georgio

Le F-35

Recommended Posts

il y a 1 minute, herciv a dit :

D'ailleurs en passant comment çà se fait que l'autre partie du stock soit compatible ?

Je me le demande aussi.
Ça ne pourrait pas être bêtement des histoires de tolérances puisque les avions des 3 versions ont perdu du poids entretemps?
Or comme les modifications ont lieu en ce moment, la flotte encore compatible avec les anciennes pièces tendrait naturellement à diminuer?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, herciv a dit :

D'ailleurs en passant comment çà se fait que l'autre partie du stock soit compatible ?

Pour l'instant :biggrin:, mais dès le refresh 3 ils pourront mettre l'informatique à la poubelle (c'est un exemple)

Ça illustre aussi pourquoi la "compatibilité ascendante" des standards du Rafale est une notion importante.

Edited by Picdelamirand-oil

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, herciv a dit :

D'ailleurs en passant comment çà se fait que l'autre partie du stock soit compatible ?

Parce que l'autre partie des avions n'est pas à jour ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'air force se tâte pour réduire sa commande de 500 à 600 F-35.

https://www.stripes.com/news/air-force/air-force-risks-losing-third-of-f-35s-if-upkeep-costs-aren-t-cut-1.519246

 

 

Par TONY CAPACCIO | Bloomberg | Publié : Le 28 mars 2018

Selon une analyse interne, l'U.S. Air Force pourrait devoir réduire d'un tiers ses achats de F-35 de Lockheed Martin si elle ne peut pas réduire ses coûts d'exploitation et de soutien de 38 % sur une décennie.Le manque à gagner obligerait le service à soustraire 590 avions de chasse des 1 763 qu'il prévoit commander, le bureau de la Force aérienne chargé d'évaluer l'impact du F-35 sur les opérations et les budgets, selon une évaluation obtenue par Bloomberg News.

Bien que le ministère de la Défense ait déclaré avoir pris le contrôle des coûts de développement et de production d'une flotte de 2 456 F-35 pour l'armée de l'air, la marine et le corps des Marines - actuellement prévus à 406 milliards de dollars - l'analyse interne souligne les défis actuels et à venir de la maintenance et de l'exploitation des avions de guerre.Selon les estimations actuelles de l'unité de coût indépendante du Pentagone, il pourrait en coûter jusqu'à 1,1 billion de dollars pour maintenir les F-35 en vol et les entretenir jusqu'en 2070.

Un graphique de l'analyse de la Force aérienne, qui a été complétée en décembre, indique que le service a " une visibilité très limitée sur la façon dont " l'augmentation des fonds destinés à Lockheed pour le " soutien des entrepreneurs " est dépensée.L'analyse représente la première divulgation publique de l'impact potentiel si les coûts de soutien ne sont pas réduits. Selon les chiffres de 2012, la Force aérienne doit faire face à une facture annuelle d'environ 3,8 milliards de dollars qui devra être réduite au cours de la prochaine décennie.l'article se poursuit ci-dessous  

Selon la porte-parole Ann Stefanik, l'analyse de la Force aérienne ne représente rien de plus qu'une décision finale. La réduction potentielle du nombre d'aéronefs était une " évaluation du personnel sur l'abordabilité des aéronefs ". Il est prématuré pour la Force aérienne d'envisager d'acheter moins d'appareils à l'heure actuelle ", a déclaré Stefanik. La Force aérienne collabore avec le bureau de programme des F-35 du Pentagone pour atteindre la réduction de 38 % des coûts d'exploitation et de soutien d'ici 2028, par rapport aux 38 milliards de dollars calculés en 2012, a-t-elle ajouté. Les préoccupations de soutien à long terme s'ajoutent aux défis actuels des F-35, y compris les pénuries de pièces, l'indisponibilité des aéronefs et les problèmes techniques qui doivent être résolus à la fin de la phase de développement de 17 ans du programme.

En septembre, le F-35 commencera autant qu'une année d'essais de combat rigoureux, comme l'exige la loi. Le succès des essais déclencherait la production à plein régime, la phase la plus rentable pour Lockheed, dès la fin de 2019.Le programme des F-35 s'accélère : Le Congrès a financé 90 avions à réaction, soit 20 de plus que prévu, dans le projet de loi de dépenses pour l'exercice en cours.La moitié des dépenses d'exploitation et de soutien sont liées aux coûts de Lockheed et comprennent " la gestion des programmes, l'entretien des dépôts, la réparation des pièces, la maintenance des logiciels, l'ingénierie ", a déclaré Stefanik. Ces coûts "augmentent avec l'augmentation du nombre d'heures de vol.

La Force aérienne s'efforce de recueillir des données sur les coûts afin de mieux comprendre la raison d'être de cette croissance ", a-t-elle ajouté.Le reste des coûts est géré par la Force aérienne, y compris le personnel militaire et le carburant, a-t-elle dit. Les coûts d'entretien du F-35 représentent également un défi pour les alliés qui achètent l'avion, notamment le Royaume-Uni, l'Australie et l'Italie.Stephen Lovegrove, le deuxième responsable civil de la défense du Royaume-Uni, a déclaré mardi aux journalistes lors d'un petit-déjeuner du Defense Writers Group à Washington que bien que le F-35 " fait tout ce que nous espérions qu'il fasse ", son pays est également aux prises avec la taille et l'ampleur des coûts futurs du soutien pour une plateforme " très très, très compliquée ".

Lovegrove, le secrétaire permanent du ministère de la Défense, a déclaré qu'il discuterait du " territoire légèrement inconnu " des coûts à long terme lors de réunions avec les responsables du programme F-35. Le Royaume-Uni est en train d'acheter 138 exemplaires de la version Marine Corps du F-35 conçu pour être utilisé à bord de porte-avions.Les parlementaires du Royaume-Uni me demandent constamment quel sera le coût total et ils sont parfois, ce qui est compréhensible, un peu frustrés lorsque je dois leur dire : " Pour le moment, personne n'est entièrement sûr ", a dit Mme Lovegrove.

Le Government Accountability Office des États-Unis a déclaré dans un rapport d'octobre qu'il ne fait aucun doute que le F-35 " apporte des capacités uniques à l'armée américaine, mais sans révision des plans de maintien en puissance ", l'armée " risque d'être incapable de tirer parti des capacités des appareils qu'elle a récemment achetés ".C'est un sentiment partagé par la sous-secrétaire Ellen Lord, la principale acheteuse d'armes du Pentagone, qui a déclaré aux journalistes en janvier que " pour l'instant, nous ne pouvons pas nous permettre les coûts de soutien que nous avons sur les F-35. Et nous sommes déterminés à changer cela."

 

 

 

Edited by herciv
  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, herciv a dit :

Oui mais là je mesure mieux à quel point l'écart à la méthodologie éprouvé est difficilement rattrapable tellement les conséquences sont nombreuses. Je pense que @DEFA550 me dira que ce n'est pas anormal d'avoir un stock de spare qui ne soit pas complètement compatible mais là on parle de presque la moitié du stock.

D'ailleurs en passant comment çà se fait que l'autre partie du stock soit compatible ?

Si, c'est anormal :biggrin:

Tu peux avoir des pièces correspondant à différents standards d'avions, mais elles ont alors (en principe) des références distinctes et tu n'es pas censé commander des pièces qui ne sont pas prévues pour l'avion que tu as. De plus les évolutions sur les composants s'accompagnent de la notion d'interchangeabilité (par exemple pour préciser que la version la plus récente peut remplacer la plus ancienne, mais pas l'inverse, ou ne remplace qu'une pièce identique, etc)

Par ailleurs, une modification de la flotte en service entraîne logiquement une modification des pièces en stock (ou leur rebut et l'achat de nouvelles pièces). Donc vu de ma chaise la logistique n'a pas fait son boulot correctement.

Quant à ta dernière question, je suppose que tu as compris qu'il s'agissait du stock pour une pièce quelconque, auquel cas un "mélange" serait en effet curieux, mais il s'agirait plutôt du stock global (l'ensemble des pièces en stock, toutes références confondues).

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, herciv a dit :

L'air force se tâte pour réduire sa commande de 500 à 600 F-35.

F-16.net en urgence vitale! :laugh:

Quelqu'un a les chiffres réels et à jour des commandes de F-35, toutes versions confondues, dans le monde?

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Patrick a dit :

F-16.net en urgence vitale! :laugh:

Urgence absolue si tu veux être au fait de la dernière réforme. 

:laugh: 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Teenytoon a dit :

Urgence absolue

 

Certes, et le pronostic vital est engagé ! (Enfin j’espère, dans le cas de f-16.net sur ce sujet particulier)

 

Le système des systèmes qu’ils essayent de pondre autour de l’appareil est intéressant, mais le F-35 n’est pas le bon vecteur, et c’est une évidence depuis longtemps déjà. Ça ne sera pas le premier appareil à ne pas avoir atteint les capacités opérationnelles attendues, ça ne sera pas non plus le dernier.

Donc ils le mettront au rencard bien plus vite qu’initialement prévu, et ça sera au final un mal pour un bien.

Par contre c’est sans aucun doute possible, en plus d’avoir été le plus inimaginablement cher, celui qui à mon sens aura également cristallisé le plus de cynisme, de malhonnêteté intellectuelle et de clientélisme autour de sa petite voilure.

 

Vivement les prochaines annonces, entre nouveaux contrats pour les futurs blocks, si possible encore plus dispendieux que ne le sont ceux déjà signés, les déclarations dithyrambiques sur ses performances et les actions de réductions des coûts, et les prochains contrats d’acquisition (avec un volume en baisse là encore).

  • Like 3
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comment faire d'une faiblesse un avantage:

Le problème des mission data files est un vrai scandale dans le programme F-35. L.M. a été payé pour développer un laboratoire capable de les produire rapidement mais n'a rien fait pendant des années. A la fin ils se sont rendu compte qu'il manquait quelque chose et ont refilé le bébé à un laboratoire étatique qui peut faire ça de façon artisanale mais en aucun cas avec la vitesse nécessaire compte tenu des volumes en cause. De plus l'état est obligé d'équiper ce labo avec des simulateurs de menace pour que la production puisse adresser tous les types de menace. 

La production est tellement longue que pour l'instant il n'existe de mission data file que pour s'entraîner (ce qui signifie que le F-35 n'est opérationnel dans aucune zone).

Et maintenant voila comment c'est rapporté:

F-35s vs. J-20s: How America's 5th Generation Stealth Fighters Would Crush China

https://nationalinterest.org/blog/buzz/f-35s-vs-j-20s-how-americas-5th-generation-stealth-fighters-would-crush-china-54372
 

Révélation

 

The Air Force is accelerating development of a special, high-tech, on-board threat library for the F-35 designed to precisely identify enemy aircraft operating in different high-risk areas around the globe - such as a Chinese J-20 stealth fighter or Russian T-50 PAK FA 5th Gen fighter, service leaders said. 

Described as the brains of the airplane, the "mission data files" are extensive on-board data systems compiling information on geography, air space and potential threats in areas where the F-35 might be expected to perform combat operations, Air Force officials explained.

"Mission data files are the key that unlocks the F-35," Brig. Gen. Scott Pleus, Director of the F-35 Integration Office said. 

Consisting of hardware and software, the mission data files are essentially a database of known threats and friendly aircraft in specific parts of the world. The files are being worked on at a reprogramming laboratory at Eglin Air Force Base, Fla., Air Force officials said. The mission data files are designed to work with the aircraft's Radar Warning Receiver engineered to find and identify approaching enemy threats and incoming hostile fire. 

Pleus said the service is working vigorously to speed up development and integration of new software engineered to widen the threat envelope of the mission data files to enable the now operational F-35 to better identify specific enemy threats. 

While progress at the Eglin laboratory has been steady, the integration of the mission data files for the F-35 have experienced some delays, prompting the current effort to quicken the pace so that the operational aircraft has the most extensive threat library possible. The first increments of the technology will be integrated for training F-35s, Pleus explained. 

"If there is nothing in the library, the F-35 will not know exactly what the threat will be," he said. 

The mission data packages are loaded with a wide range of information to include commercial airliner information and specifics on Russian and Chinese fighter jets. For example, the mission data system would enable a pilot to quickly identify a Russian MiG-29 if it were detected by the F-35’s sensors.

The mission data files are being engineered to adjust to new threat and intelligence information as it emerges.

Overall, the Air Force is developing 12 different mission data files for 12 different geographic areas, Air Force officials said. 

OODA Loop

The idea with having an advanced threat library  is to enable F-35 pilots to see and destroy enemies in the air, well in advance of a potential dogfight scenario.

This can be explained in terms of a well-known Air Force strategic concept pioneered years ago by air theorist and pilot Col. John Boyd, referred to as the "OODA Loop," --- for observe, orient, decide and act. The concept is to complete this process quickly and make fast decisions while in an air-to-air dogfight -- in order to get inside the enemy's decision cycle, properly anticipate, and destroy an enemy before they can destroy you.

The F-35 is designed with long-range sensors and data fusion technologies such that, as a fifth-generation aircraft, it can complete the OODA Loop much more quickly than potential adversaries, F-35 advocates claim.

 

Traduit avec www.DeepL.com/Translator

L'armée de l'air accélère le développement d'une bibliothèque de menaces à bord du F-35 conçue pour identifier avec précision les avions ennemis opérant dans différentes zones à haut risque à travers le monde - comme un chasseur furtif chinois J-20 ou un chasseur russe T-50 PAK FA 5e génération, ont déclaré les chefs de service. 

Décrit comme le cerveau de l'avion, le " fichier de données de mission " est un vaste système de données embarqué compilant des informations sur la géographie, l'espace aérien et les menaces potentielles dans les zones où l'on peut s'attendre à ce que le F-35 effectue des opérations de combat, ont expliqué des responsables de la Force aérienne.

"Les fichiers de données de mission sont la clé qui déverrouille le F-35 ", a déclaré le brigadier-général Scott Pleus, directeur du Bureau de l'intégration du F-35. 

Constitués de matériel et de logiciels, les fichiers de données de mission sont essentiellement une base de données des menaces connues et des aéronefs amis dans certaines régions du monde. Les dossiers sont en cours de traitement dans un laboratoire de reprogrammation de la base aérienne d'Eglin, en Floride, ont indiqué des responsables de la Force aérienne. Les fichiers de données de mission sont conçus pour fonctionner avec le récepteur d'alerte radar de l'avion conçu pour repérer et identifier les menaces ennemies et les tirs hostiles en approche. 

M. Pleus a indiqué que le service travaille énergiquement à accélérer le développement et l'intégration de nouveaux logiciels conçus pour élargir l'enveloppe des menaces dans les fichiers de données de la mission afin de permettre au F-35, maintenant opérationnel, de mieux identifier les menaces ennemies spécifiques. 

Bien que les progrès au laboratoire d'Eglin aient été constants, l'intégration des fichiers de données de mission pour le F-35 a connu certains retards, ce qui a incité les efforts actuels à accélérer le rythme afin que l'avion opérationnel dispose de la bibliothèque de menaces la plus complète possible. Les premiers progrès de la technologie seront intégrés pour la formation des F-35, a expliqué M. Pleus. 

"S'il n'y a rien dans la bibliothèque, le F-35 ne saura pas exactement ce que sera la menace, a-t-il dit. 

Les ensembles de données de mission sont chargés d'un large éventail d'informations, y compris des informations sur les avions de ligne commerciaux et des informations spécifiques sur les avions de chasse russes et chinois. Par exemple, le système de données de mission permettrait à un pilote d'identifier rapidement un MiG-29 russe s'il était détecté par les capteurs du F-35.

Les fichiers de données de mission sont conçus pour s'adapter aux nouveaux renseignements sur les menaces et les renseignements au fur et à mesure qu'ils apparaissent.

Dans l'ensemble, la Force aérienne est en train d'élaborer 12 fichiers de données de mission différents pour 12 régions géographiques différentes, ont indiqué des représentants de la Force aérienne. 

Boucle OODA

L'idée d'avoir une bibliothèque de menaces avancée est de permettre aux pilotes de F-35 de voir et de détruire leurs ennemis en l'air, bien avant un scénario de combat aérien potentiel.

Cela peut s'expliquer par un concept stratégique bien connu de la Force aérienne lancé il y a des années par le théoricien de l'aviation et colonel John Boyd, connu sous le nom de " boucle OODA ", --- pour observer, orienter, décider et agir. Le concept est d'achever ce processus rapidement et de prendre des décisions rapides lors d'un combat aérien aérien - afin d'entrer dans le cycle de décision de l'ennemi, de bien anticiper et de détruire un ennemi avant qu'il puisse vous détruire.

Le F-35 est conçu avec des capteurs à longue portée et des technologies de fusion de données telles que, en tant qu'avion de cinquième génération, il peut compléter la boucle OODA beaucoup plus rapidement que ses adversaires potentiels, affirment les défenseurs du F-35.

 

  • Thanks 2
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le rapport d'activité du JPO

c'est plein de données vues du JPO. Mais c'est intéressant.

https://armedservices.house.gov/_cache/files/2/4/246f864f-c4dd-47b7-863c-850d24d13173/9CB09E104F296E4B32DE2DBC8642F289.hhrg-116-as25-bio-winterm-20190404.pdf

Une qui m'intéresse le plus : "The production cut-in of TR-3 will occur during Lot 15 in Calendar Year 2023." page 8 à mettre en relation avec une production d'environ 120 F-35/an et 390 f-35 réalisés à aujourd'hui, 500 à la fin 2019. Il y aura quasiment 1000 F-35 a passer au block4 TR3 qui est une mise à jour très lourde mais nécessaire pour enfin atteindre les performances annoncées.

 

Taux de capacité de mission de 80 p. 100 : Au fur et à mesure que la flotte de F-35 s'accroît, nous devons aussi moderniser la façon dont nous soutenons une telle flotte.  Afin de permettre au F-35 Enterprise d'atteindre le taux de 80 % de MC d'ici septembre 2019, le JEA du F-35 travaille avec les trois services américains et les huit partenaires internationaux et a établi un plan en quatre phases pour atteindre et maintenir les taux de préparation énumérés au tableau 2.  

Traduit avec www.DeepL.com/Translator


THE ROAD TO 80% MC  

                     Phase 1 Sep 19            Phase 2 Feb 20        Phase 3 Jun 20           Phase 4 Sep 20 
Operations 80%                                             80%                            80%                             80%

Training                                                          15-18 UTE                  60%                             80% 

LRIP 5+                                                           50%                             60%                             70%        

       Table 2

La première phase vise à atteindre un taux d'utilisation de 80 % d'aéronefs codés au combat et à améliorer l'entraînement pour atteindre un taux d'utilisation (TEI) de 15 à 18 (par mois).  La phase deux maintiendra les avions à code de combat à 80 % de MC et continuera d'améliorer l'entraînement jusqu'à 60 % de MC.  La phase trois permettra d'obtenir tous les lots 6 et de suivre les avions jusqu'à 80 % de MC. La phase quatre consistera à atteindre 80 % de CM pour l'ensemble de la flotte. 

Edited by herciv
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 28/04/2019 à 00:42, TarpTent a dit :

Par contre c’est sans aucun doute possible, en plus d’avoir été le plus inimaginablement cher, celui qui à mon sens aura également cristallisé le plus de cynisme, de malhonnêteté intellectuelle et de clientélisme autour de sa petite voilure.

Oui.

Mais ils parviennent à le vendre  plutôt pas si mal.

Edited by Dac O Dac

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si le but d'un avion de combat est de rapporter un max de fric c'est clair que c'est réussi.

Si on envisage éventuellement de faire la guerre avec ça va être tout de suite beaucoup plus ardu

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Le GAO a publié un rapport estimant que le département de la défense américain doit régler les problèmes liés la supply chain du soutien du F-35.

Citation

Ce dernier a évaluer les taux de disponibilité des Joint Strike Fighter du département de la défense américain sur la période allant de mai à novembre 2018. Ces taux sont très largement inférieurs par apport aux attentes des militaires américains. 

Sur cette période seuls 27% des F-35 étaient disponibles pour réaliser l'ensemble de leurs missions alors que les militaires américains attendaient 60% de disponibilité. 52% des appareils étaient disponibles pour un spectre plus réduit de missions alors qu'un taux de disponibilité de 75% était attendu dans ce domaine.

http://www.air-cosmos.com/f-35-un-rapport-denonce-le-manque-de-maturite-du-mco-123197

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, rendbo a dit :

c'est dommage pour un avion furtif invisible indétectable...

La vache bien vu !! Ceci dit c'est pas un sous-marin, du moins LM ne nous en a encore rien dit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, herciv a dit :

La vache bien vu !! Ceci dit c'est pas un sous-marin, du moins LM ne nous en a encore rien dit.

Pour revisiter la Règle n°11 : Tout peut devenir un sous-marin. Au moins une fois.

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quote

Certes, et le pronostic vital est engagé ! (Enfin j’espère, dans le cas de f-16.net sur ce sujet particulier)

Ce qui est dommage, c'est que certains topics (y compris sur le F-35) assez techniques sont vraiment intéressants (e.g. sur le casque), mais l'ensemble est complètement pourri par une demi douzaine de fan boys.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 59 minutes, Philippe Top-Force a dit :

D5dlpT2W4AAkUYv.jpg

Ainsi pour le Canard Enchaîné, le F35 est une quincaillerie hors de prix.

Ouais, sauf que le coin-coin répète le prix officiel de 80 M$ sans se rendre compte que c'est probablement bien plus.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,387
    Total Members
    1,178
    Most Online
    SLT
    Newest Member
    SLT
    Joined
  • Forum Statistics

    20,665
    Total Topics
    1,237,235
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries