Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

il y a une heure, Paschi a dit :

La Syrie ne pourrait pas résister longtemps face à  une offensive d'envergure Turque mais la grande question est, quelle serait la réaction Russe ? Je doute qu'ils regardent sans broncher

D'ailleurs, le temps n'est pas au beau-fixe de ce côté là :

L’aviation russe a mené ce samedi [23 octobre 2021] des raids contre des positions de groupes rebelles et jihadistes dans la province d’Idleb, dans le nord de la Syrie

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Paschi a dit :

Est-il à ce point stupide pour croire que ces ambassadeurs ont signés cette lettre sans l'assentiment de leurs gouvernements respectifs ? Expulser l'ambassadeur US, là il peut faire une croix sur la modernisation de ses F-16.

Tien, l'Angleterre ne fait pas partie du lot

J'en doute fortement la Turquie est une pièce majeur dans le jeu géostratégique des états-uniens dans la région, entre l'Iran et la Russie qui sont les cibles principales. Preuve en est que les états-uniens n'ont rien fait jusqu'à présent lorsque que la Turquie a commencé à menacer l'Europe sur la question des migrants, influer sur le Caucase et intervenir en Syrie.

Ajoutons que le poids de l'armée turque est aussi non négligeable dans la balance, elle est actuellement l'allié militaire le plus fiable pour les yankees dans le coin. Cette armée vient même de mettre l'influence russe en péril dans la région du Caucase, de par son soutien à l'Azerbaïdjan, une raison de plus pour préserver cette allié dans leur rang.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Rochambeau a dit :

J'en doute fortement la Turquie est une pièce majeur dans le jeu géostratégique des états-uniens dans la région, entre l'Iran et la Russie qui sont les cibles principales. Preuve en est que les états-uniens n'ont rien fait jusqu'à présent lorsque que la Turquie a commencé à menacer l'Europe sur la question des migrants, influer sur le Caucase et intervenir en Syrie.

Ajoutons que le poids de l'armée turque est aussi non négligeable dans la balance, elle est actuellement l'allié militaire le plus fiable pour les yankees dans le coin. Cette armée vient même de mettre l'influence russe en péril dans la région du Caucase, de par son soutien à l'Azerbaïdjan, une raison de plus pour préserver cette allié dans leur rang.

Je suis d'accord avec ton analyse quand à l'importance de la Turquie dans le jeu géostratégique de la région. Mais penses-tu réellement que les USA ne réagiraient pas si la Turquie expulsait sont ambassadeur ?

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Paschi a dit :

Je suis d'accord avec ton analyse quand à l'importance de la Turquie dans le jeu géostratégique de la région. Mais penses-tu réellement que les USA ne réagiraient pas si la Turquie expulsait sont ambassadeur ?

Les USA ne regardent quasiment plus que vers l'asie, et la Chine en particulier.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Rochambeau a dit :

Ajoutons que le poids de l'armée turque est aussi non négligeable dans la balance, elle est actuellement l'allié militaire le plus fiable pour les yankees dans le coin. Cette armée vient même de mettre l'influence russe en péril dans la région du Caucase, de par son soutien à l'Azerbaïdjan, une raison de plus pour préserver cette allié dans leur rang.

Les russes ne resteront pas sur cette "défaite".  Il faut attendre d'eux une réaction vive.

Link to comment
Share on other sites

Erdogan utilise le moindre événements pour faire soit du chantage, de la provocation ou du nationalisme a tout va. Il joue a un jeu dangereux. A force, il est possible qu'à un moment où un autre, il le paye chère et son pays avec. Les US/Russes peuvent à un moment où un autre mettre fin au jeu Turc. 

Link to comment
Share on other sites

@Paschi

Effectivement, il va y avoir un refroidissement des relations turco-états-uniens après cette expulsion, mais cela va vite se régler pour ma part. L'expulsion d'ambassadeurs est assez courant dans l'histoire des relations diplomatiques, c'est à la fois un message fort mais réparable avec le temps. Surtout au vu des intérêts qui sont en jeux.

Ah moins que la Turquie ne veut plus de se partenariat, mais j'en doute fort.

@B52

Les Etats-Unis recentrent leur stratégie sur l'Asie, mais ne comptent nullement cessés d'influer dans les autres régions. En Europe par exemple, on ne peut pas dire que les Etats-Unis ont diminué leur influence dans nos pays, la défaite de la France a créé une taxe sur les GAFA le prouve.

En plus, la Russie et la Chine semblent de facto  assimilable comme pays ayant fait alliance, leur récente exercice dans l'océan Pacifique ne laisse aucun doute sur leurs cibles potentielles.

@Bon Plan

Pour la Russie cette guerre a sonné comme un réveil, je doute que les russes se fassent encore surprendre à nouveau.

 

Edited by Rochambeau
  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, Jésus a dit :

La réalité de la Russie, c'est que c'est elle qui a autorisé la Turquie à lancer des opérations militaires en Syrie [...] Mais jamais on ne verra les russes mener une guerre contre la Turquie pour la chasser de Syrie. [...] La Russie est en position de faiblesse en Syrie face aux puissances étrangères, que ce soit la Turquie, les USA, Israël, c'est pour ces raisons que malgré les grands discours, elle ne fait jamais rien contre eux. [....] Les russes dans les zones kurdes se font caillassés par les populations locales qui les accusent d'être inactifs et inutiles face aux turcs (avec lesquels ils font parfois des patrouilles conjointes). La Russie n'est pas la protectrice des kurdes et cette réalité est un problème pour elle et les forces syriennes mais aussi une opportunité pour les turcs. La Turquie d'Erdogan a dans le viseur une conquête territoriale plus large et plus nette avec la Syrie, la prise de Kobané, Manbij mais aussi des zones plus à l'Est frontalière avec l'Irak. Même si diplomatiquement les turcs jouent avec les russes pour faire respecter leurs accords, dans les faits les turcs poussent à l'escalade afin de dénoncer ces accords et y intervenir..

Les Turcs sont intervenus en Syrie (Idlib) avec l'accord (contraint) des Russes, puis en NES avec l'accord (contraint) des US... Personne n'a souhaité leur intervention mais ils se sont rendus incontournables. A la Russe quelque part!

La Russie est relativement faible militairement localement mais personne n'oublie la puissance qu'elle demeure, que ce soit les US avec le partage des zones aériennes ou la Turquie qui s'est fait rappelé à l'ordre plusieurs fois à Idlib. Mais aucun acteur sauf les US ne peut renverser le jeu sans tenir compte des autres. Les US le pourraient probablement mais ne le veulent pas, et ne sauraient même pas pourquoi le faire... Quant aux accords d'Astana ce sont les Russes qui mettent la pression sur les Turcs quant à leur application, et personne en face n'a envie de voir Idlib se déverser en Turquie...pour commencer...

Il y a 10 heures, Paschi a dit :

La Syrie ne pourrait pas résister longtemps face à  une offensive d'envergure Turque mais la grande question est, quelle serait la réaction Russe ? Je doute qu'ils regardent sans broncher

Cela s'est déja vu quand les Turcs et leurs proxys ont cherché à étendre la poche d'Idlib, épisode qui a vu les limites (d'alors) des drones turcs.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Rappelons que toute la presse bien pensante Occidentale (Le Monde, Libe, Spiegel, Guardian, NYT) a commencé à hurler à la mort quand Russe et Syriens poussaient pour réduire puis détruire la poche d'Idleb. 

 

La Turquie est l'alliée objective de ces courants là. Et ils sont au pouvoir EN France en Allemagne et aux USA. Macron qui joue contre son camp idéologique semble comprendre l'opportunité stratégique majeure à jouer contre la Turquie. En espérant qu'il poursuive dans ce sens. 

Il a mis du temps à comprendre l'importance du Nucléaire, il mets du temps à comprendre l'importance de ne pas plier devant l'axe Alger Ankara, mais ça va dans le bon sens. 

60 Rafales au Maroc contre un meilleur contrôle de la Narco région du Rif et il aura même fait une fin de mandat parfaite. (et oui je considère que la tolérance pour ce de facto Narco etat tient au fait qu'il permets de tenir occupés des quartiers entiers) 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 19 heures, Kiriyama a dit :

Mais j'ai toujours du mal à imaginer qui pourrait le remplacer, et dans quelles circonstances.

Élections ? Manœuvre politique interne à l'AKP ? Est-ce qu'ils poursuivrait la politique d'Erdogan ou changerait son fusil d'épaule ?

Plus le temps passe, plus je me dis que le destin de la Turquie est indissociable de celui d'Erdogan.

Effectivement, de notre point de vue occidentale il semble qu'il est aucune figure qui ressort pour s'opposer à Erdogan. Ce qui ne facilite pas la prospective de ce que sera la Turquie après l'ère Erdogan, soit nous serons témoins du délitement de l'AKP qui sera incapable de trouver un successeur à leur chef et donc un retour d'un régime multiparti, ou encore nous allons voir un népotisme/oligarchie islamiste s'instaurer.

 

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Kiriyama a dit :

J'ai surtout du mal à quoi pourrait ressembler une "transition" politique en Turquie.

Est-ce qu'elle pourrait encore se passer dans les urnes calmement, ou est-ce que ça risque de prendre une tournure plus violente ?

Historiquement la seule entité capable d'un coup d'état est l'armée. De ce qu'on voit elle n'a plus cette capacité surtout après la tentative précédente. Et tout dépends ce que tu appelles "transition politique" ce qui à fait le succès de l'AKP c'est le développement économique je vois pas ce qu'il y a d'étonnant que le marasme économique le chasse du pouvoir. Maintenant on parle de la Turquie une fois l'AKP parti c'est pas des wokes qui vont se retrouver au pouvoir mais des nationalistes pas forcément moins fascisant que Erdogan juste nettement moins islamiste.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 23 heures, Jésus a dit :

La réalité de la Russie, c'est que c'est elle qui a autorisé la Turquie à lancer des opérations militaires en Syrie afin de la mettre de son côté sur l'aspect d'une géopolitique anti-occidentale. Erdogan cherchait auparavant en vain le soutien américain pour entrer en Syrie pour pouvoir contrebalancer une opposition russo-syrienne dans un jeu de puissances qui avait déjà amené les turcs à abattre un avion russe.

Pour Moscou, c'est compliqué, car d'un côté elle ne veut pas voir la Turquie lui redevenir hostile, de l'autre sa présence aux côtés d'Assad la pousse dans une logique à défendre l'intégrité territoriale au profit de son allié, c'est aussi la crédibilité de son engagement qui est en jeu. Assad n'a pas eût son mot à dire quand les Poutine et Erdogan se sont donnés la main pour lui permettre d'agir en Syrie. Assad n'est d'ailleurs plus qu'un pion militaire pour Moscou sur un échiquier ou ce sont les russes (de moins en moins les iraniens), les turcs et même les américains qui jouent et décident qui fait quoi.

Quand l'armée syrienne et la Russie avait décidée de "s'opposer" à la progression turque, on assistait en fait à une course pour définir une limite de progression tout en essayant de gagner le maximum de terrain. Mais on reste encore une fois dans un jeu ou ce sera Poutine et Erdogan qui vont fixer les limites par des accords et ou ensuite on verra les supplétifs locaux (Assad ou les rebelles pro-turcs) jouer sur les limites et les failles de ces accords. Mais jamais on ne verra les russes mener une guerre contre la Turquie pour la chasser de Syrie. La Turquie est un trop gros morceau qui peut très rapidement amener des moyens militaires importants, amener des contraintes logistiques importantes à la Russie en Syrie. Les russes ils ont ce qu'ils ont en Syrie et ce n'est pas de gros moyens, c'est pour cela que Moscou cède assez souvent quand les turcs sont déterminés à pousser en Syrie, on fera juste monter la tension pour qu'ensuite les russes obtiennent un accord pour leur éviter une déconvenue mais qui au final officialisera un gain territorial pour la Turquie. Le grignotage se fait ainsi.

La Turquie est en position de force en Syrie et elle le sait. La Russie est en position de faiblesse en Syrie face aux puissances étrangères, que ce soit la Turquie, les USA, Israël, c'est pour ces raisons que malgré les grands discours, elle ne fait jamais rien contre eux. La Russie s'est imposée dans un contexte de guerre intérieure en Syrie en permettant une domination d'Assad face à ses opposants, c'est indéniable, mais cela a été permis par l'inaction des occidentaux qui ont bien démontrés qu'ils ne s'engageront pas directement et encore moins massivement dans ce conflit, c'est cette inaction qui a offert une "place" à la Russie. Alors certes, sa présence rend moins facile une attaque contre Assad mais nous l'avons vu, avec les américains, avec les israéliens, s'ils veulent frapper, ils frappent et les russes ne feront pas la guerre à ces pays pour l'honneur de Damas.

Les russes dans les zones kurdes se font caillassés par les populations locales qui les accusent d'être inactifs et inutiles face aux turcs (avec lesquels ils font parfois des patrouilles conjointes). La Russie n'est pas la protectrice des kurdes et cette réalité est un problème pour elle et les forces syriennes mais aussi une opportunité pour les turcs.

La Turquie d'Erdogan a dans le viseur une conquête territoriale plus large et plus nette avec la Syrie, la prise de Kobané, Manbij mais aussi des zones plus à l'Est frontalière avec l'Irak. Même si diplomatiquement les turcs jouent avec les russes pour faire respecter leurs accords, dans les faits les turcs poussent à l'escalade afin de dénoncer ces accords et y intervenir.

Il faut s'attendre à nouvelle opération en Syrie dans les mois à venir.

Merci pour les réponses , je m'attendais à tant de réponse je l'avoue . ^^ je demandais juste l'armée syrienne , mais merci quand même pour les réponses .  

 Je sais que la syrie est une sorte de marionnette de la russie , mais par je voulais poser une question plus sur la syrie en elle même .

il me semble qu'ils sont dans la même situation que l'ukraine, un territoire qui leur échappe . 

 

 L'armée syrienne pourrait comme l'ukraine reprendre la zone d'idlib controler par les turcs ? ( dans le futur ? dans des années avenir ? ) 

 Selon les dernières nouvelle la syrie romps petit à petit son isolement . Bachar sécurise ses arrières au sud de damas et reconstruit petit à petit son pays .

 

à l’instant, Bastion a dit :

Merci pour les réponses , je m'attendais à tant de réponse je l'avoue . ^^ je demandais juste l'armée syrienne , mais merci quand même pour les réponses .  

 Je sais que la syrie est une sorte de marionnette de la russie , mais par je voulais poser une question plus sur la syrie en elle même .

il me semble qu'ils sont dans la même situation que l'ukraine, un territoire qui leur échappe . 

 

 L'armée syrienne pourrait comme l'ukraine reprendre la zone d'idlib controler par les turcs ? ( dans le futur ? dans des années avenir ? ) 

 Selon les dernières nouvelle la syrie romps petit à petit son isolement . Bachar sécurise ses arrières au sud de damas et reconstruit petit à petit son pays .

 

 Ou bien elle n'a aucune chance de reprendre le territoire perdu au profit de la turquie , mais je ne peux m'empécher de faire le paralléle avec le donbass en ukraine . En effet la turquie comme elle peut écraser la syrie, la russie peut écraser l'ukraine . 

 A bien des égards la situation est trés similaire ! 

Link to comment
Share on other sites

Peut-être qu'une sortie du jeu d'Erdogan permettrait à la confrérie Gulen de tirer son épingle du jeu. Est qu'elle a encore les moyens de faire quelque chose si Erdogan venait à tomber ? Le renverser est hors de ses moyens, mais proposer un remplaçant ?

Edited by Kiriyama
Link to comment
Share on other sites

3 hours ago, Bastion said:

Selon les dernières nouvelle la syrie romps petit à petit son isolement . Bachar sécurise ses arrières au sud de damas et reconstruit petit à petit son pays.

Il se trouve qu'en pratique peu de gens ait intéret à un balkanisation du PO ... ca pourrait tout déstabiliser d'un coup et foutre un immonde bordel ou beaucoup serait perdant.

Donc il est fort possible, si ce n'est souhaitable ... qu'à terme la Syrie retrouve ses frontière d'avant la guerre civile.

Parce qu'en pratique ça commence à faire beaucoup de pays failli dans le coin ...

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, g4lly a dit :

Il se trouve qu'en pratique peu de gens ait intéret à un balkanisation du PO ... ca pourrait tout déstabiliser d'un coup et foutre un immonde bordel ou beaucoup serait perdant.

Donc il est fort possible, si ce n'est souhaitable ... qu'à terme la Syrie retrouve ses frontière d'avant la guerre civile.

Parce qu'en pratique ça commence à faire beaucoup de pays failli dans le coin ...

à part pour les autochtones du coin et l'UE (c'est à dire quantité négligeable pour les deux), tout le monde - les barbus, les puissances régionales et mondiales- ont intérêt à une guerre éternelle et à la balkanisation de la région.

Edited by Shorr kan
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Shorr kan a dit :

à part pour les autochtones du coin et l'UE (c'est à dire quantité négligeable pour les deux), tout le monde - les barbus, les puissances régionales et mondiales- ont intérêt à une guerre éternelle et à la balkanisation de la région.

Pour les puissances mondiales ça dépends lesquels. Les chinois s'en foutent, les russes sont contre, l'UE est schizophrène sur le sujet et les tazus sont parmi les tous premiers responsables du boxon.. Idem pour les puissances régionales la Turquie, pays du golfe et Israël y ont intérêt (diviser pour régner) mais pas la Jordanie, ni l'Iran, ni l'Egypte. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, nemo a dit :

Pour les puissances mondiales ça dépends lesquels. Les chinois s'en foutent, les russes sont contre, l'UE est schizophrène sur le sujet et les tazus sont parmi les tous premiers responsables du boxon.. Idem pour les puissances régionales la Turquie, pays du golfe et Israël y ont intérêt (diviser pour régner) mais pas la Jordanie, ni l'Iran, ni l'Egypte. 

Je ne suis pas d'accords pour la Russie et l'Iran qui sans ces conflits n'auraient pas eu une emprise aussi forte sur la région, qui leur à permis de s'imposer à leurs "alliés".

Idem pour l'Egypte qui est en position d'extorquer toutes sortes de faveurs à ses parrains d'occidents ou du golfe, sans parler de leur complaisance à l'égard du régime, qui se consolide aussi grâce à sa guerre contre le terrorisme.

Même la Chine profite de l'isolement et des difficultés de l'Iran pour vassaliser à son tour le pays.

D'accords pour  le reste.

 

Edited by Shorr kan
Link to comment
Share on other sites

il y a 52 minutes, Shorr kan a dit :

à part pour les autochtones du coin et l'UE (c'est à dire quantité négligeable pour les deux), tout le monde - les barbus, les puissances régionales et mondiales- ont intérêt à une guerre éternelle et à la balkanisation de la région.

Je dirais même que les Américains ont semé le boxon sur place notamment parce que ça affaiblissait considérablement l'Europe. Peut-être pas l'objectif principal, mais certainement un cadeau bonux, de leur point de vue.

Link to comment
Share on other sites

il y a 47 minutes, Shorr kan a dit :

Je ne suis pas d'accords pour la Russie et l'Iran qui sans ces conflits n'auraient pas eu une emprise aussi forte sur la région, qui leur à permis de s'imposer à leurs "alliés".

Idem pour l'Egypte qui est en position d'extorquer toutes sortes de faveurs à ses parrains d'occidents ou du golfe, sans parler de leur complaisance à l'égard du régime, qui se consolide aussi grâce à sa guerre contre le terrorisme.

Même la Chine profite de l'isolement et des difficultés de l'Iran pour vassaliser à son tour le pays.

D'accords pour  le reste.

 

Que les russes, chinois égyptiens et iraniens aient été plus ou moins opportunistes et aient cherché a profité du boxon, oui . Mais je suis pas convaincu qu'il aient intérêt à une "guerre éternelle" qui risque toujours de plus ou moins mal tourné à un moment, déstabilisent des zones proches de chez eux , créent des opportunités pour leurs ennemis...

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,755
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Kratos
    Newest Member
    Kratos
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...