Recommended Posts

Il y a 2 heures, Alexis a dit :

Je crois que nous pensons tous à peu près la même chose des agissements de ce Monsieur.

Il est utile toutefois de préciser l'échelle. Le parti Egalité & Justice 

islamo-conservateur, (...) considéré comme une officine officieuse du Parti de la justice et du développement (AKP) (parti islamo-conservateur turc) en France, sur le modèle de Denk aux Pays-Bas, destinée à recueillir des voix dans la diaspora turque en France

n'a pas réussi à atteindre les 10 000 voix lors des législatives de 2017, ni surtout à accéder à des financements publics

La loi du 15 janvier 1990 permet aux partis politiques de toucher de l’argent public pendant cinq ans pour chaque voix gagnée aux élections législatives, à condition qu’ils atteignent 1% des voix dans au moins 50 circonscriptions. (...) Mais au premier tour des élections législatives, le PEJ n’a atteint le seuil des 1% d’électeurs que dans 7 des circonscriptions où il était présent.

Dix mille voix pour un parti qui ressemble fort à une annexe de l'AKP, mais parmi un ensemble de gens comptant entre 220 000 et 610 000 personnes selon que l'on raisonne en terme de Turcs vivant en France ou que l'on inclue les Français d'ascendance turque ou ayant la double nationalité. On peut encore prendre comme base de comparaison les quelque 330 000 personnes inscrites en France sur les listes électorales turques lors des dernières présidentielles en 2018. Dix mille, ce n'est donc pas beaucoup.

En revanche, Erdogan a obtenu 65% des voix lors de ces élections. Un Français d'ascendance turque opposant à Erdogan pouvait dire "il y a un attachement très fort, quasi irrationnel, à la personne d'Erdogan" chez les Turcs de France. Ce qui est ennuyeux, reconnaissons-le.

L'avenir des Français d'origine turque, comme de tous les autres Français d'ascendance étrangère, c'est bien évidemment de s'intégrer pleinement à leur pays et de s'en sentir pleinement les ressortissants. Erdogan joue à fond dans l'autre sens. Il tend des pièges à nos compatriotes d'ascendance turque.

A titre simplement d'exemple, voici un article de l'édition française de TRT. A côté d'événements positifs concernant les Français d'origine turque, on peut lire

Or il existe encore des obstacles majeurs pour l’accès des Franco-Turcs à des postes de haut niveau en France. Un candidat d’origine turque doit faire face à la pression des lobbys anti-Turquie dont notamment le lobby arménien et au lynchage médiatique. Son soutien ou non à la politique du président Erdoğan, son identité musulmane ou ses opinions sur les événements de 1915 sont grandement relayés par les médias français qui essaient par tous les moyens de coller une étiquette à un candidat d’origine turque avant même de lui permettre de se lancer dans une carrière politique.

Vous avez des problèmes, cher compatriote turc habitant en France ? Mais c'est de la faute du "lynchage médiatique" voyons, et surtout du "lobby arménien" ! 

Vous dites ? D'autres ont dit, voire disent encore de telles choses contre les juifs ? Ah mais nous ce n'est pas pareil hein ! Puisque les Arméniens eux c'est vrai ! D'ailleurs les "événements de 1915" ce n'était pas grand chose en fait (*)

En tant que dirigeant étranger tentant d'instrumentaliser les Français ayant leur ascendance dans son pays, Erdogan se comporte comme un ennemi de la France, il ne faut pas reculer devant le mot. Et un ennemi des Français d'origine turque, qu'il veut utiliser à ses desseins, sans se soucier bien sûr de leurs intérêts. La difficulté, c'est qu'une grande partie des Français d'origine turque semble avoir une bonne opinion de lui.

Je pense que cette difficulté se résoudra surtout avec le temps. Erdogan n'est pas éternel, et l'assimilation à un pays c'est quelque chose qui peut être long. Le temps travaille pour la France.

(*) Juste le génocide d'environ 1,5 million de personnes, permettant leur remplacement sur les terres libérées par des Turcs...

Ce qui me choque le plus , c est que les turcs ou desendants  vivant en europe (continent) qui votent pour erdogan ne sont pas forcément dans la classe moyenne ou même pauvres .

Alors ,c est peut etre un cliché de ma part de croire qu il n y a que les " pauvres "qui sont prêts à croire a la propagande de RTE. 

Mais j en connais qui vivent bien. même très bien ( pour pas dire péter de thunes en faite ) et qui n ont aucuns problèmes avec le fait de voter pour lui et même de s en vanter . Un peu comme les russes et poutine (mais je me garderai bien de comparer les deux..)

(Discutions que  j ai eus avec des amis de ma belle soeur turcs... il est vrai il y a au  moins 2 ans.)

C est quand même bizarre .

Ils vivent ici, même école , même système et pourtant ; ils préfèrent votés pour un sale con dans leur propre pays alors qu ils n y vivent même plus...

 

Edited by Tetsuo
  • Thanks 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.lavenir.net/cnt/dmf20200918_01510100/trois-mandats-d-arret-apres-une-agression-sur-fond-nationaliste-a-quaregnon

Plusieurs personnes d’origine turque s’en sont prises à un ressortissant kurde dans la nuit de samedi à dimanche. [...] L’agression violente s’est produite dans l’appartement d’un jeune kurde, [...] huit individus d’origine turque ont violemment agressé la victime [...]  Les faits s’inscriraient dans un contexte de rivalité nationaliste entre Turcs et Kurdes. La diffusion par la victime d’une vidéo à connotation nationaliste sur les réseaux sociaux serait à l’origine de l’agression.

  • Thanks 1
  • Sad 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Chypre refuse des sanctions contre Minsk si Ankara n’est pas puni

La Turquie joue au con avec l'OTAN alors ça donne des Idées à Chypre qui joue au con avec l'Europe. :tongue:

On appelle ça jouer du levier. Chypre défend ses intérêts tout en donnant un coup de main à la Biélorussie... une sacrée coïncidence, rien de plus, sauf à envisager que Nicosie n'agisse ainsi pour rendre service au voisin de la Biélorussie dont les oligarques (et sans doute certains politiques) ont de gros intérêts financiers dans la banques chypriotes.

  • Thanks 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Chypre refuse des sanctions contre Minsk si Ankara n’est pas puni

La Turquie joue au con avec l'OTAN alors ça donne des Idées à Chypre qui joue au con avec l'Europe. :tongue:

C'est plutôt pas mal :smile: Cela signifie qu'il y aura de toute façon un compromis au sommet européen du 24 septembre.

Soit un compromis positif puisque certains Etats européens s'intéressent davantage à la direction Est et d'autres à la direction Sud, eh bien ils s'aideront mutuellement et tout le monde sera content.

Soit un compromis négatif on ne fait rien.

Mais de toute façon un compromis. Et la modération est à base de compromis, nous le savons tous :happy:

 

il y a 3 minutes, Ciders a dit :

On appelle ça jouer du levier. Chypre défend ses intérêts tout en donnant un coup de main à la Biélorussie... une sacrée coïncidence, rien de plus, sauf à envisager que Nicosie n'agisse ainsi pour rendre service au voisin de la Biélorussie dont les oligarques (et sans doute certains politiques) ont de gros intérêts financiers dans la banques chypriotes.

Sauf à envisager encore que Chypre ne défende ses intérêts d'accord avec un certain autre pays...

Méditerranée orientale : la France soutient Chypre sur la possibilité de sanctions contre Ankara

"Nous considérons que l'UE doit se tenir prête à activer [...] tous les instruments à sa disposition dont celui des sanctions si la situation ne venait pas à évoluer très vite positivement." Ce sont les mots de Clément Beaune, le secrétaire d'État français chargé des Affaires européennes.

(...) "La solidarité de la France avec Chypre est totale, c'est une question de principe qui doit rassembler les Européens. L'UE doit d'abord protéger ses États membres, c'est le sens que nous donnons à l'Europe, à ce projet politique. Il convient également de respecter le droit international qui pose des principes largement reconnus concernant les espaces maritimes. L'ordre international ce n'est pas la loi du plus fort et l'on ne peut pas accepter une politique de fait accompli", a déclaré le secrétaire d'État français chargé des Affaires européennes.

Une question d'intérêts financiers peut-être ?

Ou alors, une question de respect du droit international (maritime) et des traités signés (traité de l'UE article 42 alinéa 7)

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les deux ne sont pas incompatibles. Ceci dit, si Chypre prend le risque de bloquer le processus de l'UE, c'est qu'il y a de tout façon une ferme conscience de ses intérêts nationaux. Et une absence de confiance totale envers la possibilité de sanctions de l'UE.

Je me demande ce que font les Israéliens dans ce dossier. On ne les entend pas (c'est normal) mais ils doivent bien agir en coulisses.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, LunchTime a dit :

Une décision étrange. Plus politique que militaire:
"Les soldats polonais partiront en mission de l'OTAN en Turquie...
La mission des soldats polonais consistera à mener des activités de reconnaissance, mais aussi à accroître la présence de systèmes d'alerte aéronautique et l'activité des forces navales. Dans le cadre de la mission, la Pologne déploiera 80 soldats et militaires ainsi qu'un avion de patrouille Bryza. Un contingent de soldats polonais opèrera en Méditerranée orientale et en mer Noire."

https://wiadomosci.gazeta.pl/wiadomosci/7,114881,26310326,polscy-zolnierze-pojada-na-misje-nato-do-turcji-kontyngent.html

Il y a de très beaux endroits en Turquie, que les militaires Polonais en profitent bien et qu'ils n'hésitent pas a demander a visiter Sainte Sophie.

Edited by capmat
  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Ciders a dit :

On appelle ça jouer du levier. Chypre défend ses intérêts tout en donnant un coup de main à la Biélorussie... une sacrée coïncidence, rien de plus, sauf à envisager que Nicosie n'agisse ainsi pour rendre service au voisin de la Biélorussie dont les oligarques (et sans doute certains politiques) ont de gros intérêts financiers dans la banques chypriotes.

Non. Le fait est que la France a volontairement mis l'accent sur le problème turco-grec et laissé un peu de mou sur le problème turco-chypriote un peu plus compliqué à régler du fait de la présence non-négligeable de 35 000 soldats turcs au sol...

C'est une bonne façon de se rappeler au bon souvenir des Européens: ohé nous aussi on a un problème avec les Turcs ! (Qui n'en a pas ?)

Je suis plutôt en accord avec @Alexis : c'est bien possible que la France les a encouragé tout ce qu'elle savait à adopter cette position.

Pour rappel l'éphémère ambassadrice de France à Chypre vient d'être mutée par Macron comme conseillère diplomatique personnelle à l’Élysée: https://cy.ambafrance.org/Message-de-l-ambassadrice-Isabelle-Dumont

C'est une spécialiste du monde slave. Avant de se voir confier Chypre elle a été ambassadrice en Ukraine et conseillère auprès de l'ambassadeur à Ankara.

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne pense pas que les Chypriotes aient besoin d'être drivés sur la Turquie. Ils sont en première ligne depuis bien longtemps.

J'entends bien que ça travaille en coulisses. Mais ne surestimons pas notre importance. Ni celle des Russes ou de quiconque. En revanche, que les Polonais aillent jouer au petit soldat avec RTE est assez... non, finalement ça ne m'étonne pas venant des conservateurs. Ils sont prêts à tout pour emm**der l'UE, quitte à s'associer aux Turcs.

Edited by Ciders
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, capmat a dit :

Il y a de très beaux endroits en Turquie, que les militaires Polonais en profitent bien et qu'ils n'hésitent pas a demander a visiter Sainte Sophie.

Et si on le les laisse pas faire qu'ils n'hésitent pas à organiser une prière à l'extérieur devant l'édifice.

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le conseil européen des 24-25/09 reporté d'une semaine pour covid: https://www.bfmtv.com/sante/conseil-europeen-le-sommet-des-24-25-septembre-reporte-apres-un-cas-de-covid-19_AD-202009220241.html

Le Barberousse est reparti aujourd'hui du port d'Antalya, sa destination est une surprise:

Macron a appelé Erdogan ce soir: https://www.20minutes.fr/monde/2868079-20200922-tensions-mediterranee-macron-appelle-erdogan-engager-ambiguite-desescalade

Citation

Emmanuel Macron « a appelé la Turquie à respecter pleinement la souveraineté des Etats membres de l’Union européenne ainsi que le droit international, à s’abstenir de toute nouvelle action unilatérale de nature à provoquer des tensions, et à s’engager sans ambiguïté dans la construction d’un espace de paix et de coopération en Méditerranée », selon la présidence française.

De son côté, la présidence turque a dit que le président Erdogan a fait savoir qu'« il attendait de la France du bon sens et une attitude constructive dans ce processus », alors que la Turquie et la Grèce viennent de se dire prêtes à entamer des négociations. Paris a apporté son soutien à Athènes dans cette crise.

Le président français a aussi « appelé à ce qu’un dialogue similaire dans le même esprit soit accepté par la Turquie avec la République de Chypre », selon l’Elysée.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Benoit a dit :

Le Barberousse est reparti aujourd'hui du port d'Antalya, sa destination est une surprise:

Juste une petite information :

L'Aéroport d'Antalya est géré par TAV, la filiale turque d'Aéroport de Paris.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai lu sur Twitter que l'Allemagne appelait la Grèce à demilitariser ses îles proche de la Turquie. 

Non pas que l'information soit très surprenante, venant de ce pays constant dans son travail de sape, mais on a quelque chose d'officiel ? 

 

Après recherche les sources sont Turques, citant un journal Grec (ESTIA) qui citerait l'ambassadeur d'Allemagne en Grèce ?!? 

Edited by Coriace
  • Haha 1
  • Confused 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, Coriace a dit :

J'ai lu sur Twitter que l'Allemagne appelait la Grèce à demilitariser ses îles proche de la Turquie. 

Non pas que l'information soit très surprenante, venant de ce pays constant dans son travail de sape, mais on a quelque chose d'officiel ? 

J'ai ça mais en terme de fiabilité des sources ( grecque et turque )j'ai un doute 

https://www.turquie-news.com/l-allemagne-pousse-la-grece-a-demilitariser-ses

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, NUBEALTIUS a dit :

J'ai ça mais en terme de fiabilité des sources ( grecque et turque )j'ai un doute 

https://www.turquie-news.com/l-allemagne-pousse-la-grece-a-demilitariser-ses

Je suis tombé plus ou moins sur les même. Il faudrait trouver un Grecophone pour confirmer. 

 

À noter que l'Allemagne demanderait en même temps aux Turcs de démanteler "leur armée basée à Izmir"? C'est grand guignolesque mais je ne suis pas capable de dire si c'est faux ou réel 

Edited by Coriace
  • Haha 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Coriace @NUBEALTIUS

En fouillant un peu :

1) L'article sur Estia - Berlin pousse Athènes à démilitariser les îles

L'attitude de l'ambassadeur a été une vraie surprise, car derrière ses paroles, sans être évidente, bien sûr, un initié a discerné les aspirations ultimes de la chancelière pour la mer Égée. L'ambassadeur principal a montré avec l'intensité avec laquelle il a parlé - sans témoigner - ce qui est réellement en jeu en arrière-plan. En effet, un jour après que le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo s'est moqué du fait que les deux pays, la Grèce et la Turquie, doivent "réduire leur empreinte militaire dans la région", pour pouvoir passer à la militarisation. M. Rachel a présenté au Parlement le pari personnel de la chancelière pour éviter un conflit militaire. Un pari qui ne se limite pas à aujourd'hui mais s'étend à l'avenir et vise à acquérir des caractéristiques de désescalade plus permanentes. Avec la promotion de l'ancien plan américain de «paix» pour la démilitarisation des îles de la mer Égée, d'abord les petites îles sur lesquelles des gardes et un drapeau étaient placés sous le ministère de Panos Kammenos, puis les grandes. De l'état du mouvement de la troisième armée turque de la mer Égée, qui est aujourd'hui basée à Smyrne aux profondeurs de l'Est.

En d'autres termes : "non il ne l'a pas dit, mais c'est sous-entendu en filigrane"

2) Un article sur un autre journal grec - Ernst Rachel: Merkel considère que c'est son affaire personnelle d'éviter un conflit militaire

Je laisse lire la traduction automatique de votre navigateur, mais en résumé ces journalistes là n'ont rien aperçu de l' "intention cachée" qui serait derrière les mots de l'ambassadeur.

Mon avis personnel - sans être sûr naturellement - c'est que c'est... Beaucoup de bruit pour rien :smile:

  • Thanks 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Alexis a dit :

@Coriace @NUBEALTIUS

En fouillant un peu :

1) L'article sur Estia - Berlin pousse Athènes à démilitariser les îles

L'attitude de l'ambassadeur a été une vraie surprise, car derrière ses paroles, sans être évidente, bien sûr, un initié a discerné les aspirations ultimes de la chancelière pour la mer Égée. L'ambassadeur principal a montré avec l'intensité avec laquelle il a parlé - sans témoigner - ce qui est réellement en jeu en arrière-plan. En effet, un jour après que le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo s'est moqué du fait que les deux pays, la Grèce et la Turquie, doivent "réduire leur empreinte militaire dans la région", pour pouvoir passer à la militarisation. M. Rachel a présenté au Parlement le pari personnel de la chancelière pour éviter un conflit militaire. Un pari qui ne se limite pas à aujourd'hui mais s'étend à l'avenir et vise à acquérir des caractéristiques de désescalade plus permanentes. Avec la promotion de l'ancien plan américain de «paix» pour la démilitarisation des îles de la mer Égée, d'abord les petites îles sur lesquelles des gardes et un drapeau étaient placés sous le ministère de Panos Kammenos, puis les grandes. De l'état du mouvement de la troisième armée turque de la mer Égée, qui est aujourd'hui basée à Smyrne aux profondeurs de l'Est.

En d'autres termes : "non il ne l'a pas dit, mais c'est sous-entendu en filigrane"

2) Un article sur un autre journal grec - Ernst Rachel: Merkel considère que c'est son affaire personnelle d'éviter un conflit militaire

Je laisse lire la traduction automatique de votre navigateur, mais en résumé ces journalistes là n'ont rien aperçu de l' "intention cachée" qui serait derrière les mots de l'ambassadeur.

Mon avis personnel - sans être sûr naturellement - c'est que c'est... Beaucoup de bruit pour rien :smile:

J'ai un ami Grec à qui je vais demander une traduction un peu plus complète des que possible. 

Effectivement j'ai l'impression que la froideur de l'ambassadeur Allemand s'est traduite (légitimement à mon sens) par l'impression qu'ils soutenaient de facto le plan Américain et qu'ils étaient au mieux neutres dans ce conflit. 

 

On est très loin des déclarations de Twitter et j'ai donc bien fait de vérifier avec vous . Je reviens si j'ai plus d'infos

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.eurozine.com/a-convention-for-survival/ (23 septembre 2020)

En juillet, peu après la sortie de la société turque du confinement de coronavirus, des membres du Parti de la justice et du développement (AKP) au pouvoir ont proposé de retirer le pays de la Convention d'Istanbul. Signée par la Turquie en 2011, la Convention crée un cadre juridique européen pour prévenir, poursuivre et éliminer la violence contre les femmes et la violence domestique. Les arguments selon lesquels la convention "affaiblit l'institution de la famille" et "encourage l'homosexualité" sont conformes à la culture d'anti-féminisme et de patriarcat longtemps encouragée par l'AKP. Cependant, dans le contexte d'une récente vague de fémicides, la perspective de perdre l'une des rares protections juridiques pour les femmes vulnérables a provoqué l'indignation des femmes, allant jusqu'au camp conservateur. Ce qui suit est la traduction anglaise d'un commentaire publié dans le numéro de septembre de la revue turque Varlık par la poétesse et philosophe Betül Dünder, ainsi qu'une lettre ouverte signée par 155 femmes écrivains et poètes, intitulée "Non à la violence, oui à la Convention d'Istanbul".

Tout au long du processus, ce qui m'a le plus impressionnée, c'est la lettre ouverte écrite par un certain nombre d'auteurs/poètes juste avant la "Grande manifestation des femmes" qui s'est tenue dans tout le pays le 5 août 2020, appelant le gouvernement à prendre des mesures responsables pour mettre en œuvre les conditions de la convention (voir ci-dessous). Le texte, intitulé "Non à la violence, oui à la Convention d'Istanbul", a été signé par 155 femmes écrivains. Il a été rapidement diffusé par la presse nationale et a beaucoup contribué à former l'opinion publique. De nombreuses personnalités féminines du monde de la littérature qui, pour une raison ou une autre, n'ont pas pu être jointes au moment de la signature des messages publiés dans divers médias sociaux - en particulier Twitter - ont déclaré leur soutien à la convention avec le hashtag #bendevarım ("rajoutez-moi [dans les signataires]"). Le fait que le texte soit le fruit d'un effort collectif et qu'il y ait eu une course contre la montre pour sa publication avant la manifestation est significatif en soi.

https://www.liberation.fr/planete/2020/08/17/en-turquie-les-femmes-font-corps-pour-defendre-la-convention-d-istanbul_1796993

Fait rarissime dans une Turquie extrêmement polarisée, des voix soutenant la convention se font entendre jusqu’au cœur de l’AKP. Ainsi Mustafa Sentop, président du Parlement, s’est dit défavorable à une dénonciation du traité, bien qu’il regrette que ce texte impose des « éléments appartenant à la culture occidentale ».

La surprise est cependant venue, début août, de la puissante Association femmes et démocratie (KADEM) qui a exprimé son soutien à la convention. Selon elle, ce traité contribue à la lutte contre les violences domestiques et « n’encourage pas l’homosexualité ». La vice-présidente de l’association n’est autre que Sümeyye Erdogan Bayraktar, la fille du président turc.

 

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est parfaitement cohérent avec la conception rétrograde que certains ont de l'islam. 

Concernant la "modération" actuelle du président turc j'attend de voir ce qu'il en sera à partir du 32 septembre, la fin du sommet européen

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 55 minutes, kalligator a dit :

j'attend de voir ce qu'il en sera à partir du 32 septembre, la fin du sommet européen

Tu risque d'attendre longtemps. Cette année, le 32 septembre tombe la semaine des quatre jeudis ... :tongue:

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.

  • Member Statistics

    5,544
    Total Members
    1,550
    Most Online
    salvaggioc
    Newest Member
    salvaggioc
    Joined
  • Forum Statistics

    20,996
    Total Topics
    1,349,951
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries