georgio

Le F-35

Recommended Posts

Posted (edited)
il y a une heure, Surjoueur a dit :

Cela pourrait venir d'où ? D'un manque d'attrait de l'avion ? De ses soucis techniques ?

Ou, machiavéliquement, certains Marines font exprès de se saboter à ce niveau pour justifier un retrait... 

A mon avis on vient juste d'en parler avec @Picdelamirand-oil le problème principal pour les pilotes c'est le nombre d'heure de vol.

Un tableau mis en lien au-dessus montre que en 2019 chaque f-35a n'a volé en moyenne que 40 heures ... Je parle pas des C encore plus aux fraises. Imaginons seulement que les B soit deux fois plus utilisé et ben tu te trouve avec 80 heures par pilotes. Loin très loin de ce qu'un pilote doit faire pour rester efficace au minimum 150 heures.

On a fait un petit calcul avec pic. Il faudrait 5  à 6 f-35 par pilotes pour maintenir sa qualification !!! Tu imagines !! En fait les pilotes ne restent pas parce qu'ils ne peuvent pas rester.

 

 

Edited by herciv

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, herciv a dit :

 le problème principal pour les pilotes c'est le nombre d'heure de vol.

Ok, oui j'avais lu. Je pensais à d'autres problèmes, de recrutement notamment.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Surjoueur a dit :

Ok, oui j'avais lu. Je pensais à d'autres problèmes, de recrutement notamment.

Ben quand tu te rend compte que tu vole peu et que tu risques ta vie sur un appareil vérolé et inadapté pour un salaire trois fois inférieur que dans le civil c'est pas forcément très vendeur.

 

Non je n'ai pas de source c'est juste du taquinage du samedi soir :biggrin: 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui c'est bien ce que je me dis. Il existe des pilotes qui rêvent de F-35 ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 6 minutes, Surjoueur a dit :

Oui c'est bien ce que je me dis. Il existe des pilotes qui rêvent de F-35 ?

Les pilotes d'essais chinois et tous les apprentis pilotes qui ne connaissent du F35 que la pub de LM...

 

Pour un constructeur étranger, savoir ce qu'il ne faut pas faire doit être très utile...

Edited by ARPA

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 11 minutes, Surjoueur a dit :

Oui c'est bien ce que je me dis. Il existe des pilotes qui rêvent de F-35 ?

Tout plein.

La question est: est-ce que c'est pour les bonnes raisons ou bien est-ce qu'ils ont simplement cru aux racontars/simulations de LM et jamais mis les pieds dans un Rafale?

 

***

 

edit:
Mon dieu je viens d'avoir une illumination. Soit le confinement m'a rendu fou, soit je viens de découvrir la pierre de Rosette. :mellow:

Le Tempest est en réalité un avion qui a énormément de sens pour la Grande Bretagne.

Parce que si la flotte de F-35 UK est partie pour avoir autant de problèmes... Il va bien falloir les remplacer par quelque chose qui fonctionne! :sad:

Il ne faut donc pas partir du principe que les britanniques ne vont pas acheter deux avions furtifs qui font la même chose, donc que le Tempest est impossible sauf coopération pour lisser le volume acheté et permettre à la RAF de se contenter d'un petit nombre d'avions. Il faut partir du principe que le F-35 ne saura tellement pas remplir son rôle qu'ils ne pourront pas se reposer dessus et auront besoin extrêmement tôt d'un remplaçant correspondant à leurs besoins et à leur budget!

...Et donc les britanniques ne pouvaient pas décemment mettre leur argent dans un drone furtif s'il allait leur manquer un chasseur d'ici moins de 20 ans!
C'est pour ça qu'ils ont lâché les français en cours de route sur FCAS-DP pour faire un chasseur furtif plutôt qu'un drone, parce qu'ils ne pourraient pas se payer les deux et auront plus besoin d'un chasseur piloté que d'un drone, et ce beaucoup plus rapidement que prévu, tout à fait logiquement.

...Et que comme c'est absolument "shameful" ils pouvaient pas l'avouer aux français. Et encore moins rejoindre les allemands ou accepter une place secondaire dans le NGF qui leur ferait perdre toute indépendance, qu'ils ont déjà perdue avec le F-35.

Ventre Saint-Gris! :wacko:

Edited by Patrick
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 23 heures, Patrick a dit :

Ventre Saint-Gris! :wacko:

Mais le F-35 deviendra opérationnel en 2031 juste en même temps que le Tempest! :biggrin:

Bon sinon j'ai quelque citations du général Hostage à rappeler: ça date un peu mais à cette époque les généraux pouvaient dire la vérité, ça passait inaperçu. 

More Ambiguous F-35 Remarks by USAF's Gen. Hostage
(Source: Defense-Aerospace.com; published June 11, 2014)

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Remarques plus ambiguës sur les F-35 par le général Hostage de l'USAF
(Source : Defense-Aerospace.com ; publié le 11 juin 2014)

PARIS --- Le succès de Boeing à faire ajouter des Growler EA-18G supplémentaires au budget FY2015 du Pentagone a déconcerté les partisans du Lockheed Martin F-35 Lightning, qui voient dans les capacités de brouillage étendues et crédibles du Growler une menace pour le brouillage plus ciblé et sélectif revendiqué pour le F-35.

Les capacités de brouillage compétitives des deux avions ont fait l'objet de deux articles récents du blog Breaking Defense, dont l'un cite dans son titre le général Mike Hostage qui a déclaré que "Aucun Growler n'est nécessaire quand la guerre commence".

Le général Hostage, chef du commandement du combat aérien de l'armée de l'air américaine, s'est fait connaître au début de l'année en déclarant que "si je ne maintiens pas la viabilité de la flotte de F-22, la flotte de F-35 ne sera franchement pas pertinente [car] le F-35 n'est pas construit comme une plate-forme de supériorité aérienne. Il a besoin du F-22".

Le général Hostage défendait le F-35, mais le fait de dire qu'il ne pouvait pas fonctionner sans les F-22 qui volent en couverture a été largement considéré comme un rare aveu des lacunes du F-35 par une haute personnalité militaire. Le général Hostage a fait ses commentaires dans une interview accordée le 2 février au Air Force Times.

Encore une fois, bien qu'elles soient destinées à souligner les qualités du F-35, certaines des citations les plus récentes publiées par Hostage sont décidément ambiguës et, sorties du contexte soigneusement rédigé des articles, peuvent sembler assez accablantes pour le chasseur Lockheed. Voici quelques-unes des citations d'Otage :

Coupe transversale du radar
La section du F-35′s est beaucoup plus petite que celle du F-22′s, mais cela ne signifie pas, Hostage concède, que le F-35 est nécessairement supérieur au F-22 lorsque nous allons à la guerre. En fait, Hostage dit qu'il faut huit F-35 pour faire ce que deux F-22 peuvent faire.

Les capacités de combat du F-35
"Le F-35 est conçu pour aller détruire les cibles de surface", explique Hostage, penché en avant. "Le F-35 n'a pas l'altitude, ni la vitesse du F-22, mais il peut battre le F-22 en furtivité." Mais la furtivité - la capacité d'échapper ou de compliquer considérablement la capacité d'un ennemi à trouver et à détruire un avion en utilisant une combinaison de conception, de tactique et de technologie - n'est pas une pilule magique, rappelle Hostage.

Les F-35 dans les rôles air-sol et air-air
"Le F-35 a été fondamentalement conçu pour faire ce genre de choses et éliminer les IADS avancés. Le problème est qu'avec le manque de F-22, je vais devoir utiliser des F-35 dans le rôle de supériorité aérienne dans les premières phases également, ce qui est une autre raison pour laquelle j'ai besoin de tous les 1 763. Je vais avoir quelques F-35 qui vont faire de la supériorité aérienne, d'autres qui vont faire ces premières phases d'attaque persistante, ouvrir les trous, et encore une fois, le F-35 n'est pas convaincant à moins qu'il soit là en nombre," dit le général.

"Parce qu'il ne peut pas se retourner et s'enfuir, il doit être soutenu par d'autres F-35. Je vais donc avoir besoin de huit F-35 pour attaquer une cible pour laquelle je n'aurai peut-être besoin que de deux Raptors. Mais les F-35 peuvent être tout aussi efficaces, voire plus, contre ce site que les Raptors en raison des effets synergiques de la plate-forme".

"Si vous pouvez vous approcher, vous n'avez pas besoin d'une puissance de type Growler [pour le brouillage]. Si vous êtes assez furtif pour qu'ils ne puissent rien y faire et que vous pouvez vous approcher, il ne faut pas une énorme puissance pour obtenir l'effet désiré", dit-il.

Mais ce qui est encore plus remarquable, ce sont certaines des affirmations que l'histoire fait valoir en faveur des F-35 :

Ce qui rend un radar AESA spécial, c'est le fait qu'il émet de l'énergie sous forme de zéros et de uns numériques - et que le faisceau peut être focalisé. Cela permet au radar de fonctionner à la fois comme un radar à balayage, une cyber arme et un outil de guerre électronique".
C'est sans doute vrai, mais c'est également vrai pour tous les autres radars AESA, y compris celui qui sera installé sur le Growler.

Edited by Picdelamirand-oil
  • Like 2
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Parce qu'il ne peut pas se retourner et s'enfuir, il doit être soutenu par d'autres F-35. Je vais donc avoir besoin de huit F-35 pour attaquer une cible pour laquelle je n'aurai peut-être besoin que de deux Raptors. Mais les F-35 peuvent être tout aussi efficaces, voire plus, contre ce site que les Raptors en raison des effets synergiques de la plate-forme

Il dit tout et son contraire : il avait fumé grave !!

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 3 minutes, herciv a dit :

Il dit tout et son contraire : il avait fumé grave !!

Le général Hostage défendait le F-35....Mission impossible 

Pour lui c'était déjà bien que 8 F-35 puissent faire aussi bien voir mieux que 2 Raptor.

Edited by Picdelamirand-oil
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a une heure, Picdelamirand-oil a dit :

"Parce qu'il ne peut pas se retourner et s'enfuir, il doit être soutenu par d'autres F-35. Je vais donc avoir besoin de huit F-35 pour attaquer une cible pour laquelle je n'aurai peut-être besoin que de deux Raptors. Mais les F-35 peuvent être tout aussi efficaces, voire plus, contre ce site que les Raptors en raison des effets synergiques de la plate-forme".

Si j'ai bien compris, avion conçu pour l'attaque en masse/essaim, et donc plutôt dans une optique de supériorité numérique, alors que les questions de disponibilité ou encore de coûts tendent à limiter/handicaper cette doctrine quantitative.

Edited by Skw
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Skw a dit :

Si j'ai bien compris, avion conçu pour l'attaque en masse/essaim, et donc plus tôt dans une optique de supériorité numérique, alors que les questions de disponibilité ou encore de coûts tendent à limiter/handicaper cette doctrine quantitative.

C'est là où on voit la bêtise des achats parcimonieux européens.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 44 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

C'est là où on voit la bêtise des achats parcimonieux européens.

J'avais bien cela à l'esprit. Mais je ne voulais pas rouvrir de polémiques sujets ;)

 

Edited by Skw
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

@Picdelamirand-oil Toujours est-il que cela en dit peut-être un peu sur la manière que les Américains pouvaient/peuvent avoir de considérer leurs alliés Européens. Certains ont pu défendre à plusieurs reprises que le F-35 avait pour but premier de détruire l'industrie aéronautique européenne. Cela donne aussi l'impression - et peut-être surtout - que les Américains ont laissé de côté l'idée que leurs partenaires puissent avoir à mener des guerres de leur côté. L'appellation "Joint Strike Fighter" était peut-être plus parlante que certains ne le pensent. Ce serait très intéressant de creuser - un vrai travail d'historien - pour voir jusqu'à quel point le cadre OTAN a joué sur la définition de l'avion, des missions qu'il aurait à remplir, de sa chaîne logistique, etc. 

Quelques éléments en ce sens :

Citation

[...]

A History of the Program

To understand the F-35 as it exists today, it’s valuable to examine the origins of the program. In the early 1990’s, the United States Department of Defense launched a tri-service combat aircraft recapitalisation program called the Joint Strike Fighter (JSF). The intent of the program was to leverage recent major investments by the U.S. in technology, introduce true service interoperability and achieve economies of commonality and scale as legacy combat aircraft fleets were to be replaced. The ongoing U.S. National Security strategy to require coalition based operations had also revealed significant capability gaps between the equipment utilised by U.S. and allied air forces.

Component Commanders were impacted by these shortfalls and a decision was made to allow participation by selected allied nations in the development and procurement of the JSF. Seven additional NATO countries (U.K., Netherlands, Italy, Canada, Denmark, Norway, and Turkey) and key NATO partner Australia were asked by the U.S. to join the program following the contract award in October of 2001. These relationships were codified in formal bi-lateral Government to Government agreements for the initial stage.

The joint capability and industrial tenets established by the F-35 Program are a precursor to the Smart Defence Initiative embraced by the Alliance in 2012. From their public position on the topic, NATO has stated that “… the other Allies must reduce the gap with the U.S. by equipping themselves with capabilities that are deemed to be critical, deployable and sustainable, and must demonstrate political determination to achieve that goal. There must be equitable sharing of the defence burden. Smart defence is NATO’s response to this.” The world financial crisis since 2008 serves to reinforce the value, efficiency, and priority of the F-35 Program in executing this NATO initiative to confront crisis management in the immediate future.

The F-35 will allow other NATO Allies to close the current capability gap with the U.S. Based on the revolutionary introduction of stealth on the F-117 and the subsequent validation of its effectiveness in operations, the U.S. adopted a fighter procurement philosophy that is limited to stealth aircraft. The F-22 was the first platform to be developed under this precept and established the characteristics of a 5th generation aircraft: advanced stealth, integrated sensor fusion, network centric operations, fighter performance, and advanced sustainment. The F-35 capitalises on this investment, utilising many of the technologies created for the F-22 while improving upon them with a decade worth of lessons learned and advances in computing power. Unique structural design characteristics were optimised across three variants to allow the F-35 to operate from land bases, austere environments, and carriers. These design features enable the F-35 to meet requirements not found on any other fighter:

Go deep into a double digit Surface to Air Missile (SAM) threat environment to destroy moving and mobile targets through the weather while outnumbered by advanced fighters equipped with advanced air-to-air weapons. Perform the mission from any base and at a lower cost than legacy programs.

To achieve these goals, the F-35 program pursued a more highly integrated NATO industrial base to maximise the capabilities of the Alliance. The international design and manufacturing aspects of the program, however, diverge from traditional offset mentalities, which are in comparison inefficient, costly, and historically limited to only those airplanes being purchased by that specific nation. The F-35 program introduced a new economic model based on ‘competitive best value’ where industrial concerns in each of the partner countries were allowed to compete and win work on F-35. As long as competitive cost and quality standards are maintained, the industries of the partner nations are allowed to supply parts for each aircraft produced. Significant outreach work was done by the US industry team supported by the various US agencies to help align the world class capabilities of the NATO industrial base with JSF opportunities. All eight partner countries produced parts flown on the first test airplane and continue to produce components today.

[...]

https://www.japcc.org/f-35-the-backbone-of-next-generation-nato-operations/

 

Edited by Skw

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 41 minutes, herciv a dit :

Il dit tout et son contraire : il avait fumé grave !!

Moi je comprends surtout qu'il critique le manque de F22 ....

Qu'un F35 soit moins performant en supériorité aérienne est tout à fait normal. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

La vache ça pousse fort. C'est obligatoire à chaque décollage ou c'est spécifique à un emport élevé ?

20190917tk_I6322.t5d81aa97.m1600.xL9Hjdf

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Il semble que les alliés lèvent le doigt pour demander un coup de main au grand frère qui semble s'en f... grave.

https://breakingdefense.com/2020/03/covid-19-f-35-testing-suspended-edwards-afb-flight-tests-halted/

"Entre-temps, nous apprenons que l'Australie, les Pays-Bas et le Royaume-Uni, qui veulent rester à Edwards pour leurs tests IOTE souverains (les données qu'ils recueillent sont partagées avec les États-Unis) n'ont pas obtenu de réponse à la question de savoir s'ils y resteront après environ un an de demandes. Selon notre source, cela accroît les frictions avec ces alliés et soulève dans leur esprit des questions sur l'engagement des États-Unis dans un programme allié véritablement conjoint.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)"

Edited by herciv

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 58 minutes, herciv a dit :

La vache ça pousse fort. C'est obligatoire à chaque décollage ou c'est spécifique à un emport élevé ?

20190917tk_I6322.t5d81aa97.m1600.xL9Hjdf

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Il semble que les alliés lèvent le doigt pour demander un coup de main au grand frère qui semble s'en f... grave.

https://breakingdefense.com/2020/03/covid-19-f-35-testing-suspended-edwards-afb-flight-tests-halted/

"Entre-temps, nous apprenons que l'Australie, les Pays-Bas et le Royaume-Uni, qui veulent rester à Edwards pour leurs tests IOTE souverains (les données qu'ils recueillent sont partagées avec les États-Unis) n'ont pas obtenu de réponse à la question de savoir s'ils y resteront après environ un an de demandes. Selon notre source, cela accroît les frictions avec ces alliés et soulève dans leur esprit des questions sur l'engagement des États-Unis dans un programme allié véritablement conjoint.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)"

Tant qu'il n'y a rien sous les ailes ce n'est pas un emport élevé.

Ça pousse grave et ça chauffe la piste. Heureusement qu'ils utilisent le carburant pour refroidir les gaz pour plus de furtivité.

Les alliés des US c'est des lapereaux de 6 semaines.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aviation week m'a envoyé ça sous forme de mail:

Citation

 

Can the F-35A program survive?
The U.S. Air Force’s unbroken commitment to buy 1,763 F-35As through the mid-2040s appears threatened by new interest in low-cost UAS and fourth-generation fighters.

The Navy and Marine Corps, the second- and third-largest buyers of the combat aircraft, respectively, downsized their planned F-35 fleet by 400 aircraft in 2004. But the Air Force’s quantity never budged.

Access exclusive subscriber-only in-depth coverage as the USAF fleet plans evolve.

 

Traduction

Le programme F-35A peut-il survivre?
L'engagement ininterrompu de l'armée de l'air américaine d'acheter 1 763 F-35A jusqu'au milieu des années 2040 semble menacé par le nouvel intérêt pour les UAS et les chasseurs de quatrième génération à bas prix.

La Marine et le Corps des Marines, respectivement deuxième et troisième acheteurs d'avions de combat, ont réduit leur flotte de F-35 prévue de 400 appareils en 2004. Mais la quantité de l'armée de l'air n'a jamais bougé.

Accédez à une couverture approfondie exclusive réservée aux abonnés au fur et à mesure de l'évolution des plans de la flotte de l'USAF.

 

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Aviation week m'a envoyé ça sous forme de mail:

Traduction

Le programme F-35A peut-il survivre?
L'engagement ininterrompu de l'armée de l'air américaine d'acheter 1 763 F-35A jusqu'au milieu des années 2040 semble menacé par le nouvel intérêt pour les UAS et les chasseurs de quatrième génération à bas prix.

La Marine et le Corps des Marines, respectivement deuxième et troisième acheteurs d'avions de combat, ont réduit leur flotte de F-35 prévue de 400 appareils en 2004. Mais la quantité de l'armée de l'air n'a jamais bougé.

Accédez à une couverture approfondie exclusive réservée aux abonnés au fur et à mesure de l'évolution des plans de la flotte de l'USAF.

 

Ah, toi aussi ? C'est vrai que ce genre de titre donne vraiment envie de s'abonner. :-D

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 54 minutes, Rufus Shinra a dit :

Ah, toi aussi ? C'est vrai que ce genre de titre donne vraiment envie de s'abonner. :-D


Tout est bon, dans le cochon ! C’est pareil avec le F-35 : On peut tellement se faire d’argent sur le sujet (de la part de LM bien sûr, mais également pour tous les autres fournisseurs, les consultants et profs en tous genres  ET les médias) qu’il serait vraiment dommage de se priver.

 

Et puis c’est une tête de gondole tellement fabuleuse... certains vont beaucoup pleurer leur vache a lait quand il sera définitivement enterré. Mais rassurez-vous, il y aura de quoi en faire de l’analyse post-mortem pendant les 40 années suivantes au moins, entre articles, études de cas et livres...
 

Le F-104 est resté célèbre sous son sobriquet de « faiseur de veuves« , je vote pour que le F-35 soit « Le faiseur de blé » (ou « L’aéronef aux 1000 prototypes », voire « Le multiplicateur des pépins », c’est selon.)

Edited by TarpTent
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Picdelamirand-oil a dit :

Pour mémoire: Après en avoir déclassé un paquet d'anomalies de catégorie 1 à catégorie 2, il en reste 13 sur le programme F-35 et jamais l'idée d'arrêter la production du F-35 n'a effleuré le JPO.

En même temps malgré ça, faut dire qu'ils ne tombent pas comme des mouches, ce qui tendrait à leur donner raison de ne pas arrêter la prod.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Teenytoon a dit :

En même temps malgré ça, faut dire qu'ils ne tombent pas comme des mouches, ce qui tendrait à leur donner raison de ne pas arrêter la prod.

Ils ne volent que 40 h par an....

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Teenytoon a dit :

En même temps malgré ça, faut dire qu'ils ne tombent pas comme des mouches, ce qui tendrait à leur donner raison de ne pas arrêter la prod.

En même temps, le but d'un avion de combat n'est pas juste de voler. Enfin initialement, je reconnais que c'est juste ce qu'on demande aux warbirds et que le F35 finira comme ça, enfin ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, Teenytoon a dit :

En même temps malgré ça, faut dire qu'ils ne tombent pas comme des mouches, ce qui tendrait à leur donner raison de ne pas arrêter la prod.

On parle d'arrêter la production, pas d'arrêter de voler, une anomalie de catégorie 1 pour un avion de chasse ça peut être parce que ça met le pilote en danger lors d'une mission. Par contre on sait qu'on devra la corriger donc on arrête la production pour ne pas avoir à reprendre l'avion plus tard.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,488
    Total Members
    1,550
    Most Online
    VilGredin
    Newest Member
    VilGredin
    Joined
  • Forum Statistics

    20,848
    Total Topics
    1,301,877
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries