scalp79

Achat suisse

Recommended Posts

Bonjour à tous !

Je viens de découvrir que la candidature de Dassault bénéficiait probablement d'amis bien placé au sein du système sécuritaire Suisse: https://fr.wikipedia.org/wiki/Composante_spatiale_optique#La_Suisse_int%C3%A9ress%C3%A9e

Citation

 

La Suisse intéressée

Le nouveau patron du Service de renseignement de la Confédération (SRC), Jean-Philippe Gaudin, aimerait bien que la Suisse s'engage dans un programme de satellite militaire français. Il s'agit de prendre une participation dans le programme « Composante Spatiale Optique » afin de bénéficier de la force de la surveillance française et de son expertise, explique le Tages-Anzeiger dans son édition du jeudi 14 février.

 

A leur manière ils sont marrants aussi les Suisses !

https://www.lematin.ch/suisse/Le-SRC-interesse-par-un-satellite-espion-francais/story/25105497

Le renseignement suisse tient vraiment beaucoup à ses 15 photos par jour, toutefois les droits d'entrée de 56 millions d'euros que l'état Français leur a réclamé ont déclenché une vive polémique. Les contradicteurs soutiennent que certains membres de la communauté internationale pourraient voir cette participation financière à un programme d'armement stratégique français comme une atteinte au principe de neutralité perpétuelle suisse. Mince alors !

Du coup si on leur offre les droits d'entrée comme contrepartie d'un autre contrat d'armement dans le cadre du volet coopération qui est prévu par l'appel d'offre, il n'y a plus de problème et tout le monde est content ?

Voila qui fait réfléchir à l'opportunité de fusionner la branche spatiale de Thalès avec Airbus Defense & Space et laisser un pouvoir de décision ou un droit de regard sur notre programme spatial aux Allemands pour des queues de cerise. Quand vous avez un programme de satellite souverain, en plus de pouvoir vérifier à tout moment la véracité des photos qu'un état tiers vous présente en jurant la main sur le cœur qu'elles n'ont subit aucune retouche, c'est vous qui décidez tout seul à quelles conditions vous pouvez refiler quelques dizaines de photos à un autre état moins capable que vous...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, Benoit a dit :

Le renseignement suisse tient vraiment beaucoup à ses 15 photos par jour, toutefois les droits d'entrée de 56 millions d'euros que l'état Français leur a réclamé ont déclenché une vive polémique.

Cela fait à peu près 5600 photos par an sur 10 Ans (vie du satellite) ça fait 56000 photos soit 1000 € la photo. Mais ce sont des photos de qualité prisent depuis un point de vue exceptionnel!

  • Haha 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Benoit said:

 

Voila qui fait réfléchir à l'opportunité de fusionner la branche spatiale de Thalès avec Airbus Defense & Space et laisser un pouvoir de décision ou un droit de regard sur notre programme spatial aux Allemands pour des queues de cerise.

Je ne saisis pas le problème Airbus space est Franco-germaniquo(-Britannique) et TAS Franco-Italien.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Benoit a dit :

 Voila qui fait réfléchir à l'opportunité de fusionner la branche spatiale de Thalès avec Airbus Defense & Space et laisser un pouvoir de décision ou un droit de regard sur notre programme spatial aux Allemands pour des queues de cerise. Quand vous avez un programme de satellite souverain, en plus de pouvoir vérifier à tout moment la véracité des photos qu'un état tiers vous présente en jurant la main sur le cœur qu'elles n'ont subit aucune retouche, c'est vous qui décidez tout seul à quelles conditions vous pouvez refiler quelques dizaines de photos à un autre état moins capable que vous...

Ces quelques questions ont traversé l'esprit de François Mitterrand contemplant des photos satellites américaines caviardées au moment de la première guerre du Golfe. Et ses décisions sur la stratégie spatiale française ont permis à son successeur Jacques Chirac d'effectuer quelques choix intéressants en 2003 :cool:.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Picdelamirand-oil a dit :

Cela fait à peu près 5600 photos par an sur 10 Ans (vie du satellite) ça fait 56000 photos soit 1000 € la photo. Mais ce sont des photos de qualité prisent depuis un point de vue exceptionnel! 

Je me doute que les conseillers fédéraux Suisses sont de fins comptables, sinon ils ne pourraient pas être conseiller fédéraux. Mais je les suspecte d'invoquer souvent la neutralité perpétuelle justement pour des problèmes comptables (tout comme nos politiciens nationaux invoquent les droits de l'homme pour justifier une gabegie). En tout cas c'est ce qu'ils ont l'air de faire dans le cas présent. L'article suisse que j'ai fournit est un peu confus question chiffre mais parle de 56 millions pour les droits d'entrée qui auraient directement été affecté au programme et 84 millions d'euros en tout sur la durée de l'accord ça nous met la photo à plus de 1000€ !

Combien coute une photo satellite au juste ?

Le wikipédia parle d'un cout total pour le programme COS de 2,5 milliards d'euros pour 3 satellites qui permettront chacun de rapatrier 4 fois plus de données qu'un hélios 2. Le volume quotidien de donné d'un hélios 2 est difficile a obtenir mais on dit 70 à 100 photos/jours. Admettons donc l'estimation haute de 400 photos/jour sur la durée théorique de 10 ans pour chacun des 3 satellites de la nouvelle constellation. Cela nous fait une production totale de 4380000 photos et un cout de production unitaire à 576€ TTC.

Le DRM voulait faire facturer le double aux services de renseignement suisses, les escrocs !

Reste 2 questions comptables: combien l'état Français a accepté de filer de photos/jour aux Suédois en échange de la mise à disposition d'une station d'écoute chez eux (et vu que c'est surtout ça qui permet de multiplier par 4 le rendement, c'est surement une bonne affaire pour nous). Combien l'Allemagne s'est achetée de photos/jour avec sa prise de participation de 200 millions d'euros dans le programme (les Allemands ont des problèmes de conscience morale mais certainement pas de neutralité). D'après mes calculs si on leur refile plus de 95 photos/jour, on y est de notre poche. J'avais cru lire un jour une centaine, juste assez pour qu'on y perdre un peu sinon ils ne nous auraient rien donné.

M'enfin c'était pas le but de mon post. Si les clauses annexes du candidature rafale suisse comprennent de la photo/jour gratuite/low-cost, c'est un argument de vente supplémentaire non ? L'appel d'offre est tourné de sorte à ce que ce soit possible...

Il y a 18 heures, P4 a dit :

Je ne saisis pas le problème Airbus space est Franco-germaniquo(-Britannique) et TAS Franco-Italien. 

TAS est français avec une participation italienne. Les Italiens participent mais ne décident pas ! Le diable est dans les détails comme disent nos amis Allemands... Pour Airbus defense and space comme pour MBDA, bien malin qui peut dire aujourd'hui qui décide. Vu de loin c'est juste incompréhensible peu importe où est le siège social et quelle est la part de chacun dans l'actionnariat. Et après ça donne de solides déconvenues façon exportation britannique du missile meteor, chacun se pensant légitimement en droit de décider unilatéralement. Et tout ça laisse penser que vu de l'intérieur aussi la situation est incompréhensible ! Si ces consortiums sont des triumvirats comme il peut apparaitre quand on regarde à première vu, pourquoi lors d'un désaccord suite à la décision unilatérale Britannique de vendre un missile aux Saoudiens et à la décision unilatérale Allemande de ne pas vendre un missile aux Saoudiens personne n'a l'idée venir demander l'arbitrage de la France pour trancher ?

Le problème c'est qui décide aujourd'hui et qui décidera demain !

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Benoit a dit :

Je me doute que les conseillers fédéraux Suisses sont de fins comptables, sinon ils ne pourraient pas être conseiller fédéraux. Mais je les suspecte d'invoquer souvent la neutralité perpétuelle justement pour des problèmes comptables (tout comme nos politiciens nationaux invoquent les droits de l'homme pour justifier une gabegie). En tout cas c'est ce qu'ils ont l'air de faire dans le cas présent. L'article suisse que j'ai fournit est un peu confus question chiffre mais parle de 56 millions pour les droits d'entrée qui auraient directement été affecté au programme et 84 millions d'euros en tout sur la durée de l'accord ça nous met la photo à plus de 1000€ !

Combien coute une photo satellite au juste ?

Le wikipédia parle d'un cout total pour le programme COS de 2,5 milliards d'euros pour 3 satellites qui permettront chacun de rapatrier 4 fois plus de données qu'un hélios 2. Le volume quotidien de donné d'un hélios 2 est difficile a obtenir mais on dit 70 à 100 photos/jours. Admettons donc l'estimation haute de 400 photos/jour sur la durée théorique de 10 ans pour chacun des 3 satellites de la nouvelle constellation. Cela nous fait une production totale de 4380000 photos et un cout de production unitaire à 576€ TTC.

Le DRM voulait faire facturer le double aux services de renseignement suisses, les escrocs !

Reste 2 questions comptables: combien l'état Français a accepté de filer de photos/jour aux Suédois en échange de la mise à disposition d'une station d'écoute chez eux (et vu que c'est surtout ça qui permet de multiplier par 4 le rendement, c'est surement une bonne affaire pour nous). Combien l'Allemagne s'est achetée de photos/jour avec sa prise de participation de 200 millions d'euros dans le programme (les Allemands ont des problèmes de conscience morale mais certainement pas de neutralité). D'après mes calculs si on leur refile plus de 95 photos/jour, on y est de notre poche. J'avais cru lire un jour une centaine, juste assez pour qu'on y perdre un peu sinon ils ne nous auraient rien donné.

M'enfin c'était pas le but de mon post. Si les clauses annexes du candidature rafale suisse comprennent de la photo/jour gratuite/low-cost, c'est un argument de vente supplémentaire non ? L'appel d'offre est tourné de sorte à ce que ce soit possible...

TAS est français avec une participation italienne. Les Italiens participent mais ne décident pas ! Le diable est dans les détails comme disent nos amis Allemands... Pour Airbus defense and space comme pour MBDA, bien malin qui peut dire aujourd'hui qui décide. Vu de loin c'est juste incompréhensible peu importe où est le siège social et quelle est la part de chacun dans l'actionnariat. Et après ça donne de solides déconvenues façon exportation britannique du missile meteor, chacun se pensant légitimement en droit de décider unilatéralement. Et tout ça laisse penser que vu de l'intérieur aussi la situation est incompréhensible ! Si ces consortiums sont des triumvirats comme il peut apparaitre quand on regarde à première vu, pourquoi lors d'un désaccord suite à la décision unilatérale Britannique de vendre un missile aux Saoudiens et à la décision unilatérale Allemande de ne pas vendre un missile aux Saoudiens personne n'a l'idée venir demander l'arbitrage de la France pour trancher ?

Le problème c'est qui décide aujourd'hui et qui décidera demain !

Pour le prix des photos je ne vais pas faire de grandes théories, mais la quantité totale de photos possibles n'est pas un bon indicateur, car il y a beaucoup de photos sans intérêt. Les Suisses avec leur 15 photos par jour pourront dire quelles photos ils veulent.

Pour l'exportation des armements ce ne sont pas les sociétés qui décident (leur réponse est toujours oui) mais les états et si un état bloque l'exportation n'a pas lieu.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Les Suisses avec leur 15 photos par jour pourront dire quelles photos ils veulent.

Je ne comprend absolument pas cette métrique. Sur Helios les belges et les espagnols avait accès directement au satellite. Ce qui était partagé était donc du temps d'accès ou chacun pouvait faire sa commande de photo comme il l'entendait.

Là je comprend que les Suisses ont les Français comme intermédiaires et donc ne sont pas totalement indépendant ? 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, Benoit a dit :

Bonjour à tous !

Je viens de découvrir que la candidature de Dassault bénéficiait probablement d'amis bien placé au sein du système sécuritaire Suisse: https://fr.wikipedia.org/wiki/Composante_spatiale_optique#La_Suisse_intéressée

A leur manière ils sont marrants aussi les Suisses !

https://www.lematin.ch/suisse/Le-SRC-interesse-par-un-satellite-espion-francais/story/25105497

Le renseignement suisse tient vraiment beaucoup à ses 15 photos par jour, toutefois les droits d'entrée de 56 millions d'euros que l'état Français leur a réclamé ont déclenché une vive polémique. Les contradicteurs soutiennent que certains membres de la communauté internationale pourraient voir cette participation financière à un programme d'armement stratégique français comme une atteinte au principe de neutralité perpétuelle suisse. Mince alors !

Du coup si on leur offre les droits d'entrée comme contrepartie d'un autre contrat d'armement dans le cadre du volet coopération qui est prévu par l'appel d'offre, il n'y a plus de problème et tout le monde est content ?

Voila qui fait réfléchir à l'opportunité de fusionner la branche spatiale de Thalès avec Airbus Defense & Space et laisser un pouvoir de décision ou un droit de regard sur notre programme spatial aux Allemands pour des queues de cerise. Quand vous avez un programme de satellite souverain, en plus de pouvoir vérifier à tout moment la véracité des photos qu'un état tiers vous présente en jurant la main sur le cœur qu'elles n'ont subit aucune retouche, c'est vous qui décidez tout seul à quelles conditions vous pouvez refiler quelques dizaines de photos à un autre état moins capable que vous...

surtout qu'il y avait une société suisse qui travaillait sur drone spatial, qui est sur le point de couler.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, herciv a dit :

Je ne comprend absolument pas cette métrique. Sur Helios les belges et les espagnols avait accès directement au satellite. Ce qui était partagé était donc du temps d'accès ou chacun pouvait faire sa commande de photo comme il l'entendait.

Là je comprend que les Suisses ont les Français comme intermédiaires et donc ne sont pas totalement indépendant ? 

En fait je n'en sais rien, je réponds à ce que Benoit a dit.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, Benoit a dit :

Bonjour à tous !

Je viens de découvrir que la candidature de Dassault bénéficiait probablement d'amis bien placé au sein du système sécuritaire Suisse: https://fr.wikipedia.org/wiki/Composante_spatiale_optique#La_Suisse_intéressée

A leur manière ils sont marrants aussi les Suisses !

https://www.lematin.ch/suisse/Le-SRC-interesse-par-un-satellite-espion-francais/story/25105497

Le renseignement suisse tient vraiment beaucoup à ses 15 photos par jour, toutefois les droits d'entrée de 56 millions d'euros que l'état Français leur a réclamé ont déclenché une vive polémique. Les contradicteurs soutiennent que certains membres de la communauté internationale pourraient voir cette participation financière à un programme d'armement stratégique français comme une atteinte au principe de neutralité perpétuelle suisse. Mince alors !

Du coup si on leur offre les droits d'entrée comme contrepartie d'un autre contrat d'armement dans le cadre du volet coopération qui est prévu par l'appel d'offre, il n'y a plus de problème et tout le monde est content ?

Voila qui fait réfléchir à l'opportunité de fusionner la branche spatiale de Thalès avec Airbus Defense & Space et laisser un pouvoir de décision ou un droit de regard sur notre programme spatial aux Allemands pour des queues de cerise. Quand vous avez un programme de satellite souverain, en plus de pouvoir vérifier à tout moment la véracité des photos qu'un état tiers vous présente en jurant la main sur le cœur qu'elles n'ont subit aucune retouche, c'est vous qui décidez tout seul à quelles conditions vous pouvez refiler quelques dizaines de photos à un autre état moins capable que vous...

il y avait un projet avec airbus pour la réalisation d'une navette drone  pour mettre en orbite de petit sat, avec une société suisse, mais je sais pas ce qu'elle est devenue.

https://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/la-societe-swiss-space-systems-ouvre-ses-portes-a-proximite-des-pistes-de-laerodrome-de-payerne?id=4736664

Il y a un gros coup à faire en terme de partenariat et d'offset, les étoiles sont alignées pour lest intérêts commun d'un tel projet, vu les menaces en orbite de plus en plus pesantes des US,Russes et  Chinois, pour la  France, l'allemagne, la suisse, airbus et dassault + ruag, un petit plus au projet FCAS/rafale, on peut les inviter à un partenariat sur cette partie. c'est une belle carte à jouer.  les autres n'ont pas cette option.

Edited by zx

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

En fait je n'en sais rien, je réponds à ce que Benoit a dit.

Bon à la relecture de l'article je pense que ce chiffre est purement marketing. L'enjeux est bien une "participation au programme CSO Français" c'est-à-dire par expérience :

1 - une intégration à l'équipe programme

2 - un segment sol spécifique à la suisse pour la réception,

3 - pour la programmation du satellite je ne sais plus je pense que c'est un site unique partagé avec les différents partenaires   

4 - du temps d'accès correspondant à la participation

5 - du workshare

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça peut aider !    http://www.spatial-suisse.ch/#arospatiale-suisse-section

"Le spatial est un domaine stratégique. Notre société est de plus en plus dépendante des infrastructures et applications basées sur la technologie spatiale. La Suisse est membre de plein droit de l'Agence spatiale européenne ESA et participe par ce biais à de nombreux projets internationaux. Cette collaboration permet à la fois à la haute technologie, mais aussi à la science de notre pays, d'accéder aux données et aux technologies actuelles et futures qui sont les fruits des programmes spatiaux. En tant que place de recherche et de formation, et en tant que place industrielle, la Suisse tire profit de son appartenance à l'ESA puisque celle-ci lui permet de créer des emplois hautement qualifiés et durable"

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, zx said:

il y avait un projet avec airbus pour la réalisation d'une navette drone  pour mettre en orbite de petit sat, avec une société suisse, mais je sais pas ce qu'elle est devenue.

https://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/la-societe-swiss-space-systems-ouvre-ses-portes-a-proximite-des-pistes-de-laerodrome-de-payerne?id=4736664

Il y a un gros coup à faire en terme de partenariat et d'offset, les étoiles sont alignées pour lest intérêts commun d'un tel projet, vu les menaces en orbite de plus en plus pesantes des US,Russes et  Chinois, pour la  France, l'allemagne, la suisse, airbus et dassault + ruag, un petit plus au projet FCAS/rafale, on peut les inviter à un partenariat sur cette partie. c'est une belle carte à jouer.  les autres n'ont pas cette option.

DA était déjà dans le coup. Pour les satellites, le pb st que l'on est tellement en manque d'images que certains ont piraté google earth pro.

Edited by prof.566

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, prof.566 a dit :

DA était déjà dans le coup. Pour les satellites, le pb st que l'on est tellement en manque d'images que certains ont piraté google earth pro.

Google Erath Pro qui fournis des images des satellites... Français :biggrin:

Il y a 2 heures, zx a dit :

il y avait un projet avec airbus pour la réalisation d'une navette drone  pour mettre en orbite de petit sat, avec une société suisse, mais je sais pas ce qu'elle est devenue.

https://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/la-societe-swiss-space-systems-ouvre-ses-portes-a-proximite-des-pistes-de-laerodrome-de-payerne?id=4736664

Il y a un gros coup à faire en terme de partenariat et d'offset, les étoiles sont alignées pour lest intérêts commun d'un tel projet, vu les menaces en orbite de plus en plus pesantes des US,Russes et  Chinois, pour la  France, l'allemagne, la suisse, airbus et dassault + ruag, un petit plus au projet FCAS/rafale, on peut les inviter à un partenariat sur cette partie. c'est une belle carte à jouer.  les autres n'ont pas cette option.

N'y compte pas trop :

http://www.swissinfo.ch/eng/justice_swiss-space-systems-founder-accused-of--staging--own-attack/42895632

https://www.laliberte.ch/news/regions/canton/la-filiale-croate-de-s3-veut-sa-part-520527

Share this post


Link to post
Share on other sites

je sais, ca s'est pas trop bien passé, mais rien est perdu,; il y a le vehra de dassault, on va les mettre en appétit en option du fcas/rafale

c'est du bel offset, safran sait faire des moteurs spatiaux et le support du cness. null doute que ruag sera intéressé,  il y a bien le successeur du vaisseau XVI (italien), mais il ne sera jamais prêt avant des décennies et il a pas été défini pour ca. 

il y a une bonne fenêtre de tir pour le vehra,  qui est ressorti récemment à l'assemblé nationale vu les problèmes récent de la guerre de sat et antisat

 

jpg_DASSAULT_VEHRA.jpg

Edited by zx
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, prof.566 a dit :

il n'y a pas de financement étatique si?

pour l'instant ils étaient en train d'y réfléchir.  mais une navette automatisée, ca ne vaut pas des milliards, quelques centaines de millions si on reste raisonnable dans les ambitions dans un premier temps,  si on a les acquis pour le faire. exomars a couté 1,2 milliard

sur le plan politique c'est plus délicat, les USA et les Russes ne verront pas cela d'un bon oeil. mais c'est un sujet qu'on ne peut pas éviter.

Edited by zx
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Benoit a dit :

Le wikipédia parle d'un cout total pour le programme COS de 2,5 milliards d'euros pour 3 satellites qui permettront chacun de rapatrier 4 fois plus de données qu'un hélios 2. Le volume quotidien de donné d'un hélios 2 est difficile a obtenir mais on dit 70 à 100 photos/jours. Admettons donc l'estimation haute de 400 photos/jour sur la durée théorique de 10 ans pour chacun des 3 satellites de la nouvelle constellation. Cela nous fait une production totale de 4380000 photos et un cout de production unitaire à 576€ TTC.

Le DRM voulait faire facturer le double aux services de renseignement suisses, les escrocs !

 

Si ton calcul est exact, ta conclusion est fausse.

Un prix de vente de 1000€ pour un prix de revient de 576€ est tout à fait raisonnable.

Si on doit donner des grandes lignes qui sont bien évidemment très réductrices car ça dépend des cas, on a grosso modo la structure suivante entre le prix de vente et les couts directs:

- cout direct de fabrication (les 576€): 40% du prix de vente

- frais commerciaux: salons, pub, commerciaux sur la route, devis, négo, tout ce beau monde est payé: 20%

- R&D: 20%

- Marge avant impots: 20%

Donc prix de vente pour un prix de revient de 576€: 1440€

... et au bout du compte tu as couru toute l'année à te mettre la pression pour faire un bénéfice après impots de 6% (moyenne nationale). Pour rémunérer ta prise de risque à balancer des satellite; et rémunérer ton esprit d'entreprise.

C'était le 1/4 d'heure "Atelier: connaissance du monde réel".

Fin HS (oui, je sais...)

 

Edited by c seven
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
9 hours ago, Benoit said:

TAS est français avec une participation italienne. Les Italiens participent mais ne décident pas ! Le diable est dans les détails comme disent nos amis Allemands... Pour Airbus defense and space comme pour MBDA, bien malin qui peut dire aujourd'hui qui décide. Vu de loin c'est juste incompréhensible peu importe où est le siège social et quelle est la part de chacun dans l'actionnariat. Et après ça donne de solides déconvenues façon exportation britannique du missile meteor, chacun se pensant légitimement en droit de décider unilatéralement. Et tout ça laisse penser que vu de l'intérieur aussi la situation est incompréhensible ! Si ces consortiums sont des triumvirats comme il peut apparaitre quand on regarde à première vu, pourquoi lors d'un désaccord suite à la décision unilatérale Britannique de vendre un missile aux Saoudiens et à la décision unilatérale Allemande de ne pas vendre un missile aux Saoudiens personne n'a l'idée venir demander l'arbitrage de la France pour trancher ?

Le problème c'est qui décide aujourd'hui et qui décidera demain !

Pour l'instant ce sont les USA puisque la guerre Airbus /Thales met la préssion sur les fournisseurs Français avec des boites qui mettent la clé sous la porte et une 'utilisation grandissante de composants Israélien ou des USA avec au final des satellites non ITAR free.

Il semblerait qu'il va y avoir une contraction du marché civil et qu'il sera de plus en plus compliqué de maintenir des crédits pour deux entités sur le marché des satellites.

En plus de maintenir une qualité maximale des produits il faudra les rendre résilients aux menaces, ce qui fera doubler(?j'en sais fictre rien) les couts mais nous donnera en échange un gros avantage stratégique et concurrentiel y compris contre les De/IT.

Il faut aussi dévelloper la filliaire des mini satellites.

Pour résister à la concurrence les activités lanceurs dAirbus et de Safran plus Ariane espace ont été fusionnées, il est probable qu'il se passe la meme chose dans les satellites  entre Airbus et TAS.

Cela ne veux pas dire que je suis insensible à tes préoccupations, bien au contraire mais dans le cadre de CSO les Allemands voulaient que le troisième satellite soit assemblé sur un site Allemand d'Airbus en échange de leur contribution. Ils n'ont pas eu gain de cause mais se sont empréssés de notifier un contrat à OHB pour 3 satellites optique en contradiction d'accord que nous avions avec eux.

Les besoins augmentent plus vite que la masse financière disponible alors nous coopérons, regroupons des activités dans des entreprises transnationales EU au risque que le controle nous échappe avec par la suite des désagréments, c'est malheureux mais s'il y avait d'autres moyens de procéder les acteurs en charge de ces dossiers agiraient différemment, non?

 

Edited by P4
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, Ponto Combo a dit :

Les bloggueurs prennent position.

Dans ce cas je trouve que le discours est simple et facile à suivre pour tout quidam.

Bon évidemment avec un rafale super plus beau que le f-35 évidemment je plussoie.

Edited by herciv
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
38 minutes ago, Ponto Combo said:

pas si mal foutu le comparatif, pour une fois

Just now, herciv said:

Les bloggueurs prennent position.

Dans ce cas je trouve que le discours est simple et facile à suivre pour tout quidam.

Bon évidemment avec un rafale super plus beau que le f-35 évidemment je plussoie.

bloggers? Recherche la société arcanit...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, prof.566 a dit :

pas si mal foutu le comparatif, pour une fois

bloggers? Recherche la société arcanit…

Ok compris. Dommage qu'il ne soit pas suisse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

PSK détaille les systèmes testés en Suisse sur le F35 ...

Citation

Les systèmes du F-35/F3 testés en Suisse :

Radar AESA

Le F-35A est équipé du radar à balayage électronique AESA conçu AN/APG-81conçu par Northrop-Grumman. Le système dispose des modes air-air et air-sol, suivi de terrain, cartographie à haute résolution, détection de véhicules terrestres, de l’écoute passive et des capacités de brouillage.

L’EOTS : 

Le système de ciblage électro-optique de poursuite infrarouge (EOTS) AN/AAQ-40 produit par Lockheed Martin est un système de localisation et désignation de cible air-air et air-sol comprenant un FLIR, une caméra TV à haute définition et un système laser (télémétrie, désignation de cible). Le système est composé d’une fenêtre en saphir durable et est relié à l’ordinateur central intégré de l’avion via une interface à fibre optique à haute vitesse. Le système EOTS améliore la connaissance de la situation des pilotes de F-35 et permet aux équipages d’aéronefs d’identifier les zones d’intérêt, d’effectuer des reconnaissances et de livrer avec précision des armes à guidage laser et GPS.

AN/ASQ-239 Barracuda :

Le système AN / ASQ-239 conçu par BAe Systems protège le F-35 grâce à une technologie avancée afin de contrer les menaces actuelles et émergentes. La suite offre une alerte radar entièrement intégrée, une aide au ciblage et une autoprotection, pour détecter et contrer les menaces aériennes et terrestres.

Le système fournit au pilote une connaissance maximale de la situation, aidant à identifier, surveiller, analyser et répondre aux menaces potentielles. Une avionique et des capteurs avancés fournissent une vue en temps réel et à 360 degrés de l’espace de combat, aidant à maximiser les distances de détection et offrant au pilote des options pour échapper, engager, contrer ou bloquer les menaces.

AN/AAQ-37 (DAS) :

Le système d’alerte missile de Northrop Grumman Electronic System DAS (Distributed Aperture System) AN/AAQ-37 comprend 6 détecteurs  infrarouges répartis en différents points de façon à fournir une vision à 360° autour de l’avion. Le système est combiné à un brouilleur Sanders/ITT ALQ-214.

Radios & IFF :  

Le F-35A est doté système de navigation et de combat Northrop Grumman AN/ASQ-242, qui inclut :le système de communication Harris Corporation Multifunction Advanced Data link (MADL)  avec une radio SINCGARS, une radio cryptée HAVE QUICK et un interrogateur/ transpondeur IFF Mode5.

https://blogs.letemps.ch/pascal-kuemmerling/2019/06/07/air2030-essais-du-f-35a/

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,368
    Total Members
    1,132
    Most Online
    Snapcoke
    Newest Member
    Snapcoke
    Joined
  • Forum Statistics

    20,609
    Total Topics
    1,225,819
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries