Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Le F-35


georgio
 Share

Recommended Posts

il y a 26 minutes, Patriotic a dit :

Petite vidéo très sympa de l'EOTS du F-35:

Déja on peut voir la qualité du senseur.

Mais il a été amélioré par Lockheed Martins pour le block 4 avec le "Advanced EOTS".

"SYSTÈME DE CIBLAGE ÉLECTRO-OPTIQUE

Lockheed Martin a développé le système de ciblage électro-optique (EOTS) pour le F-35 sur la base du pod Sniper. La plupart des nacelles de ciblage ont subi des modifications ou des améliorations depuis le début du développement du F-35, mais l'EOTS n'a pas été amélioré depuis de nombreuses années, alors qu'il aurait dû l'être. Lockheed Martin a annoncé qu'un système de ciblage électro-optique évolutif - EOTS avancé - est disponible pour le développement du bloc 4 du F-35. Conçu pour remplacer l'EOTS, l'Advanced EOTS intègre un large éventail d'améliorations et de mises à niveau, notamment l'infrarouge à ondes courtes, la télévision haute définition, un marqueur infrarouge et une meilleure résolution du détecteur d'images. Ces améliorations augmentent la portée de reconnaissance et de détection des pilotes de F-35, ce qui permet une meilleure performance globale de ciblage."

(Volé hontesement à Pic)

Voici les améliorations de qualité que Lockheed à obtenu avec l'Advanced EOTS:

 

  Révéler le contenu masqué

 

Personellement je trouve cette augmentation en résolution plutôt impressionnant et me demande des capacités de ce capteur en détection Air-Air sachant qu'il avais réussi à voir un décolage de Falcon 9 (SpaceX) à 1300km avec EOTS "classique".

C'est dommage qu'il y ait pas d'image vu de l'eots avec un bon soleil de face pour se faire une idée du traitement de la saturation 

Je cherche sur le net mais je trouve pas ...

La qualité est en effet impressionnante avec ce panorama complet !

Edited by Titus K
Link to comment
Share on other sites

On 10/12/2023 at 3:55 PM, rendbo said:

So I noted at the time of the release of the F22 that it was formal stealth and supercruise, the rest is cat pee.

With the arrival of the F35, super cruise was no longer available so we added connectivity... except that the F22 is super autistic.

 

Le F-22 a été mis en service opérationnel initial en 2005. Premier vol du F-22 en 1997. 

Boeing et LM ont été sélectionnés en 1996 pour participer au programme JSF. LM a été choisi comme maître d'œuvre du JSF en 2001

Le programme ATF qui a conduit au F-22 nécessitait un super-croiseur.

Le programme JSF n'a jamais eu besoin d'un super-croiseur. 

les moteurs des F135 et F136 n'ont jamais été soumis à une exigence de super-croisière ou à une attente de super-croisière.

Il était déjà acquis que le vainqueur du contrat JSF n'aurait pas de super-croisière comme le F-22, car le programme JSF n'a jamais exigé de super-croisière. 

Les exigences pour les deux programmes ont été fixées par le gouvernement, pas par LM. Si l'on se souvient des cadres gouvernementaux, c'est l'origine de ce que deviendrait la "5e génération", basée non pas sur le F-35 ou le F-22, mais sur les exigences définies des années avant que le YF-22 et le X-35 ne soient déclarés vainqueurs des programmes ATF et JSF.

Il aurait été impossible d'avoir une exigence de super-croisière pour le programme JSF et aucun contractant n'aurait pu y répondre sans sacrifier d'autres exigences du JSF.

Ce n'est pas ce que j'essayais de dire de toute façon. Si c'est l'arrivée du F-35 qui vous a dit que le super-croisière ne serait pas une caractéristique du F-35, vous avez une dizaine d'années de retard.

 

On 10/14/2023 at 7:23 AM, Ardachès said:

… HUGE !

There you go, nothing better than a good perspective! 

Merci @rendbo and let the “nice scoundrels” from across the Atlantic eat it!

 

Le point original est que les mêmes personnes qui me dénigrent pour avoir dit que le GAO ne devrait pas être entièrement accepté, ne sont pas entièrement d'accord avec le GAO elles-mêmes, comme le montre ce qui précède.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

F-35 Program Manager: Full-Rate Decision Now Expected in Early 2024, But May Be Moot

Responsable du programme F-35 : La décision sur le programme complet est désormais attendue pour le début de 2024, mais pourrait être sans objet

L'étape C pour le chasseur F-35, c'est-à-dire le moment où les essais opérationnels sont terminés et où le responsable des acquisitions du Pentagone peut donner le feu vert à la production à plein régime, est susceptible d'intervenir au début de 2024, a déclaré le lieutenant-général de l'armée de l'air Michael J. Schmidt, responsable du programme F-35, lors d'une récente interview accordée à Air & Space Forces Magazine.

Mais à bien des égards, la notion de "plein régime" n'a pas lieu d'être, car le programme produit déjà à un niveau proche de sa capacité maximale.

"Je suis prudemment optimiste et je pense que nous allons y arriver ... au début de l'année prochaine", a déclaré M. Schmidt. "J'avais dit que je voulais que ce soit terminé en décembre. Je pense que le test et l'évaluation opérationnels initiaux seront terminés d'ici là.

Mais "il y a beaucoup d'estimations de coûts" à faire, a-t-il ajouté.

L'intégration du F-35 dans l'environnement de simulation interarmées constitue un obstacle majeur à l'achèvement de l'IOT&E et de la phase de conception et de développement du système, qui est en cours depuis plus de 20 ans. Cet effort progresse rapidement, a déclaré M. Schmidt, et il a félicité le Naval Air Systems Command, qui en est responsable.

Le JSE est une sorte de modèle de wargame qui calcule comment une plateforme particulière - dans ce cas, le F-35 - se comportera dans une guerre totale contre un adversaire de même rang, et comment la modification du nombre de plateformes affectera l'issue d'une campagne, à la recherche d'une combinaison "idéale" de plateformes, de munitions et d'autres capacités. Le JSE a été identifié comme le dernier grand obstacle à franchir pour atteindre l'étape C - et a été ajouté tardivement au programme - il y a plusieurs années.  

L'intégration du JSE "se déroule très bien jusqu'à présent", a-t-il déclaré.

En outre, de nouvelles estimations de coûts sont nécessaires, a déclaré M. Schmidt. Le F-35 est le seul programme, parmi les centaines sur lesquels il a travaillé, pour lequel il faut prévoir les mises à niveau, l'inflation et les coûts d'exploitation jusqu'à la date de mise hors service du dernier élément.

Il s'agit notamment d'"estimations pour le développement dans les années 2050 et (...) tout ce qui concerne le maintien en condition opérationnelle" et "des choses auxquelles vous n'avez pas encore pensé - des programmes futurs qui n'ont pas encore fait l'objet de crédits ou qui n'ont pas encore été lancés", a-t-il déclaré.

Cette estimation des coûts sera disponible lorsque le Pentagone publiera ses rapports d'acquisition sélectionnés pour les programmes à l'automne.

"Lorsque les gens parlent des très gros chiffres de ce programme, c'est de ceux-là qu'ils parlent", a déclaré M. Schmidt, et c'est la raison pour laquelle le F-35 est considéré comme si coûteux. Aucun autre programme n'a eu à projeter les coûts de son cycle de vie aussi loin dans l'avenir, qui est intrinsèquement incertain.

M. Schmidt a observé qu'en essayant de terminer la phase de conception et de développement du système, le bureau du programme F-35 a "dépensé des ressources humaines - des tonnes de ressources humaines - à regarder en arrière, en se concentrant sur ce processus de clôture de la conception et du développement du système, au lieu de regarder en avant pour toutes les choses que nous devons faire dans le cadre de ce programme".

Selon lui, cela impose une demande à un nombre limité de personnes, qui doivent regarder "dans la mauvaise direction". Ce n'est pas qu'il ne soit pas important de clôturer le programme ; nous devons le clôturer. Mais cela n'apporte pas grand-chose à ce programme", a déclaré M. Schmidt

Une fois le DTS terminé, il permettra de libérer du personnel et des ressources, a fait remarquer M. Schmidt. Le JSE "fonctionne avec une ancienne version de notre logiciel de programme de vol opérationnel, parce qu'il doit répondre aux critères de l'IOT&E", a déclaré M. Schmidt. "Dès que nous aurons terminé les tests IOT&E en soutien à l'étape C, nous concentrerons Lockheed et l'équipe JSE sur la mise à niveau de ce logiciel avec le logiciel le plus récent dont dispose l'avion. Il s'agit donc d'un avantage considérable pour le franchissement de l'étape C et la décision de production à plein régime".

Le logiciel évalué pour l'étape C "ne tient pas compte de la version actuelle du logiciel qui équipe les avions à réaction du monde entier aujourd'hui. Mais plus tôt nous y parviendrons, mieux ce sera", a déclaré M. Schmidt.

À la question de savoir si le fait de déclarer le F-35 prêt pour une production à plein régime n'est pas discutable, étant donné que le chasseur est déjà produit à un rythme proche de son maximum, M. Schmidt a reconnu que "nous en sommes déjà à un rythme d'environ 156 par an. Nous n'en avons pas encore construit autant [en un an], mais c'est la cadence à laquelle nous sommes contractuellement tenus.

"Je suis donc d'accord.

L'objectif pour les années à venir est de maintenir les quantités annuelles "à un niveau similaire à celui auquel nous sommes parvenus". Le taux de production maximal est d'environ 156 par an. Il s'agit des livraisons effectives au cours d'une année civile", mais elles varieront d'un lot à l'autre, a-t-il précisé.

Des négociations sont en cours pour les lots 18 et 19. Il n'y a pas de date limite pour conclure ces négociations, a dit M. Schmidt, et il a refusé de prédire quand le JPO et Lockheed parviendraient à un accord "par poignée de main".

"Nous sommes actuellement en pleine négociation avec Lockheed, et nous travaillons sur un très grand nombre de points dans le cadre de ces conversations", a-t-il déclaré.

Pour l'armée de l'air, les F-35 ont coûté environ 80 millions de dollars par appareil ces dernières années. Lorsqu'on lui demande si l'époque des F-35 à bas prix est révolue, compte tenu des effets de l'inflation et du fait que le Block 4 ajoute quelque 80 nouvelles capacités, M. Schmidt refuse de se prononcer.

"Comme vous pouvez l'imaginer, nous avons un budget et vous savez, nous ne pouvons nous permettre que ce que nous pouvons négocier. Tous ces éléments entrent donc en ligne de compte dans la conversation", a-t-il déclaré. "Il est certain que le monde dans lequel nous vivons est chargé d'inflation par rapport aux années précédentes.

Une fois la production à plein régime déclarée, le lot 20 pourrait être le premier contrat pluriannuel officiel pour le F-35.

"Nous sommes en train d'en discuter et, qu'il s'agisse d'un achat pluriannuel ou multi-lots, je suis impatient d'en parler avec le ministère", a déclaré M. Schmidt.

"Nous disposons d'un bon modèle pour démontrer qu'il est très important pour les États-Unis et leurs partenaires d'investir dans ce que nous appelons le financement de la quantité de commande économique", a déclaré M. Schmidt. "Il s'agit donc d'un financement initial qui permet à notre équipe industrielle de prendre des décisions intelligentes en achetant à l'avance ou en bloquant les prix des matériaux ou de la main-d'œuvre.

"Selon moi, qu'il s'agisse d'un contrat pluriannuel ou d'un contrat à lots multiples, le grand avantage réside dans notre capacité à obtenir un soutien pour le financement de la quantité économique dès le départ, ce qui permettrait de réaliser les économies les plus importantes", a déclaré M. Schmidt. "Sans le financement EOQ, il n'est pas aussi avantageux d'avoir un contrat pluriannuel.

Greg Ulmer, responsable des programmes aéronautiques de Lockheed Martin, a déclaré aux journalistes lors du salon du Bourget qu'il est raisonnable de penser que le F-35 ne fera pas simplement l'objet d'une mise à niveau Block 4, mais qu'il y en aura bien d'autres par la suite, et qu'il pourrait y avoir un Block 8. M. Schmidt s'est dit d'accord, mais a précisé que ces mises à niveau ne dépendront pas de l'existence d'un nouveau moteur pour le F-35, sous la forme d'un moteur AETP (Adaptive Engine Transition Program) de GE Aerospace ou Pratt & Whitney.

"Oh, absolument, il y a d'autres blocs à venir", a déclaré M. Schmidt.

"Mais le choix du moteur n'est pas le facteur déterminant. Le facteur déterminant pour la prise en charge des blocs 5 et suivants est la capacité électrique et de refroidissement, qui est déterminée par le système de gestion thermique et de puissance (PTMS). Le [perfectionnement du cœur du moteur proposé par Pratt] et l'AETP sont tous deux capables de prendre en charge cette capacité", a-t-il déclaré.

En ce qui concerne la concurrence entre GE Aerospace et Pratt & Whitney sur la question de savoir si le F-35 a besoin d'un moteur AETP ou d'un moteur moins perfectionné, M. Schmidt a fait remarquer que certains modèles de F-35 n'auraient pas pu recevoir le moteur AETP, ce qui aurait pu entraîner une "bifurcation" de la flotte.

Il s'est plutôt concentré sur l'importance d'un nouveau PTMS pour contrôler les besoins croissants en énergie du F-35.

"Ce que nous obtiendrons de ce système déterminera l'orientation que nous pourrons prendre en matière d'énergie électrique à l'avenir.

Edited by Picdelamirand-oil
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 35 minutes, gianks a dit :

Trop fort.... belle pub pour le F35.

Retour 80 ans en arrière et petite pensée aux pilotes de spitfire de l'époque... c'était moins simple.

https://www.instantculture.fr/2020/06/15/la-manoeuvre-dangereuse-des-avions-anglais-face-aux-fusees-v1/

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Les canadiens publient des info intéressante sur le coût estimé du programme F-35 chez eux. Le chiffre intéressant c'est 10,7 milliard de dollars canadiens sans les armes et la formation chiffrées par ailleurs pour 88 chasseurs. Un prix spéciales perdant manifestement très au-delà des 81 milllions dont on nous rabat les oreilles.

https://calgaryherald.com/news/politics/canadas-new-fleet-of-f-35-fighter-jets-will-cost-73-9b-over-their-lifetime-pbo/wcm/bbbfabe7-b46b-4edb-bc12-cabaa9548384

La nouvelle flotte d’avions de chasse F-35 du Canada coûtera 73,9 milliards de dollars au cours de leur durée de vie, selon le DPB

Les nouveaux avions remplaceront les CF-18 vieillissants de l’ARC, les quatre premiers appareils devant être livrés en 2026 et les 18 derniers en 2032

OTTAWA — Le Canada paiera environ 73,9 milliards $ US pour acheter, faire voler et entretenir sa nouvelle flotte d’avions de chasse F-35, a annoncé jeudi le directeur parlementaire du budget.

Yves Giroux a déclaré que son analyse indépendante du projet d’approvisionnement est « globalement conforme » aux propres estimations du gouvernement de janvier, qui indiquaient que le coût serait d’environ 70 milliards $.

Contenu de l’article

La phase d’acquisition coûtera environ 19,8 milliards $, selon le rapport de M. Giroux, dont 10,7 milliards $ pour 88 avions, 2,1 milliards $ pour les armes et les munitions et 5,9 milliards $ pour des éléments tels que les coûts de conception et de dépôt, l’infrastructure et la formation.

En janvier, le gouvernement fédéral a annoncé un accord avec Lockheed Martin et le gouvernement américain pour acheter les jets au coût d’environ 85 millions de dollars américains chacun.

La ministre de la Défense de l’époque, Anita Anand, a déclaré à l’époque que le coût d’acquisition était de 19 milliards de dollars et que le coût à vie de l’accord serait d’environ 70 milliards de dollars.

Les nouveaux avions remplaceront les CF-18 vieillissants de l’Aviation royale canadienne, les quatre premiers appareils devant être livrés en 2026 et les 18 derniers en 2032.

Le gouvernement a dû dépenser des centaines de millions de dollars pour la flotte de CF-18 afin qu’elle continue de voler jusque-là. D’ici 2032, les CF-18 auront 50 ans d’existence.

On s’attend à ce que les F-35 soient en service pendant 30 ans pour un coût de 53,8 milliards de dollars, selon le rapport du directeur du budget.

M. Giroux a prévenu qu’un retard d’un an dans le programme ajouterait environ 400 millions de dollars en coûts de phase d’acquisition, et qu’un retard de trois ans ajouterait jusqu’à 1,1 milliard de dollars.

Le rapport n’inclut pas les 500 millions de dollars qui ont déjà été dépensés par le gouvernement fédéral entre 2010 et 2022 dans le cadre de l’initiative multilatérale dirigée par les États-Unis, connue sous le nom de programme d’avions de combat interarmées.

Le gouvernement conservateur s’est d’abord engagé à acheter 65 F-35 sans appel d’offres en 2010, mais des inquiétudes concernant le coût et les capacités l’ont forcé à reconsidérer sa décision.

Puis, en 2015, les libéraux ont promis de lancer un appel d’offres ouvert pour remplacer les CF-18 et de ne pas acheter de F-35 du tout.

Le gouvernement prévoyait d’acheter 18 Super Hornet sans concurrence à titre de mesure « provisoire », mais a annulé le plan après que Boeing eut lancé un différend commercial avec la société aéronautique montréalaise Bombardier.

Ottawa a lancé un processus d’appel d’offres ouvert pour la nouvelle flotte en juillet 2019.

Edited by herciv
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 02/11/2023 à 03:22, Stark_Contrast a dit :

Les exigences pour les deux programmes ont été fixées par le gouvernement, pas par LM. Si l'on se souvient des cadres gouvernementaux, c'est l'origine de ce que deviendrait la "5e génération", basée non pas sur le F-35 ou le F-22, mais sur les exigences définies des années avant que le YF-22 et le X-35 ne soient déclarés vainqueurs des programmes ATF et JSF.

Il aurait été impossible d'avoir une exigence de super-croisière pour le programme JSF et aucun contractant n'aurait pu y répondre sans sacrifier d'autres exigences du JSF.

Ce n'est pas ce que j'essayais de dire de toute façon. Si c'est l'arrivée du F-35 qui vous a dit que le super-croisière ne serait pas une caractéristique du F-35, vous avez une dizaine d'années de retard.

Oh mais le cahier des charges peut définir ce qu'il veut, F22 ou F35, mon propos s'intéressait à la définition commerciale "5G" de LM et des USA in extenso, et nous ne pouvons constater qu'une chose, c'est que c'est une variable en fonction du matériel vendu.

Et je ne dis pas cela comme un gros "hater".

Edited by rendbo
Link to comment
Share on other sites

Je ne sais pas si ça a déjà été posté ici ou pas, mais voici un papier de @bubzy qui revient sur la question des "générations" et ce qu'elle implique. Ça fait échos à ce qu'il a pu écrire il y a quelques années sur le Portail Aviation.

 

https://www.areion24.news/2023/10/11/avions-de-5e-et-de-6e-generation-entre-realite-technologique-et-arguments-marketing/

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, herciv a dit :

Les US envisage de remplacer le f-16 avec truc pas trop cher ? C'était pas le job du f-35 çà ?

Il y a 7 heures, Picdelamirand-oil a dit :

Non c'est le job du Rafale.

Tout à fait !

Celui du F-35 était de ponctionner les budgets militaires des alliés . . . Maintenant qu'ils sont presque ** tous ferrés, ils peuvent sortir le plan B avant de couler avec l'hydre qu'ils ont créée pour ça ! :tongue:

** :

Révélation

EQDNqxxWAAAsHMb?format=jpg&name=small

Link to comment
Share on other sites

Le 26/08/2023 à 11:32, herciv a dit :

Je me suis livré à un petit calcul sur la base des fast facts de LM du 01/06/20, 01/06/21, 01/06/22, et 01/06/23.

01/06/23 935 f-35 livrés, 676 000 heures et 405 000 sorties

01/06/22 : 800 f-35 livrés, 530 000 heures et 306 000 (edit correction) sorties

01/06/21 : 655 f-35 livrés, 398 000 heures et 229 000 sorties

01/06/20 : 530 f-35 livrés, 285 000 heures

entre 2020 et 2021 il y a eu 113 000 heures effectuées, 

entre 2021 et 2022 il y a eu 132 000 heures effectuées soit 19000 de plus que l'année précédente et ceux en tenant compte de 145 F-35 livrés en plus

entre 2022 et 2023 il y a eu 146 000 heures effectuées soit 14000 de plus que l'année précédente et ceux en tenant compte de 135 F-35 livrés en plus.

Il apparait clairement sur ces chiffres que l'ajout de nouveaux F-35 compense à peine la perte de disponibilité des f-35 moins récents.

La suspension des livraisons des F-35 TR3 devrait rendre ce phénomène d'indisponibilité encore plus visible.

 

Fast facts de novembre 2023

975 F-35 livrés, 750000 heures, 447000 sorties.

Soit 160000 heures en un an (novembre 22 à novembre 23) et 16000 heures ce mois-ci

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

Entre 01/06/20 et 01/06/21 nombre moyen d'avion (530 + 655)/2 = 592 ==> Nombre d'heures par avion 113000/592 = 190 h

Entre 01/06/21 et 01/06/22 nombre moyen d'avion (655 + 800)/2 = 727 ==> Nombre d'heures par avion 132000/727 = 181 h

Entre 01/06/22 et 01/06/23 nombre moyen d'avion (800 + 935)/2 = 867 ==> Nombre d'heures par avion 146000/867 = 168 h

Comme c'est à partir de Juin que les livraisons ont été arrêtées, l'année prochaine on devrait être à 144000 h si les livraisons reprennent en Mars 2024.

Par contre le nombre d'heures entre Juin et Novembre 2023 est assez élevé! peut être que mon modèle qui dit que le nombre d'heure qui sont réalisées dépendent très peu du nombre d'avions mais plutôt de la "machine" à transformer les heures potentielles en heures de vol réelles, machine qui est au sol sous forme de techniciens de maintenance, peut être que ce modèle s'applique aussi au F-35. D'ailleurs ce qui limitait le nombre d'heure de vol c'est le nombre de moteurs disponibles et l'arrêt des livraisons ne le change pas si on suppose que les avions stockés n'ont pas leurs moteurs (ce qui serait intelligent).

Edited by Picdelamirand-oil
Link to comment
Share on other sites

il y a 36 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

D'ailleurs ce qui limitait le nombre d'heure de vol c'est le nombre de moteurs disponibles et l'arrêt des livraisons ne le change pas si on suppose que les avions stockés n'ont pas leurs moteurs (ce qui serait intelligent).

Mais je crois que c'est ce qui est fait en particulier pour le module de puissance. D'un autre côté je n'en suis pas certain parce que LM continue de produire les f-35 mais ils ne sont pas livré.

On verra. 

De toute façon à peu prêt tous les ans il y a une anomalie statistique à la hausse sur deux ou trois mois. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, Titus K a dit :

Les trucs qui ressemblent à des persiennes sous le F35B, est ce qu'ils servent aussi à diriger le flux d'air de la soufflante "LiftFan" vers l'avant ou vers l'arrière ou il y a juste un mode ouvert et fermé ?

F-VG-TAXQAA2-BZ?format=jpg&name=900x900F-VG-bOWQAAPWkD?format=jpg&name=small

 tout à droite, il y a un piston donc je dirais que oui

Révélation

560px-Engine_of_F-35.jpg

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Je cerne plusieurs façons d'aborder la question du F-35 quand on a un Eurocanard :

Quand on a soi-même des F-35 dans nos forces, on avoue directement :

 

 

Il y a le cas où on n'en a pas encore, alors on se montre très orgueuilleux :

 

 

Et il y a ceux qui n'en auront jamais et qu'il faut lire entre les lignes...

 

Au fond le constat est le même pour tout le monde : la furtivité passive et les moyens de détection passives du F-35 en font une vraie terreur en BVR, alors on préfère parler de ses défaut quand il s'est trop approché.

Il nous faut des F-35. :biggrin:

Edited by TMor
accord
  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, TMor a dit :

Je cerne plusieurs façon d'aborder la question du F-35 quand on a un Eurocanard :

Quand on a soi-même des F-35 dans nos forces, on avoue directement :

 

 

Il y a le cas où on n'en a pas encore, alors on se montre très orgueuilleux :

 

 

Et il y a ceux qui n'en auront jamais et qu'il faut lire entre les lignes...

 

Au fond le constat est le même pour tout le monde : la furtivité passive et les moyens de détection passives du F-35 en font une vraie terreur en BVR, alors on préfère parler de ses défaut quand il s'est trop approché.

Il nous faut des F-35. :biggrin:

… Si il remplit son quota d’heures de vol (j’ai pas dit de simulateur), que son cœur informatique soit stable, que toutes ses défauts de stade 1 et 2 soit réglés, que son moteur produise la puissance voulue et qu’il ne nous coûte pas un rein à chaque RMV … pourquoi pas :rolleyes: 

(perso, après a voir lu plus de 1347 pages sur ce fil j’ai un gros doute)

Link to comment
Share on other sites

Bah disons que ça coûte cher et, concrètrement, pour leur marine, ça ne servirait pas à grand chose.

Donc oui on se doute qu'ils hésitent un peu 

Il y a 5 heures, herciv a dit :

Il n'y a pas que moi qui trouve que l'Espagne met du temps à se décider. Garrot Jennings aussi. Mais il est un peu sec en causalité.

 

 

Link to comment
Share on other sites

Mouais mouais mouais...

Cas allemand, F-18, modèle de forces américain suivi à la lettre en Espagne, tout ça tout ça.

Je pense surtout que les responsables espagnols cherchent à ménager le FCAS dans un contexte où donner des arguments aux français ne leur apporterait strictement rien. Il sera toujours temps de sortir du bois d'ici quelques années quand le FCAS sera verrouillé et que a production du F-35 sera lancée à plein régime avec des délais de livraison très courts.

Là le sujet du moment c'est l'avenir de l'Eurofighter. Ça permet de maintenir les chaînes ouvertes quite à continuer à faire de l'artisanat d'art subventionné en sortant 4 ou 5 avions par an, et ça permet aussi de se donner l'image de grands investisseurs industriels qui croient dans leur produit.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,986
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...