Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Le F-35


Recommended Posts

il y a une heure, Picdelamirand-oil a dit :

Fully 74% of Export F-35s Delivered Until 2023 Are Obsolete

74% des F-35 d'exportation livrés jusqu'en 2023 sont obsolètes
Un F-35 pleinement opérationnel seulement après 2023

Les alliés recevront des avions obsolètes jusqu'en 2022

Jusqu'en 2023, tous les avions de production initiale à faible taux (Low-Rate Initial Production - LRIP) commandés par les partenaires étrangers du programme (Australie, Danemark, Italie, Pays-Bas, Norvège, Turquie et Royaume-Uni) et les clients des ventes militaires étrangères (Israël, Japon et Corée du Sud) seront livrés dans la configuration actuelle.

Ils nécessiteront des mises à niveau substantielles - et coûteuses - pour les amener à la dernière norme Block 4, après que les nouveaux capteurs et l'électronique seront disponibles en 2023.

Le coût du développement et de la mise en œuvre de la configuration du Bloc 4 n'est pas encore connu, et les chiffres cités varient entre 3,9 et 16,4 milliards de dollars. (On sait maintenant que la mise à niveau du "Bloc 4" a un coût d'au moins 12,1 milliards de dollars)

Que les US se dotent de centaines d’avions qui devront profondément être remis à niveau c’est un peu étrange. Mais bon, ils font tourner leur industrie de l’armement. A mon avis, une grande partie de ces appareils ne sera jamais modernisé. Certains seront peut-être mis sous cocon et revendus à l’export dans une décennie (voir quasiment offert pour contrer la concurrence dans certaines futures mises au concours). D’autres finiront même leur carrière dans les « Aggressors squadron ». C’est coûteux, mais ça reste leur tambouille. D’un point de vue de la puissance militaire, cela est dommageable, mais avec les F-15 et F-16 modernisés, les F-15X, les F-22 et les F-18E il ne sont pas encore à la ramasse. Et puis, peut-être que le F-35 d’après 2023 se révélera un adversaire redoutable. Beaucoup en doute, mais pourquoi pas ?

Par contre, je n’arrive vraiment pas à comprendre les clients hors US qui acceptent de recevoir des avions qui devront bénéficier d’importantes et coûteuses mise à jour (ou transformations, je ne sais pas trop comment appeler cela). Si LM leur a fait des promesses et que les performances ne pas au rendez-vous, pourquoi n’exigent-ils pas que leurs livraisons soient reportées jusqu’à ce que le F-35 atteigne le niveau de maturité souhaité ? Ou alors, ces clients ont acheté leurs avions sans même établir un cahier des charges et exiger du constructeur qu’il en respecte les principaux éléments. Certains diront que ce n’est pas possible de dire non aux Américains, mais les instances compétentes américaines admettent elles-mêmes ces lacunes ! Il devrait bien être possible de renégocier un minimum afin d’étaler les commandes. Ce sont tout de même de sommes astronomiques qui sont en jeux !

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

N'empêche, je me demande si je ne vais pas chercher à me procurer "On ferme" (Closing Time, en V.O.), le roman de 93 qui fait suite à l'excellent Catch 22 de Joseph Heller ...

Le personnage de Milo Minderbinder, épicier filou, trafiquant notoire, y est repris comme dirigeant d'une multinationale qui fait de l'immobilier, de l'import-export et des armes de guerre.

Le personnage, je cite Wikipedia, "est à tu et à toi avec tous les dirigeants et les financiers du complexe militaro-industriel américain et essaie d'imposer à l'US Air Force l'achat d'un mirifique et fumeux « bombardier-furtif-tactique-et-stratégique-de-première-et-de seconde-frappe » qui n'est encore qu'un croquis d'artiste réalisé par le fils de Yossarian" (personnage principal de Catch 22).

Ca me semble tellement prophétique ...

  • Like 1
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Picdelamirand-oil a dit :

74% des F-35 d'exportation livrés jusqu'en 2023 sont obsolètes

Giovanni a fait les calculs complets. génial

 

Il y a 1 heure, Gallium nitride a dit :

D'après cet article:

https://www.intelligent-aerospace.com/military/article/14195495/f-35-icni-system

le Tech Refresh 3 entrerait dans la chaine de production en 2025 sur le lot 17? Donc sortie de prod 2027? Une année supplémentaire de retard?

Oui et je l'ai dit à frikot d'après le rapport du GAO avant covid il y a bien 5 ans de retard. Donc le TR3 arriverait en 2027 au mieux. Plutôt 2028 à mon avis.

Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Plus que 3 ans et ma prédiction se réalise !!!

Est-ce que je serais vivant quand le F-35 sera pleinement opérationnel pour fêter ça?

Tu crois qu'ils t'offriront un vol pour fêter ça ? :bloblaugh:

Edited by Boule75
Link to post
Share on other sites
il y a 41 minutes, Boule75 a dit :

Tu crois qu'ils t'offriront un vol pour fêter ça ? :bloblaugh:

Non,

Dassault m'avait promis un vol au pole nord sur ATL2 pour que je vois l'utilisation du système de navigation que j'avais inventé et qui permet une navigation confortable au pole. Promesse non tenue. Alors L.M. ....

  • Like 1
  • Thanks 3
Link to post
Share on other sites

Le rapport du DOD tout chaud :

https://www.dote.osd.mil/annualreport/2020-Annual-Report/

La partie sur le f-35 : https://www.dote.osd.mil/Portals/97/pub/reports/FY2020/dod/2020f35jsf.pdf?ver=C5dAWLFs4_N3ZLrP-qB0QQ%3d%3d

Un petit extrait pour rigoler :

"Although the fleet-wide trend in aircraft availability showed modest improvement in 2019 and early 2020, the average fleet-wide monthly availability rate for only the U.S. aircraft, for the 12 months ending in September 2020, is below the target value of 65 percent. "

"Individual deployed units met or exceeded the 80-percent Mission Capable (MC) and 70-percent Fully Mission Capable (FMC) rate goals intermittently, but were not able to meet these goals on a sustained basis"

"30R04 software development took longer and required more software increments than planned. Deficiencies continued to be discovered after development and fielding, both during IOT&E and in the field.-The program planned for four DT software builds (30R04.00, 01, 02, 03), but needed 12 (30R04.00, 01, 011, 012, 02, 021, 03, 031, 015, 4.5, 4.51, 4.52) to produce a final 30P04 version that was fielded.-The time from first DT flight to field release was approximately 13 months (May 2019 to July 2020) vice the 6 months planned. -After the first 6 months and four builds of testing 30R04, the program fielded version 30P04.012. However, combat units found multiple software issues in 30P04.012. Due to these and other issues, the program developed a new software version, 30R04.5. -The program added fixes to 19 deficiencies and 37 Software Product Anomaly Reports into 30R04.5.

-Although the Services planned to field 30R04.5 software in March 2020, continued discoveries of deficiencies and need for fixes delayed fielding until July 2020 with 30R04.52.-After fielding of 30P04.52, operational test units continued testing the software and discovered two Category 1 and six additional deficiencies during OT.•

30R05 software development also took longer and required more software increments than planned.-The program planned for four DT software builds (30R05.00, 01, 02, 03), but has produced seven to date (30R05.00, 01, 02, 03, 04, 041, 042). -As of October 2020, DT flight testing continues after 11 months (after starting in November 2019), with plans to continue through mid-November 2020.-Due to significant unresolved deficiencies and the need to continue development of the next iteration of software (30R06.XX series), the program and Services determined that 30P05 will not be released to the field, which is a deviation from the planned delivery schedule. -The delays in development and testing of 30R04 and 30R05 have also caused the integration, testing, and fielding of SDB II and AIM-9X Block II (among other capabilities) to slip from 30R06 to later software versions."

 

De toute la lecture que j'ai pu en faire ce qui ressort c'est beaucoup de développement mais pas beaucoup de tests donc découvertes tardives de défauts avec des conséquences en cascade.

Edited by herciv
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, herciv a dit :

The delays in development and testing of 30R04 and 30R05 have also caused the integration, testing, and fielding of SDB II and AIM-9X Block II (among other capabilities) to slip from 30R06 to later software versions."

Pof, encore du décalage (entre autres) sur des armements cruciaux

Link to post
Share on other sites

Une métrique intéressante : nombre d'heures d'utilisation par mois.

Le taux d'utilisation moyen de l'ensemble de la flotte a légèrement augmenté par rapport aux années précédentes, mais reste inférieur aux plans de service initiaux.  Cependant, cette amélioration est entièrement due à une augmentation de l'utilisation de la flotte de F-35A, et s'est particulièrement concentrée sur la partie de la flotte de F-35A codée pour le combat.-Les faibles taux d'utilisation continuent d'empêcher les services d'atteindre leurs taux de vol programmés, qui sont à la base des projections d'heures de vol et des modèles de coûts de maintien en condition.  Pour les 12 mois se terminant en septembre 2020, le taux d'utilisation mensuel moyen pour l'ensemble de la flotte américaine était de 19,6 heures de vol par avion et par mois.  Pour le F-35A, il était de 20,6 heures de vol ; le F-35B était de 14,6 heures de vol ; et le F-35C était de 23,1 heures de vol.  En comparaison, les plans de service à partir de 2013 prévoyaient que les unités F-35A et F-35C effectuent 25 heures de vol par avion par mois et que les unités F-35B effectuent 20 heures de vol par avion par mois pour atteindre les objectifs du service.

La partie sur le f-35 : https://www.dote.osd.mil/Portals/97/pub/reports/FY2020/dod/2020f35jsf.pdf?ver=C5dAWLFs4_N3ZLrP-qB0QQ%3d%3d

Sur la dispo : atteint enfin la cible sur le A, reste très mauvais sur le B et le C

Le DOT&E a effectué une analyse distincte de la disponibilité de la flotte d'avions d'OT, en utilisant les données de la période de 20 mois commençant en décembre 2018, lorsque l'IOT&E officiel a commencé, jusqu'en juillet 2020.  Cette évaluation tient compte de l'ensemble des 23 appareils américains et internationaux partenaires affectés à la flotte d'OT à la fin de septembre 2019 (huit F-35A, neuf F-35B et six F-35C).  -Le taux de disponibilité mensuel moyen des avions F-35 OT était inférieur aux 80 % prévus, nécessaires à la conduite efficace de l'IOT&E.  Cependant, une planification judicieuse de la maintenance, une programmation des gammes d'essais et une exécution efficace de la mission ont permis au JOTT d'effectuer les essais à un rythme plus rapide que prévu pour les projections du scénario le plus pessimiste.     - Les taux de MC et de FMC de l'ensemble de la flotte américaine ont suivi une tendance similaire à celle de la disponibilité, s'améliorant légèrement en 2020.  -Les avions de combat codés et les avions d'observation, y compris ceux utilisés pour le développement des tactiques, ont atteint un taux mensuel moyen de CM égal ou supérieur à l'objectif de 70 % du taux de base de CM que le programme a fixé pour toutes les unités.  Cependant, ni la flotte d'entraînement ni l'ensemble de la flotte américaine de F-35 n'ont atteint cet objectif.  -La flotte américaine de F-35A, avec ses variantes, a atteint l'objectif de 70 % de taux de CM, mais ni la flotte de F-35B ni celle de F-35C ne l'ont fait.  -Dans l'ensemble, les taux de FMC sont encore largement inférieurs aux taux de MC, ce qui indique un état de préparation relativement faible pour les ensembles de missions nécessitant des appareils pleinement opérationnels (c'est-à-dire par rapport aux menaces proches de l'avion).  -Les tendances spécifiques aux flottes étaient très similaires par rapport à l'objectif de base de 40 % fixé par le programme.  Les flottes combinées (c'est-à-dire toutes les variantes) de combat codé et d'OT (y compris les avions dédiés au développement de tactiques), et la flotte de F-35A ont atteint ou dépassé cet objectif de taux de FMC.  Cependant, la flotte globale, la flotte d'entraînement combinée et les flottes de F-35B et F-35C n'ont pas atteint ou dépassé cet objectif.  -Tandis que les trois variantes de F-35 présentaient des taux de CM dans une fourchette relativement étroite, qui ont tous augmenté lentement tout au long de l'année 2020, les taux de CM entre chaque variante étaient largement dispersés et divergeaient en 2020.  -Presque toute la croissance des taux de mortalité infantile s'est concentrée sur la flotte de F-35A, dont les taux de mortalité infantile ont largement dépassé ceux des variantes F-35B et F-35C.  La flotte de F-35B a effectivement vu son taux de FMC diminuer sur la période, mais elle a maintenu un taux de FMC plus élevé que celui des F-35C, qui a montré une tendance à la stagnation à un taux très faible entre 2019 et 2020.  - Les unités individuelles déployées ont parfois atteint ou dépassé les objectifs de 80 % de taux de CM et de 70 % de taux de FMC, mais n'ont pas été en mesure d'atteindre ces objectifs de manière durable

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Link to post
Share on other sites

La fiabilité est en très net amélioration également mais principalement sur des escadron actifs et pas forcément sur des LRIP récent !!

La maintenabilité reste sur des valeurs beaucoup trop élevée :

"Table 3 shows the nominal change in each maintainability metric by comparing values from April 2019 to those of April 2020. While nominally five of six metrics improved, the improvements were minor and longer term trend analyses FY20 DOD PROGRAMS30 JSFshow no significant improving or worsening trend in maintenance times.• All mean repair times are longer, some up to more than twice as long, as their original ORD threshold values for maturity, reflecting a heavy maintenance burden on fielded units. • The F-35 JPO, after analyzing MTTR projections to maturity, acknowledged that the program would not meet the MTTR requirements defined in the ORD. The F-35 JPO sought and gained relief from the original MTTR requirements. The new values are 5.0 hours for both the F-35A and F-35C, and 6.4 hours for the F-35B. This will affect the ability to meet the ORD requirement for Sortie Generation Rate (SGR), a Key Performance Parameter."

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, herciv a dit :

De toute la lecture que j'ai pu en faire ce qui ressort c'est beaucoup de développement mais pas beaucoup de tests donc découvertes tardives de défauts avec des conséquences en cascade.

Ca veut juste dire qu'ils ne maîtrisent rien et ne font que courir après les délais.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, DEFA550 a dit :

Ca veut juste dire qu'ils ne maîtrisent rien et ne font que courir après les délais.

Oui mais par rapport aux rapports précédents il y a du mieux en particuliers dans les opérations de maintenance qui sont moins longues bien qu'ils ne sachant pas dire d'où çà vient !!

Edited by herciv
Link to post
Share on other sites

Avec l'apprentissage et la connaissance du matériel, les temps de maintenance se réduisent naturellement. Par exemple tu perds beaucoup moins de temps à chercher la cause de pannes ou de défauts récurrents parce que tu sais par habitude d'où ça vient et comment les résoudre rapidement. Tu gagnes aussi sur l'organisation des chantiers qui font intervenir plusieurs personnes/équipes.

Ils ont peut-être gagné aussi sur le chapitre ALIS. 

Au bout du compte ça fait un gain mesurable, mais difficilement explicable vu d'ailleurs.

Edited by DEFA550
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, DEFA550 a dit :

Avec l'apprentissage et la connaissance du matériel, les temps de maintenance se réduisent naturellement. Par exemple tu perds beaucoup moins de temps à chercher la cause de pannes ou de défauts récurrents parce que tu sais par habitude d'où ça vient et comment les résoudre rapidement.

Ils ont peut-être gagné aussi sur le chapitre ALIS. 

Oui probablement pour le premier point puisque le rapport insiste sur le fait que sur les avions livrés récemment le progrès n'est pas sensible contrairement aux plus anciens.

Pour ALIS c'est moins évident apparemment il a fallu sortir une version d'urgence en milieu d'année pour corriger un bug qui avait des conséquence sur les FADEC ... En plus il y a actuellement simultanément ODIN et ALIS et je ne sais pas comment font les équipes pour travailler sur les deux. Les tests sur ces deux là ne semblent pas avancer plus que çà.

J

Je soupçonne aussi les équipes de méca d'avoir une bien meilleure gestion locale de leur stock de pièces hors ALIS ou ODIN.

Edited by herciv
Link to post
Share on other sites

Qu'ALIS fonctionne bien ou pas, l'acculturation des personnels aux arcanes de cette bouse est une source de gain de temps non négligeable. Quand tu sais qu'un truc ne marche pas, tu ne perds plus ton temps à essayer de le faire marcher.

J'imagine assez bien qu'ils utilisent ALIS là où ça donne satisfaction, qu'ils l'exploitent au mieux là où c'est indispensable, et qu'ils empruntent des voies détournées mais plus rapide pour tout le reste.

Grillé dans l'idée par Pic

Edited by DEFA550
  • Like 1
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

ODIN est une tentative de récupération louable: On a mis ALIS à la découpe et on essaye de trouver des parties saines que l'on intègre dans une nouvelle architecture. Seulement les parties qui semblaient saines ne le sont pas tant que ça, ce qui fait fondre ce qui est réutilisable et retarde le projet.

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, herciv a dit :

De toute la lecture que j'ai pu en faire ce qui ressort c'est beaucoup de développement mais pas beaucoup de tests donc découvertes tardives de défauts avec des conséquences en cascade.

Le problème avec le logiciel c'est que le commun des mortels pense que le développement représente 80% de l'effort pour réaliser un truc qui marche. Bien sûr les professionnels du domaine savent que ce n'est pas vrai, mais ça reste à des degrés divers un biais qui fausse les évaluations. En fait le développement représente à peu près 15% de l'effort seulement, donc ceux qui ne mettent pas les moyens sur les autres activités nécessaires pour obtenir un bon résultat ne s'en sortent pas.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Le problème avec le logiciel c'est que le commun des mortels pense que le développement représente 80% de l'effort pour réaliser un truc qui marche. Bien sûr les professionnels du domaine savent que ce n'est pas vrai, mais ça reste à des degrés divers un biais qui fausse les évaluations. En fait le développement représente à peu près 15% de l'effort seulement, donc ceux qui ne mettent pas les moyens sur les autres activités nécessaires pour obtenir un bon résultat ne s'en sortent pas.

Il y a autre chose qui ressort en filigrane, c'est que la complexité du logiciel va croissante avec le rajout de capacités et que jusqu'à maintenant on pouvait espérer que l'absence de test ne se verrait pas trop. Maintenant les interaction complexes vont être de plus en plus nécessaires par exemple à la fusion de données. Si ça n'est pas testé çà va être un bordel pas possible. Et il va y avoir des regressions forcément.

L'exemple donné dans le rapport c'est l'effet d'ALIS sur les FADEC.

Edited by herciv
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

J'ai lu un peu le document mis en ligne par @herciv et je suis abasourdis. Il sont en train de faire les tests IOT&E avec le Block 4 qui est en cours de développement alors que la méthodologie exige que ce soit fait avec la dernière version de la phase SDD qui clos le développement initial. C'est très évident en lisant le tableau de la page 22 où l'on voit que les formal IOT&E se font avec le Block 4, 30 Series et il est vraisemblable en lisant la suite qu'il passeront au Block 4, 40 Series avec TR3 lorsque ce sera nécessaire.

En gros ils utilisent les tests opérationnels pour finir le développement, ce qui les rend beaucoup plus long et coûteux.

  • Like 2
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

J'ai lu un peu le document mis en ligne par @herciv et je suis abasourdis. Il sont en train de faire les tests IOT&E avec le Block 4 qui est en cours de développement alors que la méthodologie exige que ce soit fait avec la dernière version de la phase SDD qui clos le développement initial. C'est très évident en lisant le tableau de la page 22 où l'on voit que les formal IOT&E se font avec le Block 4, 30 Series et il est vraisemblable en lisant la suite qu'il passeront au Block 4, 40 Series avec TR3 lorsque ce sera nécessaire.

En gros ils utilisent les tests opérationnels pour finir le développement, ce qui les rend beaucoup plus long et coûteux.

Je ne suis pas assez qualifié pour croire exprimer un avis pertinent.

Je suis simplement convaincu depuis plusieures années que cet avion provoquera plus de dégâts chez ses opérateurs que chez leur(s) adversaire(s). Il me semble que ça s'appelle un paradoxe.

  • Like 2
  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,551
    Total Members
    1,550
    Most Online
    MikeAlex
    Newest Member
    MikeAlex
    Joined
  • Forum Statistics

    21,092
    Total Topics
    1,376,955
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...