Sign in to follow this  
aeroglinglin

[Rafale] *archive*

Recommended Posts

C'est un peu HS, et je vais paraitre un peu idiot, mais je croyais que les pilotes de l'Ada et aéro étaient tous des officiers...?

Aujourd'hui les pilotes sont des officiers. A une certaine époque il y avait aussi des sous off...

=) Une ligne plus haut.

Share this post


Link to post
Share on other sites

RELIS MON POST DON

=)

Jusque dans les années 70 début 80 il y avait des sous officiers pilotes dans l'Adla...

De vrais chibanis avec un bagage considérable. Ces gars avaitent le pilotage dans la peau.

Depuis une refonte des grades ou je ne sais trop comment çà s'appelle les pilotes marins et aviateurs sont des officiers çà date d'environ 20/25 ans je ne sais plus trop

Si tu as l'occasion jette un cil sur le bouquin de Jean Marie Gall consacré au Crusader. Dans une des annexes tu as la liste des pilotes lâchés sur Crouze, une part très importante de ces pilotes était des sous officiers. Certains sont parmi les plus capés en heures de vol

Share this post


Link to post
Share on other sites

histoire de mettre un peu de beaume au coeur... une vidéo récente qui montre les souffrances endurées par les Super Hornets en dog face aux Rafies de la Royale... ( les combats n'apparaissent que vers le milieu de la vidéo, avant c'est des images générales)

http://www.dailymotion.com/relevance/search/Rafale%2BVs%2BSuperHornet/video/x6bnpq_rafale-vs-superhornet_sport

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme disait DEFA a propos des pilotes bons en tout excellents en rien....

Plus exactement "capables de tout mais bons à rien" (pour les anglophones : Jack of all trades, master of none). C'est ce qu'on appelle la polyvalence.

Dans le meilleurs des cas, l'abus d'heures en simulateur produira des théoriciens capables de tout faire selon les règles de l'art. Mais le niveau d'expertise pratique sera proche du néant faute de pouvoir rabâcher sans cesse les mêmes procédures en réel afin de développer tous les aspects liés à la physiologie humaine.

Ce n'est pas dans un simulateur qu'on apprend à supporter les facteurs de charge, qu'on apprend à prévenir la désorientation spatiale, qu'on a à gérer des situations aux conséquences potentiellement fatales, etc. On a beau retourner le problème dans tous les sens, 180 H en polyvalent ne vaudront jamais 180 H de muds + 180 H de DA + 180 H de reco. On obtiendra des "pousse-boutons" à qui il manquera le petit plus qui fait la différence...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour les missions les plus pointues, serait-il possible d'imaginer, pour les Rafale B, un pilote place avant plutôt optimisé DA et un place arrière plutôt dédié à la gestion des charges offensives?

Il faudrait déjà voir si les équipages de biplaces seront interchangeables ou pas. Je sais que les équipages de F-4 et F-14 de la Navy volaient souvent avec le même binôme, histoire d'être aussi complémentaires que possible. Mais c'était une autre époque, avec des avioniques bien moins complètes et optimisées, et des avions bien plus spécialisés.

Il serait intéressant de voire quels choix seront faits pour le Rafale. Quelqu'un sait comment les choses se passent pour les 2000N/D?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur les N au moins ce sont des binômes fixes (au grès des affectations).

D'après ce qu'écrivait Roman lorsqu'un équipage est constitué pour la première fois on combine un pilote jeune et un NOSA expérimenté ou l'inverse.

Les NOSA peuvent être chefs d'escadrons c'est le cas du lcl José Souvignet qui vient de s'éjecter en Bretagne il y a qq semaines.

Les binômes constitués et fixes permettent à l'équipe de travailler plus vite je présume , en confiance. Il y a aussi les affinités on travaille mieux avec qq qu'on connait bien, on travaille plus vite.

Toute proportion gardée bien sûr quand je sors en double à l'aviron de mer dans du vent fort et que j'ai derrière moi mon équipier de toujours (salut Jean Marie) je le sens tout de suite pas besoin de se parler pour se comprendre tout se fait en automatique....

Il me paraît logique que ces automatismes soient recherchés dans un avion. Autant que faire se peut. C'est plus délicat à gèrer en terme de personnel.

Avec le Rafale parfaitement multirôle on va toucher le noeuds du problème et un choix délicat; comment gèrer les équipages en fonction des affectations des affinités des missions....

La quadrature du cercle

1,5 équipage par avion (ce qui est le cas aujourd'hui) et des gens polyvalent pour pouvoir continuer à assurer le contrat des missions; et on se retrouve dans le cas de figure énoncé par DEFA

IDEM mais avec des polyvalents qui volent 350 heures par an... autant aller se taper une bonn sègue c'est pas demain la veille ou alors pour une poignée d'équipages expérimentés et là on travaille à flux tendus avec une Adla à 2 vitesses (pilotes d'OPEX et d'exercices internationaux et les autres)

1,5 équipage par avion et des gens spécialisés (seuls ou en binômes) à 180 heures et on aura du mal à assurer l'enveloppe car mécaniquement on aura plus que 50% de muds par escadrons multirôles là ou avant on en avait 100%

3 équipages par avion et ceux-ci devront voler deux fois plus et on devra former plus d'équipages

Le Rafale pourrait au final induire encore plus qu'aujourd'hui une dichotomie entre équipages de premier et de second rang...

A suivre

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faudrait déjà voir si les équipages de biplaces seront interchangeables ou pas. Je sais que les équipages de F-4 et F-14 de la Navy volaient souvent avec le même binôme, histoire d'être aussi complémentaires que possible. Mais c'était une autre époque, avec des avioniques bien moins complètes et optimisées, et des avions bien plus spécialisés.

Il serait intéressant de voire quels choix seront faits pour le Rafale. Quelqu'un sait comment les choses se passent pour les 2000N/D?

Pour les 2000 N/D, les F-4 et F-14, je crois me souvenir que c'est un binome pilote/NOSA (Navigateur-Officier Système d'Arme).

La tache du "Backseet Driver" n'est donc pas de conduire le vecteur, mais plutot d'alléger la tache du pilote en lui permettant de se concentrer sur le seul pilotage.

Le NOSA gère donc la navigation (route et approvisionnement), l'évitement des menaces, la délivrance des munitions, et souvent un quadrant de vigie contre les menaces aériennes.

S'ils peuvent être pilotes, ce n'est pas une nécessité absolue et dans le cas des F-4 et F-14 ce n'était souvent pas le cas - je peux retrouver dans mes archives le témoignage d'un excellent NOSA de F-4 qui y a fait carrière après avoir été radié des cadres en tant que pilote et interdit de vol pour je ne sais plus quelle bétise ...

Je crois même que dans le cas des F-14 et des F-4, le PN en place arrière ne disposait même pas de commandes de vol (sauf sur les F-4C de l'USAF). Pour les 2000 D/N, je ne sais pas ...

Ceci-dit, quand on est systématiquement "passager non payant", sur des missions à risque élevé, il vaut mieux avoir une parfaite confiance dans le pilote et cet argument tend nettement en la faveur d'équipages constitués à la complicité bien rodée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais plus quel pilote (ou NOSA) disait que sur un 2000 D sur une mission AS c'est le NOSA le patron ... le pilote lui il conduit :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Souvignet éjecté récemment, c'est le même copain de Chiffot, les deux gars éjectés et capturés en 1996 en ex-Yougoslavie ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Image IPB

L’escadron 1/7 «Provence»  est actuellement déployé sur la base de Luke (Arizona) pour un mois d’exercice auprès du 309th Fighter Squadron, escadron de chasse équipé de F16. Le détachement français comprend près d’une centaine d’aviateurs. Quatre Rafale biplaces participent à cet entraînement, assisté de deux avions de transport tactique C130 des escadrons de transport 2/61 «Franche-Comté»  et 3/61 «Poitou».

Cet échange a pour objectif de confronter les compétences opérationnelles et tactiques des équipages français à celles de leurs homologues américains et d’éprouver les méthodes d’entraînement dans un environnement dense, représentatif des théâtres d’opérations actuels. Les équipages débuteront par des missions de combat basiques, puis ils réaliseront des opérations combinées plus complexes.

Cet échange est également un préambule à l’exercice «Red Flag» qui se déroulera sur la base aérienne de Nellis (Nevada) du 11 au 22 août 2008.

Service minimum de l'AdA pour le prochain Red Flag

L'armée de l'Air dépêchera 4 Rafale et 2 C-130 durant le prochain Red Flag - nous disposons de quelqu'un sur place qui ne manquera pas de nous offrir un RETEX de l'exercice pour DSI - tandis que la Corée du Sud (F-15K) et l'Inde (8 su-30MKI et 2 Il-78 Midas, forces spéciales de l'IAF) dépêcheront égalementdes délégations.

Mais, selon certains observateurs, l'AdA va jouer le "service minimum". D'une part, en regard du nombre : les Indiens seront deux fois plus nombreux que les Français alors que la France a pu alligner une petite dizaine de Mirage 2000D dans l'exercice durant les années 1990. Le coût de l'opération serait en cause. D'autre part, les Rafale ne seraient déployés que pour des missions de défense aérienne. Pas de CAS, de BAI ou de SEAD, donc.

Ce qui laisse tout de même entrevoir quelques possibilités de belles passes d'armes entre les Rafies et les Su-30 et/ou les F-15K. On vous tient au courant !

:-[ J'espere que c'est pas vrai. (Source Athena Et Moi)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Thomas

oui c'est le même lieutenant José Souvignet qui doit être le seul pilote Adla a avoir connu deux éjections sur 2000 ....

Jean Rannou avait dit "il revoleront".

Pour Frédéric Chiffot je ne sais pas s'il a revolé en tout cas avec "4 pleins" il a commandé l'Esope une unité de l'Adla chargée d'entraîner les pilotes aux procédures escape en cas d'éjection en territoire hostile.

Xav

C'est vrai, Red Flag est un sport de riches,  ce n'est pas une nouvelle fraîche de dire que les Rafales ne feront que de l'air air à RF

Pour le reste il aurait fallu soit amener des 2000 D illuminateurs (çà fait désordre et c'est difficle car la 3 est au four et au moulin)

A2SM système trop récent et pas encore totalement déverminé (çà prend du temps à fignoler ces petites merveilles) :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

A propos du travail en équipage sur 2000N au "Limousin":

"En BA, sur un théâtre d'opération dense, il faut se répartir les taches: le pilote s'occupe du pilotage, des menaces secteur avant, et engage si il le faut les chasseurs adverses.

Le NOSA a la charge du SNA et des CME, il surveille en plus les arrières de l'avion".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Thomas

oui c'est le même lieutenant José Souvignet qui doit être le seul pilote Adla a avoir connu deux éjections sur 2000 ....

Jean Rannou avait dit "il revoleront".

Pour Frédéric Chiffot je ne sais pas s'il a revolé en tout cas avec "4 pleins" il a commandé l'Esope une unité de l'Adla chargée d'entraîner les pilotes aux procédures escape en cas d'éjection en territoire hostile.

Xav

C'est vrai, Red Flag est un sport de riches,  ce n'est pas une nouvelle fraîche de dire que les Rafales ne feront que de l'air air à RF

Pour le reste il aurait fallu soit amener des 2000 D illuminateurs (çà fait désordre et c'est difficle car la 3 est au four et au moulin)

A2SM système trop récent et pas encore totalement déverminé (çà prend du temps à fignoler ces petites merveilles) :lol:

M'enfin l'Inde c'est quand même pas la 5éme puissance économique du monde si ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au fait, rien de nouveau du cote indien pour le marche MMRCA?

EADS vien de faire une annonce pour l'Eurofighter

Share this post


Link to post
Share on other sites

Côté MMRCA, les différents concurrents ont rendu leur copies au début du mois. De ce que je peux en lire sur le forum indien bharat rakshak,  les mieux placés seraient les européens (Russes déjà trop présents et US vus comme un fil à la patte). Le Rafale aurait une sérieuse carte à jouer du fait de sa polyvalence (eux ont déjà les Su30 pour la supériorité aérienne), de son prix plus bas que celui de l'eurofighter et des structures déjà en place pour leM2k. Le Gripen est vu comme un outsider qui pourrait avoir ses chances si le prix est un critère important.

Espérons que Dassault et la cellule de l'élysée auront coopéré et planché sérieusement sur la question.

Au passage... la liste des participants au prochain red flag

Role                   Aircraft           Home Base

----------------------------------------------------------------

Red Team Air   F-15 / F-16C   Nellis AFB, NV

----------------------------------------------------------------

Blue Team Air   F-15                  Jacksonville, FL

                          F-15                  Eglin AFB, FL

                          Rafale'                French Air Force

----------------------------------------------------------------

Air-to-Ground   Rafale'                French Air Force

                          F-15                  Nellis AFB, NV

                          SU-30                Indian Air Force

                          F-15K           Republic of Korea Air Force

----------------------------------------------------------------

SEAD                   EA-6B                NAS Whidbey Island, WA

                          F-16                  Nellis AFB, NV

                          F-16                  Eglin AFB, FL

                          EC-130H           Davis-Monthan AFB, AZ

-----------------------------------------------------------------

Command & Control

Reconnaissance   E-3              Tinker AFB, OK

-----------------------------------------------------------------

Airlift                   C-130                French Air Force

                          C-17           McChord AFB, WA

-----------------------------------------------------------------

Refueling           KC-135              unit to be determined

                          IL-76/78           Indian Air Force

-----------------------------------------------------------------

Les rafales feront bien de l'antiaérien et de l'attaque au sol selon les organisateurs... d'où vient la rumeur selon laquelle ce ne serait pas le cas ? DEFA, tu peux confirmer ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour à tous,

je viens souvent sur le forum qui est très instructif...

vous dites que la 3 est à la foire et au moulin mais il y à 3 escadrilles non? et les avions sont déployés uniquement en afghanistan, 3 ou 4 avions je crois. que font donc les autres? entraînement ça c'est sur, mais ne sommes nous pas capables d'envoyé plus de mirage 2000D en OPEX ou en exercices internationaux? que ce passerait t'il en cas de conflits? je suis par contre d'accord avec le fait de ne pas envoyé de mirage 2000D à Red Flag.

Pour les Indiens, certes ils envoient 8 avions, c'est bien mais je pense pas qu'ils participent à autant d'exercices que la France, même si on les voient de plus en plus à l'extérieur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour à tous,

je viens souvent sur le forum qui est très instructif...

vous dites que la 3 est à la foire et au moulin mais il y à 3 escadrilles non? et les avions sont déployés uniquement en afghanistan, 3 ou 4 avions je crois. que font donc les autres? entraînement ça c'est sur, mais ne sommes nous pas capables d'envoyé plus de mirage 2000D en OPEX ou en exercices internationaux? que ce passerait t'il en cas de conflits? je suis par contre d'accord avec le fait de ne pas envoyé de mirage 2000D à Red Flag.

Pour les Indiens, certes ils envoient 8 avions, c'est bien mais je pense pas qu'ils participent à autant d'exercices que la France, même si on les voient de plus en plus à l'extérieur.

Selon le Mindef, il y a une vingtaine d'avions déployés en dehors de la métropole (ce qui prend aussi en compte la base de Dakar Djibouti)(merde je me suis planté !)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour les escadrons de 2000 D de Nancy un rapport parlementaire de 2007 donnait une dispo moyenne d'environ 26 avions càd que 26 avions sur 60 étaient disponibles immédiatement le reste au mieux sous 6 heures.

Il y a 3 avions à KANDAHAR et 3 à DJIBOUTI en permanence.

Il faut prévoir les équipages; trois avions à Kandahar PAR EXEMPLE signifient sept équipages dixit Air et Cosmos. Ils se relayent tous les deux mois.

Soit pour l'A-stan 42 équipages par an ce qui veut dire que la moitié de l'effectif théorique des équipages de Nancy part en A-stan tous les ans. Sans parler des mécaniciens, des logisticiens ...

Djibouti voit des pilotes de la 3 également détachés.

Les avions volent tous les jours çà signifie du soutient pour la base arrière de Nancy.

En l'Etat actuel des choses çà fait bcp mais a priori le plus c'est le coût du déplacement à Red Flag.

En plus Red Flag signifie des heures et des heures d'entraînement préalable...

Tout çà mis bout à bout et attendu qu'on est pas en guerre mais en période de vaches maigres§

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci pour ces precisions, la disponibilité de ces merveilleux avions n'est pas tres élevée on dirait, mais pourquoi ce plaindre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois même que dans le cas des F-14 et des F-4, le PN en place arrière ne disposait même pas de commandes de vol (sauf sur les F-4C de l'USAF). Pour les 2000 D/N, je ne sais pas ...

Correct.  Traditionellement, les biplaces de l'USN n'ont pas de commandes de vol pour les WSO. Les F-4 de l'USN, ainsi que les F-14, les F/A-18F, et les F/A-18D des Marines, n'ont pas de commandes de vol a l'arriere.  Seuls les F/A-18B et D de la Navy, qui sont reservés exclusivement a l'entrainement, ont la

double commande.

Par contre, l'USAF insiste que tous leurs biplaces soient pilotable des deux postes.  Les F-4 C/D/E/G de l'USAF, et d'ailleurs tous les biplaces de l'USAF comme les F-15E, ont les commandes de vol au poste arriere.

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci pour ces precisions, la disponibilité de ces merveilleux avions n'est pas tres élevée on dirait, mais pourquoi ce plaindre.

En tout cas en OPEX, le ration de dispo dépasse les 80 %

Share this post


Link to post
Share on other sites

French airmen train at Luke

by Justin Oakes

56th Fighter Wing Public Affairs

8/7/2008 - LUKE AIR FORCE BASE, Ariz. (AFPN) -- Approximately 20 French air force aircrews, 60 maintainers and support personnel and four Rafale aircraft visited the base here to participate in an exercise July 28 to Aug. 8.

The major coalition exercise here provided a unique opportunity for the French Rafale pilots and Luke's F-16 Fighting Falcon pilots to familiarize themselves with combined operations.

Pilots from both countries took advantage of the opportunity to fly in an aircraft they were not accustomed to operating, and they got to see first-hand the capabilities of the other country's aircraft.

"It was an amazing opportunity," said Capt. Matt Spears, an F-16 pilot with the 309th Fighter Squadron here. "I was impressed with the capabilities of the aircraft."

The Rafale is a twin-engine aircraft capable of carrying out a wide range of short- and long-range missions, including ground and sea attack, air defense and reconnaissance. The F-16 is a single-engine, compact, multi-role fighter aircraft. It is highly maneuverable and has proven itself in air-to-air combat and air-to-surface attack. The F-16 also has the ability to fly more than 500 miles deliver its weapons with superior accuracy, defend itself against enemy aircraft and return to its starting point.

The U.S. and French air force partnership is not limited to aircraft exercises, but also the entire spectrum of interoperable maintenance and proficiency training, logistics and sustainment of these aircraft.

The maintainers and support crews also had the chance to interact with the other country's aircraft and crews. French support personnel received a tour of Luke's engine shop during their visit.

French military have been fighting alongside American forces in Afghanistan since October 2001 and continue to play a supportive role today.

"Every U.S. and French Airman who took part in this deployment is better for the experience", said Col. Kurt Neubauer, 56th Fighter Wing commander. "Training with the French air force provided us the invaluable opportunity to learn from each other's operational experience, improve our combat skills and strengthen the bond of friendship between our great air forces and our great countries."

"The French visit provided an excellent opportunity to strengthen our social relationship and enhance future relations," said Lt. Col. Peter Bilodeau, 309th Fighter Squadron commander. "There should be as many combined operations as possible before there are lessons learned in combat."

The French airmen shared the same view of working and training together and reiterated the fact that France has been a long time ally of the U.S.

"The cooperation between France and the U.S. goes all the way back to World War I," said Col. Philippe Poireault, French air force detachment commander. "This was an extraordinary opportunity for both the French and U.S. to learn from each other, and we look forward to strengthening that relationship."

French airmen train at Luke

Share this post


Link to post
Share on other sites

"(...) alors que la France a pu alligner une petite dizaine de Mirage 2000D dans l'exercice durant les années 1990. Le coût de l'opération serait en cause. (...)"

J'avais loupé ça !  :lol:

Cette affirmation suffit à me convaincre que le reste du paragraphe est tout aussi délirant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,444
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Chaos
    Newest Member
    Chaos
    Joined
  • Forum Statistics

    20,779
    Total Topics
    1,272,076
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries