Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Achat suisse


scalp79
 Share

Recommended Posts

il y a 6 minutes, aviapics a dit :

Il me semble que les AIM-120 des F-16 chiliens sont controles par les US, faut demander pour s'en servir...

Oui, cela j'en ai déjà entendu parler (j'ai même lu que ces AMRAAM étaient aux USA) mais l'affirmation de l'article va beaucoup plus loin. On ne parle pas d'une arme externe à l'avion lui-même et de simple contrôle, mais bien de propriété sur des équipements de l'avion lui-même. Avec la maintenance centralisée du F-35 par ALIS / ODIN en sus, nous atteignons des niveaux de dépendance (acceptée !) assez incroyables. Monté en épingle dans les bons médias, ce pourrait être une bonne arme pour contrer les ventes ou du moins les pressions US sur les ventes futures.

Edited by Sillage
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, Teenytoon a dit :

Quelqu'un peut résumer l'article pour les non abonnés ?

Il était dit que les Suisses l'avaient mauvaise après avoir dû adapter leurs tunnels, les dimensions du F-18C/D ayant été minimisées, que les performances du F-18C/D décevaient pour la police du ciel, première mission de l'aviation suisse.

La compatibilité totale entre SAMP/T, Rafale et le nouveau système décroché par Thalès (Skyview ?) aidait également alors que les échecs du Patriot en Arabie Saoudite n'a pas échappé aux Suisses. Le Patriot était d'ailleurs proposé dans une version antérieure et les Suisses craignaient des coûts supplémentaires pour la bonne intégration du Patriot à leur DSA. L'article mentionnait aussi la dimension européenne du SAMP/T, IT / FR / D.

Edited by Sillage
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

C'est bon les gars merci, y'a déjà quelqu'un ( @Kelkin :tongue:) qui l'a déjà posté !

Merci à tous, manque plus qu'un bon flambard cette nuit avec deux trois sauvetages et je serais refait (pas le droit au cognac en garde... :blush:)

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

33 minutes ago, Pierre_F said:

En principe, on prévient ceux qui ont perdus avant d'annoncer la victoire par courtoisie. 

En vrai, non, jamais, pas dans l'industrie

Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, Kelkin a dit :

Bon, j'espère qu'il ne nous font pas une brésilienne là-dessus...

SI c'est le cas, ils peuvent commencer à investir dans un bon système de sécurité incendie... :dry:

Blague à part, ce qui me semble bizarre ce sont ces "sources industrielles". Françaises ? Et du coup ils ouvriraient leur bouche avant l'annonce officielle ? :huh:

Link to comment
Share on other sites

9 minutes ago, Kelkin said:
  Hide contents

17/06/2021 19:46 | Yannick Genty-Boudry 650 mots

Double succès français en Suisse

7e victoire à l'export du Rafale !

Annonces

Les autorités Suisses révéleront demain les lauréats de l'appel d'offres Air 2030 visant à moderniser leurs capacités de défense aérienne. Dès le début de cette compétition les Suisses avaient laisser entendre que l’interopérabilité entre les avions de combat et le système de défense sol/air serait un plus indéniable. Si le Rafale était opposé au Typhoon, au F/18 et au JSF, le système de défense sol/air longue portée SAMP/T de la JV Eurosam (Thales, MBDA), était lui en compétition avec le Patriot américain.

Le Rafale

Or selon plusieurs sources industrielles, Berne annoncera demain la 7e victoire à l'export du Rafale qui après s’être imposé sur le F-16 block 70/72 en Croatie et en Indonésie dans le cadre d’un appel d’offres, l'emporte ici sur le F-35A et le F-18 E/F. Comme l’ont fait la Grèce et la Croatie avant elle, l’acquisition du Rafale par les Suisses est un choix tout aussi politique que militaire. La nouvelle posture stratégique américaine a en effet redonné à la France un rôle de leadership dans le concert européen, or Berne se trouve désormais dans une nécessité impérieuse de renouer avec l’UE. Mais la France représente également la première puissance militaire opérationnelle de la communauté. Une puissance qui offre à la Confédération Helvétique et à ses frontières la profondeur stratégique qui lui manque, ainsi qu'une alliance à l’épreuve de tous les coups durs en cas d’attaques terroristes, d'intrusion massive dans son espace aérien … Si Paris a su rassurer Berne dans le cadre de ce contrat sur le chapitre des offsets et celui de la protection des données, les américains ont découvert eux que les Suisses avaient la rancune tenace. Après l’acquisition de ses 34 F-18 en 1997, la Confédération avait dû engager des frais astronomiques pour agrandir ses célèbres abris dissimulés sous ses montagnes car l’encombrement de l’appareil avait été volontairement minimisée. En outre son domaine de vol s’est avéré avec le temps totalement inadapté aux tâches de police du ciel qui occupe l’essentiel des missions des aviateurs Suisses. Mais surtout le F-18 comme le F-35 se sont révélés beaucoup trop coûteux par rapport au budget d'acquisition des 6 milliards de FS, consenti par la population lors de la votation du 27 septembre dernier. On évoque au sein des directions internationales des grands groupes français des dépassements de plus de 15% pour l’appareil de Boeing. Si Lockheed a été plus pragmatique avec son F-35 pour rentrer dans l’enveloppe budgétaire, les Suisses sont en revanche plus réservés sur la fiabilité de l’appareil comme le démontre l’actualité récente. Enfin, n’oublions pas que depuis le début des années 2000, l’US Air Force reste propriétaire des systèmes de tous les avions américains exportés, créant ainsi une dépendance jugée inacceptable par Berne, dans la mesure où à aucun moment la Suisse n’était propriétaire de ses données et devait tolérer la présence d’équipements scellés sur ses appareils.  

Le SAMP/T

Enfin le mercredi 23 Juin, la Suisse annoncera la victoire du système de défense sol/air SAMP/T d'Eurosam. La victoire début avril du système Skyview de Thales pour moderniser le Florako et corréler les données de surveillance aérienne civiles et militaires, était un signe avant-coureur en raison de son interopérabilité avec le SAMP/T. Si la problématique des « boîtes noires » se retrouvent tout autant sur le système Patriot, les opérationnels suisses ont également craint en cas d’acquisition de devoir repenser l’intégralité de leur système de défense aérien par manque de compatibilité, et donc de devoir engager des surcoûts supplémentaires. En outre le système proposé par les américains n’était pas le plus récent de la gamme. L’excellente campagne de communication de l’Ambassade de France et de l’Armée de l’Air sur place, et l’image d’impuissance des Patriot Saoudiens suite aux attaques de drones Houthis sur les populations civiles ont précipité la victoire d’Eurosam. Eurosam qui a également l’avantage d’être un peu français, un peu allemand, et un peu italien … tout comme la Suisse.

 

Bon, j'espère qu'il ne nous font pas une brésilienne là-dessus...

D'ailleurs, vous noterez que pour Air Couscous, le contrat indonésien est solide et conclu ^^'

  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Asgard a dit :

D'ailleurs, vous noterez que pour Air Couscous, le contrat indonésien est solide et conclu ^^'

Ouais... Prudence est mère de sureté...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, Asgard a dit :

En vrai, non, jamais, pas dans l'industrie

Cela dépend du niveau de partenariat entre les sociétés et de la qualité de la relation commerciale. Il n'y a pas de règle mais des usages.

Je ne pense pas que Dassault ait pu laisser fuiter ...   

Edited by Pierre_F
Link to comment
Share on other sites

  • pascal locked this topic
  • Fenrir unlocked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Member Statistics

    5,642
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mobius1
    Newest Member
    Mobius1
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...