Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Le F-35


georgio
 Share

Recommended Posts

Le 26/12/2022 à 08:46, herciv a dit :

C'est vrai que les cdve sont tentantes pour liées ces deux versions. Une seule version de CDVE mais configurée en fonction de la version du f-35 ... 

Et donc une régression à cause d'une mise à jour très récente sur quelques F-35 ?

Il suffit d'une erreur dans l'une des 8 millions de lignes de code source et c'est le drame...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Ronfly a dit :

Il suffit d'une erreur dans l'une des 8 millions de lignes de code source et c'est le drame...

Je ne dramatiserai pas autant.

Quand le code est critique (et il l'est), les erreurs potentiellement directement critiques sont quand même traquées sévèrement lors des revues de codes, même chez des incapables (j'en ai connu manipulant du code critique, repêchés par cette étape indispensable).

De même, quand le code est critique, et qu'en plus, il devient trop complexe pour une revue fluide, les multiples causes, non critiques, de contribution à des erreurs critiques sont généralement mitigées, pondérées, voire masquées ou rejetées dans les traitements.

Le problème, alors, n'est pas la défaillance du code. Il ne faut pas exagérer son importance. Le problème, c'est davantage la combinaison d'une situation non-prévue dans le code, avec l'analyse d'un comportement anormal par le pilote et sa réaction, alors que le code sorti des clous ne va plus rien comprendre à la situation - en plus que la réaction n'est pas forcément pertinente, l'analyse ne tenant pas compte des potentielles défaillances de code ou ignorant l'origine de la défaillance.

C'est, toujours, multifactoriel, et l'humain (programmeur comme opérateur) a toujours une part de responsabilité prépondérante, qu'il l'accepte ou non.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

On 12/25/2022 at 1:40 AM, TarpTent said:

It is the reasoning of ALL the countries having taken F-35, that the USA was going to come to help them and that the unit would function in coalition.
 

We therefore have :
- a device that is not very operational in the meantime, with significant intrinsic operational limits

- which must be supported to have a real impact

- who must surround themselves with other devices to be able to count

- which pumps while waiting for most of the budget to be acquired and operated operationally

- and which in addition requires a big brother to be operated properly and to establish certain military tactics

 

It's funny, but I tell myself that in the event of a real conflict :
the USA cannot be everywhere at once (and even when they are there, success is far from guaranteed, since they have real weaknesses too)

- they can also choose not to intervene

- if each time there is need for the big brother to defend oneself, then one becomes a weak link

- there is no freedom of movement, even less capacity for autonomous decision-making

 

In short, the device is limited and its doctrines and cost of use limit it even more, the support is essential and the dependence is total: welcome to the EHPAD of the Air Forces.

 

Je pense que vous exagérez un peu, et vous remarquerez que j'ai spécifié la Chine. La RAAF dispose spécifiquement de ses propres ravitailleurs et a la capacité de s'auto-déployer. L'autre aspect est bien sûr le même problème que celui qui fait que beaucoup ici agissent comme si le F-35 était le seul avion avec des limites opérationnelles qui doivent être "soutenues pour avoir un réel impact".  

Je ne pense pas que ce soit un secret que le F-35 est un avion construit dans l'optique d'une guerre de coalition, je ne pense pas que cela signifie que les pays qui l'utilisent doivent être en phase avec les États-Unis pour mener des opérations et, dans certains cas, comme Israël, cela a des ramifications politiques. Je mentionne spécifiquement la Chine pour une raison. 

 malgré tous les concurrents occidentaux du F-35 et toutes les plaintes, le F-35 surpasse encore souvent ses contemporains dans de nombreux aspects. malgré toutes les plaintes, c'est "l'éléphant dans la pièce". 

 vous êtes le bienvenu pour avoir votre opinion, et je pense que pour beaucoup, il n'y aura tout simplement jamais un moment où ce qui précède sera toujours vrai, quel que soit le type de contre-preuve que l'on puisse présenter. c'est très bien, bien sûr. 

La perspective importe, l'idée est que "le F-35 ne fonctionne pas", ce qui dépend de ce que vous entendez par "fonctionner". Pour certains, cela signifie les chiffres de l'état de préparation (qui, une fois encore, se comparent favorablement, parfois plus favorablement), pour d'autres, cela signifie la capacité à entreprendre des missions difficiles et à survivre. 

Il y a une sorte de modèle. Les gens prennent le même argument, le renforcent, le répètent, le repostent 10 fois - pour qu'il soit 10 fois plus vrai - et sont ensuite stupéfaits lorsque le F-35 remporte un autre contrat. Pendant un bref instant, il y a une certaine introspection, puis les vieilles habitudes reviennent et nous recommençons le même schéma. 

Le F-35 n'échouera pas tout seul. Je l'ai déjà dit et je le répète. Le F-35 doit être détrôné de sa première place, et la raison pour laquelle le F-35 ne peut pas être détrôné est cette place - à maintes reprises, les avions avec lesquels il est en concurrence ne peuvent pas rivaliser en termes de coût et de capacité avant même d'entrer dans les "aspects géopolitiques".

Pour faire tomber le F-35 de son piédestal, un appareil concurrent doit avoir des capacités nettement supérieures, ou arriver à un coût nettement inférieur, de préférence les deux. Ce n'est pas le cas au départ, et les concurrents ne partent donc pas d'une position où la "rupture des alliances traditionnelles", appelons-les ainsi, entre en jeu. 

C'est la vieille blague selon laquelle il n'est pas nécessaire d'être le nageur le plus rapide du groupe lorsqu'on est poursuivi par un requin, il suffit d'être plus rapide que le nageur le plus lent. Le F-35 a une bonne portée pour un chasseur, mais il reste un chasseur et je déteste dire que d'autres chasseurs auront des problèmes similaires, voire pires, ce qui rend le choix des Australiens très facile. La portée est un problème quoi qu'il arrive, autant prendre l'avion qui vous convient le mieux. Les F-18 ne sont pas vraiment réputés pour leur rayon d'action, et la RAAF et le Canada ont compté sur eux pendant des décennies. 

L'une des parties de mon travail consiste à annoncer de mauvaises nouvelles. Cette notion selon laquelle "sans la pression des États-Unis, nous aurions gagné", je ne pense pas que ce soit le cas. Et je sais que pour beaucoup ici, c'est tout simplement une pilule impossible à avaler, donc on y résistera, et le schéma se répétera, comme je l'ai déjà vu faire encore et encore. Je suppose que si la Suisse et la Finlande n'ont pas encore pris conscience de la situation, il est probable qu'elles ne le feront jamais. Ce qui se passe, c'est qu'au lieu de chercher à savoir pourquoi le F-35 aurait pu gagner, nous cherchons toutes les raisons et toutes les façons dont il n'aurait pas pu gagner ! Le F-35 a triché, n'a pas vraiment gagné, les rumeurs, les preuves circonstancielles etc. la "politique", etc.  

Et je pense que ce qui s'est passé, c'est que les fans opposent leurs projections de ce qu'ils pensent être important à ce que les forces aériennes et les pays disent être important. 

La Suisse a trouvé que le F-35 était plus "survivable" que les concurrents du F-35. C'était apparemment un point clé. D'autres diront que d'autres aspects auraient dû être considérés comme plus importants. Ainsi, lorsque le F-35 gagne, il est tout simplement incompréhensible que d'autres aspects aient eu plus de poids, alors que cet autre aspect est clairement plus important. 

Ce n'est pas nouveau, et cela ne changera jamais. Chaque constructeur d'aéronefs mettra en avant les aspects que son appareil maîtrise bien comme étant les plus importants, mais en fin de compte, c'est le client qui décide.

 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 26/12/2022 à 21:47, herciv a dit :

La Corée veut rajouter 20 f-35 à son inventaire. Elle a obtenue des conditions meilleures que l'USAF elle-même.

http://www.businesskorea.co.kr/news/articleView.html?idxno=106642

 

Le plan budgétaire 2023 du gouvernement sud-coréen a été finalisé le 24 décembre. Selon ce plan, le budget de la défense nationale de l'année prochaine s'élève à 57,0143 trillions de wons. (44 milliards de dollars US)


Le budget comprend 18,8 milliards de wons pour l'achat de 20 F-35A (75 millions US dollars / F-35 !!!!!) . L'armée de l'air de la République de Corée dispose actuellement de 40 F-35A. Plus de 27 milliards de wons seront consacrés à la production de systèmes de défense contre les missiles balistiques et 900 millions de wons seront consacrés à l'achat de missiles navire-air SM-6 pour les destroyers Aegis. 2,5 milliards de wons ont été alloués à l'amélioration des performances du K9A2.

Le gouvernement a soumis son plan de 57,1268 trillions de wons à l'Assemblée nationale en août de cette année. Le budget de la défense nationale finalisé est inférieur de 112,5 milliards de wons au plan soumis.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Cette nouvelle n'est reprise nulle part ailleurs. Je me demande si il ne faut pas la comprendre comme le paiement de 20 F-35 arrivant l'année prochaine et donc sur un prix LRIP15 déjà négocié.

Link to comment
Share on other sites

Comme on pouvait s'y attendre les US clouent au sol des f-35 après l'accident du f-35B et comme la réaction israëlienne l'avait laissé entendre. On ne sait pas combien, ni quel version , ni pourquoi, ni combien de temps.

L'article donne des indication sur la cause de la panne du f636B

https://www.washingtonexaminer.com/policy/defense-national-security/pentagon-grounds-f-35-pilot-ejected

 

Le Bureau du programme conjoint F-35 du Pentagone et des États-Unis – l’agence de mise en œuvre du gouvernement pour la production d’avions F-35 – aurait cloué au sol un « petit nombre » d’avions F-35 « à haut risque » jusqu’en janvier au moins.

La nouvelle de mardi survient près de deux semaines après l’écrasement d’un avion F-35B le 15 décembre, qui aurait été provoqué par des problèmes de système de propulsion.

Pour cet incident, l’avion de chasse en vol stationnaire s’est déversé sur une piste du Texas, puis a piqué du nez au sol sur le terrain de l’aérodrome.

La vidéo de l’accident du F-35B dans une base de réserve conjointe de la base aéronavale de Fort Worth peut être visionnée ici – ainsi que l’éjection réussie du pilote au sol, qui est rapidement devenue virale sur les médias sociaux.

Construits avec un seul siège, un seul moteur et une technologie furtive par tous les temps, les avions F-35 sont destinés à effectuer des missions de supériorité aérienne et de frappe.

Dans sa déclaration de mardi à Defense News, le bureau du programme interarmées F-35 a confirmé qu’il avait publié des directives à la suite de l’incident du 15 décembre.

Cependant, le JPO a refusé de préciser combien de F-35 ne pourraient pas voler dans les semaines à venir, selon Defense News.

« Le bureau du programme conjoint F-35 a publié une directive technique de conformité temporelle (TCTD) pour restreindre certains avions, qui ont été évalués comme présentant un risque plus élevé, des opérations aériennes pendant que l’enquête sur l’accident du 15 décembre se poursuit et jusqu’à ce que des procédures puissent être développées pour leur retour en vol », indique le communiqué du JPO.

« Les avions concernés ont été identifiés, et le JPO travaillera avec les services [militaires américains] et les partenaires [internationaux] pour assurer la conformité avec le TCTD. »

Une source, s’exprimant sous couvert d’anonymat, a déclaré à Defense News que JPO avait reconnu en interne la défaillance d’un « tube utilisé pour transférer du carburant haute pression dans le moteur F135 du chasseur ».

 

il y a 4 minutes, prof.566 a dit :

Impossible aux yeux de la loi américaine.

Ce que je veux dire c'est que ces 20 ferait parti de la commande de 40.

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, herciv a dit :

L'article donne des indication sur la cause de la panne du f636B

Un peu difficile de trouver l'indication dans l'article du WP mais à partir de celui-ci on rejoint l'article de DefenceNews ( https://www.defensenews.com/air/2022/12/27/pentagon-grounds-small-group-of-f-35s-after-ejection-on-texas-runway/?utm_medium=social&utm_campaign=tw_dfn ) avec "déclaration sous couvert d'anonymat" sur la possible cause de la panne (!?). 

Edited by alfabravo
lien direct
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

4 hours ago, alfabravo said:

A bit difficult to find the indication in the WP article but from this one we reach the DefenseNews article (  https://www.defensenews.com/air/2022/12/27/pentagon-grounds -small-group-of-f-35s-after-ejection-on-texas-runway/?utm_medium=social&utm_campaign=tw_dfn  ) with  "statement on condition of anonymity" on the possible cause of the failure (!?). 

La source doit faire attention à ne pas parler lorsqu'une enquête est encore en cours. Il y a généralement des "enquêtes initiales sur les accidents", puis le rapport plus formel et détaillé est publié beaucoup plus tard, six mois ou plus selon la nature de l'accident. C'est une chose très sérieuse en termes de sécurité. Il n'est pas censé y avoir de fuites de documents, de déclarations, de photos, etc. Les marins qui ont publié le crash du F-35C ont été sanctionnés. 

D'un autre côté, il y a des moyens de dire de telles choses. Après le même accident de F-35C, ils ont demandé au chef des JPO si son bureau allait prendre des mesures et il a "laissé entendre" qu'il s'agissait d'une erreur de pilotage en disant quelque chose comme "Nous n'avons pas besoin de faire des changements de notre côté". 

ce qui pourrait être considéré comme une admission que le rapport initial du crash pointait vers une erreur de pilotage. Ce rapport était déjà parvenu au bureau du F-35. Ces rapports initiaux sont essentiels pour déterminer si des immobilisations, des mises à l'arrêt, des inspections, etc. sont nécessaires. 

En ce qui concerne cette immobilisation spécifique, il semblerait qu'il s'agisse d'une pièce défectueuse en termes de fabrication. Un "mauvais lot", étant donné la nature des F-35 qui sont échoués. 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, Picdelamirand-oil a dit :

J'ai modifié légèrement ton post pour  bien te faire comprendre ce que nous pensons par opposition à ce que tu crois que nous pensons.

Je dois être stupide je n'ai absolument pas compris où tu veux en venir en changeant les termes du post de Stark. :laugh: Sur le fait que nous aussi on croit au Rafale et en ses chances? Oui évidemment.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 45 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Pas simple à comprendre les notions de "prix fixes incitatifs" = "prix fixes fermes" + modification de prime additionnelle fixe ? Sans parler des options incluses ou pas (moteur, casque HMD ?)

"...awarded a $7,842,191,056 fixed-price incentive (firm-target), firm-fixed-price, cost-plus-fixed-fee modification (P00019) to a previously awarded contract (N0001920C0009)".

Definitive Contract N0001920C0009 is a Fixed Price Incentive Federal Contract Award... awarded to Lockheed Martin Corporation on Nov 26, 2019 ... the potential value of the award is $14,327,333,362.00 (https://govtribe.com/award/federal-contract-award/definitive-contract-n0001920c0009)

Si j'étais client avec un contrat à prix fixe je ne serai pas très rassuré quant au prix final à payer.

Edited by alfabravo
ajout
  • Like 1
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, alfabravo a dit :

Pas simple à comprendre les notions de "prix fixes incitatifs" = "prix fixes fermes" + modification de prime additionnelle fixe ? Sans parler des options incluses ou pas (moteur, casque HMD ?)

Ce qui n'est pas simple à comprendre c'est le meli-melo de contrat. Là c'est 7 milliard pour la LRIP15 mais on te parle quand même du LRIP16 pour lequel on voudrait avoir 150 zoziau et quand tu regardes encore un peu plus tu verras que çà cause aussi de LRIP17. 

Il faut se contenter des autorisations budgétaires et cette année il y a un budget mais sans nombre de f'35 derrière. C'est au bon vouloir du DoD et de LM.

 

Link to comment
Share on other sites

Ce post est un peu plus clair :

 

Le Pentagone et Lockheed Martin finalisent l’accord Lot 15-17, couronnant une année de croissance internationale

https://www.prnewswire.com/news-releases/pentagon-and-lockheed-martin-finalize-lot-15-17-agreement-capping-a-year-of-international-growth-301711608.html

    La flotte de F-35 s’élève désormais à 894 appareils après 141 livraisons en 2022

ARLINGTON, Virginie, 30 décembre 2022 /PRNewswire/ -- Le bureau du programme conjoint F-35 et Lockheed Martin ont finalisé le contrat de production et de livraison d’un maximum de 398 F-35 pour 30 milliards de dollars, y compris des États-Unis, des partenaires internationaux et des avions de vente militaire à l’étranger (FMS) dans les lots 15 et 16, avec l’option pour le lot 17.

« Le F-35 offre une capacité inégalée à nos combattants et commandants opérationnels », a déclaré le lieutenant-général Mike Schmidt, officier exécutif du programme F-35. « Ce contrat établit un juste équilibre entre ce qui est le mieux pour les contribuables américains, les services militaires, nos alliés et nos clients de vente militaire à l’étranger. Le F-35 est le premier système d’armes multimissions de 5e génération au monde, et les capacités modernisées du bloc 4 que ces nouveaux avions apporteront renforceront non seulement les capacités, mais aussi l’interopérabilité avec nos alliés et partenaires dans les domaines terrestre, maritime, aérien et cybernétique.

L’accord comprend 145 avions pour le lot 15, 127 pour le lot 16 et jusqu’à 126 pour l’option contractuelle du lot 17, y compris le premier avion F-35 pour la Belgique, la Finlande et la Pologne.

Les avions du lot 15-17 seront les premiers à inclure Technical Refresh-3 (TR-3), le matériel modernisé nécessaire pour alimenter les capacités du bloc 4. Le TR-3 comprend un nouveau processeur central intégré avec une plus grande puissance de calcul, un écran de cockpit panoramique et une unité de mémoire améliorée.

Ces avions s’ajouteront à la flotte mondiale croissante, qui compte actuellement 894 avions après 141 livraisons cette année. L’équipe F-35 était sur la bonne voie pour respecter l’engagement de 148 avions comme prévu; Cependant, en raison d’une pause temporaire dans les opérations aériennes, qui est toujours en vigueur, les essais en vol d’acceptation nécessaires n’ont pas pu être effectués.

Le contrat finalisé couronne une année de puissance aérienne éprouvée au combat du F-35 dans le monde entier et une croissance internationale continue. Cette année, la Finlande, l’Allemagne et la Suisse ont signé des lettres d’offre et d’acceptation (LOA) comme une étape importante dans leur acquisition d’avions F-35.

« Continuer à ajouter de nouveaux pays à notre flotte mondiale de F-35 valide davantage la capacité et l’abordabilité de cet avion à fournir la sécurité du 21e siècle aux nations et aux alliés », a déclaré Bridget Lauderdale, vice-présidente et directrice générale du programme F-35 de Lockheed Martin. « Il n’y a tout simplement aucun autre avion qui peut faire tout ce que le F-35 fait pour vaincre et dissuader même les menaces les plus avancées. »

Un autre article commentant le même sujet mais avec un peu de recul :

https://www.defensenews.com/air/2022/12/30/f-35-deliveries-halted-after-texas-mishap-new-contract-finalized/

 

Les livraisons de F-35 ont été interrompues après un accident au Texas; Conclusion du nouveau contrat

Par Stephen Losey

 déc 30, 23:04

WASHINGTON - Lockheed Martin a annoncé vendredi qu’il avait interrompu les vols d’acceptation et les livraisons de nouveaux avions de combat interarmées F-35 dans le cadre d’une enquête sur la cause d’un accident de F-35B sur une piste du Texas ce mois-ci.

L’arrêt signifie que Lockheed a livré moins de F-35 que les 148 requis contractuellement en 2022.

« Nous étions sur la bonne voie pour respecter notre engagement de livraison » avant l’accident du F-35B le 15 décembre, a déclaré la porte-parole de Lockheed, Laura Siebert, à Defense News. « Cependant, compte tenu de la pause de livraison, nous avons livré 141 avions » cette année.

Le Pentagone et Lockheed Martin ont également annoncé vendredi avoir finalisé un contrat d’une valeur allant jusqu’à 30 milliards de dollars pour livrer jusqu’à 398 F-35 à des clients américains et internationaux au cours des trois prochains lots du programme, des lots 15 à 17. Cependant, le contrat ne garantit que les lots 15 et 16, avec une option pour le lot 17.

Le contrat comprendra également les premiers F-35 pour la Belgique, la Finlande et la Pologne, a déclaré Lockheed dans un communiqué.

Siebert a déclaré que Lockheed avait interrompu les vols d’acceptation après l’accident du 15 décembre « par excès de prudence ». Et parce que ces vols doivent avoir lieu avant la livraison des F-35 nouvellement construits, cela a également eu pour effet d’arrêter les livraisons.

Lockheed a depuis continué à construire de nouveaux F-35 à l’usine 4 de l’Air Force à Fort Worth, au Texas, l’installation principale pour la construction des chasseurs de cinquième génération. Mais tout au long de la deuxième moitié de décembre, ces F-35 nouvellement achevés sont restés au sol.

Siebert a déclaré que neuf nouveaux F-35 attendent maintenant des vols d’acceptation et des livraisons.

La vidéo de l’accident du 15 décembre, qui est devenue virale sur les médias sociaux, a montré le F-35B planant non loin au-dessus du sol avant de descendre, rebondissant une fois et basculant vers l’avant. Son nez et son aile touchent le sol, et il commence à tourner. Le pilote s’est éjecté en toute sécurité.

Il s’agissait d’un F-35B nouvellement construit qui n’avait pas été transféré au gouvernement américain. Le pilote est dans l’armée de l’air et effectuait des contrôles de qualité pour la Defense Contract Management Agency à l’époque.

Le Naval Air Systems Command enquête toujours sur l’incident, avec le soutien du Bureau du programme interarmées F-35. Mais plus tôt cette semaine, le JPO a publié des directives à la suite de l’incident pour un petit nombre de F-35 plus récents qui, selon lui, sont plus à risque.

Dans une déclaration faite mardi à Defense News, le JPO a déclaré qu’il « a publié une directive technique de conformité temporelle (TCTD) pour restreindre certains avions, qui ont été évalués comme présentant un risque plus élevé, des opérations aériennes pendant que l’enquête sur l’accident du 15 décembre se poursuit et jusqu’à ce que des procédures puissent être développées pour leur retour en vol ».

Le JPO n’a pas voulu dire combien de combattants étaient cloués au sol.

Une source familière avec le programme a déclaré à Defense News que l’enquête sur l’accident du 15 décembre avait révélé qu’un tube utilisé pour transférer du carburant à haute pression dans le moteur F135 du chasseur, fabriqué par Pratt & Whitney, était tombé en panne. Cette découverte a incité le JPO à mettre à jour ses évaluations des risques pour la sécurité, ce qui a affecté les jets ayant moins de 40 heures de vol.

Pratt & Whitney a refusé de commenter à Defense News l’accident du 15 décembre parce qu’il s’agit d’une enquête en cours.

Le dernier contrat pour les F-35 pourrait inclure plus de chasseurs que ce que le Pentagone avait initialement estimé. Lorsque l’accord de poignée de main a été annoncé en juillet, William LaPlante, le principal acheteur d’armes du Pentagone, a déclaré que l’accord portait sur environ 375 avions.

Mais la commande maximale de 398 chasseurs que Lockheed Martin construira maintenant – 145 dans le lot 15, 127 dans le lot 16 et une option de construire jusqu’à 126 dans le lot 17 – est toujours inférieure de 80 à celles incluses dans le contrat précédent de 34 milliards de dollars pour les lots 12 à 14, signé en 2019.

« Le F-35 offre une capacité inégalée à nos combattants et commandants opérationnels », a déclaré le lieutenant-général Mike Schmidt, officier exécutif du programme F-35, dans le communiqué de Lockheed. « Ce contrat établit un juste équilibre entre ce qu’il y a de mieux pour les contribuables américains, les services militaires, nos alliés et nos clients de vente militaire à l’étranger. »

Lockheed a déclaré avoir jusqu’à présent livré 894 F-35 dans le monde, y compris les 141 de cette année. Les autres pays qui recevront des combattants dans le cadre du dernier contrat comprennent l’Australie, le Danemark, Israël, l’Italie, le Japon, les Pays-Bas, la Norvège et le Royaume-Uni.

« Continuer à ajouter de nouveaux pays à notre flotte mondiale de F-35 valide davantage la capacité et l’abordabilité de cet avion à fournir une sécurité du 21e siècle aux nations et aux alliés », a déclaré Bridget Lauderdale, vice-présidente et directrice générale du programme F-35 de Lockheed Martin. « Il n’y a tout simplement aucun autre avion qui peut faire tout ce que le F-35 fait pour vaincre et dissuader même les menaces les plus avancées. »

Le prix moyen d’un véhicule d’avion F-35A – c’est-à-dire tout ce qui se trouve dans le chasseur sauf le moteur – augmentera de 6,5% entre le lot 14 et le lot 17, a déclaré Lockheed. La société a ajouté qu’elle était en mesure de maintenir la croissance des coûts en dessous du taux d’inflation.

Un F-35A de l’US Air Force est exposé à l’usine 42 de l’armée de l’air à Palmdale, en Californie. (Stephen Losey/Personnel)

Le coût unitaire d’un véhicule d’avion pour un F-35A était de 65,6 millions de dollars dans le lot 14, a déclaré Lockheed. Ce coût passera à 70,2 millions de dollars dans le lot 15, avant de chuter à 69,3 millions de dollars dans le lot 16, puis de remonter à 69,9 millions de dollars dans le lot 17.

Siebert a déclaré que le contrat du gouvernement avec le fabricant de moteurs F135 Pratt & Whitney n’était pas finalisé, de sorte que le prix total d’un F-35, moteur compris, ne pouvait pas encore être calculé.

Il s’agit d’un changement par rapport au contrat précédent, qui a connu plusieurs années de baisse des coûts des F-35. Le Pentagone a déclaré qu’en 2019, le prix moyen par F-35 chuterait d’environ 12,8% du lot 11 au lot 14.

Lockheed a déclaré que plusieurs facteurs ont contribué à l’augmentation des coûts, notamment l’inflation, les problèmes de chaîne d’approvisionnement et d’autres complications liées à la COVID-19, ainsi que la réduction du nombre d’avions achetés.

Les F-35 en cours de construction pour le lot 15 et au-delà comprendront de plus grandes capacités, notamment l’inclusion de mises à niveau technologiques 3 du matériel et des logiciels de l’avion, ce qui, selon Lockheed, contribue également à l’augmentation des prix. Les mises à niveau du TR3 visent à améliorer les écrans, la capacité de traitement et la mémoire du F-35, tout en ouvrant la voie à l’effort de modernisation du bloc 4 de l’avion.

« Vous ajoutez des capacités, vous achetez plus d’un avion maintenant », a déclaré Edward Smith, directeur de l’engagement domestique des F-35 de Lockheed Martin, à Defense News lors d’une visite à l’usine 4 en novembre. « Vos prix vont augmenter un peu. Vous ne pouvez pas [faire baisser le prix] en coupant... les avions sortent de beaucoup acheter. »

Schmidt a vanté les capacités accrues qui viendront avec les prochains lots de F-35 dans la version.

« Le F-35 est le premier système d’armes multimissions de cinquième génération au monde, et les capacités modernisées du bloc 4 que ces nouveaux avions apporteront renforceront non seulement les capacités, mais aussi l’interopérabilité avec nos alliés et partenaires dans les domaines terrestre, maritime, aérien et cybernétique », a déclaré Schmidt.

Lockheed a déclaré qu’il prévoyait de livrer entre 147 et 153 chasseurs par an au cours des deux prochaines années, bien que cela puisse changer à la suite de la pause de livraison à la fin de 2022.

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Nouvelles images et surtout analyse d'une attitude inédite avant le crash du F-35B de LM. La porte de baie est ouverte ce qui est inédit pour le photographe qui a pris ces images. Est-ce une opération de refroidissement d'urgence ? 

 

Edited by herciv
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Le 26/12/2022 à 08:46, herciv a dit :

C'est vrai que les cdve sont tentantes pour liées ces deux versions. Une seule version de CDVE mais configurée en fonction de la version du f-35 ... 

Et donc une régression à cause d'une mise à jour très récente sur quelques F-35 ?

On est certain que les CDVE sont les mêmes?  Semble surprenant.

Link to comment
Share on other sites

Le F-35 est un détecteur d'idiots:
En fin de compte, dans sa version actuelle, malgré tout le battage médiatique, le F-35 n'a pas été à la hauteur de la notion de chasseur polyvalent, et s'est même avéré ne pas être un chasseur du tout. En effet, il ne peut pas être un avion de supériorité aérienne, encore moins un avion de domination, et il ne peut pas fonctionner comme un système de systèmes dans une coalition d'opportunité, en raison de sa nature fermée et de ses systèmes propriétaires, et, pire encore, il n'est même pas un véhicule de protection contre les événements catastrophiques.

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,957
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Lexpat
    Newest Member
    Lexpat
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...