Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Le F-35


georgio
 Share

Recommended Posts

Il y a 2 heures, Ardachès a dit :

… A priori l'appareil n'a pas l'air trop endommagé. 

Ne serais-ce pas plutôt un problème hydraulique avec un affaissement progressif du train avant ?

N'empêche qu'il faudra à minima le repasser au banc, changer le radome, la partie inférieur du système optronique, etc....

Edited by BP2
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, BP2 a dit :

N'empêche qu'il faudra à minima le repasser au banc, changer le radome, la partie inférieur du système optronique, etc....

… Oui, évidemment mais on va dire que c’est un moindre mal … au début je pensais que le train AV avait dis-fonctionné a l’atterrissage hors il semblerait que l’incident se soit produit sur un parking way, non ?

Faible vitesse donc faible dommage outre ceux que tu évoques.  

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Picdelamirand-oil a dit :

Soit il y a une panne informatique qui déverrouille tout.

Ça serait le pompon... Au sol? Non, quand même pas.

Il y a 1 heure, herciv a dit :

Compte tenu du problème électrique en vol, tu as une quatrième hypothèse qui est une dégradation rapide des systèmes de l'avion et le pilote a pu atterrir avant que çà devienne plus grave.

Avec un endommagement du train au sol au point d'empêcher le verrouillage du train avant? J'ai du mal à y croire.

il y a 56 minutes, Ardachès a dit :

… Oui, évidemment mais on va dire que c’est un moindre mal … au début je pensais que le train AV avait dis-fonctionné a l’atterrissage hors il semblerait que l’incident se soit produit sur un parking way, non ?

Faible vitesse donc faible dommage outre ceux que tu évoques.

Oui au vu des images c'est arrivé pendant le roulage. Peut-être suite à une décélération brutale qui aurait replié la jambe de train? Mais c'est quand même invraisemblable. Je plaide pour la lourde erreur humaine + l'avarie mécanique.

Link to comment
Share on other sites

Le 29/10/2017 à 15:29, Picdelamirand-oil a dit :

"énorme bouffonnerie" n'est pas une caractéristique normalisée qui s'applique habituellement à un programme. On n'a donc pas de critères objectifs qui puissent s'appliquer pour affirmer à coup sur qu'on est bien devant une telle bouffonnerie. C'est donc un point de vue individuel seulement, mais qui peut être partagé par plusieurs individus.

Quelques exemples de bouffonnerie:

  • Pour un avion furtif être obligé d'ouvrir sa soute toutes les 10 minutes dans certaine conditions de vol.
  • Supprimer des dispositifs de sécurité ce qui entraîne les blagues sur l'incapacité du F-35 de voler par temps orageux.
  • Le programme F-35 a fait l'impasse sur le HUD mais il a un casque qui lui permet même de voir à travers l'avion.... le problème c'est que le casque est trop volumineux pour que le pilote puisse se retourner.
  • ALIS qui a besoin d'internet à haut débit et qui est vulnérable au sectionnement de câble sous marin par les Russes est pas mal non plus quand on sait que cela bloquerait l'ensemble de la flotte F-35

Voilà, énorme bouffonnerie c'est quand de telles bouffonneries s'accumulent, pour certain ça suffit déjà, et d'autres sont plus résistant.

L'agence spatiale française va surveiller les câbles sous-marins depuis l'espace

Alors que les gazoducs Nord Stream ont récemment subi un sabotage, l'exécutif entend renforcer la capacité à surveiller les infrastructures sous-marines. Le CNES lance un appel d'offres portant sur la surveillance maritime, qui vise à monitorer les abords des câbles sous-marins français.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Quelques précisions sur l'affaissement du train avant du F-35B:

"Un chasseur furtif F-35B du Corps des Marines des États-Unis a subi des dommages après l'effondrement de son train avant sur la base aérienne de Kadena, à Okinawa, au Japon. L'avion à décollage court et atterrissage vertical (STOVL) était en remorque lorsque l'incident s'est produit, après être revenu à la base pour un atterrissage de précaution. Le jet est basé à la Marine Corps Air Station Iwakuni au Japon. L'incident s'est produit vers 13 h 40, heure locale, après que le F-35B a touché le sol et a été remorqué jusqu'à la ligne de vol. Dans une vidéo, on voit le jet se cogner de haut en bas de manière inhabituelle pendant qu'il est remorqué. L'oléopneumatique du train avant cède alors et l'avion finit par s'asseoir sur son nez sur la voie de circulation. Aucune des personnes impliquées n'a été blessée et le jet a rapidement été entouré par les pompiers et d'autres véhicules d'urgence.
Le major Rob Martins, porte-parole de la 1st Marine Aircraft Wing, a déclaré dans un communiqué que le pilote du jet, exploité par le Marine Fighter Attack Squadron 121 (VMFA-121), les "Green Knights", avait été contraint de rentrer à la base après un problème électrique présumé.

"Le pilote s'est exécuté comme il avait été formé et a choisi l'option la plus sûre, en posant l'avion en toute sécurité conformément aux procédures standard.... L'exploitation sûre et efficace de nos appareils est une priorité absolue et nos aviateurs prennent de grandes précautions pour assurer la sécurité de l'équipage et des zones environnantes."

Au moment de l'incident, le F-35B effectuait une mission d'entraînement de routine, en utilisant les champs de tir locaux.

Les "Green Knights" ont reçu leurs premiers F-35B en novembre 2012 et ont déclaré leur capacité opérationnelle initiale (COI) en juillet 2015, avant de s'installer définitivement à Iwakuni en janvier 2017. L'escadron a depuis développé une expertise considérable en matière de navires, devenant la première unité de Lightning II à se déployer en mer, embarquant six F-35B à bord du navire d'assaut amphibie USS Wasp (LHD-1) en mars 2018.

Les F-35, toutes versions confondues, ont été impliqués dans un certain nombre de mésaventures, dont plusieurs pertes totales de la cellule. Les incidents les plus importants ayant affecté la flotte de F-35B du corps des Marines des États-Unis, en particulier, comprennent une paire de crashs, dont nous avons rendu compte ici et ici, tandis que la Royal Air Force du Royaume-Uni a également perdu un F-35B dans un porte-avions dramatique lors d'un accident en novembre de l'année dernière que nous avons détaillé à l'époque.

Il y a également eu plusieurs incidents au sol, notamment des incendies de moteur, et il est à noter, également, qu'il y a déjà eu des défaillances du train d'atterrissage. Dans au moins un de ces incidents, le jet en question (un F-35A de l'armée de l'air américaine) a eu un problème en vol et son train avant s'est effondré après avoir touché le sol et s'être garé.

Par ailleurs, la variante porteuse du jet furtif F-35 de la marine américaine a toujours eu des problèmes avec son train d'atterrissage avant, en raison de la compression de la jambe de force avant juste avant le lancement. Le modèle F-35C ayant une conception différente du train avant pour le lancement sur porte-avions, ce problème ne s'est pas posé pour les autres modèles.

Quant à l'avion impliqué dans l'accident d'aujourd'hui, on ne sait pas dans quelle mesure il a été endommagé, bien qu'une "enquête détaillée" soit en cours pour examiner ce point, ainsi que ce qui a mal tourné en premier lieu.

Nous continuerons à mettre à jour cette histoire dès que de nouvelles informations seront disponibles."

Ci-dessous, au milieu de l'article il y a une vidéo où il est possible de voir le train s'affaisser.

https://www.thedrive.com/the-war-zone/marine-corps-f-35b-ends-up-nose-down-in-japan

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

AH enfin le retour des blagues du f-35. Je sais c'est juste un message d'erreur :

https://www.an.no/kampfly-matte-nodlande-i-bodo/s/5-4-1690156
01.12.22 15:17

Un avion de chasse F35 a dû effectuer un atterrissage d'urgence à l'aéroport de Bodø jeudi, rapporte le journal VG.
Des signaux de détresse ont été envoyés juste avant 14 heures, a indiqué le journal.
Deux autres avions qui devaient atterrir à Bodø ont dû tourner autour de Meløy, a indiqué un informateur à VG.
Le responsable des communications de l'armée de l'air, Eivind Byre, a confirmé l'incident au journal. Il explique que l'avion de chasse était en route de la station aérienne d'Ørland vers Evenes lorsque la situation s'est présentée.
"L'avion de chasse a reçu un message d'erreur sur le système et a effectué un atterrissage d'urgence contrôlé à Bodø peu avant 14 heures", a-t-il déclaré au journal, ajoutant que le F-35 a atterri sans drame.
Le message d'erreur fait actuellement l'objet d'une enquête, selon M. Byre.

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, pascal a dit :

13 posts en 8 heures parce qu'un F-35 a finir sur le nez au roulage ... Ben dites donc on en a pas dis autant quand un 2000 D de Nancy a fini dans la verte l'année dernière je me demande même si on en a seulement parlé.

Celui-là ? https://www.defense.gouv.fr/sites/default/files/bea-e/A-2021-15-A.pdf

Link to comment
Share on other sites

Dans les commentaires quelqu'un évoque un oubli de frein ?

________________________________________________________________________________________________________________________

20 F-35 sur l'USS TRIPOLI

https://www.19fortyfive.com/2022/12/uss-tripoli-the-u-s-navys-mini-aircraft-carrier-armed-with-f-35-fighters/USS-Tripoli.jpg

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, herciv a dit :

Dans les commentaires quelqu'un évoque un oubli de frein ?

… Je ne sais pas si c’est possible de rouler avec les freins actionnés (alarmes diverses) mais effectivement, l’avion semble « freiné » ou tout du moins « résister » à la traction. 

Peut être le premier cas d’encéphalopathie spongiforme sur un F-35 !  :laugh:

  • Haha 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, herciv a dit :

Dans les commentaires quelqu'un évoque un oubli de frein ?

________________________________________________________________________________________________________________________

20 F-35 sur l'USS TRIPOLI

https://www.19fortyfive.com/2022/12/uss-tripoli-the-u-s-navys-mini-aircraft-carrier-armed-with-f-35-fighters/USS-Tripoli.jpg

C'est quand même toujours assez bizarre de nommer un navire du nom de la capitale d'un ennemi un peu comme si nous avions nommé le PHA Berlin au lieu de Tonnerre.

À moins que ce soit en mémoire d'une bataille de Tripoli ? Mais je n'ai pas souvenir que les us est mené de bataille navale là-bas. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Teenytoon a dit :

C'est quand même toujours assez bizarre de nommer un navire du nom de la capitale d'un ennemi un peu comme si nous avions nommé le PHA Berlin au lieu de Tonnerre.

À moins que ce soit en mémoire d'une bataille de Tripoli ? Mais je n'ai pas souvenir que les us est mené de bataille navale là-bas. 

C'est en honneur de cette guerre 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_de_Tripoli#:~:text=En 1805%2C les Marines envahirent,signer un traité de paix.

Link to comment
Share on other sites

Les allemands mangent leur chapeau pour pouvoir acheter le f-35. Faut dire que il n'y a pas vraiment de variable de négociation pour eux. Budget annoncé à l'avance, pas de lièvre, urgence ... Evidemment c'est bonnard pour les US.

http://www.opex360.com/2022/12/02/lacquisition-de-35-chasseurs-bombardiers-f-35a-pourrait-couter-10-milliards-deuros-a-lallemagne/

Pour rappel, la base aérienne de Büchel [ouest de l’Allemagne] abrite des bombes nucléaires tactiques B-61 mise à la disposition de l’Otan par les États-Unis selon le principe dit de la double clé. En clair, si les chasseurs-bombardiers allemands [des Panavia Tornado actuellement, ndlr] sont appelés à mettre en oeuvre de telles armes, le contrôle de ces dernières [et donc leur code d’armement] est exclusivement américain. Or, le seul appareil qui puisse convenir à l’heure actuelle est le F-35…

Aussi, faute de pouvoir faire jouer la concurrence, la note s’annonce particulièrement salée pour Berlin… En juillet, la Defense Security Cooperation Agency [DSCA], l’agence chargée des exportations d’équipements militaires américains dans le cadre de la procédure dite des « Foreign Military Sales » [FMS] avait estimé à 8,4 milliards de dollars [un peu moins de 8 milliards d’euros au taux de change actuel, ndlr] la facture pour les 35 F-35A destinés à l’Allemagne, dans un avis remis au Congrès. Un montant à comparer aux 5,3 milliards de dollars que la Suisse a accepté de payer pour acquérir 36 avions du même type…

Or, d’après l’hebdomadaire Der Spiegel, qui s’appuie sur des documents du ministère allemand des Finances, le coût d’achat de ces 35 F-35A pourrait avoisiner les 10 milliards d’euros, selon des « projections prudentes ». Pour le même prix, la Finlande disposera de 64 exemplaires de l’appareil américain.

Par ailleurs, il n’est pas précisé si les avions qui seront mis en oeuvre par la Luftwaffe seront portés au block 4, c’est à dire le standard censé donner au F-35 toutes les capacités prévues dans son cahier des charges. Or, son développement a pris du retard et généré d’importants surcoûts. Se pose également la question du moteur F-135, qui devra être remplacé, ou à défaut amélioré.

En outre, il faudra également adapter les infrastructures de la base aérienne de Büchel afin qu’elle puisse accueillir les F-35A à partir de 2026. Et selon Der Spiegel, ce chantier s’annonce « ambitieux »…

Qui plus est, il n’est pas question, à ce stade, de compensations industrielles, notamment au niveau du Maintien en condition opérationnelle [MCO] des F-35… Ce que l’Association de l’industrie aéronautique et spatiale allemande [Bundesverband der Deutschen Luft- und Raumfahrtindustrie e.V. – BDLI], a dénoncé, le mois dernier, pointant le risque d’une perte de compétences et d’autonomie.

« En ce qui concerne la souveraineté allemande, nous devons nous assurer que nous ne nous remettrons pas complétement entre les mains des Américains pendant les 30 ou 50 prochaines années », fit valoir Martin Kroell, le vice-président de la BDLI, dans la presse d’outre-Rhin.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, zozio32 a dit :

et ca ce serait le "vrai" couts, sans les enormes rabaix consentit pour gagner les marchés?

Difficile à dire d'autant que Lagneau précise bien qu'on ne sait absolument pas quelle version çà recouvre ni la quantité d'armement.

Il y a une dsca : https://www.dsca.mil/press-media/major-arms-sales/germany-f-35-aircraft-and-munitions

Elle reprend le plafond de 8,4 milliard donc il y a des choses que se rajoutent au fur et à mesure que le temps passe. Peut-être que contrairement aux infos de Lagneau qu'il y a bien des négo sur le retour industriel ?

Ce qui est sûr c'est que 2026 veut dire pas de nouveau moteur. SI les allemands continuent à être exigeant sur ce sujet ils vont boire le calice jusqu'à la lie.

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, herciv a dit :

Difficile à dire d'autant que Lagneau précise bien qu'on ne sait absolument pas quelle version çà recouvre ni la quantité d'armement.

Il y a une dsca : https://www.dsca.mil/press-media/major-arms-sales/germany-f-35-aircraft-and-munitions

Elle reprend le plafond de 8,4 milliard donc il y a des choses que se rajoutent au fur et à mesure que le temps passe. Peut-être que contrairement aux infos de Lagneau qu'il y a bien des négo sur le retour industriel ?

Ce qui est sûr c'est que 2026 veut dire pas de nouveau moteur. SI les allemands continuent à être exigeant sur ce sujet ils vont boire le calice jusqu'à la lie.

@herciv , pourquoi se faire du mouron pour nos amis d'outre Rhin ? Honnêtement, tu penses vraiment que 10 milliard de Dollars ça leur pose un problème - en dehors des jeux d'alliance des partis politique - ?  

Pour s'assurer que la clef de voute de la dissuasion "made by NATO" (B-61) soit toujours fonctionnel ils n'auront aucun problème a investir cette somme et même encore plus … surtout si dans le "deal" ils échappent - comme par miracle - a des taxes sur l'exportation de leur flotte d'automobile (entre autre).

Quand ont se met, a la va-t-en que j'te pousse, dans le costume du CEMA allemand, le calcul est vite fait … D'ailleurs, ça serait quoi l'alternative ? Des Rafale avec l'ASMP-A ? 

Vielen Dank, aber nein danke ! 

Peut importe le standard et tant pis pour le moteur … ils paieront et - quoi qu'il en coûte - ça volera ! 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, herciv a dit :

Les allemands mangent leur chapeau pour pouvoir acheter le f-35. Faut dire que il n'y a pas vraiment de variable de négociation pour eux. Budget annoncé à l'avance, pas de lièvre, urgence ... Evidemment c'est bonnard pour les US.

http://www.opex360.com/2022/12/02/lacquisition-de-35-chasseurs-bombardiers-f-35a-pourrait-couter-10-milliards-deuros-a-lallemagne/

Pour rappel, la base aérienne de Büchel [ouest de l’Allemagne] abrite des bombes nucléaires tactiques B-61 mise à la disposition de l’Otan par les États-Unis selon le principe dit de la double clé. En clair, si les chasseurs-bombardiers allemands [des Panavia Tornado actuellement, ndlr] sont appelés à mettre en oeuvre de telles armes, le contrôle de ces dernières [et donc leur code d’armement] est exclusivement américain. Or, le seul appareil qui puisse convenir à l’heure actuelle est le F-35…

Aussi, faute de pouvoir faire jouer la concurrence, la note s’annonce particulièrement salée pour Berlin… En juillet, la Defense Security Cooperation Agency [DSCA], l’agence chargée des exportations d’équipements militaires américains dans le cadre de la procédure dite des « Foreign Military Sales » [FMS] avait estimé à 8,4 milliards de dollars [un peu moins de 8 milliards d’euros au taux de change actuel, ndlr] la facture pour les 35 F-35A destinés à l’Allemagne, dans un avis remis au Congrès. Un montant à comparer aux 5,3 milliards de dollars que la Suisse a accepté de payer pour acquérir 36 avions du même type…

Or, d’après l’hebdomadaire Der Spiegel, qui s’appuie sur des documents du ministère allemand des Finances, le coût d’achat de ces 35 F-35A pourrait avoisiner les 10 milliards d’euros, selon des « projections prudentes ». Pour le même prix, la Finlande disposera de 64 exemplaires de l’appareil américain.

Par ailleurs, il n’est pas précisé si les avions qui seront mis en oeuvre par la Luftwaffe seront portés au block 4, c’est à dire le standard censé donner au F-35 toutes les capacités prévues dans son cahier des charges. Or, son développement a pris du retard et généré d’importants surcoûts. Se pose également la question du moteur F-135, qui devra être remplacé, ou à défaut amélioré.

En outre, il faudra également adapter les infrastructures de la base aérienne de Büchel afin qu’elle puisse accueillir les F-35A à partir de 2026. Et selon Der Spiegel, ce chantier s’annonce « ambitieux »…

Qui plus est, il n’est pas question, à ce stade, de compensations industrielles, notamment au niveau du Maintien en condition opérationnelle [MCO] des F-35… Ce que l’Association de l’industrie aéronautique et spatiale allemande [Bundesverband der Deutschen Luft- und Raumfahrtindustrie e.V. – BDLI], a dénoncé, le mois dernier, pointant le risque d’une perte de compétences et d’autonomie.

« En ce qui concerne la souveraineté allemande, nous devons nous assurer que nous ne nous remettrons pas complétement entre les mains des Américains pendant les 30 ou 50 prochaines années », fit valoir Martin Kroell, le vice-président de la BDLI, dans la presse d’outre-Rhin.

Comme disait un ancien commercial de haut vol rencontré dans ma vie professionnelle : "ILS SE SONT FAIT LESER AVEC UN GRAND B "

Edited by BP2
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

J'ai l'impression qu'il y a des choses à lire là-dedans. Je viens par exemple de tomber sur un paragraphe expliquant que le capacité SEAD du f-35 était très théorique compte tenu de l'absence d'armes pour la mettre en oeuvre. (p7)

https://www.f-16.net/forum/download/file.php?id=40422&sid=6443b8a65d78505f140bd50e90ecb7fd

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, herciv a dit :

J'ai l'impression qu'il y a des choses à lire là-dedans. Je viens par exemple de tomber sur un paragraphe expliquant que le capacité SEAD du f-35 était très théorique compte tenu de l'absence d'armes pour la mettre en oeuvre. (p7)

https://www.f-16.net/forum/download/file.php?id=40422&sid=6443b8a65d78505f140bd50e90ecb7fd

Et le JSM alors?

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Mise à jour du moteur F-35 avant une autre beaucoup plus importante ?

https://www.americanmachinist.com/news/article/21255817/dod-assigns-f35-engine-update-work-pratt-whitney

Pratt & Whitney se voit confier des travaux de mise à jour du moteur F-35

4 décembre 2022

Un contrat de plusieurs millions de dollars du département de la Défense couvre les activités de maintenance, de réparation et de mise à niveau du cœur du moteur F-135, couvrant toutes les variantes de la source de propulsion du turboréacteur à double flux dans la perspective des améliorations de capacité du bloc 4.

Pratt & Whitney a remporté un contrat de 511,6 millions de dollars du département de la Défense des États-Unis pour des activités de maintenance impliquant le moteur F135, le système de propulsion équipant le F-35 Lightning II Joint Strike Fighter. Le DoD a décrit le contrat comme une modification d’un contrat antérieur « non défini » et couvrira les coûts des activités préliminaires de Pratt & Whitney jusqu’en 2023, alors que le Pentagone se prépare à la mise à niveau de la flotte vers la capacité « Block 4 ».

Plus de 800 F-35 ont été fournis depuis 2006, et 375 autres sont prévus maintenant aux stades de planification et de production.

Le F135 est une source d’alimentation à double flux à postcombustion pour les avions de chasse monomoteurs. La mise à niveau du F-35 Block 4 fait référence à des dizaines de mises à jour majeures des trois variantes du F-35, dont la plupart concernent le matériel et les logiciels électroniques, en vue de l’adoption de dizaines de nouveaux systèmes d’armes. Avant que la mise à jour du bloc 4 puisse être implémentée, le processeur principal et la mémoire des jets seront mis à jour dans un effort appelé Technology Refresh 3 (TR3).

Selon Pratt & Whitney, la mise à niveau du cœur du moteur F135 couverte par le nouveau contrat sera « la voie la plus rapide, la plus rentable et la moins risquée vers la capacité du bloc 4 pour tous les opérateurs mondiaux de F-35 ».

En ce qui concerne la mise à niveau du cœur du moteur, Pratt a ajouté: « C’est la seule option de propulsion F-35 qui est une » solution de livraison « pour toutes les variantes, n’ajoutant aucun poids et évitant les changements perturbateurs et coûteux des véhicules aériens qui introduiraient des coûts supplémentaires, des retards de calendrier et des risques techniques. »

Le nouveau contrat comprend le soutien récurrent au maintien en puissance, la gestion du programme, les activités financières et administratives, l’intégration de la propulsion, l’achat de pièces de rechange pour le réapprovisionnement, le soutien technique, la gestion du matériel, l’entretien et la réparation au niveau du dépôt, et d’autres détails, pour tous les systèmes de propulsion mis en service sur les sites de production et les sites opérationnels du F-35.

Le contrat couvre également des programmes de formation.

« Des mises à niveau comme celle-ci font partie intégrante de tout programme de défense majeur et le moteur F135 a été poussé au-delà de ses spécifications d’origine pendant trop longtemps », a déclaré Jill Albertelli, présidente de l’activité Military Engines de Pratt & Whitney. « La mise à niveau du cœur du moteur F-35 permet aux contribuables d’économiser 40 milliards de dollars en coûts de cycle de vie et s’appuie sur une architecture de moteur testée au combat qui compte plus d’un million d’heures de vol. »

Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, herciv a dit :

Mise à jour du moteur F-35 avant une autre beaucoup plus importante ?

https://www.americanmachinist.com/news/article/21255817/dod-assigns-f35-engine-update-work-pratt-whitney

Pratt & Whitney se voit confier des travaux de mise à jour du moteur F-35

4 décembre 2022

Un contrat de plusieurs millions de dollars du département de la Défense couvre les activités de maintenance, de réparation et de mise à niveau du cœur du moteur F-135, couvrant toutes les variantes de la source de propulsion du turboréacteur à double flux dans la perspective des améliorations de capacité du bloc 4.

Pratt & Whitney a remporté un contrat de 511,6 millions de dollars du département de la Défense des États-Unis pour des activités de maintenance impliquant le moteur F135, le système de propulsion équipant le F-35 Lightning II Joint Strike Fighter. Le DoD a décrit le contrat comme une modification d’un contrat antérieur « non défini » et couvrira les coûts des activités préliminaires de Pratt & Whitney jusqu’en 2023, alors que le Pentagone se prépare à la mise à niveau de la flotte vers la capacité « Block 4 ».

Plus de 800 F-35 ont été fournis depuis 2006, et 375 autres sont prévus maintenant aux stades de planification et de production.

Le F135 est une source d’alimentation à double flux à postcombustion pour les avions de chasse monomoteurs. La mise à niveau du F-35 Block 4 fait référence à des dizaines de mises à jour majeures des trois variantes du F-35, dont la plupart concernent le matériel et les logiciels électroniques, en vue de l’adoption de dizaines de nouveaux systèmes d’armes. Avant que la mise à jour du bloc 4 puisse être implémentée, le processeur principal et la mémoire des jets seront mis à jour dans un effort appelé Technology Refresh 3 (TR3).

Selon Pratt & Whitney, la mise à niveau du cœur du moteur F135 couverte par le nouveau contrat sera « la voie la plus rapide, la plus rentable et la moins risquée vers la capacité du bloc 4 pour tous les opérateurs mondiaux de F-35 ».

En ce qui concerne la mise à niveau du cœur du moteur, Pratt a ajouté: « C’est la seule option de propulsion F-35 qui est une » solution de livraison « pour toutes les variantes, n’ajoutant aucun poids et évitant les changements perturbateurs et coûteux des véhicules aériens qui introduiraient des coûts supplémentaires, des retards de calendrier et des risques techniques. »

Le nouveau contrat comprend le soutien récurrent au maintien en puissance, la gestion du programme, les activités financières et administratives, l’intégration de la propulsion, l’achat de pièces de rechange pour le réapprovisionnement, le soutien technique, la gestion du matériel, l’entretien et la réparation au niveau du dépôt, et d’autres détails, pour tous les systèmes de propulsion mis en service sur les sites de production et les sites opérationnels du F-35.

Le contrat couvre également des programmes de formation.

« Des mises à niveau comme celle-ci font partie intégrante de tout programme de défense majeur et le moteur F135 a été poussé au-delà de ses spécifications d’origine pendant trop longtemps », a déclaré Jill Albertelli, présidente de l’activité Military Engines de Pratt & Whitney. « La mise à niveau du cœur du moteur F-35 permet aux contribuables d’économiser 40 milliards de dollars en coûts de cycle de vie et s’appuie sur une architecture de moteur testée au combat qui compte plus d’un million d’heures de vol. »

Je ne comprends plus. Ils auraient annulé le remplacement du F-135 ? Il y avait 2 projets en concurrence, 1 nouveau moteur ou une « grosse » update de celui-ci … Là, dans cet article de quoi parlons nous ? 

De l’update ? Et donc il n’y aura pas de remplacement par un autre moteur, GE je crois ? 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,824
    Total Members
    1,749
    Most Online
    f-brn
    Newest Member
    f-brn
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...