Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Achat suisse


scalp79
 Share

Recommended Posts

depuis la fin de la deuxieme guerre mondiale, les constructeurs mondiaux basent leurs prix en dollar

Tu ira dire ça à Dassault, ils seront ravis de l'entendre!!

Non mais qu'est-ce qu'il faut pas lire, j'vous jure!

Si les Grecs décident de nous acheter des Rafale, ils vont pas se casser le dos à payer deux fois des taux de changes, ils paieront directement en euro et puis c'est tout!

Et si les Suisses veulent acheter des Rafale, ils paieront en Francs Suisses qu'on changera en Euro si ça nous chante, sans avoir à passer par la case "dollar". Je ne vois pas pourquoi ils seraient "obligés" de changer leur "ce qu'ils veulent" en dollar, comme tu dis.

Ils peuvent le faire, certes, mais rien ne les y oblige.

Link to comment
Share on other sites

Je rappelle juste que demain matin aura lieu l'élection du nouveau conseiller fédéral en charge de la défense. Évidemment, cela ne changera rien au principe du remplacement des appareils mais la procédure pourrait en être plus ou moins perturbée suivant la personne élue.

Link to comment
Share on other sites

Comme d'habitude c'est une décision politique : le vainqueur peut être n'importe lequel des 3 appareils.... ou aucun !

ça va dépendre peut être aussi de la taille du pot de vin (versée dans une honorable banque suisse bien évidemment) ! 

Posté le: Mardi Décembre 09, 2008, 20:21:55 Posté par: Chris. 

Alex ta remarque me dérange.

La Suisse ne se résume pas à ces banques ni a une république corrompue >:(

Elle est une des plus ancienne démocratie et n'absolument aucune  leçon a recevoir d'un Français votant maxi 3 fois en 5 ans avec un parlement servant de chambre d'engistrement alors que le citoyen helvete est consulté au minimum 5 fois par année.

Ensuite, ce marché n'est justement pas habituel:

Cites moi un pays dans lequel l'achat sera à n'en pas douter soumis à votation populaire. le risque de corruption est minime sachant que chaque candidat est très conscient qu'il risque d'être mis en echec devant les citoyens en cas de corruptions.

l'ere Napoléonienne est bien terminée celle de De Gaulle aussi. Alors la prochaine fois, laisses ta condescendance au placard merci.

Link to comment
Share on other sites

Tu ira dire ça à Dassault, ils seront ravis de l'entendre!!

Non mais qu'est-ce qu'il faut pas lire, j'vous jure!

Si les Grecs décident de nous acheter des Rafale, ils vont pas se casser le dos à payer deux fois des taux de changes, ils paieront directement en euro et puis c'est tout!

Et si les Suisses veulent acheter des Rafale, ils paieront en Francs Suisses qu'on changera en Euro si ça nous chante, sans avoir à passer par la case "dollar". Je ne vois pas pourquoi ils seraient "obligés" de changer leur "ce qu'ils veulent" en dollar, comme tu dis.

Ils peuvent le faire, certes, mais rien ne les y oblige.

Louis Gallois, le patron d'EADS, maison-mère d'Airbus, a récemment laissé entendre que la faiblesse du dollar menaçait à long terme la survie d'Airbus, ajoutant que l'avionneur pourrait être amener à délocaliser une partie de sa production dans la zone dollar. Les coûts de production d'Airbus sont libellés en euros, mais l'avionneur vend en dollars - monnaie de référence des transactions dans le secteur - et la force de l'euro menace à terme ses exportations.

http://archives.lesechos.fr/archives/2007/lesechos.fr/12/01/300222900.htm

Première information d'importance: la plupart des avions sont vendus en dollar américain. Hors la plupart des couts de production de l'avionneur sont en Euro. Ah ! Encore une tête de turc sur lequel il est facile de refouler tout les malheurs du monde. Faut il une monnaie forte ou faible? Nous laisserons les politiciens parler sur ce sujet sur lequel après des décennies de discussions, recherches et autres thèses, les économistes ne sont toujours pas tombés d'accord. Autre information importante: les commandes sont souvent livrées après 2 à 6 ou 8 ans.

http://www.gatea1.net/index.php?Constructeurs/2007/11

et ils sont pas ravis de l'entendre!

Link to comment
Share on other sites

et ils sont pas ravis de l'entendre!

Bah si tu confond Airbus et Dassault, j'en suis pas si sur que ça ;)

Non sérieusement, arrête de prendre un exemple précis et de tout généraliser, ça ne sert à rien dans le propos actuel (qui est celui du marché suisse, et uniquement)

Airbus fait bien ce qu'il veut de ses avions (vendus en dollars sur des marchés civils), les avionneurs militaires (Dassault, Eurofighter, Aermacchi, Saab etc...) et leurs clients trouvent des arrangements bien différents de ce qui se fait sur la marché civil quand ça les arrange (ce qui ne veut pas dire qu'ils ne passent pas par le dollar, si ça les arrange justement! Mais ce n'est pas une RÈGLE, contrairement à ce que tu semblais affirmer)

Link to comment
Share on other sites

mais non, c'est facile de faire marcher la corruption pour gagner en suisse, il suffit de payer:

-les différents experts (pilote, mécanos, etc.) chargés d'évaluer les appareils (manque de bol, certains ont probablement rencontrés des pilotes et mécaniciens autrichiens lors du retour des F-5 à Payerne, ça c'est pas bon pour le Typhoon... :lol:).

-le commandement des forces aériennes (et attention, ces derniers temps, y a pas mal de hauts gradés suisses qui ont eu droit au siège éjectable  :lol:).

-au minimum le conseiller fédéral de la défense, très probablement 4 des 7 "sages" (conseillers fédéraux...), vu que les décisions importantes sont collégiales...

-une majorité au parlement, en évitant la gauche et les verts (qui représentent quand même 1/4 voir plus des voix...), qui de toute façon sont contre. Bien sûr, il faudra aussi "convaincre" les membres des différentes commissions intéressées des 2 chambres.  :lol:

-éventuellement les personnes suisses en âge de voter, donc, 2 à 3 millions de personnes je pense, si on veut être sûr que tous les autres efforts ne soient pas perdus à cause du peuple, qui a décidé qu'acheter un appareil ne servait à rien ou qui n'aime vraiment pas l'appareil choisi (influence négative indirecte sur les personnes indécises, vu qu'on votera très probablement pas pour un appareil en particulier, mais pour l'achat de nouveaux appareils, en général).

Bref, plusieurs millions de personne, et, le tout, bien sûr, en évitant de tomber sur des personnes qui dénonceraient la magouille, ou en les payant assez pour les faire taire. :lol:

Easy non ?  :lol: :lol: :lol:

PS: pour moi, ça sera une somme à 5 chiffres pour le Gripen et le Rafale et un peu plus pour le Typhoon. :lol:

Et bien sûr, un petit vol...

Link to comment
Share on other sites

http://www.lemonde.fr/europe/article/2008/12/10/la-droite-populiste-de-retour-au-gouvernement-en-suisse_1129351_3214.html

La droite populiste de retour au gouvernement en Suisse

LEMONDE.FR avec AFP | 10.12.08 | 14h06  •  Mis à jour le 10.12.08 | 14h16

Un an presque jour pour jour après l'éviction de son chef charismatique Christoph Blocher, la droite populiste suisse a fait son retour au gouvernement, mercredi 10 décembre : elle est parvenue à faire élire de justesse au Conseil fédéral Ueli Maurer, ex-président de l'Union démocratique du centre (UDC), un parti ouvertement xénophobe et anti-européen.

Ueli Maurer, ancien président de l'UDC, parti ouvertement xénophobe et anti-européen, devrait occuper le poste de ministre de la défense après avoir été élu de justesse par le parlement, mercredi 10 décembre.

Décryptage Ueli Maurer, un conseiller fédéral sous surveillance

M. Maurer, qui devrait occuper le poste de ministre de la défense, s'est imposé au troisième tour de scrutin à une voix près face à son adversaire, un autre membre de l'UDC considéré comme plus modéré et que la gauche et une partie du centre-droit voulaient élire.

Par ce vote, l'UDC est parvenue à contrecarrer les plans des partis de gauche et de certains parlementaires du centre-droit, très hostiles à Ueli Maurer qui s'est fait connaître par ses campagnes xénophobes contre les étrangers d'une manière générale, et les demandeurs d'asile en particulier. "Tant que j'utilise le mot 'nègre', les caméras demeurent braquées sur moi", s'était plu à dire ce Zurichois âgé de 58 ans.

Très conservateur sur les questions de société, le nouveau conseiller fédéral est ouvertement opposé au travail des femmes et à l'avortement. Résolument hostile à l'adhésion de la Suisse à l'Union européenne, il se distingue de l'aile "économique" du parti par son refus de l'ouverture du marché de l'emploi aux travailleurs bulgares et roumains dans le cadre de la reconduction des accords bilatéraux entre

Cela peut-il influencer la décision, et si oui, dans quel sens ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a un "peut être" dans ma phrase qui n'était visiblement pas assez gros !

Effectivement, la Suisse est dans le peloton de tête des pays les moins corrompus mais comme la complexité du schéma de décision politico-militaire suisse m'est totalement étranger.... vu de l'extérieur, ça semble plus manoeuvre combine et magouillage dans les cabinets feutrés du conseil fédéral.

Surtout quand on lit ça : http://fr.news.yahoo.com/64/20081210/twl-ueli-maurer-un-conseiller-fdral-sous-acb1c83.html

Link to comment
Share on other sites

Cela peut-il influencer la décision, et si oui, dans quel sens ?

perso je pense que ça pourrait influencer la décision ( dans le sens achat d'appareils, après quel appareil en particulier, non je pense pas) dans le bon sens, en tout cas au niveau parlementaire. Parce que comme ça, l'UDC (qui est quand même le premier ou deuxième parti de suisse, je sais plus...) va arrêter de jouer les gamins capricieux prêts à sacrifier la sécurité du pays entier juste pour "punir" des "dissidents" de leur parti...

Lors de la première tentative de vote du programme d'armement 08, ça avait échoué parce que l'UDC avait décrété qu'elle voterait contre tant que l'ancien conseiller fédéral (un ex-UDC) resterait au pouvoir (le programme avait finalement passé, lors d'un deuxième vote, juste avant que Schmid démissionne), alors même que d'habitude elle soutient la plupart des achats militaires destinés à améliorer la défense de la Suisse (par contre, elle est générallement contre les achats favorisants les opérations extérieures...).

PS2: oui, vous l'aurez remarquer, je n'aime pas l'UDC. :lol:

Link to comment
Share on other sites

J'ai vu qu'en 2006 (Source Transparency International), la Suisse était classée 7e dans les pays les moins corrompus,

- peut-on vraiment mesurer la corruption d'un pays qui pratique le secret bancaire ?

- est-ce que la Suisse pratique ce secret en interne ? CAD qu'une banque Suisse ne donne pas d'info à la police Suisse ?

Attention, ce sont de vraies questions, ce n'est pas une provocation !

Surement pas en venant d'un pays qui a une poutre dans l'oeil de la taille d'une frégate.

Link to comment
Share on other sites

Bah si tu confond Airbus et Dassault, j'en suis pas si sur que ça ;)

Non sérieusement, arrête de prendre un exemple précis et de tout généraliser, ça ne sert à rien dans le propos actuel (qui est celui du marché suisse, et uniquement)

Airbus fait bien ce qu'il veut de ses avions (vendus en dollars sur des marchés civils), les avionneurs militaires (Dassault, Eurofighter, Aermacchi, Saab etc...) et leurs clients trouvent des arrangements bien différents de ce qui se fait sur la marché civil quand ça les arrange (ce qui ne veut pas dire qu'ils ne passent pas par le dollar, si ça les arrange justement! Mais ce n'est pas une RÈGLE, contrairement à ce que tu semblais affirmer)

http://www.challenges.fr/actualites/entreprises/20080828.CHA5715/dassault_aviation__le_benefice_net_en_baisse.html

Les analystes tablaient sur une diminution des bénéfices du groupe, qui avait annoncé le 18 juillet dernier un chiffre d'affaires en recul de 13,7% à 1,54 milliard d'euros sur au premier semestre de l'année. Dassault Aviation, qui a la majorité de ses coûts de production en euros mais vend ses avions en dollars, pâti de la faiblesse niveau du billet vert.

on va arreter la ça devient irrationel!

Link to comment
Share on other sites

Swiss Not Interested In Used Fighters

Dec 11, 2008/ By Robert Wall

The Swiss government is all but ruling out the purchase of used aircraft under its F-5 replacement program.

The issue has come up in discussions recently in Switzerland, prompting the military to say it reviewed the option but didn’t consider it a good one. The idea is that used F/A-18C/Ds could be bought to augment the existing fleet.

Procurement of used aircraft doesn’t make technical, economic and military sense owing to the overhaul and upgrade requirements, as well as the limited residual useful life of such aircraft, argues Swiss defense procurement agency Armasuisse.

Nevertheless, Armasuisse says it would accept a used aircraft offer if it were submitted. The evaluation criteria for such an offer would be identical to that used for the Saab Gripen, Dassault Rafale, and Eurofighter Typhoon, which remain in the competition.

Link to comment
Share on other sites

laissez moi deviner, y a les US qui sont pas content de s'être fait exclure ?  :lol: :lol: :lol:

De toute façon, si c'est pour se tapper des FA-18A+/B+ US usés jusqu'à la corde, je crois que l'offre va faire l'effet d'un pétard mouillé. :lol:

Il n'empêche, si une initiative du genre: Moratoire sur l'achat de nouveaux avions de combat pour 10 ans, ça pourrait être une solution. Bon, là je  crois que la populace et les autres partis vont valoir la tête de Maurer (le nouveau conseiller fédéral à la défense et aux sports) sur un pic, déjà qu'il n'est pas franchement aimé...  :lol:

Link to comment
Share on other sites

Bah, c'est pas le pire..

la justice est liée à la police. :lol:

(et les transports, les télécommunications et l'énergie avec l'environnement.  :lol: )

D'un coté c'est normal, ils sont seulement 7 à se partager toutes les fonctions, donc il faut bien y avoir des doubles casquettes.

les 4 autres conseillers fédéraux s'occupant chacun d'un des départements suivants: intérieur (santé, culture, éducation, etc.), économie (économie du pays), finances (finances de la confédération) et affaires étrangères. Un des 7 assurant aussi le rôle de président de la confédération (tournus tous les ans) et un deuxième le rôle de vice-président (au cas où...).

Link to comment
Share on other sites

Les USA est le marché lep lus important, et de très loin.

Donc oui, on vend en dollars aux USA.

non, les clients achetent avec ce qu'ils peuvent, or les européens payent leur inflation aux banques centrales des pays etrangers en bons libellés en dollar,  donc ils payent avec! pareil pour la suisse, les suisses sont pas fout, ils payeront avec la monnaie qui leur fera gagner le plus , tout les avions ont des prix de base Dollar, en cathalogue à l'export, et meme si dassault vend à l'italie, c'est comme ça, comme le petrole.

Difficultés dans la défense

Mais contrairement à Boeing, EADS et Airbus sont lourdement et durablement handicapés par une parité euro-dollar défavorable. Sur six mois, l'euro fort a eu un impact négatif de 5,4 milliards d'euros sur le carnet de commandes d'EADS. Les prix de vente des avions sont calculés sur la base de prix catalogue libellés en dollar. « Cette dépréciation liée à la faiblesse du dollar représente peu ou prou le chiffre d'affaires de la division système de défense et sécurité en 2006 », souligne un observateur.

donc tu peut produire en euro mais tu annonce tes prix en dollar, et la plupart du temps si t'es payé en autre chose, il y aura une base change en dollar, point barre, mon neuveu à 6 ans il sait ça! lol

http://www.lefigaro.fr/temp/2007/07/27/04010-20070727ARTFIG90035-eads_n_exclut_pas_un_durcissement_de_power_.php

Link to comment
Share on other sites

  • pascal locked this topic
  • Fenrir unlocked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Member Statistics

    5,751
    Total Members
    1,550
    Most Online
    jmdc33
    Newest Member
    jmdc33
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...