Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Le(s) PA de la Royale


georgio
 Share

Recommended Posts

Il y a 12 heures, FAFA a dit :

N’ayant pas le pied marin, je ne suis pas certain de poster ce message sur le bon fil, mais je me pose cette question depuis pas mal de temps.

Pour se protéger des sous-marins, un porte-avions est accompagné de frégates spécialisées dans la lutte ASM. Il bénéficie également de la présence d’un sous-marin ami qui peut jouer ce rôle. Toutefois, ce qui m’étonne, c’est le non remplacement des avions embarqués et spécialisés pour tenir ce rôle (Breguet Alizé pour la France et S-3A Viking pour les US). Il me semble que ces appareils pouvaient jouer un rôle important dans la traque aux sous-marins et ceci sur une durée et des distances supérieures à ce que sont capables de faire les hélicoptères embarqués. Bien entendu, avec le temps la capacité de ces avions c’est amoindri, mais pourquoi aucun remplaçant n’a été développé ?

Les moyens actuels (frégate, sous-marin de protection et hélicoptères) sont-ils jugés comme étant suffisants, même en cas de conflit de haute intensité ? Est-ce pour des raisons de coûts ? Est-il prévu de reporter cette tâche sur des drones ?

J’espère que ce thème n’a pas déjà été abordé quelque part et que je ne l’ai pas trouvé.

 

Les évolutions techniques des moyens de détection ASM leur ont donné au fil des années des portées sans commune mesure avec ce qui était possible dans les années 60, ce qui a progressivement rendu inutile des avions des détection ASM sur un porte-avion. D'autant que les contraintes de mise en oeuvre de ces avions sont nettement plus contraignantes pour la manœuvre tactique du groupe aéronaval que celles induites par les frégates.

Quand à savoir ce qui se passera dans 20 ans.. et bien je pense que c'est à l'étude pour avoir des moyens efficaces et peu contraignants (des drones aériens ou maritimes?), mais je n'ai pas de certitudes.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

@navalgroup

Après des essais en mer concluants au large de Toulon, les équipes de Naval Group viennent de terminer l’arrêt technique du porte-avions Charles de Gaulle débuté en juillet.

Les équipes ont conduit de nombreux travaux programmés au calendrier d’entretien préventif, mais également des travaux de modification et amélioration des conditions de vie à bord

Réfection de la cafétéria équipage

Aménagement de postes

Modernisation de locaux « hygiène »

FBKW4qdXMAcwM7w?format=jpg&name=4096x409

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, pascal a dit :

La cafet' a été modernisée ... tout baigne !

Les normes covid nous obligent à beaucoup de changement dans les comportements. 

De nombreuses structure doivent s'adapter dans le civile comme dans le militaire. Avec par exemple des séparteurs entre les tables.  Mais sur un navire de combat tu pense bien que l'on ne va pas mettre du plexiglass . Tout ça prend du temps:sad: La premiere urgence en 2020 a été de modifier l'infirmerie et de prevoir des cabines pour l'isolment des cas positifs . 

Aujourd'hui avoir un buffet ou tout le monde se sert avec la même pince de service c'est fini. Y compris dans les cafétarias et autre buffet des clubs de vacances ,des navires croisieres etc...

Il faut des gaziers avec masques et gants pour faire le service derriere les buffets.   

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, HK a dit :

@ScarabéDeja on verra si le Covid est encore une préoccupation dans 6 mois… et ce n’est pas vraiment le buffet qui est a l’origine des transmissions.

En tout cas, avec le port du masque et toutes les mesures d'hygiène de l'hiver dernier, gastros et grippes aux abonnés absents. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, Scarabé a dit :

Les normes covid nous obligent à beaucoup de changement dans les comportements. 

De nombreuses structure doivent s'adapter dans le civile comme dans le militaire. Avec par exemple des séparteurs entre les tables.  Mais sur un navire de combat tu pense bien que l'on ne va pas mettre du plexiglass . Tout ça prend du temps:sad: La premiere urgence en 2020 a été de modifier l'infirmerie et de prevoir des cabines pour l'isolment des cas positifs . 

Aujourd'hui avoir un buffet ou tout le monde se sert avec la même pince de service c'est fini. Y compris dans les cafétarias et autre buffet des clubs de vacances ,des navires croisieres etc...

Il faut des gaziers avec masques et gants pour faire le service derriere les buffets.   

 

C'était déjà le cas dans les cafet mili US en ... 1978 ! Enfin, sans masque mais avec une charlotte et un tablier jetable !

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Fusilier a dit :

En tout cas, avec le port du masque et toutes les mesures d'hygiène de l'hiver dernier, gastros et grippes aux abonnés absents. 

ce qui me préoccupe c'est comment on va gérer le fonctionnel ventilation et conditionnement d'air ;de nos futures grosses barcasses

Au risque de faire hurler tous les EM , on supprime le NBC qui comme chacun le sait contient très sensiblement les débits d'air neuf ?

on conçoit en tout air neuf ( pas de recyclage, passoire à courant d'air ) avec des taux de renouvellement impliquant des vitesses de circulation élevées et des grosses gaines plombant l'habillage des locaux et les bilans de puissance elec et frigo

on blinde en filtration ? donc énorme perte de charge , incompatible gros débits

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 40 minutes, true_cricket a dit :

Mais bonjour le retour des fuites d'air, et donc le fin du NRBC. Gros dilemme.

Les hublots c'était à titre humoristique. Je suis bien conscient des contraintes et de la complexité de la problématique posée par Armen. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Tout à fait

C'est bien la gestion des fuites en citadelle qui demeure la difficulté d’un maintien de  surpression stade 0.

En mode situation d’étanchéité normale suivant état des arlequins nous sommes toujours en recyclage  partiel qui est resserré en NBC.

Le stade 0 implique un minimum de portes étanches ( contrôle des fuites ) , d’où le concept sas et son dispositif de décompression via 2 portes étanches à l’air (gastight) en //

Après quand on croise ces contraintes avec celles des risques conta convid , çà complique

  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 09/10/2021 à 10:05, ARMEN56 a dit :

 avec des taux de renouvellement impliquant des vitesses de circulation élevées et des grosses gaines plombant l'habillage des locaux et les bilans de puissance elec et frigo

 

Pas une bonne solution pour le rsique incendie. A moins d'utiliser des vannes pour couper la circulationi 

Link to comment
Share on other sites

il y a 49 minutes, Scarabé a dit :

Pas une bonne solution pour le rsique incendie. A moins d'utiliser des vannes pour couper la circulationi 

fonctionnellement ventilation par tranche, puis par zone, puis par sous zone

si incendie on coupe la ventile ( clapets et registres ) et on désenfume .....

l

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Puisque la question est condamné à revenir sur le tapis je vais prendre de l'avance :rolleyes:.

Au delà de tout les autres aspects problématique d'une telle décision, est-ce seulement envisageable en terme de vivier humain de passer à 2 p.a. de types pang de 70 kT ?

J'ai déjà beaucoup suivis les débat autour de cette question. Mais la problématique de gestion RH est peu souvent abordé je trouve.

Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, Nec temere a dit :

Puisque la question est condamné à revenir sur le tapis je vais prendre de l'avance :rolleyes:.

Au delà de tout les autres aspects problématique d'une telle décision, est-ce seulement envisageable en terme de vivier humain de passer à 2 p.a. de types pang de 70 kT ?

J'ai déjà beaucoup suivis les débat autour de cette question. Mais la problématique de gestion RH est peu souvent abordé je trouve.

Des aujourd'hui on commence à préparer la gestion RH du PANG 1, il faut commencer a recruter pour avoir un équipage de marque, qui puisse gérer la montée en puissance à côté du CdG... 

Ce n'est pas seulement problème de volume RH, qu'il faut augmenter, il faut aussi gérer dans le temps la montée en compétence de 25 métiers différents 

Edited by Fusilier
Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Les effectifs de "La Royale", en 2020, étaient de 38 500 matafs. D'après les discussions sénatoriales, qui s'étaient déroulées cette année-là, à propos du ou des futurs PA, de 70 000 tonnes, qui sont envisagés pour succéder au CdG - en tenant compte du problème Covid, ils tablaient sur un équipage "au complet" de 2000 hommes, en ayant diminuer l'effectif total "embarquable" de 10%.

Sur la base de 2000 matafs ("Chient-dans-l'Eau" & "Pingouins" cumulés), pour chaque PA de 70 000 tonnes, çà nous fait 4000, pour ces deux seuls bâtiments... 4000/ 38500 = 10,39% de l'effectif actuel... Dur, dur!... Sans parler qu'il est envisagé de "doubler" les équipages!  D'autant plus que la  Marine rame pour recruter des engagés sous contrat à long terme (5 ans et +) et encourager les "rempilements".

 

Edited by Loïc C.
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Loïc C. a dit :

Bonjour,

Les effectifs de "La Royale", en 2020, étaient de 38 500 matafs. D'après les discussions sénatoriales, qui s'étaient déroulées cette année-là, à propos du ou des futurs PA, de 70 000 tonnes, qui sont envisagés pour succéder au CdG - en tenant compte du problème Covid, ils tablaient sur un équipage "au complet" de 2000 hommes, en ayant diminuer l'effectif total "embarquable" de 10%.

Sur la base de 2000 matafs ("Chient-dans-l'Eau" & "Pingouins" cumulés), pour chaque PA de 70 000 tonnes, çà nous fait 4000, pour ces deux seuls bâtiments... 4000/ 38500 = 10,39% de l'effectif actuel... Dur, dur!... Sans parler qu'il est envisagé de "doubler" les équipages!  D'autant plus que la  Marine rame pour recruter des engagés sous contrat à long terme (5 ans et +) et encourager les "rempilements".

 

D'autant que ce n'est pas les seuls postes concerné, je suppose qu'il en faut du monde pour s'occuper aussi gros bébés. Et puis il y a aussi les pilotes...

Comment évolue les stratégies de recrutement dans la Royal pour attirer les personnels spécialisés ? De meilleurs primes ? Une meilleurs considération ?

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Nec temere a dit :

Et puis il y a aussi les pilotes...

Et les avions parce que ce n'est pas avec trois flottilles de 12 zincs qu'on sera capable de remplir sous bref préavis 365 jours par an un porte-avions de 70 000 t

idem pour le format de la flotte 2 p-a c'est une permanence opérationnelle (c'est pour çà que l'on réclame un second p-a) donc çà signifie qu'il faudra en permanence un GAN près à appareiller sous 4 jours ... indépendamment des autres missions dévolues aux frégates et autres destroyers qui n'ont aucune raison de changer idem pour les SNA

Le porte-avions est le capital ship autour duquel s'organise et se dimensionne la flotte

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, pascal a dit :

Et les avions parce que ce n'est pas avec trois flottilles de 12 zincs qu'on sera capable de remplir sous bref préavis 365 jours par an un porte-avions de 70 000 t

idem pour le format de la flotte 2 p-a c'est une permanence opérationnelle (c'est pour çà que l'on réclame un second p-a) donc çà signifie qu'il faudra en permanence un GAN près à appareiller sous 4 jours ... indépendamment des autres missions dévolues aux frégates et autres destroyers qui n'ont aucune raison de changer idem pour les SNA

Le porte-avions est le capital ship autour duquel s'organise et se dimensionne la flotte

Oui on est d'accord sur le caractère dimensionnant des p.a. essentiel. Et c'est aussi là la question. Comment faire pour avoir 2 équipages de 2000 marins pour les p.a. plus celui de 2 groupe aéro sans pour autant grever sur la capacité de la MN à remplir ces autres missions. Même si il n'y a qu'une permanence d'alerte, avec une disponibilité de 70 ou 80% comme envisager avec les pang il doit bien y avoir un alignement des planètes pour pouvoir un appareiller 2 groupes. 

Link to comment
Share on other sites

2 hours ago, Nec temere said:

Puisque la question est condamné à revenir sur le tapis je vais prendre de l'avance :rolleyes:.

Au delà de tout les autres aspects problématique d'une telle décision, est-ce seulement envisageable en terme de vivier humain de passer à 2 p.a. de types pang de 70 kT ?

J'ai déjà beaucoup suivis les débat autour de cette question. Mais la problématique de gestion RH est peu souvent abordé je trouve.

Peut etre que Top Gun 2 va aider le recrutement pour l'aeronaval.  Top Gun 1 avait fait des miracles pour la US Navy dans les annees 80.  A suivre ....

Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Lordtemplar a dit :

Peut etre que Top Gun 2 va aider le recrutement pour l'aeronaval.  Top Gun 1 avait fait des miracles pour la US Navy dans les annees 80.  A suivre ....

Il y a pas eu un effet "chant du loup" ? :tongue:

Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, Lordtemplar a dit :

Peut etre que Top Gun 2 va aider le recrutement pour l'aeronaval.  Top Gun 1 avait fait des miracles pour la US Navy dans les annees 80.  A suivre ....

Le problème est certainement plus du côté des ingénieurs propulsion nucléaire que des pilotes ^^

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,662
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Lapin
    Newest Member
    Lapin
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...