Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Armée belge


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

Je me demande pourquoi De Crem pousse tellement le F-35. Il est atlantiste mais il a aussi des actions chez Lockeed-Martin ?

 

Nos voisins "fourmillent" de bonne occasion à vendre, je pense qu'il y a de bonnes affaires à faire....

 

Entre les chars, les véhicules de combat d'infaterie et les obusiers en effet. Il faudrait avoir une équipe de "scout" chargée de repérer ce qui est sur le marché.

 

Ce gouvernement semble (même si on est d'accord tout reste à faire) plus sensible et ouvert à une modernisation de l'armée au niveau des 3 composantes...

 

La proposition d'acheter des Leopard 2 venait du MR qui est dans le gouvernement. Maintenant qu'elle est la position de la NVA par rapport à l'armée ?

Edited by Kiriyama
Link to comment
Share on other sites

Je me demande pourquoi De Crem pousse tellement le F-35. Il est atlantiste mais il a aussi des actions chez Lockeed-Martin ?

C'est un atlantiste convaincu. On disait qu'il poussait le F-35 pour donner des gages aux USA dans le cadre de sa campagne de lobbying pour le poste de secrétaire général de l'OTAN pour lequel il était candidat déclaré. Cela me semble assez convainquant. Il a raté son reclassement à l'OTAN, mais je suppose qu'il ne pouvait plus faire marche arrière non plus, au risque de passer pour inconstant.

 

Maintenant qu'elle est la position de la NVA par rapport à l'armée ?

Ambigüe ou ambivalente.

 

D'un côté, l'armée/la défense fait partie des (quelques rares) compétences dont la N-VA n'a pas demandé le transfert aux régions. La N-VA ne parle pour ainsi dire pas de défense dans son programme. Pour la N-VA, la défense doit être une compétence européenne dans le cadre d'une UE membre de l'OTAN. En clair: une armée belge ne sert à rien, en tant que telle.

De l'autre, Bart De Wever (président-fondateur de la N-VA) ne cesse d'appeler, à chaque occasion, au déploiement de l'armée dans les rues d'Anvers pour soulager la police locale dans des missions de police et de maintien de l'ordre.

Link to comment
Share on other sites

En gros ils (la NVA) voient l'armée comme une force de gendarmerie.

 

On ne va pas tarder à voir: c'est le N-VA Steven Vandeput qui hérite finalement du portefeuille de la Défense (et de la fonction publique).

 

Quant à Bart De Wever, je pense que sa vision de l'armée est beaucoup plus pragmatique (et cynique?) que ça: des militaires dans les rues d'Anvers pour assurer l'ordre, c'est autant d'économies pour sa commune à qui il fait subir une cure d'austérité (les coûts étant assumés par le fédéral, et non la commune ou la région). Je pense qu'il n'a aucune vision de ce que devrait être l'armée, mais si elle lui permet d'économiser quelques millions dans une période assez tendue (tout ne se passe pas si bien que ça, à Anvers, sous le règne du Grand Leader Bart Primus), il trouve ça très bien. Puis ça fait martial, ça rassure les petits vieux et la frange la plus à droite de son électorat: c'est de la com'.

Edited by Bat
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

En effet après des années de "vaches maigres" il semble que le tout récent accord de gouvernement élaboré par la coalition dite suédoise va peut être donner un nouvel élan au rééquipement des forces Belges.

Cependant à la lecture de la partie défense de cet accord, je m'interroge sur le façon d'y parvenir.

Plein de bonnes intentions et des effets d'annonces y figurent : Un important volet investissement, remplacement des F16, des frégates, des chasseurs de mines, des drones, des matériels majeurs de la composante terre.

On peut y lire également qu'une réduction supplémentaire des effectifs n'entraînera pas une réduction du budget et que toutes les activités qui ne nécessitent pas une expertise militaire et expérience militaire seront confiés à des civiles statutaires ou contractuels voir externalisés.

A lecture de ces textes, je pense donc que le rééquipement se fera par réduction programmée des effectifs. Un budget constant ou légèrement augmenté (c'est  à souhaiter) moins de personnels, ainsi mécaniquement le pourcentage consacré au rééquipement va augmenter par simple réduction de celui consacré aux personnels. Ainsi le tour est joué. Ma question mais que va-t-il rester de l'armée belges ? Réponse dans six mois, le nouveau ministre devrait y proposer un vision stratégique à long terme ! Pour y définir les décisions dans le cadre budgétaire global. Une vision stratégique pour une armée de poche !!!!     

Edited by Observateur
Link to comment
Share on other sites

Ma question mais que va-t-il rester de l'armée belges ?

 

N'oublions pas que l'armée belge a un énorme problème de pyramide d'age, avec une sur-représentation de la tranche 40 - 55 ans .... Comme la réforme mise en place il y a quelques mois ne prevoit quasiement plus de militaires au delà de 35 ans, sauf certaines spécialités et cursus (officier supérieur), il va y avoir sans doute à terme des changements d'effectifs naturels ...

 

En clair aujourd'hui la Défense belge est obligée de garder des postes pour des militaires engagés dans les années 80-90 (il fallait lutter contre un chomage dépassant les 10 % de la population active), sans en avoir réellement besoin.

 

Clairon

Link to comment
Share on other sites

Un NVA (nationaliste flamand) a la tête de la défense, c'est une vraie surprise, surtout quand on connait le désintérêt affiché jusqu’alors par ce parti pour les questions de défense. Alors que le MR (libéral francophone) était un habitué des questions défense.

 

Bizarre bizarre.

 

Faire de l'armée une organisation de sécurité intérieure ?

Encore plus flamandiser l'armée? Améliorer le recrutement des Flamands (pas assez de candidats de bas niveau actuellement mais masse d'officiers sup)

Laisser/tolérer les groupuscules extrémistes nationalistes ré-infilter l'armée?

Fin de la formation des pilotes en France et accélération de l’accolement de l 'AB avec les Pays-Bas?

Link to comment
Share on other sites

Mon hypothèse —mais c'est un avis qui n'engage que moi— est qu'on a donné la Défense à la N-VA pour ne pas la donner au MR qui est le seul parti à avoir un discours vaguement construit sur la question (et par ailleurs fort critique sur le caractère "flamand" de l'armée). Vandeput gérera sans doute l'armée comme un comptable sourcilleux. Il devrait jouer de rôle d'inspecteur chargé d'éviter que les programmes de modernisation prévus dans l'accord de gouvernement n'impliquent des dérapages budgétaires. Il ne faut pas l'oublier: à côté de la Défense, le gros portefeuille du nouveau ministre est la fonction publique que la N-VA et l'accord de gouvernement prévoient plus ou moins de tondre le plus possible. Comme député, Vandeput s'était illustré par des positions toutes caractérisées par un souci de diminuer la dépense publique partout, tout le temps, dans tous les domaines.

 

Ceux qui pensent que l'accord de gouvernement va se caractériser par une réelle politique volontariste d'investissements dans la Défense risquent de déchanter: tout ce qui sera investi sera coupé ailleurs (personnel, fonctionnement...), et l'investissement lui-même sera sans doute pensé dans une logique d'intégration NL-OTAN-UE, la N-VA jugeant inutiles les armées nationales. On va sans doute vers un format où l'armée belge, ce sera 2 régiments de paras-commandos + 1 DATF de 8-10 avions + quelques bateaux opérant sous commandement néerlandais + quelques spécialistes pointus (démineurs, médecins, ...) qui seront loués/prêtés à des opérations extérieures menées par l'OTAN avec l'accord ONU. Point barre.

 

Pour ces mêmes raisons, je ne crois pas tellement à l'armée dans les rues pour assurer des missions de sécurité intérieure: ça nécessite des effectifs, que l'armée belge n'a déjà plus, et qui vont encore fondre.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il est vrai finalement que cette embellie sur la défense cadre mal avec les projets budgétaires de la coalition "suédoise" (quel nom stupide d'ailleurs, trouvé par les journalistes) qui sont de raboter tout ce qui peut l'être.

 

On s'est peut-être emballés trop vite.

Edited by Kiriyama
Link to comment
Share on other sites

Guest Dorfmeister

Il est vrai finalement que cette embellie sur la défense cadre mal avec les projets budgétaires de la coalition "suédoise" (quel nom stupide d'ailleurs, trouvé par les journalistes) qui sont de raboter tout ce qui peut l'être.

 

Pas mieux comme nom que les absurdités auxquelles on a eu le droit auparavant... Style "la violette", "l'Olivier", etc... Le nom ne fait - heureusement - pas la qualité (ou non) d'un gouvernement. 

Pour le reste, je suis étonné également de voir un N-VA à la tête de la Défense: mais je lui accorde le bénéfice du doute avant de le juger sur ce qu'il fera (ou non) à terme.

 

Le gouvernement vient à peine d'entrer en fonction: autant lui laisser sa chance.

Edited by Dorfmeister
Link to comment
Share on other sites

la coalition "suédoise" (quel nom stupide d'ailleurs, trouvé par les journalistes

 

Au contriare, je trouve les appelations des coalitions belges assez reussies : l'orange-bleue, la jamaïcaine, ...

 

Pour suédoise, les couleurs bleue des libéraux et jaune des nationalistes flamands, avec la croix pour les chrétiens démocrates flamands, la symbolique est très bien trouvée 

 

Clairon

Link to comment
Share on other sites

Guest Dorfmeister

Fallait pas espérer que le PS et le CdH fassent de cadeau à cette nouvelle coalition... Après tout, certains découvrent les bancs de l'opposition pour la première fois ;-)

Link to comment
Share on other sites

Les économies à la Défense plus sévères qu'indiqué dans l'accord gouvernemental

Les économies que le gouvernement Michel 1er imposera à la Défense - 1,5 milliard d'euros en cinq ans, dont plus de 200 millions dès l'an prochain - seront nettement plus sévères que ne le laissait entendre l'accord gouvernemental négocié au début du mois en évoquant la fin "dès maintenant" des réductions de budgets militaires en Europe, a reconnu mercredi l'entourage du nouveau ministre, Steven Vandeput (N-VA), confirmant des informations de presse.

En cinq ans, la durée de la législature, et en tenant compte de l'inflation, le budget de la Défense devrait reculer de 2,527 milliards d'euros (le montant prévu en 2014) à 2,2 milliards en 2019, indique ainsi le journal 'Het Belang van Limburg', citant M. Vandeput. (...)

 

 

 

Suite: http://www.lalibre.be/actu/belgique/les-economies-a-la-defense-plus-severes-qu-indique-dans-l-accord-gouvernemental-5447322b3570fe7cfbf77a7d

 

EDIT: Oups, grillé par Chronos. Je pensais qu'il n'avait posté que le lien vers la partie sur la composante médicale.

Edited by Bat
Link to comment
Share on other sites

Ah mais c'est souvent comme ça, et dans tous les domaines en Belgique. On promet l'embellie, la croissance et puis hop ! on découvre qu'en fait il y a moins de recettes que prévu et qu'il va falloir encore se serrer la ceinture mais que, après, promis, ce sera la bonne. Et ainsi de suite.

Link to comment
Share on other sites

Juste pour le gag: une caricature dans le Niewsblad aujourd'hui:

 

1779091_10152547950773515_39191133719591

 

"Economies à la défense"

Les deux personnages sont le nouveau ministre de la défense Steven Vandeput (N-VA, nationaliste et indépendantiste flamand) et le Roi Philippe. Le jaune et le noir sont les couleurs de la Flandre (et de la N-VA).

Edited by Bat
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Et voilà qu'on ressort l'idée de déployer l'armée dans les rues en renfort de la police:

 
Le plan "Vigipirate" à la belge

Après l’attentat au Musée juif de Bruxelles, le 24 mai dernier, la surveillance auprès de cibles potentielles juives avait été renforcée. C’était principalement le cas à Bruxelles ou à Anvers. Le niveau d’alerte 4 (maximal) avait été porté pour les lieux fréquentés par la communauté juive. Il correspond au niveau "très grave", lorsqu’il apparaît que la menace à l’égard de la personne, du groupement ou de l’événement qui fait l’objet de l’analyse est "sérieuse et imminente".

Cela s’était traduit par des patrouilles renforcées, notamment dans les quartiers anversois où vivent de nombreux juifs. Près d’écoles juives, la police patrouillait mitraillette au poing.

Le bourgmestre d’Anvers, Bart De Wever, avait lancé un appel à l’armée. Il demandait des para-commandos afin d’assurer la sécurité de la communauté juive, constamment sous la menace. Cette demande, disait-il, avait déjà été formulée l’été précédent.

Un "niet" à Bart De Wever

La ministre de l’Intérieur de l’époque, Joëlle Milquet (CDH), n’avait pas soutenu le bourgmestre d’Anvers. La compétence de déployer l’armée dans les rues ne se trouve pas dans les mains du ministre de la Défense. Et cette possibilité est très encadrée.

Mais la donne a changé avec le nouveau gouvernement. Anvers a continué à pousser. Le chef de corps de la police, Serge Muyters, a fait valoir que 70 cibles potentielles sous niveau 4 avaient dû être surveillées, 24 heures sur 24, à Anvers pendant un mois après l’attentat au Musée juif. A la fin juin, le niveau de menace terroriste avait été abaissé au niveau 3 pour ces cibles, ce qui équivaut au niveau "grave" , lorsqu’la menace est "possible et vraisemblable" . Le surcoût sur quatre mois a été évalué à 1,1 million d’euros pour la police d’Anvers.

Cela pourrait changer à l’avenir. Un passage dans l’accord gouvernemental prévoit que l’armée pourra être déployée dans les rues. Il est écrit qu’à partir du niveau 3, "le gouvernement pourra décider sur avis du Conseil national de sécurité, le cas échéant à la demande d’un bourgmestre, de déployer temporairement l’armée pour assister les services de police et de sécurité pour des missions de surveillance déterminées" .

Pas question donc d’un "droit de tirage" de la part des villes. La décision reviendra au gouvernement. L’accord gouvernemental prévoit également que des synergies seront développées avec les services de police, entre autres en vue d’un encadrement et d’une formation appropriés. (...)

 

Suite: http://www.lalibre.be/actu/belgique/le-plan-vigipirate-a-la-belge-54492f753570a5ad0edd3a62

 

Mais je maintiens ma question, à laquelle les promoteurs de la mesure ne répondent pas à ce qu'on peut lire dans la presse: avec quels effectifs? Pour rappel/info, la composante terre, c'est 12.000 hommes tout compris (y compris la logistique, la formation, l'artillerie, les états-majors, etc.).

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,772
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Severus Snape
    Newest Member
    Severus Snape
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...