fredericvos

Marine allemande

Recommended Posts

il y a 27 minutes, mehari a dit :

Entre alors en scène l'AWWS. Si je ne me trompe pas, l'AWWS n'est pas tant un radar qu'un ensemble radar-CMS (et autre) utilisant ce que Thales appelle la suite S/X

Ça ressemble au SPY-6 que j’ai décrit dans la section navale américaine.

La double bande serait-elle plus nécessaire à l’écosystème Standard Missile (ce qui semble aussi la répartition du marché entre Thales NL et Thales Fr)?

Il faut que j’aille jeter un oeil aux fils NL et Belge !)

Share this post


Link to post
Share on other sites
7 minutes ago, Hirondelle said:

Ça ressemble au SPY-6 que j’ai décrit dans la section navale américaine.

Pas exactement. Le SPY-6 n'est qu'un radar bande-S tandis que l'AWWS est un tout un système de combat incluant un radar en bande X et un radar en bande S.

On est plus face à un équivalent d'une combinaison Aegis CMS, AN/SPY-3 et AN/SPY-6.

7 minutes ago, Hirondelle said:

La double bande serait-elle plus nécessaire à l’écosystème Standard Missile (ce qui semble aussi la répartition du marché entre Thales NL et Thales Fr)?

Il faut que j’aille jeter un oeil aux fils NL et Belge !)

Pas exactement. La gamme SM et ESSM est généralement considérée comme guidée semi-activement (il y a des exceptions): le missile se base sur la réflexion d'ondes envoyées par le navire. Pour ce faire, les US utilisent un illuminateur comme l'AN/SPG-62. Il y en a 3 sur chaque DGG-51 et 4 sur chaque CG-47. La plupart des pays utilisant ces missiles font appels à ces systèmes ou à des analogues. Cependant, chacun ne peut effectuer de guidage terminal que sur une cible à la fois (avec 2 missiles par cible).

À l'inverse, les Pays-Bas, le Danemark et l'Allemagne utilisent l'APAR qui sert à la fois de radar et d'illuminateur grâce au fait qu'il s'agisse d'un AESA. Avec ce système, il est possible d'illuminer jusqu'à 16 cibles (je ne sais pas si c'est par antenne (i.e. 16 cibles par arc) ou en tout (i.e. autour de 4 cibles par arc)).

Ce besoin d'illumination cependant est en train de disparaître. Le SM-6 n'en a pas besoin, tout comme l'ESSM Block 2 et les derniers SM-2, vu qu'ils sont dotés de guidage actif et les futures frégates belgo-néerlandaise doivent utiliser des ESSM-2.

Il y a cependant d'autres avantages à être capable d'opérer sur plusieurs bandes de fréquence, notamment la versatilité qu'un tel système apporte.

 

Par contre, les systèmes Thales NL ne sont pas exclusivement liés aux missiles US. Le NS100 va être utilisé en conjonction avec le CAMM sur Type 31 et est déjà utilisé avec le MICA tandis qu'on trouve le SMART-2 notamment un peu partout, y compris sur des systèmes équipés de MICA VL et surtout sur le Charles de Gaulle, équipé d'Aster.

Cependant, la raison pour laquelle la combinaison Aster-Thales NL est rare est que quand la France ou l'Italie exporte l'Aster, elles préfèrent le faire en exportant au passage l'Herakles ou le MFRA trouvé sur leurs FREMM respectives. On notera cependant que le SMART-L est utilisé en conjonction avec l'Aster sur Horizon et sur Type 45, les navires pour lesquels ce missile à été créé.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci @mehari, très intéressant.

Pour le Spy-6, il est bien bi-bande, mais en attendant d’avoir plus de sous, dans un premier temps* la bande X sera séparée et tournante: 

Si la technique t’intéresse (et que tu arrives à suivre ; moi je décroche à un certain niveau), @Umbria a posté des explications bien velues en bas du fil susmentionné.

 

* 12 premiers spy 6 ADMR

Edited by Hirondelle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 18/08/2020 à 19:19, Hirondelle a dit :

La question de la portée instrumentée fabuleuse annoncée pour tous les nouveaux multifonctions même les plus modestes en modules m’intrigue : en veille, cela suppose pour le mini Seafire des FDI de surveiller en continu une bulle de 500km de diamètre (bon, le radar ne scanne pas sous l’eau ;)

Vu qu'en veille il n'y a qu'à surveiller l'horizon, c'est pas une bulle qu'il faut maintenir, c'est juste un bandeau quelques degrés au-dessus de la mer. Y'a peut-être un effet intéressant  qui est que vu que le bandeau n'a pas besoin d'être étendu en hauteur, le radar en bande X répartit son énergie sur un angle plus faible, et donc a une meilleure portée. Faudrait mettre ça en équation pour y voir plus clair. Ça peut être compensé par la moindre taille de l'antenne en réception en bande X.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@hadriel

pourquoi en veille le radar ne scannerait que l’horizon, la veille, c’est surface et air, non?

Et en surface, l’horizon c’est quoi 60/80 km ?

Sinon, je ne sais pas si ça peut-être utile, mais le bi-bande du SPY-6 c’est pas une simple recopie des échos des 2 radars sur le cms: ils se passent les pistes et collaborent pour former les faisceaux de poursuite (je répète ce que j’ai compris, hein :blush:).

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, Hirondelle a dit :

@hadriel

pourquoi en veille le radar ne scannerait que l’horizon, la veille, c’est surface et air, non?

Et en surface, l’horizon c’est quoi 60/80 km ?

Sinon, je ne sais pas si ça peut-être utile, mais le bi-bande du SPY-6 c’est pas une simple recopie des échos des 2 radars sur le cms: ils se passent les pistes et collaborent pour former les faisceaux de poursuite (je répète ce que j’ai compris, hein :blush:).

La veille air longue portée peut se faire en scannant uniquement légèrement au-dessus de l'horizon, les cibles qui vont rentrer dans le volume de recherche du radar passent forcément par ce bandeau (si il va assez loin). Après il suffit de dédier un faisceau de tracking à chaque cible détectée. Ca suppose de détecter tout ce qui passe dans le bandeau donc ça marche pas avec les objets discrets et lointains, donc souvent on complémente ça par des faisceaux qui balayent tout le volume.

 

On voit ça dans le slide 6 de cette présentation de Thales NL sur l'APAR justement:

https://slideplayer.com/slide/1515316/

Edited by hadriel
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, hadriel said:

Vu qu'en veille il n'y a qu'à surveiller l'horizon, c'est pas une bulle qu'il faut maintenir, c'est juste un bandeau quelques degrés au-dessus de la mer. Y'a peut-être un effet intéressant  qui est que vu que le bandeau n'a pas besoin d'être étendu en hauteur, le radar en bande X répartit son énergie sur un angle plus faible, et donc a une meilleure portée. Faudrait mettre ça en équation pour y voir plus clair. Ça peut être compensé par la moindre taille de l'antenne en réception en bande X.

En plus la veille OTH est souvent de la veille 2D avec une forme de pinceau étiré verticalement et étroite horizontalement ... c'est assez léger comme temps-radar.

Évidement à longue distance on ne détecte pas tout ... d’où les modes de veille 3D moyenne et courte distance avec les différents rafraîchissement associé.

Pour les missile anti navire on les détecte tard ... en gros entre 10 et 15 nm ... et comme c'est la menace principale ... le temps radar spécifiquement associé a cette menace/zone est assez faible malgré le besoin de rafraîchissement aussi rapide que possible pour permettre l'engagement immédiat.

On peut noter aussi qu'un navire ne fait pas marcher son radar principal tout le temps ... pour ne pas trop s'exposer. Les radar militaires c'est pas discret du tout ... et c'est comme un phare dans la nuit pour les ennemis équipé d'un peut d'ESM.

Share this post


Link to post
Share on other sites

COMMANDE POUR DIEHL DEFENSE

Un autre RBS15 pour la Marine

via Diehl Defense

Vendredi, Diehl Defence a reçu une commande de l'Office fédéral de l'équipement, des technologies de l'information et de l'utilisation de la Bundeswehr pour livrer des missiles anti-navires supplémentaires de type Saab RBS15 Mk3 à partir de 2023.

La base du marché supplémentaire actuel est un accord-cadre qui inclut également la possibilité de commandes futures. L'accord permet l'attribution du contrat jusqu'à la fin de 2024. Saab demande une valeur de commande de 1,7 BSEK avec des livraisons entre 2022 et 2026.

La version Mark 3 du missile anti-navire lourd développé conjointement avec Saab a été livrée pour la première fois en 2011 en tant qu'armement principal pour les corvettes de la nouvelle classe K 130. Dès 2018, Diehl Defence a été mandatée pour équiper les systèmes navals nécessaires pour le deuxième lot de corvettes K 130.

SURTOUT LU

UNIQUEMENT LES TÂCHES DE TRANSPORTAirbus A310MRTT abandonne son rôle de ravitailleur

OCCASION MANQUÉELe patron d'Emirates pleure l'A380neo non construit

COMMANDE POUR DIEHL DEFENSEUn autre RBS15 pour la Marine

TRANSFERT MERCREDILe prototype A350-1000 vole désormais pour Virgin

SUKHOI SU-57 POUR L'EXPORTATIONQui veut acheter le Superfighter de la Russie?

PLUS ÀSystèmes d'armes militaires

Diehl Defence produit le missile en coopération avec Saab à son siège social à Überlingen sur le lac de Constance et à l'usine de Maasberg à Nonnweiler en Sarre, où l'assemblage final et les tests ont lieu.

En tant que missile guidé avec une longue portée, un chercheur radar actif et une combinaison de navigation inertielle et GPS, le Mk3 offre aux forces navales une extension significative de leurs capacités précédentes, dit Diehl. Avec RBS15 Mk3, non seulement les navires peuvent être combattus avec succès à de grandes distances, mais maintenant aussi des cibles précises sur terre.

Flugrevue

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/09/2020 à 08:55, weasel a dit :

Vendredi, Diehl Defence a reçu une commande de l'Office fédéral de l'équipement, des technologies de l'information et de l'utilisation de la Bundeswehr pour livrer des missiles anti-navires supplémentaires de type Saab RBS15 Mk3 à partir de 2023.

La base du marché supplémentaire actuel est un accord-cadre qui inclut également la possibilité de commandes futures. L'accord permet l'attribution du contrat jusqu'à la fin de 2024. Saab demande une valeur de commande de 1,7 BSEK avec des livraisons entre 2022 et 2026.

La version Mark 3 du missile anti-navire lourd développé conjointement avec Saab a été livrée pour la première fois en 2011 en tant qu'armement principal pour les corvettes de la nouvelle classe K 130. Dès 2018, Diehl Defence a été mandatée pour équiper les systèmes navals nécessaires pour le deuxième lot de corvettes K 130.

Diehl Defence produit le missile en coopération avec Saab à son siège social à Überlingen sur le lac de Constance et à l'usine de Maasberg à Nonnweiler en Sarre, où l'assemblage final et les tests ont lieu.

En tant que missile guidé avec une longue portée, un chercheur radar actif et une combinaison de navigation inertielle et GPS, le Mk3 offre aux forces navales une extension significative de leurs capacités précédentes, dit Diehl. Avec RBS15 Mk3, non seulement les navires peuvent être combattus avec succès à de grandes distances, mais maintenant aussi des cibles précises sur terre.

Flugrevue

Question : pourquoi la variante Mk-3, qui n'est pas la plus récente, alors qu'il y a maintenant le RBS-15 Mk-4 au catalogue ??  

https://saab.com/air/weapon-systems/air-to-surface-missile-systems/rbs15-family/

Edited by Bruno

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Bruno, la je ne peux pas te renseigner, peut être que la nouvelle version est développé par Saab sans la participation de Diehl? Donc pas intéressante pour les allemands puisqu'il n'y aura pas de retomber pécuniaires ?

Modernisation des Dorniers:

Basculer la navigation

La Bundeswehr fait moderniser la flotte du Dornier 228

Oberpfaffenhofen, Allemagne, 10 septembre 2020 - L'Office fédéral de l'équipement, des technologies de l'information et de l'utilisation de la Bundeswehr (BAAINBw) charge Aerodata AG et la filiale sous-traitée d'Aerodata OPTIMARE Systems GmbH de moderniser l'équipement de mission des deux avions de surveillance maritime allemands de type Dornier 228. En tant que fabricant d'origine (OEM) du Dornier 228, RUAG MRO International fournit des services d'ingénierie sélectionnés.

Photo © RUAG MRO International

RUAG MRO International, dont le siège est à Oberpfaffenhofen, fournit des services d'ingénierie sélectionnés dans les domaines de la modernisation / de l'installation pour le compte d'Aerodata AG et prend en charge des tests d'échantillons militaires supplémentaires, notamment en utilisant le véhicule d'essai RUAG MRO International Dornier 228 de la société. La mesure d'augmentation de la viabilité future concerne les systèmes de mission existants de type OPTIMARE MEDUSA®, les équipements capteurs, les systèmes de communication, le stock de pièces détachées et le segment sol.

La marine exploite les deux avions Dornier 228 pour le compte du ministère fédéral des Transports et de l'Infrastructure numérique pour surveiller la mer du Nord et la mer Baltique pour la pollution marine. Les avions spéciaux sont stationnés au Marinefliegergeschwader 3 à Nordholz. Cette vaste mesure aura lieu entre 2020 et 2023 sur le site Aerodata AG de l'aéroport de Braunschweig-Wolfsburg.

Vous pouvez trouver plus d'informations sur www.ruag.com/mro-international et www.dornier228.com

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, weasel a dit :

La marine exploite les deux avions Dornier 228 pour le compte du ministère fédéral des Transports et de l'Infrastructure numérique pour surveiller la mer du Nord et la mer Baltique pour la pollution marine.

J'ai cherché moi aussi des photos .. Puis d'après https://fr.wikipedia.org/wiki/Deutsche_Marine et https://fr.wikipedia.org/wiki/Dornier_Do_228   Les 2 DO-228 opérationnels actuellement sont des DO-228NG:

2 Do-228NG MPA/Reconnaissance (immatriculation 57+05 et 98+35), livré en 2012   les autres, qu'on trouve sous d'autres immat sont + anciens et retirés du service en 2012

Share this post


Link to post
Share on other sites

NDR dans la médiathèque

NDR 1 Basse-Saxe

Infos NDR

Culture NDR

NDR 1 Radio MV

Magazine du Nord

App

Nouvelle corvette navale posée à Wolgast

Statut: 06/10/2020 14 h 23

Une autre corvette pour la marine allemande a été posée sur le chantier naval Wolgaster Peene. Une fois terminé, le «Karlsruhe» sera stationné avec le 1er escadron de Corvette à Rostock-Warnemünde.

La huitième corvette de la classe Braunschweig K130 a été posée au chantier naval Peene à Wolgast (district de Vorpommern-Greifswald). Le navire, qui mesurera environ 90 mètres de long une fois terminé, s'appellera "Karlsruhe", comme l'a annoncé mardi la marine allemande. Le «Karlsruhe» fait partie du deuxième lot de construction de cinq autres corvettes, dont la construction a été mise en service en 2017.

Les villes prennent des commandites

La marine avait déjà construit cinq corvettes de classe 130 qui sont stationnées à Warnemünde. Les cinq nouveaux navires seront également stationnés sur le Warnow. Selon les informations navales, les corvettes de la classe Braunschweig sont à la pointe de la technologie. Les coûts des cinq navires sont d'environ deux milliards d'euros - mais sans systèmes d'armes.

17 images

Les navires de la marine allemande

Les cinq nouvelles corvettes prévues seront nommées «Köln», «Emden», «Karlsruhe», «Augsburg» et «Lübeck». Les villes du même nom parrainent également les corvettes.

Les allées arrière sont fabriquées à Wolgast

Le consortium (ARGE) K130 est responsable de la construction des navires. Il comprend le chantier naval de Lürssen, ThyssenKrupp Marine Systems et les chantiers navals allemands de Kiel. Deux navires sont en cours de fabrication et de pré-équipement au chantier naval Lürssen à Brême, et trois à l'emplacement de Kiel des chantiers navals allemands. Les cinq allées arrière sont fabriquées au chantier naval Wolgast Peene. La filiale de Lürssen Blohm + Voss est responsable de la fusion de l'avant et de l'arrière. Avec la commande, les chantiers navals et les fournisseurs seraient pleinement utilisés et les emplois industriels seraient garantis, a déclaré un porte-parole de Lürssen.

Edited by weasel
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Créateur d'opinion

Conseils loisirs

Vidéos

 Page d'accueil 

 nouvelles 

 Société et culture 

 Les soldats de la marine sont formés sur le voilier Bremerhaven

Date du stand:14 octobre 2020. :Volker Koelling

Les soldats de la marine sont formés sur le voilier Bremerhaven

Au lieu du "Gorch Fock", la Marine enseigne maintenant à sa progéniture sur le "Alexander von Humboldt II" - pour les propriétaires de la barque qui était comme un sauvetage à l'époque de Corona.

Sert de navire de remplacement pour le "Gorch Fock": le "Alexander von Humboldt II". Image: STAG

Quatre vitesses de vent venant de l'est ondulent légèrement blanches sur la surface de l'eau. Mardi après-midi, sud de la Zélande: le «Alexander von Humboldt II» de 64 mètres de long navigue vers l'île de Fehmarn par derrière avec le vent frais de la voile. Soleil et plaisir de la voile: pour vingt jeunes membres de la marine, c'est aussi un vrai travail manuel et une partie de leur formation nautique.

En été, ils ont rejoint les forces armées et sont montés à bord il y a quelques jours à Bremerhaven pour travailler leurs mains sur les cordages grossiers. Au cours des derniers jours, ils ont appris de leurs instructeurs et de l'équipage «Alex» à trouver leur chemin dans l'enchevêtrement de lignes sur le pont. Les conditions spéciales d'utilisation des 24 voiles du trois-mâts accompagnent les jeunes à travers leurs gardes jour et nuit. La routine du conseil est terminée.

Passion ou chagrin?

Avec la soi-disant chasse à la corde, chacun peut désormais trouver les positions des hanches pour régler ou sauver les voiles, même les yeux fermés. Dans les premiers jours d'un voyage, vous remarquez comment le navire et l'équipage deviennent de plus en plus harmonieux. Ensuite, des sentiments de bonheur traversent le corps: lorsque la coque verte se précipite dans l'eau, tout le monde sait pour de bon si cela deviendra une passion avec le temps - ou simplement une souffrance.

Dans ce cas particulier de coopération entre deux établissements de formation, ceux qui sont restés à terre sont tout aussi heureux que la plupart des marins à bord: "Notre principal prix a été que nous avons organisé beaucoup de choses sur l'Alexander von Humboldt II de la même manière que sur le Gorch Fock", déclare Jürgen Hinrichs , Membre du conseil d'administration de l'institution propriétaire "Alex" "Deutsche Stiftung Sail Training" (DSST). La Marine avait également une bonne expérience à bord lors des premiers voyages d'entraînement aux îles Canaries l'hiver dernier. La Bundeswehr a maintenant entièrement affrété le trois-mâts pour neuf voyages de deux semaines.

"La situation gagnant-gagnant"

"Il existe une excellente relation entre notre équipage régulier et celui de Gorch Fock. Ils apprennent de nous et nous grâce à eux", a déclaré Hinrichs. Il est littéralement rayonnant de la "situation gagnant-gagnant", comme il l'appelle la réservation à long terme de la Bundeswehr.

Le capitaine de frégate Tim Gabrys souligne que ce ne sont pas seulement le même nombre de voiles et le service très similaire qui ont été décisifs pour la réservation du "Alexander von Humboldt II". Dans le passé, la marine allemande avait déjà affrété des cours de formation sur la barque norvégienne "Statsrad Lehmkuhl" lorsque le "Gorch Fock" était dans le chantier naval plus longtemps.

Mais l'Alexander von Humboldt II a un concept de sécurité à bord que nous avons également sur le Gorch Fock. C'était l'un des facteurs décisifs de la décision.

Tim Gabrys

Cela signifie que les cadets peuvent se fixer avec des ceintures de sécurité sur le chemin du mât. Un dispositif de sécurité important à bord des voiliers-écoles modernes et, dans le cadre du concept de sécurité de la Bundeswehr, essentiel pour la formation de la progéniture des marins à bord.

Le DSST aurait eu des difficultés financières

Parce que pour certains des vingt, c'est la toute première fois sur un voilier à bascule. De leur propre expérience, ils ne savent rien des différences entre naviguer sur le «Gorch Fock» ou sur le «Alex II»: même si le «Gorch Fock» devrait recommencer à naviguer à l'été 2021, les cadets y dormiront toujours dans de grands hamacs Logement partagé. Sur le "Alex II", cependant, il est confortable avec des cabines pour deux, trois ou quatre personnes. Vous avez des options de retraite qui ne sont absolument plus disponibles sur le plus grand navire lorsqu'il est entièrement occupé, mais qui ne sont pas du tout voulues.

Litige concernant "Gorch Fock": le tribunal de district de Brême propose un règlement

 avec vidéo

Avant l'accord avec la marine allemande, le conseil d'administration de la DSST ne pouvait que rêver d'occuper pleinement les 79 places "Alex". À l'époque de Corona, presque personne ne voulait apprendre l'ancienne façon de naviguer en carré dans l'espace limité d'un voilier.

Nous n'aurions probablement pas survécu financièrement au navire, bien que nous ayons un bon concept d'hygiène. Je suis tout à fait honnête à ce sujet.

Jürgen Hinrichs

Les réservations qui ont été reçues au bureau de Bremerhaven pour le temps de la charte maritime pourraient être reportées ou annulées sans aucun problème contre le remboursement des frais de croisière, assure un Jürgen Hinrichs visiblement soulagé.

Grand voyage au Portugal prévu

Le "Alexander von Humboldt II" est attendu jeudi prochain à son nouveau poste d'amarrage au Tirpitzhafen de Kiel. Ensuite, il y a le changement d'équipage: deux semaines de navigation sans escale sont également au programme du deuxième stage, explique le capitaine de frégate Tim Gabrys: "Ne pas naviguer vers des ports fixes selon les horaires a l'avantage de pouvoir s'adapter pleinement au vent lors de la planification du voyage." Lors de ces voyages, vous pouvez vous attendre à une consommation de carburant minimale et à une utilisation maximale des onguents pour les mains. En temps non Corona, les voiliers-écoles sont également toujours les bienvenus comme ambassadeurs flottants dans les festivals portuaires du monde entier. Cela n'est plus applicable. Les uniformes sont repassés et suspendus dans le casier.

Mais ces cadets navigueront comme rarement avant eux: la fondation propriétaire «Alex» DSST prévoit un long voyage avec la Bundeswehr de Bremerhaven au Sines portugais près de Lisbonne pour le printemps 2021 à partir du 17 janvier. Puis avec 55 membres de la Marine plus l'équipage régulier "Alex" à bord.

Il y aura également des voyages de voile de Sines pendant deux semaines sans escale vers l'Atlantique et retour.

Jürgen Hinrichs

Puis le navire rentre en Allemagne, se rend d'abord au chantier naval et reprend son fonctionnement «normal» avec des compagnons de navigation payants. Hinrichs assure: "Nous serons là à l'anniversaire du port de Hambourg. Nous naviguerons vers Marieham et les autres ports de la mer Baltique avec les courses de jeunes Tall Ships. Et nous reviendrons certainement à la Lütte Sail à Bremerhaven à la mi-août." Peut-être qu'un miracle se produira d'ici là et les équipages du "Alexander von Humboldt II" et du nouveau vieux "Gorch Fock" du chantier naval de l'époque pourront célébrer ensemble sans corona dans le New Harbour - y compris un congé à terre pour tous.

Edited by weasel
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On se moque du prix de 5 FDI mais ces 4 frégates Allemandes sont a plus de 1 milliard de l'unité, et c'est un industriel étranger qui s'en occupe

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 minute ago, clem200 said:

On se moque du prix de 5 FDI mais ces 4 frégates Allemandes sont a plus de 1 milliard de l'unité, et c'est un industriel étranger qui s'en occupe

Et elles font plus de 9000t aussi.

Mais si tu veux une comparaison, la Belgique paie 2G EUR pour 2 frégates et 6 chasseurs de mines.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, mehari a dit :

Et elles font plus de 9000t aussi.

Mais si tu veux une comparaison, la Belgique paie 2G EUR pour 2 frégates et 6 chasseurs de mines.

Ils prévoient ce prix, on verra le vrai ^^

Edited by clem200

Share this post


Link to post
Share on other sites
22 minutes ago, weasel said:

A noter que c'est Thalès et pas Hensold...:rolleyes:

Hensoldt fait quand même le radar (un des deux du moins)

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, mehari a dit :

Et elles font plus de 9000t aussi.

C'est pas la taille qui fait le prix, c'est ce qu'on y met dessus. Ou la compétence du chantier. Ou ce qu'on met dans le contrat (formation? entretien? stock de rechange?)

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est Thales Netherland qui va en profiter:

MKS 180 - Thales fournit le système de commandement et de déploiement d'armes

apar-bl2_1_0-376x420.jpgb-3-471x420.jpg

Citation

Après que le gouvernement allemand a annoncé hier, en réponse à une question parlementaire, qu'il prévoyait de livrer le navire de combat polyvalent 180 en 2028, l'attribution du contrat se déroule maintenant à pas rapides. Thales sera responsable de la livraison et de l'intégration du système de commandement et de déploiement des armes. Le maître d'œuvre du projet Damen a signé un contrat à cet effet avec Thales le 17 novembre.

Cela permet de lever le voile sur l'équipement des quatre frégates de la marine allemande. Thales fournira son système de commandement et de déploiement d'armes Tacticos et le système de conduite de tir AWWS (Above Water Warfare System). Ceux-ci permettent l'intégration du NSM (Naval Strike Missile, Kongsberg), de l'ESSM Block 2 (Evolved Sea Sparrow Missile, Raytheon), du RAM (Rolling Airframe Missile, Raytheon/Diehl BGT) et de l'artillerie de 127 mm de Vulcano ainsi que du radar de surveillance TRS-4D de Hensoldt.

Des annonces récentes, dont une vidéo sur YouTube, montrent que Thales, avec son système de commandement et de déploiement d'armes Tacticos, fournira des composants de communication par satellite, le système de surveillance Gatekeeper, le système de conduite de tir Mirador et le nouveau radar multifonction en bande X APAR Blk 2.

La commande de 1,5 milliard d'euros, qui sera mise en œuvre par les centres de compétence marine de Thales à Hengelo (Pays-Bas), Kiel et Wilhelmshaven, comprend quatre systèmes de navires, des services logistiques et divers sites de test et de formation à terre, ainsi que l'option d'un ou deux navires supplémentaires. Thales travaillera avec un nombre important de sous-traitants en Allemagne. Un total de 5,72 milliards d'euros a été prévu dans le budget fédéral pour les quatre navires de combat polyvalents 180. La livraison des quatre navires de combat polyvalents à la Bundeswehr - selon la communication parlementaire d'hier - doit commencer à la mi 2028 et s'achever à la mi 2032.

Damen souligne que l'industrie navale allemande est impliquée dans le projet. La part de la valeur ajoutée des entreprises allemandes représente 80 % de l'investissement total. Tant Damen que Thales voient dans cette conclusion la confirmation de leurs efforts pour réaliser une coopération plus forte avec les chantiers navals et les industries partenaires dans les programmes européens de construction navale. Les deux entreprises soulignent la "coopération éprouvée entre les industries navales allemande et néerlandaise". Hein van Ameijden, directeur général de Damen Schelde Naval Shipbuilding : "Ce projet binational est un exemple parfait de la coopération germano-néerlandaise dans le domaine de l'industrie de la défense. Elle peut servir d'impulsion pour de futurs projets bi- ou multinationaux dans le cadre de la coopération européenne. Avec Thales et Blohm+Voss, nous mettons en œuvre un projet qui non seulement répond aux exigences de la marine allemande, mais qui contribuera aussi de manière importante à l'établissement de normes européennes. Nous allons acquérir des compétences en matière de construction navale en Allemagne, aux Pays-Bas et donc dans toute l'Europe".

Composants

Gatekeeper possède jusqu'à quatre unités de capteurs, chacune avec des infrarouges non refroidis et trois caméras de télévision avec une vue combinée de 120° en azimut. L'image de surveillance à 360° est disponible pour plusieurs postes d'opérateur, chaque opérateur ayant sa propre "fenêtre contrôlée par logiciel".

Le système optronique de conduite de tir Mirador est un système électro-optique numérique compact pour l'observation et la poursuite de cibles. La version précédente de l'APAR Blk2, APAR, est actuellement en service sur les quatre frégates de la classe De Zeven Provinciën de la Marine royale néerlandaise, les trois frégates de la classe Sachsen de la Marine allemande (F124) et les trois patrouilleurs de la classe Iver Huitfeldt de la Marine danoise. En ce qui concerne les missiles navire-air, l'APAR Blk 2 est compatible avec l'ESSM Block2 et la future famille de missiles standard. AWWS est un système de gestion de combat pour lequel Thales a signé un contrat de développement en 2019 pour les nouvelles frégates M des marines belge et néerlandaise.

 
Le Mirador, grâce à sa combinaison de caméra TV couleur, caméra IR, caméra à faible luminosité en option et télémètre laser à sécurité oculaire, permet la surveillance et le suivi des cibles et permet également l'appui-feu naval, Photo : Thales

D'après les détails connus, on peut déduire que pour le monde sous-marin, un autre fabricant pourrait éventuellement être utilisé.

D'autres fournisseurs bien connus de systèmes de commandement et de déploiement d'armes sont Saab, Lockheed Martin, Elbit, DCNS/Naval Group, Atlas Elektronik et kta naval systems.

Aucun commentaire n'était disponible de la part de l'Office fédéral pour l'approvisionnement, les technologies de l'information et l'utilisation des forces armées allemandes ou de la marine.

 

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

https://esut.de/2020/11/meldungen/24115/mks-180-thales-liefert-das-fuehrungs-und-waffeneinsatzsystem/?utm_source=twitter&utm_medium=social&utm_term=&utm_content=&utm_campaign=TCKM

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,549
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Drul
    Newest Member
    Drul
    Joined
  • Forum Statistics

    21,028
    Total Topics
    1,362,127
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries