Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

Il y a 3 heures, kalligator a dit :

Au contraire je vois une bonne occasion pour tous les pays ayant des comptes à solder avec le Sultan de le faire ch...   navires coulés par une torpille inconnue, avions abattu par des missiles SA fournit par on ne sait qui, tank et soldats anéantit par une force qui vient de recevoir des nouvelles armes...

une lourde défaits en Libye pourrait mettre un terme à sa mégalomanie et peut être même à son règne

Derrière les trucs qui font boum et les machins qui font paf, y’a quand même des vies. J’espere qu’on en arrivera pas là...

Que je sache le troufion turc n’est pas encore une cible légitime de l’occident  même s’il est passé bien vite de garant d’une constitution laïque à garant du regime Erdogan

  • Like 3
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, NUBEALTIUS a dit :

"Syrie: la Turquie appelle la Russie à un nouveau cessez-le-feu à Idleb" 

:laugh:

Citation

L'armée turque est déployée sur douze postes d'observation dans la région d'Idleb en vertu d'un accord conclu en septembre 2018 entre Moscou, allié du régime syrien, et Ankara, parrain des rebelles, pour éviter une offensive du pouvoir de Damas contre la région.

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/syrie-les-forces-du-regime-encerclent-un-poste-d-observation-turc-a-idleb-20191223

Link to comment
Share on other sites

"Turquie: le Parlement va voter en janvier sur l'envoi de troupes en Libye" : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/turquie-le-parlement-va-voter-en-janvier-sur-l-envoi-de-troupes-en-libye-20191226

«Nous allons présenter la motion pour l'envoi de soldats en Libye dès la reprise des travaux du Parlement», le 7 janvier, a déclaré Erdogan lors d'un discours à Ankara. «Nous pourrons ainsi répondre favorablement à l'invitation du gouvernement libyen légitime», de l'aider militairement, a ajouté Erdogan. «Nous soutiendrons par tous les moyens le gouvernement de Tripoli, qui résiste contre un général putschiste soutenu pour des pays arabes et européens», a-t-il poursuivi, se référant au maréchal Haftar.

  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, NUBEALTIUS a dit :

"Turquie: le Parlement va voter en janvier sur l'envoi de troupes en Libye" : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/turquie-le-parlement-va-voter-en-janvier-sur-l-envoi-de-troupes-en-libye-20191226

«Nous allons présenter la motion pour l'envoi de soldats en Libye dès la reprise des travaux du Parlement», le 7 janvier, a déclaré Erdogan lors d'un discours à Ankara. «Nous pourrons ainsi répondre favorablement à l'invitation du gouvernement libyen légitime», de l'aider militairement, a ajouté Erdogan. «Nous soutiendrons par tous les moyens le gouvernement de Tripoli, qui résiste contre un général putschiste soutenu pour des pays arabes et européens», a-t-il poursuivi, se référant au maréchal Haftar.

Erdowie cherche vraiment à se faire démonter... mais on ne sait pas encore par qui... l'Egypte semble bien placée pour ouvrir le bal !

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 58 minutes, Lezard-vert a dit :

Erdowie cherche vraiment à se faire démonter... mais on ne sait pas encore par qui... l'Egypte semble bien placée pour ouvrir le bal !

Le tiroir caisse de la Turquie est renfloué par le Qatar. Sur ce dossier, les turcs sont prestataires de service.

Edited by capmat
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

"La Turquie va envoyer des troupes en Libye" : http://www.lefigaro.fr/international/la-turquie-va-envoyer-des-troupes-en-libye-20191226

«Puisqu'il y a désormais une invitation (de la Libye), nous l'accepterons. Nous mettrons le projet de loi sur l'envoi de troupes à l'ordre du jour dès l'ouverture de la session parlementaire», a déclaré le président turc. Avec cette annonce, la Turquie affiche de nouveau son soutien au gouvernement libyen d'union nationale (GNA). Le Parlement turc a déjà approuvé samedi un accord de coopération militaire et sécuritaire signé avec le GNA le 27 novembre lors d'une visite à Istanbul de son chef Fayez al-Sarraj. L'accord permet aux deux parties d'envoyer dans l'un et l'autre pays du personnel militaire et policier pour des missions d'entraînement et d'éducation, ont indiqué des responsables turcs.

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Lezard-vert a dit :

Erdowie cherche vraiment à se faire démonter... mais on ne sait pas encore par qui... l'Egypte semble bien placée pour ouvrir le bal !

Il est certain que la Turquie va intervenir en Libye, de toute façon le parlement est tenu par la majorité au pouvoir. Erdogan fait tout pour légitimer et légaliser son action, malheureusement ça se fait en petit comité, bilatéralement avec un "gouvernement" de Tripoli qui ne gouverne pas grand chose mais qui représente malgré nous, aujourd'hui, la légitimité de la communauté internationale. Une "faille", un vide de puissance active derrière lui, une quasi soumission de ce gouvernement aux milices locales, donne aux turcs (ou à quiconque voulait le prendre et l'assumer...) une porte d'entrée et un rôle de premier plan sans pour autant y consacrer de gros moyens.

La question n'étant plus de savoir si oui ou non ils interviendront, il convient de se poser sur ce qu'ils comptent faire. Serait-ce une assistance renforcée un peu comme ce que nous voyons "secrètement" (mais qui ne l'est plus du tout, tant les matériels "offerts" sont uniques chez les turcs)? Est-ce pour simplement donner au GNA les moyens de "sauver" Tripoli de l'offensive et continuer le long bras de fer comme ça se passe depuis quelques années? Ou est-ce que ce sera une opération de reconquête globale avec pour ambition d'éliminer fortement l'influence et les forces d'Haftar?

Je pense que les turcs savent qu'ils peuvent et qu'ils ont les moyens de réaliser une reconquête globale (même si techniquement ils pourraient laisser le Nord Est libyen (Benghazi etc...) à l'écart d'une reprise pour ne pas s'emmerder avec une population hostile et l'Égypte. Pour Erdogan il y a une Libye "utile", il y a une stratégie qui se dessine et qui semble avoir vraiment pris naissance avec son partenariat russe. Cette stratégie est tourné autour du pétrole et du gaz. Pour la Libye, l'intérêt est donc d'avoir un pouvoir "allié" avec qui il vient de redéfinir des zones maritimes, un allié chez à qui on cherchera à lui donner les zones pétrolières de Libye pour qu'il engrange de l'argent et dont les turcs profiteront en partie.

Mais dans tout cela, sachons aussi analyser que les intérêts turcs ne sont pas les intérêts de tous et que la simple volonté ne suffit pas pour y arriver. Peut-être que l'épisode syrien et les discussions en petits comités à Astana ont donnés des idées à Erdogan, pensant qu'il est facile de pousser ses pions, pensant que l'occident et d'autres "ne veulent pas" prendre de risque, que "celui qui ose gagne", il ne faut pas non plus se faire emporter par un excès de confiance. Si l'UE en tant qu'entité ne joue pas le rapport de force, elle a tout de même un poids et une influence qui porte, ça ne se mesure pas en discours belliqueux, ni en déploiements de troupes, mais de manière presque invisible par notre attrait économique. C'est ainsi par exemple qu'on va signer dans quelques jours le gazoduc EastMed avec Israël, Chypre et la Grèce (les turcs ne sont pas dedans). D'ailleurs si tout le monde se bat pour avoir sa part du gâteau, c'est en perspective de vendre à l'UE, idem pour les russes, l'UE même si elle semble "absente" elle est l'enjeu.

Les turcs veulent empêcher cela et l'intérêt d'agir en Libye y est lier. Cette action militaire dont Erdogan cherche des alliés (Algérie, Qatar (l'argent...), Tunisie...) pousse le camp d'en face à en faire de même et ceux qui ont conscience et sont opposés aux turcs ont des chances d'être présent. Les grecs, les égyptiens, les émiriens, Erdogan risque vraiment d'avoir une forte opposition et des gens qui veulent le faire perdre (un échec dans une intervention militaire, ça le ferait mal au nationalisme parfois débordant des turcs). La Libye n'est pas la Syrie, pour Ankara ce n'est pas que des troupes à soutenir aux frontières, c'est une projection de forces et une nécessité de tenir la logistique. La proximité avec la Libye reste avantageux pour les turcs. Pour mettre en échec cette intervention, cela doit passer par la rupture ou une forte perturbation de ces lignes d'approvisionnements, on ne peut pas parier sur une usure au sol (si personnes ne veut s'engager), même en armant Haftar. Les turcs auront l'avantage rapidement, ils ont des alliés locaux qui ont une culture islamique commune et qu'ils tâcheront de mettre sous leur aile, en les armant, en les finançant. Accompagnés de soldats turcs, d'une aviation, en face ça ne peut pas tenir, ça fera de la perte symbolique mais non déterminante sur l'issue finale.

Soit Haftar comprend sa situation et cherchera au plus vite de se lancer à l'assaut de Tripoli et à mettre HS les aéroports et ports aux mains du GNA, soit il va devoir acquérir des moyens et compétences pour fortement perturber la logistique turque. Si Haftar a vraiment des alliés "intelligents", ces derniers pourraient lancer préventivement des frappes intensives sur les ports et les aéroports. Car même si la signature par le parlement turc intervient le 7 janvier, actuellement ils se préparent déjà pour être prêt à venir au plus tôt.

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Jésus a dit :

Cette action militaire dont Erdogan cherche des alliés (Algérie, Qatar (l'argent...), Tunisie...) pousse le camp d'en face à en faire de même et ceux qui ont conscience et sont opposés aux turcs ont des chances d'être présent. Les grecs, les égyptiens, les émiriens, Erdogan risque vraiment d'avoir une forte opposition et des gens qui veulent le faire perdre

Ce qui est amusant c'est que leur nouveau suzerain, tonton Vlad, est une fois encore de l'autre côté et soutient aussi Haftar.

Cela risque de l'énervouiller Tonton Vlad à la fin :biggrin:

Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, BPCs a dit :

Ce qui est amusant c'est que leur nouveau suzerain, tonton Vlad, est une fois encore de l'autre côté et soutient aussi Haftar.

Cela risque de l'énervouiller Tonton Vlad à la fin :biggrin:

Pas forcément. Les intérêts russes en Libye sont somme toute plutôt faibles, surtout en comparaison de la Syrie. Qu'Erdogan aille soutenir le camp opposé à celui d'Haftar... ça gênera les sociétés de mercenaires russes (et encore, elles pourront se défendre en arguant travailler pour un client, pas pour l’État russe... ça fera rire tout le monde mais les apparences seront sauvegardées) mais ça permettra à Poutine de ne pas trop s'immiscer dans un problème qui ne le concerne pas tant que ça. Sans compter qu'il pourra toujours aider Erdogan à s'enfoncer sur place.

Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, BPCs a dit :

Ce qui est amusant c'est que leur nouveau suzerain, tonton Vlad, est une fois encore de l'autre côté et soutient aussi Haftar.

Cela risque de l'énervouiller Tonton Vlad à la fin :biggrin:

Comme Ciders, je ne pense pas que les russes s'opposeront aux turcs. Bien étrangement Poutine rend visite à Erdogan le lendemain (8 janvier) du vote du parlement sur l'autorisation de l'envoi des troupes en Libye.

Le positionnement russe en Libye est à mon avis assez simple, c'est le soutien du camp "opposé" à celui que supporte (sans y être non plus pleinement engagé) les américains. Les russes n'ont pas vraiment d'intérêts et d'ambitions en Libye, par contre ils ont une stratégie anti-occidentale/américaine qu'ils jouent pleinement.

Poutine a intérêt d'avoir et de continuer à avoir Erdogan avec lui plutôt que contre lui, les cadeaux qui lui ont été faits, les concessions qui ont été faîtes, le risque autour de la Syrie, l'espoir de voir cette Turquie sortir de l'Otan et devenir un "front" contre l'occident est trop tentant et les russes accepteront bien volontiers de jouer la non ingérence en Libye, les turcs peuvent au pire négocier un petit retrait au niveau d'Idlib s'il le faut.

Par contre je pense que Poutine est bien plus lucide qu'Erdogan et qu'il sait qu'une Turquie nationaliste, si ça favorise un intérêt anti-occidentale, c'est aussi un risque pour la Russie. La Turquie n'est pas un pays qui cherche juste à s'isoler de l'Otan et à s'éloigner de l'occident pour signer des chèques à Moscou, c'est un pays qui est traditionnellement hégémonique à différents niveaux et qui ne va pas jouer les intérêts russes, mais bien turcs. Le "tonton Vlad", pourrait bien être le manipulateur manipulé dans cette histoire, je me méfie fortement de ce "rapprochement", car les actions déstabilisantes des turcs risquent de perturber bien des choses et des tensions trop fortes avec l'occident, c'est tout le turkish stream et autres qui se voient remis en question. La Syrie est un bon gâteau à partager avec les turcs, il est "facile", les deux y gagnent de leurs accords qui se font sur le dos des syriens et d'Assad, mais sur d'autres questions, l'allié turc peut devenir encombrant et même gênant aux intérêts russes.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 31 minutes, Ciders a dit :

Pas forcément. Les intérêts russes en Libye sont somme toute plutôt faibles, surtout en comparaison de la Syrie. Qu'Erdogan aille soutenir le camp opposé à celui d'Haftar... ça gênera les sociétés de mercenaires russes (et encore, elles pourront se défendre en arguant travailler pour un client, pas pour l’État russe... ça fera rire tout le monde mais les apparences seront sauvegardées) mais ça permettra à Poutine de ne pas trop s'immiscer dans un problème qui ne le concerne pas tant que ça. Sans compter qu'il pourra toujours aider Erdogan à s'enfoncer sur place.

Lors de la conférence de Yalta, Staline avait revendiqué le contrôle de la Libye...qu'il n'a pas obtenu.

Pour en venir a l'actualité, le Qatar (qui téléguide la Turquie vers le camps opposé de Haftar) doit sa fortune a l'exploitation d'une fabuleuse nappe de gaz située a moitié coté Qatar, moitié côté Iranien.

Coincé par l'embargo, les Iraniens sont pénalisés pour pomper la nappe de Gaz, tant que le handicap dûre côté Iranien, les Qatari se dépêchent de pomper le plus de quantité de gaz possible donc le plus de richesse a cumuler.

Actuellement une zone gazière pourrait se révéler aussi riche, voir plus, que la zone Qatar-Iran. Cette zone englobe les ZEE égyptiennes, israéliennes, libanaise, chypriote et grecque. Le Qatar a intérêt a retarder le plus possible

l'exploration et la mise en production de cette zone qui diminuerait l'effet de créneau favorable de prélèvement de "leur" gaz.

Donc, les Qatari délèguent leur "allié" turc en contre-concurrents.

Les Russes ont besoin de l'Iran, donc dans cette histoire, ils sont opposés au Qatar.

Edited by capmat
  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, capmat a dit :

Lors de la conférence de Yalta, Staline avait revendiqué le contrôle de la Libye...qu'il n'a pas obtenu.

Pour en venir a l'actualité, le Qatar (qui téléguide la Turquie vers le camps opposé de Haftar) doit sa fortune a l'exploitation d'une fabuleuse nappe de gaz située a moitié coté Qatar, moitié côté Iranien.

Coincé par l'embargo, les Iraniens sont pénalisés pour pomper la nappe de Gaz, tant que le handicap dûre côté Iranien, les Qatari se dépêchent de pomper le plus de quantité de gaz possible donc le plus de richesse a cumuler.

Actuellement une zone gazière pourrait se révéler aussi riche, voir plus, que la zone Qatar-Iran. Cette zone englobe les ZEE égyptiennes, israéliennes, libanaise, chypriote et grecque. Le Qatar a intérêt a retarder le plus possible

l'exploration et la mise en production de cette zone qui diminuerait l'effet de créneau favorable de prélèvement de "leur" gaz.

Donc, les Qatari délèguent leur "allié" turc en contre-concurrents.

Les Russes ont besoin de l'Iran, donc dans cette histoire, ils sont opposés au Qatar.

Tu as une source pour Yalta ? Ça ne me dit rien. D'autant qu'il me semble que dès 1943, les Alliés s'étaient arrangés pour accorder la gouvernance politique d'un territoire libéré au pays qui le libérait. Ce qui empêchait les Soviétiques de se mêler des affaires de l'Italie par exemple et les a aidés ailleurs.

Par contre, je vois mal le Qatar pomper sans retenue et sans contrôle. C'est un coup à se prendre une volée de missiles.

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, true_cricket a dit :

Sur cette carte la "Turkey's proposed new zone with Libya" concerne la Cyrénaique en Libye tenue par Haftar.

il y a 7 minutes, Ciders a dit :

Tu as une source pour Yalta ? Ça ne me dit rien. D'autant qu'il me semble que dès 1943, les Alliés s'étaient arrangés pour accorder la gouvernance politique d'un territoire libéré au pays qui le libérait. Ce qui empêchait les Soviétiques de se mêler des affaires de l'Italie par exemple et les a aidés ailleurs.

Par contre, je vois mal le Qatar pomper sans retenue et sans contrôle. C'est un coup à se prendre une volée de missiles.

"Yalta ou le partage du monde" de Arthur Conte.

Mais j'ai lu beaucoup de bouquins sur le sujet et j'ai pu recouper cette information.

Link to comment
Share on other sites

la tension va monter entre la Grèce et la Turquie ....  je verrai bien la Turquie faire un coup de force sur l'ile grecque de Kastellórizo histoire de donner une certaine légitimité à sa nouvelle frontière maritime. et pour avoir un regain de popularité dans l'opinion publique -  Ce petit caillou de 9 km2 est un vrai poison pour "sa" ZEE.

La Turque est aller un peut loin et si elle confirme elle va y laisser des plumes car les autres, Grèce, Chypre et Egypte ne vont pas se laisser plumer. Il y a forcement un des 2 camps qui va pleurer.

Le mort cérébral qu'est Macron (selon Erdogan)  va bientôt avoir  sa petite revanche et l'autre mort cérebral qu'est l'OTAN va encore faire nous faire une crise d'épilepsie.

Edited by Lezard-vert
  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

PAS d'Erdogan en Libye :angry: !

Car s'il s'implante avec la Turquie, il va jouer la politique des réfugiés et la menace des terroristes internationaux comme chantage à travers le monde notamment l'Europe ! :angry:

Il est moins intelligent que Vladimir Poutine, qui est son maître :biggrin:, il reste un élève dangereux intégriste (islamiste) et pourvoyeur de djihadistes internationaux.

Il faut aider l’Égypte, la Tunisie, ... à contrer et à chasser la Turquie islamiste et terroriste pour le bien de l'Europe et le reste du monde !

Edited by Mani
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

La Turquie d'erdogan cherche à retrouver son rayonnement de l'époque ottomane. Ou a minima, recréer une zone d'influence, forte, sur le pourtour méditerranéen.

Et c'est pas une nouvelle lubie, loin de là.... mais un phénomène qui date de plusieurs années, appuyé par la construction de Mosquées "Offerte" par le peuple turque.

Au passage, la Diyanet İşleri Başkanlığı, fait son œuvre dans le pays accueillant ....

l'objectif semble d'empiéter sur la zone d'influence de l'UE, et de prendre tout les marchés possibles a la place des européen et en concurrence directe avec la chine. Les US et les Russes semblant encore trop gros à manger.....

Si on laisse faire, et si en plus Erdogan arrive à faire main basse sur les réserves de gaz de la région ..... 

Au final, Erdogan est toujours dans le bon tempo et au bon endroit au bon moment.... 

Les européens veulent rester loin du bourbier Lybien, Crise politique en Algérie  donnant un créneau, un blondinet US fan des dictateurs, une UE plus focalisé sur le Brexit et la bonne gestion des derniers pays l' ayant intégrés, la France enlisée dans ses grèves habituelles, la Tunisie avec un nouveau président que certains soupçonne d'être un frère musulman....

Ça va être coton ....

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

D'ailleurs à propos du blondinet 

"Syrie: Trump appelle Moscou, Damas et Téhéran à cesser le «carnage» de civils à Idleb" : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/syrie-trump-appelle-moscou-damas-et-teheran-a-cesser-le-carnage-de-civils-a-idleb-20191226

alors que les forces rebelles pro turcs sont de doux mouton, c'est bien connu....

En tout cas les Russes rigolent:

"Syrie: l'armée russe s'installe dans une ancienne base américaine" : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/syrie-l-armee-russe-s-installe-dans-une-ancienne-base-americaine-20191226

 

Edited by NUBEALTIUS
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 34 minutes, NUBEALTIUS a dit :

La Turquie d'erdogan cherche à retrouver son rayonnement de l'époque ottomane. Ou a minima, recréer une zone d'influence, forte, sur le pourtour méditerranéen.

Et c'est pas une nouvelle lubie, loin de là.... mais un phénomène qui date de plusieurs années, appuyé par la construction de Mosquées "Offerte" par le peuple turque.

Au passage, la Diyanet İşleri Başkanlığı, fait son œuvre dans le pays accueillant ....

l'objectif semble d'empiéter sur la zone d'influence de l'UE, et de prendre tout les marchés possibles a la place des européen et en concurrence directe avec la chine. Les US et les Russes semblant encore trop gros à manger.....

Si on laisse faire, et si en plus Erdogan arrive à faire main basse sur les réserves de gaz de la région ..... 

Au final, Erdogan est toujours dans le bon tempo et au bon endroit au bon moment.... 

Les européens veulent rester loin du bourbier Lybien, Crise politique en Algérie  donnant un créneau, un blondinet US fan des dictateurs, une UE plus focalisé sur le Brexit et la bonne gestion des derniers pays l' ayant intégrés, la France enlisée dans ses grèves habituelles, la Tunisie avec un nouveau président que certains soupçonne d'être un frère musulman....

Ça va être coton ....

 

Ne pas oublier que les républiques d'Asie centrales, excepté le Tadjikistan, sont turcophones y compris le Xinkiang chinois que les turcs appellent le "Turkestan". De plus, ces républiques sont musulmanes.

Donc vis a vis de la Fédération de Russie, la Turquie a des cartes en main. Cette partie concerne l'Empire Mongole.

Pour la Méditerranée, la nostalgie de puissance concerne l'empire Ottoman qui implique également les Balkans.

Il y a une grande partie d'échec qui se dessine. Erdogan joue sa partie, pas la nôtre.

C'est curieux que les USA annoncent qu'ils ont l'intention de se retirer maintenant de l'Afrique et du Moyen Orient.

Ou c'est un traquenard, ou c'est une façon de mettre l'Europe en face de ses problèmes de géostratégies.

 

il y a 19 minutes, NUBEALTIUS a dit :

En tout cas les Russes rigolent:

"Syrie: l'armée russe s'installe dans une ancienne base américaine" : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/syrie-l-armee-russe-s-installe-dans-une-ancienne-base-americaine-20191226

Non, les Russes ne rigolent pas, ils ont une idée très précise.

Le territoire revendiqué par les Kurdes va de l'Arménie à la Méditerranée au Sud de la Turquie.

Si les Russes parviennent a "séduire" les Kurdes (qui se sentent abandonnés) les Russes auront réussit a couper la Turquie du couloir des républiques d'Asie centrale.

Edited by capmat
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • pascal locked this topic
  • pascal unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,753
    Total Members
    1,550
    Most Online
    jmdc33
    Newest Member
    jmdc33
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...