Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Achat suisse


scalp79
 Share

Recommended Posts

Le 15/04/2021 à 15:23, Patrick a dit :

Cette fois il n'y aura pas de fuite, tout est trop bien verrouillé.

Un Général, à quelques semaines de la retraite, pourrait laisser par mégarde laisser fuiter un truc...  Les politiques, suisses en particuliers, doivent désormais se méfier que l'arrière ban ne se rebelle....

Le 15/04/2021 à 15:57, Kiriyama a dit :

Il a ses qualités : un avion compact, mais très puissamment motorisé avec des accélérations, vitesse de pointe, maniabilité qui en font un redoutable combattant rapproché.

Une très grosse capacité d'emport qui lui permet d'emporter à-peu-près n'importe quelle munition (air-air y compris très longue portée, munitions anti-navires, munitions air-sol variées...), un radar AESA hyper puissant, un système de détection infrarouge de départ des missiles adverses, le système de guerre électronique est remis à jour...

Gare à celui à se retrouve en face, même s'il est plus gros comme le Rafale ou le Typhoon. Il risque d'avoir une mauvaise surprise.

Très puissamment....  hyper puissant....  très grosse capacité.

n'exagèrons rien.   Le Gripen même E/F reste un mono réacteur assez léger.

Le 15/04/2021 à 16:28, Deres a dit :

Le Gripen E est uniquement pour la Suède pour le moment avec une toute petite commande en plus. 

et le Bresil ?

Le 15/04/2021 à 23:39, Patrick a dit :

Et bien comme disent les américains: "winner take all".

NON !!!!  ce sont les Suédois (Abba).

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, FAFA a dit :

Il est regrettable que ces petits pays ne soient pas plus pris en compte.

Ils ont aussi le droit de se prendre par la main et de lancer des initiatives :wink: 

Le couple franco-allemand est mentionné car les dernières grandes guerres européennes ont opposé principalement ces deux pays.  

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, FAFA a dit :

C’est un peu comme si les autres pays de l’Union européenne étaient tellement insignifiants qu’ils ne comptaient pas. La population réunie de l’Allemagne et de la France c’est environ 147 millions d’habitants. Les autres européens sont 297 millions. Si nous prenons le total du PIB de la Belgique, Suède, Finlande, Autriche, Pays-Bas, Danemark, (tous considérés comme des petits pays) il est supérieur à celui de la France pour une population bien inférieure. Il est regrettable que ces petits pays ne soient pas plus pris en compte. L’Europe ne pourrait que s’en porter beaucoup mieux.

En même temps si sur un pot commun tous le monde ne met pas la même chose il est normal que ceux qui mettent plus aient plus de poids.

Le couple Franco-Allemand contribue à un tiers de l'agent disponible, c'est pas illogique que leurs avis pèsent plus que les petits pays.

Après si l'ensemble des autres pays se mettent d'accord sur un sujet l'avis de la France et de l'Allemagne passera au second plan.

Donc si l'avis des quelques gros est si important c'est que la masse des petits ne sont déjà pas d'accord entre eux.

Link to comment
Share on other sites

La déclaration conjointe de la France et d'une bonne partie des pays de l'Est sur le nucléaire est un bon exemple de contournement du Franco-Allemand. Bon si on ne l'avait pas fait là on ne l'aurait fait nul part, mais ça montre qu'on sait s'opposer à l'Allemagne quand il le faut vraiment.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, gargouille a dit :

Moi je me souviens de la CEE à 6.

Et là la France + l’Allemagne ça pesait bien plus qu'aujourdhui, il n'y avait que l'Italie comme autre grand pays.

 

tu vas bientôt nous ressortir le pacte du charbon et de l'acier :tongue:

  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Benji10 a dit :

C'est l'avion le moins adapté aux contexte suisse. 

Monoréacteur (si panne, au tas direct et en montagne c'est d'autant plus chaud), plutôt pateau en terme d'agilité, furtivité pas utile dans ce contexte de police du ciel essentiellement, pas au point (se rappeler de l'aversion des Suisses au M2000-5 parce que système d'arme pas estimé mature), j'ajouterai le bruit du gros réacteur fortement sollicité par l'aéro médiocre.

Et puis cette histoire de vol par 4 pour les démos étatiques....   étonnant quand même

Edited by Bon Plan
  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 28 minutes, Bon Plan a dit :

C'est l'avion le moins adapté aux contexte suisse. 

Monoréacteur (si panne, au tas direct et en montagne c'est d'autant plus chaud), plutôt pataud en terme d'agilité, furtivité pas utile dans ce contexte de police du ciel essentiellement, pas au point (se rappeler de l'aversion des Suisses au M2000-5 parce que système d'arme pas estimé mature), j'ajouterai le bruit du gros réacteur fortement sollicité par l'aéro médiocre.

Furtivité qui reste quand même à vérifier/confirmer...

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Bon Plan a dit :

C'est l'avion le moins adapté aux contexte suisse. 

Monoréacteur (si panne, au tas direct et en montagne c'est d'autant plus chaud), plutôt pateau en terme d'agilité, furtivité pas utile dans ce contexte de police du ciel essentiellement, pas au point (se rappeler de l'aversion des Suisses au M2000-5 parce que système d'arme pas estimé mature), j'ajouterai le bruit du gros réacteur fortement sollicité par l'aéro médiocre.

Et puis cette histoire de vol par 4 pour les démos étatiques....   étonnant quand même

Dans le billet, il est écrit :

La question est toutefois de savoir si Berne place les prouesses de l’appareil comme premier critère de sélection. «L’achat d’un avion de combat répond à des déterminants complexes, rappelle Joseph Henrotin. La technique et les performances importent évidemment, mais les aspects politiques comptent bien plus, qu’il s’agisse de l’implication des industries locales ou du poids politique du vendeur sur la scène internationale. Un État qui achète le F-35 achète un avion, mais aussi l’ombre portée de la puissance américaine».

On l'a bien vu avec le choix des belges.

 

Et pour le choix d'un mono réacteur encore en développent sans certitude des perfs réelles une fois au point, on a vu avec le Gripen (moins avancé que le F35) que ça ne bloquait pas toujours.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Bon Plan a dit :

C'est l'avion le moins adapté aux contexte suisse. 

Monoréacteur (si panne, au tas direct et en montagne c'est d'autant plus chaud), plutôt pateau en terme d'agilité, furtivité pas utile dans ce contexte de police du ciel essentiellement, pas au point (se rappeler de l'aversion des Suisses au M2000-5 parce que système d'arme pas estimé mature), j'ajouterai le bruit du gros réacteur fortement sollicité par l'aéro médiocre.

On peut ajouter la faible capacité d’emport en missiles air-air, le problème posé par une maintenance lourde et coûteuse ainsi qu’une dépendance totale et immédiate vis-à-vis des US qui peuvent clouer au sol les appareils sans préavis. Je n’évoque même pas le canon qui ne tire pas droit, ni le fait d’éviter de voler trop longtemps en supersonique.

Par contre, il est erroné de penser que l’avion acheté devra se cantonner à faire la police du ciel. Il est évident que c’est sa mission principale en temps de paix mais l’avion doit aussi pouvoir affronter des chasseurs ennemis en cas de guerre. Sinon pourquoi l’armée suisse possèderait-elle des chars, des canons etc…

Pour ce qui est du moteur, sur 61 monoréacteurs Mirage III acquis (toutes versions confondues), en près de 40 ans de service 10 appareils se sont écrasés. Parmi ces pertes, 4 l’ont été à la suite de collisions en vol, 1 suite à une panne sèche, 1 suite à une vrille, 2 par collision avec le relief et 2 sont perdus à cause du moteur (une ingestion d’oiseaux au décollage et une panne). Sachant que les moteurs d’aujourd’hui sont plus fiables que ceux des années 60, voler en monomoteur est-il beaucoup plus risqué ? En cas d’ingestion d’oiseaux oui, mais cela justifie-t-il d’écarter un monomoteur pour des raisons de sécurité ?

il y a une heure, gargouille a dit :

La technique et les performances importent évidemment, mais les aspects politiques comptent bien plus, qu’il s’agisse de l’implication des industries locales ou du poids politique du vendeur sur la scène internationale. Un État qui achète le F-35 achète un avion, mais aussi l’ombre portée de la puissance américaine».

Si le choix est d'ordre essentiellement politique, ce sera l’Eurofighter qui sera acquis.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, FAFA a dit :

Si le choix est d'ordre essentiellement politique, ce sera l’Eurofighter qui sera acquis.

C'est la solution à priori la plus couteuse. Or ils ont beau être suisses, leurs poches ne sont pas extensibles.

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Bon Plan a dit :

C'est la solution à priori la plus couteuse. Or ils ont beau être suisses, leurs poches ne sont pas extensibles.

C'est vrai, mais je parle vraiment d'une décision ou la priorité est purement politique. De plus, je doute beaucoup que le F-35 se révèle moins cher à l'usage.

Link to comment
Share on other sites

Je pense qu'il sera quand même bien compliqué de justifier le choix du Typhoon. J'aime beaucoup cet avion, mais ce serait, objectivement, dur de justifier son choix par rapport au Rafale ou au Super Hornet. Il est cher et se traîne une réputation peu enviable.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, Kiriyama a dit :

Je pense qu'il sera quand même bien compliqué de justifier le choix du Typhoon. J'aime beaucoup cet avion, mais ce serait, objectivement, dur de justifier son choix par rapport au Rafale ou au Super Hornet. Il est cher et se traîne une réputation peu enviable.

Bah ça dépend... Tant que la réparation des pannes coûte moins cher que l'heure de vol, ça vaut le coup de les laisser prendre la poussière dans les hangars.

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 23 minutes, DEFA550 a dit :

Bah ça dépend... Tant que la réparation des pannes coûte moins cher que l'heure de vol, ça vaut le coup de les laisser prendre la poussière dans les hangars.

Dois-je comprendre que son coût de possession reste acceptable tant que le coût de l'heure de pas-vol reste modéré ?

On est bien d'accord que l'étape suivante consiste à diminuer le coût de l'heure de pas-vol, donc de rogner sur le foncier nécessaire, le bâti, le gardiennage et faire juste le minimum pour éviter que les voleurs de poules ne viennent dérober les métaux à revendre aux ferrailleurs ? :blink:

  • Haha 3
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, FATac a dit :

Dois-je comprendre que son coût de possession reste acceptable tant que le coût de l'heure de pas-vol reste modéré ?

Farpaitement. Ca permet d'acquérir une force dissuasive sans supporter des coûts dissuasifs. Enfin... en théorie. Parce qu'en pratique l'inverse est vite vrai (coûts prohibitifs pour une force d'opérette, comme en Allemagne) :biggrin:

  • Like 1
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

  • pascal locked this topic
  • Fenrir unlocked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Member Statistics

    5,965
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Aquaromaine
    Newest Member
    Aquaromaine
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...