Sign in to follow this  
webfabrice

Guerre du Pacifique

Recommended Posts

Hier soir sur la chaine belge RTBF1, j'ai pu voir l'excellent documentaire "ils ont filmé la guerre en couleur : l'enfer du pacifique". Pour ceux ne l'ayant pas vu, il sera diffusé dimanche 31 juillet sur France2 à 20h50. Des images et des videos exceptionnelles sur les differentes batailles des groupes aeronavales américains et japonnais, et sur les assauts des marines :

:arrow: Pearl Harbor

:arrow: Opération Doolittle

:arrow: tarawa

:arrow: Saipan

:arrow: Midway

:arrow: Iwo Jima

:arrow: Okinawa

En cherchant quelques précisions sur la bataille de Midway sur internet, je suis tombé sur cette carte :

Image IPB

A ma surprise, il est mentionné un "groupe de frégates françaises". Quelqu'un aurait des infos sur ces unités, leurs roles et leurs histoires durant ce conflit ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

En faisant des recherches, il semblerait que les forces navales francaises libres FNFL disposaient de navires dans le pacifique: un contre torpilleur: Le Triomphant, le croiseur auxiliaire Cap des palmes et l'aviso le Chevreuil. http://www.france-libre.net/forces_francaises_libres/1_1_4_2_FNFL_sur_toutes_les_mers_du_monde.htm Apres je ne sais pas si ces navires ont participé ou non à la bataille de Midway. Je continue les recherches ;-)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour l'info. J'ai trouvé quelques infos sur le Triomphant et sa campagne dans le pacifique :

Construit à Dunkerque 8) . Mis en service en 1935.

Engagé dans la campagne de Norvège au début du conflit, il est capturé par la Royal Navy le 3 juillet 1940 à Plymouth. Il sera réarmé le 28 août 1940 sous pavillon F.N.F.L. sous le commandement du Capitaine de Frégate Wietzel.

Du 3 septembre au 20 octobre 1940 il subit une refonte de son armement : il sera réarmé avec un 102 mm AA à la place d'un 138 mm recevant par ailleurs 2 canons de 37mm "pom-pom", 4 canons de 37 mm AA et 10 mitrailleuses de 13 mm supplémentaires. En février 1941, il aborde accidentellement un cargo en rade de Greenock.

Finalement, il appareille de Plymouth le 30 juillet 1941, direction le Pacifique.

En février 1942, il participe à l'opération G.R. d'évacuation des îles Nauru et Oléan (Îles Gilbert). Il remplit par la suite plusieurs missions d'escortes en Australie. Ces missions seront émaillé de nombreux problèmes de machines obligeant le Triomphant à de long passage en cale sèche en Australie.

Il est de nouveau avarié en décembre 1943 par un Typhon.

Réparé aux U.S.A. (d'avril 1944 à mai 1945) il est redéployé dans l'Océan Indien en mai 1945.

A priori aucun batiment francais n'a participé directement ou indirectement à la bataille de Midway.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour mon premier poste : bonjour a tous

Les Bancs Français De Frégate ( Hawaïens : Mokupapapa ) est le plus grand atoll dans les îles hawaïennes du nord-ouest . Son nom commémore l'explorateur français Jean-François-François de La Pérouse , qui a presque perdu deux frégates en essayant de se diriger dans les bancs. Il se compose 30 km d'un long croissant le pinacle de Perouse de 40 metres est le seul reste de ses origines volcaniques. Le secteur total de terre des îlots est de 25 km² . Le secteur total de récif de corail des bancs est plus de 938 km² .

Les bancs français de frégate est environ 560 milles de nord-ouest de Honolulu .

Guerre mondiale II

Pendant les premiers mois du conflit USA/Japon dans la guerre mondiale , les hydravions japonais ont de temps en temps employé les bancs français de frégate comme point rendez-vous pour réapprovisionner en combustible par des sous-marins. A la mi- 1942 , l'activité navale croissante des ETATS-UNIS dans le secteur a empêché davantage l'utilisation des Japonais.

Image IPB

http://en.wikipedia.org/wiki/French_Frigate_Shoals

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

des infos intéressantes lues sur http://lefauteuildecolbert.over-blog.fr/4-index.html

Image IPB

[...]Pendant longtemps, personne n'a voulu croire le témoignage de Willet S. Lehner. Plus de soixante ans plus tard, des spécialistes font, dans la baie de Oahu, une découverte sensationnelle qui confirme ses dires. Ils retrouvent, par 366 mètres de fond, l'épave d'un sous-marin de poche japonais et repèrent sur sa tourelle un impact de projectile dont la taille correspond aux pièces d'artillerie de l'USS Ward. Aucun doute : les Américains ont coulé le sous-marin plusieurs heures avant l'attaque des bombardiers japonais.  [...]

Share this post


Link to post
Share on other sites

et il semblerait au vu des derniers travaux des historiens que l'un de ces sous-marins aurait réussi à placer une torpille sur l'Oklahoma durant l'attaque aérienne du 7 décembre

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois que je l'avais vu à l'époque ce reportage. De mémoire, un des sous-marins s'est échoué sur une plage et un sous-marinier nippon, vivant mais hors d'état de faire quoique ce soit, a été fait prisonnier. Il a demandé à ses geoliers la permission de se suicider mais évidemment, ils ont dit non.

C'est dingue quand même, qu'il ait fallu autant de temps pour mettre au clair ce qui s'était passé.

Un site sur le sujet : http://i-16tou.com/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hier, j'ai regardé les deux premiers épisodes de la célèbre série "The pacific" diffusé hier soir sur france 2 avec la fameuse bataille livré à Guadalcanal.

Ce qui est marrant que la série sur france 2 a été renommé en "Band of brother : L'enfer du pacifique" à croire que les spéctateurs de france 2 sont un public inculte à qui il faut leur donner un titre plus explicite pour leur faire comprendre qu'il s'agit bien d'un film de guerre sur la guerre du pacifique et surtout pour surfer le vague du succès de "band of brother".

Sérieusement, c'est une très bonne série qui retranscrit assez fidèlement l'enfer de Guadalcanal.

Vraiment, ces mecs devaient en avoir entre les jambes pour mener une guerre dans ces conditions.

Et on comprend aussi pourquoi les japonais ont perdu cette bataille, ils ont employé des tactiques de combats totalement inadapté voir suicidaires !

Quelle idée d'envoyer ses soldats avec la fleur au fusil en plein champs de bataille sans soutien de l'artillerie.

J'ai du mal croire que les officiers japonais n'avaient pas pensé qu'une arme diabolique a été inventée et avaient fait ses preuves depuis la première guerre mondiale : LA MITRAILLEUSE !

En effet, les marines américains ont fait un véritable carnage sur les soldats japonais qui chargeaient en pensant que leur fureur de guerrier hérité des samouraï allaient suffire pour "éviter" les balles.

CRUELLE DESILLUSIONS  >:(!

Bon biensur, y a quelques scènes de type "Rambo" auquel le marine à lui seul arrive à tuer des japs qui viennent de toute part mais ces scènes restent acceptables contrairement à la version "allemande" de Band of Brother ou ca frise parfois le ridicule.

En tout cas, il y a une scène poignante sur la fin de la première offensive japonaise lorsqu'un soldat nippon se retrouve seul devant une dizaine de marines qui s'amusent avec lui en tirant à droite à gauche pour l'empècher de bouger alors que le soldat japonais en pleurs bombait son torse pour mourir "honorablement" au combat d'une balle comme ses camarades.

Puis c'est là, que l'un des héros lui donne cette mort "honorable" en l'executant de deux balles.

C'est là que l'on voit deux ennemis qui avaient une conception différente de faire la guerre.

Pour un japonais, se faire prisonnier est un déshonneur ultime qui va se répercuter sur lui et toute sa famille.

J'ai hâte d'être à dimanche prochain.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et on comprend aussi pourquoi les japonais ont perdu cette bataille, ils ont employé des tactiques de combats totalement inadapté voir suicidaires !

La victoire dans les Salomons s'est avant tout jouée sur l'eau et encore plus dans les airs, il fallait faire passer le ravitaillement celui qui avait le ravito tenait le terrain en l'occurence le terrain d'aviation à Guadalcanal.

La nuit de Savo le 7 août 42 Richmond K. Turner a bien failli perdre l'avantage quand ses transports se sont retrouvés sans protection après la victoire des croiseurs de Mikawa, tout se joua peut être à un ou deux obus de 203 mm sur la passerelle et la chambre des cartes du Chokaï.

Grâce à leur supériorité aérienne les US étaient maître de la zone des combats de jour, la nuit et seulement la nuit les japonais tentaient de leur contester cette supériorité.

Les Salomons furent une guerre d'attrition terrible qui vit mourir la fine fleur de l'aéronavale japonaise, dont le tombeau ne fut pas comme on le croit Midway mais bien les Salomons entre août 42 et la mi-43 lors des raids US sur Rabaul

Il faut voir ou revoir la ligne rouge le film de Terrence Mallick sur Guadalcanal.

Pour ce qui est des massacres de l'infanterie japonaise celle ci était animée de l'esprit Bushido et les charges massives que connurent les russes à Port Arthur et les Américains aux Aléoutiennes ou à Guadalcanal participent de cette philosophie.

Le général commandant les troupes japonaises d'Iwo Jima fit comprendre à ses hommes qu'il valait mieux survivre pour pouvoir combattre le lendemain et Iwo Jima fut un suplice pour les Marines

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour compléter la réponse de Pascal, il faut ajouter quelques points :

- les japonais n'ont pas connu la 1ière guerre mondiale et les tueries engendrées par les mitrailleuses

- les charges banzai ont correctement fonctionné face aux chinois même si les pertes ont été lourdes ( la Chine est l'endroit où l'armée japonaise perd le plus de soldats au moins jusqu'en 1943 )

- les japonais ont quand même consciense du danger d'attaquer des unités à forte puissance de feu mais leur réponse ( attaquer de nuit pour limiter la distance à parcourir sous le feu ennemi ) est une impasse tactique déjà démontrée face aux soviétiques en 1938 et 1939

C'est effectivement en 1944 que les japonais vont adapter ( progressivement ) des tactiques plus efficaces face aux unités US spécialement à Iwo Jiwa et Okinawa qui seront ( en 1945 ) de vraies tueries où les USA perdront des divisions entières de Marines face à des réservistes japonais

Comme l'indique Pascal, la guerre du Pacifique s'est jouée dans les airs et sur ( ou sous ) mer

Si tu as aimé  les premiers épisode, tu adoreras la suite ( mais il aut avoir le coeur bien accroché car certaines scénes sont à la limite du soutenable )

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vrai que la scene de la charge suicidaire face a une browning est assez terrifiante, et si je me souviens bien, ils attaquent de front l'unique mitrailleuse, ce qui n'etait tout de meme pas si facile que ca pour les servants, mais c'est pas sur ce genre de failles tactiques que ca s'est joue.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non mais ça aurait pu à Guadalcanal ( pas la campagne ) car si les japonais prennent l'aéroport, c'est fini

Les japonais ont eu une petite fenêtre en octobre/novembre quand ils ont presque autant de troupes que les USA ( car la série ne montre pas que les troupes US n'ont jamais été en infériorité numérique et souvent en forte supériorité numérique : faut pas non plus casser l'image du soldat US demi-dieu de la guerre  :lol:  )

si on fait un what-if :

Si au lieu d'attaquer de nuit, les japonais avaient utilisé la nuit pour s'infiltrer et avaient attaqué au petit matin de façon plus coordonnée notamment avec leurs appuis ( mortiers, artillerie ), ça aurait certainement été plus rentable.

L'autre possibilité était de gagner la bataille en mer en écoeurant les américains par l'ampleur des pertes mais pour ça il aurait fallu qu'ils engagent le Yamato, le Nagato et le Mutsu en plus du Kongo et du X ( trou de mémoire ) durant les nuits décisives de novembre

En coulant le South Dakota et le Wahington ( ça a failli d'ailleurs ), les japonais auraient pu éventuellement faire renoncer les USA à Guadalcanal au moins provisoirement

Pas sur que le carburant aurait permis une telle opération toutefois

A mon sens, la grosse erreur a été de donner la priorité à Guadalcanal au lieu de Port Moresby qui était bien plus stratégique 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelle idée d'envoyer ses soldats avec la fleur au fusil en plein champs de bataille sans soutien de l'artillerie.

J'ai du mal croire que les officiers japonais n'avaient pas pensé qu'une arme diabolique a été inventée et avaient fait ses preuves depuis la première guerre mondiale : LA MITRAILLEUSE !

Il me semble avoir lu que les Japonais avaient pour tactique d'utiliser leurs mitrailleuses très en avant pour accompagner les assauts... ce qui montre a priori qu'ils avaient compris son potentiel, du moins quand c'est eux qui étaient en assaut.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'était pas des redifs d'émission qui passaient sur la 3 ou arte ? J'avais adoré ces documentaires sur cette guerre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non il s'agit de la série produite par Spielberg ( et Tom Hanks ? ) sur la guerre du pacifique écrite à partir de livres de souvenirs de soldats US.

A Rob1 : les mitrailleuses qui suivent l'assaut au plus près sont en fait des fusils-mitrailleurs assez proche du Bren britannique, ils sont conçus pour assurer l'appui feu du groupe de combat et notamment en combat offensif les feux de suppression

Le problème des japonais tient au fait que l'assaut de nuit ne permet pas d'assurer un appui-feu optimal et que les tactiques de vagues humaines ne sont pas trés adaptées non plus à ce genre d'armes

Il me semble que certaines de ces "mitrailleuses" sont équipées de bayonnettes !!

A la fin de la guerre ( 1945 ), les assauts "banzai" sont limités soit à des assauts conçus comme une forme de suicide ( plutôt que de se rendre ) soit à des subordonnés qui n'ont pas compris que cette forme de guerre était révolue 

Share this post


Link to post
Share on other sites

La victoire dans les Salomons s'est avant tout jouée sur l'eau et encore plus dans les airs, il fallait faire passer le ravitaillement celui qui avait le ravito tenait le terrain en l'occurence le terrain d'aviation à Guadalcanal.

La nuit de Savo le 7 août 42 Richmond K. Turner a bien failli perdre l'avantage quand ses transports se sont retrouvés sans protection après la victoire des croiseurs de Mikawa, tout se joua peut être à un ou deux obus de 203 mm sur la passerelle et la chambre des cartes du Chokaï.

Les Salomons furent une guerre d'attrition terrible qui vit mourir la fine fleur de l'aéronavale japonaise, dont le tombeau ne fut pas comme on le croit Midway mais bien les Salomons entre août 42 et la mi-43 lors des raids US sur Rabaul

Les deux premiers épisodes étaient seulement cantonnées à la bataille de Guadalcanal, il ne montrait que les combats terrestres et quelques combats navals au loin.

Je ne me suis jamais rendu compte de la saignée qui a été faite aussi sur l'aeronaval japonaise durant la bataille des îles Salomon.

En effet, j'avais lu que Yamamoto avait sacrifié 2000 avions (et presque autant de pilote) pour protéger en vain les îles Salomon.

Mais apparemment, les pilotes américains avaient découvert le truc pour descendre les zéros et les tenzans et pourtant les japonais avaient encore leur meilleur pilote durant cette période de la guerre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour compléter la réponse de Pascal, il faut ajouter quelques points :

- les japonais n'ont pas connu la 1ière guerre mondiale et les tueries engendrées par les mitrailleuses

Etonnant que pas un seul haut gradé nippon n'ait regardé les comptes rendues et pu tenir compte de l'expérience de l'armée allemande et compris les ravages que peut faire une mitrailleuse bien utilisé dans un champ de bataille

- les charges banzai ont correctement fonctionné face aux chinois même si les pertes ont été lourdes ( la Chine est l'endroit où l'armée japonaise perd le plus de soldats au moins jusqu'en 1943

J'aime bien cette expression de "charge banzaï !" ;)

En effet, BANZAI c'est bien le mot ! :lol:

Alors comme ça ils ont morflé face aux chinois et n'ont pas compris qu'ils pouvaient morfler beaucoup plus face à une armée mieux équipé.

Vraiment insondable ces japonais...

C'est là que l'on voit que les japonais avaient un autre ennemie beaucoup plus sournois : L'ORGEUIL .

C'est effectivement en 1944 que les japonais vont adapter ( progressivement ) des tactiques plus efficaces face aux unités US spécialement à Iwo Jiwa et Okinawa qui seront ( en 1945 ) de vraies tueries où les USA perdront des divisions entières de Marines face à des réservistes japonais

Finalement, ils vont plus tard utiliser des tactiques mieux adaptés vers la fin de la guerre mais il sera déjà trop tard.

En tous cas, merci Loki pour tous ces compléments d'information.

Maintenant, il ne me reste plus qu'à voir "Lettre D'iwojima".

Et merci pascal pour ton post, et je dois aussi voir "La ligne Rouge" .

Bref, le genre de film qui ne passe pas en prime time.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les pertes aériennes alliées en combat sont tout aussi lourdes mais les japonais ont un trajet de 600 miles depuis leurs bases ce qui fait que leurs pilotes arrivent fatigués sur la zone de combat et perdent beaucoup de pilotes sur accidents sur les trajets retour ( saburo sakai qui a été trés gravement blessé sur un de ces trajets fait un récit de ce genre d'incidents où il a failli perdre le vie et il s'agit d'un des plus grands as japonais )

Edit : les japonais en combattant au dessus des positions alliées étaient sur que tout équipage/pilote perdu l'était de façon définitive ( beaucoup de pilotes n'emportaient pas de parachutes et ne cherchaient pas à s'extraire de leur avion par ailleur plus prompt à exploser ) alors que les pilotes alliés abattus étaient souvent récupérés par les équipes de sauvetage en mer ( trés compétentes côtés alliés )

Share this post


Link to post
Share on other sites

si on fait un what-if :

Si au lieu d'attaquer de nuit, les japonais avaient utilisé la nuit pour s'infiltrer et avaient attaqué au petit matin de façon plus coordonnée notamment avec leurs appuis ( mortiers, artillerie ), ça aurait certainement été plus rentable.

L'autre possibilité était de gagner la bataille en mer en écoeurant les américains par l'ampleur des pertes mais pour ça il aurait fallu qu'ils engagent le Yamato, le Nagato et le Mutsu en plus du Kongo et du X ( trou de mémoire ) durant les nuits décisives de novembre

En coulant le South Dakota et le Wahington ( ça a failli d'ailleurs ), les japonais auraient pu éventuellement faire renoncer les USA à Guadalcanal au moins provisoirement

Pas sur que le carburant aurait permis une telle opération toutefois

A mon sens, la grosse erreur a été de donner la priorité à Guadalcanal au lieu de Port Moresby qui était bien plus stratégique   

A propos da what if .

J'en connais un qui est pas mal : Et si la flotte Mikawa avait continué son offensive et avaient aussi attaqué les navires de transport ! Le cours de la bataille de Guadalcanal aurait surement changé.

D'ailleurs j'en connais un autre what if , c'est à propos de mon manga japonais préféré "Zipang" .

Dans l'épisode 12, la bataille de guadalcanal commence exactement comme dans les livres d'histoires avec l'attaque de la 8 ème flotte de la marine impériale et puis elle se retire .

Mais là où la nouveauté se produit, c'est que le fameux "YAMATO" apparait pour se préparer à faire quelque chose de terrible et d'inédit . :rolleyes:

Bon aller, je vous laisse le découvrir par vous-mêmes. ;)

C'est sous-titré en français.

ROB1 sait de quoi je parle (Il utilise l'avatar illustrant l'un des personnages les plus charismatiques de Zipang)

http://www.dailymotion.com/video/xmkap_zipang-episode-12_news

L'épisode commence par l'assaut américain sur les plages de guadalcanal puis la contre attaque japonaise arrive à la 9ème minute.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les pertes aériennes alliées en combat sont tout aussi lourdes mais les japonais ont un trajet de 600 miles depuis leurs bases ce qui fait que leurs pilotes arrivent fatigués sur la zone de combat et perdent beaucoup de pilotes sur accidents sur les trajets retour ( saburo sakai qui a été trés gravement blessé sur un de ces trajets fait un récit de ce genre d'incidents où il a failli perdre le vie et il s'agit d'un des plus grands as japonais )

Alors comme ça, il existait encore des AS japonais qui avaient survecu après la guerre. Et moi qui pensait qu'ils avaient tous été abattus ou qui s'étaient tous sacrifié en se jetant sur les navires US.

Edit : les japonais en combattant au dessus des positions alliées étaient sur que tout équipage/pilote perdu l'était de façon définitive ( beaucoup de pilotes n'emportaient pas de parachutes et ne cherchaient pas à s'extraire de leur avion par ailleur plus prompt à exploser ) alors que les pilotes alliés abattus étaient souvent récupérés par les équipes de sauvetage en mer ( trés compétentes côtés alliés )

Alors là, je tombe sur le cul, C'est justement ça la pire erreur de l'aviation japonaise, ne pas forcer les pilotes à prendre les parachutes pour les récupérer en mer ou sur terre .

Les japonais mieux qui quiconque savaient qu'il fallait 2 à 3 ans pour former un pilotes d'avions de chasse performant alors qu'il ne fallait pas plus de quelques jours pour construire un zéro.

Je suis abassourdie de voir qu'un homme aussi intélligent que Yamamoto n'ait pas tous fait pour préserver au maximum la denré la plus précieuse durant cette guerre : LES PILOTES.

Heureusement, les ricains eux avaient très bien compris que la vie d'un pilote était très précieuse. Surtout un pilote expérimenté.

Merci encore de ces explications Loki. Qu'est ce que je ferai sans toi!  :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il me semble que certaines de ces "mitrailleuses" sont équipées de bayonnettes !!

Indeed : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mitrailleuse_Type_99. Pourtant courir avec un truc pareil à la hanche paraît peu réaliste, surtout pour un petit gabarit comme l'étaient souvent les Nippons.

Les fusils des Japonais étaient aussi démesurément longs et lourds, il semble que les capacités des Japonais au tir de fusil étaient faibles.

Mais pour les vraies mitrailleuses, il n'y avait pas de tactique de mobilité similaire ? Je me souviens d'une scène de mitrailleuse sur roulettes dans la Ligne Rouge.

Les pertes aériennes alliées en combat sont tout aussi lourdes mais les japonais ont un trajet de 600 miles depuis leurs bases ce qui fait que leurs pilotes arrivent fatigués sur la zone de combat et perdent beaucoup de pilotes sur accidents sur les trajets retour

Et puis un avion qui se trouve engagé trop longtemps tombe à court de carburant sur le chemin retour. Pendant la bataille d'Angleterre, on estime à 10% les pertes de Bf 109 par panne de carbu.

ROB1 sait de quoi je parle (Il utilise l'avatar illustrant l'un des personnages les plus charismatiques de Zipang)

Yes, mais je n'en suis qu'à l'épisode 10 ou 11, ne me spoile pas la suite !  ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

un gros bémol a tout ce qui a été dit au dessus

Les japonais ne sont pas systématiquement adeptes de la bete charge banzai (qui ne sera que le fait de sous unités avec officiers et sous officiers subalternes laissés à leur errement, bien souvent sur des iles ou ilots et quand le ravitaillement et les munitions commencent à montrer un début de pénurie)

Pour mémoire ils ont eu

* quelques très bons manoeuvriers (notamment dans leur AdT) comme Yamashita qui a debordé les anglais et les hollandais par des infiltrations sur les arrières très bien pensées (notamment par des passages à travers des portions de jungles, portions clés et chemins pas evident, les japonais n'etant contrairement à la légende pas mieux adaptés au combat jungle que les européens) ou  comme Lida en Birmanie

* des généraux capables d'actions combinées inter armes (comme Homma a Baatan)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as raison mais à l'échelle grand-tactique ou opérative :

La doctrine japonaise prévoit de façon systématique la manoeuvre pour ses grandes unités ( à savoir attaque de fixation de front par un régiment ( par ex ) et attaque de flanc ou par les 2 flancs pour les 2 autres régiments )

Mais à une échelle tactique ( comment le régiment ou le bataillon doit conduire son attaque ) c'est quasi-systématiquement une attaque en vague humaine plus ou moins compacte type 1ière guerre mondiale assez souvent de nuit pour réduire la zone dangereuse

Il y a des exceptions bien sur à ce schéma

La guerre dans le Pacifique va invalider ce schéma car les combats se livrent à une échelle tactique face à un adversaire systématiquement retranché ( et là, les méthodes d'attaque comptent ) et le plus souvent supérieur en nombre

Share this post


Link to post
Share on other sites

Puisqu'on est dans le sujet, j'avais entendu l'histoire de plusieurs soldats/pilotes juponnais trouvés sur les iles pacifiques durant les années 70-80. Certains avaient désertés et d'autres n'ont pas eu "l'honneur" de mourir pour l'Empereur. Ils restaient donc cachés pensant que la guerre continuait toujours ou ne voulait plus rentrer par peur d'être fusillés. Quelqu'un aurait des précisions sur cette histoire?

Share this post


Link to post
Share on other sites

véridique : on a trouvé dans les années d'après guerre des survivants de l'armée impériale japonaise refusant de se rendre et ne croyant pas à la défaite du Japon qui ont tenu des années voire des decennies dans la jungle.

L'ouvrage de référence en français, c'est "les vainqueurs de la défaite" qui est rangé quelque part chez moi ( c'est un peu le bordel en ce moment  :lol:  )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,488
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Tortue-De-Combat
    Newest Member
    Tortue-De-Combat
    Joined
  • Forum Statistics

    20,853
    Total Topics
    1,303,014
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries