georgio

Le F-35

Recommended Posts

Il y a 1 heure, Dac O Dac a dit :

Le Pentagone a réglé cinq lacunes graves du F-35 mais en a trouvé quatre nouvelles

http://www.opex360.com/2020/04/25/le-pentagone-a-regle-cinq-lacunes-graves-du-f-35-mais-en-a-trouve-quatre-nouvelles/

Quoi qu’il en soit, le directeur du JPO, le général David Abba, a relativisé la situation. « Lorsque nos disons : ‘J’ai besoin que cela fonctionne exactement comme ça’, je trace une ligne dans le sable. Si je suis à un demi-degré d’un côté de cette ligne par rapport à l’autre, est-ce vraiment si différent? C’est là que l’art entre en jeu », a-t-il dit.

Et d’ajouter : « Nous devons en quelque sorte nous dépasser un peu et reconnaître que nous ne mettons jamais sur le marché des systèmes d’armes parfaits. […] Ce qui importe, c’est la gravité de ces lacunes et la garantie que nous ayons un processus solide entre le gouvernement et l’industrie pour les trier et les traiter de manière appropriée. »

"Si mon avion tue un peu ses pilotes de temps en temps, est-ce si différent que si ils mourraient naturellement d'un taux naturel d'accident qui arrivent statistiquement de toutes façons?"

Mesdames et messieurs, le JPO est officiellement sous mescaline. :laugh:

 

il y a 14 minutes, FATac a dit :

Si tu parles des parties froides du moteur, on n'est certainement pas sur la turbine. :wink:

Même la partie basse pression de la turbine est globalement assez chaude ...

Compresseur basse pression ou veines froides dans le cas des doubles flux ou turbofans, ok, c'est "froid".

Oui certes abus de langage, admettons. "Compresseur basse pression" serait plus exact.

 

il y a 14 minutes, FATac a dit :

Globalement, dans la veine d'alimentation du réacteur, on va freiner l'air qui arrive (entre autre pour éviter d'avoir un flux supersonique et des ondes de choc en entrée de compresseur) ce qui va faire augmenter sa pression, puis on va le comprimer par le passage dans les étages successifs du compresseur.

La densité, je ne sais pas ...

La pression, elle, en entrée de compresseur, va varier sur une fraction de la pression atmosphérique (ou une fraction d'un majorant de la pression atmosphérique si le conduit est particulièrement bien conçu et amène une compression supplémentaire par sa simple géométrie, mais on ne va pas la tripler ou la quintupler simplement comme ça).

Dans l'idée, la pression atmosphérique au niveau de la mer est proche du maximum de pression que peut connaître le moteur en entrée.

Si la pression diminue (prise d'altitude et/ou prise de vitesse), alors le débit massique diminue aussi, donc la poussée ne peut que diminuer en première approche. Pour empêcher la poussée de diminuer, il faut accélérer davantage les éjectats au niveau de la tuyère, notamment par le biais de la post-combustion (accélérer à des vitesses supersoniques, ce qui fait baisser leur pression sous la pression atmosphérique ambiante et génère les ondes de choc qui sculptent les fameux "diamants" qui rendent si bien sur les photos nocturnes en PCPC).

Donc les tests permettant de pousser un moteur au sol ne sont pas seulement à effectuer sur banc mais carrément en soufflerie.

il y a 14 minutes, FATac a dit :

Peut-être que l'on peut en déduire plusieurs choses :

  • Que les démos en meeting servent davantage à flatter les spectateurs avec un joli spectacle, plutôt qu'à "démontrer" franchement des capacités opérationnelles de l'avion ou les performances de son moteur.
  • Que la qualité de la démonstration ne doit pas dépendre que des performances du réacteur. Il doit y avoir d'autres paramètres.
  • Que la poussée au banc n'est pas le seul élément de performance à prendre en compte.

Les solo display Eurofighter feraient donc acte de charité en ne dévoilant pas toute la puissance de leur avion pour ne pas froisser les froggies? :biggrin:

Sur le reste des paramètres et particulièrement l'aéro, je suis on ne peut plus d'accord.

il y a 14 minutes, FATac a dit :

On ne sait rien du régime moteur lors de ces démonstrations, ni de celui dans les domaines principaux d'exploitation des différents appareils. Si l'EJ-200 a une capacité pour monter à un régime supérieur au régime maximal du M88 (rotation plus rapide), alors il dispose d'un élément pour compenser la perte de pression liée à la montée en altitude. Accessoirement, cette rotation plus rapide, poussé au banc, fournit aussi une poussée supplémentaire qui peut justifier la poussée max affichée sur les plaquettes.

C'est une hypothèse qui se tient.

il y a 14 minutes, FATac a dit :

Par contre, rien ne dit que cette "survitesse" est exploitée dans les basses couche, moteur monté sur son planeur, ce qui pourrait justifier d'une poussée moins marquée en basse altitude et d'un rapport poids/poussée moins favorable - mais ça, c'est la logique de pilotage (du FADEC) qui en détient le secret.

Donc, tout ce qu'il faut déduire, c'est que les compromis différents dont nous n'avons pas les clés conduisent à des optimums différents sur lesquels on peut formuler des hypothèses, mais que nous n'avons aucun moyen d'en tirer des certitudes capables de détruire les certitudes d'un "adversaire" forumesque, fut-il anglo-saxon et auto-intoxiqué par la communication institutionnelle de son "champion".

En conclusion nous sommes donc d'accord sur le fait que les valeurs affichées sur le .pdf mentionné plus haut sont donc "normales" ou du moins compréhensibles.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Dac O Dac a dit :

Le Pentagone a réglé cinq lacunes graves du F-35 mais en a trouvé quatre nouvelles

http://www.opex360.com/2020/04/25/le-pentagone-a-regle-cinq-lacunes-graves-du-f-35-mais-en-a-trouve-quatre-nouvelles/

Quoi qu’il en soit, le directeur du JPO, le général David Abba, a relativisé la situation. « Lorsque nos disons : ‘J’ai besoin que cela fonctionne exactement comme ça’, je trace une ligne dans le sable. Si je suis à un demi-degré d’un côté de cette ligne par rapport à l’autre, est-ce vraiment si différent? C’est là que l’art entre en jeu », a-t-il dit.

Et d’ajouter : « Nous devons en quelque sorte nous dépasser un peu et reconnaître que nous ne mettons jamais sur le marché des systèmes d’armes parfaits. […] Ce qui importe, c’est la gravité de ces lacunes et la garantie que nous ayons un processus solide entre le gouvernement et l’industrie pour les trier et les traiter de manière appropriée. »

"Si mon avion tue un peu ses pilotes de temps en temps, est-ce si différent que si ils mourraient naturellement d'un taux naturel d'accident qui arrivent statistiquement de toutes façons?"

Mesdames et messieurs, le JPO est officiellement sous mescaline. :laugh:

 

Il y a 4 heures, FATac a dit :

Si tu parles des parties froides du moteur, on n'est certainement pas sur la turbine. :wink:

Même la partie basse pression de la turbine est globalement assez chaude ...

Compresseur basse pression ou veines froides dans le cas des doubles flux ou turbofans, ok, c'est "froid".

Oui certes abus de langage, admettons. "Compresseur basse pression" serait plus exact.

Citation

Globalement, dans la veine d'alimentation du réacteur, on va freiner l'air qui arrive (entre autre pour éviter d'avoir un flux supersonique et des ondes de choc en entrée de compresseur) ce qui va faire augmenter sa pression, puis on va le comprimer par le passage dans les étages successifs du compresseur.

La densité, je ne sais pas ...

La pression, elle, en entrée de compresseur, va varier sur une fraction de la pression atmosphérique (ou une fraction d'un majorant de la pression atmosphérique si le conduit est particulièrement bien conçu et amène une compression supplémentaire par sa simple géométrie, mais on ne va pas la tripler ou la quintupler simplement comme ça).

Dans l'idée, la pression atmosphérique au niveau de la mer est proche du maximum de pression que peut connaître le moteur en entrée.

Si la pression diminue (prise d'altitude et/ou prise de vitesse), alors le débit massique diminue aussi, donc la poussée ne peut que diminuer en première approche. Pour empêcher la poussée de diminuer, il faut accélérer davantage les éjectats au niveau de la tuyère, notamment par le biais de la post-combustion (accélérer à des vitesses supersoniques, ce qui fait baisser leur pression sous la pression atmosphérique ambiante et génère les ondes de choc qui sculptent les fameux "diamants" qui rendent si bien sur les photos nocturnes en PCPC).

Donc les tests permettant de pousser un moteur au sol ne sont pas seulement à effectuer sur banc mais carrément en soufflerie.

Citation

Peut-être que l'on peut en déduire plusieurs choses :

  • Que les démos en meeting servent davantage à flatter les spectateurs avec un joli spectacle, plutôt qu'à "démontrer" franchement des capacités opérationnelles de l'avion ou les performances de son moteur.
  • Que la qualité de la démonstration ne doit pas dépendre que des performances du réacteur. Il doit y avoir d'autres paramètres.
  • Que la poussée au banc n'est pas le seul élément de performance à prendre en compte.

Les solo display Eurofighter feraient donc acte de charité en ne dévoilant pas toute la puissance de leur avion pour ne pas froisser les froggies? :biggrin:

Sur le reste des paramètres et particulièrement l'aéro, je suis on ne peut plus d'accord.

Citation

On ne sait rien du régime moteur lors de ces démonstrations, ni de celui dans les domaines principaux d'exploitation des différents appareils. Si l'EJ-200 a une capacité pour monter à un régime supérieur au régime maximal du M88 (rotation plus rapide), alors il dispose d'un élément pour compenser la perte de pression liée à la montée en altitude. Accessoirement, cette rotation plus rapide, poussé au banc, fournit aussi une poussée supplémentaire qui peut justifier la poussée max affichée sur les plaquettes.

C'est une hypothèse qui se tient.

Citation

Par contre, rien ne dit que cette "survitesse" est exploitée dans les basses couche, moteur monté sur son planeur, ce qui pourrait justifier d'une poussée moins marquée en basse altitude et d'un rapport poids/poussée moins favorable - mais ça, c'est la logique de pilotage (du FADEC) qui en détient le secret.

Donc, tout ce qu'il faut déduire, c'est que les compromis différents dont nous n'avons pas les clés conduisent à des optimums différents sur lesquels on peut formuler des hypothèses, mais que nous n'avons aucun moyen d'en tirer des certitudes capables de détruire les certitudes d'un "adversaire" forumesque, fut-il anglo-saxon et auto-intoxiqué par la communication institutionnelle de son "champion".

En conclusion nous sommes donc d'accord sur le fait que les valeurs affichées sur le .pdf mentionné plus haut sont donc "normales" ou du moins compréhensibles.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a une heure, Patrick a dit :

Quoi qu’il en soit, le directeur du JPO, le général David Abba, a relativisé la situation. « Lorsque nos disons : ‘J’ai besoin que cela fonctionne exactement comme ça’, je trace une ligne dans le sable. Si je suis à un demi-degré d’un côté de cette ligne par rapport à l’autre, est-ce vraiment si différent? C’est là que l’art entre en jeu », a-t-il dit.

Et d’ajouter : « Nous devons en quelque sorte nous dépasser un peu et reconnaître que nous ne mettons jamais sur le marché des systèmes d’armes parfaits. […] Ce qui importe, c’est la gravité de ces lacunes et la garantie que nous ayons un processus solide entre le gouvernement et l’industrie pour les trier et les traiter de manière appropriée. »

 


Je pense qu’il a le profil parfait pour être embauché par Boeing, quand il en aura fini avec ses obligations militaires.

 

Si encore, dans son discours, il disait « on a été bien trop ambitieux, nous avons donc décidé de revoir certaines caractéristiques et fonctionnalités à la baisse afin qu’il puisse parfaitement mener ces missions dans cette nouvelle plage définie ».
Mais non, il préfère dire « On maintient l’entièreté du périmètre, il y a juste qu’on s’autorise un flou artistique dans certains domaines, flou qui pourra apparaître même en opérations. Mais ce n’est pas grave, nous acceptons de ne pas être capables de rendre ce système complètement fiable. Au lieu de ça, nous ferons appel à des solutions palliatives, voire de contournement. »

 

(on en est à combien d’années de développement, maintenant, pour combien d’appareils produits et quel budget global a date ?)

Edited by TarpTent
  • Like 1
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Patrick a dit :

Donc les tests permettant de pousser un moteur au sol ne sont pas seulement à effectuer sur banc mais carrément en soufflerie.

La soufflerie est un banc parmi d'autres.

Si tu veux caractériser ton moteur et optimiser son pilotage, des essais à des pressions et à des vitesses hors celles du banc statique sont une possibilité, au moins pour recaler ton modèle numérique.

Il y a 1 heure, Patrick a dit :

Les solo display Eurofighter feraient donc acte de charité en ne dévoilant pas toute la puissance de leur avion pour ne pas froisser les froggies? :biggrin:

Je ne crois pas avoir dit ça.

Par contre, comment ne pas envisager que dans les conditions d'un meeting (altitude entre 300 et 1300 m, non ?) le moteur de l'Eurofighter ne soit pas dans sa plage de confort, ou alors pas au mieux en terme de consommation ? Dans ce cas, le Rafale est avantagé par un optimum (dont le régime est une composante) à ces niveaux. Il y développe plus facilement une poussée égale ou supérieure, sans aller dans des régimes extrêmes, et avec une consommation assez raisonnable pour ne pas avoir besoin d'un bidon pour tenir les 10 minutes de l'attente, du ruban et du circuit.

Il y a 1 heure, Patrick a dit :

En conclusion nous sommes donc d'accord sur le fait que les valeurs affichées sur le .pdf mentionné plus haut sont donc "normales" ou du moins compréhensibles.

Je ne crois pas avoir exprimé un désaccord. :wink:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, clem200 a dit :

Les F35B et C seront incapables de conduire des interceptions supersoniques

https://www.meta-defense.fr/2020/04/27/les-f-35b-et-f-35c-seront-incapables-de-conduire-des-interceptions-supersoniques/

 

Bah si mais pendant 40 secondes :pleurec:

Je note aussi le comportement imprévisible au delà de 20° d'AOA 

Donc il pourra foncer doucement et manœuvrer avec souplesse et prudence.... Il n'y a pas a dire ils se sont surpassés

  • Haha 3
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Mouais . C est clair .

Tellement surpassés que non seulement les pays qui ont passés commandes n ont toujours rien a redirent , mais en plus , il y en a encore quelqu'uns qui se posent sérieusement la question pour s en équipés ...

Y a rien a dire ...ils sont super balezes ces ricains...

Edited by Tetsuo
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Tetsuo a dit :

Mouais . C est clair .

Tellement surpassés que non seulement les pays qui ont passés commandes n ont toujours rien a redirent , mais en plus , il y en a encore quelqu'uns qui se posent sérieusement la question pour s en équipés ...

Y a rien a dire ...ils sont super balezes ces ricains...

Oui, Tetsuo, on sait que ces achats sont avant tout politiques et que les performances de l'avion n'ont aucune relation avec ses ventes. Ou est-ce que tu avais quelque chose d'autre à ajouter ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, rendbo a dit :

top fort, il faut en faire des blagues de troll : Nous avions tracé une ligne dans le cahier des charges, Mach 4 était l'objectif !  Mach 1.2 pendant 42 secondes c'est déjà pas mal, et puis est-ce vraiment différent ?

Y'a aussi celle du demi degré pour le canon. Mais c'est pas grave.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Tetsuo a dit :

Mouais . C est clair .

Tellement surpassés que non seulement les pays qui ont passés commandes n ont toujours rien a redirent , mais en plus , il y en a encore quelqu'uns qui se posent sérieusement la question pour s en équipés ...

Y a rien a dire ...ils sont super balezes ces ricains...

Ceux qui ont commis l'erreur de s'en équiper ne vont pas clamer sur les toits qu'ils se sont plantés, tant en terme de politique intérieur que de politique internationale !

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Bon Plan a dit :

Ceux qui ont commis l'erreur de s'en équiper ne vont pas clamer sur les toits qu'ils se sont plantés, tant en terme de politique intérieur que de politique internationale !

ils ne se sont pas plantés : ils ont acheté une offre politique plus qu'un avion. Reste que l'amitié de la Maison Blanche est beaucoup moins "fiable" qu'avant... ou en tout cas elle ne cherche plus à masquer la relation masochiste qu'elle propose

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Skw a dit :

Cela est particulièrement inquiétant en matière de police du ciel. On tend à sous-estimer l'importance de cette mission, notamment parce que cela n'est pas très sexy, mais je pense que l'on se façonne une faiblesse en la matière... que sauront exploiter de potentiels adversaires. La guerre, ce n'est pas forcément envoyer des vagues de chasseurs-bombardiers et de lancer des bombes par milliers de tonnes. C'est parfois rendre pour l'adversaire intenable une situation à laquelle il ne s'est pas ou sinon mal préparée : multiplier les intrusions dans le domaine aérien adverse et le pousser à cramer le potentiel matériel bien plus rapidement que prévu, user sur les mers de la diplomatie de l'éperonnage pour marquer progressivement son emprise territoriale, etc. Plein de petits contacts, se concevant dans une logique du harcèlement-harassement... Et je pense notamment que les Chinois et les Russes sont particulièrement fins/intelligents/visionnaires en la matière. 

J'avais déjà pu soumettre à lecture ce rapport, particulièrement intéressant, rédigé par le Colonel Masataka Oguro de la JASDF, à la tête du 8ème escadron de chasse opérant en Mer de Chine orientale et en Mer du Japon.  Vous noterez que l'introduction du F-35 dans les forces japonaises, et notamment ses coûts opérationnels, ne manquait pas de soulever des questions du côté de l'auteur :

 

Le document joint est particulièrement intéressant.

Comme mentionné dans ce dernier, sur le continent européen la Norvège est en première ligne. Après le retrait des F-16, la « guerre d’usure » menée par la Russie risque d’en faire le maillon faible de cette région du monde. Le F-35 devra bientôt montrer ce qu'il a (ou ce qu'il n'a pas ) dans le ventre. Il me semble que sur la Baltique la situation est peut-être moins problématique mais peut-être également plus dangereuse, car il y a beaucoup plus d’intervenants (Allemand, Suédois, Polonais, Danois et Finlandais). 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 52 minutes, ARPA a dit :

Le pire, c'est que même la France n'osera pas le dire. J'ai peur que le F35 soit en réalité tellement mauvais qu'il va réduire significativement la puissance aérienne de l'occident. Si une armée de l'air qui passe au F35 se retrouve avec moins d'avions (vu le coût c'est évident), encore moins d'heures de vols (vu la disponibilité), avec des pilotes moins performants (vu qu'ils ne pourront pas voler assez pour s'entraîner) des avions globalement moins performant (charge utile, rayon d'action, vitesse) et qu'elle doit quand même faire des raids lourd et complexe (avec 4 avions par raids, on retrouve la logique qu'on avait avec les SEM, un qui emporte la bombe, un le pod de désignation et 2 qui servent de nounou) on finit par avoir une baisse capacitaire vraiment importante.

C'est un peu l'idée.

Un raid façon Hamilton par exemple, combien de F-35, et à quel coût? Il n'y aura pas toujours besoin de percer des défenses A2AD super complexes... Par contre voler loin, ravitailler en chemin, ça va être une autre paire de manches... Et jusqu'à preuve du contraire les avions ravitailleurs ne sont pas furtifs, à l'exception du drone MQ-25 Stingray dont l'acquisition n'est absolument pas prévue pour le moment et qui n'est pas taillé pour accompagner des raids.

il y a 52 minutes, ARPA a dit :

J'espère que j'exagère, mais il se pourrait que dans quelques années, la France représente bien plus de 50% de la puissance aérienne européenne. Alors qu'il y a quelques années, quand on avait un petit nombre de mirage 2000 chasseurs ou bombardier et que nos voisins avaient un grand nombre de F16 chasseurs et bombardier, la France représentait moins que ça part.

Ah non mais ça y a pas besoin de le préciser c'est en cours. Avec 225 Rafale on aura l'équivalent de 500 Mirage 2000 d'ancienne génération, si ce n'est plus. la disponibilité déjà excellente en opérations (>90%) va s'améliorer avec les nouveaux modes de maintenance au dessus du territoire national et une fois le gap de la formation de pilotes étrangers passé.

Et si le NGF ou tout autre appareil hautes performances se fait, avec ou sans partenaire, ce sera encore pire puisque personne n'est doté un bimoteur lourd et rapide à long rayon d'action, ce qu'aurait pu/dû être l'Eurofighter, et qu'il ne sera probablement jamais même avec des CFT.

Qu'on le veuille ou non si le développement se poursuit naturellement la France va consolider sa place de première puissance militaire européenne tous spectres au moins dans l'aérien. Pour ce qui est du terrestre et du naval c'est autre chose même si dans le cas de la marine nous ne sommes pas trop à plaindre du point de vue des plates-formes, mais avons besoin d'armements plus performants et plus nombreux. Et l'armée de terre se modernise quand même à marche forcée en ce moment.

 

il y a 40 minutes, Skw a dit :

Cela est particulièrement inquiétant en matière de police du ciel. On tend à sous-estimer l'importance de cette mission, notamment parce que cela n'est pas très sexy, mais je pense que l'on se façonne une faiblesse en la matière... que sauront exploiter de potentiels adversaires. La guerre, ce n'est pas forcément envoyer des vagues de chasseurs-bombardiers et de lancer des bombes par milliers de tonnes. C'est parfois rendre pour l'adversaire intenable une situation à laquelle il ne s'est pas ou sinon mal préparée : multiplier les intrusions dans le domaine aérien adverse et le pousser à cramer le potentiel matériel bien plus rapidement que prévu, user sur les mers de la diplomatie de l'éperonnage pour marquer progressivement son emprise territoriale, etc. Plein de petits contacts, se concevant dans une logique du harcèlement-harassement... Et je pense notamment que les Chinois et les Russes sont particulièrement fins/intelligents/visionnaires en la matière. 

J'avais déjà pu soumettre à lecture ce rapport, particulièrement intéressant, rédigé par le Colonel Masataka Oguro de la JASDF, à la tête du 8ème escadron de chasse opérant en Mer de Chine orientale et en Mer du Japon.  Vous noterez que l'introduction du F-35 dans les forces japonaises, et notamment ses coûts opérationnels, ne manquait pas de soulever des questions du côté de l'auteur :

Rien à ajouter, si ce n'est qu'on constate déjà une augmentation des incursions d'avions russes autour de la mer du nord, qui vont effectivement forcer les européens à sur-employer leurs avions ou à faire appel à ceux qui seront aptes à voler à bas coût pour effectuer cette mission de police.

Donc au retrait des derniers F-16, il restera les Eurofighters anglais et les Rafale et Mirage 2000-5 français pour aller à la rencontre des Tu-160 et autres bombardiers russes venant fureter par chez nous. Et on sait tous ce qu'il faut attendre de l'Eurofighter en termes de coûts à l'heure de vol et de longévité des cellules...

Donc... ?

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Rufus Shinra a dit :

Oui, Tetsuo, on sait que ces achats sont avant tout politiques et que les performances de l'avion n'ont aucune relation avec ses ventes. Ou est-ce que tu avais quelque chose d'autre à ajouter ?

Non, non ..c etait juste pour te faire réagir. Je sais que t aime bien de te la raconter...

pas encore passer modo ?:rolleyes:

 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 39 minutes, Patrick a dit :

Donc au retrait des derniers F-16, il restera les Eurofighters anglais et les Rafale et Mirage 2000-5 français pour aller à la rencontre des Tu-160 et autres bombardiers russes venant fureter par chez nous. Et on sait tous ce qu'il faut attendre de l'Eurofighter en termes de coûts à l'heure de vol et de longévité des cellules...

Donc... ?

Tu es médisant, je suis sûr qu'à mach 1.1 si on choisit bien sa trajectoire un F-35 peut intercepter un Tu-160... Si il décolle a temps... Et qu'il fait beau... 

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 39 minutes, Patrick a dit :

C'est un peu l'idée.

Un raid façon Hamilton par exemple, combien de F-35, et à quel coût? Il n'y aura pas toujours besoin de percer des défenses A2AD super complexes... Par contre voler loin, ravitailler en chemin, ça va être une autre paire de manches...

J'avais essayé de le calculer, en gros, on pourrait faire des raids avec presque 3 Rafale par F35... le résultat est anormal et la conclusion "raisonnable" serait que le F35 est bien meilleur qu'on ne le croit et que les données du Rafale sont juste de la propagande ...

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 40 minutes, Tetsuo a dit :

Non, non ..c etait juste pour te faire réagir. Je sais que t aime bien de te la raconter...

pas encore passer modo ?:rolleyes:

 

Côté "me la raconter", je t'assure, je reste très loin derrière les fanas du F-35, seul domaine dans lequel il dépasse qui que ce soit d'ailleurs. :-)

il y a 8 minutes, emixam a dit :

Tu es médisant, je suis sûr qu'à mach 1.1 si on choisit bien sa trajectoire un F-35 peut intercepter un Tu-160... Si il décolle a temps... Et qu'il fait beau... 

Si on largue le F-35 depuis la Station Spatiale Internationale, oui, peut-être.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Skw a dit :

Cela est particulièrement inquiétant en matière de police du ciel. On tend à sous-estimer l'importance de cette mission, notamment parce que cela n'est pas très sexy, mais je pense que l'on se façonne une faiblesse en la matière... que sauront exploiter de potentiels adversaires.

Absolument.

Je ne cesse de l'écrire sur des forums étrangers.  Les pilotes de Su27 Su30 et consorts qui viendront se frotter aux F35 en mission de réassurances de certains pays baltes vont bien se marrer à leur tourner autour sans que la dinde furtive en dessous de Mach 1.3 ne puisse réellement se sortir des cordes.

il y a 56 minutes, Patrick a dit :

Avec 225 Rafale

t'es optimiste.

Pour le moment on parle de 180 en commande et 30 à venir.  Et sur les 210, 5 perdus à ce jour.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 45 minutes, emixam a dit :

Tu es médisant, je suis sûr qu'à mach 1.1 si on choisit bien sa trajectoire un F-35 peut intercepter un Tu-160... Si il décolle a temps... Et qu'il fait beau... 

un Tu-95 surement, un Tu-160, il faut que le pilote sot coopératif donc bien luné...

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Bon Plan a dit :

t'es optimiste.

Pour le moment on parle de 180 en commande et 30 à venir.  Et sur les 210, 5 perdus à ce jour.

Oui 205 appareils, reste 20 pour atteindre la taille voulu.

Ça ne représente que 1,3 milliard TTC (si on prend que des C), ce n'est pas vraiment le programme militaire le plus coûteux (c'est combien la TVA sur les avion de combat ?).

Et il faudra bien remplacer les 55 M2000 modernisés d'ici à 2030.

Donc la cible des 225 ne me semble pas exagérément optimiste.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, emixam a dit :

Oui 205 appareils, reste 20 pour atteindre la taille voulu.

Ça ne représente que 1,3 milliard TTC (si on prend que des C), ce n'est pas vraiment le programme militaire le plus coûteux (c'est combien la TVA sur les avion de combat ?).

Et il faudra bien remplacer les 55 M2000 modernisés d'ici à 2030.

Donc la cible des 225 ne me semble pas exagérément optimiste.

Et si dans ses présentations l'armée de l'air parle de MLU, de standard F5 et F6 c'est qu'elle imagine remplacer les premier Rafale acquis au début des années 2000 quand ceux ci auront leur 30 ans de vie opérationnelles.

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,528
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Adamante95
    Newest Member
    Adamante95
    Joined
  • Forum Statistics

    20,943
    Total Topics
    1,332,913
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries