Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/l-onu-condamne-les-positions-de-la-turquie-sur-chypre-20210723

Le Conseil de sécurité de l'ONU a approuvé vendredi 23 juillet une déclaration unanime réclamant un règlement du conflit chypriote «basé sur une fédération bicommunautaire et bizonale avec l'égalité politique», et condamnant explicitement le président turc Recep Tayyip Erdogan et ses «actions unilatérales qui vont à l'encontre de ses résolutions», selon des diplomates.

Lors d'une visite à Chypre-nord mardi, le président turc Recep Tayyip Erdogan a estimé que «nul progrès dans les négociations ne (pouvait) être fait sans accepter qu'il y ait deux peuples et deux Etats» sur l'île.

Le président turc avait aussi annoncé la poursuite de la réouverture de Varosha, ville fantôme symbole de la division de l'île méditerranéenne. Ses prises de position avaient été condamnées dès mercredi par les Etats-Unis, la Grèce, l'ONU, la Russie et l'Union européenne.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Varosha

Varosha (en grec: Βαρώσια; en turc: Maraş) est un quartier sud de la ville de Famagouste à Chypre, station balnéaire bâtie en 1972, devenue ville fantôme abandonnée par ses habitants après l'intervention militaire turque en 1974 et son inclusion dans la zone d'occupation turque de Chypre du Nord.

Alan Weisman décrit dans son ouvrage Homo disparitus comment la nature y a retrouvé sa place en l'absence de l'homme ; la dégradation des immeubles, la pousse des végétaux1 (philodendrons sauvages, hibiscus, bougainvillées)2 et l'espace reconquis par les animaux (oiseaux, tortues…).

En 2019, la Turquie annonce sa volonté de rouvrir Varosha, volonté traduite en acte par Ersin Tatar, Premier ministre de l'État autoproclamé de Chypre du Nord, le 6 octobre 2020.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Ambiance...

Citation

Le principal parti pro-kurde, le Parti démocratique des peuples, ou HDP, affirme sa crainte d’une montée des violences anti-kurdes en Turquie d’ici aux prochaines élections programmées dans deux ans. Il accuse le président Recep Tayyip Erdogan de jouer sur les divisions pour mieux perpétuer son pouvoir.

C’est le meurtre, la semaine dernière, de sept membres d’une famille kurde qui a relancé le débat sur ce sujet extrêmement sensible. La famille Dedeoğlu – un couple et ses cinq enfants âgés de 30 à 45 ans – a été tuée par balles le soir du 30 juillet dans sa maison de Konya.

[...]

Tout de suite après les faits, les autorités turques ont pourtant affirmé que le massacre n’avait rien à voir avec un acte de racisme anti-kurde. C’est même la première chose qu’a dite le ministre de l’Intérieur, alors que la justice venait à peine d’ouvrir une enquête. [...] La version officielle est donc celle d’un conflit de voisinage qui aurait mal tourné. Mais c’est une version que remettent en cause l’avocat de la famille Dedeoğlu et le parti pro-kurde HDP, qui rappellent que cette attaque n’est pas un fait divers isolé. Le 21 juillet, toujours à Konya, un homme avait été tué dans l’agression de sa famille par plusieurs dizaines de personnes. Là encore, selon les victimes, les agresseurs avaient proféré des insultes anti-kurdes.

Y a-t-il un risque que ce genre de violences se multiplient, comme l’affirme le parti pro-kurde ? C’est très difficile à dire et certains accusent en retour le HDP d’augmenter ce risque en agitant la crainte de violences entre Turcs et Kurdes. Ce qui est sûr, c’est que le sujet est très sensible. C’est même carrément un tabou puisque la grande majorité des Turcs soutiennent que le racisme ou les discriminations à l’égard des Kurdes – qui constituent environ 20 % de la population – n’existent pas dans le pays.

 

----

Depuis début 2021, la Livre turque a encore cédé 11% face à l'Euro. L'inflation n'a pas l'air bien calme.

Un article citant plein de chiffres (d'une source dont je mesure mal la crédibilité) dont une inflation à 19% en rythme annuel sur juillet 2021.

  • Confused 1
  • Sad 2
Link to comment
Share on other sites

On envoie des pompiers de Marseille en Turquie et Erdogan débloque encore. Interdiction de filmer en direct les incendies, la Turquie est forte et peut se débrouiller toute seule :

https://www.leparisien.fr/international/incendies-la-turquie-veut-enqueter-sur-la-campagne-dhumiliation-dont-erdogan-accuse-letranger-08-08-2021-UGSW6XWQFND7TCACOUVOK54WTA.php

Edited by collectionneur
  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Désarmée, la Turquie à la merci des crises environnementales, 10 aout 2021

"ANKARA: Invasion de "morve de mer", sécheresse et feux de forêt meurtriers: la Turquie subit de plein fouet cette année les conséquences du réchauffement climatique, un casse-tête pour le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan accusé d'impréparation.

Pour les experts, ce pays au relief et au climat variés risque d'être régulièrement confronté à des épisodes climatiques extrêmes et multiformes s'il ne prend pas des mesures radicales dès aujourd'hui.

......"

https://www.arabnews.fr/node/128681/monde-arabe

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 08/08/2021 à 22:41, collectionneur a dit :

On envoie des pompiers de Marseille en Turquie et Erdogan débloque encore. Interdiction de filmer en direct les incendies, la Turquie est forte et peut se débrouiller toute seule :

https://www.leparisien.fr/international/incendies-la-turquie-veut-enqueter-sur-la-campagne-dhumiliation-dont-erdogan-accuse-letranger-08-08-2021-UGSW6XWQFND7TCACOUVOK54WTA.php

Aucun Marins Pompiers est en Turquie il debloque le parisien de dire ça.  

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.france24.com/en/live-news/20210802-eu-sends-help-to-turkey-as-wildfire-toll-reaches-eight

Le gouvernement a également révélé qu'il n'avait aucun avion de lutte contre les incendies dans son inventaire et qu'il a dû compter sur l'aide étrangère pour combattre les flammes.

Le ministre des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a remercié lundi Bruxelles d'avoir envoyé un avion de Croatie et deux d'Espagne.

https://www.aninews.in/news/world/asia/russia-sends-5-planes-3-helicopters-to-help-turkey-put-out-wildfires-erdogans-office20210731195340/

La Russie envoie 5 avions et 3 hélicoptères pour aider la Turquie à éteindre les feux de forêt

https://www.dailysabah.com/politics/diplomacy/azerbaijan-stands-with-turkey-against-forest-fires-aliyev-says (6 août 2021)

Aliyev a déclaré que 40 camions de pompiers sont partis en plus de ceux envoyés auparavant et qu'ils atteindront la zone d'incendie demain. Ainsi, le nombre de véhicules envoyés d'Azerbaïdjan pour combattre les incendies en Turquie atteindra 93.

Rappelant que 510 personnels azerbaïdjanais, un hélicoptère et un avion amphibie appartenant à l'Azerbaïdjan ont participé aux efforts de lutte contre les incendies en Turquie, Aliyev a suggéré d'envoyer un autre groupe de 200 pompiers spécialement formés, et ainsi le nombre de personnels atteindra 710.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Wallaby a dit :

Le gouvernement a également révélé qu'il n'avait aucun avion de lutte contre les incendies dans son inventaire et qu'il a dû compter sur l'aide étrangère pour combattre les flammes.

J'imagine que les 11 CL-215 qu'ils avaient acquis en leur temps ont été remisés, à bout de potentiel. Ce n'était pas un pari gagnant que de les laisser sans successeur ...

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

 

Citation

Les deux parties de l’île, séparées par des lignes ethniques depuis le milieu des années 1960, sont désormais trop éloignées pour se réunifier et les négociations futures nécessitent la reconnaissance de sa partie comme “égale et souveraine”, a déclaré M. Tatar dans une interview accordée au Financial Times.

“Il est temps que le monde reconnaisse que nous avons deux États différents, et que tout effort visant à nous pousser dans un mariage mixte est voué à l’échec”, a déclaré M. Tatar. “Ils sont grecs, ils sont chrétiens. Nous sommes une race différente. Nous parlons turc, notre religion est l’islam, notre patrie est la Turquie.”

Révélation

Le mois prochain, Ersin Tatar, le leader de la partie nord de Chypre fera pression sur son gouvernement pour obtenir une solution à deux États, appelant à un “contrôle de la réalité” après un demi-siècle d’efforts infructueux pour réunifier l’île méditerranéenne divisée.

Le nord de Chypre a adopté une position intransigeante sur une éventuelle réunification depuis qu’Ersin Tatar a été élu président de l’enclave chypriote turque l’année dernière, avec le soutien massif de la Turquie.

Les deux parties de l’île, séparées par des lignes ethniques depuis le milieu des années 1960, sont désormais trop éloignées pour se réunifier et les négociations futures nécessitent la reconnaissance de sa partie comme “égale et souveraine”, a déclaré M. Tatar dans une interview accordée au Financial Times.

“Il est temps que le monde reconnaisse que nous avons deux États différents, et que tout effort visant à nous pousser dans un mariage mixte est voué à l’échec”, a déclaré M. Tatar. “Ils sont grecs, ils sont chrétiens. Nous sommes une race différente. Nous parlons turc, notre religion est l’islam, notre patrie est la Turquie.”

Chypre est divisée depuis 1974, date à laquelle la Turquie a envahi le nord de l’île en réponse à un coup d’État inspiré par Athènes, qui visait à rattacher l’île à la Grèce.

Ce conflit vieux de plusieurs décennies est aujourd’hui imbriqué dans un conflit régional portant sur les droits aux hydrocarbures en Méditerranée orientale. Chypre, la Grèce, Israël, l’Égypte et l’Union européenne s’opposent à la Turquie et à la partie nord de Chypre.

Seule la Turquie reconnaît l’administration de Tatar et maintient des dizaines de milliers de soldats sur l’île. Le reste de la communauté internationale considère le gouvernement chypriote grec, qui a rejoint l’UE en 2004, comme la seule autorité de l’île.

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, est favorable à la partition, mais l’idée n’a pas fait son chemin lorsque M. Tatar a rencontré le président chypriote, Nicos Anastasiades, pour des discussions exploratoires soutenues par les Nations unies, à Genève, en avril.

Tatar se rendra à New York en septembre pendant l’Assemblée générale des Nations unies, où il espère rencontrer à nouveau Anastasiades pour tenter d’établir un terrain d’entente suffisant pour relancer des négociations formelles pour la première fois depuis l’effondrement des pourparlers sous l’égide de l’ONU en 2017.

“Je ne dis pas que nous allons fermer la porte“, a déclaré Tatar. “Je suis ici pour négocier un règlement équitable basé sur deux États souverains“.

Les tensions en Méditerranée orientale ont connu une escalade dramatique l’année dernière lorsqu’Erdogan a envoyé un navire de recherche sismique, accompagné de navires de guerre, dans des eaux internationalement reconnues comme appartenant à la Grèce et à Chypre pour y chercher du gaz naturel, menaçant d’une confrontation militaire avec la Grèce, partenaire de la Turquie au sein de l’OTAN.

M. Tatar a déclaré qu’il ne faisait pas confiance à la promesse de Chypre de partager avec les Chypriotes turcs une éventuelle manne gazière, et les accords énergétiques conclus avec Ankara permettent à la Turquie de continuer à explorer le gaz au large des côtes chypriotes. Cela risquerait de raviver le différend, qui a conduit à des sanctions de l’UE contre la Turquie en décembre.

Les quelques centaines de milliers de personnes qui vivent dans le nord de Chypre restent profondément isolées, sous le coup d’un embargo commercial international qui n’autorise aucun vol direct autre qu’à destination ou en provenance de la Turquie.

M. Tatar a rejeté l’offre faite en avril par M. Anastasiades d’ouvrir l’aéroport et le port maritime de la partie nord de Chypre au commerce international et aux passagers, sous le contrôle de l’UE et des Nations unies, en échange de la restitution de la ville fantôme de Varosha. La Turquie a fermé l’ancienne station balnéaire de luxe en 1974 et l’a laissée se dégrader après l’adoption par le Conseil de sécurité des Nations unies de résolutions interdisant toute réinstallation.

M. Tatar a déclaré que renoncer au contrôle des nœuds de transport équivaudrait à “perdre une guerre lorsque des étrangers vous prennent vos biens“.

Au lieu de cela, Erdogan a défié les critiques des États-Unis et de l’UE à la fin du mois dernier en annonçant qu’une deuxième section de Varosha serait convertie d’un usage militaire à un usage civil, après qu’une partie du front de mer ait été ouverte l’année dernière. Les Chypriotes grecs ont accusé Erdogan de s’approprier des terres dans la ville ; M. Tatar a déclaré que les propriétaires chypriotes grecs étaient “plus que bienvenus” pour retourner chez eux ou demander une compensation.

M. Tatar, ancien comptable diplômé de l’université de Cambridge, a défendu ses efforts pour tisser des liens étroits avec Erdogan. Des critiques ont suggéré que l’ingérence turque pourrait avoir fait basculer les élections de l’année dernière, mais Tatar a rejeté cette allégation comme étant sans fondement.

Les Chypriotes turcs comptent depuis longtemps sur la Turquie pour leur sécurité, leur financement et leurs investissements dans les infrastructures. Le mois dernier, Erdogan a promis à Tatar de lui construire un nouveau complexe présidentiel, “expression de son statut d’État”, qualifiant son bureau de “bicoque appartenant aux Britanniques”, car il a été construit dans les années 1930, lorsque Chypre était un protectorat britannique.

“Une intégration plus poussée avec la Turquie est tout à fait naturelle car nous n’avons pas eu l’amitié et la justice que nous attendions de la communauté internationale“, a déclaré Tatar. “Ce n’est qu’avec le soutien de la Turquie qu’un jour nous serons reconnus comme un État“.

https://www.ft.com/content/d7048c7a-d6c7-429e-9426-7af5079c6a83

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.spiegel.de/ausland/afghanistan-erdogan-schlaegt-persoenliches-treffen-mit-taliban-anfuehrer-vor-a-a20b1971-c220-4413-bd43-378d3b870355 (12 août 2021)

Le président turc avait précédemment annoncé qu'il engagerait des pourparlers avec les talibans pour sécuriser l'aéroport de Kaboul. Ankara avait accepté en principe de sécuriser l'aéroport international après le retrait complet des troupes internationales du pays. Cependant, la Turquie exige un soutien diplomatique, financier et logistique de la part des États-Unis. Les négociations entre Ankara et Washington sont en cours.

Link to comment
Share on other sites

il y a 55 minutes, Wallaby a dit :

la Turquie exige un soutien diplomatique, financier et logistique

Tient, ça rappelle la question des migrants de Syrie / Irak....   pognon, pognon, pognon.   Et je fais quand même ce que je veux après.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 11/08/2021 à 09:45, RugbyGoth a dit :

Le Parisien à certainement confondu Turquie et Grèce... Ah les stagiaires de l'été...

 

 

Ouf !   On fait en effet bien mieux d'employer nos pompiers en Grèce qu'en Turquie d'Erdogan.  Et tant pis pour les turcs.  

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le 12/08/2021 à 09:16, Wallaby a dit :

https://www.spiegel.de/ausland/afghanistan-erdogan-schlaegt-persoenliches-treffen-mit-taliban-anfuehrer-vor-a-a20b1971-c220-4413-bd43-378d3b870355 (12 août 2021)

Le président turc avait précédemment annoncé qu'il engagerait des pourparlers avec les talibans pour sécuriser l'aéroport de Kaboul. Ankara avait accepté en principe de sécuriser l'aéroport international après le retrait complet des troupes internationales du pays. Cependant, la Turquie exige un soutien diplomatique, financier et logistique de la part des États-Unis. Les négociations entre Ankara et Washington sont en cours.

Bizarre, car il y a un mois les articles ne disaient pas vraiment ça. La Turquie proposait de laisser des troupes pour assurer la sécurité de l'aéroport ce que refusaient les Talibans

https://www.france24.com/fr/moyen-orient/20210713-les-taliban-mettent-en-garde-la-turquie-contre-le-maintien-de-soldats-en-afghanistan

https://www.lematin.ch/story/la-turquie-courtise-biden-avec-son-offre-de-proteger-laeroport-de-kaboul-494172041427

 

Je dirais que c'est la traduction qui n'est pas tout à fait correct. Plutôt que dire "Ankara avait accepté en principe" ce serait plus juste de mettre "Ankara s'était déclaré en principe prête"

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Paschi a dit :

Bizarre, car il y a un mois les articles ne disaient pas vraiment ça. La Turquie proposait de laisser des troupes pour assurer la sécurité de l'aéroport ce que refusaient les Talibans

https://www.france24.com/fr/moyen-orient/20210713-les-taliban-mettent-en-garde-la-turquie-contre-le-maintien-de-soldats-en-afghanistan

https://www.lematin.ch/story/la-turquie-courtise-biden-avec-son-offre-de-proteger-laeroport-de-kaboul-494172041427

 

Je dirais que c'est la traduction qui n'est pas tout à fait correct. Plutôt que dire "Ankara avait accepté en principe" ce serait plus juste de mettre "Ankara s'était déclaré en principe prête"

Une excellente idée, laissé le contrôle de l'aéroport de Kaboul au turcs, j'ai un nom pour cela :

djihadgate : on passe d'un côté et de l'autre suivant les besoins du sultan !!

 

si seulement les généraux de 2016 n'avaient pas foiré dans les grandes largeurs.

Link to comment
Share on other sites

http://www.opex360.com/2021/08/18/une-frappe-presumee-turque-contre-une-clinique-a-fait-huit-tues-dans-la-region-irakienne-du-sinjar/

Frappe turque très probablement volontaire sur une clinique au Sinjar pour achever des Kurdes blessés... Auquel cas c'est un crime de guerre.

J'attends avec impatience les réactions de toutes les bonnes âmes qui s'épanchent sur les femmes afghanes et la fermeté des occidentaux...

  • Thanks 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, gustave a dit :

http://www.opex360.com/2021/08/18/une-frappe-presumee-turque-contre-une-clinique-a-fait-huit-tues-dans-la-region-irakienne-du-sinjar/

Frappe turque très probablement volontaire sur une clinique au Sinjar pour achever des Kurdes blessés... Auquel cas c'est un crime de guerre.

J'attends avec impatience les réactions de toutes les bonnes âmes qui s'épanchent sur les femmes afghanes et la fermeté des occidentaux...

J’ai aussi vu cette information et si c’est vrai c’est un véritable scandale.

Apparemment c’est malheureusement devenu banal que certains pays violent l’espace aérien de leur voisin pour bombarder ceux qu’ils ont défini comme étant leurs ennemis. Personne dans la communauté internationale ne s’en offusque ou alors en protestant du bout des lèvres. Désormais, (encore une fois si cette info est vraie) les agresseurs se permettent de bombarder une clinique en violation des conventions de Genève. Finalement, que risquent-ils ? Une petite tape sur les doigts ? Je me demande ce qui se passerait si l’Iran bombardait une clinique en Irak ? A force de manier le deux poids deux mesures et en laissant faire selon leurs intérêts, les occidentaux y perdent leur âme. Après ils s’étonnent qu’ils soient détestés dans certaines régions du monde.

Pauvre Kurdes, un peuple colonisé à qui l’on n’a jamais voulu donner une terre. Alliés de circonstance qu’on abandonne dès qu’on en a plus besoin et dont on laisse les blessés se faire tuer alors qu’il se trouvent dans un lit d’hôpital. La honte totale.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 30 minutes, FAFA a dit :

Apparemment c’est malheureusement devenu banal que certains pays violent l’espace aérien de leur voisin pour bombarder ceux qu’ils ont défini comme étant leurs ennemis.

A partir du moment ou les Etats-Unis sont les premiers à avoir systématiser ces violations avec leurs drones...ce n'est pas étonnant d'en voir d'autres faire pareil avec des pays n'ayant pas de moyens de représailles...

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Gallium a dit :

A partir du moment ou les Etats-Unis sont les premiers à avoir systématiser ces violations avec leurs drones...ce n'est pas étonnant d'en voir d'autres faire pareil avec des pays n'ayant pas de moyens de représailles...

On est bien d'accord.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Le 18/08/2021 à 22:36, Gallium a dit :

A partir du moment ou les Etats-Unis sont les premiers à avoir systématiser ces violations avec leurs drones...ce n'est pas étonnant d'en voir d'autres faire pareil avec des pays n'ayant pas de moyens de représailles...

Il me semble avoir lu que c'est Israel qui systématisé les violations d'espaces étrangers et assassinats avec drones, les américains eux employaient auparavant les anciennes méthodes : avions et troupes.

Mais l'un dans l'autre, ils ont popularisé le truc a une échelle industrielle donc je ne m'inscrirai pas en faux...

Link to comment
Share on other sites

Tant que la Thrace ne sera pas Grecque / Bulgare, que Chypre Nord ne sera pas Chypriote, que Kars ne sera pas à nouveau Arménienne, et qu'Antioche ne sera pas Syrienne, la Turquie sera forcément un fauteur de guerre. 

 

Et par extension, L'UE n'aura pas la moindre crédibilité. Car elle ne saura pas contrôler ses frontières, elle ne saura pas protéger un de ses membres sous occupation et elle sera forcée de discuter voir de payer l'autre, car elle est si faible qu'elle ne peut pas le traiter comme il faudrait. 

 

Pourtant nos aïeux ont montrés la voie.

 https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Guerre_d'indépendance_grecque#:~:text=Le 25 mars 1821 %2C les,le 1er janvier 1822 .

Vue la panade actuelle des Américains il serait plus que jamais temps d'exiger l'exclusion de l'OTAN de cette Turquie. 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Coriace a dit :

Tant que la Thrace ne sera pas Grecque / Bulgare, que Chypre Nord ne sera pas Chypriote, que Kars ne sera pas à nouveau Arménienne, et qu'Antioche ne sera pas Syrienne, la Turquie sera forcément un fauteur de guerre. 

 

Et par extension, L'UE n'aura pas la moindre crédibilité. Car elle ne saura pas contrôler ses frontières, elle ne saura pas protéger un de ses membres sous occupation et elle sera forcée de discuter voir de payer l'autre, car elle est si faible qu'elle ne peut pas le traiter comme il faudrait. 

 

Pourtant nos aïeux ont montrés la voie.

 https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Guerre_d'indépendance_grecque#:~:text=Le 25 mars 1821 %2C les,le 1er janvier 1822 .

Vue la panade actuelle des Américains il serait plus que jamais temps d'exiger l'exclusion de l'OTAN de cette Turquie. 

Un plaidoyer pour la guerre sans compromis, donc ? (ou la dissolution de l'UE probablement... :sleep: ).

Maintenant il faut évaluer les conséquences, les scénarios, les risques : allez, au boulot !

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,632
    Total Members
    1,550
    Most Online
    gabin1980
    Newest Member
    gabin1980
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...