georgio

Le F-35

Recommended Posts

Dans la série quand ça veut pas...

Japon: un avion furtif américain gravement endommagé par un oiseau

Le 7 mai, un F-35B assigné au 12e groupe aéronaval (...) a interrompu son décollage en raison d'une collision avec un oiseau à la base du corps des Marines d'Iwakuni", dans l'ouest du Japon, a indiqué le commandant Christopher Harrison, porte-parole des Marines. 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/japon-un-avion-furtif-americain-gravement-endommage-par-un-oiseau-20190515

Edit: ça date du 7 mai 

Edited by Phacochère
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, herciv a dit :

C'est le point concernant la base de données que tu évoquais plus haut sur lequel je  diverge.

Je ne vois pas sur quoi tu te bases. Quand ils parlent "d'accéder facilement aux données", il s'agit sans doute de ne pas avoir à faire de multiples manipulations pour obtenir toutes celles qui sont nécessaires puis les mettre en forme, et non de difficulté pour y avoir accès. Les outils développés vont sans doute piocher dans ALIS via de multiples requêtes, avant d'agréger/filtrer les informations recueillies pour les présenter de manière optimale.

Personnellement j'avais développé une appli sous Excel pour filtrer et mettre en forme de manière lisible un tableau de suivi des indisponibilités des M2000-5 à partir de plusieurs centaines de lignes de données extraites d'ATAMS. Donc je pense que je vois à peu près de quoi ils causent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 40 minutes, DEFA550 a dit :

une appli sous Excel

Argh ! Mon cœur ! (je prend le relais de Patrick)(et je comprend bien le besoin, même si ce type d'outils est, d'expérience, très compliqué à maintenir)

Plus sérieusement : ce qui me surprendrait, c'est qu'ils puissent accéder aux données d'Alis. Les structures de données ne sont-elles pas secrètes ou protégées par LM ? LM ne refuserait-il pas ce type d'accès hors de son contrôle en affirmant - et ils auraient raison - que ce serait risquer des pertes de données, de cohérence ou de perf ? Ou alors en lecture seule ? (et même comme ça...). Auraient-ils obtenu le droit de passer outre les sécurités heureusement mises en place pour ces données (réseau, authentification forte, voire chiffrement des données en base) ?

Bizarre.

Edited by Boule75

Share this post


Link to post
Share on other sites

Difficile d'en dire davantage sans savoir comment ils ont procédé. On sait que les données sont disponibles dans les unités, puisqu'elles sont à la base de toute opération d'entretien ou de maintenance, ce qui suppose d'avoir un logiciel client capable d'y accéder. Peut-être qu'ils passent par lui, ou qu'ils exploitent les mêmes protocoles.

Perso je faisais du copier/coller depuis ATAMS vers Excel. Ca me prenait à peine 30 secondes pour mettre mon tableau à jour et avoir une vue synthétique sur ce que je voulais (cohérence entre pièces manquantes sur chaque avion et opérations logistiques en cours). Sans cet outil maison c'était quasiment irréalisable à moins d'y passer des heures tous les jours, sans parler du risque d'erreurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils ont appelé Poutine qui a gentiment demandé à ses hackers de mettre les mécaniciens US en copie conforme des rapports envoyés au FSB avec les données individuelles détaillées de chaque F-35. Comme quoi, la diplomatie, ça a du bon !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, DEFA550 a dit :

Difficile d'en dire davantage sans savoir comment ils ont procédé.

Tout à fait.

Il y a 8 heures, DEFA550 a dit :

On sait que les données sont disponibles dans les unités, puisqu'elles sont à la base de toute opération d'entretien ou de maintenance, ce qui suppose d'avoir un logiciel client capable d'y accéder.

Pas forcément un "logiciel client" : ce peut n'être qu'un navigateur, accédant à un frontal web, lui même accédant aux données. Et dans certain cas, le navigateur peut même n'être pas directement sur le poste d'où on accède, mais sur un bidule du type Terminal Server de Miscrosoft, auclient cas la chaîne est encore plus longue.

Au final, les données structurées ne parviennent jamais sur le poste client : lui n'a accès qu'à des affichages.

Si les données devaient être répliquées localement jusqu'au PC du technicien de maintenance - ce qui présenterait l'avantage de pouvoir fonctionner même quand le réseau est inaccessible, sur une sous-partie des fonctions du moins - ça supposerait des dispositifs de re-synchronisation lors de la reconnexion au réseau : ces dispositifs merdent quasi-systématiquement, pour des raisons structurelles, a fortiori dans un cadre multi-utilisateurs, a fortiori si le logiciel sur le poste est un client lourd.

Il y a 8 heures, DEFA550 a dit :

Peut-être qu'ils passent par lui, ou qu'ils exploitent les mêmes protocoles.

Peut être. Mais ça a des implications néfastes très fortes.

Si c'est ouvert comme ça, ils ne parviendront jamais à assurer la cohérence des données et le contrôle d'accès. C'est peut être ce qui leur arrive, d'ailleurs : ils ne sont pas sortis des ronces.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi j'avais compris qu'il y avait des engueulade régulières entre lm et l'usaf concernant la propriété des données voir leur accessibilité. C'est pour cette raison que je pense (sans certitude donc) que les développeurs ne vont pas se servir via des Web services (?) dans la base alis. 

Cette architecture je la pratique aussi sur les poids lourds de mes clients. Et la tendance est bien celle que lm lente d'imposer à la différence que notre alis à nous est complètement ouvert pour favoriser l'interfacage avec les equimentiers poids lourds. 

Par contre il y a bien une base de données unique commune à tous les clients. Mais rien n'empêche nos concurrents de se servir sur le bus can comme nous on le fait. 

D'ailleur un des collaborateurs de transics a développé une app de planification de transport grâce aux Web services mis à disposions. Il la commercialise lui-même. 

Edited by herciv

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, herciv a dit :

Moi j'avais compris qu'il y avait des engueulade régulières entre lm et l'usaf concernant la propriété des données voir leur accessibilité. C'est pour cette raison que je pense (sans certitude donc) que les développeurs ne vont pas se servir via des Web services (?) dans la base alis.

S'ils ne font pas ça, où prennent-ils leurs données ? Ils auraient installé une base de données parallèle forçant tout le monde à dupliquer les saisies ? Vraiment ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, DEFA550 a dit :

S'ils ne font pas ça, où prennent-ils leurs données ? Ils auraient installé une base de données parallèle forçant tout le monde à dupliquer les saisies ? Vraiment ?

Il n'y a pas forcément de duplication systématique puisque pour l'instant les appli sont "complémentaires".

Par contre comment font-ils pour se servir sur le bus de l'avion comme les photos semblent le montrer. Il faut connaître le protocole pour ça. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, herciv a dit :

Il n'y a pas forcément de duplication systématique puisque pour l'instant les appli sont "complémentaires".

Par contre comment font-ils pour se servir sur le bus de l'avion comme les photos semblent le montrer. Il faut connaître le protocole pour ça. 

Si ces applications complémentaires utilisent un jeu de données distinct, non dupliquées, quel rapport avec ALIS ?

Encore faut-il supposer que la photo n'est pas qu'une simple illustration du sujet pris dans sa globalité : la maintenance.

Bref, pour faire court, je suis d'accord sur le fait qu'on ne soit pas d'accord.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, DEFA550 a dit :

S'ils ne font pas ça, où prennent-ils leurs données ? Ils auraient installé une base de données parallèle forçant tout le monde à dupliquer les saisies ? Vraiment ?

Il y a eu plusieurs récits de gars épuisés qui racontaient ça : "saisies multiples".

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 16/05/2019 à 09:57, DEFA550 a dit :

S'ils ne font pas ça, où prennent-ils leurs données ? Ils auraient installé une base de données parallèle forçant tout le monde à dupliquer les saisies ? Vraiment ?

Oui, si ma mémoire ne me joue pas des tours, ça correspond à un article posté précédemment (avec la blague comme quoi aucun personnel mx de l'USAF ne nommera sa fille Alice) où ils s'énervaient qu'ALIS était tellement disfonctionnel qu'ils continuaient à utiliser la base de donnée précédente pour travailler, mais devaient aussi rentrer les données dans ALIS, enfin quand ça acceptait de marcher, et que ça faisait perdre un temps fou.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Kelkin a dit :

Oui, si ma mémoire ne me joue pas des tours, ça correspond à un article posté précédemment (...)

Dans 20 ans ça sera toujours un article posté précédemment, donc toujours un argument pertinent pour démontrer qu'ALIS ne fait pas le job.

J'peux pas lutter. Pensez ce que vous voulez :biggrin:

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, DEFA550 a dit :

Dans 20 ans ça sera toujours un article posté précédemment, donc toujours un argument pertinent pour démontrer qu'ALIS ne fait pas le job.

J'peux pas lutter. Pensez ce que vous voulez :biggrin:

Je savais bien que je l'avais lu une paire de fois, mais ce n'est pas si facile à trouver. Une occurrence tirée d'un rapport officiel dans un article de 2019 :

Citation

“Manual workarounds”—a phrase that comes up in the latest DOT&E report—are a common theme in the ALIS saga.

[...]

According to the report, some crews keep two sets of books, maintaining separate databases on laptops to track the usage of parts as a check against the data ALIS generates, which frequently proves incorrect.

EDIT : un autre d'une autre source, tout aussi récent :

Citation

“When we did initial discovery, we found that a lot of Airmen had augmented maintenance software with spreadsheets and printed schedules to track and plan maintenance,” said Capt. Brian Humphreys, an aircraft maintenance officer who is participating in career broadening as a program manager for the F-35 software design effort. “There’s all this great data the aircraft can give you, but since the existing system didn’t allow maintainers easy access to the data, we needed to build applications maintainers could use to access it.”

The PEO Digital software teams did what agile software developers always do when they encounter a large, complicated system. They isolate it into smaller, modular components that small teams can handle.

Their first success came just last week, in the form of two applications -- Kronos and Titan. Kronos serves as an interactive scheduler that maintenance supervisors can use to create short- and long-term plans for flight line maintenance. Kronos digitized the Airmen’s maintenance tracking process, eliminating repetitive data entry tasks and helping plan future maintenance by providing calendars that respond to simple inputs. Titan is an application helping to track an aircraft’s health, ensuring every Airman can see and understand an aircraft’s readiness status in a single glance.

 

Edited by Boule75

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petit avant goût de ce qui compose le domaine de la maintenance :

https://static.e-publishing.af.mil/production/1/33fw/publication/afi21-101_aetcsup_33fwsup/afi21-101_aetcsup_33fw_sup.pdf

Il n'y a pas qu'ALIS dans la vie, mais il y a quand même ALIS qu'il faut utiliser, et correctement.

Je me doute que ça n'éclairera pas beaucoup de lanternes, mais si ça permet de faire prendre conscience que le sujet n'est pas maîtrisé ça sera déjà pas mal.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca devient télénovelas cette histoire.

Je prévois une réduction drastique du nombre d'avions commandé pas les US et un abandon en catimini du projet

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 21/05/2019 à 05:24, herciv a dit :

L'achat de sept avions de chasse de cinquième génération pour un avion de chasse de quatrième génération représente un "équilibre raisonnable" entre la poursuite d'avions plus performants et le maintien de la taille de la flotte des F-15, ont-ils ajouté.

SI ça c'est acté effectivement c'est pas ce qui était prévu au départ. Surtout qu'on peut aussi bien comprendre f-16V à la place de f-15X dans cette phrase.

Et puis rien n'empêche de modifier ce rapport en catimini comme tu le dis.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, kalligator a dit :

Ca devient télénovelas cette histoire.

Je prévois une réduction drastique du nombre d'avions commandé pas les US et un abandon en catimini du projet

Réduction, c'est évident depuis le début.  

Abandon...  il reste encore des prospects suffisamment id**ts qu'il serait dommage de ne pas les chopper avant, voyons.   Il n'y aura pas abandon, car il n'y a rien dans les tuyaux de sérieux (sauf shunk works en black program) pour la suite.  Et on sait bien qu'un système d'arme au top c'est aujourd'hui 15 ans de développement à minima.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, prof.566 a dit :

Soyons honnêtes. Le F4 devriat être un bon vecteur. De là à rester longtemps l'épine dorsale*???

Pour le Japon ou la Corée du Sud (pas forcément des pays sans moyens), on approche déjà les 50 ans de carrière pour le F-4 ...

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

FMJ : je parle d'un abandon EN CATIMINI donc rien d'officiel mais le développement finira en 2024 lorsqu'ils se rendront compte que le traitement des 966 déficiences est trop compliqué et impossible à réaliser.

Ils éviteront le plus gros scandale d'achat militaire (55 mia actuellement) et tenteront ainsi d'échapper au paiement d'indemnités aux naifs ayant investis dans le projet

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, kalligator a dit :

FMJ : je parle d'un abandon EN CATIMINI donc rien d'officiel mais le développement finira en 2024 lorsqu'ils se rendront compte que le traitement des 966 déficiences est trop compliqué et impossible à réaliser.

Ils éviteront le plus gros scandale d'achat militaire (55 mia actuellement) et tenteront ainsi d'échapper au paiement d'indemnités aux naifs ayant investis dans le projet

et tu penses que les clients vont tous la boucler si en 2024 LM leur dit "voilà, on s'arrête là" et qu'il reste encore un paquet de bugs ?  Je ne crois pas.  Même s'ils sont dans l'OTAN.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,366
    Total Members
    1,132
    Most Online
    Sauris17
    Newest Member
    Sauris17
    Joined
  • Forum Statistics

    20,608
    Total Topics
    1,225,365
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries