Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Drone aérien


azaazel
 Share

Recommended Posts

Un dirigeable ca me semble lent pour ravitailler des avions.

Cela dépend de ce que tu prends comme drone :

Si tu restes à des drones à hélices avec une faible vitesse de décrochage, tu en reviens à la limite à un scenario de type USS AKRON en sachant qu'avec les progrès du guidage GPS, il y aurait moins de casse qu'au temps de l'Akron

Image IPB

En poussant le bouchon un peu (très) loin, tu pourrais imaginer d'utiliser le pont supérieur du "Manned Cloud" de l'Onera pour recevoir des drones léger voire des drones Hélo type Schiebel S100

Link to comment
Share on other sites

On peut apprendre ceci.

Image IPB

Après un premier contrat de fourniture à la DGA de quatre enregistrements vidéo réalisés en mer par un drone au large du Centre d’Essais de Lancement de Missiles (CELM) des Landes (France), la société autrichienne Schiebel a remporté fin novembre 2009 un nouveau marché de 1,26 M€ pour une opération d’exploitation réactive d’un drone à voilure tournante.

Elle consiste en la location d’un Camcopter S-100 à voilure tournante afin d’apprécier les capacités d’une machine de ce type à décollage et atterrissage vertical (VTOL). Equipé d’un senseur électro-optique et infrarouge (EO/IR) Agile 2 de Thales, ce drone a effectué des essais de vols à Canjuers, puis une mission d’appui de troupes au sol au camp de Sissonne, suivis de vols en zones très chaudes et sèches. Sous peu, commenceront des applications terrestres et côtières jour et nuit, avec la Marine et l’armée de Terre françaises

Link to comment
Share on other sites

Première mondiale, ce tir à arrivée verticale d'une munition à guidage laser, permet de maîtriser les paramètres à l'impact et de minimiser les risques de dégâts collatéraux. Ces caractéristiques rendent l'AASM dans sa version laser particulièrement apte au combat urbain, tout en gardant la capacité de tir à distance de sécurité offerte par les deux versions précédentes. Cette version de l'AASM permettra aussi le tir de précision sur cibles mobiles hautement manœuvrantes, terrestres ou navales, désignées par un illuminateur à partir du sol ou d'un pod aéroporté.

Le PEA DASIGL se poursuivra d'ici la fin de l'année 2010 par les tirs de nouveaux démonstrateurs de l'AASM laser sur des cibles très mobiles.

Source : DGA (Délégation Générale pour l'Armement)

Un Neuron ou un Simple Reaper avec 2 à 4 AASM Laser risquerait d'être hautement efficace même sur cible pas fixes...
Link to comment
Share on other sites

Les allemands préconisent de ne rien faire pour le EADS Talarion, il risque de passer à la trappe, à moins que Madrid et Paris trouvent d'autres pays pour s'impliquer.On pourrait se doter de MQ-9 Reaper, (juste pour faire râler un poto  :lol:) Et on ne va pas finir de parler des rivalités SDS et DA, à moins que Thales et Sagem se regroupent sur certains secteurs.

Link to comment
Share on other sites

Je ne fais que reprendre les discussions qui abondent en ce sens ici même  =D

Tu peux remplacer les Iraniens par des Afghans ou des Pakistanais  ;)

Les Pakistanais détiennent l'arme atomique et donc on va laisser ça.Les Iraniens sont dans un pays plus difficiles d'accés et sont cernés par les américains.Pour les afghans, on a 2 malheureux Harfang qui battent des records d'endurance, d'horaires et d'autonomie en vol et les quelques SDIT qui devaient être remplacés depuis des lustres.Les DRAC débutent leur carrière.

Link to comment
Share on other sites

:P On est toujours dans le what-if vraiment théorique n'est-ce pas? J'aurais marqué US, Tchèque ou Luxembourgeois que ça n'aurait rien changé. Fin bref.

Juste pour l'AASM laser: qu'est-ce qui a "empêché" l'existence de ce type/angle d'attaque par une BGL? Techniquement ça doit pas être la mort, l'utilité d'une explosion sans dommages collatéraux n'avait pas d'utilité aux yeux des EM il y a quelques années ?

Link to comment
Share on other sites

:P On est toujours dans le what-if vraiment théorique n'est-ce pas? J'aurais marqué US, Tchèque ou Luxembourgeois que ça n'aurait rien changé. Fin bref.

Juste pour l'AASM laser: qu'est-ce qui a "empêché" l'existence de ce type/angle d'attaque par une BGL? Techniquement ça doit pas être la mort, l'utilité d'une explosion sans dommages collatéraux n'avait pas d'utilité aux yeux des EM il y a quelques années ?

Le coût du système guidage. Les paveway 3 font pareil normalement, sauf qu'étant pas propulsées elle doivent planer, et donc voler moins vite.

Les ancienne BGL étaient tiré soit "lock before launch" et ne devaient alors pas quitter le point laser de l'autodirecteur, ca impliquait des trajectoire purement proportionnelle, en gros une ligne droite. Sinon on pouvait les tirer avec une trajectoire classiquement ballistique comme une bombe lisse, de maniere a ce qu'en fin de course le point laser soit dans le champ de l'autodirecteur, qui l'accroche et corrige.

Le premier cas interdit un impact piqué, le second l'autorise, mais oblige le porteur a se mettre dans une situation tres spécifique pour que la bombe arrive effectivement en piqué au dessus du point laser.

Pour éviter a s'emmerder avec ca et tirer de n'importe ou en aillant le meme résultat, on a ajouter une centrale inertielle et un GPS dedans qui permettent a la bombe de voler toute seule, on a ajouter des canards plus grand, un peu d'intelligence, de maniere a ce que la bombe ne dégrade pas trop  sont énergie, et accessoire on a ajouter un moteur. Au final on a une sorte de petit missile de croisière, capable des même évolution qu'un avion ou presque, et donc de se mettre en piqué au dessus de la cible quelques soit sa trajectoire initiale.

Link to comment
Share on other sites

Pour éviter a s'emmerder avec ca et tirer de n'importe ou en aillant le meme résultat, on a ajouter une centrale inertielle et un GPS dedans qui permettent a la bombe de voler toute seule, on a ajouter des canards plus grand, un peu d'intelligence, de maniere a ce que la bombe ne dégrade pas trop  sont énergie, et accessoire on a ajouter un moteur. Au final on a une sorte de petit missile de croisière, capable des même évolution qu'un avion ou presque, et donc de se mettre en piqué au dessus de la cible quelques soit sa trajectoire initiale.

On ne serait plus très loin d' avoir une munition persistante  si on greffait cet AASM a une structure simplifiée de missile de croisière mais dotée d' ailes à géométrie variable comme envisagée pour le drone slow fast penetrator de dassault et sagem ou pour une version ultérieure du tacTom

Further enhancements could also see the use of Morphing Wings, which would enable efficient flight at multiple speeds and altitudes without sacrificing performance as is currently the case when operating off the optimized cruise point.

A ce moment là, le missile de croisière est surtout conçu comme premier étage avec capacité persistante pour un AASM qui étant plus léger que la charge Broach, ce qui permet d'emporter plus de carburant

L'electronique est aussi simplifiée puisque il s'agit de persister a haute altitude et non pas avec un suivi de terrain plus complexe mais plus couteux

Link to comment
Share on other sites

plutôt que de tirer de multiplans sur de fabuleux drônes suréquipés pourrait on doter les forces engagée en afganistan de nombreux petits appareils de 1 a 2 h d'autonomie muni de systèmes optique aptes a détecter une embuscade comme Surobi ?

Cela correspond plutôt au Drac et autre Raven ou Bertin
Link to comment
Share on other sites

Cela correspond plutôt au Drac et autre Raven ou Bertin

Visiblement y a pas mal de souci pour le déploiement du DRAC, électronique, moteur ... ça fait un moment que ça tarde, rien que le système de récupération par glissade pose probleme en dehors d'un green de golf.

De plus je suis pas convaincu qu'il y ait un grand enthousiasme d'intégrer la reco aérienne au niveau compagnie...

Link to comment
Share on other sites

]The UK has lifted the covers off its Taranis unmanned combat air system technology demonstrator, which will be flown for the first time in 2011.

Revealed at BAE Systems' Warton site in Lancashire on 12 July, Taranis is the product of a more than £140 million ($210million) project involving the UK Ministry of Defence and an industry team including BAE, GE Aviation, Qinetiq and Rolls-Royce.

The development programme was launched in December 2006, and is intended to prove the UK's ability to produce a stealthy UCAS while maintaining sovereign capability over its technologies and equipment.

Image IPB

"We have no dependencies on others beyond the UK," says Nigel Whitehead., group managing director of BAE's Programmes and Support operating unit. Should an operational requirement stem from the Taranis effort, a system could possibly be available in the 2018-20 period, he adds.

Air Chief Marshal Simon Bryant, commander-in-chief of the Royal Air Force's Air Command organisation, says a future UCAS could meet three of the service's key operating needs. These cover control of the air, attack and intelligence/situational awareness, he adds.

However, any future need hinges on the outcome of the Strategic Defence and Security Review, which will conclude around October.

Image IPB

http://www.flightglobal.com/articles/2010/07/12/344300/pictures-uk-unveils-taranis-stealth-combat-demonstrator.html

Link to comment
Share on other sites

Sinon un projet non abouti s'UAVmontrant qu'une longue endurance permet de faire de l'AEW sans forcemment provenir du PA :

You will also find the intended mission of Boeing's Condor, the parent of today's hydrogen-fueled Phantom Eye: it was conceived as a Navy sensor platform, a picket that would provide early warning of incoming Tu-22M Backfires aimed at Navy carriers. The early history of Leading Systems' Amber, progenitor of the Predator and Reaper, is here too.

http://www.aviationweek.com/aw/blogs/defense/index.jsp?plckController=Blog&plckBlogPage=BlogViewPost&newspaperUserId=27ec4a53-dcc8-42d0-bd3a-01329aef79a7&plckPostId=Blog%3a27ec4a53-dcc8-42d0-bd3a-01329aef79a7Post%3a01a546b0-8511-46e2-8771-fe577718065a&plckScript=blogScript&plckElementId=blogDest

Link to comment
Share on other sites

Le gros souci de l'AEW c'est la puissance de la plateforme, aussi bien électrique qu'informatique ...

Les US sont entrain de migrer vers une solution de traitement déporté sur leur E-3, En gros on débarque les controleurs et le maximum de personnel possible, on laisse a bord les pilotes/méca et les techniciens de maintenance radar/électro. Ca permet de libérer de la place pour plus d'électronique de traitement et de capacité de communication, tout en maintenant un tres bon niveau de tolérance aux pannes, et un puissance de détection sans égale.

Dans un engin inhabité, cette haute tolérance aux pannes, par intervention d'un technicien, n'est pas possible et on en revient au probleme du lean manning de la flotte de surface. Moins de personnel a bord, implique moins de compétence pour régler les probleme, et donc plus de retour au port pour maintenance :)

Link to comment
Share on other sites

distributed a data sheet on the Predator C Avenger

Characteristics

Wing Span: 20.11m (66ft)

Length: 13.4m (44ft)

Powerplant: Pratt & Whitney PW545B

Maximum Gross Takeoff Weight: 7,257kg (16,000lb)

Fuel Capacity: 1,855kg (4,090lb) Internal; 2,722kg total

Weapons: Hellfire, GBU-12/49, GBU-31, GBU-32, GBU-38 JDAM, GBU-39, GBU-16/48

Payloads: EO/IR, Lynx SAR/GMTI, SIGINT/ESM, Communications relay

Performance

Max Altitude: 50,000ft

Max Endurance: 20h

Max Air Speed: 400KTAS

Standard Dash: 350KTAS

http://www.flightglobal.com/blogs/the-dewline/2010/07/farn10-full-specs-on-predator.html

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=VYxu-EMithM

Link to comment
Share on other sites

Une info crousitllante chez Merche

http://secretdefense.blogs.liberation.fr/defense/2010/07/sahel-une-op%C3%A9ration-contre-al-qaida-men%C3%A9e-avec-lappui-de-la-france.html

contrairement à l'Afghanistan ou au Yémen, les Américains ne peuvent pas y [au Sahara] faire voler de drones de surveillance, faute de satellites au dessus de la zone. Ceux-ci sont en effet indispensables pour les transmissions.

Link to comment
Share on other sites

Heu ? Y'a pas une couverture globale pour ce genre de transmissions ?

Y a pas grand chose de global dans le satellitaire, meme GPS n'est pas a proprement parler global ... Les émission TV sat non plus. Quant au réseau téléphonique sat y a des zones d'ombres.

Y a Iridium qu'est quasi global mais ca nécessite plus de 70 satellites ... et je suis pas sur que le débit de donnée soit suffisant pour récupérer l'info des drone en temps réel. La vidéo c'est asez lourd.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,662
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Lapin
    Newest Member
    Lapin
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...