Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Le F-35


Recommended Posts

il y a 26 minutes, herciv a dit :

Il y a autre chose qui ressort en filigrane, c'est que la complexité du logiciel va croissante avec le rajout de capacités et que jusqu'à maintenant on pouvait espérer que l'absence de test ne se verrait pas trop. Maintenant les interaction complexes vont être de plus en plus nécessaires par exemple à la fusion de données. Si ça n'est pas testé çà va être un bordel pas possible. Et il va y avoir des regressions forcément.

L'exemple donné dans le rapport c'est l'effet d'ALIS sur les FADEC.

Est il imaginable qu'à rajouter des verrues sur le ou les logiciels, ca finisse par ne jamais bien fonctionner ?

Link to post
Share on other sites

https://breakingdefense.com/2021/01/roper-hints-ngad-could-replace-f-35-why-life-cycle-costs/?_ga=2.215790743.1478394867.1610583674-1200932153.1610583674

En resume, F35 a l'usage est trop cher pour les US.  Pauvre Belgique, Denmark, etc....  qui n'ont pas de plan B comme le NGAD.  Comme avec le F104, LM a encore baise les allies de l'OTAN

18 hours ago, Picdelamirand-oil said:

Fully 74% of Export F-35s Delivered Until 2023 Are Obsolete

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

74% des F-35 d'exportation livrés jusqu'en 2023 sont obsolètes
(Source : Defense-Aerospace.com ; publié le 18 juillet 2018)

Par Giovanni de Briganti
 

L'article est vieux.  Le Block 4 ne sera pas dispo avant 2026 dans le meilleur des cas!  Donc le probleme est encore plus grave :biggrin:

Edited by Lordtemplar
  • Haha 1
  • Upvote 3
Link to post
Share on other sites
Citation

F-35 Block 4 continues to be on OT&E oversight. DOT&E reviews the content of each Block 4, 30 and 40 series increments, works with the U.S. Operational Test Team (UOTT) and F-35 JPO, and conducts both integrated developmental test/operational test (IDT/OT) and dedicated OT on each increment. 

Le bloc 4 du F-35 continue d'être sous la surveillance de l'OT&E. Le DOT&E examine le contenu de chaque incrément de série des blocs 4, 30 et 40, travaille avec l'équipe américaine de test opérationnel (UOTT) et le JPO F-35, et effectue à la fois des tests de développement intégrés et des tests opérationnels (IDT/OT) ainsi que des tests opérationnels spécifiques (OT) pour chaque incrément. 

Et voilà! C'est comme si on avait définit F3R comme version initiale finale pour le Rafale (je sais ça aurait été vraiment ambitieux) et que la version ne suffisait pas pour satisfaire les besoins opérationnels. Alors Dassault livrerait quand même le Rafale à l'armée de l'air qui l'enverrait au CEAM et là on continuerait la mise au point avec d'abord la version F4.1 puis avec la version F4.2 où il y a besoin d'une forte mise à jour matérielle comme avec TR3.

il y a 2 minutes, Delbareth a dit :

A ce train là ta prédiction va se révéler trop optimiste.

Est-ce qu'alors tu vas admettre platement t'être trompé sur les forum US ?

Les US ils diront que la phase SDD a été fermée en 2020.

il y a 40 minutes, B52 a dit :

Est il imaginable qu'à rajouter des verrues sur le ou les logiciels, ca finisse par ne jamais bien fonctionner ?

C'est à dire que des fois il y a des miracles et ça tombe en marche.

  • Haha 3
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Lordtemplar a dit :

 Pauvre Belgique, Denmark, etc....  qui n'ont pas de plan B comme le NGAD.  Comme avec le F104, LM a encore baise les allies de l'OTAN

C'est peut-être un peu tôt pour conclure de cette façon mais, effectivement, quand le responsable des achats de l'USAF annonce publiquement que l'avenir n'est plus le F-35, cela peut instiller le doute dans ces pays. Vu les décalages temporels systématiques dans ce programme, la France va bientôt pouvoir leur proposer le Rafale F5 comme plan B...

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, Gallium nitride a dit :

C'est peut-être un peu tôt pour conclure de cette façon mais, effectivement, quand le responsable des achats de l'USAF annonce publiquement que l'avenir n'est plus le F-35, cela peut instiller le doute dans ces pays. Vu les décalages temporels systématiques dans ce programme, la France va bientôt pouvoir leur proposer le Rafale F5 comme plan B...

Et si tu lis en entier tu verras que la cible des 1700 f-35 pourrait bien devenir 1000 si rien n'est fait pas améliorer son coût global.

Edited by herciv
Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, herciv a dit :

Et si tu lis en entier tu verras que la cible des 1700 f-35 pourrait bien devenir 1000 si rien n'est fait pas améliorer son coût global.

1000, ce serait même inespéré. Ils en ont un peu plus de 400*, ils en ont budgétisé 48 par an, mettons 50 avec le rabiot annuel du congrès, donc si le programme NGAD respecte les délais pour une production en 2028, ils vont en recevoir 400 supplémentaires au max. Entre 800 et 850 donc, in fine. C'est déjà beaucoup pour un appareil très spécialisé. Par contre la ligne ne fermera pas(celle des US, en Italie on doit se poser des questions, au Japon, c'est déjà réglé), la version B étant sans concurrence.

*440 dans l'USAF moins la trentaine qui part chez les rouges faute de compatibilité avec les derniers standards.

Edited by Gallium nitride
Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, herciv a dit :

@Picdelamirand-oil : le démarrage à froid n'a pas été testé ????

Citation

Pre-IOT&E Increment 1 (Jan - Feb 2018) Cold Weather Deployment. For-score testing to evaluate the suitability of the F-35 air system and alert launch timelines in the extreme cold weather environment.

Pour moi ça ça veut dire que c'est testé.

Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Pour moi ça ça veut dire que c'est testé.

OK - Mais c'est pas très clair.

Mais c'est tout ce qu'ils ont testé ? Pourquoi mettre çà c''est pour les finlandais ?

Edited by herciv
Link to post
Share on other sites

Recommandations Le programme (i.e., F-35 JPO, Services, Lockheed Martin) devrait : 

1. Achever le développement et la VV&A restants du JSE dès que possible afin de permettre l'achèvement des essais IOT&E requis. 

2. Financer entièrement les nouveaux systèmes et les mises à niveau des RSE, du JSE et des systèmes OABS afin de répondre aux exigences d'essai adéquates pour chaque version de capacité C2D2. 

3. Programmer un financement adéquat pour développer et maintenir des environnements de laboratoire et de simulation robustes, ainsi que des plans de VV&A adéquats qui comprennent l'utilisation de données provenant de missions en plein air représentatives à l'appui des essais de développement et opérationnels. 

4. Selon le DOT&E TEMP, note d'approbation de l'incrément 1 : 

  • Financer entièrement, développer et mettre à jour le plan détaillé pour modifier tous les aéronefs OT avec les capacités, la limite de vie et l'instrumentation, y compris les exigences OABS. 
  • Effectuer une démonstration de 30 jours des opérations de vol sans connectivité ALIS d'ici la mi-CY21. 
  • Terminer les essais de cybersécurité en collaboration avec le gouvernement et les entrepreneurs de la chaîne d'approvisionnement des entrepreneurs d'ici la mi-CY21. 
  • Aligner les composantes du cadre de livraison du système aérien F-35 pour chaque augmentation de capacité afin de disposer de suffisamment de temps pour tester de manière adéquate le système pleinement représentatif qu'il est prévu de mettre en service.
  • Définir la portée et l'ordre de priorité des ressources de cybertest pour le processus d'évaluation de l'ordre de priorité des cybertests du bloc 4. 
  • Effectuer un examen de l'état de préparation de l'OT avant le début des périodes de test opérationnel. 

5. Achever rapidement le développement des exigences pour le laboratoire d'intégration logicielle du bloc 4 et l'USRL tout en assurant une infrastructure de laboratoire adéquate pour répondre aux délais de développement agressifs du C2D2 et aux exigences opérationnelles du bloc 4 F-35, à la fois pour les avions des séries 30 et 40. 

6. Continuer à poursuivre les améliorations du système de maintenance, en particulier pour les processus communs qui sont répartis entre de nombreux pilotes de NMC-M différents, tels que les réparations peu observables et les temps de durcissement des adhésifs. 

7. Continuer à fournir des ressources et à développer des sources alternatives de réparation (y compris la réparation organique) pour les pilotes NMC-S actuels et prévus afin de maintenir les améliorations des NMC-S. 

8. Continuer à accélérer les réparations des LEE. 

9. Fournir aux utilisateurs d'ALIS la possibilité de suivre la disponibilité des PMA au niveau de l'unité. 

10. inclure des enquêtes pour évaluer la convivialité d'ALIS pendant les tests d'adéquation des séries de blocs 4, 30 et 40. 

11. donner la priorité au développement d'une ventilation des pièces illustrée, facilement lisible et mature pour le F-35, telle que l'outil Identifier-Localiser, sur la base des commentaires des utilisateurs sur le terrain. 

12. élaborer une stratégie de test globale pour le matériel et les logiciels ODIN 

13. développer un lieu unique opérationnellement représentatif qui permette de développer et de tester (y compris les tests de cybersécurité) les logiciels ALIS et ODIN afin d'améliorer la qualité du système 

14. faire la démonstration des procédures de décontamination des HMDS de troisième génération pendant les tests du bloc 4 

15. effectuer des cyber-tests plus approfondis de l'AV et fournir un outil de cyber-test dédié à l'AV 

16. corriger rapidement les lacunes identifiées à l'échelle du programme lors des tests de cybersécurité

Bon tout ça en un an :sleep: :biggrin:

Edited by Picdelamirand-oil
  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 52 minutes, herciv a dit :

OK - Mais c'est pas très clair.

Mais c'est tout ce qu'ils ont testé ? Pourquoi mettre çà c''est pour les finlandais ?

D'après le tableau c'était le pre IOT increment 1, ils ont fait aussi

  • le pre IOT increment 2,
  • le Formal IOT&E (Dec 2018 - Sep 2019),
  • le Formal IOT&E Electronic Attack trials (Jul 2020)
  • et une partie de l' IOT&E weapons event.

Dedicated Follow-on Operational Test for each planned field release of software. et Formal Operational Test with new hardware configuration et Dedicated Operational Test for each software release of capability restent à faire.

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, DEFA550 a dit :

Ce n'est plus l'heure du doute, c'est celle des remords.

Quels remords ? C'est pas comme s'il n'avait pas sut avant l'achat ce qu'était cet réellement avion. Après tout, n'importe quel clampin peut lire ce forum (ad.net), et au pire, une personne ayant l'expérience et l'acuité de nos anciens pouvait analyser tout aussi bien les rapports publics. 

  • Le RU est partenaire de Rang 1, donc il est excusable. A peu près pareil pour l'Italie qui est Rang 2
  • Le Japon et la Corée avait le choix entre ça et la mort... donc avaient ils vraiment le choix (pour les Coréens, dommage qu'il n'ait pas eu de couilles jusqu'au bout, vu les résultats inattendus du concours)
  • le Danemark, je ne me souviens plus de comment a été fait la sélection (partenaire de Rang 2 il me semble ?)
  • Le NL a choisi d'opposer une plaquette commerciale déjà déconnante avec la réalité
  • L'Australie a choisi le seul avion ne répondant pas à son besoin et à ses capacités géographiques (me souviens par contre plus si lui a été proposé l'Advanced Super Bug).
  • Les Belges et les Canadiens sont arrivés après le combat et ont choisi le suivisme plutôt que de prendre un autre avion OTAN compatible, alors que tous les signaux étaient déjà au rouge cramoisi.

 

Donc à part pour le RU et l'Italie, le Japon et la Corée, je me dis qu'ils peuvent tous aller brûler en enfer tant qu'un jour un ennemi ne viennent pas ravager nos belles plaines à cause de leur incurie.

Edited by rendbo
  • Like 3
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, B52 a dit :

Est il imaginable qu'à rajouter des verrues sur le ou les logiciels, ca finisse par ne jamais bien fonctionner ?

C est très très courant en logiciel. Faut pas aller très loin pour trouver, un certain logiciel de gestion de paie par exemple...

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, herciv a dit :

"Plus précisément, ce que j'aimerais voir dépasser la ligne d'objectif serait d'amener l'ingénierie numérique à sa représentation la plus complète dans la Next-Generation Air Dominance, parce qu'elle est bien plus importante que la construction d'un avion tactique de nouvelle génération", a-t-il déclaré. Tous nos programmes regardent NGAD pour voir jusqu'où ils peuvent pousser l'enveloppe numérique, et pas seulement l'armée de l'air, [aussi] l'armée de l'espace. J'ai informé tous les observateurs de la force spatiale, y compris notre chef des opérations spatiales, le général [Jay] Raymond, de tout le travail numérique que nous faisons, et maintenant nos programmes spatiaux suivent le mouvement en essayant de reproduire les pratiques numériques pour les satellites.

"Je vois cela comme une marée qui peut soulever tous les bateaux, ou, pour l'armée de l'air, un vent qui peut soulever tous les avions, ou, pour l'armée de l'espace, une fusée qui peut soulever toutes les excentricités orbitales - je ne sais pas quelle est la bonne analogie, mais c'est à ce point important", a-t-il déclaré.

"L'ingénierie numérique est l'une des plus grandes choses que j'ai vues en huit ans", a-t-il souligné. "C'est la dernière chose que je dois à l'armée de l'air ; c'est la raison pour laquelle je suis encore ici à travailler 24 heures sur 24 avec un nouveau-né : pour sortir les dernières directives sur l'ingénierie numérique avant de ne pas pouvoir parler à l'armée de l'air pendant très longtemps. Donc, si j'écris bien, ce qui est très difficile à faire et que vous ne dormez pas. Je devrais être en mesure de leur faire parvenir ces directives la semaine prochaine, en espérant que ces premiers programmes les mettront en œuvre de manière optimale".

Les mecs viennent de découvrir 3D expérience alors que cette suite est fondée sur CATIA qui a lui-même des origines US et de chez Lockheed en plus! :laugh::bloblaugh:

Non mais à ce stade il faut VRAIMENT que Dassault se pointe au Pentagone en leur proposant de leur faire des avions de combat made in USA, c'est pas possible!

Il y a 13 heures, Gallium nitride a dit :

C'est peut-être un peu tôt pour conclure de cette façon mais, effectivement, quand le responsable des achats de l'USAF annonce publiquement que l'avenir n'est plus le F-35, cela peut instiller le doute dans ces pays. Vu les décalages temporels systématiques dans ce programme, la France va bientôt pouvoir leur proposer le Rafale F5 comme plan B...

Mais totalement!

Dire que certains doutaient de l'avenir du F-15X et du F-16V! À ce stade c'est inévitable que ces avions soient commandés ou que des cellules soient portées à ce standard pour servir de "stopgap" avant le/les NGAD de la "century series".

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Pierre_F a dit :

CADAM ce n’était pas boing boing et non LM ? 

LM’a été un des premiers clients de CATIA justement début 1990. C’est le souvenir que j’en ai.

Citation

CADAM (computer-augmented design and manufacturing) is CAD-related software that was developed by Lockheed. CADAM was originally written for IBM mainframes and later ported to UNIX workstations, including the IBM RT PC. A variant of CADAM called Micro CADAM was also developed for PCs under DOS.

 

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Patrick a dit :

Les mecs viennent de découvrir 3D expérience alors que cette suite est fondée sur CATIA qui a lui-même des origines US et de chez Lockheed en plus!

Pour ce que j'en comprend, ça va plus loin que ça, non ? C'est non seulement la modélisation détaillée de l'avion, mais également la modélisation/simulation hyper-détaillée et réaliste d'univers ouverts dans lesquels faire évoluer cette maquette. Comme un jeu qui n'en serait pas un, non-seulement la production du bestiau et son entretien, mais également ses évolutions sur le champ de bataille, le tout en interfaçant des systèmes réels (j'entend par là par exemple les véritables logiciels de l'avion, opérant véritablement sur leurs calculateurs) avec la simulation. Et par simulation dans ce contexte, il faut comprendre non seulement des parties statiques (le terrain, la météo, les systèmes adverses et amis..), leurs cinématiques, mais également les aléas et le facteur humain, dans tous les camps, à toutes les échelles.

Sacré programme... 3D expérience fait-il ça ? Ca serait - au moins - "4D expérience" voire 5 ou 6...

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Boule75 a dit :

Pour ce que j'en comprend, ça va plus loin que ça, non ? C'est non seulement la modélisation détaillée de l'avion, mais également la modélisation/simulation hyper-détaillée et réaliste d'univers ouverts dans lesquels faire évoluer cette maquette. Comme un jeu qui n'en serait pas un, non-seulement la production du bestiau et son entretien, mais également ses évolutions sur le champ de bataille, le tout en interfaçant des systèmes réels (j'entend par là par exemple les véritables logiciels de l'avion, opérant véritablement sur leurs calculateurs) avec la simulation. Et par simulation dans ce contexte, il faut comprendre non seulement des parties statiques (le terrain, la météo, les systèmes adverses et amis..), leurs cinématiques, mais également les aléas et le facteur humain, dans tous les camps, à toutes les échelles.

Sacré programme... 3D expérience fait-il ça ? Ca serait - au moins - "4D expérience" voire 5 ou 6...

Ce que tu décris là, on l'a fait pour le développement de l'ATL2 sans avoir 3D expérience! et ça a commencé en....1977 :laugh:

Lorsque dans la simuation on remplaçait un équipement simulé par un équipement réel, on parlait de stimulation parce qu'il fallait quand même simuler quelque chose pour que l'équipement marche: par exemple sur une centrale à inertie il fallait simuler les accéléromètres et les gyro pour que le logiciel de la centrale à inertie marche...

Edited by Picdelamirand-oil
  • Like 1
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Ce que tu décris là, on l'a fait pour le développement de l'ATL2 sans avoir 3D expérience! et ça a commencé en....1977 :laugh:

Lorsque dans la simuation on remplaçait un équipement simulé par un équipement réel, on parlait de stimulation parce qu'il fallait quand même simuler quelque chose pour que l'équipement marche: par exemple sur une centrale à inertie il fallait simuler les accéléromètres et les gyro pour que le logiciel de la centrale à inertie marche...

Ce que tu décris-là relève encore du test unitaire d'un système, n'est-ce pas, pas d'une simulation complète de mission ? Ou alors vous coordonniez tous les "stimulateurs" (température, vibrations, accélérations, émissions...) dans la durée ?
Je suis assez épaté !

Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Boule75 a dit :

Pour ce que j'en comprend, ça va plus loin que ça, non ? C'est non seulement la modélisation détaillée de l'avion, mais également la modélisation/simulation hyper-détaillée et réaliste d'univers ouverts dans lesquels faire évoluer cette maquette. Comme un jeu qui n'en serait pas un, non-seulement la production du bestiau et son entretien, mais également ses évolutions sur le champ de bataille, le tout en interfaçant des systèmes réels (j'entend par là par exemple les véritables logiciels de l'avion, opérant véritablement sur leurs calculateurs) avec la simulation. Et par simulation dans ce contexte, il faut comprendre non seulement des parties statiques (le terrain, la météo, les systèmes adverses et amis..), leurs cinématiques, mais également les aléas et le facteur humain, dans tous les camps, à toutes les échelles.

C'est-à dire pour une part exactement ce qu'est soit déjà 3D Experience du point de vue fabrication, maintenance, cycle de vie, et pour l'autre part toute la suite SLPRM pour la partie préparation et restitution de mission, soit encore ce qui va être mis en oeuvree très prochainement, vraisemblablement pour F4 dont le cheval de bataille est la connectivité et le combat collaboratif, avec toutes les autres branches des forces armées françaises.

 

il y a 15 minutes, Boule75 a dit :

Sacré programme... 3D expérience fait-il ça ? Ca serait - au moins - "4D expérience" voire 5 ou 6...

Non 3D experience c'est la conception la simulation des efforts sur la durée de vie, et la simulation des opérations de maintenance.

Mais quand on considère toute la suite liée à la logistique du Rafale, qui n'a malheureusement pas de version "tout en un" ni de nom ronflant pour aller avec, on s'en approche déjà fortement.

C'est un peu le même délire que la fusion des données des capteurs du Rafale et la sensor fusion du F-35. Même chose peu ou prou.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,550
    Total Members
    1,550
    Most Online
    vicky
    Newest Member
    vicky
    Joined
  • Forum Statistics

    21,091
    Total Topics
    1,376,536
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...