georgio

Le F-35

Recommended Posts

il y a 21 minutes, kalligator a dit :

Ils ne s'en doutaient pas un petit peu ? peut-être qu'ils vivent dans un film de Disney

Nan, dans les Powerpoint de Lockheed-Martin : c'est un peu comme un film de Disney, les chansons et la qualité en moins.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Bon Plan a dit :

Ca ne serait pas les premiers à se plaindre...

Et dire que ces mêmes sociétés (mais pas les mêmes dirigeants ceux d'aujourd'hui étaient à l'école) ont émis les mêmes plaintes qu'il y a 40 ans :tongue:

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, pascal said:

Et dire que ces mêmes sociétés (mais pas les mêmes dirigeants ceux d'aujourd'hui étaient à l'école) ont émis les mêmes plaintes qu'il y a 40 ans :tongue:

Lors de l'achat du F16 ?

Oups la réponse arrive avant ma question.

Lors de chaque achat les industriels sont à l'affût des contrats compensatoires, c'est normal.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 08/09/2019 à 09:15, Patrick a dit :

Mais c'est bien, on va entrer dans le vif du sujet au cours des années à venir, quand de petites forces aériennes sans le sou en Europe vont devoir rendre des comptes à leur éxécutif devant lui-même rendre des comptes à sa population sur les coûts réels de leur parc...

Forcément ça sera moins facile à camoufler qu'aux USA.

Ça va saigner...

Les pays européens n'ont pas les mêmes budgets militaires gargantuesques que les Etats-Unis... ni forcément des représentations nationales si corrompues.

 

Le 13/09/2019 à 12:16, zx a dit :

le B52 est venu nettoyer ce que n'a pas fait le f35, en douce. curieux, depuis le temps Daesh aurait du comprendre qu'il faut éparpiller ses forces pas de les concentrer dans un seul endroit

En même temps, qui dira combien de combattants étaient dans ce site Daech ?

Pas nécessairement une flopée. Peut-être deux ou trois...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'attend avec hâte les chiffres de cette année puisqu'ils intégreront beaucoup plus de block 3f qui est parait-il beaucoup plus disponible.

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

6 F35 Italiens en mission de police du ciel pour l'OTAN au dessus de l'Icelande

 

A suivre....

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Bon Plan a dit :

6 F35 Italiens en mission de police du ciel pour l'OTAN au dessus de l'Icelande

Drole de mix. :wink:

Pour moi, c'était Islande ou Iceland ...

Par contre, tu as un lien vers la nouvelle, STP ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

13 F-35A (et pour le moment 0 F-35B) aux dernières nouvelles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens voilà des éléments de réponse pour la dispo 2018. Attention pas de chiffres dispo...

https://www.flightglobal.com/news/articles/fa-18-and-ea-18-reach-80-mission-capability-as-f-3-461087/

Et pour la Foc ça ne sera pas pour cette automne. Quelle surprise...

https://www.military.com/daily-news/2019/09/27/f-35-testing-delays-continue-even-aircraft-has-made-its-combat-debut.html

Edited by herciv
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sinon, appréciation ... (article repris, sauce "swiss made") :

Citation

US Navy & USAF, le F-35 rate ses objectifs !

Washington, le Département de la Défense des États-Unis (DoD), a annoncé le 24 septembre dernier que les différentes variantes du Lockheed-Martin F-35 « Lightning II » n’avaient pas atteint, les objectifs fixés de disponibilité au sein de l’US Navy et de l’US Air Force. Il faut se rappeler qu’en 2018, l’ancien secrétaire à la Défense, Jim Mattis,avait demandé que les avions de combat et d’attaque américains devaient dépasser un taux de capacité de 80% d’ici septembre 2019.

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2019/09/27/us-navy-usaf-le-f-35-rate-ses-objectifs -868019.html

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour reprendre la discussion entamée sur le fil A10, il me semblait aussi que c’etait les Dunlop sur le F35b qui posés soucis, les marines n’étaient pas satisfaits ( à changer au bout 6 a 7 cycles)

ceci dit c’est peut-être un forme d'hommage à l’english Electric Lightning 1ier du nom qui souffrait du même mal

pour les problèmes du canon, j’ai trouvé cet article mais qui date (2014)

https://www.businessinsider.com/the-f-35-wont-fire-a-shot-until-2019-2014-12

Edited by Capitaineconan

Share this post


Link to post
Share on other sites

F-35 Testing Delays Continue, Even as Aircraft Has Made Its Combat Debut

https://www.military.com/daily-news/2019/09/27/f-35-testing-delays-continue-even-aircraft-has-made-its-combat-debut.html

Traduit avec www.DeepL.com/Translator

Les retards dans les essais du F-35 se poursuivent, même si l'avion a fait ses débuts au combat

27 sept. 2019
Military.com | Par Oriana Pawlyk

Selon une source proche du programme, l'avion d'attaque interarmées F-35 ne terminera pas cet automne sa phase d'essais opérationnels officiels déjà retardée en raison d'un revers dans le processus d'essai.

Bien que l'essai et l'évaluation opérationnels initiaux (IOT&E) du F-35 devaient être terminés à la fin de l'été, une source au courant de son développement a déclaré que les essais sont encore incomplets en raison d'une phase inachevée appelée environnement de simulation conjointe.

Les simulations JSE projettent des caractéristiques telles que la météo, la géographie et la portée, ce qui permet aux pilotes d'essai de prouver les " capacités complètes de l'avion par rapport à la gamme complète des menaces et scénarios requis ", selon un rapport du Directeur des essais et évaluations opérationnels (DOT&E) de 2015.

Le Bureau du programme conjoint (JPO) du F-35, en coordination avec le ministère de la Défense, a confirmé que la phase d'essai de l'environnement de simulation conjointe est toujours en cours, mais n'a pu fournir un calendrier pour son achèvement.

"Cette phase finale de l'IOT&E aura lieu lorsque le JSE sera prêt à achever les tests de manière adéquate", a déclaré mercredi le Lcl Mike Andrews, porte-parole du DoD pour la Force aérienne, dans un communiqué. "Le JSE est tenu d'exécuter correctement les F-35 IOT&E contre les avions modernes de l'adversaire et les menaces au sol dans des scénarios réalistes."

Le JPO et le fabricant de F-35 Lockheed Martin ont annoncé le 6 décembre que les trois variantes de F-35 appartenant à l'armée de l'air, à la marine et aux marines seraient testées sur le terrain " afin de déterminer l'efficacité opérationnelle des systèmes d'armes et leur aptitude opérationnelle au combat ". IOT&E devait à l'origine débuter en septembre 2018.

Le dernier retard laisse planer des doutes quant à la date à laquelle le jet furtif atteindra son prochain point de repère crucial : l'augmentation de la production.

IOT&E ouvre la voie à la production à plein régime du Lightning II malgré le fait que trois services américains et de nombreux pays partenaires pilotent déjà l'avion. Certaines versions du F-35 ont même fait leurs débuts au combat. Le Bureau du secrétaire à la Défense aura le pouvoir d'approuver la décision, ce qui permettra de sortir le programme de l'étape de base de la production initiale à faible cadence (CTRTRL).

Brandi Schiff, porte-parole du JEA, a déclaré que le JSE est en train d'intégrer le modèle "'F-35 In-A-Box' (FIAB) de Lockheed, qui est la simulation des systèmes de capteurs du F-35 et l'intégration globale des avions. Le FIAB est le simulateur d'avion F-35 qui se branche dans l'environnement JSE.

"Cette intégration et les activités de vérification associées sont en retard sur les projections initiales et retardent l'entrée de l'IOT&E au JSE ", a déclaré M. Schiff.

Lockheed Martin a initialement proposé un programme de simulation virtuelle pour ces essais. Mais en 2015, le gouvernement a plutôt choisi de transférer le travail - qui allait devenir la JSE - au Commandement des systèmes aéronavals à la base aérienne navale de Patuxent River, Maryland.

Selon un récent communiqué de presse de la Force aérienne, le Pentagone examine d'autres environnements potentiels de JSE à des endroits comme la base aérienne d'Edwards, en Californie. Un autre pourrait être hébergé à la base aérienne de Nellis, au Nevada, selon le communiqué.

"DOT&E n'a pas connaissance d'un substitut viable pour le JSE qui serait prêt plus tôt ", a dit M. Andrews.

"Toute simulation de substitution nécessiterait toujours un F-35 haute fidélité, des armes, des modèles de menace et des modèles environnementaux pour être en mesure de fournir les scénarios et les données représentatifs sur le plan opérationnel nécessaires à l'achèvement des IOT&E ", a-t-il déclaré.

Malgré le retard des essais, la production se poursuit, selon M. Lockheed.

"Nous avons répondu à toutes les exigences pour que ce logiciel soit intégré au JSE de NAVAIR et nous fournissons notre soutien total pour assurer le succès de l'intégration et des tests dès que possible ", a déclaré vendredi Mike Friedman, porte-parole de la société. "La production de F-35 continue d'augmenter.

"Nous avons livré plus de 425 appareils à ce jour, doublé la production depuis 2016, atteint nos objectifs annuels de livraison deux années de suite et continué d'augmenter nos taux de production, d'améliorer notre efficacité et de réduire nos coûts d'une année à l'autre ", a-t-il déclaré. "Nous sommes persuadés que l'entreprise est prête à produire à plein régime et à répondre à la demande croissante des clients."

 

On nous avait avertis:

Pentagon Tester Warns Against F-35 Block Buy

https://www.pogo.org/investigation/2016/02/pentagon-tester-warns-against-f-35-block-buy/

 

Citation

 

  • The F-35’s final suitability for combat will not be known until 2022 at the earliest.
  • Verification Simulation (VSim) threatens to derail the entire F-35 testing program.
  • The VSim facility was supposed to be an ultra-realistic, thoroughly verified “man-in-the-loop, mission systems software in-the-loop simulation developed to meet the operational test requirements for Block 3F IOT&E.
  • Despite spending $250 million as part of the Nunn-McCurdy restructuring of the troubled program in 2010 (page 37), the originally planned Lockheed Martin VSim fell far behind schedule and L-M requested a huge overrun to complete the system. The JSF Program Office decided in September 2015 to cancel the L-M contract and then replace it by building a new simulation, the Naval Air Systems Command (NAVAIR) Joint Simulation Environment (JSE). DOT&E says such a move comes much “too late” and has not even been put under contract yet. “Without a high-fidelity simulation, the F-35 IOT&E will not be able to test the F-35’s full capabilities against the full range of required threats and scenarios.” (Page 56)
  • The decision to build a new simulation and new facility means the BSE will not be ready in time for F-35 IOT&E in 2018—and is likely to never reach usefully verified status. So rather than simulating the most complex and important operational test scenarios, these scenarios will have to be tested using open-air test flights—a hugely time-consuming process that may add six months to a year to the spring 2022 Final IOT&E Report. “Even with these additional flights, some testing previously planned against large-scale, real-world threat scenarios in VSim will no longer be possible.” (Page 58). .

 

 

  • L'aptitude au combat finale du F-35 ne sera pas connue avant 2022 au plus tôt.
  • La simulation de vérification (VSim) menace de faire dérailler l'ensemble du programme d'essais du F-35.
  • L'installation VSim était censée être un logiciel de simulation de systèmes de mission " homme dans la boucle " ultra-réaliste et soigneusement vérifié, développé pour répondre aux exigences des essais opérationnels du bloc 3F IOT&E.
  • Malgré les 250 millions de dollars dépensés dans le cadre de la restructuration du programme Nunn-McCurdy en 2010 (page 37), le Lockheed Martin VSim initialement prévu a pris beaucoup de retard et L-M a demandé un énorme dépassement pour compléter le système. En septembre 2015, le Bureau du programme JSF a décidé d'annuler le contrat L-M, puis de le remplacer par une nouvelle simulation, le Naval Air Systems Command (NAVAIR) Joint Simulation Environment (JSE). Selon DOT&E, un tel déménagement arrive beaucoup "trop tard" et n'a même pas encore fait l'objet d'un contrat. "Sans une simulation haute fidélité, le F-35 IOT&E ne sera pas en mesure de tester toutes les capacités du F-35 contre toute la gamme des menaces et scénarios requis." (Page 56)
  • La décision de construire une nouvelle simulation et de nouvelles installations signifie que l'ESB ne sera pas prête à temps pour les F-35 IOT&E en 2018 et n'atteindra probablement jamais le statut utilement vérifié. Ainsi, plutôt que de simuler les scénarios d'essais opérationnels les plus complexes et les plus importants, ces scénarios devront être testés à l'aide de vols d'essai en plein air, un processus qui prend énormément de temps et qui pourrait ajouter de six mois à un an au rapport final du printemps 2022 des TIE&E. "Même avec ces vols supplémentaires, il ne sera plus possible de tester des scénarios de menace réels et à grande échelle dans VSim." (Page 58)

Traduit avec www.DeepL.com/Translator

Mais le block buy a quand même été réalisé :biggrin:

Edited by Picdelamirand-oil
  • Thanks 1
  • Haha 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

il a vu le F35 avec ses lentilles celui là

Stealthy no more? A German radar vendor says it tracked the F-35 jet in 2018 — from a pony farm

By: Sebastian Sprenger

September 29 at 8:00 PM

https://www.c4isrnet.com/intel-geoint/sensors/2019/09/30/stealthy-no-more-a-german-radar-vendor-says-it-tracked-the-f-35-jet-in-2018-from-a-pony-farm/

Edited by zx
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 51 minutes, zx a dit :

il a vu le F35 avec ses lentilles celui là

Stealthy no more? A German radar vendor says it tracked the F-35 jet in 2018 — from a pony farm

By: Sebastian Sprenger

September 29 at 8:00 PM

https://www.c4isrnet.com/intel-geoint/sensors/2019/09/30/stealthy-no-more-a-german-radar-vendor-says-it-tracked-the-f-35-jet-in-2018-from-a-pony-farm/

Cool, Hensoldt a fait en 2018 à 150km ce qu'en France on faisait en 1999 dix fois plus loin et contre des appareils opérationnels à l'aide de radars trans-horizon. Et à peu près à la même époque avec, déjà, nous aussi, des radars multistatiques dans des camionnettes Citroën.

Ça veut donc totalement dire qu'ils sont trop super forts de la mort!

...Sinon l'AESA du Typhoon ça avance ou il passe toujours en mode moule à gauffres dès qu'on le met en marche pour cause de déficit de refroidissement?

Citation

 

Also noteworthy, in the year and a half that followed the air show, emphasis on stealth features for the Franco-German-Spanish Future Combat Air System program, meant to be Europe's next-generation warplane, shifted.

Officials from the industry teams involved in the program increasingly converged around the idea that stealth as we know it had lost its shine — this following rumors circling the German defense scene about how Hensoldt had apparently managed to light up the American aircraft on the radar screen.

 

Et c'est maintenant qu'ils s'en rendent compte?
Et dans ce cas, pourquoi aller vers une solution lourdement furtive avec des soutes, si ça ne sert à rien grâce aux radars passifs magiques?
Ah tiens serait-ce une façon de justifier un achat d'avion pas furtif pour faire l'intérim?
Bon on note quand même que ça démontre que SPECTRA était bel et bien la voie à suivre. Maigre consolation.
...
Et enfin, pas très diplomate de la part de cette entreprise ni du gouvernement allemand, et pas très sérieux non plus, d'annoncer qu'ils espionnent ouvertement les appareils US en démonstration chez eux et cherchaient même une fenêtre pour y parvenir pendant le salon. Pires que les chinois les mecs...

En France on le fait mais on ferme nos gueules à ce sujet. Et ensuite l'info circule un minimum, notamment parce qu'on a pas d'intérêt à pratiquer une quelconque forme de rétention d'information à l'égard d'un allié, puisque ces informations sont de plus monnayables contre de la crédibilité.

Ce qui explique qu'on ait fini par voir des F-22 venir survoler notre pays à plusieurs reprises. Commémorations 14/18 et 14 juillet 2017... Les US ont reçu des garanties sur l'emploi de certains systèmes de détection, c'est inévitable.

Bref, c'est pas comme ça que les allemands se feront bien voir de leurs futurs fournisseurs d'avions de combat... Ce qui là aussi est... inévitable...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Patrick a dit :

Et dans ce cas, pourquoi aller vers une solution lourdement furtive avec des soutes, si ça ne sert à rien grâce aux radars passifs magiques?

Dans le cas d'un conflit haute intensité, est-on si certain que cela de la capacité des radars à perdurer ou du moins à pouvoir effectuer leur travail ? J'ai tout de même l'impression que la volonté de persévérer chez certains dans une solution de discrétion passive repose pas mal sur cette idée.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.opex360.com/2019/10/01/la-furtivite-des-f-35a-aurait-ete-mise-a-mal-par-un-radar-passif-developpe-par-le-groupe-allemand-hensoldt/

Quote

La furtivité des F-35A aurait été mise à mal par un radar passif développé par le groupe allemand Hensoldt

En avril 2018, et alors qu’une procédure avait été lancée par le gouvernement allemand pour trouver un successeur au Panavia Tornado de la Luftwaffe, deux avions de combat F-35A appartenant au 61e escadron de chasse de l’US Air Force se posèrent à Berlin pour participer au salon aéronautique « ILA ». Au regard du contexte, on pouvait imaginer que ces appareils allaient effectuer des démonstration en vol. Or, il n’en fut rien : ils restèrent en exposition statique.

L’explication alors avancée était qu’aucun programme de démonstration avait été préalablement approuvé pour le F-35A à la verticale de l’aéroport de Schönefeld, où était organisé l’évènement

Mais selon l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, la rumeur disait à l’époque que Lockheed-Martin, le constructeur du F-35, voulait éviter d’exposer ses appareils à un système de détection mis au point par Hensoldt, l’ex-division dédiée à l’électronique de défense du groupe Airbus.

En 2012, l’US Naval Institute avait publié un article qui, signé par l’amiral Jonathan Greenert, alors chef des opérations navales de l’US Navy, sur les limites de la furtivité, c’est à dire cette capacité à rester invisible aux moyens de détection qui est l’un des points forts du F-35. Notamment à cause des progrès technologiques, comme l’apparition des radars dits passifs.

Or, Cassidian, la branche électronique d’EADS [qui deviendra Airbus Group], avait justement affirmé avoir développé un tel système, susceptible de « détecter même des objets volants difficilement détectables, comme par exemple les ‘avions furtifs’. »

Contrairement aux systèmes classique, un radar passif n’émet pas d’ondes électromagnétiques pour détecter un aéronef. En revanche, il utilise les ondes émises par les télévisions, les stations de radio et les réseaux de teléphonie mobile. Puis, il suffit de mesurer la différence de marche entre le signal reçu directement de l’émetteur, et celui réfléchi par la cible. Ce principe avait été exploité dès 1943 par l’allemand Telefunken, qui mit au point le système « Kleine Heidelberg ».

Pour autant, les ingénieurs d’Hensoldt ne se découragèrent pas : il leur suffisait d’attendre le départ des F-35A de Berlin. Et, rapporte Defense News, ils louèrent une ferme équestre dans les environs de l’aéroport de Schönefeld afin d’y installer le radar passif « Twinvis« .

Avertis du décollage des deux avions américains, l’équipe allemande fut en mesure de les suivre sur une distance de 150 km, en utilisant les signaux de leurs transpondeurs ADS-B afin de corréler les données obtenues par le système Twinvis. L’information  a été confirmée par Hensoldt auprès de Der Spiegel.

Cependant, Lockheed-Martin a cherché à relativiser la performance du système Twinvis en expliquant que les deux F-35A étaient munis de réflecteurs [des lentilles à gradient d’indice, dites de Lüneburg] afin justement de les rendre détectables… Et cela, par souci de sécurité, étant donné qu’ils devaient évoluer parmi le trafic aérien civil.

Mais pour Hensoldt, la présence ou non de réflecteurs ne change rien à l’affaire… puisque le système Twinvis n’en a pas besoin pour fonctionner.

Cela étant, les radars passifs présentent quelques limites. À commencer par la nécissité de disposer de suffisamment de sources émettrices… Or, si cela ne pose pas de problème pour les zones peuplées, il en va tout autrement pour celles qui le sont moins. Et, pour la même raison, ils ne pourront pas fonctionner si les moyens de radio-diffusion ont été détruits.

Dans son article publié en 2012, l’amiral Greenert avait estimé que l’association de radars à antenne active [AESA] et d’ordinateurs de gestion de combat sans cesse plus performants pouvait également porter atteinte à la furtivité des aéronefs et des navires. Cependant, le recours à des technologies anciennes peut être efficace…

En 1991, lit-on dans le hors-série du magazine DSI publié à l’occasion du dernier salon du Bourget, les forces américaines planifièrent un raid d’hélicoptères AH-64 Apache pour détruire trois radars irakiens, en l’occurrence un P-18 Spoonrest et deux P-15, mis au point en Union soviétique dans les années 1950.

Fonctionnant sur la bande des fréquences VHF [30-300 MHz], ces radars étaient pourtant considérés comme dépassés, en raison de leur mauvaise résolution angulaire. Seulement, il s’avéra qu’ils étaient en mesure détecter le F-117 Nighthawk, le chasseur furtif américain entré en service en 1983.

Par ailleurs, rappelle DSI, en juin 1998, l’ONERA, le centre français de recherche aérospatiale, a réussi à détecter un bombardier furtif B-2 « Spirit », grâce à un prototype de radar trans-horizon, appelé Nostradamus. Installé sur l’ancienne base aérienne de Dreux-Louvilliers, il était en mesure de repérer des avions à une distance entre 500/800 km et 2.500 / 3.000 km sur 360 degrés.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,406
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Le Chlick
    Newest Member
    Le Chlick
    Joined
  • Forum Statistics

    20,697
    Total Topics
    1,245,187
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries