Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

Il y a 2 heures, Full Metal Jacket a dit :
Citation

[...] la frégate égyptienne Alexandria aurait mis le cap vers lui, avec l’intention de le forcer à changer de route, quitte à l’éperonner.

La dernière mention me fait quand même douter : ce serait tout sauf professionnel comme comportement et le risque de s'auto-infliger des dommages rédhibitoires est bien présent (matériels, les dommages, parce qu'en terme d'image, se faire mal en agressant l'autre, ce n'est pas terrible non plus).

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, FATac a dit :

La dernière mention me fait quand même douter : ce serait tout sauf professionnel comme comportement et le risque de s'auto-infliger des dommages rédhibitoires est bien présent (matériels, les dommages, parce qu'en terme d'image, se faire mal en agressant l'autre, ce n'est pas terrible non plus).

 

Les Chinois et Russes en sont eux aussi tout à fait capables.

Y a que les tièdes européens et surement américains a qui ce genre d'idée ne viendraient plus.  C'est trés souvent une bonne chose.  Contre des turcs qui attrapent la grosse tête beaucoup moins.  Je pense que nos amis turcs feront a l'avenir moins ch*er les Egyptiens sur mer que les Francais ou Allemands....

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Chronos a dit :

Cette question me paraît devoir être considérée à l'aune d'une autre à laquelle nous n'avons pas de réponse : Le Caire agit-il suite à des réassurances qui lui auraient été données par une puissance tierce ?

Penses tu qu'ils en aient besoin ?   La Turquie c'est pas non plus la Chine.

Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, Full Metal Jacket a dit :

Penses tu qu'ils en aient besoin ?   La Turquie c'est pas non plus la Chine.

Et la marine égyptienne n'est pas l'US Navy.

Le Caire a vu son économie prendre une vraie baffe depuis février-mars et ça n'allait pas fort avant. Autant cela implique qu'elle a besoin du gaz et de s'assurer de ses débouchés commerciaux vers l'Europe, autant elle n'a pas forcément les moyens de se permettre de faire dégénérer la situation.


On glosait sur les performances opérationnelles de la marine turque il y a quelques mois, il est aussi permis de se poser la même question quant à celle de l'Egypte.

 

 

Edited by Chronos
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, Chronos a dit :

Et la marine égyptienne n'est pas l'US Navy.

Le Caire a vu son économie prendre une vraie baffe depuis février-mars et ça n'allait pas fort avant. Autant cela implique qu'elle a besoin du gaz et de s'assurer de ses débouchés commerciaux vers l'Europe, autant elle n'a pas forcément les moyens de se permettre de faire dégénérer la situation.


On glosait sur les performances opérationnelles de la marine turque il y a quelques mois, il est aussi permis de se poser la même question quant à celle de l'Egypte.

 

 

La marine egyptienne est en plein renouvellement : une FREMM récente, 2 BPC récents, les corvettes Gowing, une commande en cours de réaliation pour des frégates allemandes, des soum....

Mais dans l'affaire qui nous occupe, même un navire usé jusqu'à la corde, avec un capitaine couillu et des ordres clairs pouvait faire fuir un navire turc plutôt loin de chez lui (alors que le navire égyptien aurait pu disposer d'un soutien massif rapide).

Link to comment
Share on other sites

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/athenes-accuse-ankara-de-faciliter-l-immigration-de-somaliens-vers-la-grece-20201208

 

Certains semblent échaudés quand je parle d'intention coloniale de la part de la Turquie envers L'UE. Et de complicités objectives sur le sol Européens. 

 

Erdogan est une conséquence, pas une cause racine. 

Accessoirement je parlais de Émir Kir dans mon message précédent, je viens de le relire, à tort. 

C'est de Mahinur Özdemir que je parlais. Aucune idée de pourquoi je l'ai remplacée par un nom d'homme. 

Edited by Coriace
Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, Coriace a dit :

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/athenes-accuse-ankara-de-faciliter-l-immigration-de-somaliens-vers-la-grece-20201208

 

Certains semblent échaudés quand je parle d'intention coloniale de la part de la Turquie envers L'UE. Et de complicités objectives sur le sol Européens. 

 

Erdogan est une conséquence, pas une cause racine. 

Accessoirement je parlais de Émir Kir dans mon message précédent, je viens de le relire, à tort. 

C'est de Mahinur Özdemir que je parlais. Aucune idée de pourquoi je l'ai remplacée par un nom d'homme. 

 

Quelles sont les complicités objectives sur le sol européen évoquées par l'article ?

La Turquie joue un double jeu car elle n'a plus d'autre moyen de pression, ça on sait, et cela ne simplifie pas l'équation.

 

Pour Mahinur Özdemir, elle a été exclue du CDH (parti centriste) en 2015. Elle travaille, aux dernières nouvelles, en tant qu'ambassadrice turque en Algérie. ça fait longtemps qu'elle n'a plus les outils pour jouer un rôle en politique belge et n'apparaît pas être en poste dans un pays qui lui en donnerait la latitude.

 

Link to comment
Share on other sites

Si j'ai bien compris, le cargo était en route pour Misrata et il était soupçonné de transporter des armes.

Ce ne serait donc pas un acte de piraterie, mais une inspection pour faire respecter l'embargo ... :blink:

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Erdogan vole au secours des minorités ethniques dans le cadre du matche entre le PSG et Istanbul Basaksehir. 

Citation

L'affaire a toutefois rapidement pris une nouvelle tournure, lorsque le président turc, Recep Tayyip Erdogan, s'en est emparé. Proche des dirigeants du Basaksehir, il a affirmé sur Twitter "condamner fermement les propos racistes tenus à l’encontre de Pierre Webo". "Nous sommes inconditionnellement contre le racisme et la discrimination dans le sport et dans tous les domaines de la vie", a fait savoir Erdogan. 

https://www.marianne.net/societe/arret-du-match-psg-basaksehir-apres-des-accusations-de-racisme-faute-de-larbitre-et-emballement-mediatique

 

Edited by Kiriyama
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, kalligator a dit :

Comme on est vendredi je vais dire du bien d Erdogan : assez bon acteur, casse beaucoup de matériel mais c est dans le scénario.

Je parle d Erdogan Atalay (alerte cobra) bien sûr.

En parlant de cela, y a t'il des turcs d'origines qui ce sont prononcés contre la politique actuelle de la Turquie ?

Genre cette acteur ( que j'aime bien d'ailleurs ) toujours un plaisir coupable de regarder cette série.

Link to comment
Share on other sites

https://www.al-monitor.com/pulse/originals/2020/12/turkey-european-union-mild-sanctions-proved-erdogan-right.html (11 décembre 2020)

Kati Piri, ancienne rapporteuse du Parlement européen pour la Turquie, a partagé sa déception dans un tweet : "[Sept] paragraphes sur la Turquie, pas un seul mot sur la situation des droits de l'homme et de l'Etat de droit dans le pays."

Reuters a rapporté succinctement ce qui est décidé à Bruxelles : "Refusant la menace faite en octobre d'envisager des mesures économiques plus larges, les dirigeants européens ont convenu d'une déclaration du sommet qui ouvre la voie à la punition des individus accusés d'avoir planifié ou participé à ce que le bloc dit être un forage non autorisé au large de Chypre. Les mesures ne sont pas allées assez loin pour la Grèce, les envoyés ayant déclaré que le pays avait exprimé sa frustration face à l'hésitation de l'UE à s'en prendre à l'économie turque dans le cadre du différend sur les hydrocarbures".

Le quotidien grec respecté Kathimerini a reconnu que le sommet était une perte diplomatique pour la Grèce, citant un certain nombre de pays membres de l'UE qui ont fait pression pour obtenir un texte au goût d'Erdogan. Le texte final, selon son reportage, "est très loin de la réponse solide qu'Athènes voulait".

"Jusqu'à hier soir, le célèbre bloc Berlin-Rome-Madrid a insisté sur le report de décisions sérieuses - les Italiens étant particulièrement négatifs quant à la perspective de nouvelles sanctions contre Ankara. La position de la Grèce et de Chypre a été affaiblie par la réticence apparente de la France à insister sur des mesures plus substantielles, tandis que l'Autriche semblait également se reposer sur la formulation tiède des projets originaux".

L'UE est évidemment consciente du fait que son influence à Ankara a diminué. Les principales puissances européennes sont clairement divisées entre la France qui dénonce la politique d'Erdogan et l'Allemagne qui cherche surtout à apaiser la Turquie. L'Allemagne a conclu d'importants accords sur les armes avec la Turquie, en plus de sa volonté d'apaiser Ankara pour avoir respecté un accord sur les réfugiés que la chancelière allemande Angela Merkel a négocié en 2016.

Indépendamment de ces raisons, la réaction sans doute modérée de l'UE face à la "belligérance en Méditerranée orientale" et aux "provocations" de la Turquie a présenté à M. Erdogan une bouée de sauvetage qui le réconfortera jusqu'au prochain sommet du Conseil européen en mars 2021.

L'ancien envoyé américain en Syrie, James Jeffrey, a souligné de façon brutale qu'Erdogan sait repousser les limites. Dans son interview avec Al-Monitor, largement diffusée dans les médias turcs en ligne, Jeffrey a décrit Erdogan comme "un grand penseur de pouvoir". Là où il voit des vides, il joue".

"Erdogan ne reculera pas tant que vous ne lui montrerez pas les dents. C'est ce que nous avons fait lorsque nous avons négocié le cessez-le-feu en octobre 2019. Nous étions prêts à écraser l'économie", a déclaré Jeffrey. "C'est ce que Poutine a fait après que l'avion russe ait été abattu. Il faut être prêt, quand Erdogan va trop loin, à vraiment le réprimer et à s'assurer qu'il le comprenne à l'avance".

Erdogan est pratiquement sûr que l'UE est trop désunie pour lui montrer les dents, malgré la bonne volonté de certains de ses membres. Il sait aussi qu'il peut compter sur le fait que ces pays membres "raisonnables" de l'UE ont des accords lucratifs avec la Turquie.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, Wallaby a dit :

https://www.al-monitor.com/pulse/originals/2020/12/turkey-european-union-mild-sanctions-proved-erdogan-right.html (11 décembre 2020)

Dans son interview avec Al-Monitor, largement diffusée dans les médias turcs en ligne, Jeffrey a décrit Erdogan comme "un grand penseur de pouvoir". Là où il voit des vides, il joue".

"Erdogan ne reculera pas tant que vous ne lui montrerez pas les dents. C'est ce que nous avons fait lorsque nous avons négocié le cessez-le-feu en octobre 2019. Nous étions prêts à écraser l'économie", a déclaré Jeffrey. "C'est ce que Poutine a fait après que l'avion russe ait été abattu. Il faut être prêt, quand Erdogan va trop loin, à vraiment le réprimer et à s'assurer qu'il le comprenne à l'avance".

Erdogan est pratiquement sûr que l'UE est trop désunie pour lui montrer les dents, malgré la bonne volonté de certains de ses membres. Il sait aussi qu'il peut compter sur le fait que ces pays membres "raisonnables" de l'UE ont des accords lucratifs avec la Turquie.

Et oui...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Brouille entre la Turquie et l’Iran après qu’Erdogan ait cité un poème faisant allusion à la séparation de l’Azerbaidjan avec l’Azerbaïdjan iranien. 

 

Tellement évident qu’on allait y arriver, et ça explique sans doute la complaisance américaine avec la Turquie. Celle-ci a également renforcé sa coopération avec le Pakistan depuis l’arrivée de Khan au pouvoir à Islamabad. Aujourd’hui, Ankara a également appelé le Turkménistan à rejoindre le conseil turcique. L’encerclement de l’Iran se dessine un peu plus. Téhéran a fait une grande erreur en ne soutenant pas plus vigoureusement les arméniens. 

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Shephard a dit :

Brouille entre la Turquie et l’Iran après qu’Erdogan ait cité un poème faisant allusion à la séparation de l’Azerbaidjan avec l’Azerbaïdjan iranien. 

Tellement évident qu’on allait y arriver, et ça explique sans doute la complaisance américaine avec la Turquie. Celle-ci a également renforcé sa coopération avec le Pakistan depuis l’arrivée de Khan au pouvoir à Islamabad. Aujourd’hui, Ankara a également appelé le Turkménistan à rejoindre le conseil turcique. L’encerclement de l’Iran se dessine un peu plus. Téhéran a fait une grande erreur en ne soutenant pas plus vigoureusement les arméniens. 

Si ça s'envenime entre la Turquie et l'Iran, j'achète des pop corn.

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Shephard a dit :

Brouille entre la Turquie et l’Iran après qu’Erdogan ait cité un poème faisant allusion à la séparation de l’Azerbaidjan avec l’Azerbaïdjan iranien. 

 

Tellement évident qu’on allait y arriver, et ça explique sans doute la complaisance américaine avec la Turquie. Celle-ci a également renforcé sa coopération avec le Pakistan depuis l’arrivée de Khan au pouvoir à Islamabad. Aujourd’hui, Ankara a également appelé le Turkménistan à rejoindre le conseil turcique. L’encerclement de l’Iran se dessine un peu plus. Téhéran a fait une grande erreur en ne soutenant pas plus vigoureusement les arméniens. 

Il n'y a pas à dire, Erdo sait se faire des amis.

Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, Shorr kan a dit :

Il n'y a pas à dire, Erdo sait se faire des amis.

Après quelques années de travail d'Erdogan, la Turquie compte de très nombreux amis parmi ses voisins.

Notamment l'Azerbaïdjan. Et aussi la Géorgie. Sans oublier Bakou, et encore Tbilissi...

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Alexis a dit :

Après quelques années de travail d'Erdogan, la Turquie compte de très nombreux amis parmi ses voisins.

Notamment l'Azerbaïdjan. Et aussi la Géorgie. Sans oublier Bakou, et encore Tbilissi...

 

il y a 13 minutes, gustave a dit :

Oui, et il renfloue son compte de points aux USA...

Et ça fait vraiment mal au cul...

Je sens qu'on va l'avoir sur le dos encore longtemps le margoulin.

Link to comment
Share on other sites

Biden n'est pas du tout copain avec Erdogan. Une simple danse du ventre ne fera pas l'affaire.

D'autant qu'il est possible que Biden entreprenne ou réactive des pourparlers avec l'Iran sur le dossier nucléaire ce qui pourrait le gêner. Le seul risque de Biden c'est de paraître faible sur ce dossier à contrario d'un Trump qui a joué les durs dénonçant un accord international par pûr calcul politique.

On observe d'ailleurs que l'assassinat ciblé du responsable scientifique du programme iranien intervient juste avant la nomination de Biden. Les auteurs savaient que cette fenêtre pourrait se refermer côté US.

 

Edited by Phacochère
Ce
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,642
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mobius1
    Newest Member
    Mobius1
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...