs

Les perdants sont les kurdes, les americains, l'Otan et les Européens 

  • Like 1
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Jésus a dit :

La seule réalité de tout cela, c'est que la présence américaine permettait de donner une autonomie aux kurdes, d'en interdire l'entrée des turcs ou des syriens soutenus par les russes. Aujourd'hui les américains sont partis et les deux qui étaient bloqués se partagent le morceau. On se serre la main maintenant, on se regardera de travers demain quand l'un ou l'autre en aura marre ou ne pourra plus rien donner. La zone kurde se fait, Idlib se fera, ensuite la Turquie deviendra un problème

La réalité c'est que les Kurdes ont fait du bon boulot pour le compte des Occidentaux. Fort de leur soutient et de leurs promesses, quand Assad et les Russes leur ont tendu la main, ils ont refusé de réintégrer la Syrie, que ce soit dans un pays "unique" ou dans une fédération. Ils ont préféré croire aux belles promesses des Américains 

Mais ceux ci ont un président qui n'a ni honneur ni (apparente) jugeote, et il les a lâché pour une raison semblant pour tous aussi incompréhensible qu'illogique : son bon vouloir du moment, ses émissions favories (et peut être pour des raison de politique intérieure).

Edited by rendbo
  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, NUBEALTIUS a dit :

https://www.un.org/securitycouncil/fr/s/res/2170-(2014)

Applique le gel des avoirs, l’interdiction de voyager et l’embargo sur les armes à six personnes associées à l’État islamique d’Iraq et du Levant et au Front el-Nosra. Charge l’équipe de surveillance de présenter au Comité un rapport sur la menace que représentent l’État islamique d’Iraq et du Levant et le Front el-Nosra.

C'est pas un peu tiré par les cheveux d'en tirer des conclusions d'opération militaire ?

Sinon, j'avais pas réalisé tout à l'heure, mais l'histoire de galère de Molière est bien une histoire turque :

Fourberies de Scapin, Acte II scène 7

https://fr.wikisource.org/wiki/Les_Fourberies_de_Scapin

Scapin
Je l’ai trouvé tantôt tout triste, de je ne sais quoi que vous lui avez dit, où vous m’avez mêlé assez mal à propos ; et cherchant à divertir cette tristesse, nous nous sommes allés promener sur le port. Là, entre autres plusieurs choses, nous avons arrêté nos yeux sur une galère turque assez bien équipée. Un jeune Turc de bonne mine nous a invités d’y entrer, et nous a présenté la main. Nous y avons passé ; il nous a fait mille civilités, nous a donné la collation, où nous avons mangé des fruits les plus excellents qui se puissent voir, et bu du vin que nous avons trouvé le meilleur du monde.

Géronte
Qu’y a-t-il de si affligeant en tout cela ?

Scapin
Attendez, Monsieur, nous y voici. Pendant que nous mangions, il a fait mettre la galère en mer, et, se voyant éloigné du port, il m’a fait mettre dans un esquif, et m’envoie vous dire que si vous ne lui envoyez par moi tout à l’heure cinq cents écus, il va vous emmener votre fils en Alger.

Géronte
Comment, diantre ! cinq cents écus ?

Scapin
Oui, Monsieur ; et de plus, il ne m’a donné pour cela que deux heures.

Géronte
Ah ! le pendard de Turc, m’assassiner de la façon !

Scapin
C’est à vous, Monsieur, d’aviser promptement aux moyens de sauver des fers un fils que vous aimez avec tant de tendresse.

Géronte
Que diable allait-il faire dans cette galère ?

Scapin
Il ne songeait pas à ce qui est arrivé.

Géronte
Va-t’en, Scapin, va-t’en vite dire à ce Turc que je vais envoyer la justice après lui.

Scapin
La justice en pleine mer ! Vous moquez-vous des gens ?

Géronte
Que diable allait-il faire dans cette galère ?

Scapin
Une méchante destinée conduit quelquefois les personnes.

Géronte
Il faut, Scapin, il faut que tu fasses ici l’action d’un serviteur fidèle.

Scapin
Quoi, Monsieur ?

Géronte
Que tu ailles dire à ce Turc, qu’il me renvoie mon fils, et que tu te mets à sa place jusqu’à ce que j’aie amassé la somme qu’il demande.

Scapin
Eh ! Monsieur, songez-vous à ce que vous dites ? et vous figurez-vous que ce Turc ait si peu de sens que d’aller recevoir un misérable comme moi à la place de votre fils ?

Géronte
Que diable allait-il faire dans cette galère ?

Scapin
Il ne devinait pas ce malheur. Songez, Monsieur, qu’il ne m’a donné que deux heures.

Géronte
Tu dis qu’il demande…

Scapin
Cinq cents écus.

Géronte
Cinq cents écus ! N’a-t-il point de conscience ?

Scapin
Vraiment oui, de la conscience à un Turc.

Géronte
Sait-il bien ce que c’est que cinq cents écus ?

Scapin
Oui, Monsieur, il sait que c’est mille cinq cents livres.

Géronte
Croit-il, le traître, que mille cinq cents livres se trouvent dans le pas d’un cheval ?

Scapin
Ce sont des gens qui n’entendent point de raison.

Géronte
Mais que diable allait-il faire à cette galère ?

Scapin
Il est vrai ; mais quoi ? on ne prévoyait pas les choses. De grâce, Monsieur, dépêchez.

Géronte
Tiens, voilà la clef de mon armoire.

Scapin
Bon.

Géronte
Tu l’ouvriras.

Scapin
Fort bien.

{{Personnage|Géronte} }
Tu trouveras une grosse clef du côté gauche, qui est celle de mon grenier.

Scapin
Oui.

Géronte
Tu iras prendre toutes les hardes qui sont dans cette grande manne, et tu les vendras aux fripiers, pour aller racheter mon fils.

Scapin, en lui rendant la clef.
Eh, Monsieur ! rêvez-vous ? Je n’aurais pas cent francs de tout ce que vous dites ; et de plus, vous savez le peu de temps qu’on m’a donné.

Géronte
Mais que diable allait-il faire à cette galère ?

Scapin
Oh ! que de paroles perdues ! Laissez là cette galère, et songez que le temps presse, et que vous courez risque de perdre votre fils. Hélas ! mon pauvre maître, peut-être que je ne te verrai de ma vie, et qu’à l’heure que je parle, on t’emmène esclave en Alger. Mais le Ciel me sera témoin que j’ai fait pour toi tout ce que j’ai pu ; et que si tu manques à être racheté, il n’en faut accuser que le peu d’amitié d’un père.

Géronte
Attends, Scapin, je m’en vais quérir cette somme.

Scapin
Dépêchez donc vite, Monsieur, je tremble que l’heure ne sonne.

Géronte
N’est-ce pas quatre cents écus que tu dis ?

Scapin
Non : cinq cents écus.

Géronte
Cinq cents écus ?

{{Personnage|Scapin} }
Oui.

Géronte
Que diable allait-il faire à cette galère ?

Scapin
Vous avez raison, mais hâtez-vous.

Géronte
N’y avait-il point d’autre promenade ?

Scapin
Cela est vrai. Mais faites promptement.

Géronte
Ah ! maudite galère !

Scapin
Cette galère lui tient au cœur.

Géronte
Tiens, Scapin, je ne me souvenais pas que je viens justement de recevoir cette somme en or, et je ne croyais pas qu’elle dût m’être si tôt ravie. Il lui présente sa bourse, qu’il ne laisse pourtant pas aller ; et, dans ses transports il fait aller son bras de côté et d’autre, et Scapin le sien pour avoir la bourse. Tiens. Va-t’en racheter mon fils.

Scapin
Oui, Monsieur.

Géronte
Mais dis à ce Turc que c’est un scélérat.

Scapin
Oui.

Géronte
Un infâme.

Scapin
Oui.

Géronte
Un homme sans foi, un voleur.

Scapin
Laissez-moi faire.

Géronte
Qu’il me tire cinq cents écus contre toute sorte de droit.

Scapin
Oui.

Géronte
Que je ne les lui donne ni à la mort, ni à la vie.

Scapin
Fort bien.

Géronte
Et que si jamais je l’attrape, je saurai me venger de lui.

Scapin
Oui.

Géronte, remet la bourse dans sa poche, et s’en va.
Va, va vite requérir mon fils.

Scapin, allant après lui.
Holà ! Monsieur.

Géronte
Quoi ?

Scapin
Où est donc cet argent ?

Géronte
Ne te l’ai-je pas donné ?

Scapin
Non vraiment, vous l’avez remis dans votre poche.

Géronte
Ah ! c’est la douleur qui me trouble l’esprit.

Scapin
Je le vois bien.

Géronte
Que diable allait-il faire dans cette galère ? Ah maudite galère ! Traître de Turc à tous les diables !

Scapin
Il ne peut digérer les cinq cents écus que je lui arrache ; mais il n’est pas quitte envers moi, et je veux qu’il me paye en une autre monnaie l’imposture qu’il m’a faite auprès de son fils.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Turquerie

Une turquerie désigne une œuvre d'art issue de la mode orientaliste développée en Europe de l'Ouest entre les XVIe et XVIIIe siècles, qui représente ou imite différents aspects de l'art et de la culture turque. De nombreux pays d'Europe occidentale ont développé à cette période une fascination pour la culture exotique et encore relativement peu connue de la Turquie, qui était au centre de l'Empire ottoman, et qui constituait la seule puissance extérieure capable d'exercer une menace militaire sur l'Europe.

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, NUBEALTIUS a dit :

En simple, les russes à la frontière, les turcs reviendront dans leur frontière dés déploiement russe hermétique   et on considère les Kurdes comme des terroristes.

Et les Kurdes doivent quitter manjib et Raqqa.... qu'ils ont libéré de leur sang du joug de Daesh ( j'espère qu'ils vont apprécier leur alliance avec les US puis l'éphémère alliance Russe)

Et... et nos "bons amis" de l'Etat islamique ? On n'en parle pas.

Ce qui veut tout dire.

 

il y a une heure, Akhilleus a dit :

Les perdants sont les kurdes, les americains, l'Otan et les Européens 

Les Européens davantage que les Américains.

Trump a raison sur le fait que ce n'est pas aux Etats-Unis que les djihadistes de l'E.I. échappés à la faveur du chaos dans la zone sous contrôle kurde tenteront de revenir, mais bien en Europe.

Il est parfaitement cynique. Mais il a raison.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 51 minutes, Wallaby a dit :

C'est pas un peu tiré par les cheveux d'en tirer des conclusions d'opération militaire ?

La demande d'aide militaire Irakienne était suffisante et les opérations se sont élargies a la Syrie suite aux attentats sur le sol Français.

 Si il avait fallut attendre une résolution de l'ONU pour intervenir, on aurait certainement eu une capacité de nuisance de Daesh en terme d'attentat en France encore plus conséquente.

Apres on peut analyser différemment et se poser la question de savoir à partir de combien de victime d'attentat on peu tirer la conclusion d'intervenir militairement 

Edited by NUBEALTIUS
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 58 minutes, rendbo a dit :

La réalité c'est que les Kurdes ont fait du bon boulot pour le compte des Occidentaux. Fort de leur soutient et de leurs promesses, ils n'ont pas réintégré la Syrie, quand Assad et les Russes leur ont tendu la main, et ont refusé de réintégrer la Syrie, que ce soit dans un pays "unique" ou dans une fédération. Ils ont préféré croire aux belles promesses des Américains 

Y'a jamais eu aucune main tendue et l'idée de fédération était pas sur la table, le régime ne voulait pas en attendre parler. Le deal offert par le régime était a peine meilleur que celui des redditions dans le reste du pays et beaucoup des promesses qui sont faites notamment par la Russie sont loin d'être garanties sur le long terme, je parle même pas du régime ou la c'est jouer a la roulette russe notamment par rapport aux Mukhabarat qui ont l’habitude de rien respecter niveau amnistie ou deals locaux quand ils reviennent sur zone . Les russes avaient fait pas mal de promesses aux rebelles du sud du pays, qui avaient expérimentés bien avant les kurdes du YPG le lâchage en rase campagne par les occidentaux, aujourd'hui y'en a beaucoup qui ont pas été tenues et la zone est redevenue très instable depuis un an avec beaucoup d'attaques et assassinats, je vois pas comment cela aurait pu paraître attirant aux SDF qui voyaient tout cela durant leur propre négociation et cela malgré les fausses promesses américaines.

  • Thanks 1
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, pascal a dit :

On sait tous comment finit ce genre de leader charismatique:

-pendu à un croc de boucher

-suicide au cyanure ou d'une balle dans la tête

-frappé d'apoplexie sans aucun secours extérieur

-accident d'avion ou d'hélicoptère

-exil et oubli

Oui mais le problème c'est de savoir quel mal ils vont réussir à faire en attendant cette fin bien méritée.

Révélation

Plus ça va, plus ses réactions/attitudes/commentaires me font penser à l'autre...

c1-copy1.jpg

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Syrie: se méfiant du régime, Ankara compte sur Moscou pour appliquer l'accord" : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/syrie-se-mefiant-du-regime-ankara-compte-sur-moscou-pour-appliquer-l-accord-20191023

Et rien à voir avec la Turquie mais en relation, la Russie se pose à mon avis comme un allié fiable dans la zone ( l'art du Deal de Trump a encore frappé.....)

 

"La Russie veut doubler ses échanges avec l'Afrique en cinq ans (Poutine)" : http://www.lefigaro.fr/flash-eco/la-russie-veut-doubler-ses-echanges-avec-l-afrique-en-cinq-ans-poutine-20191023

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les alliances stratégiques sur le tapis ...

Audition de Le Drian devant la commission sénatoriale des Affaires étrangères et des forces armées, le 15 octobre :

Citation

Otan/Turquie : Pour M. Le Drian, il va « falloir réfléchir à la relation transatlantique »

Citation

Lors d’une audition devant la commission sénatoriale des Affaires étrangères et des forces armées, le 15 octobre [le compte-rendu vient d’en être publié, ndlr], le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, a sévèrement critiqué les décisions de l’administration Trump au sujet du nord de la Syrie, lesquelles ont ouvert la voie à une offensive turque contre les milices kurdes syriennes [YPG], pourtant partenaires de la coalition anti-jihadiste dirigée par les États-Unis.

Depuis cette audition, la situation a évolué : la Turquie a suspendu ses opérations, menées avec l’appui de supplétifs syriens, et elle a trouvé un accord avec la Russie pour s’assurer du contrôle de la zone frontalière située dans le nord-est de la Syrie.

Reste que, pour M. Le Drian, la décision de M. Trump de retirer les forces américaines de cette région et donc de « lâcher » les Kurdes syriens ne peut que faciliter, « in fine une victoire des parrains d’Astana : Turcs, Russes et Iraniens », lesquels seront désormais « amenés à se partager le Nord-Est » de la Syrie. « C’est évidemment un tournant majeur dans le conflit syrien, et il conviendra d’en apprécier les conséquences, y compris sur le plan politique », a relevé le ministre français.

Justement, au niveau politique, l’attitude de M. Trump a fait des dégâts… D’abord au sein de la coalition anti-jihadiste, dont les membres n’ont pas été préalablement informés des intentions du chef de la Maison Blanche, ce qui les a mis devant le fait accompli.

« Il y a une trentaine de pays acteurs principaux de cette coalition. Deux pays ont semé le trouble dans la solidarité de cette coalition : il nous faut en tirer des conclusions ensemble », a dit M. Le Drian. Et là, a-t-il continué, il n’y a que deux possibilités : « soit la coalition est morte, soit elle se reprend ». Et « si le combat commun contre Daesh continue », alors il faudra en définir les modalités, a-t-il fait observer.

Par ailleurs, M. Le Drian a posé la question du « lien transatlantique », en rappelant qu’il a « vécu dans des fonctions différentes, deux renoncements américains, le 31 août 2013 et le 13 octobre 2019 ».

Pour rappel, le premier évoqué par le ministre est la reculade du président Obama dans l’affaire de l’attaque chimique attribuée au régime syrien dans la Ghouta Orientale. Alors que l’une des lignes rouges qu’il avait définies venait d’être franchie par Damas et qu’une opération militaire, avec la France, était sur le point d’être lancée, il avait renoncé au dernier moment.

Quoi qu’il en soit, pour M. Le Drian, « à deux reprises, les Américains ont renoncé à assurer la sécurité collective ». Et « cela pose la question du lien transatlantique », a-t-il dit aux sénateurs. En outre, et s’agissant du nord de la Syrie, il a déploré le « revirement soudain » des États-Unis, lesquels avaient pourtant donné « des assurances » à leurs partenaires européens.

« Les États-Unis adressent des signaux contradictoires. Á l’inaction après l’attaque des raffineries de l’ARAMCO a suivi la décision d’envoyer 3.000 soldats américains en Arabie saoudite », a relevé M. Le Drian. Et, a-t-il insisté de nouveau, il « est certain qu’il va falloir réfléchir à la relation transatlantique. »

Ces propos du ministre font écho à ceux que tiendra le président Macron quelques jours après cette audition.

« J’ai compris qu’une puissance de l’Otan décidait d’attaquer ceux qui ont été les partenaires de la coalition internationale sur le terrain pour se battre contre Daesh. […] Donc, je considère que ce qu’il s’est passé depuis plusieurs jours est une faute lourde de l’Occident et de l’Otan dans la région. […] Je pense que cela affaiblit durablement notre crédibilité pour trouver des partenaires sur le terrain […] et que ça interroge aussi le fonctionnement de l’Otan », dira-t-il à l’issue d’un conseil européen, le 18 octobre.

Quoi qu’il en soit, les derniers développement mettent à mal la solidarité [politique] entre les membres de l’Otan. Solidarité que le secrétaire général de l’Alliance, Jens Stoltenberg, cherche à maintenir à tout prix. Et le président de la commission sénatoriale des Affaires étrangères et des Forces armées, Christian Cambon, a livré une anedoctes qui en dit long, lors de l’audition de M. Le Drian.

« L’Europe est donc en décalage avec les États-Unis et la Turquie. Hier, j’assistais avec quelques collègues à la réunion de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN à Londres. Les propos du secrétaire général de l’OTAN étaient scandaleusement sidérants. Notre maison brûle et nous regardons ailleurs… Comment tolérer cette situation ? Les Turcs risquent de mettre à mal l’OTAN. Certains ont préféré parler du développement du plancton dans la mer Méditerranée orientale… C’était certainement plus important! », a raconté M. Cambon.

Cela étant, la Méditerranée orientale sera sans doute le prochain sujet brûlant, avec les actions entreprises par la Turquie dans la zone économique exclusive [ZEE] de la République de Chypre pour y exploiter les gisements de gaz naturel.

« Les Turcs ont engagé une action de forage dans les eaux sous souveraineté chypriote. Nous avons décidé de mettre en place un régime-cadre de sanctions si, d’aventure, la Turquie poursuivait ces opérations. Nous allons prévoir une présence militaire dans cette zone », a prévenu M. Le Drian.

 

http://www.opex360.com/2019/10/23/otan-turquie-pour-m-le-drian-il-va-falloir-reflechir-a-la-relation-transatlantique/

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, NUBEALTIUS a dit :

"Syrie: se méfiant du régime, Ankara compte sur Moscou pour appliquer l'accord"

Bah ... Tonton Vlad, stratège en chef du lieu et du moment, se porte gentiment caution :biggrin::

Citation

Syrie : Vladimir Poutine se porte garant du retrait des forces kurdes à la frontière turque

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/10/23/a-sotchi-poutine-se-porte-garant-du-retrait-des-forces-kurdes-de-la-frontiere-syro-turque_6016604_3210.html

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec quelques wagons de retard 

"Syrie: la «zone de sécurité sous contrôle international» suscite des réserves chez l'Otan" : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/syrie-la-zone-de-securite-sous-controle-international-suscite-des-reserves-chez-l-otan-20191023

Et la Turquie tranquille Émile s'en sort haut la main

"Syrie: Trump annonce la levée des sanctions visant la Turquie" : http://www.lefigaro.fr/international/syrie-trump-annonce-la-levee-des-sanctions-visant-la-turquie-20191023

«Un nombre incalculable de vies ont été sauvées grâce à notre négociation avec la Turquie», a-t-il martelé. «Maintenant les gens disent: ouah, quel résultat fantastique!», a-t-il ajouté, sans préciser à qui précisément il faisait référence.

 

  • Sad 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, NUBEALTIUS a dit :

«Maintenant les gens disent: ouah, quel résultat fantastique!», a-t-il ajouté, sans préciser à qui précisément il faisait référence.

En tout cas, probablement pas cette personne :

 

Ni, d'ailleurs, son prédécesseur :

 

 

 

  • Like 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Kelkin a dit :

En tout cas, probablement pas cette personne :

Il doit parler du Redneck du minessota profond qui place la Syrie au nord du pacifique est, entre la Corée du Nord et les îles kerguelen

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, NUBEALTIUS a dit :

"Syrie: Trump annonce la levée des sanctions visant la Turquie" : http://www.lefigaro.fr/international/syrie-trump-annonce-la-levee-des-sanctions-visant-la-turquie-20191023

«Un nombre incalculable de vies ont été sauvées grâce à notre négociation avec la Turquie», a-t-il martelé. «Maintenant les gens disent: ouah, quel résultat fantastique!», a-t-il ajouté, sans préciser à qui précisément il faisait référence.

 

... Et certainement pas de cette jeune mère kurde non plus :

 

:angry:

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 22/10/2019 à 19:44, Wallaby a dit :

Parce que c'est un scénario qu'on a déjà joué en 1920 : la France colonise la Syrie, se frotte militairement à la Turquie et perd (traité d'Ankara de 1021).

100 ans. Beaucoup trop de choses ont changé en 100 ans. Bien trop pour que cela puisse servir de référence. C'est un exemple qui ne vaut rien pour la situation actuelle.

Il y a 20 heures, jojo (lo savoyârd) a dit :

Ah, la valeur de la parole russe. Aussi fiable que celle de Trump.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Franchement j en arrive à penser que l attitude des européens dans cette histoire vaut pas mieux que celle de Trump... parce qu ils ne font rien du tout pour les kurdes, par contre, quand il s agit de gisements off shore...

Pour brasser du vent et se défausser sur les américains y a du monde, pour agir en revanche...

Mais bon, c est peut être que je deviens aigri écoeuré que je suis par toute cette histoire.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Alexis a dit :

Pas du plouc de base de la Picardie profonde qui pense que la Guyane est une île, quand même :huh: ?

 

=====> Je sors :laugh: !

Je comprend pas la Guyane c'est bien une île non ????

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, NUBEALTIUS a dit :

Je comprend pas la Guyane c'est bien une île non ????

Tiens, un ancien camarade de classe du président :tongue: !

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Le 22/10/2019 à 23:38, NUBEALTIUS a dit :

La demande d'aide militaire Irakienne était suffisante et les opérations se sont élargies a la Syrie suite aux attentats sur le sol Français.

 Si il avait fallut attendre une résolution de l'ONU pour intervenir, on aurait certainement eu une capacité de nuisance de Daesh en terme d'attentat en France encore plus conséquente.

Je pense qu'il aurait fallu rester sur une ligne Chirac-Zapatero. Je rappelle qu'Aznar était allé manger dans la main de Bush au sommet des Açores du 16 mars 2003. C'est immortalisé par cette photo :

800px-Bush,_Barroso,_Blair,_Aznar_at_Azo

source : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Bush,_Barroso,_Blair,_Aznar_at_Azores.jpg

(Tiens, j'avais même oublié que c'était ce grand indépendantiste européen de Barroso qui était premier ministre du Portugal)

Enfin, lorsque Zapatero a repris les rènes espagnols, il a retiré les troupes espagnoles d'Irak et il a dit qu'il ne les remettrait que dans le cadre d'une opération de l'ONU du type casque bleu.

Le 22/10/2019 à 23:38, NUBEALTIUS a dit :

 

Apres on peut analyser différemment et se poser la question de savoir à partir de combien de victime d'attentat on peu tirer la conclusion d'intervenir militairement 

 

En septembre 2014, lorsque la France déclenche l'opération Chammal, il y a zéro victime d'attentat en France.

Edited by Wallaby

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,486
    Total Members
    1,550
    Most Online
    ThomasM
    Newest Member
    ThomasM
    Joined
  • Forum Statistics

    20,844
    Total Topics
    1,299,905
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries