Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Le F-35


georgio
 Share

Recommended Posts

il y a 1 minute, fraisedesbois a dit :

Mais par rapport au Loyal Wingman tel que c’était envisagé, quelles sont/seraient les différences majeures?

… Après avoir lu l'article j'ai l'impression que l'on parle toujours de la même chose. Il s'agît de créer un effecteur relativement indépendant qui a pour fonction principale de devancer l'avion et de parer ou de servir de cible.

C'est à dire le principe même du "Loyal Wingman" :smile: … Ou alors, comme il est fabriqué par LM, il est d'office paré de tout les éléments marketing pour qu'il soit nettement supérieur a un effecteur de base … La supériorité américaine, quoi :laugh:

  • Thanks 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 50 minutes, Ardachès a dit :

… Après avoir lu l'article j'ai l'impression que l'on parle toujours de la même chose. Il s'agît de créer un effecteur relativement indépendant qui a pour fonction principale de devancer l'avion et de parer ou de servir de cible.

C'est à dire le principe même du "Loyal Wingman" :smile: … Ou alors, comme il est fabriqué par LM, il est d'office paré de tout les éléments marketing pour qu'il soit nettement supérieur a un effecteur de base … La supériorité américaine, quoi :laugh:

C'est un combo entre un MALD et un drone d'observation en quelque sorte.

Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, Patrick a dit :

C'est un combo entre un MALD et un drone d'observation en quelque sorte.

… Je pense que ce type d'engin va révolutionner l'art du combat aérien. Que ça soit lié à de la reconnaissance/surveillance, la désignation et/ou l'attaque et -last but not last - de leurre c'est un véritable "game changer" pour reprendre les éléments de langage de nos amis d'outre atlantique.

Mais … parce qu'il y a un mais, la somme de brique technologique a mettre en œuvre est colossale ne serait-ce quand terme de doctrine d'utilisation. Avant de développer une "IA" qui soit capable - en gros - de penser comme un pilote (parce que c'est bien de ça dont il est question) il va en couler de l'eau sous le Potomac !

… Ils vont y arriver, c'est sûr, mais ça va prendre un peu plus de temps que ce qu'annonce LM :rolleyes:

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

L'Italie réfléchi pour la gestion de sa petite flotte de f-35B /

Conjoint mais séparé : la marine et l’armée de l’air italiennes s’entendent sur le plan du F-35B

https://www.defensenews.com/global/europe/2022/09/21/joint-but-separate-italy-navy-air-force-settle-on-f-35b-plan/

Par Tom Kington

 21 septembre, 20:25

ROME - L’armée de l’air et la marine italiennes ont finalement compris comment gérer leurs petites flottes de F-35B, et cela ressemble à « une formation et des opérations conjointes, mais des bases séparées ».

Les deux services ne devant recevoir que 15 F-35B chacun, la nécessité d’une gestion groupée a été évidente pour les responsables, malgré les rivalités entre les branches militaires.

Maintenant, une solution a été trouvée qui assure des synergies, même si elle est en deçà du concept d’escadron interarmées adopté au Royaume-Uni pour les F-35B de la Royal Air Force et de la Royal Navy.

Il envisage que les deux services gardent des bases terrestres séparées pour leurs jets – la marine à Grottaglie dans le sud de l’Italie et l’armée de l’air à Amendola, également dans le sud de l’Italie.

Mais le chef de l’armée de l’air, le général Luca Goretti, a déclaré à Defense News que l’interarmées entrerait en jeu pendant l’entraînement et les opérations.

« Lorsqu’une opération est navale, nous pouvons offrir un 'package' - pilotes, avions et personnel de maintenance - pour aller sur le (porte-avions de la marine italienne) Cavour sous commandement de la marine », a-t-il déclaré. « Si l’opération est une opération de l’armée de l’air, avec une éventuelle implication d’avions de la marine, la marine proposera le même » package « pour passer sous le commandement de l’armée de l’air », a-t-il ajouté.

L’armée de l’air envisage d’utiliser des F-35B pour des missions dites expéditionnaires où les avions doivent être positionnés sur une base avancée avec une piste courte.

« Pour l’armée de l’air, le F-35B fait partie d’une force expéditionnaire qui implique un C-130, utilisé dans ces événements comme approvisionnement en carburant au sol via le point de ravitaillement des avions à terre aérienne (ALARP), à des endroits avec des pistes d’atterrissage courtes », a déclaré Goretti.

« Nous impliquerons le ravitaillement en carburant des F-35B à partir de C-130 dans des exercices avec la marine et d’autres pays, comme la RAF l’année dernière, et nous envisageons également d’ajouter un groupe capable de charger des armements sur l’avion afin d’être immédiatement réaffecté pour une nouvelle mission expéditionnaire », a-t-il ajouté.

La marine a déjà envoyé un F-35B pour s’entraîner à des missions expéditionnaires avec l’armée de l’air sur l’île italienne de Pantelleria, et un avion de l’armée de l’air a volé du porte-avions Cavour de la marine l’année dernière. Jusqu’à présent, la marine a reçu trois F-35B et l’armée de l’air en a reçu deux.

« Je suis vraiment satisfait de la relation avec la Marine », a déclaré Goretti. « Nous avons décidé ensemble des besoins opérationnels de l’armée de l’air et de la marine et nous travaillons bien ensemble, car cela nous profite à tous les deux. »

Goretti a déclaré qu’il était à l’aise avec le fait que les deux services gardent des bases terrestres séparées pour leurs jets, malgré certains observateurs exprimant des préoccupations concernant les chevauchements de coûts.

« Il n’y aura pas de base terrestre pour les avions de l’armée de l’air et de la marine », a-t-il déclaré.

« Notre base est Amendola, tandis que la Marine veut naturellement avoir ses simulateurs près de la base de Tarente du Cavour, ce qui signifie Grottaglie. L’avion de la Marine sera basé sur le Cavour. Pour un entretien minimal, ils pouvaient le faire à Grottaglie, puis aller à Cameri », a-t-il déclaré, faisant référence à la ligne d’assemblage et de maintenance italienne de F-35 dans le nord de l’Italie.

Les considérations de sécurité ont également joué un rôle dans le maintien de deux bases, a-t-il ajouté.

« Si vous regardez l’Ukraine, nous sommes remontés dans le temps à la guerre froide, lorsque la dispersion des bases a sauvé des vies », a-t-il déclaré.

Diviser l’avion les garderait plus en sécurité, a-t-il affirmé. « Avoir une base pour économiser sur les ressources aurait pu se produire avant l’Ukraine, mais le monde a changé », a-t-il déclaré.

Environ Tom Kington

Edited by herciv
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le XA100, l'AETP de GE, sera compatible avec le F-35B.

Voilà qui coupe la planche sous les pieds de PW.

https://www.thedrive.com/the-war-zone/xa100-next-generation-adaptive-engine-could-now-power-f-35b-too

"I am happy to report that we were able to show a technical solution there that did meet the technical goals that were put out and it was a very collaborative and productive effort, with both Lockheed Martin and the Joint Program Office," Tweedie said. "Now, the B-model user community will have options for multiple engine companies moving forward as they think about their modernization needs, which is something they have never had."

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 22 minutes, stormshadow a dit :

Il y a également un drone "Kinectic" qui envoie des missiles. Cela fait penser aux Remote Carrier du SCAF.

Donc un F-35 doté de soutes transporterait un remote carrier lui-même doté de soutes?
Hum.
S'ils n'ont pas encore de nom pour le système complet, je propose "Matriochka". En plus vu comme les choses sont parties, ça fera un argument de vente à la Russie post-poutine une fois que ce pays aura été intégré à l'OTAN... (oui c'est vendredi)

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Citation

Donc un F-35 doté de soutes transporterait un remote carrier lui-même doté de soutes?
Hum.
S'ils n'ont pas encore de nom pour le système complet, je propose "Matriochka". En plus vu comme les choses sont parties, ça fera un argument de vente à la Russie post-poutine une fois que ce pays aura été intégré à l'OTAN... (oui c'est vendredi)

A priori dans la vidéo, le F35 ne transporte pas le drone "Kinetic" vu que ce drone est bien plus gros que les drones leurres et EW. Les drones "Kinetic" volent indépendamment du F35 et serait équivalent au XQ 58.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Patrick a dit :

Donc un F-35 doté de soutes transporterait un remote carrier lui-même doté de soutes?
Hum.
S'ils n'ont pas encore de nom pour le système complet, je propose "Matriochka". En plus vu comme les choses sont parties, ça fera un argument de vente à la Russie post-poutine une fois que ce pays aura été intégré à l'OTAN... (oui c'est vendredi)

l'armement va être limité vu la taille du drone pour entrer dans la soute du F-35... ou sinon pour la sexitude, LM renomme tout armement à sous munition "drone"...mhh... "smartdrone"

Link to comment
Share on other sites

Le 19/09/2022 à 12:11, herciv a dit :

N'empèche que le pod à tout faire (autonome en énergie ?) est plutôt une bonne idée. Pas besoin de revalider l'aérodynamique, ni l'équilibrage vu là où il est tenu. Il n'y a que l'emport de charge militaire qui me chagrine parce qu'il faudrait un dispositif d'ouverture de trappes qui prendrait forcément du volume.

La notion même de pod permet d'avoir des ensembles interchangeables rapidement.

Il me semblait que le principe de base de l'avion furtif était de tout avoir intégrer à bord afin justement de ne plus avoir de nacelles et autres charges extérieures qui rendent l'appareil plus facile à détecter au radar ? Si le F-35 a toujours besoin d'une nacelle supplémentaire pour regarder le sol ou faire de la guerre électronique, je suis déçu, il me semblait que c'était bien le domaine où il était incontestablement très fort.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

On 9/23/2022 at 2:25 PM, rendbo said:

l'armement va être limité vu la taille du drone pour entrer dans la soute du F-35... ou sinon pour la sexitude, LM renomme tout armement à sous munition "drone"...mhh... "smartdrone"

smartdrone 5th Gen, attention!

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Le 21/09/2022 à 10:57, fraisedesbois a dit :

Mais par rapport au Loyal Wingman tel que c’était envisagé, quelles sont/seraient les différences majeures?

Il n'est pas australien. Encore #aukus !

Le 22/09/2022 à 20:31, herciv a dit :

Le XA100, l'AETP de GE, sera compatible avec le F-35B.

Voilà qui coupe la planche sous les pieds de PW.

https://www.thedrive.com/the-war-zone/xa100-next-generation-adaptive-engine-could-now-power-f-35b-too

"I am happy to report that we were able to show a technical solution there that did meet the technical goals that were put out and it was a very collaborative and productive effort, with both Lockheed Martin and the Joint Program Office," Tweedie said. "Now, the B-model user community will have options for multiple engine companies moving forward as they think about their modernization needs, which is something they have never had."

Il va falloir renégocier tous les contrats d'offset et d'entretien des moteurs chez les partenaires, alors... :happy:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Kelkin a dit :

Il me semblait que le principe de base de l'avion furtif était de tout avoir intégrer à bord afin justement de ne plus avoir de nacelles et autres charges extérieures qui rendent l'appareil plus facile à détecter au radar ?

Ca, c'est la définition que te donne LM jusqu'à ce qu'ils installent des nacelles ou autres protubérances sous l'avion. A ce moment là les nacelles furtives commenceront à exister. :biggrin:

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Action à vendre, achetez LM pas cher ...

https://seekingalpha.com/article/4542774-lockheed-martin-books-bullish-f-35-buys-amidst-turmoil

Lockheed Martin books achats haussiers de F-35 au milieu de la tourmente

26 septembre 2022 10h00 HELockheed Martin Corporation (LMT)4 Commentaires8 J’aime

Résumé

Le programme F-35 a subi des revers de la part des États-Unis.

Les reculs sont actuellement de nature temporaire en raison de contraintes budgétaires et de retards dans l’insertion de technologies.

Lockheed Martin est sur une lancée gagnante en Europe.

Vous cherchez d’autres idées d’investissement comme celle-ci? Obtenez-les en exclusivité à l’Aerospace Forum. En savoir plus »

guvendemir

Le F-35 est très probablement l’un des projets militaires les plus ambitieux jamais poursuivis, et de manière réaliste, c’est l’un des programmes de défense les plus en difficulté. On pourrait dire cela dans le but d’aborder plusieurs ensembles de capacités avec une seule plate-forme de défense. Les coûts ont augmenté de façon spectaculaire et les échéanciers ont changé.

Il semble également que le F-35 soit si avancé qu’il était un peu en avance sur son temps, insufflant au calendrier des risques qui poursuivent Lockheed Martin à ce jour. Du point de vue de l’ingénierie, si vous ne pouvez pas faire correspondre les capacités de conception technologique d’un produit avec les technologies disponibles et matures à ce moment-là, vous allez finir par augmenter le risque de retards et de croissance des coûts. Pour moi, le F-35, bien que je sois impressionné par le produit, en est un exemple de livre scolaire.

Toujours en 2022, nous avons vu des pressions concernant le F-35. Cependant, outre quelques mauvaises nouvelles, il y a également eu des développements positifs. Dans ce rapport, je discuterai des deux, démontrant comment une plate-forme en demande est en difficulté près de 16 ans après son premier vol.

Moins de F-35 demandés

Le programme F-35 a commencé l’année d’une manière quelque peu décevante. Alors que la guerre en Ukraine s’était déclenchée un mois plus tôt, le Pentagone a réduit sa demande de budget de 33 chasseurs furtifs F-35 sur 94 précédemment prévus, repoussant le programme d’environ 5,8 milliards de dollars, selon mes calculs, par rapport à l’achat initialement prévu. Il y a deux raisons à cela.

La première est que, avec un budget limité, des choix doivent être faits, et le F-35 n’est pas du meilleur côté du spectre à cet égard. Il existe des centaines d’avions de combat F-15C / D vieillissants utilisés pour la défense de la patrie qui doivent être remplacés. Ceux-ci pourraient être remplacés par le F-35A, mais ce serait un remplacement exagéré. Le F-35 est construit avec des capacités furtives à l’esprit, dont vous n’avez pas besoin pour la sécurité intérieure.

Ainsi, au lieu de cela, plus de fonds - 1,4 milliard de dollars pour être précis - ont été alloués au F-15EX, ce qui porte le budget de l’exercice 2023 à 2,8 milliards de dollars pour ce type. Dans une certaine mesure, cela a du sens, car le F-35 a des coûts de maintien en puissance plus élevés tout au long de son cycle de vie, ce qui est en partie dû à ses capacités de mission. Le F-35 est un chasseur furtif, ce qui a un coût et pour la défense de la patrie, vous n’avez pas besoin de cette capacité. Le F-15EX, qui ne nécessite pas de baie furtive pour transporter des armes, est mieux équipé en remplacement du F-15C / D. En 2019, le F-35 était également plus cher à exploiter par heure de vol, mais cela devrait diminuer considérablement dans les années à venir, bien que Lockheed Martin n’ait pas eu le meilleur succès en réduisant les coûts. Donc, d’un point de vue budgétaire, obtenir moins de F-35 a du sens ainsi que du point de vue des exigences de la mission. Dans le même temps, cela met également plus de pression sur Lockheed Martin pour qu’il réalise des économies de coûts pour les opérateurs.

Défensive

De plus, Lockheed Martin a trois ans de retard sur les capacités du bloc 4 pour le F-35 en raison de contraintes de financement et de la complexité du logiciel, ce qui a également compliqué le Technology Refresh 3. Le logiciel pour les avions de chasse, sans aucun doute, est très complexe, car les avions de combat ne peuvent pas être pilotés uniquement par les propriétés aérodynamiques de l’avion et nécessitent une augmentation. En plus de cela, vous pouvez superposer la complexité du F-35 lui-même et les efforts de modernisation de la plate-forme. Cela signifie que, pendant que les opérateurs recherchent des capacités du bloc 4, ils devront les moderniser plus tard. En achetant moins d’avions de combat maintenant, les opérateurs auront des coûts de modernisation inférieurs pour les capacités du bloc 4 lorsque celles-ci seront disponibles au cours de l’année cible de 2029 et que l’espace budgétaire sera libéré pour le F-15EX. Il est donc logique que moins de F-35 aient été demandés.

Les pressions inflationnistes et liées à la COVID-19 mènent à une production à basse altitude

À côté de cela, la COVID-19 a mis un frein à la production. Lockheed Martin a d’abord assez bien protégé son système et sa chaîne de production contre la pandémie, mais la réalité est que Lockheed Martin a du mal à augmenter sa production. Il sera dans la gamme 147-153 dans les deux prochaines années et la production restera à 156 jets dans les années suivantes, alors que la production devait culminer à 180 unités auparavant. À court terme, cet amortisseur provient des contraintes de la chaîne d’approvisionnement, mais à l’avenir, il est principalement déterminé par les capacités que les opérateurs préfèrent avec le budget disponible.

Lockheed Martin a également entamé une ronde de négociations difficiles pour les lots de production 15 à 17, dont elle a averti qu’une croissance des coûts de 500 millions de dollars pourrait être déclenchée en raison du calendrier de l’accord ou de son absence en raison de coûts plus élevés entraînés par l’inflation et les défis de la chaîne d’approvisionnement. Cela a fini par s’élever à 325 millions de dollars en raison du financement supplémentaire et international qui a ralenti la croissance des coûts.

Problèmes de fabrication du F-35

À la fin du mois de juillet, l’US Air Force a cloué au sol la majeure partie de son chasseur F-35 en raison de problèmes potentiels avec les cartouches d’éjection de siège, ce qui lui a imposé un délai de 90 jours pour inspecter 706 cartouches sur 349 jets. Les vérifications ont été conclues plusieurs semaines plus tard sans aucun problème trouvé, mais cela montre que le F-35 souffre encore de quelques défauts car, dans le cas isolé, le composant explosif de la cartouche était manquant. Cela signifie que l’éjecteur n’aurait probablement pas fonctionné au cas où il aurait été nécessaire. Le problème a déclenché un examen au sein de la chaîne d’approvisionnement de Lockheed Martin qui fabrique les cartouches : deux cartouches défectueuses ont été trouvées.

Ce mois-ci, le Pentagone a interrompu les livraisons en raison de l’utilisation d’un alliage chinois qui n’est pas une menace pour la sûreté ou la sécurité, mais qui pourrait potentiellement enfreindre les réglementations en matière d’acquisition. C’est un autre cas où, même après des années de production, les choses ne semblent pas être entièrement sous contrôle ou conformes dans la chaîne d’approvisionnement de l’avion de combat le plus avancé volant aujourd’hui. L’arrêt de livraison a jusqu’à présent retardé la remise de 8 avions de combat.

Pas seulement de mauvaises choses pour Lockheed Martin

Armasuisse

Bien que le F-35 ait sans aucun doute plus que sa juste part de problèmes causés par la façon dont le projet a été mis en place et la complexité du produit résultant, ce n’est pas si mal. Bien que les plafonds budgétaires et les délais technologiques imposent certaines contraintes sur le nombre d’avions que l’armée américaine prendra dans les années à venir, la demande pour l’avion peut être qualifiée de robuste. En fait, le F-35 est si avancé que tous les pays qui veulent se procurer l’avion ne seront pas autorisés à le faire, et pour certains pays, les coûts du cycle de vie pourraient tout simplement être trop élevés pour soutenir l’avion. Un exemple de cela est la Roumanie (où je vis actuellement); le pays est charmé par le F-35 et a l’intention d’acheter l’avion à l’avenir, mais son budget est insuffisant. Cela a conduit le pays à acheter des F-16 qui étaient auparavant en service dans l’armée de l’air norvégienne.

La guerre en Ukraine a également remodelé les budgets de défense des membres de l’OTAN. Le Canada évalue depuis des années ses options et, en novembre 2021, évidemment avant l’invasion de l’Ukraine, le F-35A et le Saab 39 Gripen E ont été laissés comme candidats restants pour remplacer les CF-18 Hornets. En fin de compte, en mars 2022, cela a conduit à la sélection du F-35A, dont 88 seront achetés. De même, en 2021, les Suisses ont décidé d’acheter 36 F-35 dans le cadre d’un accord d’une valeur de 6,5 milliards de dollars, mais un contrat n’a été signé qu’il y a quelques jours.

Il ne fait guère de doute que l’escalade en Ukraine a accéléré le processus de signature des accords d’achat. L’Allemagne, qui a fait une frénésie d’achats à la suite de l’invasion de l’Ukraine, a déclaré qu’elle achèterait 35 F-35 dans le cadre d’un accord d’une valeur de 8,4 milliards de dollars, allant à l’encontre d’années d’évaluation des options dans une compétition dont le F-35 a été éliminé en 2019. En outre, la République tchèque a déclaré son intention d’acheter le F-35, dont elle aspire à acheter 24, dont j’estime qu’elle vaut au moins 4 milliards de dollars.

Victoires et défaites en compétition F-35 (The Aerospace Forum)

Lorsque nous mettons les choses en place, ce que nous voyons rapidement, c’est que la perte d’affaires en 2023 des États-Unis est compensée par les victoires que Lockheed Martin a réservées pour les années à venir. Près de 6 milliards de dollars d’affaires ont été perdus pour l’instant, mais le net positif est de 28,1 milliards de dollars.

Conclusion: L’action Lockheed Martin toujours dans une position d’achat

Bien que le F-35 ait eu des problèmes et qu’il y ait encore des problèmes et des retards aujourd’hui, je crois que dans l’ensemble, Lockheed Martin est bien positionné avec son avion de combat furtif. Il y a, bien sûr, des préoccupations concernant la volonté des États-Unis d’acheter l’avion dans les quantités précédemment prévues, car des contraintes budgétaires existent et d’autres plates-formes pourraient fournir des remplacements mieux adaptés à la mission.

Bien que les exploitants aux États-Unis soient charmés par le F-35 et aient l’intention d’acheter plus d’avions à réaction une fois que la capacité du bloc 4 sera intégrée, je vois cela comme un surplomb. Cependant, en Europe, nous constatons que l’invasion de l’Ukraine a conduit à des processus de prise de décision plus rapides et à des budgets plus importants au profit du F-35, et il y a plus à venir.

  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 25/09/2022 à 09:18, Kelkin a dit :

Il me semblait que le principe de base de l'avion furtif était de tout avoir intégrer à bord afin justement de ne plus avoir de nacelles et autres charges extérieures qui rendent l'appareil plus facile à détecter au radar ? Si le F-35 a toujours besoin d'une nacelle supplémentaire pour regarder le sol ou faire de la guerre électronique, je suis déçu, il me semblait que c'était bien le domaine où il était incontestablement très fort.

Le problème de tout intégrer, c'est que tu figes ton architecture notamment par rapport à un état de l'art d'un moment. 30 ans plus tard il n'est plus le même.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, herciv a dit :

Le problème de tout intégrer, c'est que tu figes ton architecture notamment par rapport à un état de l'art d'un moment. 

Ah bon, les bus numériques cela sert à quoi ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 28 minutes, herciv a dit :

Le problème de tout intégrer, c'est que tu figes ton architecture notamment par rapport à un état de l'art d'un moment. 30 ans plus tard il n'est plus le même.

Pas forcément. Sur le Rafale on est passé du RBE2 au RBE2-AA, du DDM au DDM-NG, de l'OSF à l'OSF-IT, etc. et on va vers un troisième génération de certains de ces équipements pour le standard F4. Il n'y a pas d'obstacle à changer un module interne si ton architecture est prévue pour ça.

Edited by Kelkin
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Kelkin a dit :

Pas forcément. Sur le Rafale on est passé du RBE2 au RBE2-AA, du DDM au DDM-NG, de l'OSF à l'OSF-IT, etc. et on va vers un troisième génération de certains de ces équipements pour le standard F4. Il n'y a pas d'obstacle à changer un module interne si ton architecture est prévue pour ça.

Oui mais  dans le cas du rafale il y avait de la marge pour intégrer de nouveau matos. Dans le cas du F-35 la même marge a disparu quand ils ont dû remette à plat le programme en 2015.

Le cas typique est l'EOTS qui a pris de l'emboinpoint avec le block4. Mais tu peux aussi ajouter les armes lasers qui devraient être intégrée et pour l'instant on ne voit que des pods laser sortir.

il y a 8 minutes, mudrets a dit :

Ah bon, les bus numériques cela sert à quoi ?

D'abord ils n'ont pas virtualisé sur le F-35 parce que le bus numérique ne gère que les basses couches des com entre applis. Et ensuite il y a aussi des contraintes d'encombrement qui rendent très compliqué l'intégration de nouveaux équipements. 

On risque de le voir souvent ce pod en déploiement.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, mudrets a dit :

Ah bon, les bus numériques cela sert à quoi ?

il n'y a pas que la communication entre les divers éléments électroniques en eux mêmes, il y a aussi l'élément physique en lui même : volume, poids, chaleur dégagée... et accessibilité. Hors avec le furtif démonter pour accéder est parfois une vraie gageure.

Link to comment
Share on other sites

 

 

@Fab27

 

Tous les avions qui effectuent du CAS ont des aspects uniques. Rien n'a le canon d'un A-10, qui n'est pas unique au F-35. Et l'A-10 n'a pas la puissance de feu de l'obusier d'un AC-130. Je dirais que du point de vue de l'argumentation, si quelqu'un plaide pour le canon de l'A-10 comme le seul outil CAS valable, et donc que rien d'autre ne peut le faire, alors vous avez déjà raté le coche, tout en faisant croire que l'A-10 est facilement remplaçable. 

L'A-10 a plus de qualités qu'un simple canon, mais si vous pensez vraiment qu'à part le canon, l'A-10 n'a rien de spécial, alors il devrait vraiment être remplacé car il est stupide de garder un avion pour un rôle limité et spécifique, avec une arme limitée et spécifique. 

 

 

On 9/18/2022 at 1:23 AM, herciv said:

 

The anti A10As of 30 years ago, who found him too armed, say that the replacement will not replace him.

As a first approach, you have to split your question into two: that of close support and that of the gun. If we only talk about the barrel yes indeed that (internal or pod) of the f-35 is not great. And so if you're talking about the close support mission, currently the f-35 can only carry it out with bombs.

Les F-35A ont effectué un appui aérien rapproché au CENTCOM avec des canons :

https://www.centcom.mil/MEDIA/NEWS-ARTICLES/News-Article-View/Article/2326844/hill-airmen-demonstrate-combat-flexibility-reliability-of-f-35-during-deploymen/

 

Why a plane, so expensive, for the "air police" of the F16?

 

Le F-16 était également considéré comme coûteux et controversé au moment de son adoption. Je comprends que, comme Dieu, le F-16 a toujours été et sera toujours là. Mais il a eu sa part de problèmes, de retards et de batailles budgétaires, sans parler de ses grandes "victoires européennes" qui ont alimenté une sérieuse controverse qui se poursuit à ce jour.

 

 

When it comes to interception, it does not compete with the F15.

le F-16 non plus. Les gens oublient constamment que le F-22 était censé remplacer le F-15. L'échec du F-22 dans ce plan, et ce qu'il faut faire à ce sujet, se poursuit à ce jour.

En règle générale, le F-35 sera plus performant en matière d'interception que les avions qu'il remplace. rappelons qu'il remplace principalement les F-16, les F-18 et les Harrier. si vous comprenez les plans qui sous-tendent le F-35, il sera plus performant en matière d'interception que la plupart des avions existants, puisque les plans prévoient de le relier directement à des éléments tels que les missiles Patriots et divers autres systèmes d'armes.

C'est une façon différente d'intercepter, bien sûr. Mais c'est aussi beaucoup plus efficace et pas limité à ce que les avions portent sur leurs ailes. Même le puissant Tomcat était limité à 6 missiles Phoenix, et même dans ce cas, il ne pouvait pas vraiment atterrir sur le navire avec les 6 missiles à bord. un F-35C aura les missiles de toute la flotte à sa disposition, et la flotte a des centaines de missiles. 

Il est très difficile de faire mieux. 

 

The us are considering a new replacement for the f16, almost off the shelf, less expensive in every way. 

 

Il s'agissait essentiellement de politique interne américaine afin de "créer une pression" sur LM. L'idée du "nouveau F-16 a déjà été abandonné", et moins cher à tous égards, semble merveilleuse. mais là encore, la plupart des choses sur le papier semblent merveilleuses, et il en a été de même pour le F-35. c'était un terrible bluff dès le départ. 

En d'autres termes, une autre machine de rêve de l'USAF qui aurait fait tout mieux pour moins cher - et ils disent, comme on peut s'y attendre, qu'ils ne vont pas aller jusqu'au bout. 

 

For the F35B, I also read that it had to take off almost "naked" from its ship, and that it had to land, say, on a runway on land, to be armed while the AV8B took off armed!

Le F-35B fait à peu près tout mieux que le Harrier. Il peut transporter plus d'armes, plus loin, plus vite et plus facilement. Pour éviter toute confusion et simplifier les choses. Le F-35B, en termes de performances physiques, est beaucoup plus proche d'un F-18C qui peut aussi faire du STOVL. Ce n'est pas simplement un "harrier amélioré". "Mais même si le F-35 était simplement un harrier amélioré, il resterait un harrier amélioré. 

C'est pourquoi les gens sont plutôt satisfaits du F-35B. C'est le F-18C, mais vous pouvez l'utiliser depuis un petit porte-avions. Les F-18C ont été très populaires sur les porte-avions pendant des décennies. 

 

On 9/18/2022 at 1:23 AM, herciv said:

The navy doesn't really want the F-35C but they can get away with it for now and hope the NGAD arrives soon.

vous continuez à dire des choses comme ça, et je ne sais pas d'où ça vient à part le désespoir. 

La marine veut le F-35C, mais elle ne veut pas avoir les mêmes problèmes de maintenance qu'il y a 5 ans avec les Super Hornet, donc elle procède avec prudence. Elle attend aussi le bloc 4. Je suis assez vieux pour me souvenir de l'époque où la Marine "ne voulait pas vraiment du Super Hornet" non plus. Si vous écoutez beaucoup de gens, tout le NAVAIR était au bord de la mutinerie. Puis rien ne s'est produit et le Super Frelon s'est avéré être très agréable à avoir après tout, et personne ne peut imaginer la vie sans lui maintenant. 

De plus, la Navy a retiré le Tomcat, la star de Top Gun. Vous ne pouvez pas faire Top Gun avec des Hornets ! !! et cela a aussi changé. 

Si vous dites aux gens aujourd'hui qu'il y a 20 ans, le Super Hornet était considéré comme très controversé, et qu'il y a 40 ans, le Hornet original l'était également, les gens ne vous croient pas maintenant. 

Nous ne savons même pas ce que le NGAD peut faire, quelles sont ses spécificités, ou ce qu'il coûtera, quels sont les problèmes, les retards ou les compromis qu'il peut avoir - mais nous pouvons certainement dire que l'USN "espère qu'il arrivera bientôt", et qu'il remplacera le Super Hornet, pas le F-35. 

Je souhaite bonne chance à l'USN. L'USN n'a pas conçu d'avion à service unique depuis des décennies, avec de nombreux échecs en cours de route, notamment l'A-12. L'effondrement de tant de programmes a finalement abouti au Super Hornet, qui était fondamentalement "à faire ou à mourir", puis au programme JSF. Le NGAD ne sera pas bon marché non plus, et la Marine doit acheter des choses comme des sous-marins et des navires. L'herbe n'est pas toujours plus verte de l'autre côté. 

Donc oui, je dirais que je suis sceptique non seulement sur le NGAD, mais aussi sur vos évaluations. 

Il ne faut pas oublier non plus que le Super Hornet était très impopulaire auprès du public et des détracteurs de la défense (y compris les pilotes de chasse de l'USMC et de l'USN) parce qu'il était considéré comme un "pas en arrière" en termes de capacités. Il pourrait être très présomptueux de penser que le NGAD sera "meilleur" que le F-35C. Le NGAD pourrait troquer les performances contre le coût. Il pourrait mettre l'accent sur des éléments très différents du F-35C, puisque l'USN ne sera pas intéressée par la création de capacités redondantes. 

Nous ne savons donc pas, et l'USN non plus. Ce programme n'en est qu'à ses débuts. 

Je ne cesserai jamais d'être étonné que des gens qui essaient d'être sérieux disent des choses comme "nous n'avons aucune idée sur le F-35 ! Nous verrons bien ce qui se passera", mais ces mêmes personnes peuvent ensuite affirmer de manière décisive que "ce concept d'avion est meilleur et plus recherché alors que ses spécifications initiales n'ont même pas été décidées". 

" Le programme NGAD est actuellement dans la " phase de raffinement du concept ", c'est-à-dire que le service travaillera avec l'industrie pour déterminer la dernière technologie et s'il pourrait poursuivre un avion de combat sans pilote, a déclaré Harris. Il s'attend à ce que la Marine ait "une meilleure idée" d'ici deux ou trois ans quant à l'achat d'un avion de combat piloté ou sans pilote pour succéder aux Super Hornets."

https://news.usni.org/2021/03/30/navy-ngad-will-be-family-of-systems-super-hornet-replacement-likely-a-manned-fighter

il ne reste plus que 2 ou 3 ans avant d'avoir une "meilleure idée" pour savoir s'il sera piloté. mais ils le veulent ! quoi qu'il en soit ! 

 

On 9/18/2022 at 1:23 AM, herciv said:

By being stealthy!

 

Dans ce cas, la "furtivité" est un élément qui permet au F-35 de se distinguer de ses concurrents, par opposition à des éléments plus abstraits et plus pertinents. 

Il est important de se rappeler les bases des relations publiques. Dans ce cas, la "furtivité" est un élément qui permet au F-35 de se démarquer de ses concurrents, par opposition à des éléments plus abstraits et plus pertinents.

En " tombant " dans le piège de la " furtivité ", vous continuez à perpétuer la distraction. 

Le F-35 pourrait probablement être divisé en 50 éléments différents, mais pour dire les choses simplement, les "commentaires du public" sont très différents de la réalité de la situation. 

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

 

On 9/18/2022 at 1:23 AM, herciv said:

For recognition?

 

Le F-35 est principalement destiné à remplacer les F-16, F-18 et Harrier. Les pays qui utilisent ces plateformes ont tendance à passer au F-35. Beaucoup de gens vont en parler, car il y a probablement beaucoup de choses à dire. Mais la victoire des F-16 en Europe, il y a plusieurs décennies, a toujours un effet aujourd'hui. 

D'une manière générale, les pays qui ont acheté des avions américains continuent à le faire avec le F-35, qui est considéré comme une suite logique. 

Je n'ai aucune idée s'ils ont des rêves ou des désirs d'être "reconnus", si oui, pour quoi exactement. 

Je suis sûr qu'il y a beaucoup plus que cela, mais de mon point de vue, c'est la meilleure façon de l'expliquer. Et même dans le "respect de la tradition", les mêmes plaintes concernant le F-16 sont enregistrées pour le F-35. C'est une autre raison pour laquelle les "sonnettes d'alarme" ne sont peut-être pas déclenchées comme tant de gens pensent qu'elles devraient l'être. (Plus d'informations à ce sujet plus tard) 

C'est un autre droit de passage, tout comme le F-16.

Un grand moment de comédie accidentelle s'est produit en Australie lorsqu'un groupe d'experts a insisté pour que le chasseur "interarmées" à problèmes, coûteux et stupidement conçu soit annulé et que le F-111 ( !!!) soit conservé. Apparemment, ils n'étaient pas au courant de l'histoire du F-111 lorsqu'ils ont fait des déclarations telles que "Les chasseurs conjoints ne fonctionnent jamais, nous devrions donc nous en tenir au F-111". 

un politicien est même tombé dans ce piège lorsqu'il a demandé au plus haut responsable de l'armée de l'air australienne "Avez-vous déjà vu un projet aussi controversé et terrible que le F-35 ?", ce qui était censé effrayer l'homme et il a répondu "oui, le F-111", puis quelqu'un d'autre a dit "et c'est l'avion que les gens disent que nous devrions garder encore plus longtemps ?".

Il a répondu "oui". C'était amusant. 

plus les choses changent, plus elles restent les mêmes. 

 

 

On 9/18/2022 at 1:23 AM, herciv said:

For defense, is stealth useful?

OUI

 

Expliquez-moi, je suis peut-être obtus sur quelque chose.

Le fait est que si vous êtes réellement curieux de connaître la réalité du F-35, vous devrez "échapper" aux médias réactifs et au journalisme d'appât qui crée et alimente une grande partie de la controverse dans un cycle visqueux. Il y a beaucoup de choses qui méritent d'être remises en question sur le F-35 (malheureusement, de nombreuses réponses sont classifiées), mais les questions pertinentes sont rarement, voire jamais, posées. Le but est de vous laisser moins informés, mais intrigués, et de cliquer davantage. Cela génère des revenus publicitaires. 

Je vais d'abord l'expliquer de cette façon, et les gens vont me traiter de tous les noms, mais il y a essentiellement un groupe de personnes qui veulent vous manipuler, c'est une pensée bizarre, mais dans certains cas, il vaut mieux ne pas savoir, que d'être grossièrement désinformé. 

si vous voulez que cela vous soit expliqué plus en détail : pour 10 choses que vous entendez sur le F-35, peut-être la moitié sont vraies, 3 sont des "demi-vérités" ou des "controverses" et seulement 1 ou 2 sont dignes d'être examinées plus en détail, en d'autres termes, des choses réelles et intéressantes. par exemple, vous avez "lu quelque part" que le F-35B ne peut pas faire ce qu'un harrier peut faire bien qu'il soit plus performant que lui dans toutes les mesures imaginables, ce qui ressemble au même genre de "trous de lapin" inutiles qui obsèdent les gens et qui ne sont même pas vrais en premier lieu. 

Le Harrier a plus de roues que le F-35, donc il y a ça. Le F-35 perd sur le nombre de roues. Et le F-35 coûte plus cher, mais s'écrase aussi beaucoup, beaucoup moins que le Harrier. 

 Le canon de l'A-10 n'est pas nécessairement précis non plus. Il est aussi parfois "surpuissant" pour le soutien aérien rapproché, surtout lorsqu'on essaie de minimiser les dommages collatéraux ou le danger pour les forces amies. La "distance de danger" d'un canon A-10 est beaucoup plus large que celle des canons d'autres avions, ce qui signifie que lorsque les alliés demandent d'autres tirs de canon "proches", les 20 mm plus communs sur les autres avions sont en fait plus sûrs pour les alliés (la distance de danger étant d'environ 50-25 mètres).

Appeler à l'aide un A-10 à 100-130 mètres ou moins est également dangereux pour ceux qui appellent à l'aide. 

En d'autres termes, un canon F-35A "imprécis" peut être plus sûr qu'un A-10 pour les tirs de mitrailleuse "Danger close" - en fonction de la situation bien sûr - ce qui est important à savoir. 

comme beaucoup de choses sur le F-35, ils ont mis en place des normes très strictes pour la précision des canons.

comme beaucoup de choses sur le F-35, ces choses étaient censées être une amélioration par rapport aux avions précédents. Le problème, c'est qu'il s'agissait déjà d'un programme ambitieux, et qu'en plus, chaque détail devait être amélioré, y compris la précision des canons. S'ils avaient dit qu'il "devait être aussi précis qu'un F-16", il serait probablement assez bon tel quel, mais il existe un standard plus élevé pour la précision du canon que l'avion qu'il remplace. 

Nous allons donc gaspiller beaucoup d'argent à "chasser les millièmes" ou, en d'autres termes, nous allons dépenser beaucoup d'argent pour améliorer la précision de quelques fractions de degré, pour un canon qui tire déjà de plus grosses balles, qui crée plus de "dommages par éclaboussure" et qui n'a pas besoin d'être aussi précis en premier lieu, ce qui explique pourquoi nous aimons le 25 mm. 

Le canon du F-35 est plus gros que celui des chasseurs de la série Teen. 

Il faut noter, bien sûr, en parlant de précision, que les canons des F-35B et F-35C seront moins précis parce qu'ils sont montés sur des nacelles. Pourtant, les USMC, qui sont les dieux du soutien aérien rapproché, n'y voient aucun problème. Ce n'est pas un problème sur les harriers de l'USMC, qui portent également un canon de 25 mm monté sur nacelle. 

Si je ne me souviens pas de tout cela correctement, je m'en excuse et un JTAC, ou un CCT, ou tout autre spécialiste du CAS ou gourou de l'artillerie aérienne pourra me corriger. Mais en parlant de manière très générale, il y a un exemple d'un seul petit aspect du F-35, qui pourrait être la source d'un fil entier. Même l'histoire des États-Unis et, appelons-la "l'artillerie aérienne", est fréquemment mal comprise, et de nombreux récits persistent encore aujourd'hui. 

Ce que je veux dire, c'est que je ne suis pas votre ami et que vous êtes libre de ne pas croire ce que je dis. Mais je vous prie au moins de comprendre que vous avez affaire à des fractions d'informations, qui sont ensuite retravaillées dans la plupart des publications journalistiques pour susciter des émotions et alimenter la controverse.  Rien de tout cela n'est nouveau aux États-Unis, le F-22 était controversé, le Super Hornet, le V-22, tous les chasseurs pour adolescents, et même l'A-10 était controversé. Le F-35 n'est donc pas unique, mais pour beaucoup de gens, c'est leur première expérience avec ce que nous appelons "un examen médiatique intense de qualité douteuse". Ils ont même fait un film présentant le VFI Bradley, un "piège mortel" qui ne fonctionnerait jamais, qui, des décennies plus tard, est toujours utilisé et apprécié, et qui est opéré par une bande d'adolescents qui n'étaient même pas vivants lorsque ce film a été réalisé :

 

https://www.imdb.com/title/tt0144550/

donc oui, après avoir été nourri d'informations mauvaises et limitées pendant des années par des personnes qui n'ont aucun désir ou raison de faire des recherches de base, il n'est pas surprenant d'être confus.

comme ne manger que de la malbouffe et se demander pourquoi on se sent mal tout le temps. 

 

What bothers me even more is all these purchases through our "Europe of Defense" the Saab Gripen is quite sufficient for the F16 mission, the eurofighter EF2000 if it were more successful would compete with the F15.

 

Les Gripen ne sont pas des F-16, quels que soient leurs efforts, et les Gripen ont dû apprendre cette leçon une fois de plus avec la NG. Je me demande toujours quand ils vont l'apprendre.

 

  • Sad 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

DoD Inspector General to Begin Audit of F-35 Assets in DPAS

L'inspecteur général du DoD va commencer un audit des actifs des F-35 dans le DPAS

L'inspecteur général (IG) du Pentagone a déclaré la semaine dernière qu'il prévoyait d'entamer un audit sur la manière dont le programme des F-35 de Lockheed Martin [LMT] a maintenu un inventaire en temps réel dans le système DPAS (Defense Property Accountability System) des F-35, des pièces d'aéronefs dans le pool mondial de pièces de rechange, des équipements de soutien/outillages spéciaux/équipements de test spéciaux, et des logiciels à usage interne.

"L'objectif de cet audit est d'effectuer des procédures de test de la déclaration des actifs du Joint Strike Fighter (JSF) F-35 dans le système de comptabilité des biens de la défense et de déterminer les progrès réalisés par le JSF Joint Program Office [JPO] pour remédier aux faiblesses matérielles et aux conditions identifiées par l'audit des états financiers à l'échelle de l'agence du DoD", a déclaré l'IG du DoD le 21 septembre.

"Nous effectuerons des procédures de test dans le cadre de l'audit des états financiers de l'ensemble de l'agence du ministère de la Défense", selon l'IG du Pentagone. "Nous utiliserons les résultats de ces procédures pour informer la direction du DoD et le Congrès des conditions affectant l'utilisation, la comptabilité et les rapports des actifs du JSF. Nous utiliserons également les résultats pour rendre compte des progrès réalisés par le DoD pour transférer la gestion, la planification et l'exécution des activités de soutien au secrétaire de l'Air Force et au secrétaire de la Marine conformément à la loi d'autorisation de la défense nationale [NDAA] pour l'exercice 2022."

La section 142 du NDAA pour l'exercice 2022 stipule que le DoD doit transférer le soutien des F-35 du JPO au ministère de l'Air Force et au ministère de la Marine au plus tard le 1er octobre 2027.

En mai, le Government Accountability Office (GAO) a déclaré que le DPAS est inadéquat pour l'inventaire en temps réel des biens des F-35 sur 671 sites du gouvernement et des entrepreneurs (Defense Daily, 6 mai).

En 2019, l'IG du Pentagone a constaté que le programme F-35 n'était pas en mesure de suivre les pièces des F-35 de manière adéquate, car le programme n'avait pas choisi un système d'enregistrement des biens comptables (ASPR) requis par l'instruction 5000.64 du DoD avant octobre 2017.

Au cours de l'exercice 2020, cependant, le programme des F-35 a désigné le DPAS comme ASPR officiel des F-35.

Le rapport de mai du GAO indique qu'"en raison de l'absence d'interface directe avec les systèmes de suivi des stocks gérés par les maîtres d'œuvre, le DPAS n'est actuellement pas en mesure de saisir les modifications apportées aux dossiers de propriété du JSF résultant du mouvement ou de l'utilisation des actifs".

"En outre, il manque au DPAS certains des éléments de données requis par la politique du DoD, et certains contrôles nécessaires, tels qu'identifiés par les auditeurs externes", indique l'étude.

En 2019, l'IG du Pentagone a constaté une "faiblesse matérielle" dans le programme F-35, car le DoD n'a pas déclaré certains actifs F-35 dans les états financiers dans quatre catégories : les avions, le pool mondial de pièces de rechange, l'équipement de soutien/outillage spécial/équipement de test spécial et les logiciels à usage interne.

Le GAO a déclaré qu'en novembre dernier, le JPO du F-35 "a saisi dans le DPAS les enregistrements des biens du JSF contenant ces éléments de données [sur la description, l'emplacement et la quantité des biens], créant ainsi le premier enregistrement officiel des biens du JSF par le DoD dans l'histoire du programme".

"Cependant, depuis que l'inventaire a été effectué pour la première fois, l'état des éléments de données pour un grand nombre de ces actifs peut avoir changé en raison soit du déplacement d'un actif vers un autre emplacement, de l'utilisation de l'actif pour réparer des aéronefs appartenant actuellement aux participants au programme, soit de l'élimination de l'actif en raison de dommages", indique le rapport. "Étant donné que le DPAS n'est pas actuellement interfacé avec les systèmes des maîtres d'œuvre et qu'il ne saisit pas en temps réel les modifications apportées aux éléments de données des biens du JSF qui ont pu se produire depuis que l'inventaire a été effectué pour la première fois, de nombreux enregistrements de biens du JSF dans le DPAS ne reflètent pas des informations actuelles et exactes. Pour mettre à jour ces changements dans le DPAS, le JPO F-35 devra récupérer l'état actuel de plus de la moitié des actifs du JSF, tels que les assemblages de panneaux, les vannes et autres pièces consommables, qui ont été inventoriés au cours des années fiscales 2019 à 2021. "

Le JPO F-35 a indiqué au GAO qu'il travaillait sur une solution de contournement à court terme pour la vérification des actifs en révisant les enregistrements de biens dans le DPAS chaque trimestre, si nécessaire, " avec des données plus récentes capturées à partir de plusieurs sources de données différentes, telles que les listes de besoins en données contractuelles, l'environnement d'entreprise intégré de l'approvisionnement et le système d'information logistique autonome (ALIS) [du F-35]. "

À long terme, "les responsables du JPO F-35 ont déclaré qu'ils étaient en pourparlers avec les maîtres d'œuvre pour développer une interface entre le DPAS et les systèmes de suivi des stocks gérés par les entrepreneurs, qui permettra au DPAS d'être mis à jour avec les changements apportés à ses registres de propriété en temps réel", indique le rapport. "Cependant, à la fin de novembre 2021, cette interface était en phase de planification et devrait prendre au moins 2 à 4 ans pour devenir pleinement opérationnelle. D'ici là, seul le système logistique géré par l'entrepreneur saisira ces changements."

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, herciv a dit :

Le problème de tout intégrer, c'est que tu figes ton architecture notamment par rapport à un état de l'art d'un moment. 30 ans plus tard il n'est plus le même.

Le Rafale a prouvé que c'était possible avec toute une suite d'équipements de guerre électronique, moyennant un cahier des charges raisonnable et une architecture modulaire au départ, et la technique des "petits pas" ensuite . . .

C'est tout l'inverse qui s'est passé avec le F-35: Cahier des charges beaucoup trop optimiste et architecture peu modulaire, puis moyens de développements entièrement consacrés au débogage pendant des décennies au lieu d'être consacrés à la mise à jour des équipements . . .

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 33 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Le JPO F-35 a indiqué au GAO qu'il travaillait sur une solution de contournement à court terme pour la vérification des actifs en révisant les enregistrements de biens dans le DPAS chaque trimestre, si nécessaire, " avec des données plus récentes capturées à partir de plusieurs sources de données différentes, telles que les listes de besoins en données contractuelles, l'environnement d'entreprise intégré de l'approvisionnement et le système d'information logistique autonome (ALIS) [du F-35]. "

C'est marrant mais je me disais que si la livraison des f-35 est stoppée c'est parce que un fournisseur n'a pas appliqué la réglementation sur ses approvisionnement à l'étranger. Il y aurait donc une reprise en main généralisé afin que DoD et fournisseur soient capable de tenir des inventaires logistiques à jour et traçant correctement les origines ?

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

On 9/18/2022 at 1:23 AM, herciv said:

 

The main reason for the F-35s is to kill the European fighter industry either by vassalizing it or cutting it off from a potential market. The main target being the French industry.

En parlant de manière très générale, et en gardant à l'esprit que je ne suis pas un expert de l'Europe comparé aux Européens qui y vivent et comprennent les détails et l'importance des diverses relations au sein du continent européen, je ne pense pas qu'il y ait eu beaucoup de "ciblage". Je ne pense pas vraiment que cela soit entré dans la tête des Américains, pour être honnête. Si ce n'était pas le F-35 qui concourait en Europe, ce serait un autre chasseur américain. En fait, nombre de ces compétitions européennes ont compté plus d'un concurrent américain, et il est probable que l'alternative du F-35 aurait été "meilleure", comme tout le monde ici s'empresse de me le dire. 

Je ne pense pas que les États-Unis pensaient à la France. Et comme je l'ai souligné précédemment, les marchés sont apparemment restés assez constants, les nations qui favorisent les équipements américains continuant à opter pour ces derniers. La guerre froide était terminée, la plupart des pays détruisaient leur propre secteur de la défense sans trop d'encouragements de la part des États-Unis. Les dividendes de la paix se profilaient à l'horizon. Tout le monde, y compris les États-Unis, était impatient de démanteler les armes de guerre, d'injecter l'argent économisé dans divers programmes sociaux et de laisser la "fin de l'histoire" commencer. 

Rien n'a probablement mieux fait reculer l'industrie européenne des avions de combat que la grande rupture autour du programme Eurofighter dans les années 1980.  La victoire du F-16 en Europe a largement contribué à la naissance du F-35. Je ne peux m'empêcher de remarquer que de nombreux pays de l'EF2000 sont maintenant ou seront des opérateurs de F-35. Ces lignes, d'après ce que je peux voir, existent toujours. La France n'est pas intéressée par le F-35. 

Je simplifie peut-être trop ou j'utilise le recul pour appliquer une motivation, comme je le reproche à certains ici. J'aime les théories de la conspiration, je les trouve intéressantes. Je ne veux pas être un fanatique de la conspiration ou parler à tort et à travers, mais je ne peux m'empêcher de remarquer que les pays de l'EF2000 n'achètent pas de Rafales et que la France n'achète pas d'EF2000. Les pays de l'EF2000 achètent des F-35. 

Le F-35 dérive du X-35. Le X-35 est le vainqueur de la compétition JSF. Le JSF en tant que programme est un amalgame de plusieurs programmes américains de la fin des années 1980 et du début des années 1990. CALF, MRF, JAST, pour n'en citer que quelques-uns. Les origines de ce qui est devenu le JSF proviennent d'une demande de l'USMC pour un avion STOVL capable d'atteindre les performances du F-18. Au départ, personne ne pensait même à faire appel à d'autres services américains. C'est un peu par "chance" que l'USMC et l'USAF ont fait équipe sur le programme lorsqu'un ingénieur de Skunk Works a fait remarquer à l'USAF que l'avion de l'USMC pouvait retirer le ventilateur de levage et en faire un réservoir de carburant qui pourrait alors servir de remplacement au F-16.

Plus tard, d'autres nations européennes ont adhéré au JSF, mais la plupart d'entre elles étaient déjà des nations F-16. Et le Canada, qui n'est ni l'Europe, ni une nation F-16. À ce jour, la majorité des avions F-35 seront destinés aux États-Unis. 

Je pense que les destins étaient scellés avant le F-35, mais je suis sûr que quelqu'un viendra me corriger.

@patrick

 

On 9/18/2022 at 1:23 AM, herciv said:

But this plane is full of flaws to the point that many customers have to choose it despite their own control rule and against all logic of efficiency. The basic reason is the comfort of believing that war will not come to them and that war can be entrusted to a superman. France must in no case be this superman but think collectively (so imagining sending soldiers from their country to war does not seem to be part of their thinking either).

C'est le nœud du problème et l'un des principaux mystères de l'ensemble de l'entreprise du F-35 - le F-35 a la capacité magique de convaincre les personnes les plus difficiles à duper - les professionnels, les divers experts et les pilotes militaires - de croire qu'il s'agit de la meilleure option qui soit, et pas qu'un peu.

Et pendant ce temps, le public, qui a beaucoup moins de connaissances, n'est pas convaincu et voit le F-35 comme un cauchemar total, qui ne serait jamais choisi volontairement. Nous avons donc une "classe professionnelle" qui exploite réellement des avions militaires dans des conditions de combat et qui est convaincue que le F-35 est révolutionnaire, et un public généralement inexpérimenté et mal informé (rappelez-vous, Top Gun était un documentaire) avec le moins d'expérience possible, convaincu que tous les experts ont tort. 

Il est très dangereux de ne pas être d'accord avec les experts de nos jours. Mais je m'égare. Il y a une chance, même si elle est faible, qu'ils voient plus de données que celles qui sont disponibles pour le public et que dans ces données, il existe des conclusions très différentes qui se manifestent ensuite à la grande surprise. 

Les gens n'ont toujours pas assimilé l'élection de 2016 ici. Ce n'est pas la première fois que quelque chose d'aussi irréel se produit, que les gens n'arrivent pas à le saisir, même des années plus tard. 

L'idée que le F-35 est "manifestement horrible" et que les concurrents du F-35 sont "manifestement meilleurs" ne fonctionne pas. J'ai prévenu que ça ne marcherait pas, et j'ai été récompensé par diverses insultes qui persistent à ce jour. Lorsque les gens sont confrontés à cette terrible vérité dans des endroits comme la Finlande, la Suisse et ailleurs, les excuses doivent commencer parce que l'alternative est que le haut est le bas et le noir est le blanc. et que leur compréhension de ce qu'ils pensaient qu'il se passait, et la réalité n'est pas la même. et c'est tout simplement trop pour beaucoup de gens, donc la seule réponse doit alors être que tout est truqué. 

J'ai essayé d'expliquer certaines de ces choses et il semble qu'il y ait beaucoup de gens qui ne veulent apparemment pas les entendre, et les rejettent d'un revers de main ou essaient de dire qu'ils font la même chose d'une manière différente, mais cela ne résonne clairement pas avec le marché, et lorsque j'explique que la différence est subtile, mais importante, cela est également rejeté, souvent avec une insulte pour faire bonne mesure. 

Je ne suis pas pilote de chasse, donc je ne peux pas me prononcer, mais d'un point de vue général, la controverse sur le F-35 est certainement intéressante, surtout parce que dans les milieux professionnels, il n'y a pas beaucoup de controverse. Je ne dis pas que c'est unanime, mais c'est généralement assez uni. Je ne pense pas avoir jamais vu quelque chose où le public et les professionnels étaient aussi opposés en termes d'acquisitions de défense. Vous avez décidé que le F-35 est "inefficace", les experts ont trouvé le contraire. C'est étrange. 

Je repense à @PolluxDeltaSeven sur les marchés qui décident en utilisant Boeing et Airbus comme exemples, et la question sera de savoir si les gens ici vont commencer à atteindre le stade où le marché parle, ou continuer à insister sur le fait que le marché est truqué et ignorer ce que le marché veut, et cela sera plus destructeur que n'importe quel ciblage ou manipulation des États-Unis. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 40 minutes, Stark_Contrast a dit :

C'est le nœud du problème et l'un des principaux mystères de l'ensemble de l'entreprise du F-35 - le F-35 a la capacité magique de convaincre les personnes les plus difficiles à duper - les professionnels, les divers experts et les pilotes militaires - de croire qu'il s'agit de la meilleure option qui soit, et pas qu'un peu.

Tout d'abord tu pense qu'un pilote peut appréhender tous les aspects du f-35 en une semaine ou deux ? Tu penses que des armées de l'air avec 30 pilotes ont les moyens d'appréhender tous les aspects d'un tel choix ? logistique, tactique, comptable, technique, programmatique, politique ? Evidemment que non. Le cas typique c'est la suisse Le f-35 va forcer la Suisse à sortir de sa neutralité, cet aspect du choix f-35 était évident et a été nié par tellement de gens. Quand j'abordais ce point on me disait mais non çà n'a rien à voir. Mais en fait si. La Suisse ne pourra pas protéger son propre ciel sans ses voisins. 

Ta propre armée de l'air suspend les livraisons de son wonderplane pour une pièce anodine et on s'aperçoit à ce moment que les industriels et le pentagone ont un suivi lamentable de leurs pièces détachées au point que le GAO lance un audit "comptable".

Tu vas encore me dire que çà marche comme çà depuis des lustres et que les autres programmes n'étaient pas mieux. Masi alors pourquoi stopper les livraisons ? Ca va bientôt faire un mois. On dirait un inventaire géant dans une société. Arrèter les livraisons çà sert à çà en général.

LM/F-35 BOEING/MAX mêmes causes mêmes effets.

A la toute fin est-ce que seulement les f-35 seront capables de voler quand on aura besoin d'eux dans les airs ? Parce que sans ce nouveau moteur on peut vraiment se poser la question.

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,812
    Total Members
    1,550
    Most Online
    GOUPIL
    Newest Member
    GOUPIL
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...