Philippe Top-Force

Armée belge

Recommended Posts

non il y existe un modèle en test de minimi chambré en 7.62

Testé si je me souviens bien par une OMLT Belge en Afghanistan et dont le "feedback" ne fut pas très positif à propos de l'engin.

Clairon

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Artilleur pour toutes ces précisions sur la composition et l'organisation d'un bataillon (c'était ma grosse lacune en connaissance militaire) ... valable seulement pour les bataillons médiants (qui vont être rebaptisés bataillon médium !!)

et au niveau des bataillons légers, y t il de grosses différences d'organisations (à part les véhicules utilisés) ?

... Minimi 7,62, mauvais feedback ? finalement rien est bon pour l'afghanistan !!

et la France qui en a commandé un paquet !

Share this post


Link to post
Share on other sites

... Minimi 7,62, mauvais feedback ? finalement rien est bon pour l'afghanistan !!

et la France qui en a commandé un paquet !

Attention.

La Minimi en 7,62mm n'est jamais qu'un paliatif. Un outil avant une solution plus pérenne ou à usage de certaines unités où chaque gramme compte. La Minimi fut pensée pour la 5,56. Or, ici, même si certaines changent, la 7,62 est trop puissante.

Il en va de même pour la France qui a un programma de mitrailleuse 7,62mm en cours et qui a un besoin urgent pour l'Afghanistan. Un lot a été acheté et il mourra en Afghanistan.

Ce qui m'intéresserait, c'est de voir le résultat chez HK avec la version 7,62 de la MG-4. Est-ce une vrai 7,62 ou une 5,56 aux amphet'?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu parles de la HK121 Serge ? je ne savais pas que c'était une "MG4 - 7.62"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans les unités médium pour l'appui en plus il y a aussi une compagnie Etat-majors et service pour l'aspect logistique et un peloton recce + un team sniper pour le renseignement.

Les Bataillons légés sont composé d'une compagnie etats majors avec un peloton recce + team sniper, et de 3 compagnies d'infanterie légère, 2 compagnie sur unimog et 1 sur MPPV pour les 2 régiments para-commando et pour le 12/13 de ligne de 2 compagnie sur MPPV et 1 sur unimog, tous ca reste théorique, c'est ce qu'il est prévus pour 2015 dans le plan decrem

Par contre je voulais aussi attirer l'attention sur les AIV canon 90mm qui furent testé aux CC land cavalerie, a ca n'a pas été très concluant, ils n'en sont pas très content, je ne parle pas du calibre juger trops légé par certain et qui me semble suffisant pour l'appui de l'infanterie, mais les deux problèmes majeurs sont que la tourelle est très lourde donc la stabilisation fonctionne très mal quand le véhicule est un mouvement donc pas concluant pour le tire un mouvement, ce qui est un moindre mal vu que ce véhicule destiné a appuyer l'infanterie dut aux d'une colline.

Et l'autre qui est beaucoups plus grave et que l'équipage est composé de trois personnes, un chef de véhicule, un chauffeur et un tireur, mais il n'y a pas de chargement automatique donc c'est le chef véhicule qui en plus de commander sont véhicule et gérer le reseau radio peloton doit charger le canon et le chef de peloton doit commander sont équipage, commander les autres véhicules, gerer les réseaux peloton et compagnie et en plus charger, ca promet

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et l'autre qui est beaucoups plus grave et que l'équipage est composé de trois personnes, un chef de véhicule, un chauffeur et un tireur, mais il n'y a pas de chargement automatique donc c'est le chef véhicule qui en plus de commander sont véhicule et gérer le reseau radio peloton doit charger le canon et le chef de peloton doit commander sont équipage, commander les autres véhicules, gerer les réseaux peloton et compagnie et en plus charger, ca promet

C'est comme ça que fonctionnent les ERC-90 Sagaie francaises. C'est particulièrement "sport" pour le chef d'engin.

Amusant, c'est un argument que je n'avais jamais pensé à employer contre les ERC-90.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca a du bon de ne pas avoir d'utilité publique direct et de ne pas avoir le droit de grèves

http://www.dhnet.be/infos/faits-divers/article/337940/militaires-en-prison-pas-question.html

HAHAHAHAHAHA ça c'est de l'argument : “Si on nous oblige à le faire, on le fera mais avec le risque de certains dérapages. Les policiers sont déjà en contact avec les civils, pas nous. Nous sommes en permanence sous le feu de l’ennemi. Vous nous voyez franchement avec nos armes en prison ?”

HAHAHAHA avancer et admettre d'avance qu'il y aura des dérapages !

Les militaires belges vivent tous reclus de la société, aucun contact..et toujours sous le feu ennemi ! Véritables Rambos

_ C'est pas ma guerre Colonel ! _

Share this post


Link to post
Share on other sites

slt,

j'ai une petite question quel était la structure des regiment artillerie avant  la reforme decrem.

Il y avais deux régiment d'artillerie de campagne, un au sud à Bastogne pour la 7ème Brigade (francophone), et l'autre a Helteren dans le limbourg pour le 1ère Brigade (nérlandophone)

Chaqu'un étais composé d'un état-majors, d'une batterie état-majors et service et de deux batterie de feu

la batterie état-majors était composé, d'une section commandement, d'un peloton maintenance, d'un peloton transmittion, d'une section munition bataillon, et d'un détachement Liaison et obeservation (observateur avancé)

les batteries feu étaient composé de deux pelotons à 4 pièces mortier de 120 mm avec chaqu'un leur bureau de tir, d'une section commandement, d'une section munition, d'une section transmittion, et d'une équipe topo

L'armée Belge possédait aussi l'équivalent d'une Batterie para-commando sur LG1 105mm, mais comme il n'y en avait pas assez pour les deux régiments on se les passait tous les deux ans pour former le personnel

Il y aussi l'école d'artillerie qui est a Brasschat

Maintenant, tous est centralisé dans un groupe artillerie à Brasschat (près d'Anvers), mais il n'y a plus que des néerlandophones, les francophones on remit leurs matériels à Brasschat mais personne n'est monter avec, ce qui fait qu'il manque beaucoups de personnel actuellement au groupe artillerie. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dernières nouvelles de la Composante Air: la succession du F16 n'est même plus envisagée, on discute de la planification du retrait d'ici 15 à 20 ans...

Défense | Composante aérienne

Les militaires préparent discrètement l’après-F16

Mis en ligne le 08/02/2011

- - - - - - - - - - -

Le Chod évoque la fin des F16 et cela donne lieu à un “buzz” d’enfer…

BELGA

Ce devait être un déjeuner informel et rien qu’informel entre le chef de la Défense, le général Charles-Henri Delcour, une brochette de hauts responsables de l’armée et un quatuor de parlementaires qui, à la Chambre ou au Sénat, président tous une commission, qui touche à la problématique de la Défense au sens large du terme.

Aux côtés du général Charles-Henri Delcour, il y avait du côté de l’armée, le commandant militaire du Palais de la Nation, le lieutenant-général Jean-Marie Jockin - qui, de par sa fonction fut en quelque sorte le go-between avec les parlementaires - mais aussi le lieutenant-général aviateur Gérard Van Caelenberge (Acos Opérations et entraînement), le lieutenant-général Baudouin Somers (relations humaines/personnel) et le général-major Guy Clément (gestion du matériel).

Face à eux quatre parlementaires qui président une commission liée à la Défense. En l’occurrence les présidents des commissions de la Défense de la Chambre et du Sénat, respectivement Filip De Man (Vlaams Belang) et Karl Vanlouwe (N-VA), le député Wouter De Vriendt (Groen !), président de la commission des achats militaires et le sénateur Francis Delpérée (CDH), qui préside la commission commune sur le suivi des opérations militaires à l’étranger.

L’objectif de ce repas, qui s’est tenu au 4 de la rue Lambermont chez le chef de la Défense, était de permettre aux militaires et aux parlementaires de faire plus ample connaissance et de laisser les uns et les autres exprimer leurs soucis et souhaits par rapport à ce qui se vit et ce qui fait au sein d’une "Grande Muette", qui porte de moins en moins bien son nom.

De l’avis général des participants, le contact fut utile car on a appris pas mal de choses de part et d’autre de la table. Il fut ainsi question de projets éducatifs soutenus par la Défense au Congo, au Bénin, au Rwanda et au Burundi et bien entendu de la présence de "nos garçons (et de "nos filles !") sur différents théâtres d’opération militaires, au Liban et, bien entendu en Afghanistan. De fil en aiguille, l’on en vint à discuter de la présence des troupes mais aussi du matériel. Et de la présence des six F-16 à Kandahar. Un échange de vue qui fut intéressant car les parlementaires n’étaient évidemment pas tous sur la même longueur d’ondes, certains demandant quand nos troupes se retireraient là où d’autres évoquaient l’importance stratégique à l’heure de la redistribution des cartes géo-stratégiques.

Tout naturellement, l’on en vint aussi à évoquer le sort de nos chasserus-bombardiers au sens le plus large du terme. Il ne faut pas se le cacher : s’il y a encore environ 60 F-16 opérationnels, ils commencent sérieusement à dater et un élu s’inquiéta de leur degré de vétusté. Et les récents propos du colonel Gennart ont quelque peu échauffé les esprits

C’est ici que les propos qui ont traversé les murs du siège du Chod ont quelque peu divergé : selon certains, le chef de la Défense aurait parlé de 10 à 15 voire de 15 à 20 ans, évoquant dans la foulée le grand chambardement que cela entraînerait avec notamment une redéfinition nécessaire - la fermeture ? - des bases de Kleine-Brogel, Florennes et Beauvechain mais une autre source précipitait ces effets-dominos non sans souligner tous les effets négatifs que cela aurait pour l’industrie aéronautique directement et indirectement (pour la Sabca et la Sonaca par exemple) mais aussi pour l’économie locale et l’emploi des trois bases précitées. Tempête dans un verre d’eau ou lutte d’influences au sein de l’armée ? L’on attend avec curiosité la réaction du ministre de la Défense ce mardi

http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/641220/les-militaires-preparent-discretement-l-apres-f16.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

De toute façon depuis des décennies on désinvestit dans la Défense en Belgique ... Avant De Crem on avait Flahaut qui voulait trnasformer l'ABL en une grosse troupe scoute pour distribuer des sacs de riz et réparer des pompes à eaux ....

De toute façon depuis des décennies, l'armée ne servait plus que d'acteur "économique" ou pire d'acteur de corruption ou de pression politique (les boucheries de VdB, les bastions de la FGTB comme Sonaca/Sabca/FN, la baisse du chomage par recrutement massifs dans les années 80-90, et quelques autres rentes de situations en Flandres) ...Même du temps de la guerre froide, la Belgique était déjà notée comme le plus mauvais élève (tiens, c'était le CVP qui dirigeait tout ... étonnant non).

Comme la philosophie au nord du Pays est que les 3 ou 4 trucs régaliens encore aux mains de l'Etat belge sont sensés être bientôt dissous dans la nébuleuse Européenne, on ne va pas se faire chier avec ce genre de détails, y a moyen d'économiser 1 % du PIB ... 1% du PIB cela peut représenter quelques belles économies d'impôts pour le cadre flamand en costume BOSS, lunettes design D&G, Iphone en oreillette et qui rêve enfin de remplacer sa béhème X3 par une X6 dernier cri (blanche, vitres fumées et jantes de 19 pouces). Je vous rassure, il fait ses courses dans un magasin bio, troque son monstre à 4 roues 1x par an pour la journée à vélo et est le premier à se plaindre tout haut si son fournisseur d'électricité ne lui envoie pas sa facture sur du papier recyclé ...)

C'est cette logique égoiste typiquement nouveau riche si présente en Flandres ... Quoi ? on dépense x milliards (à prouver) pour les Wallons, pas question de continuer, on arrête ... Quoi on dépense X milliards pour une défense alors qu'on en à rien à foutre de se qui se passe en Afghanistan ou en Afrique, c'est pas ce qui se passe là-bas qui va empêcher Tom Boonen de gagner le Tour des Flandres (seul évenement d'importance pour 50 % des flamands ...). Donc on confie tout à l'Europe, pour moins cher of course, et dès que l'on doit faire bouger le petit doigt à cette pseudo défense Européenne on bloque tout, car vous imaginer une seconde, un de nos soldats (les 19 que l'on a tranféré à l'Europe) pourrait se faire une entaille à l'orteil gauche ...

Clairon

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quoi ? on dépense x milliards (à prouver) pour les Wallons, pas question de continuer, on arrête ...

Le noeud gordien est là: l'essentiel de l'industrie de défense à l'ancienne est wallonne (et/ou française).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Voilà l'armée belge en opération sur plusieurs fronts dans le cadre de l' Otan et qui tient ses engagements malgré une politique de merde..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,487
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Redapache
    Newest Member
    Redapache
    Joined
  • Forum Statistics

    20,848
    Total Topics
    1,301,504
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries