Philippe Top-Force

Armée belge

Recommended Posts

C'est une tendance bien belge (Cf. nos 10 000 et quelques fonctionnaires aux finance contre moins de 700 en Suède... parce que l'organisation tire parti de l'informatique... et de la science... et parce qu'un employé est d'abord et avant tout un chômeur de moins dans la logique politique de ces 20 dernières années). Avec 65% de budget sur le payroll, ce sont immanquablement les équipements qui morrflent, tenant compte qu'on a déjà liquidé les frais de fonctionnement (casernes surnuméraires, etc... non sans pressions des politiques locaux d'ailleurs).

'scusez mais A.Flahaut n'est pas d'accord...  =D

Le "plan de modernisation stratégique" des forces armées adopté en mai 2000 puis le "plan directeur" de décembre 2003 prévoyaient d'augmenter significativement les dépenses d'équipements, de manière à ramener la structure du budget de la Défense à des proportions qualifiées de "saines": 50% pour le personnel, 25% pour les investissements (matériels et infrastructures) et 25% pour le fonctionnement (dont l'entraînement). Il a également entraîné la création d'une "structure unique", largement conjointe, qui chapeaute les Forces armées et que certains pays envient à la Belgique, a souligné vendredi M. Flahaut.

article complet déjà posté ici le 15/06 :

http://www.air-defense.net/Forum_AD/index.php?topic=7536.180

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest grinch

Armyreco nous fourni de très beaux reportage et je crois qu'il y a un procès de mauvaise attention, et c dommageable de se priver de personne tel que JH.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Jan,

En fait, il vaut peut-être mieux continuer la conversation en MP, je pense que Tiger n'a pas trop l'air d'apprécier !   

Joseph pense à ceux qui te lisent sur DSI & T&A ,Tiger s'en accommodera.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, et bien, je reviens vous emm... quelque peu  :cool:

En fait, pour répondre à la question posée, il faut effectivement une vraie révolution, "simplement" (un terme plus complexe qu'il n'y paraît en Belgique) basée sur la recherche d'efficacité. Notez qu'il ne faut pas confondre avec les lithurgies du type "le citoyen est un client et l'Etat un fournisseur de service" ou "l'armée est une entreprise" : que vendrait-elle ? Ou serait sa légitimité ? Serait elle, elle aussi, un contractor ?

La révolution commence par le fait de considérer que la défense, en étant un des plus gros budget du fédéral (je crois que seul la sécu la dépasse) nécessite un investissement conceptuel à la hauteur. Sinon, autant utiliser les 2,5 milliards à autre chose. Elle se poursuit par la reconnaissance, au plan politique, que la "transformation" est inachevée et inefficace au vu des évolutions de ces 5 dernières années (les premiers draft du Plan directeur ont circulé dès 99, à la "bonne vieille époque" où la RMA allait tout résoudre). Elle se termine en partant du principe que notre sécurité doit se penser en gardant à l'esprit que c'est la base du "contrat social", socle même des Etats.

Ensuite, le plan de la gestion. Il faut éviter de se retrouver avec les 10 000 civils promis par le plan : à âge et qualification identique, ils coûtent plus chers que les militaires (non, ce n'est pas une blague). D'autant plus... que la Belgique aurait autant de "civils de la Défense" que la France, DGA exclue (je dois vérifier les chiffres français). Ensuite, il faut alléger les EM : ils sont pléthoriques et servent pour partie à recaser les "victimes" de la réduction du nombre d'unités.

Enfin, c'est là que ça fait mal, aller vers les 40 000 militaires exigera de trouver des solutions d'outsourcing immédiatement, sans attendre les mises à la (pré)retraite. Concomittement (pas sûr de l'orthographe), il faut engager des "petits jeunes", moins chers, tout en rendant les salaires plus attractifs pour éliminer ce scandale de l'asymétrie salariale. Le cas échéant, il faut licencier avec une prime substancielle et accompagner avec une structure type "Sabena" et légitimer l'opération sur base du fait que nous ne sommes plus au début des années 90 et que l'efficacité... est la marque de la survie. 

Il faut également mettre fin à ce statut selon lequel un militaire, parce qu'il serait professionnel, bénéficierait d'une sorte de "nomination à vie". Je crois que la société à tout à gagner d'un off' ou d'un sous-off' formé, discipliné, qui resterait dans l'armée quelques années avant de partir voir ailleurs si ça lui plaît. S'il veut rester, qu'il reste. Mais l'armée ne peut pas devenir une sorte de "SNCB bis" : c'est ce type de phénomène qui vous envoie un tas de gars à l'armurerie alors que les cadres des unités de combat sont vides.

Le truc, c'est d'abaisser le payroll à 50% du budget pour acheter ensuite ce dont on a besoin. Le plan le voulait - et c'était bien - mais les mesures prises ne permettront pas d'y arriver. L'outsourcing - désolé pour DGHR - est un échec pour l'heure. Les 10 000 civils sont une hérésie comptable. Une autre est d'externaliser à tout va, depuis les cuisines jusqu'aux réseaux informatiques. C'est un vieux truc politique, très à la mode : sur une année fiscale (soit la comptabilité des Etats), ça vous coûte moins cher. Sur 10 ans, ça vous coûte deux fois plus : la société s'assure un marché captif, ça l'intéresse. Mais elle vous fait payer un tas de choses au prix fort (Cf. la "tour des finances" : tous les chiffres sont bien planqués mais publics : faites le calcul sur 10 ans, vous verrez, on pourrait même en construire une seconde...). L'un dans l'autre, vous pouvez sortir des communiqués de presse selon lesquels vous êtes à l'équilibre budgétaire (je ne vise personne :o) mais, en pratique, vous perdez beaucoup d'argent.

En sabrant suivant ces méthodes et compte tenu des primes, des frais induits par les chômages, reclassements (non supportés par la défense - mais en Belgique, vous devez penser à l'équilibre du fédéral) et de la réévaluation des salaires, vous pouvez économiser, à vue d'oeil et en étant pessimiste, plus de 2,2 milliards d'ici 2020, à ajouter aux budgets d'équipements déjà libellés.

Reste, après, le plan opérationnel : aider les scouts, c'est bien. Mais pendant ce temps, les gens ne s'entraînent pas... Les exemples sont nombreux. 

Voilà, ça, c'est la pensée du gestionnaire. Si vous êtes un politique et que vous le faites, vous avez les syndicats, la presse et quelques partis - dont un a dirigé le département et a toutes les chances d'être dans l'opposition - sur le dos. En somme, vous êtes politiquement mort. Malheureusement, il faut rectifier plus de 10 ans de gestion peu courageuse et 50 ans de mauvaises habitudes...   

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiger s'en accommodera

eh oh, vous me prennez en exemple pour tuer la conversation, mais j'ai jamais dit que ça me dérangeait, au contraire, ça m'intéresse de comprendre la situation économique/politique/etc belge (bien que le topic ici soit plutot sur les vehicules à roues belges...mais vu que tout les problèmes sont liés dans l'armée belge, RAS)

j'ai juste parlé de la pub qui elle tue les topics (désolé DSI de t'avoir inclu dans la liste, c'est peut être ça que tu as mal pris, mais c'ets tellement rare de te voir apporter tes connaissances (continue ainsi) au lieu de juste répondre sur les questions qu'on se pose à propos du magazine)

puis j'ai demandé des précisions sur les OPEX belges en cour. Merci Phil... pour la Blitzréponse d'ailleurs !

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'après vous, comment se répartiront les forces belges une fois le pays coupé en deux ? (en même temps, il l'est déjà ...)

Mais qui va obtenir la garde des F-16 ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est quoi ce prophète de malheur ?  :mad:

1) les F16, c'est pas l'armée de terre qui les as, donc c'ets pas ici le problème (je reponds quand même : d'ici que la belgique soit coupée en 2, ils auront des rafale à la place !)

2)  la belgique est un et un seul pays. Tu va pas nous refaire le coup de la TV régionale qui a annoncé la rupture. L'unité belge est bien plus forte que la française à mon avis, et elle ets forte justement parce qu'ils y a des partis extrémistes voulant la rupture qui montent dans toutes les élections

Share this post


Link to post
Share on other sites

2)  la belgique est un et un seul pays. Tu va pas nous refaire le coup de la TV régionale qui a annoncé la rupture. L'unité belge est bien plus forte que la française à mon avis, et elle ets forte justement parce qu'ils y a des partis extrémistes voulant la rupture qui montent dans toutes les élections

Sur le principe, c'est encore vrai. En fait, il n'y en a peut-être plus pour longtemps. Et si (quand) la Belgique se séparera, je serais prêt à parier gros que la Flandre revendrait immédiatement ce qu'elle retirerait de la partition (je parle des matériels) pour ne garder qu'une capacité très réduite, "juste pour dire", un peu comme le Luxembourg, qui s'est longtemps fait taper sur les doigts par l'Otan, mais s'en foutant comme d'une guigne. Pensez, la Flandre (la Belgique), même à flanc de mer, n'a pas, ou presque, de tradition maritime militaire: ils s'en foutent.

La Wallonie quant à elle a une tradition militaire nettement plus prégnante et historique (des tercios aux régiments Autrichiens en passant par Sambre-et-Meuse, jusqu'aux 18 jours), mais n'aurait pas l'argent.

My two cents.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Reste, après, le plan opérationnel : aider les scouts, c'est bien. Mais pendant ce temps, les gens ne s'entraînent pas... Les exemples sont nombreux.  

Pardon de la naïveté de la question, mais je ne pige pas la phrase.

Additionnellement, n'avez-vous pas l'impression que dans la gestion politique de l'outil de défense belge, 1994 est l'année de rupture. Cette année-là, avec l'assassinat au Rwanda des paras, le politique a pris une décision qui me semble (prudence de mise) être en pleine contradition avec l'utilisation "naturelle" de l'armée, je dirais même l'utilisation "saine" de l'armée. En retirant les paras au lieu de les renforcer et de confirmer la mission, elle a envoyé le message suivant, aux citoyens, à ses cadres, aux africains, et au monde: notre armée ne sert à rien. Elle ne peut empêcher un génocide. Même si elle le pouvait, elle ne le fera pas car nous ne pouvons perdre un seul homme.

On me répondra que renforcer et sortir de la mission aurait signifié sortir du mandat UN, mais je pense que les évènements et l'urgence donnaient de bonnes bases de justification, en droit, de telle action.

Donc à la suite, la gestion des ressources militaires que vous décrivez s'en trouve facilitée: on sait que l'on n'utilisera plus l'armée dans des environnements trop "chauds". Bon, alors on achète ce qui va avec la mission, tout en faisait perdre à l'armée sa capacité plus lourde. (Sauf p-e la FAé, pardon, la comptralala, et encore, elle ne reçoit que le minimum offensif requis) 

(Et je suis tout à fait d'accord avec votre commentaire sur les sales and lease back, qui sont une hérésie, une monstruosité budgétaire qui ne sert qu'en veille d'élection à se donner l'autosatisfecit, et les outsourcing lorsqu'ils sont mal négociés - et ils ont été mal négocié, l'action de Laurette contre le prestataire de service du minjus le confirme. Seulement voilà, négocier un solide contrat d'outsourcing, comme un PPP, il faut un bon juriste doublé d'un bon économiste, un bon avocat, et pas un prof de droit constit reconverti en pénaliste qui reçoit en flux tendu toutes les affaires de l'état belge par suite de bon mariage...)   

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Désolé, j'ai pas voulu vous envahir mais répondre au sujet.

Pour info nous avons encore des troupes belges dans de nombreux autres pays, Ex Yougoslavie, Afghanistan ....

Bonne journée.

Alain

DSI, armyreco, bientot raids, air et cosmos et que sais-je d'autres ! c'est plutot vrai qu'on se fait envahir. Il y a des parties réservées à la pub. Merci !

sinon, à part le liban, l'armée belge a t'elle encore des troupes déployées dnas les balkans, en afghanistan et au congo ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

(...)

Enfin, c'est là que ça fait mal, aller vers les 40 000 militaires exigera de trouver des solutions d'outsourcing immédiatement, sans attendre les mises à la (pré)retraite. Concomittement (pas sûr de l'orthographe), il faut engager des "petits jeunes", moins chers, tout en rendant les salaires plus attractifs pour éliminer ce scandale de l'asymétrie salariale. Le cas échéant, il faut licencier avec une prime substancielle et accompagner avec une structure type "Sabena" et légitimer l'opération sur base du fait que nous ne sommes plus au début des années 90 et que l'efficacité... est la marque de la survie. 

(...)

Une petite précision, où as-tu vu que la Belgique veux arriver à une armée de 40 000 hommes?

A l'heure actuel, nous sommes déjà un peu moins que ce chiffre et pour l'horizon 2015, ce nombre

devrait descendre à 15 000 militaires d'actives.

Les 10 000 civils au sein de la défense seront ponctionné sur le personnel militaires inapte (pour différentes

raisons, accidents/blessure,  maladie, etc...) à la "projection" des unités sur le terrain.

Donc les 10 000 civils seront des ex-militaires de carrière qui auront put (car tous ne le pourront pas)

rester au sein de la Défense et qui n'auront pas encore atteint l'âge de la pension.

Pour ce qui est d'engager les "petits jeunes", c'est ce qui ce fait mais, il faut qu'ils restent...

Je site un exemple vécu, un de mes jeunes voisins voulait être militaire et s'engagea, il resta 15 jours

et cassa sont contrat, raison invoquée quand je lui ai demandé :"je devais me lever tôt et on me criait dessus"!

Eloquant n'est-ce pas ?!?

Et puis quel avenir pour eux si on leur annonce qu'à 38 ans au plus tard, ils se retrouveront au chômage

sans reclassement dans un autre secteur! Et avec la conjoncture actuelle, à 38 ans, pour retrouver un job... =(

(...)

Additionnellement, n'avez-vous pas l'impression que dans la gestion politique de l'outil de défense belge, 1994 est l'année de rupture. Cette année-là, avec l'assassinat au Rwanda des paras, le politique a pris une décision qui me semble (prudence de mise) être en pleine contradition avec l'utilisation "naturelle" de l'armée, je dirais même l'utilisation "saine" de l'armée. En retirant les paras au lieu de les renforcer et de confirmer la mission, elle a envoyé le message suivant, aux citoyens, à ses cadres, aux africains, et au monde: notre armée ne sert à rien. Elle ne peut empêcher un génocide. Même si elle le pouvait, elle ne le fera pas car nous ne pouvons perdre un seul homme.

(...) 

1994 est l'année de tous les malheurs, l'affaire du Rwanda (on pourrait en parler des heures)

mais également la disparition (suspension) du Service Militaire, le premier "REFORBEL 94" (restructuration)

et le début du retour de certaines unités en Belgique et le recul "derrière" le Rhin des autres.

REFORBEL poussa l'armée belge dans un bourbier inextricable (accentué par le 2° REFORBEL en 97 et la

méga-grosse restructuration de toute l'armée en 2000). Armée qui était déjà en pleine crise avec

l'affaire des 10 paras, les procès qui débutaient pour la Somalie, la disparition du SM, etc...

Mais, cette crise fut surtout provoqué par le monde politique qui "crache" sur notre défense, en donne

une mauvaise image, etc... à croire que les militaires gènent les politiques!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Désolé, j'ai pas voulu vous envahir mais répondre au sujet.

Pour info nous avons encore des troupes belges dans de nombreux autres pays, Ex Yougoslavie, Afghanistan ....

Bonne journée.

Alain

Euh, faut pas nous prendre pour des biesses  :mad:

La FINUL n'était pas le sujet des derniers posts et encore moins le DINGO!

De plus, tu as le don de clairvoyance, tu réponds à une question pas encore posée,

là chapeau. ;/ tu m'épates, tu serais pas le cousin à James Bond?

C'est tout simplement de la pub pour une revue commerciale (armyreco, ArmyRecognition).

Ton post dans la partie "Livres, magazines, multimédia, liens et documentation" de ce forum ne

te suffisait pas?

http://www.air-defense.net/Forum_AD/index.php?topic=8952.0

Tu vois, je suis gentil, je mets même le lien. :cool:

Notre société est déjà saturée avec la pub alors SVP, arrètez de nous polluer!!!!!!!!!!!!

Fin du HS

Share this post


Link to post
Share on other sites

et en plus, il est furtif: peut de dégagement de chaleur, il consomme peu; très peu bruillant,....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir tout le monde,

En fait, ce n'était pas 40 000 mais 35 ("Afin d’atteindre l’objectif de 35000 militaires défini par l’accord gouvernemental, il y a lieu d’agir à la fois sur les recrutements mais surtout sur les possibilités de départs anticipés par le recours à des « pools de mobilité », à de l’outplacement, …" : source: http://www.mil.be/mod/doc/index.asp?LAN=fr&ID=10). Je pense que 15 000, c'était une proposition du SPa.

Sur les civils, d'accord avec vous, il y aura basculement. Mais il n'empêche que du point de vue gestionnaire, ils seront payés comme fonctionnaires civils: plus cher à grade et âge équivalent qu'un militaire... et que 10 000 civils pour 35 000 gars, c'est une hérésie point de vue efficacité. Même les Allemands et leur Innere Fuhrung qui envoie des civils jusqu'au niveau bataillon n'ont pas de tels ratios. Politiquement, c'est surtout histoire de "faire passer la pillule".

C'est vrai que se faire lourder à 38 ans, c'est une galère. Mais si l'on reste logique, ça pend au nez de pratiquement tous les civils, moi compris. Le pépin, là aussi, est politique : pourquoi est-ce si difficile de retrouver un job ? Nos mentalités, politiques ou patronales (j'en aurais quelques bonnes à raconter) sont-elles adaptées à une souplesse et une flexibilité qui s'impose alors que nous restons bloqués sur des schémas de stabilité d'emploi ? 

C'est certain, Phil, qu'il faut qu'ils restent. Mais on a tellement baissé le niveau au recrutement...  (Cf. La problématique du salaire asymétrique) et ces opérations "camps de vacances", plus ou moins ouvertement destinées à attirer les petits jeunes et qui les laissent penser que, globalement, le job va être peinard... On rejoint toute la problématique de ce que doit être une armée : un moyen politique de faire baisser les chiffres du chômage ou un véritable outil. Retour donc à une question qui n'est pas financière mais purement conceptuelle.

Quelque part, c'est la même chose pour 94, anno horibilis, certes. Les 10 paras ont été une tragédie. Mais, fondamentalement, combien les Français ont-ils perdus de gars au Drakkar ? Combien en Bosnie ? Soyons clairs, je ne relativise certainement pas la mort de nos gars (à l'époque où ma mère tenait un café à Sart St Laurent, pas loin de Flawinne, on avait pas mal de paras qui passaient). Mais le pépin, ce n'est pas leur mort. C'est le retrait, politiquement décidé, de nos forces après leur mort. Si on avait donné les moyens à nos gars de faire leur job, la perte aurait certes été tragique, mais elle aurait servi à quelque chose. Or, ça n'a pas été le cas, d'où très, très grosse frustration. Si on avait eu ne fut-ce que 2 fichus Scorpion, on déboulait au Camp Kigali, on faisait tourner les tourelles et l'affaire n'aurait été qu'une note de bas de page et nos gars seraient revenu, fiers d'avoir réellement apporté une contribution à la paix mondiale. Encore une fois, on en revient à la perception que le politique à de l'armée...

94, c'est l'aboutissement, le résultat de tous nos échecs antérieurs. Et nous n'avons rien appris :  souvenez-vous du résultat de la "Commission Rwanda" : pas "il faut qu'ils soient plus armés" ou "il faut reprendre la main si les ROE UN sont inapplicables/foireuses/dangereuses", non... c'était "on n'y va plus".

Je ne verserai certainement pas dans le "tous pourris" parce que ce n'est pas vrai. Pour avoir bossé avec de nombreux politiques, certains savent passer 16 heures par jour à bosser. Et ils prendront beaucoup de migraines pour faire avancer les choses. Beaucoup sont des gens bien - après, évidemment, ce n'est pas à vous que j'apprendrai qu'il y a des brebis galeuses.

Mais beaucoup sont de purs technocrates, dont le sens politique est émoussé, hors des équilibres de partis, des répartitions de sièges ou ce genre de "popotte interne". Notre plus gros problème c'est que, peu à peu, les seuls détenteurs d'un véritable sens de l'Etat soient les militaires...

Bon, c'est l'heure de la "tomate mozarella crapulosa", une recette perso aussi jalousement gardée que ma lasagne de tartare de saumon et pointes d'asperges vertes au citron ;o)

Bon ap', bonne soirée ou bonne journée ;o)

Share this post


Link to post
Share on other sites

(...)

En fait, ce n'était pas 40 000 mais 35 ("Afin d’atteindre l’objectif de 35000 militaires défini par l’accord gouvernemental, il y a lieu d’agir à la fois sur les recrutements mais surtout sur les possibilités de départs anticipés par le recours à des « pools de mobilité », à de l’outplacement, …" : source: http://www.mil.be/mod/doc/index.asp?LAN=fr&ID=10). Je pense que 15 000, c'était une proposition du SPa.

(...)

Non, tu n'as pas compris, nous sommes déjà 35000.

Et 15000, ce n'est plus une proposition mais un fait.

En 2011, le dégagement du personnel exédentaire commencera

pour arriver en 2015 à 15000 militaires d'actives et 10000 civils!

Sur les civils, d'accord avec vous, il y aura basculement. Mais il n'empêche que du point de vue gestionnaire, ils seront payés comme fonctionnaires civils: plus cher à grade et âge équivalent qu'un militaire...

(...)

Si les politiques font passer 10000 militaires en fonctionnaires civils, c'est pour y

gagner financièrement.

Le maître mot à l'armée maintenant c'est ECONOMIE!!!

Donc, ce n'est pas pour payer des salaires plus élevés.

(...)

Mais on a tellement baissé le niveau au recrutement... 

(...)

Avant, pour s'engager comme soldat, il ne fallait aucun diplôme.

Maintenant, pour être simple soldat, il faut les trois premières rénovés.

Bon ap', bonne soirée ou bonne journée ;o)

Merci, à toi aussi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur l'effectif, désolé Phil :

"L’accord gouvernemental établit que la Défense doit ramener son effectif à 35.000 militaires. Une réduction du personnel par une limitation du recrutement ferait immanquablement passer la Défense à une structure des âges en forme de pyramide inversée. Réduire l’arrivée de jeunes recrues implique automatiquement un vieillissement global du personnel et donc une perte d’opérationalité. De plus, le retour des Forces Belges en Allemagne et la Guerre Froide ont provoqué un déséquilibre dans la répartition géographique du personnel vers l’est de la Belgique et ceci sans liens avec le potentiel réel de recrutement dans les différentes régions.

La stratégie choisie

Par le biais d’un dialogue constructif avec les représentants du personnel mais aussi directement avec le personnel (par exemple par le biais d’enquêtes a l’instar de ce qui fut fait pour le retour des FBA), la Défense élaborera des solutions visant à faire correspondre le niveau qualitatif et quantitatif du personnel aux besoins opérationnels. Ces solutions prendront notamment la forme d’un statut de carrière mixte qui permettra d’offrir aux militaires plus âgés soit de passer sous statut civil, soit de suivre des formations en vue d’un outplacement dans le secteur privé. Il s’agira aussi d’assouplir la politique du personnel dans le sens d’un décloisonnement entre groupes d’emplois, les couleurs d’uniforme, etc, et ainsi obtenir une plus grande fluidité des mutations.

Les lignes de force pour l’avenir

Vers un effectif de 35000 militaires

Afin d’atteindre l’objectif de 35000 militaires défini par l’accord gouvernemental, il y a lieu d’agir à la fois sur les recrutements mais surtout sur les possibilités de départs anticipés par le recours à des « pools de mobilité », à de l’outplacement, … De plus, ces mesures seront réalisées de telle manière que les suppressions"

Source : plan stratégique 03/12/03, seul doc. signé par G. Verhofstadt et A. Flahaut, lien cité supra. Par ailleurs, si je suis votre raisonnement, comment en arriverait-on à 10 000 civils pour 15 000 militaires ? Je veux bien que le rapport tête/queue a évolué côté queue, mais tout de même  :|

Sur les civils, désolé Phil mais en tant que fonctionnaires, ils devront - c'est une obligation légale dont les militaires sont les seuls à ne pas bénéficier - être payés au même niveau que les fonctionnaires (source: SLFP-VOA et CGPM). Pas question donc d'économie là, tout au plus une régularisation d'une situation d'asymétrie salariale.

Sur les niveaux de recrutement : les années d'étude ne signifient rien - si ce n'est une base minimale -, dès lors que tout se joue sur les test psy et que le niveau général de formation a diminué dans le secondaire. Un simple chiffre : l'enseignement est obligatoire jusque 18 ans... mais nous avons 10% d'illetrés dans la classe d'âge 15-25 ! Si le niveau d'étude ne signifie pas grand chose, c'est que la variable de recrutement se joue au niveau du "faire rentrer du nombre". Et vous l'avez dit vous-même, ça devient vite une lotterie où les gars s'étonnent qu'on leur crie dessus durant leur PMI... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne verserai certainement pas dans le "tous pourris" parce que ce n'est pas vrai. 

Certes non, mais dans certains cas, c'est malheureusement vrai...   =)

En ce qui concerne les chiffres, Vande Lanotte avait lancé la proposition de force de défense européenne en réduisant les effectifs de l'ABL à quelque 20.000 hommes. http://www.lalibre.be/article.phtml?id=10&subid=90&art_id=270621

On a rarement lu plus vague et lapidaire que cela, j'aime beaucoup le concept de "force européenne"...  =D

Avant cela, c'état ecolo qui avait proposé une "force" de 10.000 hommes faiblement armée à vocation humanitaire. On était dans les premières années du plan Charlier-Delcroix et consorts.

Et si vous avez lu les programmes des partis francophones lors des dernières élections, seul le cdh posait la question de l'option armée humanitaire (Cela dit, comme le cdh est un substrat de PS écrasé par son grand frère flamand, il y a peu de chance que sa voix soit entendue). Tous les autres, d'Ecolo au MR, adhéraient au principe de l'armée "humanitaire".

Share this post


Link to post
Share on other sites

(...)

Source : plan stratégique 03/12/03, seul doc. signé par G. Verhofstadt et A. Flahaut, lien cité supra. Par ailleurs, si je suis votre raisonnement, comment en arriverait-on à 10 000 civils pour 15 000 militaires ? Je veux bien que le rapport tête/queue a évolué côté queue, mais tout de même  :|

A nouveau, mon cher DSI, je ne suis vraiment pas en accord avec toi.

Tes sources datent de 2003! Nous sommes en 2007 et les miennes datent de la semaine dernière via mon

délégué syndical de la CGPM.

Crois-moi que je me tiens au courant car je suis on ne peux plus concerné par le CCM suite à un accident de

service fin des années 90, qui m'a laissé une "patte folle".

Pour ce qui est des futurs civils ex-militaires, peut de chose sont faites. tout au plus, quelques accords

avec le secteur privé (qui concerne un peu moins de 500 places). Le replacement dans le secteur public, là aussi,

aucuns accords n'a encore aboutti.

Bon alors, en cette année 2007, l'ABL se compose de 35.000 militaires d'actives (et non 40.000).

Dans le cadre de la refonte de l'Armée, l'objectif est d'arriver à 15.000 militaires d'actives, en 2015!

Dans un même temps, 15.000 militaires perdront leur statut de militaire.

10.000 pourront passer comme civil au sein de la Défense mais sous quels conditions! Rallongement de la carrière

qui peu aller jusqu'a 10 ans en plus!!! Pertes de tout les avantages lié au statut!

Tu vas me dire que c'est à cause de l'argent. oui et non, mais c'est important dans notre société. Déjà qu'on

est pas des mieux lotis question salaire...

Mais quand je parle d'avantages c'est aussi, par exemple, les heures de récup. Un civil faisant des heures supp

ne les récupère pas car il est stipulé dans son contrat qu'il ne peut pas en faire!!!

En plus, l'ex-militaire qui sera civil au sein de la Def, son affectation sera choisie en fonction de ses compétences.

C'est-à-dire en language militaire, à la tête du client, au piston et en fonction des places vacantes.

Par exemple moi, j'occupe une fonction bien spécifique et qui me dit que cette place pourra être occupé par

un civil? Ou bien que je serais plus utile à Zeebruge? etc...

En plus si tu fais le compte, 15.000 militaires + 10.000 civils = 25.000 et non 35.000

les 10.000 manquants... ils deviennent quoi? 200 replacés dans les taxis, d'autres dans des sociétés de

transport et de gardiennage. En criant fort, 1000 sont replacés mais rete 9000.

Le chiffre de 15.000 militaires. Pourquoi?

Réduction du budget de la Def, militaires plus jeunes, opérationnels (projetable à souhait), mieux équipés et

mieux payé (je veux voir pour les deux derniers  =D ).

Sur les niveaux de recrutement : les années d'étude ne signifient rien - si ce n'est une base minimale -, dès lors que tout se joue sur les test psy et que le niveau général de formation a diminué dans le secondaire. Un simple chiffre : l'enseignement est obligatoire jusque 18 ans... mais nous avons 10% d'illetrés dans la classe d'âge 15-25 ! Si le niveau d'étude ne signifie pas grand chose, c'est que la variable de recrutement se joue au niveau du "faire rentrer du nombre". Et vous l'avez dit vous-même, ça devient vite une lotterie où les gars s'étonnent qu'on leur crie dessus durant leur PMI...   

Je suis d'accord avec toi mais, on ne leur demande pas (pour beaucoup) d'être polytech. Un Fus Mot on lui

demande d'obéir, c'est "marche ou crève" et non le "théorème de pythagore". Je sais, c'est un peu réducteur

comme comparaison et je m'en excuse auprès des fantassins mais l'image est éloquante.

Le gros problème ce trouve dans le laxisme des parents démissionnaires et de l'Education (scolaire).

Et ce n'est pas une lotterie, les jeunes maintenant veulent "le beurre, l'argent du beurre et le sourire de la

crèmière avec"! De mon temps, nous étions plus courageux "le beurre et l'argent du beurre" nous suffisait  =D

Sérieusement, nos jeunes n'on plus le goût de l'effort, du travail bien fait, de l'honneur et du courage.

Sorti de leur GameBoy...  =(

Mais bon, DSI nous nous éloignons de plus en plus du sujet de ce topic, qui est "les nouveaux blindés à roue

de l'armée belge". Je te propose d'ouvrir un nouveau topic sur le devenir de l'ABL par ex, où l'on pourra continuer

cette passionant discussion.

Pour me faire pardonner d'être parti en vrille sur un HS, une petite photo du DINGO IIbe en pleine action:

Image IPB  :cool:

Je suis pardonné hein?!!  :|

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Phil,

Mais oui tu es pardonné, m'en faut plus pour être vexé ! Sur les chiffres, je viens d'aller faire un tour un service (payant) qui liste tous les articles de la presse francophone belge depuis 4 ans (Pressbanking) par acquis de conscience. Et je suis désolé, mais il est toujours question du Plan de 2003, aucun autre cadrage du nombre de militaires n'a été pris depuis lors... Sauf le respect que je dois à la CGPM, ton délégué a du faire un lapsus... Certes, il y a eu des annonces de syndicats en 2006 (mais on tombe à 27 725 militaires selon la CGSP-Défense) mais ce chiffre n'a jamais été confirmé par le gouvernement. Si je me souviens bien, Verhofstadt avait même rué dans les brancards en indiquant qu'il n'avait jamais été averti. 

Le plus amusant est la référence à l'armée US qui compterait 35% de civils (selon le CHOD/CEMA)... Mais sa déployabilité est incontestablement autre (Cf. les ratios entre EUR et US : on a plus d'hommes qu'eux mais les US peuvent en déployer 30% en plus que les Européens) et... la plupart de ses soldats la quittent après 2 termes d'engagement, parce que, justemment, la culture locale est beaucoup plus souple sur les carrières ! 

Sur le statut des civils de la Défense, d'un point de vue légal (après, évidemment, on peut discuter !), ça impose soit une nouvelle catégorie de fonctionnaires - mais vu le poids des syndicats non-militaires je n'y crois pas (ils y verraient un effritement possible des autres statuts et maintenant que le PS est dans l'opposition, la FGTB/CGSP va suivre...) -soit un beau bor..el au niveau des instances de contrôle, actions juridiques à la clé. Sans doute une des raisons pour lesquelles l'affaire a gentiment été laissée au successeur de Flahaut et que les CCM ont toutes les chances de générer pas mal de friction !

Sûr qu'on ne leur demande pas de construire le Pont de Normandie, sauf aux géniaques  =D Mais le pépin est ailleurs : quand tu recevais un bon vieil enseignement (remarque, je n'ai que 31 ans), tu savais réfléchir, tu apprenais la logique avec des trucs aussi bêtes que la théorie des ensembles ou des fractions, tu bouffais de la matière et des participes passés. On t'apprenait que la 2ème GM avait fait 60 millions de morts au bas mot et on estimait que tu n'en serais pas traumatisé. On pouvait discuter du fait de savoir si la guerre est une bonne chose ou pas. Mais elle n'était pas une abstraction précédée d'un documentaire piqué à Arte : tu apprenais les chiffres d'abord, ce qui te faisait déjà réfléchir avant d'en discuter avec le prof.

Même si lamatière ne restait pas, elle structurait ton cerveau (c'est pas une blague : il existe de très bons travaux de neurobiologistes qui démontrent la "plasticité" du cerveau). Maintenant, le grand trip pédagogique, c'est de "donner des méthodes", "apprendre à apprendre". Tu sors la tête vide (d'accord, tu sais te servir d'un Mac...) en oubliant de te dire que le net, c'est surtout utile lorsque tu sais faire le tri et que pour savoir faire le tri, il faut du savoir.

Et en plus, tu ne sais plus réfléchir de façon structurée. Pas étonnant qu'on ne comprenne plus que la discipline n'est pas une sorte de phantasme de sergent qui donnerait dans le SM mais la seule solution pour survivre dans un certain nombre de situations qui se trouvent être celles avec lesquelles jouent les militaires. Yep, je suis un gros râleur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

on parle bien des sites publics des deux institutions, pas de leur intranet hein ;)

la sécurité n'y est pas plus élevée que sur un autre site grand public et n'a pas besoin de l'être, sinon ce serait un gaspillage des moyens.

c'est la version 2007 de l'ogre soviétique?  =)

sérieusement, le site public de la défense n'est pas un objectif militaire de grande valeur et n'handicapererait en rien le bon fonctionnement des forces armées par sa mise hor service.

si nous suivons ta logique, si je pirates le site du réseau Carrefour, les magasins seront fermés demain? ;)

vu le niveau du trio des bras cassés dont on parle, autant les laisser continuer, ce sera autant de bande passante et d'électricité jetée aux moineaux

blague à part, la menace d'attaques informatiques est prise très au sérieux par les institutions et le petit show donné par les petits comiques dont il est question n'est pas du tout une preuve de quoi que ce soit.

Oui, l'ironie c'est bien, mais je pense que l'on peut considérer les "agressions" par des gamins de 15 ans contre les sites du mindef et des flics comme étant un tout petit peu inquiétantes et au moins symptomatiques. Je cite cet auteur bien connu qui pourra nous dire si je fais du hors contexte:

"Et bien, parce que les Israéliens, qui ne sont pas des manchots en matière de renseignement, recueillent un bon tiers de leurs renseignements par des « sources ouvertes », accessibles à tout le monde, notamment via internet…"

in http://www.energies-reformatrices.be/adminzone/img/Entretien%20Joseph%20Henrotin.pdf

Des réseaux informatiques parfaitement hermétiques, aucune connexion entre intranet et site web? Je suis comme le joueur de poker, je demande à voir...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Boum,

n'étant pas du tout informaticien à la Défense ou à la Police Fédérale, je ne saurais apporté uune quelconque preuve de ce que j'avance, d'ailleurs même avec du concrêt, ces infos sont, au moins, à diffusion restreinte. Cela dit, il est très possible qu'un chargé de relation publique des instutitions en question serait ravi de s'exrimer sur le sujet.

cela dit, de ce que je peux voir au jour le jour, je reste persuadé que le canular dont on parle n'est pas plus qu'anecdotique.

D'ailleurs, pour te paraphraser, si les réseaux informatiques sécurisés ne sont pas parfaitement hermétiques, je suis comme le joueur de poker et je demande à voir les nombreuses infos qui devraient en transpirer ;)

au plaisir de te lire,

Jan

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela dit, il est très possible qu'un chargé de relation publique des instutitions en question serait ravi de s'exrimer sur le sujet.

Je doute qu'il exprime autre chose que le caractère anecdotique de telle agression online. Autrement, j'imagine que le ton ne serait pas au ravissement. Et j'imagnie également qu'une fuite plus grave n'aurait pas été révélée.

D'ailleurs, pour te paraphraser, si les réseaux informatiques sécurisés ne sont pas parfaitement hermétiques, je suis comme le joueur de poker et je demande à voir les nombreuses infos qui devraient en transpirer

J'imagine également que celui qui trouve un tel filon ne va pas étaler sur la place publique les infos. C'est un peu comme l'affaire Trabelsi, le mec te dessinait la base de KB de mémoire avec la clé de la hangarette aux armes "spéciales" et le prénom de la femme du gardien. Les infos étaient connues des militaires, manifestement aussi de leurs adversaires, mais pas de moi, le grand public. En tout cas, je ne dis pas que ce n'est pas anecdotique dans ce cas, mais que c'est symptomatique en tous cas. C'est la théorie de la pyramide: beaucoup de petits incidents font un accident grave au sommet. Beaucoup de petites fuites font une grosse info (voir la citation sur els open sources israéliennes), beaucoup de petits trous dans la cloture font un gros trou. 

Et en plus, on passe encore pour des cons.

Share this post


Link to post
Share on other sites

(...)

Et en plus, on passe encore pour des cons.

uniquement auprès d'un public qui a déjà une piètre opinion des services publiques en question.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qu'avez vous pensez du défilez militaire de hier?

Personelement apres avoir vu le défilé francais, le notre fait vraiment de la peine à voir, bien sur on ne parle pas du meme qualibre de pays mais j'ai vraiment l'impresion qu'aucun effort n'est fait pour rendre le défilé vrmt interesant...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,469
    Total Members
    1,550
    Most Online
    less4more
    Newest Member
    less4more
    Joined
  • Forum Statistics

    20,809
    Total Topics
    1,286,749
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries