Philippe Top-Force

Armée belge

Recommended Posts

il y a 14 minutes, prof.566 a dit :

Et maintenant 4 avis juridiques négatifs alors qu'il est spécifié en toutes lettres que le RfGP n'est pas contraignant... Il a fait trois photocopies?

Il n'y a rien d'étonnant à ce que les avis soient négatifs. Les juristes n'ont probablement pas eu à se prononcer sur le fait que l'exécutif belge puisse oui ou non mettre fin à l'appel d'offres pour ensuite traiter directement avec l'exécutif français. Ils ont vraisemblablement eu à répondre sur le fait que l'offre française puisse oui ou non être considérée dans l'optique d'une décision prise dans le strict cadre de la procédure du RfGP.

Je vais peut-être vite en besogne et l'on attendra d'en savoir plus. Mais, très souvent, les avis juridiques ont essentiellement une valeur médiatique et politique. C'est d'ailleurs probablement pourquoi il est fait mention du rendu de ces avis seulement maintenant.

Modifié par Skw

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le contrat CAMO est donc entériné suite à l'annonce d'hier. On note toutefois une légère réduction du volume global d'engins commandés (442 au lieu de 477).

Citation

(...)

Particulièrement critique à l’égard du ministère de la Défense, CMI Defence avait ainsi résolument tourné le dos à toute intégration de ses propres solutions de tourelles sur les futurs véhicules pour se concentrer sur des offres de maintenance et de formation. Un pari gagnant, car le tourellier de Seraing (Liège) se verrait finalement confier le rôle d’assembleur final des VBMR Griffon et des tourelles de 40 mm de l’EBRC Jaguar.

FN Herstal n’est pas en reste et remporte la production des tourelleaux téléopérés, tandis que Mecar, filiale belge du groupe Nexter, développera et fournira une partie des munitions. Si, pour l’heure, tant la Défense que les industriels s’abstiennent de détailler l’envergure des retours envisagés, la manœuvre s’inscrit durablement dans l’objectif des 100% de retours financiers promis par le ministre de la Défense belge, Steven Vandeput.

À partir de 2025, 382 VBMR Griffon et 60 EBRC Jaguar remplaceront donc les Piranha 3C et Dingo II aujourd’hui en service au sein de la nouvelle Brigade Motorisée. Soit, un léger recul vis-à-vis des 417 Griffon précédemment évoqués, la Défense estimant pouvoir assurer « les mêmes missions avec moins de véhicules Griffon », expliquait le colonel Claessen, responsable de la cellule CAMO, ce mercredi devant la Chambre des Représentants belge. La Belgique n’a néanmoins pas communiqué sur un éventuel impact de cette réduction sur le volet financier du programme, évalué à 1,5Md€.

Mais, au risque de nous répéter, CAMO ne se limite pas aux systèmes. « Le programme CAMO va bien plus loin que l’achat des véhicules de combat car il s’agit d’un accord de coopération dans tous les domaines de la capacité [motorisée] », ajoutait le colonel Eric Claessen. Outre les modalités de soutien, il implique en effet un « plan de développement capacitaire » liant étroitement la Composante Terre et l’armée de Terre en matière de formation et d’entraînement. Si les véhicules seront effectivement livrés entre 2025 et 2030, c’est cependant entre 2019 et 2025 que ce plan de développement capacitaire, autrement dit la coopération concrète entre les forces terrestres françaises et belges, sera configuré concrètement. Un futur bureau franco-belge sera prochainement créé afin que « les échanges sur l’évolution des véhicules blindés soient mutuellement bénéfiques aux deux pays », déclarait aujourd’hui le ministère des Armées dans un communiqué.

Source : http://forcesoperations.com/camo-commence-aujourdhui/

  • J'aime (+1) 1
  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Reste à savoir si le tourelleau .50 (12,7 mm) des griffons belges sera un des modèles proposés par la FN ou le tourelleau français construit sous licence.

J'ai toujours trouvé le tourelleau proposé  actuellement sur le Griffon fort haut et imposant sans remettre en caus son éfficacité.

Pour les griffons, quels seront les modèles. VTT, PC, sanitaire, OA/FAC, génie s'est certain. On parle de 7 modèles pour la Belgique. Recovery ? Mortier, la Belgique souhaite un transport de mortier de 120mm (pas tracté) mais il n'y a dans la gamme actuelle qu'un modèle celui avec mortier de 81mm. A voir?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Grosses retombées wallonnes sur la commande de blindés

La décision controversée de la Belgique d’opter pour le F-35 a occulté d’autres commandes militaires. La Belgique va acheter 442 blindés à la France pour 1,6 milliard d’euros. Un contrat qui aura des retombées positives importantes pour la FN Herstal et pour CMI – on parle de centaines de millions d’euros de chiffre d’affaires potentiel à terme.

En février dernier, Bernard Serin, le patron de l’entreprise CMI, installée à Seraing, s’insurgeait du choix du gouvernement fédéral d’opter pour du matériel français en matière de véhicules blindés, alors que CMI était capable de fournir du matériel belge, et moins cher, en l’occurrence les tourelles de moyen calibre qui vont équiper une partie de ces véhicules – les 60 engins blindés de reconnaissance et de combat Jaguar.

Le gouvernement n’a pas changé d’avis: il a décidé de commander 442 blindés (les 60 Jaguar évoqués plus haut, ainsi que 382 véhicules blindés Griffon) au consortium français formé par Nexter, Arquus et Thales pour 1,6 milliard d’euros dans le cadre du programme CaMo.

L’explication ? Ces véhicules ont également été retenus par l’armée française dans le cadre de son programme Scorpion, et la Belgique voulait du matériel interopérable avec celui des Français, non seulement en termes de systèmes, mais aussi de chaîne logistique, avec des pièces de rechange et des équipes logistiques identiques lors des opérations sur le terrain.

Même si ce scénario n’était pas le scénario idéal pour CMI, l’entreprise wallonne a réussi à se positionner, et table sur d’importantes retombées économiques suite à ce contrat.

Un accord de coopération a en effet été signé entre CMI Defence et Nexter, qui prévoit de sous-traiter des prestations d’assemblage des Griffon en Wallonie – à Loncin ou à Aubange, c’est encore à déterminer. Les deux entreprises étudient aussi la possibilité que CMI assemble les tourelles qui équiperont les Jaguar.

CMI se refuse, pour l’instant, à chiffrer les retombées de cet accord. Mais on parle tout de même vraisemblablement de dizaines de millions d’euros de chiffre d’affaires.

Plus important encore: CMI espère également assurer la maintenance de tous ces véhicules. "Nexter s’est engagée à soutenir CMI auprès de l’armée belge, et à nous fournir les données et les formations nécessaires", explique Xavier Rigo, porte-parole de CMI Defence.

Là non plus, pas question pour CMI de citer des montants. "Il s’agit d’engagements, mais les contrats n’ont pas encore été signés. On parle d’activités qui ne démarreront qu’une fois les systèmes livrés à l’armée belge, en 2025 et 2030, et qui iront crescendo durant une vingtaine d’années", précise toutefois Xavier Rigo.

Schématiquement, sur une vingtaine d’années de durée de vie des véhicules, les frais de maintenance représentent grosso modo 50% du prix d’achat. On parle donc d’un contrat qui pourrait théoriquement atteindre quelque 800 millions d’euros.

Stratégique pour la FN Herstal

Une autre entreprise wallonne va bénéficier directement de cette commande: la FN Herstal, qui doit fournir les tourelles plus légères (que les Français appellent tourelleaux) qui équiperont une partie des Griffon.

Une étape stratégique pour l’entreprise liégeoise, qui a lourdement investi ces dix dernières années dans la conception et le développement de ces tourelles. D’abord, parce que la FN Herstal ne va pas simplement livrer le matériel, mais jouer un véritable rôle d’ensemblier sur ces tourelles, sur lesquelles seront placés d’autres produits made in Herstal. Aussi, parce que le choix de cette technologie pour un véhicule français destiné à l’armée belge constitue une reconnaissance importante. De quoi ouvrir des opportunités sur d’autres véhicules – français dans un premier temps, sans doute autre ensuite.

Difficile également d’obtenir une estimation chiffrée de cette partie des retombées pour la Belgique du programme CaMo. Mais à nouveau, on parle en dizaines de millions d’euros, apprend L’Echo.

Au total, le programme CaMo devrait engendrer 889 millions d’euros de retombées pour la Belgique, dont 60% pour la Wallonie et 40% pour la Flandre, indiquait il y a quelques jours une source gouvernementale. Et ce chiffre ne comprend pas la maintenance.

Source https://www.lecho.be/dossier/pme-wallonie/grosses-retombees-wallonnes-sur-la-commande-de-blindes/10066014.html

  • J'aime (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour les amis belges du forum, je met des publications qui concerne l'armée belge en stage "désert" au Maroc, ainsi que les équipes de saut a haute altitude de l'armée belge qui coopérent avec les commandos para des FAR lors de ces exercices. 

 

Citation

Pathfinders et forces spéciales en chute libre

1251.jpg

Dans le désert marocain, Special forces et pathfinders embarquent dans un avion de transport C-130. Avec leur masque à oxygène à portée de main, ils s'apprêtent à effectuer un saut à 8 000 mètres d'altitude.

Depuis début décembre 2013, un paysage où règnent sécheresse et rouges collines sert de décor à l'exercice annuel de sauts des membres du Special Forces Group et des pathfinders. Ces derniers sont des parachutistes chargés de reconnaître des zones d'atterrissage permettant de préparer des largages de matériel ou de personnel.

Ici, ils ne s'entraînent pas à des sauts conventionnels à 4 000 mètres d'altitude. Les C-130 doublent cette valeur et le saut à très haute altitude (VHA) devient un réel défi dans cette atmosphère ténue et glaciale.

« La raréfaction de l'air oblige chaque participant à utiliser un masque à oxygène », raconte le lieutenant Tom Verschroeven, commandant en second de l'exercice. « Sauter à haute altitude permet l'infiltration aérienne d'une zone déterminée en se déplaçant sur quelque 40 kilomètres. »   

Cet effort demande énormément de technique et de travail de navigation. Le physique est également fort sollicité lors d'un tel saut. L'équipement et le matériel de parachutisme représente un poids de cinquante kilos pour chaque militaire. Pour le corps et l'esprit, la haute altitude est une épreuve coriace.

Des pathfinders participent également à l'exercice afin de parfaire leur instruction. Ils sautent ici pour la première fois et cela laisse une forte impression. « J'ai effectué mon premier saut à haute altitude la semaine dernière », explique un pathfinder qui suit le cours VHA. « C'était à la fois particulier et très difficile. Il faut veiller à une foule de choses avec un tas de matériel. Cela n'a rien de comparable avec un saut classique. »              
 
2012.jpg
2179.jpg
2180.jpg

 

674.jpg
598.jpg
3131.jpg
4109.jpg
847.jpg
762.jpg
943.jpg
1036.jpg
1252.jpg
1324.jpg
1422.jpg
11103.jpg
1816.jpg
1716.jpg
1914.jpg
1619.jpg
1522.jpg

Texte : Liesbeth Bardyn - Photos : Christian Decloedt

http://www.mil.be/def/news/index.asp?LAN=fr&ID=4104

 

 

 

Citation

Sauter entre les avions de ligne

L'avion de transport C-130 Hercules emmène, début décembre, les pathfinders et les special forces à 8.000 mètres au-dessus de la ville marocaine de Ouarzazate. Équipés d'un masque à oxygène, les militaires sautent à haute altitude. 

1044.jpg
1328.jpg
2211.jpg

 

3153.jpg
 4125.jpg
5111.jpg
684.jpg
773.jpg
857.jpg
952.jpg
11108.jpg
12101.jpg
1329.jpg
1424.jpg
1524.jpg
1621.jpg
1717.jpg


http://www.mil.be/def/news/index.asp?LAN=fr&ID=4116

 

 

Citation

Ce camp est le test ultime


12452.jpg
14233.jpg
16128.jpg

 

1789.jpg
1875.jpg
2059.jpg
2153.jpg
2247.jpg
2337.jpg
2432.jpg
2528.jpg
13410.jpg
2625.jpg
2721.jpg
 2820.jpg
2921.jpg

Un Airbus belge atterrissait le mardi 26 janvier dans la ville d'Ouarzazate en plein désert marocain. À son bord, 120 élèves de l'École Royale Militaire de quatrième et cinquième années. Ces étudiants passeront neuf jours à se replonger au cœur de leur formation en revisitant le volet militaire.

Plus de cent tentes sont parfaitement alignées dans le désert proche d'Ouarzazate. Pendant un peu plus d'une semaine, elles serviront à loger ces étudiants qui font un master à l'ERM. « Ceci est le dernier camp au cours duquel nous serons évalués », explique An Sophie Wouters, sous-lieutenant candidate officier de carrière (COC) en quatrième année. « C'est le test ultime. Pour l'instant, nous ignorons encore ce que l'on attend de nous mais nous pourrons heureusement compter sur la connaissance acquise lors des camps précédents. »

La plupart des étudiants sont en première année de master. Une dizaine d'entre eux sont, par contre, en deuxième année (cinquième et dernière année de master). Le sous-lieutenant COC Bastien Van Belleghem est l'un d'eux. « Nous savons déjà de quoi il retourne. Raison pour laquelle nous encadrons les classes de quatrième », dit-il. « Nous les guidons pendant ce camp et essayons de leur apprendre un maximum de choses en mettant nos compétences d'entraîneur à jour par la même occasion. Nous endossons également le rôle de forces ennemies en tendant des embuscades et en créant des incidents auxquels les élèves se doivent de réagir correctement. »

Il y a quelques semaines, les élèves avaient encore le nez dans leurs livres afin de préparer leurs examens. Aujourd'hui, il leur est demandé de tourner la page académique pour la page militaire. Mercredi matin, le peloton d'An Sophie se trouvait à plat ventre et l'arme à la main. Ses membres se rappelaient un nombre d'exercices tactiques cruciaux dont la réaction sous le feu et la progression font partie.

Ces exercices se déroulent sur le site de leur premier bivouac. D'ici, on aperçoit encore clairement les lumières de la ville d'Ouarzazate. Vendredi, les étudiants devront toutefois démonter les tentes et se rendre avec un plein sac à dos vers un second endroit. Ils quitteront la ville pour se diriger vers les rudes montagnes de l'Atlas afin de commencer véritablement le camp et y faire leurs preuves jour et nuit.


Texte : Liesbeth Bardyn – Photos : Daniel Orban  28/01/2016

http://www.mil.be/fr/article/ce-camp-est-le-test-ultime 

Modifié par Amine99
  • J'aime (+1) 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les élèves de l’ERM bravent un désert capricieux


12479.jpg
13426.jpg
 14241.jpg
16134.jpg


1794.jpg
1880.jpg
2064.jpg
2158.jpg
2530.jpg
2434.jpg
2339.jpg
2822.jpg
2723.jpg
2923.jpg
2251.jpg
2627.jpg
3317.jpg
3417.jpg
3118.jpg
3019.jpg
3218.jpg

Les élèves de quatrième année de l'École Royale Militaire (ERM) sont à la moitié de leur camp d'hiver organisé dans la région désertique proche de la ville marocaine d'Ouarzazate. Après quelques jours consacrés à l'entraînement, ils rassemblaient leur matériel le 29 janvier dernier pour prendre la direction des montagnes de l'Atlas. La mission réelle pouvait commencer...

Un peloton prend la direction du prochain bivouac avec le soleil dans le dos. La boussole pointée vers le Nord, ils s'enfoncent dans les montagnes de l'Atlas. Ils marchent des heures durant, portant armes et sacs à dos. Ils doivent, en même temps, rester attentifs aux obstacles et aux « troupes ennemies ».

« Cela fait environ quatre heures que nous progressons en plein désert », explique le sous-lieutenant candidat officier de carrière (COC) Toon De Bremme. « À plusieurs reprises, nous avons remarqué des gens au sommet de collines et venons en faire le rapport. Lorsque nous sommes arrivés sur notre nouvelle zone de bivouac, nous nous sommes directement mis à couvert. Je suis en position d'observation depuis six heures déjà. »

Les étudiants endurent de longs jours suivis d'interminables nuits sur cette deuxième zone de bivouac. Malgré la situation protégée du camp en creux de vallée, le vent produit ses effets. L'ennemi se matérialise principalement par des nuits glaciales pour les étudiants en position d'observation sur la crête des collines. « La température peut atteindre les 20 degrés en journée puis chuter très vite pour avoisiner le zéro en soirée », déclare le sous-lieutenant COC An-Sophie Wouters. « On ne rencontre pas cela en Belgique. Outre ce phénomène, les pierres et cailloux qui recouvrent le sol rendent la progression difficile. »

La deuxième zone de bivouac des élèves est d'ailleurs plus rudimentaire que la première. Celle-ci comprenait encore des douches et des toilettes improvisées tandis que la seconde n'est guère aménagée. « Nous savions à l'avance que se doucher deviendrait impossible », poursuit An-Sophie. « Nous nous lavons dans des petites bassines, cuisinons nos rations de combat et utilisons des sacs biodégradables quand nous devons aller aux toilettes. Ce n'est guère luxueux mais cela reste un camp d'hiver de l'ERM. »

Dimanche, les étudiants ont à nouveau reconditionné leurs sacs pour poursuivre la progression vers le nord. Le test ultime les attend sur cette dernière zone de bivouac car ils doivent atteindre les objectifs assignés et réussir les examens.


Texte : Liesbeth Bardyn – Photos : Daniel Orban  01/02/2016 

http://www.mil.be/fr/article/les-eleves-de-lerm-bravent-un-desert-capricieux
 

Soldats belges avec matériel des FAR - Région de Ouarzazate

 

160221044315897626.jpg

1602210443164832.jpg

160221044316688801.jpg

160221044316538185.jpg

160221044317595005.jpg

160221044315773183.jpg

 

  • J'aime (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Déluge de mauvaises nouvelles pour la défense belge..

Citation

Si le feuilleton du remplacement des F-16 a connu son épilogue, et que la Belgique achètera bien les F-35 américains – la décision est officielle depuis fin octobre – il faut encore négocier avec le vendeur, Lockheed Martin… et a priori, c’est un gouvernement en plein exercice qui doit le faire. Ainsi, sans vote du budget, “cela entraîne une incapacité d’honorer le programme d’investissement, en particulier les premières tranches concernant les F35 et le dossier Camo (véhicules blindés). De plus, nous ne pourrons honorer notre promesse de “halt any decline” (renversement de la courbe des économies en Défense)”, nous confie une source proche du dossier.
Source: DH.

https://www.lalibre.be/actu/belgique/record-de-departs-au-sein-de-l-armee-belge-et-ca-ne-va-pas-s-arranger-en-2019-infographie-5c0a24a6cd70e3d2f71dd2d7

Record de départs au sein de l’armée belge, “et ça ne va pas s’arranger en 2019” (INFOGRAPHIE)

Citation


Belgique
Les chiffres officiels montrent qu’entre janvier et septembre 2018, 579 militaires avaient déjà jeté l’éponge.

Et si cette tendance se confirme l’année prochaine, ce sont plus de 800 militaires qui abandonneront volontairement la Défense durant l’année 2019.



Une vraie hémorragie dans l'armée...

Soyons franc et pragmatique.. Pour une grande partie de la population et une grosse partie de notre classe politique l'armée ne sert plus à rien, elle coute cher et ne rapporte rien. Si la Belgique a eu un quelconque rôle à jouer au niveau international dans son histoire, ce rôle est désormais loin...


Pour la première fois depuis de nombreuses années, un gouvernement semblait vouloir réinvestir dans l'armée, ici aussi ce projet semble compromis, il était de toute façon incomplet et souffrait de nombreuses carences et pertes de capacités.

- Composante Air: Nous allons passer d'une grosse 50aine de chasseurs à 34, ce nombre réduit va plus que probablement nous obliger à faire des choix, allons nous encore être capable d'une surveillance de notre espace aérien et en même temps une opération au M-O et une surveillance des Pays Balte? Sans compter les avions en révisions et réparations.

Parlons également du choix des chasseurs, le plus mauvais choix possible avec un avion dont le constructeur a admis d'énormes problèmes et dont l'avis de la presse et des experts est plus que mauvais.

Niveau transport nous allons passer de 11 transporteurs à 7, sans compter qu'il est probable que les falcons et le A-320 ne seront pas remplacés et que le gouvernement choisira des sociétés civiles pour le transport VIP.

Niveau des voilures tournantes, dans un futur proche les A-109 seront mis au placard, le successeur est déjà la: le Nh-90 au nombre de 8 (4terre-4mer) la capacité belge niveau hélicoptère sera donc de 8 appareils, nombre évidemment ridicule.


- Composante Terre: Diminution du nombres de blindés actuel dans le nouveau programme acquisition... Sans compter que les jaguars (canon de 40 mm) remplaceront les Piranha IIIC (canon de 90mm), la aussi perte dans le calibre, l'artillerie elle sera apparemment encore laissée pour compte et pourrait a terme disparaitre (il ne reste plus que 14 obusier de 105 mm âgé de 30 ans).


- Composante Mer: la encore, lors du renouvellement de la flotte (dont les détails restent encore très flous), aucun remplacement du godetia, et donc perte de notre capacité (légère) de transport et de ravitaillement au profit d'un partenariat avec les Pays-bas... La ou le gouvernement parle de partenariat moi je vois une dépendance totale et soumis au bon vouloir des hollandais, qui eux, non content de ne perdre aucune capacité, les voient même augmentées.

Un bref résumé de l'avenir assez sombre de notre armée, même les militaires n'y croient plus et la déserte..

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
14 minutes ago, fjojo032 said:

Une vraie hémorragie dans l'armée...

Soyons franc et pragmatique.. Pour une grande partie de la population et une grosse partie de notre classe politique l'armée ne sert plus à rien, elle coute cher et ne rapporte rien. Si la Belgique a eu un quelconque rôle à jouer au niveau international dans son histoire, ce rôle est désormais loin...

L'incapacité des armées occidentale à garder leurs hommes n'est pas uniquement un problème belge mais il faudra effectivement que l'armée trouve un moyen de garder ses hommes...

15 minutes ago, fjojo032 said:

Composante Air: Nous allons passer d'une grosse 50aine de chasseurs à 34, ce nombre réduit va plus que probablement nous obliger à faire des choix, allons nous encore être capable d'une surveillance de notre espace aérien et en même temps une opération au M-O et une surveillance des Pays Balte? Sans compter les avions en révisions et réparations.

C'est prévu pour (en théorie). De plus, avec l'alternance avec les Pays-Bas, on ne sera jamais occupé à ce point, vu que la QRA, le Baltic Air Policing ou le déploiement à l'étranger seront généralement occupé par les Néerlandais en rotation, ce qui signifie qu'on ne fera jamais les trois à la fois.

Cependant, il est vrai que les Pays-Bas discutent d'un achat de chasseur supplémentaires, une chose à laquelle la Belgique pourrait devoir penser...

20 minutes ago, fjojo032 said:

Niveau transport nous allons passer de 11 transporteurs à 7, sans compter qu'il est probable que les falcons et le A-320 ne seront pas remplacés et que le gouvernement choisira des sociétés civiles pour le transport VIP.

On passe certes de 11 à 7 appareils mais l'A400M offre des capacités largement supérieur au C-130... Un C-130, c'est 20400kg à 3800km. Un A400M, c'est 30000kg à 4500km (avec la possibilité de monter à 37000t) ou 20000kg à 6400km et la possibilité d'être ravitaillé en vol...

De même, la défense va acquérir un A330 MRTT qui, outre ses capacités de ravitaillement en vol, peut emporter 291 passager et/ou du cargo à une distance de 14000km, largement au delà de ce qui est envisageable avec un A320... Alors certes, on va perdre les Falcon mais pour ce qu'on gagne à côté, je ne vais pas pleurer pour la capacité transport...

Et on va prendre des nacelles de ravitaillement en vol pour A400M aussi..

30 minutes ago, fjojo032 said:

Niveau des voilures tournantes, dans un futur proche les A-109 seront mis au placard, le successeur est déjà la: le Nh-90 au nombre de 8 (4terre-4mer) la capacité belge niveau hélicoptère sera donc de 8 appareils, nombre évidemment ridicule.

C'est 4 NH90 TTH, les 4 autres sont des NFH, des navires de lutte anti-sous-marine, ce qui représente une nouvelle capacité pour la marine. Les TTH sont cependant peu nombreux mais ils emportent de nouveau plus qu'un A109, dont le destin est encore incertain. Pour l'instant, c'est le silence total là dessus...

32 minutes ago, fjojo032 said:

Diminution du nombres de blindés actuel dans le nouveau programme acquisition... Sans compter que les jaguars (canon de 40 mm) remplaceront les Piranha IIIC (canon de 90mm), la aussi perte dans le calibre, l'artillerie elle sera apparemment encore laissée pour compte et pourrait a terme disparaitre (il ne reste plus que 14 obusier de 105 mm âgé de 30 ans).

Le 90mm était une farce depuis le début de toute façon. Je ne vais pas le pleurer. On passe à une force motorisée équipée d'élément relativement puissants pour l'appui feu: 40CT et MMP, largement de quoi remplacer la "capacité perdue". D'ailleurs, les Piranha Direct Fire (30 et 90) devraient rester en service jusqu'en 2030, avec une décision à prendre sur leur remplacement au cours de la prochaine décennie. On note par ailleurs qu'avec le Jaguar, la Composante Terre récupère une capacité anti-char motorisée vu que le 90mm est insuffisant contre quoique ce soit de sérieux et que les missile Spike sont sur des lanceurs à pieds...

Le programme CAMO est d'ailleurs prévu pour boucher tout les trous qu'on a pour l'instant dans notre inventaire, les options d'achat de Piranha et Dingo n'ayant jamais été prise.

Pour l'artillerie, il lui reste aussi les mortiers de 120mm. Du reste, le plan stratégique mentionnait des achats là dedans mais pour la prochaine législature (on a un temps parlé de CAESAR) donc pas à faire ici.

42 minutes ago, fjojo032 said:

Composante Mer: la encore, lors du renouvellement de la flotte (dont les détails restent encore très flous), aucun remplacement du godetia, et donc perte de notre capacité (légère) de transport et de ravitaillement au profit d'un partenariat avec les Pays-bas... La ou le gouvernement parle de partenariat moi je vois une dépendance totale et soumis au bon vouloir des hollandais, qui eux, non content de ne perdre aucune capacité, les voient même augmentées.

De nouveau, les frégates et MCM sont remplacés en un pour un donc les inventaires restent constants alors que les capacités vont significativement augmenter: meilleurs senseurs, armement (ESSM, AShM de nouvelle génération), hélicoptère ASW, drones MCM, etc. Et la taille devrait augmenter aussi: on parle d'un truc autour de 6000t pour les frégates et autour de 2000t pour les MCM (le déplacement du Godetia) avec un paquet d'espace multi-mission. Les MCM sont d'ailleurs prévu pour remplacer aussi le rôle du Godetia.

Du reste, les capacité néerlandaises ne sont pas moins augmentées ou diminuées que les nôtres sur ce point de vue: ils reçoivent les mêmes bateaux et bénéficient des mêmes avantages que nous pour le coup...

  • Merci (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui je confime  les JAGUAR ne remplacent pas les PIRANHA C90, ni C30, ceux-ci seront remplacé après 2030 par ? Mais on parle déjà du retour d'MBT avant 2030.

Pour l'Aie, un programme complet de remplacement est prévu à partir de 2013, avec des obusiers de 155mm probablement le Caesar, les mortiers de 120mm sous blindage (Griffon version mortier 120mm à encore mettre au point), des radars de localisation d'arillerie (prospection déjà en cours), des munitions guidées et peut être la version BLOS du MMP (la Belgique soutient se programme).

Pour la marine, le tonnage de la flotte va plus que doubler avec de nouvelles capacités comme expliqué plus haut et déjà expliqué plusieurs fois avec les nouveaux navires de lutte ant-mine plus besoin de BST comme le Godetia vu leur autnomie et qu'ils pourront servir de ravaitailleur aux autres.  6 navires de 2000T au lieu dse 5 tripartites de 500T, il y a pas photo.

  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 29/12/2018 à 18:55, Amine99 a dit :

160221044316688801.jpg

Je ne savais pas que l'Armée Belge mettait en oeuvre des PEGASO 6x6 !?   On est pas là en pleine confusion de messages multiples qui débordent les  FAR ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
54 minutes ago, LYS 40 said:

Pour l'Aie, un programme complet de remplacement est prévu à partir de 2013, avec des obusiers de 155mm probablement le Caesar, les mortiers de 120mm sous blindage (Griffon version mortier 120mm à encore mettre au point), des radars de localisation d'arillerie (prospection déjà en cours), des munitions guidées et peut être la version BLOS du MMP (la Belgique soutient se programme).

Attention, EU BLOS n'est pas une version du MMP mais un programme de développement d'une "famille" de missile anti-char utilisant les principes de fonctionnement du MMP (autodirecteur infrarouge + caméra lumière visible avec retour d'image au tireur). Du coup, en fonction de ce que "famille" signifie ici, on pourrait avoir une série de missile façon SPIKE basé sur le MMP mais avec des portées allant des 5km du MMP à 8+ km (en tir depuis la terre) voire même 25km comme pour le SPIKE NLOS.

Cependant, le MMP ne finira pas dans l'artillerie. Si ce missile doit être employé en Belgique, ce sera sur les Jaguar et dans les pelotons anti-char des bataillons d'infanterie (au moins chez les Para-Commando et peut-être aussi dans les bataillons motorisés à côté des Jaguars).

Par contre, des missiles comme le SPIKE NLOS pourraient être mis en œuvre par l'artillerie. En Angleterre, le SPIKE NLOS (sous le nom EXACTOR) est employé par les Royal Artillery.

20 minutes ago, Bechar06 said:

Je ne savais pas que l'Armée Belge mettait en oeuvre des PEGASO 6x6 !?   On est pas là en pleine confusion de messages multiples qui débordent les  FAR ?

C'est pas à nous. Les Marocains nous prêtent du matos pour les camps de l'ERM à Ouarzazate

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 42 minutes, Bechar06 a dit :

Je ne savais pas que l'Armée Belge mettait en oeuvre des PEGASO 6x6 !?   On est pas là en pleine confusion de messages multiples qui débordent les  FAR ?

Le Pegaso appartient au FAR. Ce n'est pas une confusion, ça concerne l'armée Belge en stage au Maroc. Ce sont des soldats belges sur les images. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, mehari a dit :

L'incapacité des armées occidentale à garder leurs hommes n'est pas uniquement un problème belge mais il faudra effectivement que l'armée trouve un moyen de garder ses hommes...

...et les contrats BDL ne vont certainement pas résoudre ce problème.

il y a une heure, Bechar06 a dit :

Je ne savais pas que l'Armée Belge mettait en oeuvre des PEGASO 6x6 !?   On est pas là en pleine confusion de messages multiples qui débordent les  FAR ?

 

il y a une heure, mehari a dit :

C'est pas à nous. Les Marocains nous prêtent du matos pour les camps de l'ERM à Ouarzazate

Ils s'apparentent aux Astra.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 18 heures, mehari a dit :

L'incapacité des armées occidentale à garder leurs hommes n'est pas uniquement un problème belge mais il faudra effectivement que l'armée trouve un moyen de garder ses hommes... 

Certes tu as raison, il est vrai que c'est un problème récurant dans plusieurs armées occidentales, néanmoins avec le nouveau statu honteux de nos militaires, ça n'ira certainement pas en s’améliorant chez nous, que du contraire

Il y a 18 heures, mehari a dit :

C'est prévu pour (en théorie). De plus, avec l'alternance avec les Pays-Bas, on ne sera jamais occupé à ce point, vu que la QRA, le Baltic Air Policing ou le déploiement à l'étranger seront généralement occupé par les Néerlandais en rotation, ce qui signifie qu'on ne fera jamais les trois à la fois.

Cependant, il est vrai que les Pays-Bas discutent d'un achat de chasseur supplémentaires, une chose à laquelle la Belgique pourrait devoir penser...

Je n'ai pas dit qu'on avait pas essayé de prévoir (ce dont je doute de l'efficacité de cette pensée, vu les tendances actuelles) néanmoins hier nous pouvions le faire avec 60 chasseurs, demain nous ne pourrons plus avec la moitié moins, si les Pays-bas pensent en acheter plus,  je pense que nous avons plus de chance de gagner l’Euro millions que de voir la Belgique acheter un seul chasseur supplémentaire...

Il y a 18 heures, mehari a dit :

On passe certes de 11 à 7 appareils mais l'A400M offre des capacités largement supérieur au C-130... Un C-130, c'est 20400kg à 3800km. Un A400M, c'est 30000kg à 4500km (avec la possibilité de monter à 37000t) ou 20000kg à 6400km et la possibilité d'être ravitaillé en vol...

De même, la défense va acquérir un A330 MRTT qui, outre ses capacités de ravitaillement en vol, peut emporter 291 passager et/ou du cargo à une distance de 14000km, largement au delà de ce qui est envisageable avec un A320... Alors certes, on va perdre les Falcon mais pour ce qu'on gagne à côté, je ne vais pas pleurer pour la capacité transport...

Et on va prendre des nacelles de ravitaillement en vol pour A400M aussi.. 

Personnellement j'adore le A400M, tu as raison ses capacités sont clairement supérieur, néanmoins il n’empêche qu'avoir moins d'avions c'est devoir faire des choix, passer de 11 C-130 à 7 A400M, même bien supérieur, c'est perdre de la capacité.

Grosse nuance néanmoins pour le A330 MRTT, ce dernier en effet n'appartiendra pas directement à la composante belge mais à flotte internationale MRTT, ou tous les pays participants auront droit à des heures de vols et à des disponibilités des appareils.  Quand nous y regardons bien, les membres de cette flotte (sauf le Luxembourg) possède encore des avions de transport classique.

Il y a 18 heures, mehari a dit :

C'est 4 NH90 TTH, les 4 autres sont des NFH, des navires de lutte anti-sous-marine, ce qui représente une nouvelle capacité pour la marine. Les TTH sont cependant peu nombreux mais ils emportent de nouveau plus qu'un A109, dont le destin est encore incertain. Pour l'instant, c'est le silence total là dessus...

De mémoire, je pense avoir vu que les NH-90 de notre marine ont été livrés sans armement de lutte ASM, encore une fois il a quelque temps la capacité de notre composante terre était d'une petite 50aine de voilure tournante, flotte dont il ne reste pas grand chose (un peu plus de 10 A-109 en service).  Passer de 50 à 4 ca fait une immense perte de capacité et ce même si encore une fois les NH-90 sont meilleurs en tout point.   On avait bien parlé d'acheter 2 NH-90 TTH en plus, mais cela semble au placard.

 

Il y a 18 heures, mehari a dit :

Le 90mm était une farce depuis le début de toute façon. Je ne vais pas le pleurer. On passe à une force motorisée équipée d'élément relativement puissants pour l'appui feu: 40CT et MMP, largement de quoi remplacer la "capacité perdue". D'ailleurs, les Piranha Direct Fire (30 et 90) devraient rester en service jusqu'en 2030, avec une décision à prendre sur leur remplacement au cours de la prochaine décennie. On note par ailleurs qu'avec le Jaguar, la Composante Terre récupère une capacité anti-char motorisée vu que le 90mm est insuffisant contre quoique ce soit de sérieux et que les missile Spike sont sur des lanceurs à pieds...

Le programme CAMO est d'ailleurs prévu pour boucher tout les trous qu'on a pour l'instant dans notre inventaire, les options d'achat de Piranha et Dingo n'ayant jamais été prise.

Pour l'artillerie, il lui reste aussi les mortiers de 120mm. Du reste, le plan stratégique mentionnait des achats là dedans mais pour la prochaine législature (on a un temps parlé de CAESAR) donc pas à faire ici. 

Entièrement d'accord avec toi pour les 90mm.  Par contre il me semble qu'il a été clairement dit que le programme CAMO devait remplacer tous les blindés de la composante, sauf les pandurs et les Lynxs.  Penser qu'on va avoir un remplaçant des 90 et 30mm ca me semble un peu rêveur étant donné le contexte militaire belge depuis années, sans compter que de l'avis de l'armée, ces engins souffrent déjà de vieillesse prématuré, étant donné que les options n'ont pas été levées pour l'achat de blindés supplémentaire entrainant une usure par les nombreuses rotations des blindés achetés.

Niveau mortier, tu as raison il reste du 120mm, mais entre un mortier et obusier, la différence est énorme.  Le CAESAR me plait énormément, mais je ne croirai à cet achat que quand je le verrai acté

Il y a 18 heures, mehari a dit :

De nouveau, les frégates et MCM sont remplacés en un pour un donc les inventaires restent constants alors que les capacités vont significativement augmenter: meilleurs senseurs, armement (ESSM, AShM de nouvelle génération), hélicoptère ASW, drones MCM, etc. Et la taille devrait augmenter aussi: on parle d'un truc autour de 6000t pour les frégates et autour de 2000t pour les MCM (le déplacement du Godetia) avec un paquet d'espace multi-mission. Les MCM sont d'ailleurs prévu pour remplacer aussi le rôle du Godetia.

Du reste, les capacité néerlandaises ne sont pas moins augmentées ou diminuées que les nôtres sur ce point de vue: ils reçoivent les mêmes bateaux et bénéficient des mêmes avantages que nous pour le coup...

Les capacités néerlandaises ne sont pas augmentées au niveau des chasseurs de mines ou des M frégates, mais de manière générale (totale de la flotte), elles le sont clairement.

Un MCM restera toujours un MCM, malgré le fait qu'effectivement ils sont meilleurs en tout point à ce que nous avons maintenant, mais ne perdons pas de vue que toutes les marines modernes se dotent de navires ravitailleurs, ce n'est clairement pas pour rien.

J'ai vu le projet OMEGA, superbe frégate en tout point, mais il n'est nullement confirmé que nous auront une telle frégate, il est plutôt probablement que nous ayons une frégate plus light.

 

Et puis n'oublions comme le dit si bien notre Général Marc Compernol, le principal défit des prochaines années : la nouvelle législature, tous les programmes militaires étant bloqués pour le moment, il suffit d'un gouvernement plus à gauche pour voir tous les projets et même les plus gros remis en question, annulés, reportés, diminués...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Bonne nouvelle: nos militaires ont reçu pantalons chauds, vestes de ski et matériel adéquat pour leur mission en Estonie

Le syndicat militaire ACMP-CGPM pointait du doigt des manquements au niveau du matériel fourni aux militaires en mission en Estonie, à tel point que des soldats avaient dû s'en procurer par leurs propres moyens et à leurs propres frais. Mais tout est désormais rentré dans l'ordre sur le terrain.

Les 270 militaires belges qui participent à la mission de l'OTAN Forward Presence en Estonie craignent le froid, si bien que le commandement a prévu des cagoules. Et pour cause, les températures frôlent parfois les -10 degrés en semaine. Problème, les cagoules en question datent de 1951, remontant à la guerre de Corée.

Lundi, nous apprenions par l'intermédiaire du syndicat ACMP-CGPM que d'autres éléments du matériel mis à disposition des hommes sur place étaient vieillissants, dont des "couvre-chaussures qui ne correspondent pas aux bottines, des sous-vêtements non adaptés (et plutôt propices au désert), des vieilles vestes d'esquimau, et il n'y a pas de lunettes de protection en suffisance". Entre temps, la firme privée Damart (spécialisée en vêtements chauds) avait alors proposé de fournir gratuitement des cagoules et bonnets techniques de haute qualité aux hommes sur place, en complément de l’équipement prévu par la Défense. Mais l’État-major avait donné l'ordre au détachement sur place de refuser ce geste pour des raisons de marché public.

Le matériel est arrivé à bon port

Suite à une question adressée par le député Michel Corthouts (PS) en commission Défense au vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères et européennes, et de la Défense, chargé de Beliris et des Institutions culturelles fédérales, Didier Reynders, sur l'équipement des militaires belges participant à la mission de l'OTAN en Estonie, on en sait désormais plus dans cette affaire.

Le ministre a tenu à préciser dans sa réponse que le personnel disposait d'équipements individuels lui permettant d'opérer et de s'entraîner dans des conditions hivernales, comme c'est le cas sur le territoire national. "Cependant, à la suite d'analyses de risque et de reconnaissances sur le théâtre des opérations, nos soldats ont reçu du matériel supplémentaire en provenance de la chaîne logistique militaire belge" a-t-il ajouté.

Des achats de matériel de type "haute montagne" - pantalons et vestes de ski, gants, bouteilles thermos, masques, sacs de couchage extreme cold - ont également été effectués afin que le détachement sur place puisse opérer dans des conditions plus froides que celles que nous connaissons en Belgique. Une partie de ce matériel a été livrée avant le départ, et le reste des articles a été fourni sur le terrain.

"En outre, tous nos soldats sont équipés de lunettes de protection balistique qui répondent aux exigences opérationnelles et climatiques. De manière structurelle, chaque mission fait l'objet d'un cycle de planification prenant en compte l'aspect du matériel et de l'équipement individuel".

Malgré les craintes du personnel, Le syndicat SLFP Défense a par ailleurs tenu à saluer l’état-major de la Défense et le commandement local.  "Tout le débat qui a éclaté dans la presse a jeté le discrédit sur le Département qui, par les difficultés actuelles de recrutement, n’en a certainement pas besoin. Depuis les craintes du personnel, les échanges ont été fructueux et la qualité de l’équipement fourni dans les délais en est bien la preuve" conclut Dimitry Modaert, dirigeant-reponsable du SLFP Défense.

Source: https://www.lalibre.be/actu/belgique/bonne-nouvelle-nos-militaires-ont-recu-pantalons-chauds-vestes-de-ski-et-materiel-adequat-pour-leur-mission-en-estonie-5c409a43d8ad5878f01200fb

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Statistiques des membres

    5 303
    Total des membres
    1 132
    Maximum en ligne
    cervantesxx
    Membre le plus récent
    cervantesxx
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20 462
    Total des sujets
    1 183 574
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets