Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Drone aérien


azaazel
 Share

Recommended Posts

il y a 2 minutes, Deres a dit :

Il faudrait envisager d'avoir peut être deux standard du même équipement. Un standard "paix" avec des équipements internes redondants et un système optique complet couteux qui favoriserait la fiabilité. Un standard "guerre" où on retirerait les redondances d'équipements internes et une partie des systèmes optiques suivant l'usage (ou une optique moins cher) qui favoriserait les couts faibles. Les versions "guerre" serait gardés en réserve pour els opérations où on s'attend à des pertes dues à l'ennemi. Et l'équipement serait quand même rodé par son utilisation en temps de paix.

C’est une idee mais le stockage des temps de guerre est pas gratuit. Il est generalement entendu que de tels systemes seraient produits en cas de guerre ou quasi guerre. 
Inversement les produits de paix que tu decris sont ceux qui coutent le plus cher et donc pas forcement exportable. 
Au final, c’est un choix rustique ou techno. En france on peut difficilement faire les deux et le coup de main d’oeuvre en france ne plaide pas pour la fabrication du rustique en temps normal. 
les pays emergeants rattrapent les filiaires pendant que nous on se demande s’il faut pas descendre. 
la solution serait d’immaginer les solutions en france, de produire le necessaire puis de vendre design et outils de production. 

Link to comment
Share on other sites

Les redondances internes consistent à doubler les équipement pour pallier aux pannes donc dans les faits, il ne coute rien de n'emporter qu'un équipement. Cet état fait même l'objet de nombreux tests normalement. A voir si l'Euroflir 410 est modulaire avec des caméras "plug&play" à l'intérieur. Vu comme cela, la définition de deux standard "guerre" et "paix" ne coûte pas plus cher qu'un seul.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 2 weeks later...

Nouvel UCAV furtif turc à réaction, devant effectuer son premier vol en avril 2023 : 

https://twitter.com/gdhdefence/status/1606544832142495747?ref_src=twsrc^tfw|twcamp^tweetembed|twterm^1606544832142495747|twgr^09680ab5f40ffd43e02c3654a4dea0cff3327a73|twcon^s1_c10&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.secretprojects.co.uk%2Fthreads%2Fturkish-uav-developments-fielding.35193%2Fpage-17

Quand je vois ce que sont en train de faire les Turcs avec les UCAV à réaction (celui-ci et, surtout, le Kizilelma de la page précédente), je me demande si Dassault avec toutes ses compétences (Rafale, Neuron, ...) n'aurait pas dû privilégier ce créneau, plutôt que (ou en plus de) celui de l'avion d'affaire spatial Astrée, pour ses développements futurs indépendants (c'est à dire hors "coopération" NGF/SCAF) ...

 

Edited by Deltafan
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le 12/12/2022 à 20:55, Vince88370 a dit :

Une belle présentation du Patroller

 

On apprend dans la vidéo que les tirs de rocket Thales du Tigre à déjà pu être effectué.

  Et sinon que le patroller aura bien le train d'atterrissage rétractable à la différence du proto initial et en cela conforme à l'image du patroller en vol que l'on voit à droite de la page d'intro.

C'est une caractéristique des planeurs S12 de Stemme :

48352693031_09c362b03e_b.jpg

On note 2 autres des caractéristiques qui en feraient un bon candidat pour un usage sur BPC :

les ailes repliables et l'hélice rétractable (pour permettre une récupération par filet d'arret).

1024px-StemmeProp_(30773204).jpg

La vitesse de décrochage ne m'est pas connue mais celle du S10 est de 42 kn

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Stemme_S10

 

Edited by BPCs
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, BPCs a dit :

On apprend dans la vidéo que les tirs de rocket Thales du Tigre à déjà pu être effectué.

  Et sinon que le patroller aura bien le train d'atterrissage rétractable à la différence du proto initial et en cela conforme à l'image du patroller en vol que l'on voit à droite de la page d'intro.

C'est une caractéristique des planeurs S12 de Stemme :

48352693031_09c362b03e_b.jpg

On note 2 autres des caractéristiques qui en feraient un bon candidat pour un usage sur BPC :

les ailes repliables et l'hélice rétractable (pour permettre une récupération par filet d'arret).

1024px-StemmeProp_(30773204).jpg

La vitesse de décrochage ne m'est pas connue mais celle du S10 est de 42 kn

https://en.m.wikipedia.org/wiki/Stemme_S10

 

Pas certain que l'hélice soit rétractable.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, BPCs a dit :

C'est une caractéristique des planeurs S12 de Stemme :

Erreur, le patroller n'est pas issu du Stemme S12 qui n'existait pas quand le Patroller à fait son premier vol n'y du S10 dont est issu le S12.

Le Patroller est issu du Stemme S15, lui même version utilitaire du S6.

Il y a 2 heures, gargouille a dit :

Pas certain que l'hélice soit rétractable.

Il est donc certain que l'hélice du Partoller n'est pas rétractable.

On a à faire à deux familles de cellules qui malgré  les apparences n'ont que  peu d'éléments en commun mise à part la poutre de queue et les empennages et certainement les accessoires et la quincaillerie.

S10 premier né, cherche les performances vélivoles maximales, hélice rétractable, train classique à voie étroite envergure de 23m porté à 25 sur le S12. Finesse supérieure à 50

Le S6 est présenté par Stemme comme une version "touring" ou les perfs en vol à voile sont sacrifiées au profits du confort, de la sécurité de la facilité de pilotage en vol et au sol (on reste quant même à une finesse de 36!!). Il y avait deux version du S6, une à train fixe et une à train rétractable.

Le fuselage est élargi et approfondi, train d'atterrissage tricycle à voie beaucoup plus large, nouvelle aile envergure réduite mais corde à l'emplanture plus large. On passe de 23 à 18 m d'envergure mais la surface alaire ne bouge presque pas. L'hélice rétractable génère pas mal de vibration et son rendement n'est pas terrible.

On peut voire les différences sur la photo ci-dessous.

spacer.png

spacer.png

spacer.png

spacer.png

Edited by ArchiRafale
  • Like 1
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Le 30/12/2022 à 20:48, ArchiRafale a dit :

Erreur, le patroller n'est pas issu du Stemme S12 qui n'existait pas quand le Patroller à fait son premier vol n'y du S10 dont est issu le S12.

Le Patroller est issu du Stemme S15, lui même version utilitaire du S6.

Merci je sais très bien tour cela.

Je pointais seulement la disponibilité de l'option dans la gamme Stemme.:dry:

Le 30/12/2022 à 19:40, BPCs a dit :

Sur le Patroller certainement pas mais sur les motoplaneurs Stemme si.

:wink:

Édit :

Citation

L'hélice rétractable génère pas mal de vibration et son rendement n'est pas terrible.

C'est plus ennuyeux. Mais, à la réflexion,  pour apponter un Patroller sur PHA, avec une vitesse de décrochage autour de 40-45 kn, cela fait un mobile évoluant à 25-30 kn à arrêter sur une longueur de 200 m : pas besoin d"une barrière d'arrêt, et donc d'une hélice rétractable.

Edited by BPCs
Link to comment
Share on other sites

Le 27/12/2022 à 12:45, Deltafan a dit :

Quand je vois ce que sont en train de faire les Turcs avec les UCAV à réaction (celui-ci et, surtout, le Kizilelma de la page précédente), je me demande si Dassault avec toutes ses compétences (Rafale, Neuron, ...) n'aurait pas dû privilégier ce créneau, plutôt que (ou en plus de) celui de l'avion d'affaire spatial Astrée, pour ses développements futurs indépendants (c'est à dire hors "coopération" NGF/SCAF) ...

 

C'est peut être le cas ? :biggrin:

Plan B, Rafale F6, etc...

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

En fait, avoir du Rafale et des Atlantique II  (et successeurs ) et des avions plus économiques, c'est ce qu’il nous faudrait en France avec des solutions drones pour les versions économiques.

Avec des solutions françaises autant que faire se peut.

Edited by gargouille
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, hadriel a dit :

Ah tiens on n'entend plus "qui peut le plus peut le moins" pour nous dire que les drones c'est inutile et qu'il faut monopoliser nos chasseurs et leurs ravitos pour faire des orbites en Afrique...

Qui soutenait cela ?

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

On savait que la durée de survie d'un drone face à une DCA moderne était faible. 

Mais dans la conférence ci dessous, on indique a 26 minutes qu'un quadcopter au Donbass mi -2021 tenait juste une moyenne de 4 vols, et un drone tactique (TB-2) 6 vols.

Colloque de la pensée militaire de l'armée de terre, 2 février 2023 :

 

 

  • Thanks 1
  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, collectionneur a dit :

Mais dans la conférence ci dessous, on indique a 26 minutes qu'un quadcopter au Donbass mi -2021 tenait juste une moyenne de 4 vols, et un drone tactique (TB-2) 6 vols.

Le "B-2" c'est pour dire qu'il y a deux "B" comme dans "keBaB" c'est ça?
5 millions le drone, pas cher mon cousin meilleure qualité tu vas voir! Supplément harissa sauce blanche gratis pour toi! C'est la famille!
À ce prix là en comparaison on se paie un canon Caesar. Et c'est pas des salades (huhu)

Et dire que notre exécutif de l'époque n'a jamais voulu financer le Slowfast de Dassault-Sagem, un drone furtif qui pouvait filer à mach 1.6 ou bien voler pendant 4 heures à 120 nœuds... :rolleyes:

Edited by Patrick
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

(Challenges) Colibri et Larinae : qui va fabriquer les "drones suicides" français?

Pour combler le retard français sur les "munitions rôdeuses",  l’Agence d’innovation de la défense avait lancé deux compétitions, Colibri et Larinae. Nexter, MBDA, Eos, Novadem... Gros plan sur les gagnants de ces appels à projets.

La France accélère sur les "munitions rôdeuses", ou drones suicides. Convaincu par l’efficacité de ces armements low-cost, utilisés de façon intensive dans le conflit du Haut-Karabagh puis en Ukraine, le ministère des Armées avait décidé en mai 2022, à travers l’Agence d’innovation de la défense (AID), de lancer deux compétitions pour le développement de deux types de ces munitions téléopérées (Colibri et Larinae). Après dix mois de compétition, l’AID vient d’officialiser les premiers industriels sélectionnés dans le cadre de l’appel à projet Colibri, qui vise à développer une munition téléopérée capable de frapper à 5km, à un coût unitaire inférieur à 20.000 euros. 

Les heureux élus, choisis parmi 19 candidats, sont deux consortiums. L’un, composé de MBDA et de Novadem, propose un engin à voilure tournante, plus gros que le NX70, le best-seller de Novadem déjà livré à 150 exemplaires à l’armée de terre. "Nous développons la cellule aéropropulsive, et MBDA gère la charge militaire", explique Pascal Zunino, directeur général et fondateur de la PME aixoise. "La munition est déployable par un fantassin seul, et pourra être mise en oeuvre depuis un véhicule en mouvement", complète-t-on chez MBDA.

Charges à "fragmentation contrôlée"

L’autre consortium sélectionné est composé, selon l’AID, de Nexter et d’une société de drones française dont le nom n'est pas précisé. Elle propose un engin à voilure fixe (de type avion), d’une portée supérieure. Selon un document consulté par Challenges, cette offre semble basée sur le drone UX11 de l’industriel toulousain Delair, un engin de 1,1m d’envergure et d’1,4kg déjà en service dans l’armée de terre depuis 2019. L’appareil sera doté de charges "à fragmentation contrôlée", développées par Nexter Arrowtech, la division munitions du groupe français. Les premières démonstrations en vol des deux projets sont prévues (... suite pour les abonnés...)

Link to comment
Share on other sites

Dynamique Airbus  ! 

https://www.opex360.com/2023/03/28/airbus-developpe-une-capacite-de-ravitaillement-en-vol-autonome-pour-les-drones/

"Airbus développe une capacité de ravitaillement en vol autonome pour les drones       Après avoir certifié la capacité de ravitaillement en vol automatique de l’A330 MRTT, appelée A3R, Airbus Defence and Space est décidé à passer au cran supérieur, cette fois avec des drones, via sa technologie « Auto’Mate Demonstrator », laquelle vient de faire l’objet d’une campagne d’essais pleine de promesses.

Ainsi, le 21 mars, un A310 MRTT doté de cette technologie a décollé de Getafe [Espagne] afin de ravitailler en vol de manière autonome quatre drones DT-25, partis du centre d’essais d’Arenosillo

« Pendant près de six heures d’essais en vol, les quatre drones […] ont été séquentiellement contrôlés et commandés grâce à l’intelligence artificielle et à des algorithmes de contrôle coopératif, sans interaction humaine », explique Airbus Defence & Space. Puis, au-dessus du golfe de Cadix, ils se successivement approchés à moins de 45 mètres de l’A310 MRTT

C’est alors que le système « Auto’Mate Demonstrator » est entré en lice, en guidant de façon autonome les DT-25 jusqu’à une position de ravitaillement en vol. En clair, à aucun moment il n’y a eu une intervention humaine dans ce processus, appelé A4R [pour Autonomous Air-to-Air Refueling]

Cette capacité ouvre surtout la voie à un rayon d’action plus élevé pour les drones de type « ailier fidèle » [ou Loyal Wingman] susceptibles d’être mis au point dans le cadre du programme SCAF [Système de combat aérien du futur], menée en coopération par la France, l’Allemagne et l’Espagne."

Link to comment
Share on other sites

La filiale SURVEY Copter d’Airbus vient également de présenter son concept Capa-X, un drone multi-missions et multi-configurations.

Au programme : surveillance, intelligence, tracking, targeting, cargo, Sigint, relais de communication, embarqué…

La vidéo est relativement explicite en soi.

 

 

Edited by TarpTent
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

https://soldat-und-technik.de/2023/05/bewaffnung/34698/estland-erteilt-iai-grossauftrag-fuer-loitering-munition/

Le ministère estonien de la Défense a signé le 2 mai 2023 un contrat avec Israel Aerospace Industries (IAI) pour l'acquisition de moyens d'action à longue portée, que la société israélienne appelle "munitions rôdeuse à longue portée".

La nature exacte des armes acquises n'a pas été révélée, mais les images accompagnant un communiqué de presse d'IAI sur le développement montraient des munitions de lotissement de type Mini-Harpy et Harop, tandis que des images publiées sur la page Twitter du ministère estonien de la Défense semblent montrer un système Mini-Harpy.

La valeur du contrat n'a pas non plus été révélée, mais IAI l'a décrit comme "l'un des achats les plus chers jamais réalisés par l'Estonie dans le domaine de la défense", tandis que le ministre estonien de la Défense, Hanno Pevkur, a parlé sur Twitter d'un "contrat à neuf chiffres", ce qui laisse supposer que le contrat a une valeur d'au moins 100 millions d'euros.

"Les munitions rôdeuses à longue portée sont un complément important pour le développement des capacités de défense estoniennes", a déclaré Pevkur, cité dans un communiqué de presse de l'IAI du 2 mai. "L'importance des capacités d'appui-feu ne peut pas être surestimée, étant donné que la Russie a causé une grande partie des destructions en Ukraine au moyen de moyens d'appui-feu. L'introduction de cette nouvelle capacité nous permet d'attaquer l'ennemi à une plus grande distance".

"Le marché des munitions rôdeuses à longue portée est actuellement turbulent. Des conflits récents tels que le conflit du Haut-Karabagh et la guerre actuelle en Ukraine ont démontré la grande efficacité de ce type d'armes offensives, ce qui a conduit au développement de tels systèmes par plusieurs pays, et l'on peut s'attendre à ce que de nouveaux acteurs entrent bientôt sur le marché", a déclaré Ramil Lipp, directeur du département de l'armement du Centre estonien d'investissement dans la défense. "L'avenir de ce marché impliquera certainement une concurrence intense, et les années à venir montreront dans quelle direction ces systèmes évolueront. Actuellement, nous avons passé des commandes pour des armes à longue portée dont nous ne pouvons pas dévoiler les spécifications exactes, mais pour l'avenir, nous prévoyons d'acquérir des armes similaires avec des capacités techniques différentes et pour des distances de tir différentes".

La capacité d'appui-feu des forces armées estoniennes est actuellement assurée par des mortiers de différents calibres et des obusiers blindés. Avec l'arrivée de lance-roquettes multiples et de munitions rôdeuses dans les années 2024-2025, les capacités dans ce domaine seront considérablement augmentées.

Les premières livraisons de munitions à l'Estonie sont attendues pour 2024. Les militaires estoniens seront préalablement formés sur les systèmes afin de pouvoir les utiliser dès leur arrivée.

Le mini-Harpy, contrôlé par une double tête chercheuse électro-optique infrarouge, pèse 40 kg (y compris une tête explosive de 8 kg), a une endurance pouvant atteindre deux heures et une portée opérationnelle de 100 km.

Harop est apparu pour la première fois dans l'espace médiatique en avril 2016 lors du conflit du Haut-Karabagh, lorsque les Harops déployés par l'Azerbaïdjan ont attaqué des colonnes arméniennes qui s'approchaient du front. Ils ont également été utilisés efficacement lors du conflit du Haut-Karabagh en 2020, aux côtés d'aéronefs armés sans pilote de type Bayraktar TB2 de la Turquie. Harop, qui est piloté par un viseur infrarouge/couleur (CCD) dirigé vers l'avant, pèse environ 135 kg, peut porter une ogive de 16 kg, a une autonomie de vol de neuf heures et une portée de communication de 2.000 km.

spacer.png

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,967
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Aquaromaine
    Newest Member
    Aquaromaine
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...