Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Le F-35


georgio
 Share

Recommended Posts

Il y a 17 heures, Patrick a dit :

Les US sont en train de mettre en service un laser de 300 kilowatts quand même.

Ca permet de taper a combien de km ? 
une cible mouvante bien plus magniable et rapide qu’un mini drone. Ce que dire que la puissance pour assurer une destruction doit etre enorme pour un resultat immediat. 
je penche plutot pour une amelioration de la furtifive ir, a l’heure ou les irst deviennent bien meilleur, sont mis en reseau …

Link to comment
Share on other sites

9 hours ago, Ciders said:

I'm going to go into old-fashioned mode but the lasers that come into service, we were already reading that in the 1980s with Soviet ships which, I swore, had them to knock out NATO fighter planes while on the USAF side , we were close to accepting a Boeing missile hunter.

We are still not there.

Les lasers sont l'arme du futur.

Ils l'ont toujours été  :biggrin:

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Stark_Contrast a dit :

Les lasers sont l'arme du futur.

Ils l'ont toujours été  :biggrin:

Le futur c'est le mot clé pour attirer des étudiantes dans les industries dites stratégiques et piquer des fonds dans les caisses de l’État. C'est assez connu comme méthode.

En attendant, le laser embarqué n'est toujours pas opérationnel ni en air-air, ni en air-sol, ni en mer-air.

Link to comment
Share on other sites

Une analyse un peu différente de d'habitude sur la pièce chinoise. En les 300 000 pièce du f-35 doivent être regardées de près des fois qu'elles ne soient pas China Free, un peu comme le SCALP et l'ITAR free. 

Ca peut prendre du temps.

https://nationalinterest.org/blog/buzz/achilles-heel-chinese-parts-found-f-35-jet-may-spell-trouble-204835

Talon d'Achille ? La découverte de pièces chinoises dans un avion F-35 pourrait poser des problèmes
Si d'autres composants d'origine chinoise sont découverts dans le F-35 Lightning II de Lockheed Martin, sa production pourrait être sérieusement compromise.

par Mario Samuel Camacho

Le Pentagone suspend toutes les livraisons de l'avion de combat F-35 après avoir découvert des matériaux d'origine chinoise dans la chaîne d'approvisionnement de l'appareil. Il s'agit d'un coup dur pour le programme F-35, qui a connu d'importants problèmes depuis sa création.


Ce contretemps risque de retarder la production à un moment où les commandes se multiplient dans un contexte d'invasion de l'Ukraine par la Russie et de remilitarisation de l'Europe.

Le composant de l'avion est un alliage de cobalt et de samarium utilisé dans les pompes des turbomachines, et il ne présente pas de risque majeur pour le programme phare de Lockheed Martin. Le remplacement de ce composant devrait être assez simple puisqu'il ne transmet pas de données et ne semble pas être un élément technologiquement avancé.

Toutefois, tant que tous les fournisseurs n'auront pas été passés au crible, on ne peut exclure la présence d'un autre composant de fabrication chinoise sur l'avion.

La technologie de base est fournie par Lockheed Martin, mais si des fournisseurs plus petits signalent des composants plus controversés, l'ensemble du programme F-35 pourrait être gravement affecté.


À l'instar d'Honeywell, le fournisseur qui a laissé passer ce composant chinois, il pourrait y avoir de nombreuses autres failles de sécurité dans la chaîne d'approvisionnement du F-35. Le chasseur furtif est composé de plus de 300 000 pièces provenant d'environ 1 700 fournisseurs. Par conséquent, la vérification de chaque composant du F-35 sera un défi et prendra beaucoup de temps. 

Compte tenu de l'ampleur de la tâche à accomplir, il est difficile de savoir combien de temps la production du F-35 sera interrompue. Les effets se feront sentir au-delà de la chaîne de production et auront un impact sur plusieurs forces aériennes étrangères sur la liste d'attente pour recevoir l'avion. 


Cette violation massive de la sécurité technologique n'affecte pas seulement les États-Unis mais aussi tous ses alliés de l'OTAN. Le chasseur F-35 étant actuellement très demandé, l'arrêt de la production laissera des centaines de commandes en attente de la part de pays comme l'Australie, Israël, le Japon, la Corée du Sud et le Royaume-Uni.

De plus, le fait de trouver davantage de composants en provenance de Chine dans la chaîne d'approvisionnement ferait vaciller l'ensemble du programme. Le fait de s'appuyer sur des matériaux chinois pour fabriquer le F-35 constitue une menace majeure pour l'avenir du programme de chasseurs furtifs de cinquième génération.

La Chine est en concurrence directe avec les États-Unis dans le développement des avions de cinquième génération et pourrait saboter la production du F-35 au profit de son avion de combat furtif Chengdu J-20. De plus, dans un contexte de course aux armements entre les États-Unis et la Chine, compter sur la bonne volonté du gouvernement chinois est un handicap majeur pour le projet phare de l'armée américaine.

Quoi qu'il en soit, ce n'est pas le premier problème du F-35. Le chasseur de cinquième génération a été victime de dépassements de coûts et de retards au cours des dernières années, ainsi que de multiples défauts de conception. Par exemple, l'armée américaine a récemment cloué au sol une partie de sa flotte de F-35 après avoir découvert un problème avec les sièges éjectables de l'avion. Le problème a été découvert lors d'une inspection de routine de l'avion et concerne un lot de sièges éjectables fabriqués par la société britannique Martin Baker.

Cependant, la préoccupation la plus pressante est maintenant de déterminer comment ce composant chinois s'est retrouvé dans l'avion le plus sophistiqué utilisé par les États-Unis aujourd'hui, et quelles mesures peuvent être prises pour l'empêcher à l'avenir.

Malgré ces difficultés, le F-35 a été salué comme un outil de changement de jeu et présenté par le Pentagone comme un élément clé de ses plans de défense.

Link to comment
Share on other sites

Je te répond ici si tu veux bien. Je reprend mes deux précédentes réponses

La principale raison d'être des F-35 est de tuer l'industrie européenne des avions de chasse soit en la vassalisant soit en la coupant de marché potentiel. La cible principale étant l'industrie française.

Mais cet avion est bourré de défaut au point que bon nombre de clients doivent le choisir en dépit de leur propre règle de contrôle et contre toute logique d'efficience. La raison de fond c'est le confort de croire que la guerre ne viendra pas chez eux et que la guerre çà peut se confier à un superman. La France ne doit en aucun cas être ce superman mais penser collectif (donc imaginer envoyer des soldat de leur pays faire la guerre ne semblent pas non plus faire parti de leur réflexion).

Je te cite

J'ai pu lire, que le F35A était totalement médiocre dans la mission d'appui rapproché du A10A, sa précision de tir et son canon nettement inférieur. 

Les anti A10A d'il y a 30ans, qui le trouvaient, trop armé, disent que le remplaçant ne le remplacera pas.

En première approche il faut décomposer ta question en deux : celle de l'appui rapproché et celle du canon. Si on parle uniquement du canon oui effectivement celui (interne ou pod) du f-35 n'est pas génial. Et donc si tu parles de la mission de l'appui rapproché, actuellement le f-35 ne peut la mener qu'avec des bombes. Mais rien n'empèchera un loyal wingman de la mener avec un f-35 restant cacher pour le cornaquer. Le principe du f-35 dans ce cas est valable.

D'autre part actuellement en Ukraine les missions de CAS sont en fait tenu par l'artillerie 155 très précise et réactive. 

Pourquoi un avion, si coûteux, pour de la "police de l'air" du F16 ?

Tu peux généraliser la question à toutes les missions et à toutes les plateformes omnirôles dont le rafale. Dans la réalité le multirôle ou l'omnirôle est une réponse d'efficience en temps de paix consistant à ne pas multiplier les plateformes, les savoir-faire, les supply-chain. C'est le discours que reprend actuellement le CEMA allemand en parlant de ne pas multiplier les plateformes en europe utilisant l'allibi de la fourniture de munition et de l'interopérabilité. Reste que en temps de guerre la perte d'une seule de ces plateformes a un impact conséquent sur ta résilience d'autant plus quand toute tes moyens sont consacrés au soutien de cette plateforme. Un simple principe de sûreté de fonctionnement fait dire que sur des plateformes critiques il faut à l'inverse avoir des solutions variés. Bref une aviation mixte comme on voit souvent dans les pays qui ont les moyens. 

En matière d'interception, il ne rivalise pas avec le F15.

Oui possible mais est-ce grave ? Autrement dit est-ce qu'il n'y a pas de plan B ? Et pourquoi cet avion sert quand même en QRA ? La mission d'interception n'est quand même pas la plus compliquée, même le f-35 peut y arriver ... sauf dans un petit pays ou ta vitesse pour arriver dans ta zone de travail est cruciale. Là où ta question est pertinente c'est qu'il y a le temps de paix et celui de la guerre. Faire de la QRA sur toute l'Europe en bouffant le potentiel des f-35 sur chaque drone qui passe risque de poser un vrai problème rapidement. 

Les us envisagent, un nouveau remplaçant au f16, presque sur étagère, moins coûteux à tout point de vue. 

Les US n'ont pas de problème d'argent. Leur problème c'est le potentiel de leur principal solution actuel soit le f-35. Une intervention lourde de maintenance du moteur doit être faite à 1000 heures et il n'y a pas suffisamment de moteur ou de module de moteur produit actuellement pour y faire face. Toute solution autre que le f-35 est donc destinée à sauver le potentiel du F-35.

Ils commandent des F15EX pour compléter les F15E pour la supériorité aérienne et pour la suprématie galactique des F22A ( oui pour moi cette appareil ne sert qu'à la chasse aux ovnis tellement il est poussé à l'extrême bref...)

Il y a quelque errement sur le sujet des F-15EX qui ne sont pas particulièrement gratuit non plus, ni facile à soutenir.

 

Pour le F35B, j'ai également pu lire, qu'il devait décoller presque "à poil" de son navire, et qu'il devait se poser disons sur une piste a terre, pour etre armé alors que le AV8B décollé armé !

Ca a pu éventuellement être un problème mais çà ne ne restera pas longtemps. Le vrai problèle c'est la définition de l'austérité pour le AV-8B et celle du F-35B. EN clair quelle est l'empreinte logistique minimale pour chacun des deux pour maintenir une activité soutenu depuis un point fixe ?

Pour le F35C remplaçant du F/A18 A/D, on peut voir qu'il y a déjà en masse et en commande le F/A18E/F.

Non le F/A-18 A/D/EF et growler vont passer la main. La navy ne veut pas vraiment du F-35C mais ils peuvent s'en contenter pour l'instant en espérant que le NGAD arrive vite. Les PA de la navy vont donc être transformé 1 par un pour être capable de supporter un escadron chacun de F-35C. Sachant que la taille de l'escadron fait toujours l'objet de discussion en particulier à cause de la taille des réserves à embarquer.

 

Il sert à quoi, ce zingue ?

A faire une guerre commercial mais à cause de son manque de potentiel (surtout pour son moteur) il a un vrai problème capacitaire pour faire la guerre. On est sur 10000 heures par mois pour 800 avions et de temps en temps un peu plus.

 

La suite plus tard

A par être furtif !

Etre furtif n'est pas un but mais une caractéristique. Cette caractéristique est majeure pour faire la guerre et de tous temps. Elle participe à la survivabilité de ton support. Mais ce n'est pas seule possibilité.

Pour de la reconnaissance ?

Je pense qu'avec nos moyens, de surveillance par satellite et drones cette furtivité et dépassé.

Pour la défense, la furtivité est elle utile ?

A la limite, pour une escorte de bombardier stratégique type B1/B21... mais à quel prix ? Le feu nucléaire, la vitrification de la planète .

Non désolé je n'arrive pas à comprendre, ces matériels si coûteux, à part faire plaisir à des masses d'ingénieurs !

Expliquez-moi, je suis peut-être obtus sur un truc.

1763 F35A pour remplacer 0 A10A, 0 F15, 0 F16... idem pour les versions B/C.

Ce qui m'insupporte encore plus, c'est tout ces achats à travers notre "Europe de la Défense " le Saab Gripen est bien suffisant pour la mission F16, l'eurofighter EF2000 si il était plus abouti rivaliserai Avec le F15.

Enfin notre Rafale est égal au F/A18.

 

Edited by herciv
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 20 heures, wagdoox a dit :

Ca permet de taper a combien de km ?

Tient, un peu de lecture. Ca te donnera une idée de ce qu'il reste des 300 kW selon la situation, et à partir de là (avec un peu plus de lecture) du degré d'agressivité du rayon incident.

Moi je passe mon tour, j'ai mal au crâne :biggrin:

Link to comment
Share on other sites

Faudrait savoir de quel genre de lasers il s'agit ? Probablement ceux à fibres optiques dopées, qui sont la technologie la plus prometteuse pour le combat.

Les puissances dont on parle ont des portés limités, mais des lasers aéroportés ont un intérêt tout particulier contre les missiles AA menaçant les aéronefs. Un seul par formation peut suffire à défendre ladite formation.

Et ça + la furtivité passive (radars et camouflage optique)+techniques de déceptions actives à base de DRFM genre SPECTRA + un bon RWR/détecteurs de départ  périmétriques IR UV + les qualités dynamiques de l'avion (en particulier la capacité de changer très vite de direction et d'accélérer pour sortir de la NEZ du missile) + enfin, le plus important : les qualités du pilote ; ajoutés au PK traditionnellement médiocres des missiles AA, et il deviendra très difficile d'abattre un avion de combat autrement qu'au canon...

Edited by Shorr kan
Link to comment
Share on other sites

Il y a 23 heures, herciv a dit :

Non désolé je n'arrive pas à comprendre, ces matériels si coûteux, à part faire plaisir à des masses d'ingénieurs !

Je repars de là pour rebondir sur un article très intéressant exposant les enjeux du combat aérien à partir de l'expérience ukrainienne :

 

Je plussoie totalement cet article. Il est très intéressant et pose carrément la question du besoin d'une arme aérienne à cause de l'extrème concentration des moyens de déni d'accès telle qu'au-dessus de l'Ukraine les chasse russe ou Ukrainienne n'ont pas été décisives. Ca plus des coûts d'accès à la puissance aérienne de plus en plus inaccessible font que ta question sur les matériels coûteux est complètement d'actualité.

Néanmoins il ne faudrait pas non plus tirer des conclusions trop hâtives.

Première remarque en ce qui concerne la guerre dans les airs et sans parler des moyens d'observation on a vu dans le ciel ukrainien uniquement du matériel russe vs matériel russe. Les stratégies de pénétration TBA + SPECTRA à la française ou moyenne altitude + furtivité à l'US n'ont pas été testées.

Seconde remarque cet article ne s'applique en aucun cas à la guerre maritime puisque par essence les moyens de déni d'accès se limitent à la bulle encadrant une flotte. Même remarque pour la guerre spatiale. L'utilisations de Laser limité en portée à cause de leur divergence intrinsèque ne changera rien à cette remarque ni sur mer ni même dans l'espace.

Troisième remarque l'utilisation de l'espace aérien depuis le début (guerre 14-18) sert à la pénétration pour atteindre un objectif précis désigné à l'avance (attaque par missile longue distance), à roder pour attaquer des objectifs d'opportunité en cour de transit (munition rodeuse capable de permanence) ou pour faire de la reconnaissance (drone non armé). L'histoire a montré que pour remplir ces trois mission il y avait eu inflation de moyens pécuniers. Cette inflation constituant même un terrain stratégique permettant d'imposer des effets décisifs même en temps de paix. Ce n'est pas en enlevant les pilotes qu'on supprimera cette inflation. Tout au plus elle fera une pause.

Je ne pense pas que çà soit la fin des moyens de guerre aérienne. Il se peut qu'elle s'éloigne du sol par contre. On peut aussi poser la question de la place de l'homme dans cette guerre aérienne. Il se peut qu'elle ressemble de plus en plus à un grand jeux video dans lequel les perdants peuvent rejouer sans crainte pour leur vie.

Mais il est vrai qu'en ce qui concerne le F-35 ou le rafale il y a de grosses interrogations dans ce nouveau contexte compte tenu de leur coût et de leur difficulté de mise en oeuvre. 

 

 

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

L'article du Rubicon, en fond, postule que l'arme aérienne russe avait des capacités similaires à celles des armées occidentales.

C'est manifestement très faux, qu'il s'agisse des munitions, des capteurs, des avions, de leur coordination, du renseignement spatial ou aérien...

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, Boule75 a dit :

L'article du Rubicon, en fond, postule que l'arme aérienne russe avait des capacités similaires à celles des armées occidentales.

C'est manifestement très faux, qu'il s'agisse des munitions, des capteurs, des avions, de leur coordination, du renseignement spatial ou aérien...

C'est vrai. Et donc dans les remarques que j'ai faites au-dessus tu remarqueras que Poutine avait tenté de partir dans cette nouvelle guerre avec tous ses missiles hypersoniques. Mais il n'a pas obtenu d'effet décisif malgré tout. Ca reste des munitions qui a la fin des fin doivent faire boum. Si le boum est petit ou trop imprécis il faut le multiplier et donc avoir du stock de munition. Et maintenant il est coincé par son absence de stock et la très grande difficulté pour le renouveler n'ayant pas une filière de production "occidental free". 

 

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

Image du f-35 (très belle photo) avec son pod (interne) de voyage

file.php?id=36940&mode=view

AUTRE POD DE VOYAGE LE POD kihomac .

 

Le pod (externe) terma à tout faire, canon , guerre élec ,laser, génération de puissance, etc, etc) :

f-35-multimission-pod-2.jpg

file.php?id=38524&t=1f-35-multimission-pod.jpg

file.php?id=39089&t=1

Edited by herciv
  • Like 1
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 30 minutes, herciv a dit :

Le pod (externe) terma à tout faire, canon , guerre élec ,laser, génération de puissance, etc, etc) :

La voilà la solution à la génération insuffisante du F135... Pas besoin d'un nouveau moteur... :sleep:

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, FATac a dit :

La voilà la solution à la génération insuffisante du F135... Pas besoin d'un nouveau moteur... :sleep:

N'empèche que le pod à tout faire (autonome en énergie ?) est plutôt une bonne idée. Pas besoin de revalider l'aérodynamique, ni l'équilibrage vu là où il est tenu. Il n'y a que l'emport de charge militaire qui me chagrine parce qu'il faudrait un dispositif d'ouverture de trappes qui prendrait forcément du volume.

La notion même de pod permet d'avoir des ensembles interchangeables rapidement.

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, herciv a dit :

N'empèche que le pod à tout faire (autonome en énergie ?) est plutôt une bonne idée. Pas besoin de revalider l'aérodynamique, ni l'équilibrage vu là où il est tenu. Il n'y a que l'emport de charge militaire qui me chagrine parce qu'il faudrait un dispositif d'ouverture de trappes qui prendrait forcément du volume.

La notion même de pod permet d'avoir des ensembles interchangeables rapidement.

Comme toujours, cette nacelle a des avantages et des inconvénients.

Les travaux de validation aérodynamique ou aéroélastiques n'ont pas à être refaits, pas plus que les calculs de RCS et de discrétion électromagnétique. On peut y voir une souplesse opérationnelle par l'échange "standard" de nacelles "de mission" ou la construction de missions complexes quand un vol de 2 ou 4 appareils emporte des nacelles complémentaires sur les objectifs à traiter.

Par contre, le volume et le format de la nacelle sont des contraintes qui vont peser sur les usages qui vont en être faits (comme les soutes pèsent sur la panoplie d'armements qu'il est possible d'emporter - les soutes du F-35 interdisant l'emport du Brahmos, c'est normal que l'Inde n'en veule pas).

Et puis il y a les interfaces à "régler". Le bus et les communications avec la nacelle vont certainement définir un nouveau standard qui, de facto redéfinira les "alliés" qui peuvent opérer avec, produire des équipements, etc. et ceux qui seront réduits à prendre la place sur le marchepied - le fauteuil et le strapontin étant déjà occupés.

Link to comment
Share on other sites

file.php?id=35640&t=1&sid=38f2000becdc83

il y a une heure, FATac a dit :

Par contre, le volume et le format de la nacelle sont des contraintes qui vont peser sur les usages qui vont en être faits (comme les soutes pèsent sur la panoplie d'armements qu'il est possible d'emporter - les soutes du F-35 interdisant l'emport du Brahmos, c'est normal que l'Inde n'en veule pas).

T'as raison çà me parait tendu pour le pod externepour ouvrir les soutes

th?id=OIP.ZkaHCDbNZpbiVuX-88E5mQHaD7&pid

file.php?id=39089&t=1

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, herciv a dit :

file.php?id=35640&t=1&sid=38f2000becdc83

Il faut également ouvrir les soutes toutes les 10 minutes avec ces TravelPod ? :tongue:

Révélation

(C'est pour un ami pilote suisse qui voudrait bien offrir du chocolat à ses homologues lors d'un exercice interalliés) :laugh:

  • Haha 4
Link to comment
Share on other sites

500 millions de dollar pour améliore la base de Tyndall. je ne connais pas le détail mais j'espère que les alliés ont de quoi suivre le rythme.

L’US Air Force commence la construction d’installations de ligne de vol F-35A à la base de Tyndall

https://www.thedefensepost.com/2022/09/20/usaf-tyndall-base-construction/

 ROJOEF MANUEL  SEPTEMBRE 20, 2022

L’US Air Force a tenu une cérémonie d’inauguration des travaux pour commencer la construction des installations de ligne de vol F-35A Lightning II à la base aérienne de Tyndall, en Floride.

Le projet augmentera l’activité de la ligne de vol de la base une fois que les installations seront disponibles.

« Tyndall va évoluer vers une base plus létale, prête et résiliente », a déclaré le commandant adjoint du combat aérien de l’US Air Force, le lieutenant-général Russ Mack.

« L’objectif principal restera de préparer les bâtiments, de préparer cette piste et de préparer cette mission pour soutenir les F-35. »

Construction de la base aérienne de Tyndall

La construction fait partie d’un montant de 532 millions de dollars contrat décerné par le Corps des ingénieurs de l’armée américaine à l’entreprise de construction Hansel Phelps, basée au Colorado.

Tyndall inaugure les installations de la ligne de vol pour la mission F-35A. Photo : Aviateur de 1re classe Zachary Nordheim/US Air Force

Le contrat porte sur 11 projets dans la zone 1 de la reconstruction de 12 zones du site. L’équipage du F-35A devrait se baser dans la région d’ici septembre 2023.

« Cela commence par ces 11 projets qu’ils commenceront à lancer dès que possible afin que nous puissions ramener cette mission ici à l’équipe Tyndall », a déclaré Mack.

La zone 1 comprend des hangars d’aéronefs, le siège social du groupe, une installation de contrôle de la corrosion, un complexe de maintenance, des aires de stationnement pour aéronefs et un espace de formation sur simulateur de vol F-35A.

« Haute technologie et robustes »

La base devrait se transformer en une aile de combat « high-tech et robuste » capable de répondre aux besoins des forces actuelles et futures grâce à ses conceptions innovantes, son infrastructure et sa nouvelle technologie.

« C’est notre partenariat que nous avons forgé ici au cours des trois dernières années qui pourrait offrir ce moment aujourd’hui », a expliqué le colonel Jeremy Chapman, commandant du district mobile du Corps des ingénieurs de l’armée américaine , lors de la cérémonie.

« Le travail acharné et le dévouement dont j’ai été témoin jusqu’à aujourd’hui seront un attribut essentiel pour réaliser cette installation du futur. »

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

Les Shunk Works ont encore frappé !

Révélation

Lockheed-Martin a dévoilé le Speed Racer, un effecteur connecté destiné à « éclairer » le F-35

Cependant, Lockheed-Martin défend une autre approche. Du moins est-ce le cas de sa division « Skunk Works », chargée des programmes « spéciaux » confiés par le Pentagone. Ainsi, la semaine passée, son directeur John Clark, a dévoilé le projet « Carrera », pour lequel le groupe américain a déboursé 100 millions de dollars [sur des fonds propres] afin de développer différentes technologies susceptibles d’être utiles pour le combat aérien collaboratif .

Ainsi, la division « Skunk Works » est partie du postulat qu’un drone de type « Loyal Wingman » n’offrirait pas « beaucoup de valeur opérationelle » tout en n’étant « pas bon marché ». D’où le concept du « Speed Racer », une sorte d’effecteur connecté à faible coût [moins de 2 millions de dollars], capable d’effectuer des missions en étant autonome, grâce à des algorithme d’intelligence artificielle.

Associés au chasseur-bombardier F-35 [produit par Lockheed-Martin], de tels appareils pourraient être utilisés pour leurrer une défense aérienne adverse, faire de la reconnaissance et/ou du renseignement, voire assurer des missions de guerre électronique. En clair, le Speed Racer, capable d’évoluer en essaim, tiendrait le rôle d' »éclaireur ».

Le nom du projet, « Carrera », qui prend en compte d’autres aspects [intelligence artificielle, capteurs, liaisons, etc], s’inspire de la voiture conçue par Porsche, l’idée étant de suggérer un « programme rapide ». Car, en effet, les premiers essais de ce système devraient être réalisés d’ici la fin de cette année.

D’abord, des tests de « transport captif » seront menés [le type d’avion qui emportera les drones n’a pas été précisé]. Puis le Speed Racer effectuera son premier vol. Enfin, il s’agira ensuite d’y impliquer un F-35, afin de valider ce concept. « L’effort est plus ambitieux que de simplement prouver que les avions de combat et les drones peuvent opérer dans le même espace aérien », a insisté le directeur de Skunk Works.

… Bon, vu que c'est un programme "rapide" je pense que l'on va être "rapidement" fixé :wink:

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, Ardachès a dit :

Les Shunk Works ont encore frappé !

  Révéler le contenu masqué

Lockheed-Martin a dévoilé le Speed Racer, un effecteur connecté destiné à « éclairer » le F-35

Cependant, Lockheed-Martin défend une autre approche. Du moins est-ce le cas de sa division « Skunk Works », chargée des programmes « spéciaux » confiés par le Pentagone. Ainsi, la semaine passée, son directeur John Clark, a dévoilé le projet « Carrera », pour lequel le groupe américain a déboursé 100 millions de dollars [sur des fonds propres] afin de développer différentes technologies susceptibles d’être utiles pour le combat aérien collaboratif .

Ainsi, la division « Skunk Works » est partie du postulat qu’un drone de type « Loyal Wingman » n’offrirait pas « beaucoup de valeur opérationelle » tout en n’étant « pas bon marché ». D’où le concept du « Speed Racer », une sorte d’effecteur connecté à faible coût [moins de 2 millions de dollars], capable d’effectuer des missions en étant autonome, grâce à des algorithme d’intelligence artificielle.

Associés au chasseur-bombardier F-35 [produit par Lockheed-Martin], de tels appareils pourraient être utilisés pour leurrer une défense aérienne adverse, faire de la reconnaissance et/ou du renseignement, voire assurer des missions de guerre électronique. En clair, le Speed Racer, capable d’évoluer en essaim, tiendrait le rôle d' »éclaireur ».

Le nom du projet, « Carrera », qui prend en compte d’autres aspects [intelligence artificielle, capteurs, liaisons, etc], s’inspire de la voiture conçue par Porsche, l’idée étant de suggérer un « programme rapide ». Car, en effet, les premiers essais de ce système devraient être réalisés d’ici la fin de cette année.

D’abord, des tests de « transport captif » seront menés [le type d’avion qui emportera les drones n’a pas été précisé]. Puis le Speed Racer effectuera son premier vol. Enfin, il s’agira ensuite d’y impliquer un F-35, afin de valider ce concept. « L’effort est plus ambitieux que de simplement prouver que les avions de combat et les drones peuvent opérer dans le même espace aérien », a insisté le directeur de Skunk Works.

… Bon, vu que c'est un programme "rapide" je pense que l'on va être "rapidement" fixé :wink:

Heu... C'est récupérable cet engin?

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,806
    Total Members
    1,550
    Most Online
    De Mersuay
    Newest Member
    De Mersuay
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...