Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre du Pacifique


Recommended Posts

Mais les Palau constituaient un point d'appui essentiel pour la reconquête totale des Philippines (dont Nimitz n'était pas partisan) et notamment le mouillage de Kossol Passage qui pouvait abriter jusqu'à 60 navires.

Les Marines eurent connurent trois batailles terribles dans le Pacifique Betio, Pelleliu et Iwo Jima

Link to post
Share on other sites

Mais les Palau constituaient un point d'appui essentiel pour la reconquête totale des Philippines (dont Nimitz n'était pas partisan) et notamment le mouillage de Kossol Passage qui pouvait abriter jusqu'à 60 navires.

Les Marines eurent connurent trois batailles terribles dans le Pacifique Betio, Pelleliu et Iwo Jima

+1
Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...

Puisqu'on en parlait :

Image IPB

In March of 1974, some 29 years after the official end of World War II, Hiroo Onoda, a former Japanese Army intelligence officer, walks out of the jungle of Lubang Island in the Philippines, where he was finally relieved of duty. He handed over his sword (hanging from his hip in photo), his rifle, ammunition and several hand grenades. Onoda had been sent to Lubang Island in December of 1944 to join an existing group of soldiers and hamper any enemy attacks. Allied forces overtook the island just a few months later, capturing or killing all but Onoda and three other Japanese soldiers. The four ran into the hills and began a decades-long insurgency extending well past the end of the war. Several times they found or were handed leaflets notifying them that the war had ended, but they refused to believe it. In 1950, one of the soldiers turned himself in to Philippine authorities. By 1972, Onoda's two other compatriots were dead, killed during guerrilla activities, leaving Onoda alone. In 1974, Onoda met a Japanese college dropout, Norio Suzuki, who was traveling the world, and through their friendship, Onoda's former commanding officer was located and flew to Lubang Island to formally relieve Onoda of duty, and bring him home to Japan. Over the years, the small group had killed some 30 Filipinos in various attacks, but Onoda ended up going free, after he received a pardon from President Ferdinand Marcos. (AP Photo) #

Link to post
Share on other sites

Mais les Palau constituaient un point d'appui essentiel pour la reconquête totale des Philippines (dont Nimitz n'était pas partisan) et notamment le mouillage de Kossol Passage qui pouvait abriter jusqu'à 60 navires.

Les Marines eurent connurent trois batailles terribles dans le Pacifique Betio, Pelleliu et Iwo Jima

Elle n'est pas représenté Betio dans la série ?

Pardon pour mon manque de culture sur la WW2, mais les Japonais étaient vraiment autant jusqu'au boutiste ?

Quand on voit le Jap se faire canardé comme un lapin sans même chercher à s'abriter , où alors monter un assaut d'infanterie à découvert en sachant très bien qu'il vont y passer... soit c'est du courage poussé à bout, soit c'est de la connerie...

Link to post
Share on other sites

Elle n'est pas représenté Betio dans la série ?

Je ne crois pas betio c'est Tarawa je crois

Pardon pour mon manque de culture sur la WW2, mais les Japonais étaient vraiment autant jusqu'au boutiste ?

Quand on voit le Jap se faire canardé comme un lapin sans même chercher à s'abriter , où alors monter un assaut d'infanterie à découvert en sachant très bien qu'il vont y passer... soit c'est du courage poussé à bout, soit c'est de la connerie...

Ca n'est pas de la connerie mais de la doctrine : les japonais ont maintenu la charge à l'arme blanche après la 1ière GM alors que les pays qui ont connu le feu sur le front occidental ont refondu leurs tactiques d'infanteries

Les japonais pensaient que la puissance de feu pouvait encore été vaincu au corps à corps à condition de combattre de nuit : ça s'est révélé une erreur

Mais ils ont appris avec le temps et à la fin de la guerre, les charges banzai sont soit l'oeuvre d'officiers qui ne veulent pas changer soit une forme de suicide quand les moyens de se défendre ( munitions, eau etc etc ) n'existent plus et pour éviter de se rendre : en 1945, l'accent est mis sur une résistance acharnée à partir de positions retranchées et sur le combat d'embuscade, les pertes américaines deviennent alors trés lourdes  

Link to post
Share on other sites

Il suffit de voir le nombre de prisonniers fait par les Marines pour comprendre la mentalité:

Iwo Jima: 22000 Militaires Japonais, 216 prisonniers

Tarawa: 4700 Militaires Japs, 16 prisonniers

et encore dans le tas de prisonniers ,t'avais des coréens enrôlé de force .

Elle n'est pas représenté Betio dans la série ?

Pardon pour mon manque de culture sur la WW2, mais les Japonais étaient vraiment autant jusqu'au boutiste ?

Quand on voit le Jap se faire canardé comme un lapin sans même chercher à s'abriter , où alors monter un assaut d'infanterie à découvert en sachant très bien qu'il vont y passer... soit c'est du courage poussé à bout, soit c'est de la connerie...

du fanatisme ,ils avaient un pied dans le monde moderne et l'autres était resté au moyen-âge comme disait un grand officier Britannique à l'époque .

Je ne crois pas betio c'est Tarawa je crois

s'est sur l'atoll (long de 30 km sur sa façade orientale ,alors que toute la façade occidentale est constitué d'un récif de corail ) de Tarawa que se trouve Betio (4 km de longs )qui se situe à l'extrémité sud ouest de l'atoll (il y a 42 petites îles à l'Est et 5 au Sud ) .

dans la série The pacific ,on aborde les bataille de Guadalcanal ,de bougainville ,de peleliu ,iwo jima et okinawa .

Ca n'est pas de la connerie mais de la doctrine : les japonais ont maintenu la charge à l'arme blanche après la 1ière GM alors que les pays qui ont connu le feu sur le front occidental ont refondu leurs tactiques d'infanteries

+1

Les japonais pensaient que la puissance de feu pouvait encore été vaincu au corps à corps à condition de combattre de nuit : ça s'est révélé une erreur

+1

Mais ils ont appris avec le temps et à la fin de la guerre, les charges banzai sont soit l'oeuvre d'officiers qui ne veulent pas changer soit une forme de suicide quand les moyens de se défendre ( munitions, eau etc etc ) n'existent plus et pour éviter de se rendre : en 1945, l'accent est mis sur une résistance acharnée à partir de positions retranchées et sur le combat d'embuscade, les pertes américaines deviennent alors trés lourdes 

+1

Link to post
Share on other sites

J'avais trouvé un peu dommage le fait de ne pas évoquer Betio/Tarawa dans la série.

C'est récemment que j'ai commencé à réaliser pourquoi ce n'était pas fait.

La série se concentre sur des hommes, et sur les batailles auxquelles ils ont participé. Or, il y a eu deux axes de progression dans le Pacifique :

- Pacifique Sud-Ouest, sous l'autorité de Mac Arthur, par Guadalcanal/les Salomons, les "Nouvelle-*", Peleliu, Leyte et les Philippines avec une bifurcation vers la Birmanie d'une part, et le Japon (Okinawa) d'autre part.

- Pacifique Centre, sous l'autorité de Nimitz, par les Iles Gilbert (Tarawa), les  Marshall, les Mariannes, avant Iwo-Jima et Okinawa.

Les hommes que l'on voit sont affectés aux unités du front Sud-Ouest, et ce sont donc ces batailles qui sont traitées prioritairement. Ensuite, le retour de Basilone au front permet d'inverser la perspective et de donner un point de vue sur Iwo-Jima depuis l'axe centre, puis sur Okinawa qui voit des troupes converger depuis deux axes.

Le schéma m'est apparu clairement quand j'ai regardé une carte des deux axes de progression, avec les dates des batailles, en la comparant avec les listes des épisodes. C'est du moins comme ça que je l'ai compris. Traiter de Tarawa, d'Eniwetok ou de Saipan aurait obligé à ne pas traiter les premiers épisodes, ou bien aurait rallongé substantiellement la série. De plus, il n'y avait peut-être pas assez de témoignages "de qualité" concernant les batailles du Pacifique Centre, car il ne faut pas oublier que la série est très basée sur des témoignages écrit qui ont une qualité littéraire certaine.

Link to post
Share on other sites

Cette stratégie de progression sur deux axes pouvait être présentée d'une manière ou d'une autre:

-soit vue comme un excellent moyen de diviser les forces japonaises

-soit comme une monumentale gabegie de moyens notamment à partir du moment où, en Europe le débarquement en Italie puis la Normandie se profilaient à l'horizon.

En 42 les Américains n'eurent guère le choix le tempo était donné par le Japon et les Marines débarquèrent aux Salomons parce que les Japonais s'étaient implantés à Tulagi.

Mais reprendre les points d'appuis japonais ne constituait pas une fin en soit. Le but ultime des chefs d'état-major était de mettre le Japon à genoux. Pour y arriver il fallait atteindre la métropole japonaise et pas aller chercher chaque garnison d'île en île à la fourchette à escargots.

C'est ce que Nimitz compris assez vite, d'autant plus facilement qu'après Midway et la campagne des Salomons l'aéronavale japonaise n'était que l'ombre d'elle-même notamment au niveau humain. Quand les porte-avions du programme 1940 commençèrent à entrer en service mi-43; Nimitz put mettre en place sa stratégie des larges bonds et du by-pass.

Là où Halsey et Mac-Arthur progressaient de 400 kms par an, Nimitz et Spruance progressaient de 2500 kms.

"Mac" était furieux de voir les moyens croissants de la Navy lui échapper alors que pour lui le politique la clé de l'action américaine c'était les Philippines avant tout; cet Archipel sous responsabilité US avait été envahi et c'était lui qui commandait là-bas en 42.

Donc stratégie dualle ou gaspillage d'énergie sur fond de querelle d'ego et de guerre de chapelles Army/Navy?

Link to post
Share on other sites

en effet dans ses deux axes , il faut également voir que le pouvoir politique avait à faire à deux fortes personnalités dont les objectifs étaient légèrement différent dès le départ de la reconquête.

pour avoir lu il y a quelques années les mémoires de Mac Arthur ( qui entre parenthèses c'est battu en France pour la 1ère Guerre mondiale ) , on constate que les deux hommes ne seraient pas trop parti en vacances ensemble....les états unis menait deux guerres de front ( europe / pacifique ) alors deux axes ne leur posaient pas de problèmes majeurs.

MacArthur était selon moi ( je donne juste un avis ) meilleur du point de vue global dans cette guerre , des nerfs à toutes épreuves (certainement un gain de 1917 - 18 )

il a fini par diriger au Japon de main de maître toute la période de transition ( la visite de L'Empereur à son Bureau est du grand Art et d'une grande classe ! ) d'ailleurs si le Japon à bien réaliser sa ré-adaptation d'après guerre , il le doit beaucoup à MacArthur.

il faut pas oublier non plus que MacArthur avait son meilleur second aux mains des Japonnais. le pauvre est sorti de sa détention dans un état épouvantable et si je me souviens bien , il était présent sur le Navire pour la reddition finale de l'empire du Soleil levant.

sur les vitesses de Progression elles me paraissent faussées et assez injustes car MacAtrhur avait plus de Japonnais sur son axe que Nimitz.

Link to post
Share on other sites

"La guerre du Pacifique a été une guerre pour les bases"

                                                      Ernest J. King

La Navy sur le front du Pacifique Centre s'était donné pour mission de conquérir des îles destinées à recevoir les bases de l'USAAF le but ultime étaient les frappes sur le Japon.

Dès 1943 E.J King déclarait à la conférence de Casablanca que le verrou du Pacifique tant au niveau des communications japonaises que des bases de départ sur le Japon étaient les Mariannes.

Le fait que les Japonais étaient moins nombreux sur la route du centre que sur le théâtre Sud-Ouest ne change pas grand chose au fond du problème.

Les B 29 qui ont réduit le Japon en cendre partaient de Tinian de Guam et d'Iwo Jima puis enfin d'Okinawa.

A la conférence d'Honolulu en juillet 44 Roosevelt offrit la campagne des Philippines à MacArthur car il avait besoin du soutien au moins symbolique de "Mac" dans la campagne éléctorale de novembre 44 contre Dewey. Mac Arthur était le militaire américain le plus populaire, un homme de médias rien à voir avec Nimitz.

Moralité Iwo Jima fut repoussée de 5 mois. Lors du raid de "Jocko" Clark sur les Bonin Volcano les 14/17 juin 44 juste avant la bataille de la mer des Philippines Iwo Jima n'était quasiment pas défendu au sol c'était un aérodrome. Les américains progressaient tellement vite que les Japonais n'avaient pas eu le temps de renforcer l'île. Eastwood montre celà très bien dans le film "Lettres d'Iwo Jima".

Le laps de temps laissé aux Japonais par la bataille de Leyte et le débarquement de Luçon en décembre leur permit de transformer l'île en bunker avec les conséquences que l'on sait.

Link to post
Share on other sites

C'est vrai que le front Pacifique Central offrait des bases pour bombarder le Japon, mais le theatre Pacifique-Sud Ouest pouvait, en theorie couper des lignes maritimes vitales pour l'Empire Japonais si la conquete des Philipines avait eu lieu plus tot par exemple, le ravitaillement du Japon en petrole indonesien aurait ete serieusement compromis (il l'a ete, mais plus en raison de la guerre sous marine je crois)

Link to post
Share on other sites

Effectivement le "Silent Service" avait tellement écorné la flotte de tankers de la marine japonaise que celle-ci décida au tournant de 43/44 après les assauts de l'USAAF et les raids de l'USN sur Rabaul de concentrer la flotte à Singapour et à Brunei au plus près des gisements de Bornéo.

Tawi Tawi une rade foraine au nord est de Bornéo servit de base de départ à la 1ère Flotte Mobile en juin 1944 en prélude à la bataille des Mariannes.

En bref début 44 le Japon avait du pétrole en Indonésie mais deux problèmes:

-les japonais avaient consciencieusement détruit les installations de raffinage hollandaises avec pour conséquence qu'ils devaient "remonter" en métropole le brut pour le raffiner

-comme ils virent la majorité de leur tankers coulé par les américains ils durent se résigner à baser la flotte au plus près des gisement et de surcroit à faire tourner les navires au pétrole non raffiné ...

Couper le Japon des gisements indonésiens en reprenant les Philippines fut un argument de "Mac" en juillet 44 à la conférence d'Honolulu. Mais à cette époque le contact était déjà bien réduit. En fait les Philippines étaient surtout une question d'honneur pour Mac Arthur. En 1942 il avait dû évacuer sur ordre laissant Wainwright (le général dont parlait Sticks) seul face aux Japonais.

Son "je reviendrai" devint une phrase mythique et il était hors de question pour lui et pour beaucoup de "by passer" les Philippines, un grand pays peuplé doté d'un véritable état, rien à voir avec des atolls paumés sans population du Pacifique.

Je pense que çà a beaucoup pesé dans le choix de reconquérir les Philippines. Alors qu'une base aussi importante que Rabaul fut laissée de côté et tomba comme un fruit mûr en 1945.

Quand on regarde froidement les faits et notamment la puissance énorme de la flotte du Pacifique en juin 1944* on se dit qu'un assaut sur Iwo Jima après la déroute des Mariannes aurait permis de gagner beaucoup de temps. Nimitz le savait lui qui aurait bien aimé se concentrer sur Iwo Jima et Formose.

Pour donner un ordre d'idée le document d'ordre de marche (l'organigramme complet et les ordres de mise en route) de la seule Mobile Service Force -la flotte logistique US- faisait 600 pages !

Link to post
Share on other sites

Je pense que çà a beaucoup pesé dans le choix de reconquérir les Philippines. Alors qu'une base aussi importante que Rabaul fut laissée de côté et tomba comme un fruit mûr en 1945.

Quand on regarde froidement les faits et notamment la puissance énorme de la flotte du Pacifique en juin 1944* on se dit qu'un assaut sur Iwo Jima après la déroute des Mariannes aurait permis de gagner beaucoup de temps. Nimitz le savait lui qui aurait bien aimé se concentrer sur Iwo Jima et Formose.

Il est clair que la bataille pour les Philippines ( pourtant la plus importante ( en nombre de batiments ) bataille navale de la guerre et une batailla terrestre majeure ) n'était pas militairement vitale et qu'il eu mieux valu aller au plus pressé

Par contre, la stratégie Nimitz aurait abouti à une bataille de Formose trés sanglante : une version plus importante de Okinawa ( avec en particulier l'impossibilité de neutraliser les bases terrestres japonaises comme point commun )

Il existait d'ailleurs une variante du plan "sho" japonais destinée au cas de Formose : à ce stade, le haut commandement japonais ( que ce soit les militaires ou l'empereur ) cherchent la bataille décisive pour négocier en position de moindre faiblesse 

Link to post
Share on other sites

Un engagement sur Formose aurait aussi coupé les voies de ravitaillement japonaises en pétrole d'ailleurs non ?

Un engagement sur Formose aurait également demandé un investissement plus que substantiel de l'Army il me semble. L'île est trop grande et montagneuse pour que les Marines seuls puissent espérer la prendre sans y passer des mois et des mois. Sans oublier le fait que les plages et ports utiles se trouvent sur la côte occidentale, joli endroit pour mouiller des mines, harceler au sous marin ou encercler avec des kamikazes. Quelle était la situation en Chine continentale juste en face ?  Était-il possible de détourner d'éventuels moyens chinois armés à l'US (c'est pas l'équipement qui semble poser problème dans un tel cas de figure mais les hommes) afin d'appuyer une force américaine sur place ?

Link to post
Share on other sites

Nimitz était embêté à Honolulu. Il ne pouvait opposer Formose aux Philippines de Mac Arthur car de récents gains de territoires réalisés par les Japonais en Chine venaient juste de priver les Américains de bases terrestres en Chine pour appuyer un débarquement...

En Chine l'Armée japonaise fut assez performante jusqu'en 1945, mais en Mandchourie les Russes  réussirent ce que beaucoup considèrent comme une de leur plus belle manoeuvre d'ensemble de la guerre.

Link to post
Share on other sites

En Chine l'Armée japonaise fut assez performante jusqu'en 1945, mais en Mandchourie les Russes  réussirent ce que beaucoup considèrent comme une de leur plus belle manoeuvre d'ensemble de la guerre.

Les combats en Chine sont souvent les combats oubliés de la 2ième guerre mondiale mais l'armée japonaise y a laissé plus de pertes que partout ailleurs jusqu'en 1943 inclus ( et peut être encore en 1944 )

Les japonais y remportent leur dernière grande victoire en 1944 mais ils y perdent pied en 1945.

Les combats en Mandchourie en août 45 sont une "belle" victoire soviétique mais face à une armée japonaise qui a reçu l'ordre de se rendre ( il suffit de voir le nombre de prisonniers ), ça a rendu les choses bien plus faciles.......   

Link to post
Share on other sites

Cette stratégie de progression sur deux axes pouvait être présentée d'une manière ou d'une autre:

-soit vue comme un excellent moyen de diviser les forces japonaises

-soit comme une monumentale gabegie de moyens notamment à partir du moment où, en Europe le débarquement en Italie puis la Normandie se profilaient à l'horizon.

En 42 les Américains n'eurent guère le choix le tempo était donné par le Japon et les Marines débarquèrent aux Salomons parce que les Japonais s'étaient implantés à Tulagi.

Mais reprendre les points d'appuis japonais ne constituait pas une fin en soit. Le but ultime des chefs d'état-major était de mettre le Japon à genoux. Pour y arriver il fallait atteindre la métropole japonaise et pas aller chercher chaque garnison d'île en île à la fourchette à escargots.

C'est ce que Nimitz compris assez vite, d'autant plus facilement qu'après Midway et la campagne des Salomons l'aéronavale japonaise n'était que l'ombre d'elle-même notamment au niveau humain. Quand les porte-avions du programme 1940 commençèrent à entrer en service mi-43; Nimitz put mettre en place sa stratégie des larges bonds et du by-pass.

Là où Halsey et Mac-Arthur progressaient de 400 kms par an, Nimitz et Spruance progressaient de 2500 kms.

"Mac" était furieux de voir les moyens croissants de la Navy lui échapper alors que pour lui le politique la clé de l'action américaine c'était les Philippines avant tout; cet Archipel sous responsabilité US avait été envahi et c'était lui qui commandait là-bas en 42.

Donc stratégie dualle ou gaspillage d'énergie sur fond de querelle d'ego et de guerre de chapelles Army/Navy?

+1

en effet dans ses deux axes , il faut également voir que le pouvoir politique avait à faire à deux fortes personnalités dont les objectifs étaient légèrement différent dès le départ de la reconquête.

pour avoir lu il y a quelques années les mémoires de Mac Arthur ( qui entre parenthèses c'est battu en France pour la 1ère Guerre mondiale ) , on constate que les deux hommes ne seraient pas trop parti en vacances ensemble....les états unis menait deux guerres de front ( europe / pacifique ) alors deux axes ne leur posaient pas de problèmes majeurs.

MacArthur était selon moi ( je donne juste un avis ) meilleur du point de vue global dans cette guerre , des nerfs à toutes épreuves (certainement un gain de 1917 - 18 )

il a fini par diriger au Japon de main de maître toute la période de transition ( la visite de L'Empereur à son Bureau est du grand Art et d'une grande classe ! ) d'ailleurs si le Japon à bien réaliser sa ré-adaptation d'après guerre , il le doit beaucoup à MacArthur.

il faut pas oublier non plus que MacArthur avait son meilleur second aux mains des Japonnais. le pauvre est sorti de sa détention dans un état épouvantable et si je me souviens bien , il était présent sur le Navire pour la reddition finale de l'empire du Soleil levant.

sur les vitesses de Progression elles me paraissent faussées et assez injustes car MacAtrhur avait plus de Japonnais sur son axe que Nimitz.

plus de japs pour Mac Arthur ,certes ... mais au final se nombre de Japs laissé à eux même auraient coûté moins de monde en pertes humaines .

faut voir le massacre à Manille des civils ,les Japs ont pété un câble ,un truc de dingue .

dans le bouquin tiré de la série The Pacific ,il y a des personnages qui n'apparaissent pas dans la série ,mais qui sont très intéressant .

l'un d'eux est un officier de l'USMC ,le lieutenant Shofner qui a connu la capture à Corregidor et aux camps de prisonnier au Philippines ,et géra des guerrilleros Philippins après son évasion sur MINDANAO (le régiment de Marines qui arriva sur Coregidor était celui basé à Shangai en en Chine en 1941 ) .

il a réussit à s'échapper et à rejoint les Marines pour continuer la guerre .

blessé au feu avec les Marines à Pelleliu (ou il fut blessé ,il commandait le 3°bataillon du  5 °régiment de la 1°division de Marines ),mais lorsqu'il fut détacher auprès de l'état-major du 14°corps de l'ARMY lors du débarquement aux philippines  ,certes il n'y avait qu'une chose en tête s'était libérer les prisonniers au philippines (et pour cause ),il a été mis au rencart malgré son expérience et ses idées tenu dans son journal ,il fit une note de service .

ils ne se fit pas beaucoup d'amis avec les officier de l'army .Shoffner finit par croire que Mac Arthur refuser d'impliquer les Philippins (seulement pour de l'espionnage ou des tâches de repérage ) car ils avaient continué à se battre ,même après sa fuite ...

disons que Shoffner ,voyait pas la stratégie générale de la façon de mener la guerre dans le pacifique ,normal qu'il ai eu une obsession pour la libération de ses camarades ,mais il trouva que la manière de géré de l'Army pour les Philippines étaient trop lente ,et que les unités de guerilla des Philippins auraient vachement apporté si elles auraient été prise compte .

Mac Arthur à certes bien géré le Japon après guerre ,mais il a quand même des casseroles avec son départ de Corregidor .

je ne sais pas ,mais il y a un sentiment d'affaire personnel qui n'a pas été au goût de tout le monde je dirais ...

perso je pense que la Navy été plus logique sur la vision des choses .

bon il est vrai qu'à Iwo-Jima ,on le voit dans le film de eastwood ,la Navy veut  allé vite ,et comme dit le général des Marines ,avant d'arriver les premiers au Japon ,faut d'abord prendre cette île de merde .référence à la réduction de la durée de temps de pilonnage d'artillerie des pièces de la Navy sur la phase préliminaire au débarquement .

je crois que ceux qui ont vraiment payé le prix ,s'est les Marines au final .et on comprend leur envie d'indépendance avec la Navy (ils sont lié ,mais tiennent à garder une distance ) et surtout encore plus avec l'US Army .

sa se ressent encore .

à Okinawa ou il commanda la police militaire des Marines ,ils réussit à géré les civils d'Okinawa ,se qui ne fut pas une mince affaire ,il a même reprit le commandement d'un bataillon d'infanterie qui n'avait plus de chef .

"La guerre du Pacifique a été une guerre pour les bases"

                                                      Ernest J. King

La Navy sur le front du Pacifique Centre s'était donné pour mission de conquérir des îles destinées à recevoir les bases de l'USAAF le but ultime étaient les frappes sur le Japon.

Dès 1943 E.J King déclarait à la conférence de Casablanca que le verrou du Pacifique tant au niveau des communications japonaises que des bases de départ sur le Japon étaient les Mariannes.

Le fait que les Japonais étaient moins nombreux sur la route du centre que sur le théâtre Sud-Ouest ne change pas grand chose au fond du problème.

Les B 29 qui ont réduit le Japon en cendre partaient de Tinian de Guam et d'Iwo Jima puis enfin d'Okinawa.

A la conférence d'Honolulu en juillet 44 Roosevelt offrit la campagne des Philippines à MacArthur car il avait besoin du soutien au moins symbolique de "Mac" dans la campagne éléctorale de novembre 44 contre Dewey. Mac Arthur était le militaire américain le plus populaire, un homme de médias rien à voir avec Nimitz.

Moralité Iwo Jima fut repoussée de 5 mois. Lors du raid de "Jocko" Clark sur les Bonin Volcano les 14/17 juin 44 juste avant la bataille de la mer des Philippines Iwo Jima n'était quasiment pas défendu au sol c'était un aérodrome. Les américains progressaient tellement vite que les Japonais n'avaient pas eu le temps de renforcer l'île. Eastwood montre celà très bien dans le film "Lettres d'Iwo Jima".

Le laps de temps laissé aux Japonais par la bataille de Leyte et le débarquement de Luçon en décembre leur permit de transformer l'île en bunker avec les conséquences que l'on sait.

+1

Nimitz était embêté à Honolulu. Il ne pouvait opposer Formose aux Philippines de Mac Arthur car de récents gains de territoires réalisés par les Japonais en Chine venaient juste de priver les Américains de bases terrestres en Chine pour appuyer un débarquement...

En Chine l'Armée japonaise fut assez performante jusqu'en 1945, mais en Mandchourie les Russes  réussirent ce que beaucoup considèrent comme une de leur plus belle manoeuvre d'ensemble de la guerre.

+1

Les combats en Chine sont souvent les combats oubliés de la 2ième guerre mondiale mais l'armée japonaise y a laissé plus de pertes que partout ailleurs jusqu'en 1943 inclus ( et peut être encore en 1944 )

Les japonais y remportent leur dernière grande victoire en 1944 mais ils y perdent pied en 1945.

Les combats en Mandchourie en août 45 sont une "belle" victoire soviétique mais face à une armée japonaise qui a reçu l'ordre de se rendre ( il suffit de voir le nombre de prisonniers ), ça a rendu les choses bien plus faciles.......   

+1 
Link to post
Share on other sites

Nimitz était embêté à Honolulu. Il ne pouvait opposer Formose aux Philippines de Mac Arthur car de récents gains de territoires réalisés par les Japonais en Chine venaient juste de priver les Américains de bases terrestres en Chine pour appuyer un débarquement...

En Chine l'Armée japonaise fut assez performante jusqu'en 1945, mais en Mandchourie les Russes  réussirent ce que beaucoup considèrent comme une de leur plus belle manoeuvre d'ensemble de la guerre.

Opération Ichi-Go ?

Link to post
Share on other sites

J'avais trouvé un peu dommage le fait de ne pas évoquer Betio/Tarawa dans la série.

C'est récemment que j'ai commencé à réaliser pourquoi ce n'était pas fait.

La série se concentre sur des hommes, et sur les batailles auxquelles ils ont participé. Or, il y a eu deux axes de progression dans le Pacifique :

- Pacifique Sud-Ouest, sous l'autorité de Mac Arthur, par Guadalcanal/les Salomons, les "Nouvelle-*", Peleliu, Leyte et les Philippines avec une bifurcation vers la Birmanie d'une part, et le Japon (Okinawa) d'autre part.

- Pacifique Centre, sous l'autorité de Nimitz, par les Iles Gilbert (Tarawa), les  Marshall, les Mariannes, avant Iwo-Jima et Okinawa.

Les hommes que l'on voit sont affectés aux unités du front Sud-Ouest, et ce sont donc ces batailles qui sont traitées prioritairement. Ensuite, le retour de Basilone au front permet d'inverser la perspective et de donner un point de vue sur Iwo-Jima depuis l'axe centre, puis sur Okinawa qui voit des troupes converger depuis deux axes.

Le schéma m'est apparu clairement quand j'ai regardé une carte des deux axes de progression, avec les dates des batailles, en la comparant avec les listes des épisodes. C'est du moins comme ça que je l'ai compris. Traiter de Tarawa, d'Eniwetok ou de Saipan aurait obligé à ne pas traiter les premiers épisodes, ou bien aurait rallongé substantiellement la série. De plus, il n'y avait peut-être pas assez de témoignages "de qualité" concernant les batailles du Pacifique Centre, car il ne faut pas oublier que la série est très basée sur des témoignages écrit qui ont une qualité littéraire certaine.

des images d'archive de Tarawa .

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=5BV_xZbCTR4&feature=related

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=rQTEixRhhqw&feature=related

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=xtjuLk7SqGA&feature=related

des témoignages .

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=hsQENtfsKO0

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=A3dghmLW2mo&feature=related

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=YnHVyg5DSvI&feature=related

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=z1p7Rk4dOWo&feature=related

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=IpsUUXkIcGs&feature=related

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=a1VPdIRqOek&feature=related

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=KSEGPnj8Pa8&feature=related

si sa peu te renseigner un peu plus sur Tarawa ,Betio la sanglante . ;)

Link to post
Share on other sites

Merci.

Pas le temps de les regarder ce soir, avec Madame par dessus mon épaule.  ;) Plus tard, surement.

L'essentiel de ce que je sais de Betio, je le tiens de la BD de Victor Hubinon, parue dans Spirou, il y a 35 ans : "Tarawa, Atoll Sanglant".  =)

Link to post
Share on other sites

Merci.

Pas le temps de les regarder ce soir, avec Madame par dessus mon épaule.  ;) Plus tard, surement.

L'essentiel de ce que je sais de Betio, je le tiens de la BD de Victor Hubinon, parue dans Spirou, il y a 35 ans : "Tarawa, Atoll Sanglant".  =)

;)
Link to post
Share on other sites

L'essentiel de ce que je sais de Betio, je le tiens de la BD de Victor Hubinon, parue dans Spirou, il y a 35 ans : "Tarawa, Atoll Sanglant".  smiley

Je vois qu'on a les mêmes sources  =D =D

Bonne BD soit dit en passant.

Et pour la série, j'ai été très très déçu. Je la trouve bien en dessous de Band of Brothers.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,560
    Total Members
    1,550
    Most Online
    b52.
    Newest Member
    b52.
    Joined
  • Forum Statistics

    21,130
    Total Topics
    1,386,533
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...